Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/12/2015 in all areas

  1. 3 points
    J'ai tiré avec (le fusil) une sacrée bouse. Après 2 chargeurs de 30 il chauffait tellement qu'on ne pouvait plus le tenir (le fusil).
  2. 2 points
    hello dans le descriptif de la partie "Armées de l'air nationales/Europe", il y a "Grippen", hors on écrit Gripen. Quelqu'un peut il changer la chose (et virer ce sujet dans la foulée) ? Ca pique les yeux, merci d'avance ;) ++
  3. 2 points
    L'ARX 160 J'aime bien Le changement gaucher droitier hyper simple le déflecteur le rail picatinny très long le verrou de culasse placé prêt du pontet le démontage qui à l'air simple J'aime pas L'énorme boite de culasse La crosse sans l'appui joue réglable Le levier d'armement un peu petit et un peu cheap Bref çà fait un peu un SCAR moins bien fini. Mais facile à felinisé, avec une télécommande placée sur un rail latéral. Facile à piloter d'une main, sélecteur, verrou de chargeur, verrou de culasse manipulable de la main forte par tout le monde. En espérant l'option chargeur transparent et pourquoi pas quelques uns en 7,62.
  4. 2 points
    Une part de la problématique est de savoir ce qui se passe dans nos ZEE. Et là, je suis persuadé que ce ne sont pas des OPV qui peuvent résoudre le problème pour les ZEE françaises. C'est beaucoup trop grand ! La solution passe à mon avis plus par 2 satellites dédiés à la surveillance maritime. Cela ne remplace pas les bâtiments pour assurer notre police sur la zone mais ça évite de naviguer à l'aveuglette. C'est aussi à mon avis plus efficace que de déployer des moyens radars et/ou optroniques sur les îles. Ceux ci ne sont pas à la hauteur des superficie à surveiller et nécessitent du personnel qualifié pour les utiliser. Le coût me semble disproportionné.
  5. 2 points
    et, concernant les centrales electriques, il me semble qu'en ex Yougoslavie, c'etait du graphique qui était balancé pour faire disjoncter, pas des explosifs... mais, je maintiens que les désorganiser, c'est faciliter leur disparition.
  6. 2 points
    Comme déjà évoqué BATSIMAR devra avoir du tonnage , c’est primordial pour l’endurance à la mer ( pacifique) , limitation fatigue équipage ( stab ? ) , fonction aéro ( un panther + drone) RHIB à l’arrière . En capacités liquides de quoi loger 250 de gazole d’autonomie au moins, 20 tonnes de TR5 , 20 tonnes d’eau douce . Des vivres ( pour un mois), des aménagements pour équipage et personnel spécial…50/60 p Avec cela on sera bien en LPP avec du 80, en largeur > 10 m + creux suffisant pour loger les moteurs de quelques MW si l’on veut aller titiller les > 25 nds . On sera entre 1500 et 2000 tonnes et certainement pas armé en regard d’une menace mili de haute intensité .
  7. 1 point
    Bonjour, Nostalgie : Série TV années 60. Les Envahisseurs (The Invaders) est une série télévisée de science-fiction américaine en 43 épisodes de 48 minutes, créée par Larry Cohen et diffusée entre le 10 janvier 1967 et le 26 mars 1968 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 4 septembre 1969 sur la première chaîne de l'ORTF, puis reprogrammée de nombreuses fois par la suite (par ex. en 1973, 1975, 1976, 1977 en 1978, juillet-août 1987 sur TF1 et en 2004 sur Paris Première). Histoire : Un soir, alors qu'il s'assoupit au volant de sa voiture, David Vincent, architecte, est témoin de l'atterrissage d'une soucoupe volante. Depuis cette nuit-là, il n'a de cesse de convaincre ses semblables de combattre ces extraterrestres qui sous une apparence humaine infiltrent insidieusement la Terre afin de la coloniser. La voiture de David Vincent est une Ford Galaxie 500 Convertible. Une vue de la série. La Ford Galaxie a été produite pendant 15 ans par la Ford Motor Company de Détroit, de 1959 à 1974. Le nom « Galaxie » fait référence à la conquête de l’espace, thème très en vogue dans les années 1960, et qui positionnait cette voiture sur un segment haut-de-gamme, jouant sur l’image de luxe et de technologie que la conquête spatiale inspirait. Grâce au moteur V8 de série, certains modèles ont servi de voitures de course à très hautes performances, tandis que d’autres étaient utilisés en voitures familiales, en raison de leur large espace intérieur. La Ford Galaxie 1966 est équipée d’un moteur 7 litres Thunderbird V8 de 428 cm3. Comme son nom l’indique, ce moteur a également servi sur les Ford Thunderbird de cinquième génération (1967 – 1971), connues pour être parmi les véhicules de série les plus sportifs de la fin des années 1960. La Ford Galaxie 500 de 1966, véritable emblème de son époque, apparaît dans de multiples séries TV phares dont l’action se déroule dans les années 60 à 70, comme Starsky et Hutch, Columbo, ChiPs, ou des films comme Les Evadés (The Shawshank Redemption), Taxi Driver, OSS 177 Rio ne répond plus…
  8. 1 point
    pas forcement, c'est demain que sort la mise à jour de Tactical Report
  9. 1 point
    Les Sukhoï-34 des VVS vont pouvoir agir comme des "Growler"/appareils brouilleurs grâce à un pod de brouillage ventral > Article en portuguais (mais plutôt facile à comprendre) > http://www.cavok.com.br/blog/russia-su-34-podera-atuar-como-growler/
  10. 1 point
    pfff ca reprend tous le meme entretien du mec des UAE
  11. 1 point
    Je ne pense pas. J'ai aussi du mal avec l'analyse de Bat. Poutine aura effectivement beau jeu de jouer sur le "il faut butter encore plus de terroristes" qui vient de lui être servi sur un plateau d'argent (et qui augmente sensiblement l'acceptation de l'intervention dans l'opinion publique russe qui était plutot tiede pour la Syrie) M'es avis que le fait de vouloir (si volonté délibérée il y'a eu) noyer le poisson du moins au début est asé sur 2 choses : ne pas mettre dans l'embarras les egyptiens (gros contrats en perspective, quasi seul pays sur lequel on peut décemment s'appuyer dans la région et surtout ne pas casser le shift de Sisi vers Moscou qui est en cours) Second point : ne pas mettre dans l'embarras le FSB/SVR qui n'ont pas su prevenir l'attentat (si attentat il y'a ce qui ne sera confirmé que par la conclusion de l'enquete)
  12. 1 point
    Pour les prototypes du Mi-28 je crois que c'est ceci : J'adore cette version :
  13. 1 point
    Cela risque de compliquer le message à destination du peuple russe : "oui c'est une guerre zéro mort russe ; non ce n'est pas un nouvel Afghanistan".
  14. 1 point
    On pourrait aussi retourner l'argument et dire que c'est la preuve que les frappes russes sont efficaces (la Jordanie reçoit régulièrement des factions de Daesh et Al-Nosra qui se replient) et qu'il ne leurs reste plus que le terrorisme comme réaction contre la Russie.
  15. 1 point
    Je présenterai les choses autrement. Ce n'est pas l'augmentation de la capacité d'autonomie de décision (tiens, qu'est ce que ça veut dire d'ailleurs), mais purement et simplement l'implantation d'une capacité de décision autonome (c'est mieux dans cet ordre). En effet, globalement, les drones actuels ne décident pas grand chose par eux même, si ce n'est de faire ce qu'on leur dit ou de suivre un chemin balisé. L'autonomie de décision, ou la capacité de décision autonome, pour les machines est un problème énorme et pose des difficultés d'acceptation par les éléments humains qui vont être amenés à opérer avec ou au voisinage de ces drones. Il ne faut pas que l'humain (ami) ne soit mis en danger par l'exécution de la mission. Il ne faut même pas qu'il se sente en danger par l'action ou l'inaction du drone, c'est le principal obstacle à l'usage opérationnel. Or, si le drone est largement autonome pour la décision, l'humain (ami) qui se trouve dans son champ d'action va être inquiet du mode de raisonnement de la machine et de la manière dont celui-ci diffère du sien ou de ses homologues humains. Les éléments compassionnels (entendre la JTAC sous le feu ennemi) ou la découverte tardive d'éléments tactiques ou la surprise d'une présence amie ou neutre non signalée sont des éléments perturbateurs dont la prise en compte par la machine laisse encore pas mal de doutes sur la bonne exécution des missions. L'appontage et le ravitaillement en vol sont des manoeuvres délicates pour le pilote humain, mais sont au contraire très facilement automatisables. Ce sont des manoeuvres hautement procédurales pour lesquelles il est très facile de construire des règles de comportement permettant de couvrir les principaux cas susceptibles de se présenter et une échappatoire en cas de situation largement compromise par un élément imprévu. Ces règles de pilotage tirent même un grand bénéfice des lois que l'on a pompeusement nommé "logique floue". Les IA d'aujourd'hui peuvent assurer des missions d'attaque au sol avec à peu près autant d'intelligence qu'un missile de croisière qui aurait une capacité de retour et de réemploi. La capacité de décision du pilote humain qui s'exerce jusqu'au moment du tir - voire même après pour les munitions exigeant un guidage terminal - est encore hors de portée des systèmes actuels. C'est pour cela que l'on tient encore à garder le décideur humain dans la boucle. Le jour où les IA sauront réellement gérer l'imprévu, changer leurs priorités à l'apparition d'une nouvelle menace ou au contraire d'un élément à protéger en priorité, et qu'elles auront une connaissance élargie de leur environnement (la multiplication des capteurs et les capacité de classification et de fusion des information issues de ceux-ci va dans ce sens), alors il est probable que les réticences s'estomperont progressivement. Les combats Air-Air sont, effectivement, un ballet tactique d'une complexité importante. Je ne suis pas certain pour autant que l'attaque au sol soit moins difficile. La richesse des situations auxquelles les équipages sont confrontés est proprement énorme, avec en plus un aspect "menaces" qui peut surgir à tout moment et se démasquer bien plus tardivement qu'un intercepteur qui surgirait du soleil.
  16. 1 point
    Je te fais confiance; je suis plus expert en italiennes Sérieusement; je n'ai aucune idée de l'arme, c'était une déconade pour remonter le moral de mon colonial préféré que déprimait à l'idée de voir son fils trimbaler l'AR 160. Ceci dit, je demande parfois comment on peut concevoir des armes qui ne supportent pas le tir un peu soutenu...
  17. 1 point
    Il n'a ni la popularité ni surtout les réseaux locaux et nationaux qui font la différence.
  18. 1 point
    BATSIMAR çà peut être aussi un concept de famille de bâtiments modulables
  19. 1 point
    C'est pourquoi je ne crois pas à une classe unique, par ce que, même ces besoins en avia (drone ou hélo) ne sont pas les mêmes partout. Exemple FLG, je suppose que la MN a considéré que dans le cadre d'emploi ça ne s'imposait pas. Quand il y a des lancements à Kourou il y a un Falcon. le reste du temps il y a des hélicos. Donc faut examiner le besoin zone par zone en fonction des missions, la configuration et toussa. Exemple de comme on pourrait raisonner. Dans le Canal du Mozambique, les îles ne servent à rien pour contrôler l'espace autour (les gars n'ont même pas de quoi contrôler la périph des atolls) On pourrait, pour commencer, les transformer en "sémaphores" avec une petite tour et en un radar Furuno tout simple; tu pourrais contrôler en optique et par radar, voir par AIS, disons dans un rayon de 24 nautiques (avec le bémol que les péchoux malgaches n'ont pas l'AIS) par contre, les gars auraient pu voir (dans le cas du sismographe) qu'il y avait un navire pas clair dans le coin. Un avion pas cher (genre pilatus ou bimoteur dans le genre) positionné à Mayotte peut couvrir sans problème Glorieuses (148 nautiques) et Juan de Nova (280 nautiques) ou il peut se poser, voir pousser jusqu'à Europa (340) avec ce dispositif un patrouilleur genre PLG fait le boulot , surtout si on le met à Mayotte...
  20. 1 point
    Vidéo des bombardements précédent la prise de Al Hader L'artillerie Syrienne c'est refait une santé L'ambiance est bonne sur la base Russe de Lattaquié (T90 en arrière plan)
  21. 1 point
    La SAA et ses alliés poussent leur avantage : Tal Al eis à l'est de Hadher (hauteur tactique importante) a été prise. Les forces loyalistes sont maintenant à portée de l'autoroute. C'est une belle poussée de plusieurs kilomètres en 1 journée ... le front rebelle usé par les combats des dernières semaines et les frappes aériennes est-il en train de craquer? Je note d'ailleurs que non seulement la SAA tient l'offensive au sud d'alep, mais aussi au nord avec la reprise de l'aéroport de Kuweires (offensive qui continue le long du lac), que le régime a contre attaqué au nord d'Hama, que l'EI à l'est de Homs et Hama semble contenu, et que l'offensive au nord de Lattaquié semble être à l'avantage de la SAA. La situation opérationnelle est donc globalement bonne pour le régime et pourrait laisser entrevoir des victoires futures.A contrario les rebelles apparaissent usés et leur coup d'éclat à Morek au nord de Hama ne semble pas leur avoir redonner l'initiative.
  22. 1 point
    Le petit souci c'est que les patrouilleurs de 800T sont souvent pas équipé de plateforme aéro, meme pas pour un petit engin ou un drone voilure tournante. Hors pour faire le job de surveillance efficacement un moyen de veille aéroporté est devenu indispensable. De meme s'il il besoin de faire du Vertrep - ou du transfert de personnel -, un plateforme aéro minimal est infiniment plus pratique. Donc si tu veux une petite plateforme aéro, un petit hangar pour drone, une rampe - ou deux - à l'arrière pour la drome. Un peu de place pour un ou deux petits conteneurs "mission" de maniere a rendre plus polyvalente les plateforme... Si avec ça tu veux une autonomie/endurance importante... Rapidement ça fait du volume. Moins que l'Adroit et ses 1500T, mais pas infiniment plus petit non plus. Chez CMN par exemple la Vigilante 1400T est probablement overkill pour une partie des "Cerberos", mais les plus petits modèles se retrouve rapidement avec des lacune, soit coté aéro/drone, soit coté rampe drome, soit coté emport additionnel "petit conteneur". Chez Ocea par exemple on arrive tout de suite a l'OPV 270 ... j'arrive pas a trouver son déplacement.
  23. 1 point
    La mienne? Que l'Europe est bien une dictature : celle des pays qui soit ont le plus de fric par habitant en son sein (le Luxembourg en est le parfait exemple), soit de ceux qui savent défendre leurs intérêts à coup de chantages décomplexés (ex de la Grande-Bretagne, qui a obtenu plein de dérogations, mais n'est pas satisfaite quand même) A cela on pourrait ajouter celle de la technostructure constituée de plusieurs milliers de hauts fonctionnaires, super-payés et bénéficiant d'une belle retraite à 57 ans quand dans le même temps on fait pression sur les Etats membres pour qu'ils retardent leur droit à la retraite au-delà de 65 ans... Bref, un gros foutage de gueule au nez des gens de bonne volonté. En prime les grands intellectuels on fait une obsession totalement idéologique d'augmenter le nombre d'invités dans la "maison Europe" avec des grosses dérogations pour la plupart des "nouveaux", car sinon bien sûr ils étaient loin de remplir les conditions exigées pour former partie du groupe (Bulgarie, Roumanie...) On essaie de faire une Fédération avec un Mécano de peuples aux cultures socio-politiques trop différentes et du coup on cumule les renoncements et les rapports de force, les tensions internes... Stephen Walt a je crois établi le bon diagnostic et le bon pronostic : une dissolution graduelle est en cours, et d'ailleurs la crise migratoire actuelle (sur fond du catastrophique "accord de Schengen" qui fit perdre aux Etats leur droit basique de décider de qui peut ou pas rentrer et rester chez eux) va l'accélérer.
  24. 1 point
    Non, mais ca arrive regulierement, et quand tu en as 15 ici, et 20 là, le total monte très vite
  25. 1 point
    Une vidéo dingue en 360° des Blue Angels à vos souris !
  26. 1 point
    Ma foi, 18 patrouilleurs de 800T et 6 Batsimar de 3000T ça serait au moins aussi cohérent de 15 à 18 navires de 1500T et ça me plairait bien ; tu es un très bon commercial Fusilier CMN comme Kership pourront sans problème sortir du chapeau un modèle de patrouilleur de 65-70m de long avec petit pont Avia pour héli-drone (encore faudra t-il en acheter un jour une bonne dizaine : pour l'heure la MN n'a qu1 seul Camcopter), capacité d'aembarquer 12 à 20 passagers et 4000nm d'autonomie à 12 ou 15 noeuds. Comme le dit Lézard-vert, le modèle de la Vigilante-CL54 (P400 NG) des CMN, mais au format 120% (du coup il s'appellerait Vigilante CL65), conviendrait par exemple très bien. Sinon, le petit chantier qui monte, je veux parler de la Socarenam, pourrais aussi faire une version légèrement agrandie de son PLG, avec un tirant d'eau plus important, donnant plus de marge pour l'aménagement du pont et charger davantage la mâture avec des senseurs plus performants. Et dans ce cas les navires de 2500-3000T serviraient juste à remplacer les FS, en offrant plus de capacités de transport et Avia : une version agrandie du MPV-80 de Kership ferait alors l'affaire (avec un affût Sadral pour une protection AA minimale)
  27. 1 point
    des articles de presse, qui font regulierement état de friendly fire, je vais les retrouver quand j'aurais un peu de temps
  28. 1 point
    Offensive kurde dans le Sinjar soutenue par des frappes aériennes US, une vingtaine en 48h. Utilisation d'hélicoptères EC-135. Les A-10 sont engagés ... Brrrrrrr
  29. 1 point
    Irak : vaste offensive des Kurdes irakiens pour reprendre Sinjar à l’EI http://www.france24.com/fr/20151112-irak-offensive-peshmerga-sinjar-ei-jihadistes-etat-islamique-kurdes Une route cruciale de communication/ravitaillement de l'EI sera coupée en cas de succès :
  30. 1 point
    Un nouveau régime de plasma, le mode "super H", a été observé dans le tokamak DIII-D, ce qui permettrait d'augmenter notablement la puissance de fusion. http://www.eurekalert.org/pub_releases/2015-11/aps-nsh111115.php Sur le DIII-D : https://fusion.gat.com/global/DIII-D Détails ici pour ceux qui n'ont peur de rien : https://fusion.gat.com/pubs-ext/IAEA14/A27959.pdf
  31. 1 point
    Personnellement c'est tout le contraire, j'adore les cinématiques (surtout celles de Halo), je trouve que ça apporte plus d'immersion. Par contre je n'ai pas du tout aimé Halo 5 (Au niveau du scénario et de la campagne).
  32. 1 point
    De mon côté vu le discours de l'EMM sur son besoin de 15 frégates de 1er rang, et le jugement qu'il fait des FLF, je serais étonné qu'il soit prêt à transiger sur la propulsion.
  33. 1 point
    Moi je pense que la grosse partie de réfugiés elle avait quitté la Syrie dès le début ,et que ce sont les conditions dans les camps chez les voisins qui a fait qu'ils ont opter pour la "Gross Europe " . Pour ceux qui reste soit ils ont opter pour un camps ,soit ils sont coincé mais si les russes lâche Assad ( je pense pas mais supposons ) on verra les chrétiens,sunnite pro régime ,alaouite et chiite qu'une option devenir des réfugiés . Maintenant les occidentaux veulent le départ de Assad ... Sauf que quoi qu'on en pense ce régime est soutenue par une population ...sa devient compliqué de voir un départ de Assad sans avoir trouver une personne qui pourra assurer une transition est assurer que les populations pro régime ne ramasse pas une fois Assad parti ... Ils proposent qui de concret les occidentaux ? Hormis dire Assad doit partir j'ai pas entendu parler d'autres choses. En ce qui concerne les dommages collatéraux moi je reste pas persuader que les russes font pire même su bien évidemment ils font du collatéral.Maintenant pour les populations qui restent sur place et soutiennent les islamistes et rebelles ( moi j'ai du mal a voir beaucoup de démocrates chez les rebelles) sa devient compliqué de savoir qui fait quoi non ? La France a frappé des points logistique de pétrole , tu crois que les mecs qui gèrent ses lieux sont des combattants et pas juste des civils qui travail à la maintenance gestion de ces points logistique pétrolier ? Certes ils soutiennent DAESH en travaillant pour eux mais ils restent des nons combattants non ? Ou peut-être ils n'ont pas le choix et travail sous la contrainte de DAESH non ? Moi j'ai du mal à croire que des combattants de DAESH soient capable de travailler sur ce genre de site ,sauf des mecs qui y travaillaient avant mais bon ,je pense pas car ses sites devaient tournées en permanence , le pétrole restant le nerf de la guerre . Enfin voilà sa devient vite compliqué de savoir qui fait quoi dans cette immense bordel . Maintenant je ne suis pas en train de dire qu'il n'y a pas de dommage collatéral mais vu l' imbrication des lignes de front sa doit pas être évident de faire le tri . Combien de fois a t'on observer des positions installé à coté de civils ou d'hôpitaux résultant du collatéral . Maintenant s'est sur que les russes font moins précis que les US et sont pas en mode on fait du tri de qui est qui ,mais dans un tel merdier est-ce que nous autres en intensifiant les frappes ont feraient pas du collatéral? Donc voilà je pense qu'on doit gardé en vue que s'est pas du contrôle de zone à côté d'une FOB que l'on gère mais des lignes de front .
  34. 1 point
    salut que penserions nous si un pays tractionnait pour que nous changions de président pour en mettre un pire ? comment reagirions nous si un pays armait une rebellion au gouvernement en place ?? comment reagirions nous si nos frontieres étaient bafouées et que des pays, protégés par 3 000 km de distance, se permettaient de nous bombarder ?? comment reagirions nous devant cette intrusion ? Virer ASSAD ? mais mettre qui à la place ?? les égorgeurs ? qui va assurer et garantir la sécurité des Chrétiens, des Alaouites, de tout ceux qui ne sont pas de la confession des "gagnants" ? Parce qu'ASSAD, pour moi, n'est pas loin d'etre un pantin : il exécute ou fait passer les messages que ses generaux veulent faire passer. Et, dans ce systeme féodal, il y a beaucoup de gens qui sont du clan du chef. Comment, nous, occidentaux, allons faire pour assurer leur survie ???
  35. 1 point
    http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/454968/inde-signes-de-derive (12 novembre 2015) Climat de violence anti-laïque, mais... dimanche dernier, les électeurs du Bihar lui ont servi une extraordinaire rebuffade en élisant massivement à la tête de cet État une alliance de partis laïques anti-Modi.
  36. 1 point
    et encore, Oman, c'est pas dur, le cheik est homo et il vit une histoire d'amour avec un militaire de sandhurt (donc anglais).
  37. 1 point
    Le RBE2 AESA (sur Rafale M) a été employé avec succès en Irak : http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/168696/rafale’s-aesa-radar-tested-during-iraq-combat-operations.html
  38. 1 point
    Voui, le problème du brin d'arrêt c'est qu'il suppose un freinage préalable de l'avion faute de quoi les dégâts sont assez sérieux (peut-être pas autant qu'une barrière d'arrêt, mais quand même...). En cas de défaillance du système de freinage, d'une piste excessivement glissante, ou s'il y a un risque de sortir de la piste, le parachute de freinage est l'option la plus pertinente. Du coup le mieux est d'avoir les deux systèmes (c'est un peu ce qu'on fait chez nous avec le parachute de freinage + la barrière d'arrêt pour les cas désespérés) Il faut arrêter avec cette lecture naïve de l'histoire. Chaque entité concernée a ses propres intérêts, et ce n'est pas parce que tous avancent dans le même sens qu'ils poursuivent les mêmes objectifs ! LM veut vendre un maximum d'avions, les militaires veulent un certain nombre d'avions, donc les deux sont d'accord sur un principe très basique : les avions sortent de chaîne. Ni LM ni les militaires n'ont d'alternative, les deux ont les mains liés et n'ont d'autre solution que de faire avancer ce programme. Point barre. Les qualités et capacités de l'avion sont secondaires, et c'est bien là le drame de ce programme. Un cahier des charges a été établi à l'origine, mais depuis des choses ont changé (moins de F-22 par exemple), des critères ne seront pas tenus, mais comme c'est ça ou rien du tout alors les utilisateurs feront avec. Et sans se plaindre, de surcroît, pour ne pas risquer une réduction de cible comme avec le F-22. Voilà où ils en sont. Le seul objectif qui tienne aujourd'hui c'est de sortir ces avions de chaîne. Ensuite, et seulement ensuite, il sera temps d'essayer d'en tirer le maximum.
  39. 1 point
    Une belle vidéo des essais en vol du X-47B de Northrop-Grumman > https://www.youtube.com/watch?v=mxEQuCgdFik Pour une aile volante je trouve qu'il a une assez bonne manoeuvrabilité
  40. 1 point
    Il semble quand même que cerains aient du mal à se rendre compte du coût du programme F35 et en quoi c'est devenu délirant. Note préalable : j'ai conscience que mes chiffres vont forcément être contestés, à la virgule voire à la dizaine près, mais l'important n'est pas là. Ce sont les ordres de grandeur que je veux mettre en lumière. Coût des programmes (hors acquisition) : F35 en 2014 : 391 milliards de dollars (environ 363 milliards d'euros) F22 : 51 milliards d'euros Typhoon : 23,5 milliards d'euros Rafale : 10,6 milliards d'euros (pour 2 types d'avions différents.) PIB Emirats Arabes Unis en 2013 : 390 milliards de dollars (31ième au classement PIB) (J'aurais bien aimé avoir le coût du programme SU-35 également, si quelqu'un le connait) Pour mémoire, le F22 qui avait déjà subi 75% de dépassement de budget, était considéré comme ayant 10 ans d'avance sur tout le monde. Faut croire que le temps est une notion très relative si le F35 doit dépenser autant pour rattraper son retard.
  41. 1 point
    Tu veux avancer où en faisant de la prospective à sens unique ? Tu confonds ce que sera la guerre aérienne dans 15/20 ans (tout le monde à une idée différente sur le sujet) et la façon dont les USA pensent qu'ils pourront la conduire. Autrement dit tu octroies au F-35 des qualités supposées répondre à une manière supposée de mener une guerre aux caractéristiques elles aussi supposées. Ca fait beaucoup de suppositions pour étayer tes certitudes, non ?
  42. 1 point
    Merci Dark Sidius, ce jet (d'écriture- pas l'avion...) est digne du meilleur troll award de l'année. Tu devrais postuler à la star ac, tu as un talent indeniable. Encore merci pour tous ces rires.
  43. 1 point
    Hello, Ce qui m'inquiète ce n'est pas le fait que même les singes savants puissent dire ce qu'ils pensent, ce qui m'inquiète c'est qu'il y ait tant de gens pour les écouter, et les applaudir. A+/Yankev
  44. 1 point
  45. 1 point
    C'est la fin de la vieille république et la montée de l'Empire, à travers les administrateurs, mais sans un Palpatine pour incarner trop évidemment la menace (fantôme, ça va de soi)..... J'ai comme une musique connue dans la tête, tout d'un coup.... https://www.pinterest.com/pin/514606694897662968/
  46. 1 point
    Le stellarator Wendelstein 7X de l'institut Max Planck ne devrait pas tarder à produire son premier plasma, le système est en cours de tests depuis juillet. http://www.ipp.mpg.de/16900/w7x http://www.ipp.mpg.de/3897638/07_15 Eh oui, si ITER était un fiasco, il y a peut-être un plan B européen (enfin, allemand) pour la fusion en confinement magnétique. Si le stellarator est connu depuis longtemps, les chercheurs avaient fini par se décourager devant les difficultés techniques dans les années 70-80, dues en particulier à une géométrie d'aimants complètement tordue, aussi cauchemardesques à simuler qu'à fabriquer. Mais les progrès au niveau des aimants, et également en puissance de calculpour les simulations, ont ravivé l'intérêt pour ce type de configuration. Le plasma serait plus stable que dans un tokamak...
  47. 1 point
    Merci d'avoir posté la video. J'apprends aussi que se sont les 100 ans des débuts de Marcel Bloch dans l'aviation (militaire en tout cas). D'après Serge Dassault c'est plutôt 1916 (sur un ancien article dans le Figaro). La pureté aérodynamique semble avoir été le cheval de bataille de Marcel Bloch depuis le début.
  48. 1 point
    Pendant que certains s'obsèdent sur les mots et ne veulent pas appeler un chat un chat, d'autres nous préparent en sourdine la dictature totale des intérêts privés, des lobbys, sachant bien sûr qu'ils maintiendront coûte que coûte des "élections libres" afin que le bon peuple ait comme il se doit l'illusion d'avoir plus d'influence sur les choix importants que du temps de la monarchie absolue. Donner aux multinationales le droit d'attaquer en justice des Etats dès qu'elles considèrent leurs intérêts menacés, et à des juges le pouvoir de remettre en cause des lois démocratiquement votées alors qu'elles ne violent pas les Droits de l'Homme, serait un précédent gravissime et une traîtrise de nos dirigeants vis à vis des idéaux officiels qui servent à nous vendre l'UE et ses institutions. Ce serait bien plus grave que l'utilisation du qulificatif de "Traître" qui t'effarouche tant... Enfin, question de point de vue bien sûr, à chacun ses indignations sélectives...
  49. 1 point
    Les Sans Culotte comme réalité sociale (autre que la désignation normale qualifiant les non nobles et non bourgeois) et force politique, c'est essentiellement 3 ans, de 1792 à 1795. 3 ans qui les voient passer de rassemblements plus ou moins spontanés de gens assez divers (professionnellement, socialement, politiquement) issus du petit peuple urbain, à des groupes permanents de professionnels de l'émeute (donc avec une forte part d'inactifs) payés par des factions politiques (en argent, en nature, en emplois plus ou moins fictifs, en charges diverses), ne représentant plus grand monde mais très informés, assez organisés, rôdés et sachant employer les moyens de la pression politique: pétition, manifestation, violence, intimidation, agit-prop, parasitage/noyautage des assemblées de quartiers, dénonciations via leur mainmise sur les comités de sûreté. Sociologiquement, ils ont ainsi rapidement beaucoup changé pour ne plus concerner qu'une population très spécifique: un peu comme nos syndicats militants actuels (par opposition au modèle syndical allemand), ils sont très vite un petit groupe ultra-politisé (parce que leur beurre se fait en politique) d'intérêt bossant pour lui-même en s'affichant comme défenseurs de l'intérêt général, et rencontrant peu d'écho. La Garde Nationale, qui était très interpénétrée avec les Sans Culottes au début (avant cette évolution) a suivi son propre chemin, en restant représentative de grands pans de la population urbaine (point important, donc, car elle n'a jamais représenté les campagnes, soit l'immense majorité de la population) et d'une certaine diversité sociologique, politique et professionnelle. Sa posture dans la crise du décret des deux tiers est en soi révélatrice de son évolution structurelle aussi bien que de la conjoncture difficile de cette année 1795. Mais l'influence des Sans Culotte y est mineure, ce dont témoigne leurs échecs répétés après le 9 thermidor, donc dès l'été 1794, essentiellement en raison de ce caractère purement extrêmiste qu'ils avaient vite pris et que la Terreur avait permis de développer exclusivement (procédé par lequel on devient vite un très petit club entriste: sélection des membres, critères serrés). Les insurrections foirées des 12 Germinal et 1er Prairial sont essentiellement l'aveu de leur impuissance et de leur absence de soutien au sein même des sections, dont ils ne bougent qu'une petite partie contre laquelle les autres se retournent, les épurations qui suivent ayant pour effet de réduire encore leur présence dans les sections et dans la Garde, sans que beaucoup de monde s'en plaigne. C'est dans ce courant de 1795 que la Garde redevient plus "bourgeoise", mais en fait plus représentative de la variété des populations, métiers, courants d'opinions et niveaux de richesse des villes (évidemment surtout Paris, pour la partie de la Garde Nationale qui pèse dans les changements politiques).
  50. 1 point
    Difficile à dire.... Et à quelle époque de l'histoire de Rome? Beaucoup de diversité. Mais à l'époque du Haut Empire (Ier-IIIème siècle), l'une des seules statistiques que j'ai vue dans ce domaine est que seules 50% des recrues finiront leur temps de service (contrats en moyenne de 20 à 24 ans pour le légionnaire sur la période, un peu plus pour l'auxilliaire, dont les 4-6 dernières années de carrière dans des unités et tâches moins exposées). Ce chiffre semble aussi recouvrir ceux qui quittent le service prématurément (blessure incapacitante, maladie à séquelles permanentes), donc c'est pas 50% de morts. L'armée romaine subit en général peu de pertes et a une très faible attrition en campagne et pendant l'intégralité de la vie militaire par rapport aux autres armées de l'époque, car elle s'occupe beaucoup d'eux et particulièrement via la première protection du soldat et véritable obsession romaine depuis les débuts de la cité, l'organisation logistique qui, dans le dernier siècle de la république et pendant tout l'Empire, atteint un niveau qu'on ne retrouvera pas en Europe avant les guerres mondiales sur tous les plans. Approvisionnement, communications, densité des réseaux de soutien et de l'organisation de l'occupation d'une région ou d'une campagne, méthodes et systématisation, calcul prévisionnel, transport, part allouée au soutien dans l'organisation militaire et la conception des plans.... Rien ne s'y compare dans l'Antiquité. En fait les périodes les plus meurtrières pour l'armée romaine, et ce jusqu'à la fin de l'Empire, ce sont les guerres civiles, où des troupes romaines affrontent des troupes romaines, et avec des factions qui ne passent pas d'accords, de paix négociées: la culture de la décision à Rome, les particularités d'une guerre civile (de fait, qu'on le veuille ou non, la légitimité n'existe pas en guerre civile, si bien que tout le monde, et avant tout les soldats, se retrouvent dans un parti ou un autre, pas un simple instrument "servant l'Etat": ils sont "co-coupables" s'ils perdent), et surtout la nature du pouvoir centralisé, font que les guerres civiles vont au finish, à outrance. Les affrontements sont donc meurtriers, et une des causes de l'affaiblissement de Rome, chose qu'à partir du IIIème siècle, il a moins les moyens de s'offrir face à l'extérieur.