Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

All Activity

This stream auto-updates

  1. Past hour
  2. Aucun complexe à avoir, je te tiens pour un vrai sachant de la chose Roumaine et de toutes ses intrications géopolitiques.
  3. I picked that ! J'ai la nette impression qu'on a à faire à un "vrai" sachant ! Merci pour tes contributions, j'ai appris pas mal des choses inédites et intéressantes !
  4. Je serais surpris que les disparus se comptent en dizaines de milliers, la typologie des combats menés par l'Ukraine, par opposition aux offensives russes dans la profondeur, se prête moins à avoir des disparus en masse. Les volontaires étrangers ne sont pas inclus, ça c'est certain. Je soupçonne les ukrainiens d'avoir un gros taux de blessés invalides, du fait d'une évacuation sanitaire correcte et volontariste (formation OTAN, préservation de l infériorité démographique etc...). Par rapport aux 105-120k tués russes, le ratio du défenseur est pas déconnant. Surtout si on retraite les 15-20k morts Wagner (pas considéré comme soldats russes mais comme prisonniers en repentir, donc complètement sacrifiables) , ça donne du 1 pour 3 en moyenne. Épisodiquement, sieverodonetsk ou Bakhmout à la fin, le ratio a pu être différent. N'oublions jamais que le gros des pertes russes s'est constatée au début de la guerre, dans des conditions d'engagements tout à fait absurdes pour ces derniers.
  5. On en avait parlé sur le thread SAMP/T, les américains (et les russes) donnent la portée maximale du missile si on le jette sur une trajectoire purement balistique. Le PAC-2 GEM-T/C/+ est donné pour 160km, mais sa portée sur une cible manœuvrante est plus de l'ordre de 60/80 km. Sur une cible non-manœvrante, on peut taper sur du 120-ish km. A l'inverse, les européens donnent la portée de leur missiles par rapport à un profil de vol type. Par exemple, pour les missiles air-air, la limite longue affichée au pilote d'un F-16 pour son AIM-120 est la "Ballistic Rmax", qui correspond à cette fameuse portée aérobalistique. Pour un pilote de 2000, la limite longue affichée pour le MICA est la LL1, qui correspond à la portée à laquelle le missile aura suffisamment d'énergie pour "contrer une manœuvre de changement de cap de 30° après le tir, et aller au but si ce dernier n'effectue pas de manœuvre d'évasion finale". Autrement dit, quand on parle de missiles, un kilomètre russe ou américain ne vaut pas un kilomètre français ou italien, qui ne vaut lui-même pas un kilomètre japonais. De manière amusante, c'est aussi le cas (pas nécessairement dans le même sens) pour les radars, avec des industriels et des pays qui communiquent sur les portée de détection à 50% de chance de détection par balayage, d'autres à 80%, ou 90%...
  6. A préciser que ce bilan n'inclue pas les disparus présumés morts, qui sont très nombreux (plusieurs dizaines de milliers). Même avec cette précision, ça me semble beaucoup trop faible.
  7. "Punaises de lit et agents d’influence : comment l’Azerbaïdjan tente de déstabiliser la France Europe. Depuis un an et demi, une propagande anti-française menée par l’Azerbaïdjan s’intensifie. Reprochant à Paris son soutien à l’Arménie, Bakou entend donner un écho international à l’image d’une France "néocoloniale" et "islamophobe", tout en menant un lobbying discret dans les sphères politiques françaises." https://www.lexpress.fr/monde/europe/desinformation-lobbying-comment-lazerbaidjan-accentue-sa-pression-sur-la-france-AM5RT4KKCFHDHLS76BXJRGDNTM/ ... Jusqu'à Évian
  8. Premier bilan officiel, c'est à noter. Inférieur à ce qu'on a pu lire ici ou là, mais j'entends déjà ce qu'alexis en dira. Plus grave encore que ce bilan, la fuite des plans de la contre offensive de cet été. Si c'est avéré, et on aura du mal à avoir des certitudes sur le sujet, c'est très grave. https://www.lemonde.fr/international/live/2024/02/25/en-direct-guerre-en-ukraine-31-000-soldats-ont-ete-tues-depuis-le-debut-du-conflit-a-declare-volodymyr-zelensky-donnant-un-bilan-officiel-pour-la-premiere-fois_6218457_3210.html
  9. Je ne sais pas dire au long terme quelle est la stratégie énergétique de la Chine, même si sortir du charbon paraît entendable. Pour se rabattre sur le gaz ou l'électricité Nuke, c'est déjà moins évident. Ce qu'on sait en revanche, c'est que le grand projet d'infrastructures gazières destinées à approvisionner le marché chinois depuis la Russie, power of Siberia 2, est au point mort. Et que même l'addition de PS1 +PS2 représenterait au mieux la moitié des volumes exportés vers l'UE, et pour beaucoup moins cher. Pas compris le reste de ton message.
  10. https://www.zeit.de/politik/ausland/ukraine-krieg-news-liveblog Selenskyj : 31.000 soldats ukrainiens tués jusqu'à présent Le président ukrainien Volodymyr Selenskyj a pour la première fois donné le nombre officiel de victimes de l'armée ukrainienne : Depuis le début de la guerre d'agression russe il y a deux ans, 31.000 soldats ukrainiens ont ainsi été tués. Lors d'une conférence de presse à Kiev, il a ajouté qu'il ne pouvait pas donner le nombre de blessés. Cela aiderait les planifications de l'armée russe.
  11. Je trouve aussi que le graphique est surprenant. Dans la mesure ou la façon de le produire n'est pas expliqué, c'est un graphique qui n'a aucun intérêt informatif. (Mais il a un intérêt sur le plan de la communication comme tout les graphiques sans signification réelle.)
  12. Quand tu sais que les deux veulent passer du carbon au gaz et que leur consommation de gaz depassera alors les capacites d’exploitation russe c’est une evidence. mais le probleme etait connu, l’occident pensait arriver a ruiner l’economie russie (declaration de lemaire) avec les sanctions. En echange, l’ukraine devait tenir 6 mois sur le terrain. Le bruit de fond sur le reversement de Poutine. Maintenant le probleme se retourne contre nous a savoir que les dollar ou euro n’appartiennent plus a leur detenteur mais bien aux usa et a l’ue. Le reste du monde va vouloir trouver autre chose. Ca c’est pour la partie economique. Pour la partie militaire, l’europe n’arrive pas a produire quand les usa ne veulent plus depenser (et en vrai n’arrive pas produire suffissement pour contenir l’augmentation du potentiel chinois).
  13. Il peut y avoir des mouvements, mais est-ce grave ou sensible ? Ces dernières années, on avait vu quela Chine (les institutionnels en tout cas) avaient cessé de souscrire aux bonsdu Trésor US, cela a-t-il forcé la FED à remonter ses taux, a-t-elle du mal à placer ses titres ? Je n'en ai pas l'impression. A mon sens, ce qu'il faut pister, c'est ce que la Banque de France appelle le "taux de souscription" ou "taux de couverture" des emprunts d'état sur les différentes échéances (qui sont publiés) et qui indiquent quelle proportion des prêteurs ont été "servis" : plus c'est bas (sous 100%), plus ça signifie que l'emprunt est attractif, les prêteurs se bousculent au guichet. Je ne trouve pas l'info et ignore comment ça se traduit, si même c'est publié aux USA (je parie que oui). Si tu trouves, c'est intéressant. Pour les dernières émissions françaises, il me semble que c'est ce genre de documents qui est publié.
  14. Ce n'est clairement pas limité à l'aide militaire, ça comprend aussi l'aide financière à Kiev et peut être aussi l'inclusion des réfugiés, je suis moins sûr pour ce dernier point. L'aide militaire française a été chiffrée à 2,5 milliard sur 1 an et demi, je l'avais posté y'a pas très longtemps. Politiquement parlant, je dirais que l'aide aux réfugiés est potentiellement plus explosive qu'un plan de relance à l'industrie de l'armement.
  15. Today
  16. 160 km avec un GEM-T, avec le vent dans le dos peut-être, et encore. On rappellera que les américains communiquent la portée aérobalistique de leur missiles, là où les européens donnent la portée d'interception. Si l'interception a bien eu lieu à 170 km et non 250+ comme rapporté par diverses sources, je veux bien acheter la théorie du S-200. C'est davantage dans les capacités du système, même s'il faudrait effectivement traiter les obsolescences de la conduite de tir pour obtenir un effet de surprise.
  17. Oui mais çà c'était prévisible vu comment la Russie pouvait s'appuyer sur l'Inde et la Chine en particulier dans le cadre des BRICS. Ca a toujours été dit par quelques 'un ici.
  18. faltenin1

    Mirage III E

    Tour avion de plusieurs types de Mirage III du Conservatoire de l'air et de l'espace d'Aquitaine par un ancien pilote.
  19. Comme prévu les Taïwanais se posent des questions sur la réalité de l'aide US sir guerre il y a avec la Chine. https://www.politico.eu/article/taiwans-leadership-extremely-worried-us-could-abandon-ukraine/ Les États-Unis à Taiwan « extrêmement inquiets » pourraient abandonner l'Ukraine Une délégation du Congrès a assuré de hauts responsables que les États-Unis « se tiendra fermement » avec l'île indépendamment des résultats de l'élection présidentielle américaine. République. Mike Gallagher (quatrième de droite) reçoit une décoration traditionnelle du président du Parlement taiwanais Han Kuo-yu (quatrième à partir de la gauche) en février. Sam Yeh/AFP via Getty Images 24 février 2024 9 h 37 CET Par Phelim Kine Les hauts responsables taiwanais ont interrogé à plusieurs reprises les membres d'une délégation du Congrès américain en visite sur ce que l'on a bloqué l'aide à l'Ukraine pour les engagements pris par les États-Unis de défendre l'île contre une éventuelle agression chinoise. La semaine dernière, le Sénat a adopté la semaine dernière la sécurité nationale - qui comprend 1,9 milliard de dollars de financement américain pour les réapprovisionner les armes à destination de Taiwan - mais le président de la Chambre des représentants, Mike Johnson, s'est engagé à bloquer le projet de loi à moins qu'il ne comprenne des dispositions pour renforcer la sécurité aux frontières. « Taiwan est extrêmement intéressé par l’Ukraine et nous sommes extrêmement inquiets de nous éloigner de l’Ukraine », a déclaré le représentant. Mike Gallagher (R-Wis.), président du House Select Committee on China, a déclaré aux journalistes vendredi à la fin d'un CODEL de trois jours à l'île autonome. La question du soutien des États-Unis à l'Ukraine a été soulevée à plusieurs reprises lors de réunions que les membres de Gallagher et du CODEL, y compris le membre du comité, Raja Krishnamoorthi (D-Ill.), avaient avec de hauts responsables, dont le président tai-tai Tsai Ing-wen et le président élu Lai Ching-te. « Ils regardent les demandes supplémentaires pour l’Ukraine comme des faucons et ils considèrent que l’Ukraine régnant contre l’invasion criminelle par la Russie comme extrêmement importante pour envoyer un message au parti communiste chinois », a déclaré Krishnamoorthi. Le potentiel d'une victoire de Trump à l'élection présidentielle américaine et la possibilité qu'il entraîne un changement dans le soutien traditionnel des États-Unis à Taiwan inquiète également ses dirigeants. Le CODEL a essayé d'apaiser ces craintes en assurant leurs hôtes taiwanais de la forte soutien bipartisane de l'île au Congrès. « La population taiwanaise devrait être sûre que, quelle que soit la fractureuse notre élection, l’Amérique se tiendra fermement aux côtés de Taiwan », a déclaré Gallagher. Ces préoccupations reflètent l'effet d'entraînement de l'impasse sur Capitole Hill en fournissant à l'Ukraine l'armement dont elle a besoin pour repousser l'agression russe. L'impasse du Congrès a gelé l'aide militaire américaine à Kiev et a suscité des avertissements du Pentagone selon lesquels les soldats ukrainiens en première ligne sont à court de munitions et d'autres armes nécessaires pour lutter contre les forces russes envahis. Cela a effrayé un leadership taiwanais qui dépend également fortement des armes américaines pour dissuader le dirigeant chinois Xi Jinping de fuir les menaces répétées de la part du dirigeant chinois Xi Jinping pour recourir à la force pour « se réunifier » avec Taiwan. Taiwan est déjà aux prises avec un goulet d'étranglement dans les livraisons d'armes aux États-Unis. L'administration Biden a augmenté le rythme des approbations de vente d'armes pour l'île autonome, mais quelque 19 milliards de ces armes - y compris les missiles Harpoon antinaviraux et les missiles sol-air Stinger - n'ont pas encore été livrés en raison des problèmes de la chaîne d'approvisionnement. Gallagher a déclaré que l'arriéré n'était « pas en train de se fixer de sitôt » et avait besoin de solutions « créatives », notamment en déplaçant la production de drones aériens et submersibles américains à Taiwan pour accélérer leur déploiement dans les unités militaires taiwanaises. « La technologie de défense co-productrice à Taiwan aurait l’avantage supplémentaire d’aider à prépositionner les armes et de renforcer la dissuasion, de sorte que Xi Jinping pense à deux fois avant de croire que l’Armée populaire de libération pourrait prendre rapidement et facilement le contrôle de l’île », a déclaré M. Gallagher. Le CODEL a également entendu des rapports alors qu'il était à Taiwan, le réseau Starshield, une version militaire du système Internet par satellite Starlink développé par SpaceX d'Elon Musk, refuse le service à Taiwan. L'armée ukrainienne s'est fortement appuyée sur Starlink dans sa campagne de deux ans pour repousser les forces russes. « Nous essayons de confirmer ces rapports en ce moment. Nous les avons entendus de nombreux partis. Et nous espérons avoir un dialogue avec Elon Musk et SpaceX » à propos de ce déni de service, a déclaré Gallagher. Space X n'a pas répondu à une demande de commentaire.
  20. Tu réécris complètement le narratif justement. Avant la guerre, on disait que les 3000 chars russes pouvaient prendre Paris en deux semaines s'ils le voulaient. Résultat, ils n'ont pas réussi à prendre Kiev... C'est plutôt la puissance russe qui en a pris un coup. Là où on s'était trompé, c'était plutôt sur l'efficacité des sanctions occidentales.
  21. Les optiques de l'OSF ont l'air factices sur les photos. Quelqu'un en sait plus ?
  22. La stature n'est pas la même, mais il me fait la même impression que lorsque j'ai vu le corps embaumé de Lénine dans son mausolée, il y a très longtemps.
  23. Chef d'Intel de l'Ukraine: la chute de l'avion d'alerte rapide russe A-50 est le résultat d'une opération de deux semaines Dimanche 25 février, 2024 11:30:29 https://uawire.org/ukraine-s-intel-chief-downing-of-russian-a-50-early-warning-aircraft-was-result-of-a-2-weeks-operation Le chef des services de renseignement militaire ukrainiens, Kyrylo Budanov, a révélé les détails d'une opération qui visait un avion russe d'alerte rapide et de contrôle A-50U. Bien que le général Budanov n'ait pas précisé l'arme utilisée, les experts de Defence Express ont proposé certaines hypothèses sur la question. Budanov a déclaré aux journalistes en marge de la conférence « Ukraine, année 2024 » qu'une préparation méticuleuse de deux semaines a précédé l'opération spéciale visant à détruire l'avion d'alerte rapide russe. Les analystes de Defense Express soulignent que cela souligne non seulement le caractère unique de l'événement, mais aussi le haut niveau d'organisation et d'expertise de ceux qui participent à l'exécution d'une telle opération. En ce qui concerne les moyens de destruction, les analystes ont noté que l'avion était abattu au-dessus du Krai de Krasnodar, à quelque 170 km de la ligne de front. Même en supposant que les systèmes de missiles Patriot ukrainiens étaient utilisés, tirer un missile GEM-T d'une portée revendiquée allant jusqu'à 160 km ne serait pas suffisant pour frapper l'A-50U russe. En outre, le déploiement d'un système de missiles «roving» même sur la ligne de contrôle effectif est invraisemblable, car les systèmes de défense aérienne sont positionnés au moins au-delà de la portée de l'artillerie ennemie. Pendant ce temps, il existe des informations non confirmées suggérant qu'un système de missiles S-200 était responsable de la chute du A-50U. Les experts rappellent toutefois que ce système nécessiterait d'importants ajustements et une modernisation en raison de son obsolescence intrinsèque. En Russie, les responsables affirment que l'avion avertisseur a été touché par des tirs amis. Le scénario supposé serait que les forces russes ont essayé d'intercepter un missile S-200 lancé avec un intercepteur du système S-400, mais le missile a frappé à tort leur propre avion. Budanov a en outre mentionné le reste de l'inventaire de ces appareils dans les forces aériennes et spatiales russes. Il a déclaré que, sur le papier, il y avait neuf avions de reconnaissance, trois modèles A-50 et six modèles A-50U. L'un d'eux a été abattu au-dessus de la mer d'Azov le 14 janvier, un autre a été détruit le 23 février, et un tiers a été endommagé au Belarus vers la fin du mois de février 2023. Par la suite, Budanov a ajouté que la perte d'un autre A-50 empêcherait la Russie d'entretenir 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Le 25 février, le porte-parole de l'armée de l'air ukrainienne, Iouhnat, a affirmé que la destruction d'un autre A-50 russe n'affecterait pas les frappes russes contre l'Ukraine. Toutefois, les capacités de l'aviation russe sont réduites avec la perte d'un A-50.
  24. On est d'accord que ce sont les missions mais la contraintes d'attractivité des emprunts d'état existe. SI la BCE ne baisse pas ces taux la FED va se retrouver coincées.
  25. Le graphique est surprenant. L'aide bilatérale de la France, c'est juste un trait bleu foncé, soit environ 0,06% d'un PIB de 2639 Milliards d'Euros soit 1,56 Milliard sur 2 ans L'aide bilatérale de l'Allemagne serait de 0,6% d'un PIB de 3870 Milliards soit 23,22 Milliards Celle du Royaume Uni serait de 0,5% d'un PIB de 2795 Milliards soit 13 Milliards. Est-ce que cela ne comprendrait pas l'aide à l'accueil des réfugiés ? Dans ce cas, le chiffre de l'Allemagne s'expliquerait par le million de réfugiés Ukrainiens. Donc ce n'est pas limité à l'aide militaire.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...