Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 04/18/2015 in all areas

  1. 5 points
    La 5° plaie d’Egypte Quand la seconde guerre mondiale fut commencée sur le front de l’Ouest, après la percée de Sedan et Dunkerque, la Grande-Bretagne était isolée et ne voulu rien entendre à un compromis de Paix avec l’Allemagne Nazie (ouf !) Hitler, envisagea alors de « traiter » le pays par les gaz de combat (procès de Nuremberg). Finalement il s’abstint par peur des représailles Britanniques, également avec des gaz de combat (re-ouf). Il avait à sa disposition, les agents neurotoxiques comme le tabun (1936), le sarin (1939), puis le soman (1944) qui furent découverts par le chimiste allemand Gerhard Schrader. Ce sont essentiellement les Américains qui s’empareront de ces stocks. Ce qu’il ignorait, c’est que les Iles Britanniques n’avaient pratiquement pas en sa possession de ces gaz, en particulier aussi efficace que ceux que la technologie (terme pas encore employée à l’époque) Allemande avait développé. Sir Winston Churchill et les stratèges de l’État-major, conscient de ces faiblesses, lancèrent un plan dit « La 5° plaie d’Égypte » qui consistait en 2.690 bombardiers, larguant 40.350 bombes à bactéries. Chacune de ces bombes de 250 kg aurait suffi à contaminer une étendue de 20 hectares en rase campagne ou 2 hectares en agglomération. Bilan escompté = 3 millions de tués, soit 25 fois Hiroshima et Nagasaki (bombardement atomique au Japon) réunis ! Ce fut l’opération pour riposter aux tirs des V1 et V2 allemands. D’après la direction du Laboratoire Expérimental de la Défense Chimique de Porton Down, si ce plan avait été exécuté, les villes de Berlin, Stuttgart, Francfort et Hambourg eussent été inhabitées durant des lustres ! La genèse de l’affaire se situe au début de la seconde guerre mondiale. Les chercheurs Britanniques sont convaincus que Nazis et Japonais travaillent sur des armes nouvelles redoutables tant chimiques que biologiques. La vérité apparaitra qu’en 1946/1948 avec l’unité 731 Japonaise à Harbin et les travaux Allemands à partir de 1943 sur la guerre biologique. C’est le docteur Paul Fildes qui est chargé de cette développement de bacilles. Il porte son choix sur le « Bacillus anthracis » ou Anthrax que l’on trouve sous l’appellation de « maladie de Bradfort » (en France chez les laitiers et dans la ville de Bradfort en Grande-Bretagne). Une bombe fut rapidement fabriquée à Porton Down, bien que cette maladie soit assez rare chez les humains, et plus spécialement répandus chez les moutons, les vaches, les chevaux et les chiens. Il existe un vaccin, créa par Louis Pasteur, mais il ne confère l’immunité qu’au bout de 7 mois ! Ce fut sur l’île de Gruinard, aux Petites Hébrides, 3.000 mètres de long sur 800 mètres de large, à moins d’un kilomètre de l’Écosse qui fut choisie et le test par une petite bombe déposée par l’équipe – très protégé par des équipements tel que cagoules, gants, etc. – du major Allan Younger. Consistant a verser un liquide dans une boite de35 X 20 cm. Des le lendemain de l’explosion, les premiers moutons décédèrent. Par la suite, 6 autres bombes furent lâchées par avions. Tous les scientifiques pensèrent que la durée de vie ne dépasserait pas 10 ans. En 1951, ce fut revu à 30 années. Plus tard, ce fut révisé en une centaine d’année. A Gruinard, seuls les lapins ont survécus, les bacilles ne les affectant pas. Parfois, un rapace emporte un lapin qu’il dévore dans les Highlands en contaminant par contrecoup une quarantaine de vaches qui décèdent. Janmary
  2. 4 points
    Cachet de la poste faisant foi =) Un 2000C museau gris pré-87 donc à priori RDM.
  3. 3 points
  4. 2 points
    Bonjour à tous, Nou revenons avec reportage complet sur l'évenement avec des vidéos uniques sur les capacités des forces spéciales françaises. Pour commencer le CPA10 et les dragons parachutistes Les Commandos de marine Bon weekend à tous Alain
  5. 2 points
    Etre adulte c'est, entre autre, assumer ses prises de risque. Mais ça c'était avant...
  6. 2 points
    Mince plus de point "j'aime" . J'en ai jamais assez de points "J'aime" . Enfin j'espère que personne ne m'en voudra pour ce cri du Coeur assez violent et aussi vulgaire mais bon voilà :
  7. 2 points
    Je n'ai aucun détail sur l'affaire, mais je ne vois pas pourquoi nous nous brouillerions pour cela. L'Indonésie est un pays avec ses lois, sa justice, et nos ressortissants sont tenus de les respecter quand ils sont la bas. Et ce même si je suis totalement opposé à la peine de mort.
  8. 2 points
    L'annonce du CEMAT il y a quelques mois dans ce sens fut un revirement dans les habitudes. À titre personnel, je serai pour un effort de long terme de rééquilibrage des unités sur le territoire. Et surtout une densification des unités. Je ne suis pas sûr que les déserts militaires soient un problème, même pour le recrutement. Surtout à l'heure d'Internet. Il y a quelques temps un officier me disait que selon lui il voyait la préservation du nombre de régiments comme une évidence. On réduit leur taille pour être capable, en 2017 de les faire remonter en effectifs. Certains sont convaincus qu'aux prochaines élections présidentielles un mouvement à la hausse aura lieu sur le budget du fait des lacunes toujours plus visibles. Certains doivent le penser, mais ils se fourrent le doigt dans l'œil. Ils ne voient pas que nous sommes le pays le plus fragile du l'UE et qu'une remontée des taux américains peut nous décapiter.
  9. 2 points
    @MarineNationale @LHERMIONE_SHIP vues! pic.twitter.com/0Zz5Gzmmtc — Tanguy Scoazec (@tanguyscoazec) April 18, 2015 Coups de canon et feux d'artifice ! #Hermione2015 pic.twitter.com/N5sYWpSOZY — L'Hermione (@LHERMIONE_SHIP) April 18, 2015 Programme de la journée, parcours et grandes dates : trois infographies pour appréhender #Hermione pic.twitter.com/BgsWZpF5oo — Sud Ouest (@sudouest) April 18, 2015 La FASM Latouche-Tréville salue le départ de la frégate Hermione pour Boston http://t.co/XCFA2hntyX — Philippe Top-Action (@top_force) April 18, 2015
  10. 2 points
  11. 2 points
    Pour le codage, ça ne se passe pas comme ça. Et vu que manifestement ça intéresse certains. Tout d'abord à partir des docs de spécification fonctionnelle tu fais une spécification technique. Grosso modo tu décrit l'organisation de ton module en fonction de haut niveau, puis de moyen niveau... jusqu'à arriver à des fonctions vraiment simple. Pour chacune de ces fonctions, tu va spécifier ses paramètres et valeurs de retour, les objets auxquelles elle accède, les modifications qu'elle leur fait subir... En bref les interfaces de tous les composants sont explicitées et l'algo de chaque fonction/composant. Les structures de données transverse sont définie... Ensuite, une fois munie de la spécification complète de la petite fonction que tu dois développer, tu va tout d'abord coder les tests. Puis ensuite la fonction. C'est en tout les cas une méthodologie classique. Attention, coder les tests, cela veut dire créer des doublures des objets accédés / modifiés, spécifier comment ils doivent être accédé, dans quel ordre... C'est en soi un vrai développement. Rien à voir avec la sanction du genre "test le code de Robert". Coder du test est souvent plus complexe que coder le produit final. Ça peut tourner au petit défi intellectuel. De toute façon du code développé sans penser aux test unitaires est quasi intestable sauf à tout reprendre (décomposition, modularisation...). Intellectuellement, il y a un aller et retour entre les deux activités. Pour ma part, je préfère alterner entre codage de quelques lignes (un dizaine à tout casser) et codage des tests de ces lignes nouvelles. Ce qui rend le test ingrat dans le développement de logiciel sans enjeu de fiabilité important, c'est que c'est la dernière roue du carrosse. Si sur ton projet, tu édictes des règles claire dans lesquelles tu valorises l'activité de test, ça peut marcher. Et ça fait gagner tellement de temps ensuite lors de l'intégration ! Ensuite, les outillages permettent de vérifier la couverture de test. Il y a même des outils qui te colorie le code : - vert : intégralement exécuté lors des tests; - orange : partiellement testé (cas d'un if complexe ou tu n'as pas eu a exécuté toutes les conditions ; par ex : if (a & b)... Si a est faux, b n'est pas forcément évalué) - rouge : pas testé. En info classique avoir une couverture de 60% c'est peu fréquent. 100% ça coûte très cher !
  12. 2 points
    Sauf que l'industriel qui produit de la merde va tout faire pour que sa merde ne rentre pas en concurrence avec des produits moins merdiques et que donc sa merde deviennent la référence du bon gout... en liquidant tout le reste. C'est ce qui s'est produit en France avec Lactalis. Quand tu as un marché avec des productions familiales et a l'autre bout une multinational, c'est la loi qui protège la production familiale. Ce système de marché déréglementé c'est sympa quand les acteurs au contrat sont de puissance sensiblement équivalente ... des lors qu'il n'ont plus rien a voir entre eux en terme de pouvoir, le système est caduque et le plus puissant l'emporte tout le temps que son offre soit bonne ou pas, économiquement intéressante ou pas etc. Le gros peut se permettre de jouer hors du jeu, et même de fixer les règles aux autres ... on se retrouve alors dans un système néo-féodal basé sur le capital.
  13. 2 points
    Pas de bataille spatiale...dans un SW...40joueurs...ça sent le jeu sortis vite fait pour surfer sur la vague de l'episode VII....
  14. 2 points
    Ou même 120 ASMP(A)... ;) ah non pas possible, on n'en a pas assez en armurerie :(
  15. 2 points
    Toujours sur le sujet du code, si on applique les paradigmes actuels du développement logiciel pour chaque fonction tu dois écrire une batterie de test unitaire te permettant d'affirmer que : - tout le code a été exécuté (on passe par toutes les alternatives de test et tous les cas d'exception/traitement d'erreur); - les limites de chaque boucle sont elles aussi testées; - les plages de valeur significative de chaque paramètre en entrée de la fonction sont essayées ainsi que toute leurs combinaisons (typiquement, 0 est une valeur particulière pour un paramètre numérique soit pour les divisions, soit pour le dimensionnement de tableau). Tu as facilement dix fois plus de lignes de code de test que de code utile. Ce code de test devant être tout aussi fiable (par contre son efficacité est moins importante). Et cela c'est pour le test unitaire des fonctions. Ensuite, il y a les tests d'intégration, les test fonctionnels... Écrire les cahiers de tests est un projet en soi. Et pas le plus facile ! Tous ces tests doivent être exécutés à chaque changement dans le code. Cela implique la mise en œuvre d'automates de test et l'analyse des résultats. De la même façon, la qualité du code sera analysée par des outils dédiés (Sonar, Coverity...). Lesquels mettront en évidence des failles étant passé au travers des étapes précédentes, mais aussi le dépassement de limites issue de bonne pratiques (fonction trop longue, nombre d'alternatives trop importantes...) Et du coup, il faudra refactorer le code pour respecter ces métriques. Et on doit du coup reprendre les test unitaires, d'intégration... Une fois le code réalisé et la version n raisonnablement au point, on fera des tests de métrologie pour vérifier que les perfs attendues sont bien au rendez-vous. Et là, on constatera que la fonction lambda prend dix fois le temps qu'on veut lui accorder, que la consommation mémoire est trop importante... Donc on cherchera des solutions qui passeront par des optimisations du code, des changements d’algorithme... Et on repart pour un tour, codage, test unitaire, test d'intégration, test fonctionnels... Sur le codage proprement dit, chaque variable doit être soigneusement étudiée : quel est le bon type à utiliser, quels sont les plages de valeur possible (avec tous les problèmes de débordement lors des calculs), quelle valeur initiale lui donner... Les algorithmes doivent être soigneusement étudié aussi. Leur efficacité est elle constante ou dépendante des valeurs à traiter. Un exemple basique, de nombreux algorithme de tri voient leur efficacité compromise si les données sont déjà triées par exemple en ordre inverse. On sera donc amener à choisir l'algo en fonction de la connaissance des données ce qui peut nécessiter des études sur celles ci. Un développement sur ce genre de logiciel va t'amener à gérer de multiples versions logicielles. On rentre dans toute la problématique de gestion de configuration avec les soucis associés. On a une vision faussé de toute cette complexité car sur la plupart des projets informatiques, l'essentiel est d'être prêt pour hier avec quelque chose qui réalise grosso modo le besoin. En cas de plantage, on contournera le problème puis on corrigera pour la version suivante. Sur un avion, le plantage sera peut être rédhibitoire (idem sur un métro, une fusée, un satellite) : A cause d'un "bug", la fusée est sortie de sa trajectoire et a du être détruit ainsi que sa charge utile... C'est sur que c'est plus grave qu'une commande loupée parce que dans certains cas, le processus d'enregistrement du panier d'achat se gamelle. Donc là, on voit bien que l'écriture de code "utile" est une toute petite partie du problème. Et que ça n'a rien à voir avec le programme réalisé dans une soirée geek avec bière et pizza. J'ai oublié, le client qui invariablement viendra vous voir à peu près au milieu du dév pour dire que "au fait, faudra aussi faire ..." Et vlan, on reprend du début, on cherche comment ne pas tout casser et jeter... (exemple en aéro militaire, les biplaces d’entraînement qui deviennent biplace de combat et ou le poste arrière passe d'instructeur avec affichage identique au poste avant, à navigateur-bombardier qui a des besoins bien spécifiques). Donc les 250 lignes par ans, c'est très crédible.
  16. 2 points
    Hoho, magnifique déterrage par Conan d'un topic injustement oublié =D Bon, il sera sans doute difficile de trouver pire que les evzones grecs... ... mais on peut toujours essayer ! Thailande, les pink calimeros Fidji, pour ceux qui voulaient des jupes (désolé Shorr kan, ca s'arrête pas au dessus des genous) Chez les russes, pas de jupes et de rose bonbon, ils préfèrent l'écrire clairement
  17. 2 points
    Non vous n'avez pas bu donc voir double, beau de voir des Rafale alignés. Impressionnante ligne d'avions prêts à partir en vol hier à Saint-Dizier! #MCO #Rafale http://t.co/O7HWnVozyp pic.twitter.com/JLmx3CC7bc — Armée de l'air (@Armee_de_lair) April 17, 2015
  18. 1 point
    Il n'est pas non plus en .50 si tu veux savoir. :)
  19. 1 point
    Comme le disait un philosophe, ce qui n'est pas craqué est mouillé. Merci pour les images, en particulier
  20. 1 point
    Oui, c'est réglementaire. Il faut juste faire la demande avant la projection.
  21. 1 point
    Un F-35 opérationnel ? Tellement furtif que personne ne le verra.
  22. 1 point
    Oui, la radioactivité décroit forcément, et d'autant plus vite qu'elle est forte. On peut aussi la mesurer facilement et assez précisément dans l'espace pour éviter le danger ou dépolluer. De ce point de vue, le bacille du charbon est bien pire. Il doit être plus facile de vivre avec (vêtement de protection, vaccins,..) que de dépolluer. En cherchant des infos suite à l'article de Janmary, je viens de tomber sur un texte très intéressant. "Churchill et l’anthrax" http://www.delpla.org/article.php3?id_article=48 et le reste est tout aussi instructif.
  23. 1 point
    http://america.aljazeera.com/articles/2015/4/17/us-generals-think-saudi-strikes-in-yemen-a-bad-idea.html (17 avril 2015) L'article cite premièrement une source anonyme, un officier à un poste de commandement au CENTCOM (le commandement américain pour l'Asie centrale et le Proche-Orient) qui explique que la raison pour laquelle les Saoudiens n'ont pas consulté les Américains avant de lancer l'attaque, c'est « qu'ils savaient que nous leur aurions dit exactement ce que nous pensons : que c'est une mauvaise idée ». Deuxièmement encore de source anonyme, des commandants de forces spéciales régionales et des officiers du SOCOM (commandement des forces spéciales américaines) auraient plaidé énergiquement contre le soutien des États-Unis à l'opération saoudienne au Yémen. Troisièmement, Michael Horton, un spécialiste du Yémen consultant pour les gouvernements britannique et américain, proche de certains officiers du SOCOM, a dit dans un courriel qu'il a été "abasourdi" (confounded) par cette opération, « notant que beaucoup au SOCOM sont favorables aux Houthi, car ils ont avec succès repoussé Al-Qaïda et maintenant l'EI de plusieurs gouvernorats yéménites ». « Pourquoi combattons-nous un mouvement qui combat Al-Qaïda ? » demande-t-il. Enfin il ironise sur les politiciens américains (McCain et d'autres sénateurs faucons) qui soutiennent fermement cette intervention saoudienne : « Voilà un mec qui s'est plaint que nous étions l'armée de l'air de l'Iran en Irak », dit-il, « Eh bien, devinez quoi ? Maintenant nous sommes l'armée de l'air d'Al-Qaïda au Yémen ».
  24. 1 point
  25. 1 point
    Même ça sa reste assez propre. Une bombe nucléaire explosant dans le réacteur d'une centrale nucléaire ça doit être encore plus efficace. Enfin utiliser les Rafale pour lancer en un seul vol nos 40 à 75 ASMP me parait moins utile (on a des SNLE pour ça) que les utiliser pour une frappe conventionnelle ou on a une puissance de frappes assez comparable à celle d'un frappeur. Et une première frappe commençant par 40 Rafale (accompagnés par 10 C135F et quelques E3F) doit être plus efficace qu'un "frappeur" comme les SSGN. Dommage que cette photo de Rafale M ne vient pas de St Dizier ? (ou pas à la même date que celles montrant une des dizaines de Rafale)
  26. 1 point
    Du 2 au 12 mars 2015 la compagnie ALPHA du GFM Toulon renforcée d’un élément de la compagnie de fusiliers du centre de transmission de Rosnay s’est déployée dans la région de Fréjus pour une période d’entrainement. Enchaînant des phases de combat à terre ainsi que des entrainements nautiques sur embarcations rapides, la compagnie a ainsi pu parfaire la formation des plus jeunes et maintenir les capacités collectives de la compagnie. Les FUs du GFM Toulon à l'entrainement au CNEC Colliure http://jdb.colsbleus.fr/forfusco/articles/483
  27. 1 point
    Un petit rafale
  28. 1 point
  29. 1 point
    Je suis d'accord sur la légion et la 11. Pour la Légion, nous sommes face à des lobbies très puissants. De plus, toucher à leur volume serait difficile car la rigidité de gestion RH qui est la leur fait qu'ils sont au seuil de dissolution.
  30. 1 point
    Tout est expliqué ici page 8 http://sill-www.army.mil/firesbulletin/archives/2002/NOV_DEC_2002/NOV_DEC_2002_FULL_EDITION.pdf Un near miss a 30m ... le shrapnel qui tape la chenille, mobility kill. Un shrapnel qui tape le fut du canon, canon HS etc. Certes il faut bombarder au 155mm et avoir une densité de feu suffisante, mais des airburst ou des explosion a 30m de la cible suffisent a réduire très nettement la capacité de l'unité mécanisé qui se prend le barrage. On parle dans l'article de 67% d'engin endommagé - soit des engins nécessitant plus de 30 minutes de travaux -.
  31. 1 point
  32. 1 point
    Suite à cette série d'assassinats politiques a-t-on entendu les habituelles et nécessaires protestations des porteurs de la flamme démocratique (ONG et hommes politiques occidentaux) ?
  33. 1 point
    :D j'etais en train de raler par rapport au jet pack utilisé par les rebelles en regardant la vidéo, dans le genre c'est kikoo et ridicule... Puis j'ai vue Boba Fett... Pars ce flageller à coup de lekku EA..-_-'
  34. 1 point
    Sauf que le developpement économique n'est pas l'alpha et l'omega de la vie pour bon nombre de gens. Va expliquer au Talibans par exemple qu'ils devraient changer de mode de vie pour le "développement économique". Certains on fait de la croissance une religion en soit ... mais c'est assez loin d’être le cas pour tout le monde, on assiste même plutôt a une contre coup de cette adoration du veau d'or croissance, un rejet de la globalisation etc. justement parce qu'une part des gens et conservatrice, d'autant plus quand les chose semble aller mal.
  35. 1 point
    NomdedieuNomdedieuNomdedieu... Ps: Je crois que G4lly a raison... J'ai lue hier (mais je sais plus ou) que les restes du SSD son quelque part près de Endor.
  36. 1 point
    Bigre, quelle saloperie, je ne savais pas que le bacille du charbon était aussi résistant. Heureusement que les allemands étaient inférieurs aux anglais en terme de capacité de bombardement stratégique, sinon, ils n'auraient sans doute pas hésité à lancer des attaques chimiques, et la guerre aurait franchit un palier de plus dans l'horreur. D'après wikipedia, l'île de Gruinard a été décontaminée en 1986 avec un arrosage de toute l'ile au formol et en enlevant une couche du sol là où les expérimentations ont eu lieu. Sinon, il y a avait aussi un plan destiné à tuer le bétail (et indirectement les allemands) avec des tourteaux de lin contaminés au bacille du charbon http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Vegetarian
  37. 1 point
    Le trailer est superbe. Je reste dubitatif cependant. Avec Ford et Hamill en mode pépés ne m'enchante guère.
  38. 1 point
    En fait, ce qu'il dit, c'est que la longueur de la box dans laquelle il travaille est parcourue en 1h, 1h30 max lorsqu'il doit aller à pleine vitesse par vent faible. En gros, le plus long segment qu'ils peuvent parcourir doit faire dans les 50 nautiques environ. Cela signifie que la route avia ne peut pas être tenue plus longtemps et qu'il ne peut pas mener d'opérations de pont (catapultages ou récupérations) pendant une durée plus longue. Cela complique la mise en oeuvre de missions complexes et limite les possibilités, notamment avec le lancement préalable ou la récupération tardive des Hawkeyes ou des nounous éventuelles.
  39. 1 point
    Joli ! au passage, admirer la déco du B 336 http://www.escadrilles.org/2015/04/centenaires-au-gascogne/
  40. 1 point
    250 lignes de code du logiciel réellement embarqué. Et des dizaines de milliers de lignes de code de tests, de simulations… Sans compter les contraintes sur le code : utilisation de languages tres rigoureux, donc largement plus difficile d'utilisation. Analyse statique et dynamique du code. Traitement de tous les cas d'exception… Çà n'a rien à voir avec la programmation traditionnelle. Sans compter les contraites d'efficacité !
  41. 1 point
    D'une manière générale, je demande une loi, voire un article de la Constitution, pour que soit interdit tout ce qui est moulant/moule-burnes, et que dans le même temps, si un officier général balance encore comme excuse pourrie à ce sujet que c'est à cause du "culte du corps", il soit fusillé après avoir été branlé avec du papier de verre.
  42. 1 point
    Un porte-avions de la Seconde Guerre mondiale découvert près de San Francisco http://www.lefigaro.fr/international/2015/04/17/01003-20150417ARTFIG00206-un-porte-avions-de-la-seconde-guerre-mondiale-decouvert-pres-de-san-francisco.php
  43. 1 point
    La France et l'Indonésie vont se brouiller suite à la très probable exécution de Serge Atlaoui. Donc les négociations préliminaires ppur le Rafale ne risqueront pas de commencer de si tôt.
  44. 1 point
    C'est dans le teaser de cet article en fait http://www.bbc.com/capital/12 en bas de la page normalement.
  45. 1 point
    À Endor, l'empire n'avait un seul Super Destroyer Stellaire ; l'Executor, le premier modèle de sa classe. Après s'être ramassé un A-wing en plein dans la passerelle de commande, il s'est dit "Bon tant pis je meurs" et est parti tout simplement en piqué avant de se crasher en plein dans la deuxième Étoile de la mort.
  46. 1 point
    Quelques extraits significatifs traduits du rapport cité par PIC: En ce qui concerne les moteurs: Après l'incident de Juin 2014, les inspections qui ont suivi, menées par l'entreprise Pratt & Whitney ont permis d'identifier 22 moteurs avec des signes de surchauffe. En date du 31 Janvier 2015, 18 de ces 22 moteurs avaient reçu un correctif court-terme et ont été autorisés à revenir au cours normal des opérations de vol. Pratt & Whitney a identifié plusieurs correctifs potentiels à long terme, mais aucune décision définitive n'a encore été prise. Les données fournies par Pratt & Whitney indiquent que le nombre d'heures moyen entre deux pannes pour le moteur du F-35A est à environ 21% de la cible prévue à cette date. Le moteur du F-35B en est lui à environ 52%. Pratt & Whitney a identifié un certain nombre de modifications de conception qui permettront d'améliorer la fiabilité des moteurs et certains de ces changements sont déjà en cours d'intégration dans la conception et la production. Cependant d'autres modifications de conception que Pratt & Whitney pense nécessaires ne sont actuellement pas financées. Les logiciels: Le personnel et les installations qui avaient été consacrés au développement et tests des logiciels Block 3i et Block 3F ont été réaffectés au Block 2B pour soutenir l'IOC prévu en 2015 pour Marine Corp, ce qui retardera d'au moins 6 mois la mise à dispostion du Block 3F. Les reports auront également comme conséquence de réduire le nombre de F-35 mis en service au cours des prochaines années, ce qui pourrait forcer les services des Armées à investir dans l'extension de la durée de vie de leurs flottes actuelles, y compris les A-10 Thunderbolt II et le F/A-18 Hornet. Le coût: les données du bureau du Programme JSF indiquent qu'après comptabilisation des diminutions de quantités de production, le programme n'atteindra probablement pas les objectifs de coûts unitaires fixés par le Secretary of Defense for Acquisition, Technology, and Logistics, en 2012. Le contrôle: La meilleure façon de procéder est d'avoir 100% des process de fabrication critiques contrôlés au cours de la production initiale à cadence réduite. Actuellement, 40% de ces process sont contrôlés de manière statistique et selon les responsables de Lockheed Martin, seulement 54% des process critiques peuvent fournir suffisamment de données pour permettre un contrôle statistique. En conséquence, ils ne s'attendent pas à atteindre 100%.
  47. 1 point
    çà devient ubuesque, à côté d'une telle accumulation la piste oblique et la pale d'hélice du Grand Charles sont de la littérature pour jeune fille en fleur ...
  48. 1 point
  49. 1 point
    Très bon exemple de Crony capitalism. La tulipemanie a-t-elle seulement existé ? Comment une bulle pourrait-elle autre chose que temporaire ? C'est absurde. Qui a écrit que les marchés étaient parfaits ? Tu souffres de méconnaissances profondes sur l'histoire des idées. Très profondes. Toutes les erreurs de l'analyse comptable y sont. Très bon cas d'école. Oui, oui. Un libéral avec l'état à tous les étages. Je connais cette théorie. Tes libéral pour toi mais les autres... C'est comme Monnot, le conseiller de Marine Le Pen. Il se dit proche de Hayek sauf que le programme du FN, c'est de l'étatisme chimiquement pur. On appelle même ça du "planisme" dans l'Histoire. Maintenant je vais t'aider : La régulation est l'action de l'ensemble des mécanismes de stabilisation. En économie, cette stabilisation est faite vis à vis de l'allocation des ressources. La réglementation est l'ensemble du corpus réglementaire qui agit sur la qualité des objets et les rapports entre les agents. L'un n'impose pas l'autre. La régulation ne disparaît pas avec la réglementation puisque la régulation est permanente par le seul signal prix. Cas concret : la fin des quotas de production laitière mis en place en 1984 (réglementation) sur le marché de l'Union. Nous sommes bien face à une fin de réglementation mais pas de régulation. Il va se passer que les fermes au modèle le plus efficace vont augmenter leur production pour prendre des parts de marché. La production globale va augmenter sur l'ensemble du marché. La demande n'augmentant pas, les prix vont baisser. Le résultat sera que les exploitants français dont les coûts de production sont les plus élèves vont disparaître car ils n'ont aucune marge. Une fois cette phase passée, le marché va progressivement se rearticuler. Les prix seront stables. Penser qu'il n'y a plus ici de régulation signifierait une volatilité des prix. Il n'y aura jamais ici de telle volatilité dans la vente au détail. Il y aura une adaptation constante sans que personne ne donne de directive centrale. Seul l'état du marché définira les prix. Leur part était de 46%. Une paille. Pour ma tartuferie, la réponse est à 04:15 à propos de Mathilde Lemoigne.http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-les-experts-12-0704-490259.html Et elle en reparle dans la deuxième partie. Quelle est le rapport avec la choucroute. Toujours à changer de discussion. Tu passes ton temps à jouer sur les mots, employer des termes techniques et sortir des chiffres en pointillisme (du coups, à moins d'être expert personne ne peut te lire) sauf que tu ne comprends la différence entre une régulation et la réglementation. Le résultat, bah y'en à pas. Ça tourne en rond pour ne rien proposer et laisser les choses telles qu'elles. Que vient faire là le délit d'initié ? Pourquoi citer une pratique qui menace l'investissement ? Quel est le problème des oligopoles ? Avec les irlandais de Vincennes, fallait-il dissoudre le GIGN ? Et pour le réveil, c'est toujours rigolot de lire des trucs pareil. Tu dois être un très bon comptable sauf qu'en économie, on ne se défini jamais comme faisant de la comptabilité. Tu as en plus une grosse méconnaissance sur les fondements des théories économiques. Rien que de dire que quelqu'un affirme les marchés soient parfaits, c'est absurde.
  50. 1 point
    j'ouvre se file pour parlé du Commando Ponchardier . cette unité fut basé sur le modèle Britannique avec un + intéressant ,le charactère inter-arme de cette unité ,composé de Marsouin de l'Infanterie de Marine (Infanterie Coloniale à l'époque ) et de Marins . une parfaite symbiose entre Marin et Marsouin motivé par l'esprit commando permettra de faire un travail admirable . http://fr.wikipedia.org/wiki/Commando_Ponchardier http://www.google.fr/imgres?es_sm=122&espv=210&bih=798&biw=1600&tbm=isch&tbnid=kOXV2R3vEXdIpM:&imgrefurl=http://musee.fusco.lorient.free.fr/biofuscoponchardier.htm&docid=W73M0wVpieAa5M&imgurl=http://musee.fusco.lorient.free.fr/defile-ponchardier-SASB1-rueCatinat30101945.jpg&w=917&h=597&ei=auDGUuOkIoGI0AWQsoCADg&zoom=1&iact=hc&vpx=86&vpy=202&dur=1217&hovh=181&hovw=278&tx=145&ty=99&page=1&tbnh=141&tbnw=225&start=0&ndsp=44&ved=1t:429,r:1,s:0,i:84 http://blog-unp.thionville.over-blog.fr/pages/les_Parasperiode_Indochine-4902065.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Corps_L%C3%A9ger_d%27Intervention http://fr.wikipedia.org/wiki/5e_r%C3%A9giment_d%27infanterie_coloniale le 5°RIAOM (bas à Djibouti ) a récupéré les traditions et le drapeau du 5°RIC =)