Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

All Activity

This stream auto-updates

  1. Past hour
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Syracuse_4 https://fr.wikipedia.org/wiki/CERES_(satellite) "Ceux-ci semblent être les plus pertinents. Il existe également un devis de la DGA qu'ils ont l'intention d'amener à d'autres utilisateurs européens pour utiliser la capacité de rechange. "Dans le cadre de cette stratégie spatiale, la France lancera en 2020 trois satellites CERES, des satellites électromagnétiques, militaires et de renseignement. D'ici 2022, la France lancera les deux premiers des trois satellites de communication militaire Syracuse IV, le troisième étant prêt d'ici 2030. A partir de 2024, le système de navigation par satellite des armées sera modernisé dans le cadre d'un programme baptisé Omega, qui apportera une capacité de géolocalisation autonome capable d'utiliser à la fois le GPS et le signal de Galileo, un système de navigation par satellite de l'Union européenne. Le directeur de la DGA, Joël Le Barre, a promis « d'ouvrir ces programmes à nos partenaires européens »" https://www.defensenews.com/space/2018/12/19/france-launches-military-imaging-satellite-whos-involved-and-what-it-can-do/
  3. Après on ne parle que du RapidFire pour l'instant mais il aura un ou deux Narwhal non ?
  4. Les 4 « bras » sur les côtés ne servent en réalité pas à soutenir la pince, mais à la fixer aux éléments mobiles sur 3 piliers de la tour et lui assurer à terme sa mobilité. (Sur la photo, la pince n’est pas encore en position, elle va être « plaquée » contre les piliers de la tour puis fixée) Les pinces elles-mêmes et le poids du Booster sont encaissés par l’axe vertical reliant les 2 parties de la pince. cet axe est en appui sur le pilier faisant face au pad orbital A (vue depuis le Pad, la tour se présente comme un losange).
  5. Si tu fais des posé dures à 20° de pente toute l'année sans vraiment avoir le besoin de le faire sur des pistes longues et sans danger, tes avions vont vite être lessivé, ce que précise justement cet article au passage ... S'entrainer en condition réelle et sur-utiliser le matériel, ce n'est pas pareil.
  6. Lancement d'un missile Bulava depuis le Knyaz Oleg, deuxième unité de la classe 955A Borey-A https://iz.ru/1238643/2021-10-21/raketa-bulava-uspeshno-zapushchena-s-podvodnogo-kreisera-kniaz-oleg Le tir fait partie de la qualification du sous-marin avant sa mise en service qui devrait avoir lieu en décembre. Son affectation va être intéressante à suivre, puisqu'il avait été annoncé un redéploiement préférentiel en flotte du Nord et non plus de flotte du Pacifique A+
  7. Tu remet une pièce dans le nourin ? Pour info la Gréce n'a pas pris de décision. Elle consulte toujours pour le f-35.
  8. La notice explicative du comité de réapropriation pour le budget 2022 : https://www.appropriations.senate.gov/imo/media/doc/DEFRept_FINAL.PDF et un résumé journalistique très brut :https://www.defensenews.com/air/2021/10/20/fund-the-f-35-program-lawmakers-tell-the-white-house/ Les extraits concernant le f-35 : JSF Production et soutien des F-35. Le Comité comprend que les dates de livraison contractuelles actuelles des lots 12 à 14 ne sont pas exécutables en raison de retards de production. Le Comité comprend que les dates de livraison contractuelles actuelles des lots 12 à 14 ne sont pas exécutables en raison de retards de production, et que le directeur exécutif du programme F-35 est en train de redéfinir le calendrier de livraison afin de fournir un profil de production plus régulier jusqu'en 2025. La commission note que cela retardera la mise en service des appareils dans la flotte, qui prévoit actuellement 34 appareils de moins que prévu entre 2020 et 2021. Par conséquent, alors que le Comité a généralement soutenu l'acquisition d'avions supplémentaires, comme en témoignent les crédits de l'année précédente, le Comité considère la nouvelle ligne de base comme un ajustement nécessaire, et estime que les réalités de la vie ne justifient pas de soutenir des avions supplémentaires à l'heure actuelle. En outre, le Comité note que le programme des F-35 a connu d'importants problèmes de maintenance résultant principalement de pannes de modules d'alimentation combinées à des problèmes de capacité de réparation au dépôt. Cette situation préoccupe beaucoup la commission, car elle met en péril la disponibilité opérationnelle des appareils à un moment où les livraisons de nouveaux appareils sont réduites. Le Comité estime qu'il est nécessaire d'accroître la capacité du dépôt et d'augmenter le débit des actions de réparation du dépôt et recommande donc un montant supplémentaire de 175 000 000 $ pour accélérer la mise en place d'activités de dépôt dans le compte de l'acquisition d'aéronefs de l'armée de l'air ; 175 000 000 $ pour les modules de puissance du moteur de rechange du F135, également dans le compte de l'acquisition d'aéronefs de l'armée de l'air, et 185 000 000 $ dans le compte de l'exploitation et de la maintenance de l'armée de l'air pour les activités de soutien. En outre, le Comité encourage le directeur exécutif du programme F-35 à poursuivre les engagements avec l'industrie sur les solutions potentielles pour accroître la fiabilité des modules de puissance eux-mêmes. Développement et livraison continus de capacités pour les F-35. La demande de budget du Président pour l'année fiscale 2022 comprend 1 983 100 000 $ pour les activités suivantes recherche et développement de l'armée de l'air, de la marine et du corps des Marines. développement pour le développement et la livraison continus des capacités des F-35 [C2D2], soit une augmentation de 565 900 000 $ par rapport aux montants alloués pour l'exercice 2021. l'année fiscale 2021. La commission note que, conformément aux directives antérieures du Congrès, les efforts de C2D2 sont répartis en pas moins de 10 projets distincts afin d'assurer une plus grande transparence des fonds, et demande de continuer à adhérer à cette structure budgétaire. Le Comité note les défis importants suivants pour le C2D2 avec la soumission de la demande de budget du président pour l'exercice 2022. demande de budget du Président pour l'exercice 2022 : Une croissance des coûts d'environ 70 %, des retards dans le des retards dans le calendrier du système Technology Refresh 3 et un retard de 3 ans dans la la livraison des capacités complètes de l'Incrément de capacité #1 (anciennement Bloc 4). En outre, le Comité reste préoccupé par le fait que des mesures clairement quantifiables pour la performance du contrat et les produits livrables des capacités basées sur des logiciels ne sont toujours pas disponibles. et les produits livrables des capacités logicielles restent insuffisants et ne sont pas liées à l'exécution du budget de l'année précédente ou à la demande de demande de budget. Étant donné que la modernisation des F-35 est prévue selon l'approche C2D2 jusqu'en 2035, le Comité est préoccupé par ces développements. Par conséquent, à l'exception de l'augmentation demandée pour les essais et l'évaluation du C2D2, la commission ne soutient pas l'augmentation du financement du C2D2 demandée pour l'exercice 2022. En outre, la commission demande que, lors de la présentation de la demande de budget du président pour l'exercice 2023, le sous-secrétaire à la défense (acquisition et maintien en condition opérationnelle) sépare le C2D2 du programme d'acquisition actuel des F-35 en tant que grand programme d'acquisition de défense distinct, à des fins de surveillance et d'établissement de rapports. (..) Modernisation de l'aviation de la Réserve navale Le Comité est conscient que certains escadrons de l'aviation de la Réserve navale sont équipés de vieux avions F/A-18C Hornet, ce qui limite leur capacité à se déployer et à s'intégrer pleinement à d'autres unités opérationnelles qui utilisent des F/A-18E/F Super Hornets plus avancés. En raison des limites des capacités des anciens appareils, les unités de la réserve navale équipées de ces appareils risquent de subir des réductions de personnel. La commission est favorable à une force de réserve moderne, bien équipée et dotée d'effectifs complets. La commission est consciente que les plans précédents de la marine visant à moderniser les escadrons d'aviation de la réserve avec des Super Hornets n'ont pas été réalisés. Par conséquent, la commission demande au secrétaire de la marine de présenter un plan de modernisation des escadrons d'aviation de la réserve de la marine avec des F/A-18. réserve avec des F/A-18E/F ou d'autres avions modernes, tels que les modernes, tels que les F-35C, et de présenter ce plan, y compris les coûts anticipés pour mettre en œuvre le plan, ainsi que les impacts sur le personnel et les niveaux d'effectifs de chaque escadron, aux commissions de défense du Congrès au plus tard 90 après la promulgation de cette loi. (..) Technologie d'aéronef attritable à faible coût.(dédicace à @Lame) Le Comité soutient les efforts de l'armée de l'air pour accélérer le programme Low-Cost Attritable Aircraft Technology [LCAAT] en vue d'un jumelage collaboratif. l'Air Force pour accélérer le programme LCAAT (Low-Cost Attritable Aircraft Technology) en vue d'un jumelage avec des plates-formes pilotées, dont potentiellement le F-35. La commission considère que l'application combinée de la technologie commerciale, l'autonomie et l'intelligence artificielle comme impérative pour résoudre les défis militaires actuels. Les équipes de systèmes collaboratifs à faible coût Les équipes de systèmes collaboratifs à faible coût offrent de nouveaux mécanismes pour assurer la survivabilité et le succès des missions sans avoir à recourir à une technologie exquise, à son coût élevé et à ses longs délais de développement. coûts élevés et les longs délais de développement qui y sont associés. L'intégration et les démonstrations technologiques réduisent le risque et le temps nécessaires pour transformer les technologies en systèmes opérationnels. Par conséquent, un Par conséquent, un prototypage extensif de l'avion est nécessaire pour transformer le système d'avion démonstrateur LCAAT en une capacité pleinement opérationnelle. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  9. Today
  10. L'USAF maître du monde! Les masques tombent. Il ne t'est jamais venu à l'esprit qu'un avion, aussi bon soit-il, développé pour les besoins de l'USAF qui en aura plus de 1000 exemplaires, ne soit pas le mieux adapté à la défense d'un pays qui doit choisir quel appareil lui assurera la meilleure défense dans son contexte géostratégique, et avec seulement 60 avions et un budget de défense limité. Et si les américains sont si persuadés que ça de la supériorité du F35, pourquoi le Sénat a-t-il enjoint à "tous les services de l'Etat', donc y compris les plus secrets, de tout mettre en oeuvre pour gagner le contrat finlandais? Et pourquoi 5 concurrents se battent ? Parce que chacun joue sa carte. Et pas toujours de bonne foi.
  11. Merci à tous pour l'accueil Je trouve que la description que tu fais du forum colle parfaitement Ca va pour l'instant je m'y retrouve mais c'est vrai que des fois faut s'accrocher Maintenant que j'y repense j'ai connu quelques personnes qui étaient concerné par la défense pendant mes stages. Notamment un thésard qui avait reçu une aide financière de la Navy pour un projet de protection auditive. Et une post-doc qui avait un contrat avec l'armée pour une sombre étude sur la réponse des plantes à certaines stimulations... Me demandez pas quel est le rapport pour le coup j'arrive plus à me rappeler Peut être que je pourrais en parler un peu plus si j'arrive à remettre la main sur des infos
  12. Concernant le "marketing " tu as entièrement raison, sauf quand ce dernier est biaisé car on est plus dans le pur commercial dans ce domaine mais dans le géopolitique et ça change tout ! Je ne doute pas un instant que le F35 finira par atteindre une certaine maturité mais à quel prix, comparé à d'autres fabrications ? Je n'ose penser si notre champion national avait pu disposer de plus de 1000M€ ce qu'il aurait pu nous sortir comme chasseur et pourtant avec beaucoup moins le voilà en concurrent direct du F35, sacré performance quand même, non ? Questions : Comment seront "compensées ces dépenses faramineuses alors que le F35 est vendu moins cher qu'un Rafale dans le Pays capitaliste par excellence ? C'est le contribuable Us qui trinque, jamais l'entreprise, ça ressemble à du socialisme ça! Pour nous Français, la défense du territoire est une préoccupation majeure car nous avons trop souvent été envahi et occupé ( le reste de l'Europe également hors UK) ce que vous n'avez jamais subit et compris ! D’où des doctrines militaire très différentes et à la mesure de nos moyens, fini les "x" modèles d'avions de combats spécialisés, rationalisation oblige, le rafale satisfait les opérationnels de nos armées et évolue au gré des avancées technologique éprouvées. Hors, le F35 n'est pour l'instant pas en mesure de couvrir tout le spectre de missions qu'il est censé effectuer et pourtant il est acquit sans moufter par des pays qui ont la même problématique que nous en attendant la mise à niveau qui permettra (ou pas) d'atteindre certains de ces objectifs, vantés pa LM et vendu par le GVT US. Assez cocasse comme situation alors que l'on discute de la défense d'un Pays, en principe en toute autonomie, ce que le F35 ne permettra pas ! Sur "l'évaluation" de certains états entre réalités et powerpoint, ils ont "choisi" (ou on leur a tordu le bras), le marketing au réel, fallait oser ! Pour les utilisateurs actuels du F35 certains au niveau de leurs cours des comptes commencent à grincer des dents ! Apparemment, la transparence n'est pas encore la norme, tant que la "protection" Us sera mise en avant. Un égemon qui vends/impose un produit en état de prototype depuis 10 ans aux qualités à venir extraordinaires mais pas certaines à ses partenaires alliés qui tant pour le moment à les affaiblir plutôt que les renforcer et entuber ses concurrents également alliés dans des appels d'offres douteux, c'est surtout ça qui fait réagir ! Il aurait été plus sains de réaliser du gré à gré au moins les choses auraient été plus claire pour tout le monde ! Personnellement, j'ai des doutes sur la numérisation à outrance du matériel militaire et de sa résilience en milieu fortement dégradé mais c'est un autre débat !
  13. 50 an après, c'est facile. Autant comparer une 2 CV avec une DS4 !
  14. J'imagine que Delpla a du amplement étudier ce document pour forger ses thèses sur la question, mais si tu as un lien qui permet d'y accéder, je serais curieux de le consulter. @loki Pardon, je n'avais pas vu ton premier message, tu as des sources ou des liens sur cette histoire de falsification ( j'aimerais bien en savoir plus sur la crédibilité de Delpla, je me suis pris de passion pour cette histoire de manœuvre d'intoxication, mon goût pour les récits d'espionnage! ) ?
  15. Et comme toute émission d'énergie, elle est détectable ....
  16. La marine est formatée pour 3 théâtres d'opérations (livre blanc) or elle est déployée dans 5 voir 6, c'est ça le pb de fond, et je ne vois pas lequel on peut supprimer : Nord Atlantique - Baltique; Medor (y compris Mer Noire) ; Nord Indien et détroits; Asie - Pacifique, Golfe de Guinée, elle doit armer, donc prévoir, la capacité nationale d'intervention (GAN, groupe amphibie...) etc... Tenir la ZEE dans tous les océans du globe, Med, Atlantique, Indien, Grad Sud, Pacifique... Même si on arrive à faire des "miracles" (relève d'équipages pour maintenir la frégate sur zone...) les moyens ne sont pas extensibles. Les moyens d'outremer, bâtiments de soutien et patrouilleurs c'est surtout un pb de retard, pas conceptuel, sauf pour les futures frégates d'outremer en Indo Pacifique, qu'il s'agit d'armer. Mais il y a un pb de bâtiments de 1er rang en nombre insuffisant. Se souvenir que le plan était 4 Horizon et 17 FREMM... Ce qui veut dire qu'il s'agissait bien de remplacer les A 69 par des bâtiments de combat de 1er rang (FREMM dites AVT) Mettons de côte le concept d'AVT pour ne pas compliquer le débat. "Le sac de noeuds" des patrouilleurs naît du fait qu'ils se situent dans cette frange que la MN avait conceptualisé comme FREMM "emploi général" (pour employer le concept italien) et du fait qu'une partie (5/9) à été remplacée par des FDI à vocation ASM. A l'arrivée la MN aura plus de passerelles 6 de plus (en réalité 3, car le remplacement des 3 OPV 54 n'était pas inclus dans les plan à 17..)
  17. je peux remplacer mauvaise foi par chauvinisme. Des fois, les échanges d'arguments me font penser à des supporters d'équipes de foot.
  18. sur les navires de combat type frégates diesélisés PROP pour des raisons de densification des systemes et installation en général on met du 1000 rpm ; c'est un bon compromis de puissance massique dans cet environnement là à propos de ceci ou de cela sur une navire à prop élc des T45 « La suppression du bruit est, depuis la fin de la guerre froide, le plus grand des sales secrets que les gens ont allègrement ignoré", déclare l'amiral... Une enquête a révélé que des équipements de mauvaise qualité et des marchés publics bâclés pourraient entraver la capacité de la Grande-Bretagne à se défendre en cas d'attaque militaire grave.... Parmi les failles découvertes dans les défenses du pays figurent des navires de guerre qui feraient tellement de bruit que les sous-marins russes pourraient les entendre à une distance de 160 km.... "Nous avions l'habitude de mettre des petites cales en bois entre les colliers d'écoutille et les écoutilles dans mon destroyer pour les empêcher de cliqueter afin de réduire le bruit", a déclaré l'amiral Parry.... "Nous avons oublié tout cela, c'est fou. La suppression du bruit est probablement le plus grand secret honteux depuis la fin de la guerre froide, que les gens ignorent allègrement." https://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/britain-warships-type-45-destroyer-drones-defence-spending-a7563471.html
  19. Et un Mirage de plus en moins...pilote safe
  20. On doit pouvoir faire bien mieux... Du moment que les Allemands ne s'emmêlent pas!
  21. Eh bien, étant donné comment j'ai expliqué que cela a commencé à partir de MIDS JTRS, ceux-ci sont déjà sur des F/A-18 finlandais. La compatibilité vient de COALWNW sid avec les avions de chasse américains. Étant donné qu'il ne s'agit essentiellement que de deux formes d'onde compatibles avec l'OTAN. Le F-35 n'a pas de rack traditionnel de radios, il peut générer la forme d'onde dont il a besoin à la volée. Il peut donc probablement utiliser la forme d'onde ESSOR chaque fois que nécessaire (et les utilisateurs européens en auraient clairement besoin). Super Hornet a le même MIDS JTRS que Hornet. Le terminal MIDS est également intégré sur Rafale. La version MIDS LVT à liaison Link 16 unique. "Le premier escadron RAFALE est devenu opérationnel avec MIDS-LVT à partir de juin 2006. L'objectif est d'avoir MIDS-LVT intégré sur 234 appareils en service dans l'armée de l'air française et 60 appareils en service dans la Marine nationale d'ici 2015. " https://www.researchgate.net/figure/MIDS-Platform-Integration-Scheme-for-the-F-A-18_fig4_264742534 https://www.defensedaily.com/finland-requests-156-million-in-fa-18-mid-life-upgrade-program-2/uncategorized/ (2016) https://ukdefencejournal.org.uk/us-uk-and-allies-purchasing-mids-radio-systems/ (2019) https://www.airforce-technology.com/news/newsaustralia-requests-us-for-fa-18ef-super-hornet-aircraft-upgrades-5869541/ (2017 RAAF SH) En bref: MIDS-LVT : Une radio Link 16 MIDS JTRS : Une radio Link 16 + trois canaux de forme d'onde JTRS de la même taille que MIDS-LVT F-35 CNI : radio logicielle pure, génère des formes d'onde à la volée https://www.esd.whs.mil/Portals/54/Documents/FOID/Reading Room/Selected_Acquisition_Reports/FY_2019_SARS/20-F-0568_DOC_57_MIDS_SAR_Dec_2019_Full.pdf
  22. A vous lire, il nous manque des choses. Et ma compréhension des budgets me fait dire que l'on a pas les moyens, ou pas fait ces choix. Bref, commander c'est faire avec ce que l'on a, comme on peut. Du coup c'est pas la doctrine qu'il faudrait revoir à la baisse ? Ce qui est interessant c'est que sans PA, on sait pas faire...
  23. Le compteur est reparti de 0 cette semaine d'après g4lly, et il recalcul les badges doucement
  24. Merci, tu as fait ma journée (déjà !).
  25. Remarque ce sont les étoilés les premiers à mélanger les genres : "on retrouve l'esprit des A 69" disent-ils... J'ai une série de questions à (te) poser : 1) le niveau d'armement des PO est-il un choix de doctrine ou un compromis budgétaire. 2) Certains "compromis" ne sont-ils pas générés par la volonté de disposer d'un certain nombre de "passerelles" pour les jeunes officiers et de navires "simples" permettant d'aguerrir les équipages (la fonction RH est aussi importante) 3) le concept d'OPV, c'est à dire patrouilleur océanique peu ou pas armé, est-il cohérent avec la notion de "haute intensité", d'engagement armé plus ou moins chaud, inopiné ou non, conflictualité sur les espaces maritimes, etc 4) un bâtiment éloigné de ses bases et soutiens, a-t-il la possibilité de choisir son niveau d'engagement? Exemples déjà donnés, protection PHA & évacuation de ressortissants (Corymbe) Passages obligés (Bab el Mandel, Ormuz, d'autres etc...) 5) Le bâtiment peut-il se défendre efficacement? (on ne parle même pas de menacer...) On connait plus ou moins les performances de l'armement principal, canon terrestre conçu pour des tourelles légères et l'engagement à "courte distance" vs vrais canons navals 40, 57 Bofors, 76... Est-il un choix de la MN ou est-il imposé. Note qu'il ne s'agit pas de demander la lune... Un canon efficace, 57, 76, artillerie secondaire, 20 mm éventuellement manuel, AA missile Mistral, capacités anti-navires légère MMP, Marte, ANL (mais pas d'hélico à poste en permanence, donc poste de tir sur bato) Pour l'ASM dans les atterrages, c'est surtout par hauts fonds, les torpilles pas forcement utiles (retour des grenades...?) Enfin, si les informations sur la protection NRBC & standard mili de la coque se vérifient, cela te parait cohérent avec un patrouilleur peu ou pas armé....
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...