Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 07/26/2015 in Posts

  1. Images "technique" du Vextra : Capacité de franchissement :
    8 points
  2. Avant toutes choses, bonjour a tous et bonne année, cela fait pas mal de temps que je ne suis pas passé vous voir et j'espere que tout le monde va bien et profite des vacances pour ceux qui le sont. Cela fait un petit moment que je lorgne sur ce vehicule qui me parait formidable d'un points de vue, mobilité ( sont grand atout ) de sa modularité, sans parler de sont design charmeur ^^ . Je suis allez glaner ça et la des informations que je vais vous mettre ici et agrementé tout ça de photos que j'ai pu prendre sur la toile. Voici donc le Vextra, un 8x8 développé par Giat Industries (NEXTER) dans le cadre du programme VBM, devenu VBCI. Caractéristiques du Vextra : Longueur : 8,56 m Largeur : 3,36 m Hauteur : 3,45 m Poids : 24,5 t. 27 t en "ordre de combat" : 27 t. Charge utile : 6 t. Moteur : 1 Diesel V-8 SCANIA développant 600 ch Vitesse maximale : 120 km/h Distance franchissable : 800 km Boite de vitesses : 7 rapports automatiques. Transmission : en H. Essieux directeurs : 2 essieux avant. Différentiel central : piloté pour réduire le rayon de virage. Suspension oléopneumatique. Equipage : 4 hommes Armement : - 1 canon GIAT de 105 mm à âme rayée (49 obus) / - 1 tourelle Nexter de 25 mm Dragar alimentation double 25 M811 et d'une mitrailleuse coaxiale d'un calibre de 7,62 mm. L'armée française a lancé, dans les années quatre-vingt, le programme de développement d'un nouveau véhicule fondé sur les caractéristiques militaires suivantes : La mobilité stratégique d'un camion. Ce véhicule doit se déplacer rapidement (100-120 km/h), de façon autonome, sans générer de nuisances telles que bruit ou dégradation des routes. Tout ceci militait en faveur d'un véhicule à roues. L'armée française avait déjà pris cette option dès les années soixante-dix en mettant en oeuvre le char canon à roues AMX-10 RC et le Véhicule de l'Avant Blindé (VAB). La mobilité tactique d'un char. Certains de ces véhicules de la famille VBM sont destinés à accompagner les chars de bataille, notamment le Leclerc. Une mobilité tactique de haut niveau est donc indispensable. Grâce au progrès des pneumatiques qui sont à la fois plus souples et plus résistants, ceci est maintenant rendu possible avec des véhicules à roues. Pour bénéficier du spectre complet des performances de ces pneumatiques, il faut prévoir un dispositif de gonflage centralisé qui permet d'ajuster rapidement la pression aux conditions de roulement et ainsi de descendre avec des véhicules à roues jusqu'à des pressions au sol équivalentes à celles d'un char de bataille. Le volume intérieur maximal : Le volume intérieur doit également permettre au personnel embarqué de vivre à bord vingt-quatre heures ou plus en cas de menace NBC et d'être en état de combattre à tout moment. Ces contraintes impliquent un accroissement du volume intérieur de l'ordre de 50% par rapport aux véhicules précédents. Logistique simplifiée et bas prix : Cette exigence est satisfaite par l'utilisation de produits du commerce, employés principalement dans l'industrie du poids lourd, ainsi que par le concept modulaire du véhicule permettant de conserver la plus grande communauté de composants entre les différents engins de la famille. Un besoin mondial. Les réflexions de l'armée française concernant VBM ne sont pas isolées. D'autres armées ont des programmes du même type notamment l'Allemagne, avec laquelle une coopération est souhaitable mais aussi la Grande-Bretagne et le Canada. Tout ceci représente un marché mondial de l'ordre de 15 000 véhicules - si l'on excepte les États-Unis et la CEI - Pour répondre à ces besoins GIAT Industries a lancé sur fonds propres la fabrication d'un véhicule expérimental : le Vextra. Afin de respecter toutes les caractéristiques militaires exigées par l'armée française, il a fallu trouver un équilibre entre les différentes contraintes contradictoires. Ces réflexions ont conduit à un véhicule d'une hauteur d'environ deux mètres et d'une largeur de trois mètres (maximum autorisé pour le transport routier sans escorte de police). Une transmission de mouvement latérale (en H) et le fait que seules Ies roues avant soient directrices ont permis d'obtenir un volume intérieur suffisant pour y loger un maximum de personnes ou d'équipements Afin de permettre un rayon de virage réduit (virage sur 15 mètres entre des murs), un pilotage différentiel reproduit l'effet skid steering des chenillés, qui vient s'ajouter au système des roues directrices. Vextra est un véhicule expérimental conçu pour étudier différentes solutions techniques. Sorti des ateliers moins de deux ans après le début de son développement. Vextra a été expérimenté depuis le 7 mars 1994 : il a atteint les objectifs de vitesse maximale (120 km/h), de diamètre de virage (inférieur à 15 mètres entre murs), d'accélération, de freinage et de franchissement. La France et l'Allemagne ont décidé de coopérer et les états-majors ont publié en mars 1993 des spécifications communes. En parallèle, les industriels français et allemands ont opté pour la coopération et la mise en commun de leurs expériences (GIAT Industries, Krauss-Maffei, Mercedes-Benz et Panhard). Sources : Documention GIAT Plusieurs illustrations de la maquette vextra : Témoignage J'ai eu l'honneur de faire partie de l'équipe de développement de ce véhicule dans les années quatre-vingt dix. Ce groupe était constitué en grande partie de personnages atypiques avec des caractères bien trempés et pas toujours faciles à manager. Au sein de Giat Industries Satory c'était en quelque sorte un village gaulois. Cette période de ma vie professionnelle a été sans doute la plus passionnante. Il n'y a eu qu'un exemplaire construit du VEXTRA, à l'origine il était équipé d'une tourelle Dragar 25mm et il a ensuite été modifié pour recevoir la tourelle TML 105mm. C'était vraiment un engin superbe et très performant, une sorte de Ferrari blindée, peut-être à ne pas mettre entre toutes les mains avec sa mobilité exceptionnelle. Il avait un inconvénient, c'était un cauchemar de plombier avec ses systèmes hydrauliques complexes qui avaient été développés rapidement. Ses performances étaient remarquables, particulièrement de mobilité: vitesse, passage d'obstacles et ripage. La fonction feu n'avait rien à envier au reste. Les photos publiées ici ont été prises à Mourmelon, aux EAU et à Frontevraud. Cette dernière mission avait été organisée pour les Sud Africains qui cherchaient à l'époque un système de ce type, des rencontres entre l'équipe Giat et les Sud'Af avaient eu lieu en France et en Afrique du Sud. Il est à noter que le Rooikat possède une architecture comparable au VEXTRA. Une petite anecdote sur la liaison Satory-Frontevraud. L'autorisation avait été obtenue pour circuler en convoi exceptionnel à une vitesse maxi de 80km/h. Le pilote avait eu tendance à se lâcher sur l'autoroute, nous le suivions en voiture et la vitesse avait largement dépassé 120km/h. Il avait doublé un camion dont le chauffeur avait eu du mal à comprendre qu'un char le laisse sur place, il ne voyait de sa cabine que la tourelle au moment du dépassement. Le retour s'était fait sur porte-char, une roue avant avait était cassée pendant les essais. A Mourmelon j'avais été invité à monter dans le compartiment arrière pour effectuer un petit tour, il y avait un seau en plastique à proximité du siège, je m'étais demandé pourquoi. J'avais ensuite compris après quelques minutes de roulage à grande vitesse en tout-terrain, j'avais renvoyé mon petit déjeuner dans le récipient qui était là à dessein. La suspension était trop souple et conduisait à générer une fréquence de l'ordre du hz qui est insupportable. Un nouveau réglage avait permis de palier cette caractéristique. J'aurais des tas d'autres histoires à relater. L'aventure s'est terminée et beaucoup d'acteurs, dont moi, sommes partis sur le développement du VBCI en regrettant que les connaissances acquises sur ce démonstrateur n'aient pas ou peu servi au développement de ce système. Il y avait eu un débat animé entre le DG de Giat industries et des personnes du VEXTRA au sujet des choix d'architecture. On ne refait pas l'histoire mais je reste persuadé que si les concepts avaient été repris sur le VBCI, on aurait gagné du temps et de l'argent en produisant un véhicule se démarquant de la concurrence. Je sais, je ne suis pas totalement objectif. Je tiens aussi à dire que je pense que le VBCI est le meilleur produit qu'on ait pu concevoir à partir des exigences qui ont été exprimées. C'est une belle bête que j'ai eu le privilège conduire, sur un parcours facile quand même. Les retours que j'ai obtenus d'utilisateurs, notamment en Afghanistan sont assez élogieux, ce qui prouverait qu'on a fait du bon boulot, cela fait toujours plaisir de l'entendre. Merci a keren61 Ne perdons pas de vue que le Vextra n'est qu'un démonstrateur (et non un prototype) car il aurait fallu encore du développement pour en faire un engin susceptible d'être produit en série. Ce fut le seul blindé à roues au monde à pouvoir rivaliser avec des chenillés lors des essais effectués par l'OTAN et l'armée britannique, dans des terrains détrempés. Le cahier des charges était de pouvoir "réellement" suivre le Leclerc sur quasiment tous les terrains. Le vextra équipé du canon 120 mm FER (faible effort de recul) à la STAT ( section technique de l'armée de terre ) le châssis à été modifié 2 fois : La première visant à rehausser le toit châssis pour surélever la tourelle Dragar la seconde cette fois-çi pour l'intégration de la tourelle TML105, le toit chassis découpé, un anneau de tourelle y fût adjoint afin d'accueillir la tml105, cette 2ème modification ammena le Vextra à Roanne pour que cette modif y soit effectuée.
    6 points
  3. Donc, pour se remettre en rapport avec le sujet du fil, le quatrième client export du Rafale sera une légion romaine basée aux EAU. J'ai bien compris ?
    5 points
  4. La relation faite entre situation économique et déclenchement de la 1ière GM est loin d'être admise par les historiens en général Dans le cas européen, la grande dépression de 1873 à 1896 n'empêche pas la France et la Grande Bretagne d'être en état de guerre via l'expansion coloniale ni la Russie (et ses alliés ) d'être en état de guerre avec l'Empire Ottoma Sinon tu devrais arrêter d'insulter Tomcat : en général, quand n en arrive à ce point , c'est qu'on a plus rien à dire sur le fonds
    4 points
  5. 4 points
  6. Et malgré tout ça, ça a été l'enfer pour les alliés avec des divisions entières mises hors de combat par la malaria et les fièvres ( en Nouvelle Guinée par exemple ) Côté japonais, les unités qui combattent les australiens dans la même zone en 1945 sont composés de soldats malades ( à moitié aveugles selon les témoignag es des survivants ), en fait même les pilotes qui devraient être préservés et choyés sont malades en 1944, ça donne une idée des capacités sanitaires de l'armée japonaise
    2 points
  7. Je pense qu'est en partie une légende Les japonais ont su s'adapter à la guerre de jungle en manoeuvrant par les pistes sur les flancs britanniques en Malaisie et Birmanie entre 1941 et 1943 de façon victorieuse et même encore en 1944 ( Imphal ) même si là ça se termine mal mais au final, je dirais plus que les britanniques sont plus nuls que les japonais sont bons Et encore, ça n'est plus vraiment valable en 1944 et 1945 Face aux américains et aux australiens, les japonais ne se montrent pas si brillants et montrent des carences logistiques ( logiques quand on veut voyager léger ) et surtout sanitaires qui ne sont pas pour rien dans leurs déboires futurs Bref pour moi, c'est surtout une légende née de 2 campagnes victorieuses : - la Malaisie en 1941 - la Birmanie ( 1942/1943 ) Mais qui fait l'impasse sur les reste ( Nouvelle Guinée, Guadalcanal, Birmanie en 1944 et 1945 ) où ça se passe bien moins bien Edit : j'ai été grillé par Shorr Khan, ma réponse était pour Fusilier
    2 points
  8. Il me semble au contraire que la jungle est très létale pour les troupes japonaises qui n'ont qu'un système de soins très sommaire à l'inverse de l'effort britannique en la matière pour prendre un exemple. Ce qui a pu laisser le contraire est, il me semble ici aussi, c’est des opérations comme la prise à revers de Singapour, alors que c’était plutôt une exception à mettre au mérite du commandant de l’opération, Yamashita.
    2 points
  9. Les iraniens n'ont pas d'aussi mauvaises relations avec les kurdes que l’État irakien ou la Turquie. Cela dérangerait plus ce dernier pays que l'Iran; et Israel n'a pas grand chose à gagner à mettre en rogne Ankara, même si les relations ne sont pas au beau fixe avec ce pays depuis Erdogan. Et puis les israéliens, il me semble, achètent déjà du pétrole aux kurdes et doit bien leur envoyer quelques cargaisons d'armes et formateurs. Enfin, il faut savoir de quels kurdes on parle. On a tendance à s’imager un bloc unis et homogène, alors que ce n'est absolument pas le cas et s'entretue même à l'occasion. Rappelons par exemple, que parmi les troupes de choc de Daech et les islamistes les plus radicaux se trouvent des kurdes.
    2 points
  10. Une audition à la Commission de la Défense de l'Assemblée. l'objet, "Russie: Est de l'Europe, stratégie, Chine, etc..." L'introduction des deux experts est très intéressante. Les questions réponses aussi d'ailleurs. http://videos.assemblee-nationale.fr/video.6979.commission-de-la-defense--mm-camille-grand-et-thomas-gomart-sur-la-situation-a-l-est-de-l-europe-8-juillet-2015
    2 points
  11. http://nationalinterest.org/feature/turkeys-200-year-war-against-isis-13412 (24 juillet 2015) L'EIIL vu de Turquie. L'auteur, un expert turc, voit dans l'EIIL un avatar de l'Ikhwan, le mouvement fanatique qui fut un temps allié des Saoud au début du 20e siècle avant d'être combattu et détruit par eux lorsqu'ils constatèrent qu'ils étaient ingérables et menaçaient la paix avec le voisin britannique en Irak. Cet Ikhwan était lui-même la résurrection d'un mouvement du même type qui avait mené une rébellion contre les Ottomans à La Mecque au début du 19e siècle et s'en était pris aux chiites de Kerbala et avait détruit leur mausolée sacré en 1801 : En 1818, l'émir Abdullah bin Saud fut emmené à Istanboul pour être exécuté. Il n'était point un prisonnier ordinaire, mais le chef d'une rébellion qui avait occupé les deux cités saintes de l'Islam pendant une décennie et qui avait osé déclarer que le sultan Ottoman, calife des fidèles, était un incroyant. C'est à peu près la même accusation que la propagande de l'EIIL porte contre la Turquie actuelle : celle d'être un État incroyant (kuffar), qui justifie une "nouvelle conquête de Constantinople". D'autre part, l'auteur estime que le recrutement de volontaires turcs par l'EIIL est facilité par l'état de l'opinion publique turque, anti-américaine à 73% selon le dernier sondage Pew Research Center et par l'individualisation des choix religieux. À propos de l'Ikhwan, voir aussi "Vous ne pouvez pas comprendre l'État islamique sans connaître l'histoire du Wahhabisme en Arabie saoudite" http://www.huffingtonpost.fr/alastair-crooke/etat-islamique-arabie-saoudite_b_5761184.html (4 septembre 2014).
    2 points
  12. Je ne sais pas si cela peu donné un ordre d'idée général mais le témoignage de soldats nippons apportent quand même une certaine vision : Un caporal japonais raconte qu'il était en embuscade en Birmanie ,et qu'il a vu ces soldats britanniques des chindits avancé sur un chemin , ils les prirent à parti et comme le relate ce caporal : " les anglais étaient courageux pour venir nous affronter , l'un des des anglais continua à avancer en tirant dans notre direction malgré l'embuscade ,mais nous les avons tous tué , nous avons fouillé les anglais mort et avons partager les cigarettes de ceux-ci entre nous ." Dans ce témoignage on sent une chose et bien que reconnaissant le courage des britanniques , ce japonais présente la chose comme "faut-être quand même courageux pour venir ce frotter à nous autres " . Donc un sentiment de supériorité évident . Ou ce témoignage de ce soldat japonais en Nouvelle-Guinée qui voyait les soldats US comme trouillards en comparaison des australiens .En fait on observe plusieurs phase dans la mentalité des soldats japonais , au départ lors des grandes phases victorieuses un sentiment de supériorité incontesté sur les "blancs" (et ne parlons pas des "sous race asiatique" ) , puis dans les phases défensive on laisse reconnaître que ceux d'en face sont courageux mais toujours inférieur ,puis plus la défaite devient évidente un sentiment de personne qui voit leur invincibilité plus que mise à l'épreuve mais s'enfermé dans un déni total de réalité en ce sentant toujours supérieur . Un soldat britannique ce rappel des assauts japonais en Birmanie sur une colline tenu par son unité , les japonais n'arrêtaient pas de chargé frontalement pour prendre la colline ,des assauts qui ce répété en plusieurs vague avec celui qui pourrait planté le drapeau en haut . Ce même soldat anglais reconnaissait par contre que les japonais étaient bon pour les tirs de mortiers ,le tir courbe en fait . Donc ce qui laisse pensé que les japonais maîtrisé les tirs d'appui avec le tir courbe (petit canon ou mortier ) ,pouvant compensé le manque d'originalité tactique des unités d'infanterie . Le problème s'est que la phase offensive du début de la guerre dans le Pacifique/Asie ont montré une capacité à sortir des axes et passage obligés pour passé par la jungle , connaissant les défauts des occidentaux qui restaient fixé sur les points et passage obligé puisque la jungle était impénétrable . La rapidité d' exécution et la capacité d'endurance du soldat japonais a débordé par la jungle ( ce qui ne fait pas de lui une bête de la jungle ) a causé un choc sur des occidentaux pas préparé à ce type de guerre en zone tropicale . Comme le souligne Ciders leur capacité d'infiltration de nuit un problème pour les alliés . Mais sur le fond , s'est peut-être le caractère de la formation de base et d'un endoctrinement qui mettait en avant la supériorité (supposé ) racial des japonais qui a surtout causé le plus d'erreurs dans l'emploi de leurs unités . Quand tout le monde pense à détruire les US directement sur les plages en les bloquant sur celle-ci ,pour ensuite détruire la tête de pont par une charge banzaï généralisée tel une vague que rien ne pourra arrêté (vision identique dans des combat terrestres comme on l'a vu en Birmanie ) on comprend qu'il a était difficile aux japonais d'opter pour une position défensive qui coûterait très cher aux alliés . Quand Kuribayachi a fait comprendre que la résistance devait ce faire dans la profondeur et pas sur les plages (en sachant très bien que la fin serait au rendez-vous mais coûteuse pour l'adversaire ) , on a quand même senti un problème inter-Armée entre la Marine (qui combat aussi à terre ) et l'armée de terre ,ainsi qu'au sein même de l'armée sur ce que voulez Kuribayachi . Okinawa comme l'explique Loki montre plus clairement cette évidence des pb internes du commandement japonais . Et comme sur Iwo-Jima à un moment on a eu quand même des soldats japonais ce lancé dans des charges Banzaï parce que ne supportant plus de devoir combattre en mode défensif , ce qui montre que même au plus bas échelon on avait du mal avec ce concept de rentabilité dans une défense coûteuse pour l'ennemi . On a tellement imprimé dans l'esprit du soldat japonais le concept de supériorité que même sans avoir d'encadrement (tué au combat ) ceux-ci croyait toujours en la force de l'esprit plus fort que le feu ennemi . Okinawa au départ part sur une option intelligente de rentabilité dans la défensive mais les travers de certains dans le commandement japonais cassé cette dynamique défensive . Bon n'oublions pas aussi une chose ,si certain appliqué la défensive ,en ayant toujours un point défensif à rejoindre pour continué le combat ,on ne doit pas oublié que certains unités japonaises finissait aussi par subir les débordements d'unité US qui finissait par bloquer ces troupes japonaises qui n'avait plus qu'une option ,la charge Banzaï (puisque la reddition pas dans les esprits ) . https://fr.wikipedia.org/wiki/Tadamichi_Kuribayashi Mais on parle souvent des débarquements japonais dans la phase de l'offensive généralisée comme très rapide ,puisque ayant débarqué la ou on le attendait pas mais si on observe la prise de l'Atoll de Wake en 1941 on s'aperçois qu'il leur faut plus de 15 jours pour prendre un objectif . https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_l%27atoll_de_Wake https://fr.wikipedia.org/wiki/Wake_(atoll) Quand on voit la taille de l'objectif à prendre , on s'aperçoit déjà qu'une force même en infériorité à mis à mal les capacités nippone puisque utilisant à bonne escient les moyens à sa disposition (avion ,artillerie ,et ces fusiliers ) .
    2 points
  13. La valeur des unités est très variable et varie quasiment de bataille en bataille même pour une division identique !! Prends les performances de la 18iè division en Malaisie et à Guadalcanal : le gouffre entre les 2 performances tactiques est abyssal J'ai l'impression que l'armée japonaise souffre d'un excès de culture offensive doublée à tous les échelons de commandements ( tactique ou opératif ) d'une étroitesse d'esprit chez un certain nombre d'officiers qui se traduit par une difficile et trop partielle remise en cause des choix tactiques et opératifs Avec un bon commandement ( Yamashita par exemple ) capable de prendre en compte les limites et les qualités de la troupe, l'armée japonaise est un adversaire redoutable mais avec un commandement médiocre ( Mutaguchi par exemple ) les performances peuvent aller vers la catastrophique Un bon exemple de ces limites est donné par la bataille d'Okinawa où les choix tactiques bien pensés de Yahara ( chef opération ) sont stupidement contrebalancés par la volonté offensive du chef d'EM ( Cho ) qui demande et obtient à plusieurs reprises des contres attaques qui ne servent qu' épuiser et éliminer ses meilleurs troupes : même en 1945, il reste des officiers qui n'ont toujours pas compris que les contres attaques à l'arme blanche de nuit ne servent à rien face à un adversaire supérieur en nombre et en puissance de feu Je ne connaît pas assez le Japon pour dire si le blocage est culturel mais il y a un évident frein à l'adaptation dans l'armée japonaise
    2 points
  14. Spéciale dédicace pour toton Pascal. Je désespère de voir un jour un Rafale M au couleur de la 14F :'(
    2 points
  15. Merci pour le schema précis et le redactionnel a propos de la transmission en H.
    1 point
  16. Une telle armada russe ne passerait pas inaperçue, ce qui devrait donner un préavis suffisant pour pouvoir mettre en l'air toute notre féraille. C'est encore plus facile si ce raid fait suite à un pourrissement des relations, annonciateur de tensions et susceptible de motiver une préparation défensive.
    1 point
  17. Candelier PCF... Il fait sans doute partie de ceux qui confondent l'oligarchie russe avec le Comité Central du Parti Bolchevique, version 1917, et l'ex KGB avec une section d'alphabétisation du Secours Rouge O0 Rien d’étonnant. On voit bien que Moscou a des relais d'opinion, de l’extrême gauche à l’extrême droite en passant par la droite conservatrice... Sérieusement, ce n'est pas le passage le plus intéressant... Que certains tracés de frontières soient historiquement contestables, c'est bien possible. N'empêche que la base légale c'est l'accord du début des années 90 sur le respect des frontières des Etats nés de l'ex fédération.
    1 point
  18. Les japonais ont un service de santé mais celui-ci est simplement insuffisant pour opérer de façon continue dans les jungles de Birmanie, Nouvelle-Guinée et d'ailleurs Si on y ajoute en plus la rupture partielle ( Guadalcanal, Birmanie ) ou totale ( Nouvelle Guinée après mai 1944 ) des lignes logistiques, le résultat est logique
    1 point
  19. @ Gibbs le Cajun Sinon ma vision sur les australiens vous semblent-elle cohérente en ce qui concerne l'adaptation à la guerre en jungle en comparaison des autres ,brits et US ? Je souscris globalement Gibbs le Cajun. > Il faut retirer du fait de leurs entrainements spécifiques à la guerre de jungle = > Les Chindits du général Orde Wingate opérant en Birmanie, > La force Américaine « Galahad » ou Marauders sous les ordres du général Merrill, descendant de Chine vers la Birmanie derrière les Japonais occupé à faire face aux actions de pénétrations profondes des Chindits d’Orde Wingate, > Les forces Australiennes de Papouasie et Nouvelle-Guinée du général Thomas Blamey. Par la suite, les Marines de Guadalcanal eurent un niveau élevé du combat de jungle. Janmary
    1 point
  20. Seulement si on attaque l'Allemagne avec la Pologne
    1 point
  21. Colloque sur le soldat augmenté. http://rpdefense.over-blog.com/2015/07/colloque-soldat-augmente-juin-2015-video.html
    1 point
  22. Il y a des différences de taille, il me semble, entre les deux, Vietnamien, Japonais. Le Vietnam (et l'Indochine en général) au sortir de la 2e WW, c'est une immense paysannerie; caractéristique qui va rester dominante tout au long des deux guerres, française et américaine. Le Vietnamien se bat sur son terrain (après faut voir s'il y avait beaucoup de mecs des deltas qui galopaient dans les montagnes ou vici versa, ce dont je doute un peu) C'est un paysan qui se bat comme un paysan Alors que le soldat japonais est en situation expéditionnaire, confronté à des terrains et des climats parfois très éloignés de son habitat naturel, encore plus pour ceux originaires des villes.
    1 point
  23. En fait tu veux faire dans la continuité sans pensé à voir une autre option que pourrait apporté les accords récent avec l'Iran et les USA ... Comme de parlé d'égal à égal entre israéliens et iraniens . La seule chose que tu vas faire en poussant dans ce sens s'est d'être vu comme un élément perturbateur dans la région ... Déjà que le coup du nucléaire israélien sa passe très mal pour les voisins dans la région (ben oui pourquoi Israël et pas nous ... ) Et puis je pense que les Kurdes sont loin d'être con pour accepter ce genre de deal puisque depuis longtemps et le début des guerres contre l'Irak les Kurdes ont vu les US ne pas hésité à être présent et que les occidentaux les arment face à DAESH ... Pour l'instant les Kurdes tiennent à assuré leur existence territoriale gagné avec la chute Saddam face à une menace islamiste ,pour le reste ils pourront pesé plus en étant pas un point qui fout le bordel pour le bon plaisir des israéliens ... J'ai l'impression que la libanisation dans ce coin avec votre "propre Hezbollah" est la seul chose qui t"intéresse pour rendre les coups contre l'Iran après la guerre au Liban ... Je ne fais pas dans la naïveté et sait que l'Iran a encore pas mal de choses à changé mais si on suit ta vision des choses le bordel permanent et la seule chose qui semble avoir de l'intérêt pour toi .
    1 point
  24. Merci, mais je n'es pas tout mis, il me semble qu'il m'en reste encore, pas beaucoup. =)
    1 point
  25. ça dépend de quels kurdes on parle. Israël a toujours eu de bonnes relations avec la famille Barazani au Kurdistan irakien, beaucoup moins avec le PKK parce qu'ennemi de la Turquie et proche de l'URSS. On dit que les commandos du Mossad qui opèrent ou opéraient en Iran s'infiltrent et s'exfiltrent depuis le Kurdistan irakien.
    1 point
  26. Alors... Il convient de faire la différence entre ce qu'ils peuvent faire techniquement et ce qu'ils peuvent faire opérationnellement. Je ne doute pas une seconde que les Russes puissent discrètement planifier un raid massif sur la France ou le Royaume Uni comprenant une centaine de chasseurs, une douzaine de bombardiers intermédiaires et même une demi-douzaine de bombardiers lourds pour faire bonne mesure en attaquant par le sud après avoir contourner les défense de l'OTAN, le tout avec un soutien de ravitailleurs et d'AWACS. Techniquement, il peuvent le faire. Sauf que s'ils font ça, ils perdent immédiatement la guerre qu'ils auront commencé, parce qu'il est illusoire de penser que plus de 20 ou 30% de ces appareils rentreront au bercail (et dans le tas il n'y aura quasiment aucun AWACS ou ravitailleur). Donc oui, ils peuvent faire ça, mais s'ils le font ils perdent 50% de leurs appareils de défense aérienne et toute capacité à reproduire un assaut offensif les jours suivants. Ça n'aurait donc aucun sens opérationnel. Parce que même avec moins de 130 appareils en service en 2019, la RAF restera capable de mettre en l'air deux ou trois paires de Typhoon chargés raz la gueule (leurs PO et leurs chasse aux ours russes, ils les font déjà avec 8 missiles sous l'avion en temps de paix alors en temps de crise, je ne m'inquiète pas pour eux) juste pour s'occuper du raid entrant. Pour les appareils sur le retour, il faudra sans doute compter sur plus de Typhoon et les frégates T45 qui ne vont pas rester tranquillement les bras croisés. Côté français, on aura encore plus de temps pour faire décoller la PO et d'autres appareils en urgence. Même si on n'aura pas de seconde chance (trajet allé et trajet retour), on pourra leur faire mal. Et, si jamais les scandinaves étaient en pause déjeuner de week-end nocturne vacancier pour le trajet allé, ils auront eu tout le temps du monde pour envoyer quelques F-16 et autres Gripen sur les vols retour. Si on parle d'un passage continental à travers l'Ukraine, la Pologne, la Roumanie et les états Baltes, mouais, je ne vois pas vraiment l'intérêt. Si le but recherché c'est d'attaquer à l'Ouest, rien ne sert de traverser d'autres pays qui empêcheront la progression: il faudra soit en détruire les défense ce qui du coup demande encore plus d'appareils, soit en accepter la nuisance, ce qui implique de perdre ses démultiplicateurs de force au moins, et une partie du raid plus probablement. Du coup, s'ils attaquent par la Pologne, c'est qu'ils attaque LA Pologne pour le coup, avant de progresser vers l'Ouest, impliquant de renforcer leurs positions, de ralentir leur progression, impliquant un plus grand temps de réaction des forces de l'OTAN etc etc. Et là, je ne parle que de résistance purement aérienne, parce qu'on se doute que si les Russes envoient 100-120 appareils dans le Golfe de Gascogne, c'est pas pour jouer aux fléchettes, et qu'on pourra toujours se permettre une petite riposte sur Kaliningrad histoire de raser l'infrastructure locale quelques heures/jours plus tard. Mais au final, ça, ça montre juste que si on a à affronter 100 appareils russes à nos portes, c'est que les choses ont dégénéré en conflit de haute intensité, on n'est plus dans la demi-mesure, et l'étape d'après consiste à transformer la Pologne et l'Ukraine en tas de boue et cimetière géant (surtout s'ils ont pris une route de survol continentale pour attaquer)
    1 point
  27. Il a 68 aussi, c'est un peu tard pour viser le cran d'au-dessus. Pourquoi pas un poste international, genre secrétaire général de l'OTAN, ou l'équivalent mindef/affaire étrangère de l'UE ?
    1 point
  28. Je teste un nouveau truc... 中国军力 - 俄罗斯国际军事竞赛:中方参赛人员和装备将抵达赛场: http://t.co/ujjwMyjcz4 via @YouTube — Henri KENHMANN (@HenriKenhmann) July 26, 2015 Henri K. P.S. : Bon, pas terrible quant même... Il n'y a pas de moyen de faire en sorte que le texte qu'on met dans le champ "Description" dans Youtube devient automatiquement le commentaire dans le Tweet ?
    1 point
  29. Je connais mal l'armée japonaise. Mais il y avait un souci de matériel par rapport aux armées européennes, l'armement individuel et collectif de la troupe étant clairement daté. On ne parlera pas du problème des blindés parce que les Japonais n'avaient à l'époque aucun adversaire bien pourvu en la matière (à l'exception des Soviétiques) et de l'armement antichar. Mais même leur artillerie souffrait de la comparaison. Au sujet de la tactique, il y a clairement un problème au niveau de la prise de positions fortifiées (les Japonais se cassent les dents en Inde en 1944 en partie à cause de ça), de la logistique et des charges d'infanterie (on le voit par exemple à Guadalcanal). Après, les Japonais ont aussi des points forts : ils sont très bons de nuit, ils sont capables de construire des fortifications de campagne valables et ils sont assez résilients.
    1 point
  30. Tout est dit sur ce mot ...
    1 point
  31. Durant la seconde guerre mondiale, il s'agit d'une armée de conscription au sens de l'époque : encadrement pro ( au moins en partie car je ne sais pas si il y a l'équivalent de nos officiers de réserve ) et troupe essentiellement issue de la conscription avec ( en théorie ) une année de formation ( très dure physiquement ) Mais quand démarre le conflit contre les USA, la GB et les Pays bas ( décembre 41 ), ça fait plusieurs années que le gros des forces armées est en guerre en Chine ce qui donne une armée relativement pro par l'expérience du combat ( même si les leçons apprises en Chine ne sont pas toujours transposables ailleurs )
    1 point
  32. Sauf que c'est c'est 0,1% d'interventions/situations qui nécessitent 90% des équipements en question et sans les quelles tu est condamné... C'est peut être que 0,1% mais c'est un 0,1% fatal pour un FdO mal équipé. De plus il ne faut pas se faire d'illusion la situation va juste aller en s'empirant.
    1 point
  33. Jean-Yves Le Drian vu par...http://t.co/CjRnyMSiSD — Philippe Top-Action (@top_force) July 25, 2015
    1 point
  34. Je trouve pourtant qu'elle y avait sa place. A mes yeux : - elle offrait un contenu rédactionnel plus poussé, plus approfondi que celui d'Air Fan, avec une iconographie complémentaire (photos moins qualitatives parfois, mais accompagnées de croquis ou de profils) - elle reposait visiblement sur une équipe rédactionnelle plus nombreuse ou plus professionnelles que Raid Aviation (dont je ne compte plus les erreurs de maquette, de filage du chemin de fer ou les fautes d'orthographe et de grammaire) - elle était plus pointue que le Fana en ne visant que l'époque moderne - post WWII - et l'aviation militaire à l'exclusion des aviations générales et commerciales. De plus, elle n'avait pas (encore) cette détestable manie de couper les dossiers sur 3 à 4 numéros consécutifs, manoeuvre qui transforme le lecteur en otage. Je fais donc partie de ceux qui la regrettent ... j'achetais les 4 revues mais cela commençait à peser sur mes moyens. Je venais d'arrêter avec le Fana et je me préparais à arbitrer entre Air Combat et Raids Aviation. C'est le marché qui a tranché pour moi, mais pas de la manière dont je l'aurai fait.
    1 point
  35. Christophe, je pourrai aussi avancer d'autres arguments sur le stockage, la patrouille au on rapproche dans une zone à risque etc etc mais on s'éloigne du sujet principal qui, quelque soit le mode de transport, est le renouvellement de cette arme collective...et une chose est sûre les patrouilles vont pas se la trimballer sur soit en permanence. En tout cas cela mériterait un autre sujet.
    1 point
  36. Les saoudiens ... Faite ce que je dis pas ce que je fais ... Ben oui pratique d'avoir des palais ou tu peux pas voir ce qui ce passe dedans ... Le Paradis et les vierges s'est maintenant qu'ils ce les envoi ... Quand est-ce qu'on leur roule sur la gueule avec nos chars afin qu'ils puissent rencontré le créateur et voir si le Paradis leur sera ouvert ? Enfin bref ... Je ne peux pas les voir en peinture ...
    1 point
  37. J'ai pas fait de FAC d'histoire mais bon si s'est un critère qui garantie tout je n'ai plus qu'à me taire ... L'histoire est il me semble une science pas exacte puisqu'elle est remise en cause régulièrement ... L'Iran n'a pas était parfaite et à encore des défauts par rapport à nos critères sauf qu'en 10 ans on a jamais eu autant de bordel grâce à nos amis saoudiens ... Et les américains trop con en acceptant cet accord ? J'ai plutôt vu une administration Obama agir de manière posé et pas animé par un blocage psychologique à la Bush ,le monde à tourné ... Et le radicalisme islamique il est pas venu tout seul ... Résultant une guerre face à un adversaire sans état alors que téléguidé par un état "ami" ... L'avantage de l'Iran s'est que si demain il y a entourloupe sur les accords une guerre est possible ,face à un état ... Qui devra assumer ... Mais je pense pas que l'Iran risque cela sans en subir des retombés très grave pour sa propre stabilité ... Les choses sont plus clair au moins ... Alors que l'Arabie saoudite va lui faire une guerre parce qu'elle t'a savonner la planche ... Elle est le centre du Monde Musulman avec la Mecque ... Bien joué puisque "intouchable" ... Mais le facteur actuel montre que les USA font bien comprendre que ce sont eux les patrons et pas l'Arabie Saoudite ... Qui perd son statut d'incontournable dans la région ... Donc j'ai pas fait une FAC d'histoire mais bon la liste de soldats US ,français ,brits ,canadiens ,australiens ,et tout les autres de la coalition tué en Afghanistan ,ou en Irak en ce qui concerne plus spécifiquement les USA et autre alliés , le Sahel s'est bien du à l'intégrisme islamique véhiculé par les Saoudiens ... En occident j'ai pas vu d'iraniens semé le désordre dans les têtes de certains jeunes en leur bourrant le mou comme le font les saoudiens grâce à leur immense toile qu'ils ont monté dans le temps ,internationalisant l'islamisme radical ... Pratique de mené une guerre par personne interposé ,une guerre sans état à qui on pourrait demandé des comptes avec une guerre d'état contre état ... Donc moi le décompte de nos pertes et concret ...La déstabilisation elle est concrète et je sais de qui elle vient ... Maintenant on a plus d'équivoque en traitant d'état à état avec l'Iran ,car au s'est clair et si une des deux parties ne respectent pas le traité elle devra assumée cela ... Que cela passe par une guerre ou autre " joyeuseté" ... Je ne souhaite pas une telle extrémité et pense que les iraniens n'ont aucun intérêt à cela , car grâce à cela elle n'a même plus besoin de ce sanctuarisée avec le nucléaire puisque l'Arabie Saoudite et la Turquie ont perdu tout crédibilité dans la région ... Comme puissance régionale responsable ... Maintenant je n'idéalise pas l'Iran , mais je ne vais pas non plus resté sur une vision figée dans le temps ... Mais bon si s'est mieux d'avoir des "amis" qui te font tué par personne "interposé" tes propres soldats , foute la merde chez toi en pourrissant les esprits des jeunes j'appel pas sa un ami ... Et sa s'est maintenant ... depuis plus de 10 ans .... L'Arabie Saoudite , s'est comme Harry ,un ami qui vous veut du bien ...
    1 point
  38. ouai enfin les légionnaire romain vons peut être te prendre pour Mars en personne si tu fume leurs Dux bellorum a 300 metres.
    1 point
  39. Et abîmer la précieuse peinture du bousin ? Comment le pilote pourrait il oser ! C'est quoi l'étape suivante, faire une évolution à plus de 4G ?!
    1 point
  40. Si en plus d'aller dans l'espace l'avion peut se réarticuler sous la forme d'un robot géant, alors on peut être certains que Dassault vise le marché japonais.
    1 point
  41. C'est pourtant un probleme tactique bien réel. On ne positionne pas un navire ASM et un navire AA au meme endroit dans un convoi... Il suffit de bouquiner les litteratures naval pour le comprendre, et souvent les deux type d'unité sont tres éloigné l'une de l'autre. Pour résumer, les unité AA se place en barriere entre le capital ship a protéger et la direction la plus probleme d'attaque aérienne. Les unité ASM elle ont d'autre souci, l'une doit ouvrir la route au convoi pour prévenir d'une embuscade, l'autre doit fermé le convoi pour prévenir d'une attaque de sillage. Ca c'est la config minimal. L'autre contrainte c'est la vitesse. Pour écoute ASM il faut aller doucement. En gros la tactique c'est de se placer en avant du convoi a vitesse rapide, puis de passé en vitesse lente et d'écouter, se laisser rattraper puis dépassé par le convoi, puis échanger sa place avec l'autre frégate ASM en remontant le convoi rapidement pendant que celle ci se laisse rattraper etc. Ce sont des tactique de base mais qui fonctionne bien et qui ne permettent pas de faire jouer un role important de lutte ASM aux frégate de défense aérienne. Il existe ensuite mille variante de ce genre de tactique, mais a chaque fois on retrouve des placement de navire tres exotique parfois tres éloignés les uns des autres parfois tres tres proches ca dépend beaucoup de la menace - l'ennemi dispose t il de SNA capable de rattraper le convoi ou juste de SSK qui ne peuvent faire que de l'embuscade, l'ennemi dispose t il de missile a changement de milieu ou de ravitailleur pour prendre la défense a rebrousse poil - ... MAis pour résumé dans la grande majorité des scenari classique, les navire AA et ASM ne sont pas du tout aux meme endroits, ni n'ont les meme déplacement. Un exemple bete si tu utilise ton navire AA pour la veille radar air ... tu indique la position du navire. Pour éviter d'indiquer en meme temps la position du convoi tu est alors obligé de coller ton navire AA loin du convoi, et si possible avec une route différente, pour pas donner trop d'infos a l'ennemi. Le navire ASM lui qui navigue radar éteint peu par contre coller au sillage du PA et servir d'écran en cas d'attaque de sillage ou de missile anti navire - veille IR -. Même la position des PR est importante, on s'arrange d'ailleurs souvent pour que le bruit ressemble celui des PA de manière a ce qu'il puisse être sacrifier a leur place en servant de dernière ligne de défense torpille ou missile. C'est un vrai jeu d'échec la bataille naval, on ne place pas ses piece n'importe ou il faut vraiment optimiser l'occupation du centre de l'échiquier mais sans coller son roi forcément au milieu! Pour les hélico ASM, il ne font pas de veille ASM ... ils interviennent exclusivement sur signalement d'un écho pour aller lever l’ambiguïté etc. De toutes façon avec un hélico par navire ce serait impossible pour notre marine. Pour l'AsuW par contre il peuvent servir de barriere. LA grande question c'est la capacité de veille air des NH90. Est ce que le nouveau radar 360° a une vrai capacité a alerter sur l'arrivée d'un missile rasant... ou pas. Parce que ça ça serait un vrai plus.
    1 point
  42. Non. C'est un peu comme les talibans modérés : ils mettent les femmes dans le coffre comme les talibans "normaux" mais ils enlèvent la roue de secours pour qu'elles aient plus de place. Je crois que la citation originale est de Marc Jolivet.
    1 point
  43. +1 C'est plus rassurant d'avoir le pays le plus puissant militairement au monde dernière soi que la France, quitte a avoir du matériel un peu moins bon et un peu plus cher (F-35 vs rafale) Bof, même avec 600 cartouche de 5,56 moi j'affronterai pas une légion: tu n'aurais pas le temps de tirer plus de 2/3 chargeurs que tu te retrouverais cloué au sol avec un ou des pilums dans le ventre. Si un scorpion ou un archer ne t'a pas shooter avant. Après une section équipée de manière moderne avec un déploiement bien pensé pourrait arrêter une légion, mais un homme seul est mort.
    1 point
  44. Pr faire suite aux cartes (pr les allergique a l'anglais) : Le secret des incroyables cartes militaires de l'URSS Pendant plus décennies, les Soviétiques se sont spécialisés dans la cartographie avec une précision inégalée. Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/secret-incroyables-cartes-militaires-urss-2247692.html#DGUpSzCFljqPB5cV.99
    1 point
  45. L'ouverture des portes est différente de celle du jeu ArmA 3. :(
    1 point
  46. Pour info, je signale la sortie chez un éditeur français du livre de Peter Ratcliffe. J'ai la version anglaise depuis quelques années et à mon avis c'est tout simplement la meilleure autobiographie SAS qui soit. Il faut dire que l'auteur parle de ses opex dans les dernières années du conflit Dhofar (Oman), aux Malouines avec l'escadron D (presque toutes les opés action du conflit : reprise de la Géorgie du Sud, raid de Pebble Island, diversion à Darwin, prise du mont Kent), lors de l'émeute de la prison de Peterhead et enfin dans le Golfe où il s'est retrouvé à la tête d'une patrouille motorisée SAS...
    1 point
  47. Oui, mine de rien, de son ascension d'obscur site d'initié à une référence du woueb, Air Defense est devenu un club très select. C'est son destin, et on ne lutte pas contre le destin. Seul les pures peuvent y rester. C'est le prix de la qualité.
    1 point
×
×
  • Create New...