Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 09/18/2016 in all areas

  1. 7 points
    C'est fou cette passion complotiste.... Les américains foirent et bombardent une position loyaliste par erreur, est ce si inconcevable que ça? La Syrie est un patchwork question lignes de front, une bavure ça arrive aussi, et concernant les américains c'est plutôt courant: en Irak ils ont bien flingué des troupes a eux...
  2. 4 points
    Au Parlement canadien, ce sont bien des professionnels qui ont eu le gars, en l'occurrence la Police Montée, dont un détachement constitue la sécurité de Parliament Hill: le type qui fut le visage de l'intervention était le "sergeant at arms de la Maison des Communes", une fonction essentiellement honorifique, mais c'est aussi le poste de responsable de la sécurité des Communes, qui est confié à un pro. Dans le cas évoqué, le gars était un flic de la RCMP avec 30 ans de carrière, et un cursus distingué (parce que ce job n'est pas confié à quelqu'un qui a fait de la figuration dans sa profession), et il n'a pas agi seul, mais avec son équipe de sécurité (dont le type qui a tiré le coup fatal). Et si quelqu'un avance que la RCMP n'est pas une force professionnelle parce qu'ils ont un uniforme folklo.... Ce quelqu'un n'est pas très sérieux.
  3. 4 points
    Il y a quelques temps j'avais déjà fait remarquer ici que la coalition avait frappé à Deir Ezzor, ce qui m'avait beaucoup étonné. Donc non ce n'est pas la première fois. Pour ce qui est de la théorie du complot, ne jamais oublier Napoléon: L'action est tellement grosse, risqué avec tellement d'acteurs en jeu que j'ai du mal à croire à une action volontaire. Le plus probable c'est un ensemble de mauvaise volonté et d'erreurs dans la coopération qui donne ce résultat.
  4. 3 points
    Au contraire car les US voulait peut être justement frapper la concentration de troupes de DAESH. DAESH subit des attaques aériennes depuis des années donc ils camouflent et dispersent leurs troupes. Le moment où elles sont le plus vulnérables est donc logiquement juste avant une attaque car ils ont bien obligés de les concentrer pour cette attaque. Après, c'est probablement la volonté forcenée de non dialogue avec les loyalistes qui a mener à cette erreur. D'autant plus que les loyalistes ne subissant pas d'attaque aérienne doivent être beaucoup plus faciles à localiser et probablement plus concentrés que les forces de DAESH.
  5. 3 points
    Alexis,tu souhaites tellement voir Trump gagner (oui, l'envie de changement fait bander, je sais, mais je doute personnellement que Trump soit capable de grand-chose, et même si son élection entraînait du changement, je doute que ce soit pour le meilleur) que tu t'égares un peu. D'abord et avant tout, oui, la presse américaine a passé la semaine à sortir des sondages quantifiant les "déplorables" dans l'électorat du Donald, et si ça varie selon les Etats, dire la moitié n'est pas exagérer, si on s'en tient aux critères donnés par Clinton elle-même, à savoir la nationalité, la religion et le lieu de naissance d'Obama (et les intentions nécessairement néfastes qui en découlent), les clichés sur les noirs, latinos et musulmans (dans l'ordre, les premiers sont paresseux et violents, les seconds sont des criminels et veulent détruire la culture américaine, les derniers sont pires encore et devraient être interdits aux USA) et quelques autres joyeusetés. Au niveau national, évaluer le phénomène autour de la moitié de l'électorat Trump penchant vers ces "thèses" est essentiellement vrai.... D'ailleurs, quand dans les dernières décennies a t-on vu Clinton dire quoi que ce soit qui ne venait pas d'une étude préalable pour anticiper les réactions de son public? Elle a autant de spontanéité et d'authenticité qu'une publicité pour lessive (et elle ment tout autant). Si on regarde Etat par Etat pour ces mêmes questions, on voit des proportions plutôt flippantes dans les Etats "rouges"; en Caroline du Nord (que Clinton semble en train de retourner, ceci dit), les électeurs Trump étaient par exemple plutôt autour de 65-70% à avoir ce genre d'opinions, dans les sondages réailisés cette semaine. Maintenant, on peut légitimement apporter tous les bémols qu'on veut: il y a des nuances, des groupes diffrents dans cette moitié de l'électorat Trump, et une minorité est réellement active et inébranlable dans ce genre d'idées, et prête à les faire suivre d'effets. Mais pas tant que çaSi Trump tourne autour de 40% de l'éelctorat en ce moment, alors cette remarque concerne autour de 20% des électeurs américains, ce qui est assez cohérent avec les enquêtes de plus longues haleine sur les composantes de la population politique américaine. 20% de gens plutôt racistes (de "discrets en temps normal" à "très ouvertement et actifs", en passant par une multitude de modalités et stades divers), est-ce si différent d'ailleurs? Est-ce si choquant? Moi, ça ne me paraît pas surévalué. Si on y ajoute les gens ayant des réactions xénophobes plus ou moins temporaires face à un événement ou une crise particuliers, et ceux ayant des idées et préférences tendant à plus d'opposition à l'immigration, je dirais même que ce sont des proportions très communes. Mélange ensuite la chose à l'électorat religieux de droite, et prend dans ce groupe ceux qu ont leurs propres déviances (surtout liées à l'importance du religieux dans leur vote) dont des aspects qui peuvent être plus ou moins équivalents et/ou convergents (surtout vu de l'extérieur, et surtout avec les lunettes idéologiques du "camp d'en face") avec ces préjugés; militants anti-avortements, opposition à l'homosexualité dans tout ou partie de ses aspects (dont avant tout le mariage gay et l'homoparentalité), aspirations plus ou moins théocratiques (généralement "soft": prières dans les écoles, affirmation du caractères avant tout chrétien des USA -donc hiérarchisation de fait des religions du pays-....). Et avec ça tu as une proportion plutôt importante de l'électorat de droite qui penchera à divers degrés vers ces choses "déplorables", dont une proportion conséquente qui sera très vocalement et visuellement pour, et dont une autre sans doute plus conséquente encore sera pour ou tendra à être pour de façon moins visible dans les reportages, mais plus avouée dans les sondages. Ce qui a été révélé cette semaine. L'autre moitié de l'électorat Trump, ce sont des républicains qui ne peuvent pas voter autre chose que républicain pour diverses raisons, dont l'antipathie à Clinton, et des gens qui veulent le changement à n'importe quel prix, y compris celui de Trump. Car en effet, d'autres sondages, depuis maintenant un bail, indiquent que beaucoup des électeurs de Trump, de tous les groupes électoraux qui forment sa part de marché, ne croient pas un mot de ce qu'ils racontent, ne croient pas forcément beaucoup en lui, voire ne l'aiment pas beaucoup plus que Clinton.... Mais ils veulent le coup de pied dans la fourmilière et ont décidé, à tort ou à raison, que c'était le seul moyen. Que tu aies envie de changement et de voir, pour ce faire, Trump l'emporter, c'est une chose. Ne va pas pour autant nier la réalité des forces qu'il sollicite (très consciemment et très explicitement, bien souvent) pour se faire élire. Après, c'est évident que Clinton a été politiquement nulle dans cette histoire: tactiquement, c'était juste débile. Tout politique sait que, devant les caméras, tout électeur est un ange de pureté et d'innocence en période électorale. C'était une collecte privée, comme ces candidats en alignent des centaines à l'année, mais apparemment, les smartphones étaient pas encore rentrés dans les habitudes des services de sécurité: c'est le barman (un intérimaire) qui avait filmé Romney en loucedé (parce que ce qui se disait le faisait halluciner) et avait refilé le truc à un journal. Si la sécurité et/ou le staff de Romney avaient été plus malins, ça serait resté privé, comme 99% de ce qui se dit en général dans ces collectes de fond, où on doit entendre bien pire que ça encore.
  6. 2 points
    Je viens de trouver la transcription d'une conférence "d'histoire orale" sur les préparations militaires en Europe fin années 1970-début années 1980. Pas encore regardé dedans, mais ca a l'air intéressant : Military Planning for European Theatre Conflict During the Cold War http://www.css.ethz.ch/content/dam/ethz/special-interest/gess/cis/center-for-securities-studies/pdfs/ZB-79.pdf
  7. 2 points
    Les primaires, version russe Article du Monde diplomatique qui détaille le jeu politique en Russie.On y apprend entre autres: - L'organisation de primaire ouverte (tout citoyen pouvait non seulement voter, mais également présenter sa candidature) par le parti présidentiel pour les élections législatives, avec une influence surprise de plus de 10 millions de votants. - . Le règlement adopté en 2009 précise que les votes « ne constituent pas une procédure de désignation des candidats ». En dernière instance, la direction de Russie unie peut ajouter les siens, ne pas inclure les gagnants dans la liste définitive, ou encore réviser l’ordre des vainqueurs. Ainsi, le premier adjoint du chef de l’administration présidentielle Viatcheslav Volodine, le réalisateur Stanislav Govoroukhine, qui avait dirigé la campagne de M.Poutine en 2012, ainsi que la très médiatisée procureure de Crimée Natalia Poklonskaïa et une poignée d’autres ont été retenus directement par le premier ministre et chef du parti, M. Dmitri Medvedev. - Les élections législatives de septembre marqueront le retour à un système électoral mixte, la moitié des députés étant élus à la proportionnelle sur une liste nationale, l’autre moitié par circonscriptions lors d’un scrutin uninominal. Dans dix-huit circonscriptions, Russie unie ne présentera pas de candidats pour laisser places à des partis frères. - "Russie Unie" y est définit comme un "parti au pouvoir" soit un instrument du pouvoir en place (mise en œuvre des politiques/renforcement de l'élite aux différents échelons), à la différence d'un "parti dirigeant" qui est un acteur politique plus ou moins autonome. Def de Vitali Ivanov, un sympathisant de Russie unie. Le parti y est qualifié de parti virtuel, rassemblant surtout des notables et l'activité militante et peu encouragée. - Deux lignes apparaissent au sein de "Russie unie", Les libéraux-conservateurs s’inquiètent par exemple des pressions de l’administration sur les entreprises, quand les sociaux-conservateurs insistent davantage sur les questions de société et la promotion des valeurs conservatrices (famille, religion, etc.). Pourtant, la question du rattachement des candidats à l’un ou l’autre de ces courants idéologiques a été totalement évacuée. - Pour le politiste Grigori Golosov, toutefois, malgré la culture unanimiste du parti, « les primaires de Russie unie sont clairement en train d’acquérir les caractéristiques d’une réelle compétition politique ». Les poids lourds de la politique russe, de moins en moins dispensés de s’y plier, se prennent visiblement au jeu. http://www.monde-diplomatique.fr/2016/09/FAUCONNIER/56199 L’opposition russe en miettes - L'opposition c'est élargie, passant de 7 à 21 partis depuis 2011. Les libéraux ne parviennent pas à s'unir et les dirigeant du Parti Communiste et du Parti libéral-démocrate (nationaliste) n'ont pas changés depuis 1993. Si les manifestations de 2011 ont montré qu’une partie de la population aspirait à davantage d’ouverture politique, les récentes concessions du pouvoir (retour à l’élection des gouverneurs, simplification de la procédure pour créer un parti, baisse du nombre de parrainages requis pour être candidats, ouverture des primaires de Russie unie à tous citoyens, etc.), sont pour l’opposition libérale un cadeau empoisonné. Quittant la rue pour les urnes, elle apparaît encore plus divisée. - On y apprend une inflexion du "contrat poutinien" entre l’exécutif et l'oligarchie. En décembre 2014, dans son discours à l’Assemblée fédérale, le président proposait « une relation entre la communauté des affaires et l’État construite sur une cause commune, un partenariat et un dialogue entre égaux ». En échange de la mobilisation des élites économiques pour le relèvement de l’économie, il promettait de libérer les entrepreneurs de la « supervision abusive » des organes de contrôle administratif, une amnistie totale sur les capitaux rapatriés — bref, des mesures très libérales, auxquelles est venue s’ajouter cet été l’annonce de nouvelles privatisations dans les secteurs du pétrole, de l’extraction diamantaire ou encore du transport aérien. http://www.monde-diplomatique.fr/2016/09/BACHKATOV/56249
  8. 2 points
    ;) Non. Vous verrez. Si ça passe, ce sera un truc dont on a vraiment besoin. C'est le genre de petite chose qui me font dire qu'en 10 ans, les armées ont connu une mutation radical. Quand je vois des militaires, je ne les reconnais plus.
  9. 2 points
    D'après leurs dires, les fs (adt) devraient l'avoir dans une version améliorée et suivront la conventionelle apres pour l'emploi dans quel mileu je ne sais pas, perso le ce artkis me va très bien pas besoin de changer, en plus avec un peu de poussière et de frottements, ca te fais un mix entre du daguet/ce
  10. 2 points
    Le Multicam Tropic est très sympa. Tu es sûr de cela ?
  11. 2 points
    Ben, c'est ce qui a été et sera le cas le plus fréquent, et ce encore plus avec l'EI qui a définitivement revendiqué le "low tech" et l'action via des individus "séduits" mais agissant de leur propre chef (plutôt que des cellules "de pros"). L'attentat de Boston avait été pareillement réalisé avec des bombes artisanales bricolées avec des ingrédients issus du commerce et ne nécessitant même pas l'achat de grandes quantités (on peut faire des bombes réellement méchantes avec des engrais, insecticides.... Qui s'achètent en quantités industrielles si on est, par exemple, un agriculteur.... Et les contrôles sont inexistants, même si ça peut être visible). Et aujourd'hui, tous les plans et méthodes de fabrication sont en ligne pour qui se donne la peine de chercher plus de 20 secondes; l'EI doit sans doute, dans son activité internet, avoir ses rubriques "vie pratique, tactique et modes d'emplois", avec hotlines pour conseiller les aspirants massacreurs, leur indiquer quels plans suivre, quels sont les trucs qui marchent le mieux, les choses à éviter.... Maintenant, Trump va se jeter sur ce truc comme la vérole sur le bas clergé: il s'est déjà empressé d'en parler au pied des marches à la descente de son avion, mais juste pour dire que c'était arrivé: il va être nettement plus violent juste après et... O miracle, son valet de service est le gouverneur du New Jersey, détesté de ses administrés, et qui ne fait plus son métier (après l'avoir mal fait) depuis près de 2 ans, n'y foutant que rarement les pieds, mais qui va pour l'occasion rechausser ses pompes de chef responsable et "grand dans la tourmente" (enfin essayer de le faire) pour la jouer dur à cuire au coeur d'or, avant de se lancer lui aussi dans des diatribes antiterroristes (et possiblement anti-musulmanes/anti-immigration/anti-réfugiés) viriles pour faire croire qu'il sait de quoi il parle avec des déclarations creuses et des mots qui sonnent fort et couillus, mais ne veulent pas dire grand-chose (et bien souvent décrivent des préconisations de politiques et actions que le gouvernement mène déjà). Ne caricature pas non plus comme Trump: les noirs ne vivent pas universellement dans des guettos pourris. Ils composent une part disproportionnée des populations modestes et pauvres des USA, mais sont très loin de correspondre en moyenne à ce stéréotype. Il y a une classe moyenne noire (ou plutôt DES classes moyennes noires, avec toutes les strates qui composent cet ensemble nommé "classe moyenne") qui est tout sauf anecdotique, et une élite noire. Ils sont sur-représentés dans les déciles inférieurs de la répartition de la richesse aux USA, c'est un fait, et en bonne partie pour des raisons historiques et quelques facteurs structurels (au moins dans certaines régions) qui accroissent leurs chances d'y rester....Comme c'est le cas pour une partie sans cesse croissante des USA, et comme c'est le cas depuis longtemps aussi pour une portion significative de la population blanche (ou plutôt certaines parties de cet ensemble vaguement défini et peu uni qu'on appelle "les blancs")..... Cette portion qui tend maintenant nettement à voter Sanders ou Trump, ou à s'abstenir. Maintenant, c'est très vrai que les démocrates prennent le vote noir pour acquis depuis longtemps, et se permettent aussi une fois au pouvoir de continuer à promettre sans trop réaliser, mais n'oublions pas plusieurs choses: - dans un système essentiellement bipartite, quel autre choix y a t-il? Les deux partis sont de fait un oligopole, et auprès de chacune de leurs bases, ils sont un monopole sans alternative (d'où la croissance de l'enjeu des primaires). Et la polarisation de la discussion publique, des médias et de la vie politique ont accru cette emprise, tout comme l'augmentation permanente du coût d'entrée et de maintien dans la dite vie politique, qui garantit qu'une certaine élite se reproduit et maintient son emprise, et surtout que les directives qui président à son action et à son mode d'exercice et de conservation de son monopole politique restent en place (ils sont essentiellement prisonniers du système). - beaucoup des choses que fait l'Etat fédéral sont par essence limitées (voire de fait invalidées) par le pouvoir des Etats et des juridictions locales (et vice versa), et ces échelons sont en lutte permanente depuis toujours. La lutte peut même être exacerbée dans certains Etats, comme, de façon exemplaire, dans le vieux sud, où la question même de l'autonomie locale est d'une grande importance, où le niveau d'hostilité au pouvoir fédéral est culturellement viscéral, où les potentats locaux et élites en place ont plus d'emprise et de mauvaises habitudes.... - il y a eu explosion du nombre d'entités de taille conséquente, localement et nationalement, ayant à leur disposition une surface financière de nature à parasiter l'application de nombres de politiques, à modifier leurs textes de lois ou à empêcher que certaines politiques franchissent le cap de la seule bonne intention. Grandes entreprises, grandes fortunes plus ou moins politiquement inclinées, groupements de toutes sortes (religieux, idéologiques, culturelles, mono-causes....) et leurs articulations en organisations multiples (cabinets de lobbying, avocats, fondations, think tanks, associations....), peuvent aujourd'hui avoir un niveau d'action et de parasitage à tous les stades de la vie politique, un pouvoir de nuisance, d'influence et de modelage de la politique locale et nationale qui fait peur. Attribuer les faibles efforts en faveur de certaines population au seul mépris de l'establishment d'un parti me semble du coup un peu exagéré, tant le pouvoir d'agir est de fait très limité.... Surtout quand le dit parti n'a pas eu le Congrès pour lui depuis 2010, avec en plus une majorité à la Chambre qui, contrairement à toute tradition politique américaine, a décidé de faire de l'obstructionnisme pur et simple, sans compromis. Maintenant, je suis d'accord, ce mépris institutionnel et réducteur des groupe électoraux à de simples outils oubliables existe bel et bien, à un niveau pas vu depuis longtemps, si bien que les réactions vues pendant cette élection (Sanders, Trump, Cruz, Johnson, Stein) sont très logiques..... De même que la faible motivation et la cote de confiance déplorables des candidats des deux grands partis. Comme le souligne Shorky, l'abstention sera le facteur déterminant, et pour l'instant (je l'avais signalé un peu plus haut), Clinton est loin d'avoir réussi à recréer la "Obama coalition": les jeunes ne l'aiment pas, les noirs semblent peu motivés pour aller voter, les hispaniques sont divisés (j'ai décrit plus haut selon quelles modalités) et, surtout, la partie extrêmement démocrate est peu politiquement active, et la part de marché de Clinton chez les blancs est très inférieure à celle qu'avait Obama, même en 2012. J'ai précisé ce truc plus haut: le fait de l'appeler "cet homme" n'a rien de raciste chez Clinton, a priori. C'est lié au fait (selon Colin Powell et surtout Jeffrey Seeds, soutien financier clintonien de longue date) qu'elle n'a pas toujours pas digéré 2008. Orgueil? Vexation inacceptable? Blessure trop profonde? Le fait est qu'elle n'aurait apparemment pas réussi à mettre ça derrière elle.
  12. 2 points
    Je sens que Volodia va encore avoir 146% des bulletins de ce bureau de vote-là :
  13. 2 points
    'pis bon, c'est marrant, les US sont régulièrement critiqués pour leurs dommages collatéraux sur leurs théâtres d'ops... mais en Syrie ils feraient du 100% sans bavure ?
  14. 2 points
    Il faut voir la dégaine des troupes loyalistes pour se rendre compte à quel point aujourd'hui (et depuis quelque temps) ils ressemblent aux rebelles d'en face. On a été plusieurs sur ce forum à trouver les rebelles/Islamistes souvent mieux équipés que les loyalistes. Alors à 30 000 pieds avec quelques minutes seulement pour tirer, dans une zone ou il ne doit pas y avoir de FS occidentales au sol pour guider et faire du rens, avec une ville ou les lignes de front sont extrêmement imbriquées (ça fait un bout de temps qu'on a pas vu de carte de Deiz Ezzor mais aux dernière nouvelles, chacun avait grosso merdo 50% de la ville), je souscrirai totalement à une boulette pour ma part. C'est statistique, vu le nombre de frappes réalisées, ça m'étonnait presque que ça ne soit pas encore déjà arrivé. Quand aux gus en face, bah oui ils ont vu les pruneaux tomber à deux pas de leur ligne mais du mauvais coté, ils se sont pas regroupés pour méditer façon Dalai Lama pendant 15 ans. Ils ont été opportunistes et ça répond à une des définitions d'un bon tacticien. Pas besoin de chercher midi à 14h.
  15. 2 points
    La côte occidentale présente l'avantage d'être couverte en grande partie par la marine chinoise dont la simple présence donnerait à réfléchir à n'importe quelle force navale non chinoise. Cependant, le gros de la sous-marinade nord-coréenne est déployé sur la côte orientale. http://www.nkeconwatch.com/2010/05/31/kpn-submarine-bases-in-the-east-sea/ Joseph Bermudez avait évoqué récemment certaines bases de cette façade orientale et les travaux qui y étaient menés, mais a priori ne concernant pas d'unités de sous-marins : http://38north.org/2016/09/munchon090116/ Il y a eu aussi des informations sur des travaux réalisés sur le port de Sinpo, qui semble être actuellement le centre névralgique de la construction du (ou des) sous-marin(s) nord-coréen(s) lanceur(s) d'engins. : http://38north.org/2015/10/jbermudez101415/
  16. 2 points
    J'espère que cela ne sera pas un dérivé du multicam, ou au moins avec des couleurs différentes.
  17. 2 points
    C'est bien regrettable. Le MTP n'est pas une réussite.
  18. 2 points
    Hmmm comment dire... - Je ne connais pas de sondage ou autre étude moindrement factuelle montrant qu'une moitié des électeurs de Trump penserait cela. Disposes-tu d'une telle source ? - Tel que je vois les choses, les deux phrases sont factuellement fausses. Tel que tu le vois, c'est juste factuel de dire que la moitié de tel groupe de gens sont "d'affreux cons". Disons que nous n'utilisons pas la même définition de "factuel", sur ce coup La déclaration de Romney était en effet privée... dans un dîner avec quelques dizaines de riches partisans. Quant à celle de Clinton, elle était encore plus privée... devant quelques centaines de participants à un événement de collecte d'argent. Les deux événements sont parallèles encore pour une autre raison : le public était à chaque fois constitué de gens sélectionnés sur l'argent. Qu'il s'agisse de l'accusation d'être des assistés, ou d'être un "panier de déplorables", il s'agit de toute façon ni plus ni moins de mépris social à peine dissimulé. "Salauds de pauvres !", l'expression est de Audiard il me semble...
  19. 2 points
    J'ouvre ce file après une observation , on aime souvent prendre en compte les systèmes sociétaux d'autres pays pour soit les comparer de différente manières , les opposer , les transposer sur les uns et les autres etc ... J'ai observer que certains trouvaient le système communautaire à l'anglo-saxonne meilleurs que celui de la laïcité , en promouvant l'idée que le monde changeait et donc aussi les sociétés . Je pense que comme toujours il y a un juste milieu , qu'il est bon de prendre aux autres tout en sachant garder nos propres visions . Je suis de ceux qui pensent que les comparaisons entre les deux ont leur limite , que des situations vu meilleur d'un côté trouve leur limite si on ne fait pas un constat démographique et humain . Parfois on On parle de société mais on oubli souvent un des éléments d'une société , et pas un petit celui des forces armées . Pour moi les armées professionnelles mettent encore plus en avant la place des populations divers et varié ainsi que la majoritaire au sein d'une société ,plus que la conscription qui est un système imposé ( et parfois inégalitaire sur la fin de celui-ci en France ) . Il faut observer les armées ,et je vais prendre le cas des deux plus importante en Europe ( même si la GB n'est pas dans l'Europe ) ,donc celle de la France et de la GB . Si je fais le point , dans l'armée britannique on observera qu'il y a quasiment pas de britannique issu des communautés pakistanaises , indienne , idem pour les gens issu de a Jamaïque , ou d'autres contrés issu des vieilles colonies d'Afrique brits . La majorité des gens de couleur ou typé en fait qui servent dans les forces armées britannique sont en majorité des fidjiens ,donc issu du commonwealth ( qui permet de servir dans les forces armées brits ) . Si on fait une observation , le système britannique est basé sur un recrutement "régionale" , avec les unités galloise ,écossaise , anglaise , irlandaise , qui bien évidemment accepte aussi une portion de personnels non issu de de ces régions . Bien évidemment , on peu aussi servir hors cadre régiment régional , plus évident dans des unités de soutien , ou la Royal Navy , les Paras , les Royal Marine Commando ,la Royal Air Force . Enfin voilà , j'observe que la majorité des personnels des forces armées britanniques ne sont pas issu de la communauté pakistanaise , indienne and co . Ce qui me laisse pensif , pourquoi un si faible de personnes ces communautés ne s'intéressent pas au métier des armes et donc au service du pays ? Les guerres successives en Afghanistan et en Irak ? Sa devient compliqué à gérer , si le fait d'avoir un sentiment vis à vis de sa religion empêche de choisir une vie de militaire et ainsi aussi servir son pays ? Si tenté que l'on perçoivent celui-ci comme tel ? Alors bien évidemment on nous met toujours en avant le côté cool , tolérant qui permet de voir des policiers porté x signes communautaire exprimant une grande ouverture d'esprit , et que donc le système communautaire qui permet l'ouverture dans les deux sens . Mais cela n'est pas de mise au sein des armées ... Sauf que le constat il est la , sa ne remplit pas proportionnellement les régiments en GB ... Donc si je prend notre système laïc , qui certes n'est peut-être pas le plus parfait , j'observe que dans nos armées on a un bon pourcentage représentatif des différentes "communautés" . Donc au final , le système tolérant et communautaire est-il si unificateur en GB ? Est-ce que le Brexit n'est pas une cause qui met en avant aussi les limites de ce système ? http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/26/presence-musulmane-croissante-dans-l-armee_1675739_3232.html http://www.courrierinternational.com/article/2009/11/10/apres-fort-hood-le-malaise-des-soldats-musulmans http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/03/26/presence-musulmane-croissante-dans-l-armee_1675739_3232.html https://www.theguardian.com/uk-news/2015/feb/06/british-army-recruit-muslims-low-number-iraq-afghanistan Tout cela pour moi montre que l'on peut juger notre système laïc et le faire évoluer intelligemment , et bien évidement que l'on doit éviter que celui ne soit perturber ou bien que celui-ci deviennent un laïcisme ( isme=PB) . J'observe qu'en 2005 , on avait entre 10 et 20 % de soldats français de confession musulmane alors que chez les britanniques ils sont 0,54% de soldats britannique de confession musulmane alors que la population musulmane en GB est estimée à 4,4 % . Dans le cas US on a un chiffre très bas mais il faut savoir que pas mal de musulmans s'engagent sans donner leur type de religion vu que l'on est pas obligé, ce qui ferait peut-être sûrement plus de monde qui sert dans les forces US , mais cela reste quand proportionnellement bas par rapport à l'effectif total des forces armées US . Mais on observe quand même un malaise , quand on lit l'article du courrier international et le contexte devient compliqué , CAD des personnels non musulman vis à vis de leurs homologues musulmans , même si tout n'est sombre , il y a un doute ( surtout depuis qu'un officier US musulman a pété un câble ) . Alors quel serait cette ambiance si proportionnellement il y aurait autant de citoyens musulmans aux USA , CAD 17 fois le chiffre de musulmans en France ? Est-ce que le système communautaire serait si "tolérant" et bienveillant ? Quand on observe le système britannique , il n'attire pas les foules dans les rangs des armées , donc que le système communautaire à plus que des limites , les communautés vivant dans leur monde sans vraiment appartenir au fond à la société britannique . Alors je me dis qu'au fond , notre système n'est pas parfait mais qu'il apporte plus , et que si nous sommes dans une sale période avec les islamistes , les montées de communautarisme , du côté identitaire on a quand même des perspectives , en voyant beaucoup de français musulmans s'engager dans l'armée française . Alors certes les perspectives économique poussent aussi à cela mais je pense que ce n'est pas l'unique raison , car cela apporte aussi des perspectives d'avenir et d'avoir sa place dans la société . Bien évidemment tout n'est pas parfait , bien évidemment mais chez les MDR , sous/officiers ,ainsi que chez les officiers même si ils ne sont pas nombreux , il y a quand même un espace pour eux dans la pyramide . Alors bon quand on voit une chute du recrutement chez les minorités en GB : https://www.rt.com/uk/330090-diversity-british-army-bame/ Je me dis que le côté système communautaire dans une société n'est peut-être pas le meilleur au fond , entre retrait communautaire du fait de la religion qui pousse à ne pas allé dans les armées , racisme de l'autre même si bien évidemment il ne doit pas être fatalement de mise mais bien présent . Oui nous aussi on a ces problèmes , mais en ayant 10 à 20 % de soldats musulmans dans nos rangs , sans oublié les gens issu d'autres religion et d'autres immigrations , hommes et femmes de couleurs , sans oublié tout les ultra marins je pense qu'il y a bien une plus grande diversité que n'en aura l'armée britannique non ? Alors au fond , notre société laïque est-elle si mauvaise même si peut-être pas complètement parfaite ? Nous pouvons l'améliorer , mais copier le système communautaire ou en prendre des morceaux pas forcément une solution , à nous de trouver les bonnes solutions . Personnellement , je pense que du point de vue militaire on aurait un tas de truc à prendre chez les brits , mais leur système communautaire ne vaut pas le notre quand on observe notre système qui voit l'armée être représentatif et le reflet de la société actuelle , et cela sûrement grâce au concept de laïcité . Bien évidemment notre société doit aussi offrir du travail et un meilleur niveau de vie , car tout le monde n'a pas vocation à devenir militaire , et que si les pb de crises poussent les gens à s'engager , sa peu leur apporter une possibilité d'évoluer ,changer , ce faire une place dans la société . Bien évidemment en ce qui concerne l'armée ( mais la je suis en HS ) , il faudra qu'elle évolue sur une vision plus professionnelle en régiment ( on ne gère pas un soldat professionnel avec de vieilles habitudes des armées du temps de la conscription je dirais ) , car s'est pas tip top en terme de gestion humaine ,instruction , en ayant un système de sélection mais la ce cadre concerne l'ensemble des personnes qui s'engagent sans aucune distinction de religion ," communautés" etc ... Enfin voilà ma vision des choses .
  20. 2 points
    4 - une mauvaise info du renseignement ... ça arrive également et celle-ci me convainc d'avantages ...
  21. 2 points
    C'est très bien d'avoir des convictions mais éluder la possibilité réelle que ce soit une frappe US (possiblement par erreur) fait de toi qulqu'un d'un parti pris qui commence a friser le troll ..... Ah oups et comment va passer la déclaration du Centcom, là ? encore du mensonge du MOD russe peut etre ?
  22. 1 point
    Plusieurs bombardement qui menace la trêve, beaucoup de groupes rebelles on refuser de signer la trêve, sans pour autant continuer les combats . La tension, revenant même, sur la route nord d'Alep, les deux camps on du mal à respecter la zone démilitariser.
  23. 1 point
    Non, t'inquiètes : on est indexé sur tes posts débiles et sans intérêt pour ce qui est des emprunts. On est safe.
  24. 1 point
    Cet outil ne sert pas seulement à manger. Vous verrez.
  25. 1 point
    Les versions Tropic et Arid ont vraiment l'air top en effet, et ça constituerait une bonne base. Les dérivés de l'Armée Espagnoles sont pas mal aussi. On pourrait s'en inspirer. J'ai lu ça quelque part, je ne sais plus où. En gros ils garderaient quand même des stocks des vieux DPM au cas où ils devraient intervenir dans des environnements boisés où le MTP "flasherait" trop, idem pour le milieu désertique.
  26. 1 point
    Moi je reste aussi persuader que le CE faisait très bien l'affaire . Pour les brits ,oui ils ont gardé du stock de DPM "woodland" m'enfin si ils doivent employé leur gilet et porte équipement mise en dotation , sa va flasher sévère sur du DPM en zone tropicale ou même centre Europe . Surtout que le problème il est la , vouloir tout mettre en couleur camo comme les équipements ( ce qu'ont fait les brits ) ce n'est pas disons une superbe idée je dirais. faut gardé une couleur unie qui passe bien , pas trop foncée ou trop clair quand tu possèdes 2 type de camo , et dans le cas des brits ben du pare balle ou brelage en multicam sa va flasher sur un DPM en jungle ou théâtre type "centre Europe" . M'enfin , être passé au multicam comme l'ont fait les brits a était surtout une erreur ,car au final on ce retrouve quand même avec deux camos ... Hum ... Si on observe la fourchette nouveau modèle ...elle est plus grande que celle du tatou en haut . Je ne vois pas la cuillère mais je pense qu'elle doit être de la même taille que la fourchette . Donc plus grande que celle de l'ancien tatou .
  27. 1 point
    Je suis entièrement d'accord avec toi ! Au fond , les brits ont choisi celui-ci dans l'urgence avec l'Afghanistan , mais depuis pas mal de monde à opter par une phase de test ou l'on avait du multicam mis en dotation pour l'Afghanistan , en attendant avant d'évoluer sur un modèle au couleur différente ( plus vert et marron ),et des variantes de motif qui diffère un peu , résultat on a vu les US et les Australiens ce servir de la base du multicam pour mettre en place leur type et modèle ( et sa change du multicam ) . Les brits ont merdé sur ce coup là , en reprenant quelques motifs qui font pensé à l'ancien DPM mais n'a plus aucune couleur , ce fiant à celle du multicam ... dans l'urgence . Je pense que le multicam a était la base comme le fut le woodland US en son temps ( qui verra un tas de variante à travers le temps sans tombé dans le piège d'une couleur multi usage , sont rôle étant bien pour un contexte CE ou jungle ) , la différence s'est que le woodland US pour moi et dans le contexte d'une époque , puisqu'il s'est basé sur ce modèle apparu au Vietnam : On a eu une vague en woodland sans variante désertique ( contexte possible de guerre en centre Europe et guerre en zone jungle avec la fin du Vietnam et les opérations en Amérique Latine , terrain divers au Moyen-Orient ) ,puis le pixelisé/digitalisé en 2 variante woodland/désert , maintenant le multicam ... Alors le modèle de base apporté un nouveau camo , mais les couleurs pour moi allé surtout en direction d'un emploi en zone désertique . Perso je trouve que les versions australienne et de l'US Army vont dans un sens logique , et plus adapté ,apportant je dirais une capacité multi terrain plus adapté . Les Raiders de l'USMC ont adopté l'ancien camo en woodland , certes pour ce démarquer des autres ( "régulier de l'USMC ou de l'Army ,ainsi que par rapport aux FS ) mais surtout pour ces qualités passe partout est simple , surtout délavé sa passe en zone désertique ,green zone etc ... On en parle ici , AntLair.08 apportant de superbes information sur le sujet , woodland chez les RAIDERS de l'USMC . En fait , non ce n'est pas le fait de le salir qui fait tout , mais dans l'optique combat , s'est comme sur les véhicules le camouflage à un rôle mais la poussière ou trace boue qui ce mette sur le véhicuel selon le terrain complète de manière naturelle , n'oublions pas que le camouflage n'es pas qu'une affaire de couleur et de motif sur un uniforme ,mais aussi une conduite à tenir en respectant les bases du combattant :FOMECBLOT . Fond ,Ombre ,Mouvement ,Eclat ,Couleur ,Bruit ,Lueur ,Odeur ,Trace . Donc avec un camo comme le CE , ou d'autre camos d'ailleurs à mes yeux la phase qui voit un délavage naturel dans le temps ( lavage , terrain qui use aussi les tissus ) fond perdre ce côté neuf qui flash même avec un multicam . Pour la coupe , depuis que nous sommes passé au T4 S2 ,franchement sa le fait bien je trouve . Oui ,effectivement . Tout à fait d'accord , au final ne m'aperçois que le multicam est disons devenu une "base" en ce qui concerne les formes , mais pas pour les couleurs .Quand j'observe Tout à fait ,perso quitte à changer quelques choses ,autant revoir les couleurs du CE avec un noir passé ... Le multicam , sans plus . Oui perso je pense que notre CE est bien ,au pire trouver une couleur qui pourrait remplacer le noir ,mais bon une fois délavé s'est moins flashant je dirait .
  28. 1 point
    un article du parisien autour du "retour" des sous marin: http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/le-sous-marin-revient-en-force-dans-les-flottes-mondiales-17-09-2016-6128443.php la partie sur les virginia: La Marine américaine envisage donc de continuer à construire deux sous-marins nucléaires d'attaque par an, alors qu'elle avait prévu de passer à un seulement à partir de 2021. Et elle innove pour garder sa suprématie technologique sur ses adversaires. - Petit porte-avions - A partir de 2019, elle équipera ses sous-marins nucléaires actuels, de type Virginia, d'un nouveau module leur permettant de lancer des drones sous-marins, appelés à l'avenir à jouer un rôle crucial dans la guerre sous-marine. "Les sous-marins vont devenir plus comme de petits porte-avions, équipés d'une variété de missiles et de drones sous-marins", explique Bryan Clark. Ces drones pourraient mener des missions de reconnaissance et d'attaque, s'approchant au plus près des côtes ennemies et submergeant les défenses de l'adversaire. La Marine américaine a réussi l'année dernière des tests de lancement et de récupération de drone par un sous-marin. "La plupart des drones que la Marine expérimente actuellement sont de la taille d'une torpille, et ont une autonomie d'une journée maximum", ajoute M. Clark. Mais la Marine travaille sur de futurs engins sous-marins autonomes plus longs et plus larges, d'une autonomie d'un mois. AFP
  29. 1 point
    Ca... pourquoi un héritier milliardaire auto-satisfait voudrait changer le système qui lui permet de vivre comme un héritier milliardaire auto-satisfait, je vous le demande. Outch. Et samedi matin, explosion d'une "pipe bomb" dans une poubelle à Seaside Park (New Jersey) peu avant le départ d'une course de charité organisée par le corps de Marines (pas de blessé) : http://www.nj.com/ocean/index.ssf/2016/09/shore_community_on_edge_after_explosion_near_marin.html
  30. 1 point
    Merci Ciders, oui il est clair que la Mer Jaune est un sanctuaire pour tout sous marin NC. Les USA auront du mal à risquer un SNA dans une mer aussi fermée et avec présence de la marine Chinoise à proximité. Je vais créer un petit scénar dans la partie Wargame.
  31. 1 point
    L'occident a construit son arsenal aérien et c'est préparé pendant des années pour anéantir les forces mécanisées de l'ex pacte de Varsovie... Alors quand on frappe consciemment ou pas une position loyaliste ou dans le passé l'armée de Saddam ça fait exactement le job prévu.... Par contre on en chie quand c'est DAESH ou tout autre groupe en mode guérilla.
  32. 1 point
    J'ai une question en tête. Vous pourrez peut être y répondre... Depuis quand la coalition frappe t'elle des positions de l'état islamique faisant face aux troupes loyalistes ? Je ne me rappelle pas en avoir parler auparavant. Et oui, cela reviendrait à aider notre excellent ami Bachar. Pas le genre de choses dont on aime se vanter dans les chancelleries occidentales en ce moment. Je me trompe ? Donc on nous apprend que pour la première fois depuis (blanc à remplir), la coalition vient directement en aide aux troupes de Bachar en bombardant l'EI. Et là, erreur malheureuse, elle fait un carnage chez les loyalistes provoquant un merdier diplomatique sans nom au moment. Cela, au moment même où les USA semblent incapables d'appliquer les modalités de leur accord avec les russes c'est à dire séparer le bon grain modéré de l'ivraie djihadiste. Tâche herculéenne, la rébellion étant majoritairement djihadiste aujourd'hui. Je ne crois pas que grand chose sépare Ahrar al Sham de l'ex Al Nosra idéologiquement parlant. Pourtant l'un est soutenu par l'axe Ankara / Ryad (et donc indirectement par les USA) et l'autre est voué aux gémonies parce que "Al Qaeda quand même, faut pas déconner". A propos de cet accord, on sait que les russes réclament depuis plusieurs jours que sa partie secrète soit rendue publique. Ce que USA refusent pour des raisons assez vagues. On a d'ailleurs pu lire que nos diplomates tricolores étaient curieux de savoir ce qu'il contenait. Les USA ont il fait des concessions que leurs sympathiques alliés sunnites pourraient trouver discutables ? Je ne sais pas, mais j'ai l'impression qu'Alexis a raison. Le timing est curieux.
  33. 1 point
    Je trouve que le CE est convaincant dans cette video mais à mon avis, avec des lanières qui pendouillent pour casser les courbes comme Gibbs aime voir sur les casques, il aurait été encore plus difficile à déceler. En mode délavé, comme sur certaines photos prises au mali, il passe vraiment bien.
  34. 1 point
    Le T-90MS est prêt pour la production :
  35. 1 point
    En PIGM et PIGR l'UMP est certainement l'arme la plus courante, mais le MP5 est effectivement plus "standard" dans les autres pelotons des EGM.
  36. 1 point
    Rien à voir : la phrase de Romney était factuellement fausse, je ne vois pas en quoi la phrase de Clinton l'est : il y a bien une moitié d'affreux cons irrécupérables chez les électeurs de Trump, persuadés qu'Obama est musulman, non-américain, que la crise de 2008 a été provoquée par Freddy et Fany et par le gouvernement, que Saddam Hussein était derrière le 11-09-2001 et qu'il menaçait les USA, et que H. Clinton est un vampire. Illustration en couverture du Washington Post : Par ailleurs les deux déclarations étaient "privées" et n'auraient pas dû sortir. L'absence de toute "discrétion", de toute retenue, de toute notion de conversation privée est en train de tuer toute sincérité et la démocratie avec, en fait. La phrase imputée à Clinton est-elle seulement recoupée, documentée ?
  37. 1 point
    Comme ceux qui ne sont plus content du dollar peuvent sortir du dollar Visiblement non sinon tu comprendrais pourquoi on ne s'en sert pas massivement pour les échanges de "travail" ... C'est comme les traffiquant qui pensaient avoir compris ... et qui un jour on découvert que toutes les transactions étaient transparentes ... c'est ballot pour le secret des affaires Les choses sont simples. Les donnée sont empacté par lot dans des blocs, ces blocs sont signé, et il sont chainé, comme une bete liste chainée qu'on codait en C ... Les signatures des bloc - ce qui valide le contenu du bloc - sont calculé cryptographiquement en intégrant des infos des précédent. Dans le cas des "monnaies" cest blocs ne contiennent que des transaction genre "A crédite transcation 41225663 a B" ... "Le réseau credite une transaction de 100 bitcoins a C pour bon et loyaux service". Cela produit un arbre ... qui devient vite géant. Pour valider un bloc "feuille" de l'arbre il faut d'abord valider tout les ancêtre de cette feuille dans tout l'arbre ... En gros chaque teneur de "portefeuille" doit disposer de l'arbre complet pour avoir une image sûr des avoirs de ses clients. Or avec un arbre qui augmente exponentiellement ... le système devient rapidement intenable. Résultat des courses ... pour faire des économie de ressources tout un tas de teneur de portefeuille coupe les branche de l'arbre ... c'est la qu'on prune ... et décret que tous blocs juste après la coupure sont valide par défaut ... Résultat des courses tu ne fait que passer d'un maitre dollar a d'autre maitre les soit disant garant de l'intégrité de l'arbre de blocs ... Des que l'arbre sera trop gros seul quelques gros acteur de l'industrie de l'informatique seront capable de le valider avec certitude ... et tu deviendras l'esclave d'E-bank, avec ta E-card et ton E-monnaie ...
  38. 1 point
    C'est déjà arrivé il y a 6 mois ... bombardements russes qui a profité à l'EI ...
  39. 1 point
    Ils n'ont pas besoin d'argent. En fait, il y a de vives tensions entre les USA et l'UE sous l'angle du dollars et de l'extra-territorialité de leur justice. Les américains usent de leur position dominante pour torpiller ou seulement faire pression sur les pays européens. Le problème de long terme étant que le dollars commence à se faire contester dans les échanges internationaux. C'est balbutiant mais l'arrivée des technologies block chain et crypto-monnaies vont changer la donne. Pour la partie juridique, c'est probablement une réponse du berger à la bergère avec Apple. Mais restons prudent, ces dossiers n'avancent pas en trois semaines mais sur des mois.
  40. 1 point
    Ben j'ai essayé de trouvé une influence nazi chez les Kurdes , rien ... Du côté du look à la Hitler avec la coupe de cheveux ( dégagé autour des oreilles avec la raie sur le côté ) ben rien ... ni du côté de la moustache , aucune photo ...rien ... La seule moustache que les kurdes ont "copié" ( ou que l'on a copié sur eux ) , s'est celle là , à la Tom selleck . Sa ce confirme , les US sont des Kurdes en fait , ou l'inverse ! http://www.theapricity.com/forum/showthread.php?184341-Kurds-the-most-superior-mustache-genetics
  41. 1 point
  42. 1 point
    Si quelqu'un a jeté un oeil aux dernières fuites mail publiées (j'ai du mal à suivre qui a lâché quoi, à ce point) par un hacker/collectif/whistleblower ou un autre, il pourra trouver des trucs amusants, notamment la correspondance de Colin Powell (républicain et insider notoire) avec Jeffrey Leeds (un très important soutien financier de Clinton, mais aussi patron d'une grosse boîte gérant des "for profit colleges" -ayant comme toutes ces boîtes d'énormes problèmes juridiques- qui, à ce titre, finance aussi des républicains), qui se lâchent tous deux un peu sur Clinton. Entre autres choses, Powell souligne à quel point Clinton et ses staffers ont merdé sur l'histoire du serveur et des emails, tout en essayant de se décharger sur lui, à quel point Clinton est vorace pour ses tarifs d'interventions sur le circuit des discours où elle a asséché les budgets de plusieurs universités (notons bien que Powell condamne moins le principe que le fait.... Parce que ça l'a empêché de faire quelques speechs lucratifs, lui étant désormais tout aussi "washington insider"), à quel point Bill Clinton, apparemment, s'enverrait encore beaucoup en l'air (terme choisi par lui "dicking around"; traduction approximative: "tremper la bite") avec des "bimbos" (dans le texte); il se plaint aussi d'avoir à voter pour elle tout en se disant "son ami" (ça sent la mentalité de l'establishment qui fait bloc pour garder son business model), mais surtout, il la décrit très bien en disant que "tout ce qu'elle touche, elle le détruit par hubris". C'est une description qui me semble adaptée au personnage qui, malgré tout son professionalisme et son expérience, tend à prendre beaucoup de choses de haut et à se comporter comme si elle était au-dessus des lois et principes, ce qui lui est souvent reproché et est pointé du doigt pour expliquer son impopularité. Powell et Leeds soulignent par ailleurs le trait de caractère qui selon eux définit le plus Clinton: une ambition "sans frein", qui bousillera "l'héritage" d'Obama à la première occasion, continuant à le mépriser pour sa victoire de 2008 qu'elle n'accepterait ou ne croirait toujours pas (elle appellerait toujours Obama "that man"). Malgré toute la subjectivité qu'on peut voir dans ces commentaires, on sent quand même le niveau de l'establishment américain, avant tout fondé sur un entre-soi focalisé sur l'assiette au beurre (ce qui est plus reproché à Clinton par ces gens, c'est d'en vouloir plus que sa part).... Et on voit que Colin Powell est loin de son image de jadis. Rappelons qu'il faut pas mal relativiser aux USA sur de telles statistiques: la définition de la pauvreté, par exemple, est largement obsolète (le seuil fixé, par exemple, est très insuffisant, et le panier de biens de référence définissant le pouvoir d'achat repose sur des éléments complètement dépassés), et varie énormément selon les zones géographiques. Il faudrait aussi se pencher sur le niveau de "captation" des augmentations de revenus par un très petit pourcentage au sommet (qui, au point caricatural actuel, fause grandement les choses), et le mettre en rapport avec un suivi de l'inflation (il me semble bien que les Américains ne la déduisent pas). Pour l'assurance maladie, rappelons aussi que le système américain, en plus d'être extrêmement coûteux, l'est encore plus en raison de ses résultats globaux plutôt mauvais: une grande partie des couvertures procurées sont très partielles, voire mauvaises, souvent irrégulières (pour beaucoup d'Américains, il est difficile d'avoir une couverture santé en continu au cours de sa vie), et assez fréquemment financièrement handicapantes; par ailleurs, l'augmentation du nombre de personnes couvertes, via l'ACA, a commencé à produire un effet boomerang (outre le coût global qui va augmenter -alors que le niveau de dépenses de santé est énorme-, sans que cette question soit réglée politiquement), entre autre incarné par la sortie du système d'une compagnie d'assurances (qui sera suivie par d'autres), mais aussi par le fait que beaucoup de gens sont giclés peu de temps après avoir été inscrits (faisant monter les statistiques, mais seulement pour un moment). Si l'Amérique a incontestablement connu une meilleure reprise que d'autres, ça ne rend pas la dite reprise nécessairement forte, solide, réelle pour tous, ou aussi brillante qu'elle est politiquement affichée l'être: les chiffres de l'emploi sont très contestables, comme d'ailleurs Janet Yellen elle-même l'avait dit, vu la taille de la population sortie du marché du travail, la réalité des jobs créés (temps partiel, petits boulots) et nombre de critères choisis pour les statistiques (notamment le fait qu'une personne est considérée comme "ayant un job" si elle fait plus de quelques heures -deux je crois- par semaine). On constate par exemple depuis maintenant quelques années que si le nombre d'emplois a augmenté, le nombre d'heures travaillées par semaine n'a pas bougé (une autre version du "partage du temps de travail"?), qu'une part grandissante d'achats de biens durables se fait via des financements par "junk bonds" (notamment les voitures, l'électroménager....) en plus d'une reprise de cette pratique dans l'immobilier, recréant ainsi toutes les bases de la crise de 2008 (sans même parler évidemment des pratiques et comportements en général à Wall Street), que la possibilité d'épargner est plus devenue un privilège pour une minorité.... Si on y ajoute l'énorme problème de l'accès aux études supérieures dans tous ses aspects, on se fait une meilleure image: la masse de la dette étudiante, le coût moyen des universités, la valeur des diplômes dispensés (notamment la masse énorme d'étudiants en sciences humaines, souvent dans des disciplines assez ésotériques et inutiles), le fréquent sous-emploi des diplômés (le grand mensonge actuel étant l'incitation aux études scientifiques, surtout informatiques, quand on voit que plus d'un tiers des promos finit dans des petits jobs génériques, et un autre tiers comme petites mains sous-payées dans l'informatique: l'informatique est la nouvelle "law school": une bulle ayant créé un énorme excès d'offre, et qu'on continue à encourager pour faire baisser le coût de la main d'oeuvre).... La bulle de la dette étudiante n'est qu'un aspect du problème, de même que le boulet que se traîne à vie une proportion énorme de diplômés qui ne pourront jamais rembourser, tout en voyant leur budget mensuel tronçonné par la chose. Petit addendum par rapport à mon post précédent: concernant le vote des "jeunes", je précise que Johnson devance Trump chez les étudiants, et que ceux-ci risquent de s'abstenir encore plus que d'habitude. Pour ce qui est de la population des moins de 30 ans en général, Clinton en a pour elle 48% (60% pour Obama en 2012, bien plus en 2008), et Trump 29%, 21% déclarant qu'ils voteront pour un autre candidat ou s'abstiendront (dans ces 3 catégories, on peut prévoir un "coefficient de dégradation" important, cad un décalage plus ou moins fort entre l'intention de voter et le fait de voter effectivement).
  43. 1 point
    C'est HS mais cela mérite quand même deux ajustements : - ici, peu de gens savent exactement en quoi consiste l'action de nos gouvernants ni quel est leur rythme de travail et d'action. Je constate simplement que ceux qui sont au pouvoir (quel que soit leur camp), s'ils ne donnent pas l'impression d'avoir envie de quitter leur siège, paraissent toujours épuisés, vidés, lorsqu'enfin ils lâchent la rampe. - JYLD est probablement l'un des hommes politiques de tous bords parmi les plus intègres qu'il m'ait été permis de voir. S'il s'est donné entièrement à son Ministère, s'il arrive aussi à se donner entièrement (une deuxième fois) à sa région (malgré sa promesse typiquement "politicienne" de lâcher Ballard pour la Présidence de la Bretagne), il est aussi d'une fidélité sans faille à sa famille politique et a déjà refusé ce même ministère proposé par Nicolas Sarkozy lors de sa tentative de "gouvernement d'ouverture".
  44. 1 point
    A part trouver des contrats Rafale, ce qui est hautement respectable, on peut pas dire qu'il y ait eu surchauffe depuis 4 ans 1/2 .... Quelque soit le locataire de l'Elysee dans 8 mois, on devrait lui imposer de prendre Le Drian comme ministre de la défense.
  45. 1 point
    Il est assez évident que l'hibernation est un must pour d'hypothétiques voyages interstellaires mais cela serait aussi très utile pour envoyer des humains sur Mars, c'est ce que pense SpaceWorks qui étudie cela pour la NASA : http://spectrum.ieee.org/the-human-os/aerospace/space-flight/putting-humans-in-stasis-is-the-best-way-of-getting-to-mars L'état qui est visé serait la "torpeur" en se basant sur les principes de l'hypothermie thérapeutique qui consiste à faire baisser la température du corps d'environ 5 degrés et qui est utilisée de nos jours dans les hôpitaux. Selon l'étude qui a été menée prolonger cela pendant 14 jours (on a jamais essayé plus car il n'y en a pas la nécessité) a déjà été fait et ne devrait pas poser de problèmes insurmontables. Ils semblent conclure que plus longtemps l'état de torpeur est maintenu plus il y a de difficultés et donc que pour l'équipage il vaudrait mieux enchaîner des périodes d'hibernation courtes d'environ 10 jours avec 1 jour d'activité entre chaque période de torpeur, on peut imaginer décaler les cycles des membres de l'équipage de façon à ce qu'il y en est toujours un ou deux pour veiller sur les autres. Cela présente pas mal d'avantages, à titre de comparaison un astronaute dans l'ISS consomme 2000 grammes de nourriture par jour là où un astronaute en hibernation n'aurait besoin que de 300 grammes de nourriture par intraveineuse. Pendant qu'ils dorment pas d'activité donc moins de chaleur générée, moins de gaz nocifs, etc. Aussi au lieu d'être obligé de créer un grand habitat pour qu'une dizaine d'astronautes puissent vive confortablement pendant plusieurs mois d'affilé on pourrait se contenter d'un petit habitat suffisant pour seulement 1 ou 2 astronautes réveillés en même temps et qui de toute façon n'y resterait qu'un jour (pas le temps de s'emmerder) avant de retourner en torpeur. L'étude : http://www.nasa.gov/sites/default/files/files/Bradford_2013_PhI_Torpor.pdf Le vaisseau sur les deux dernier renders est aussi une étude de spaceworks : - présentation : http://www.sei.aero/eng/papers/uploads/archive/IAC-15-A5.2.12 100 Person Torpor Presentation 10162015.pdf - étude : http://www.sei.aero/eng/papers/uploads/archive/IAC-15-A5.2.12 100 Person Torpor 10162015.pdf Je trouve l'idée assez convaincante car basée sur des technologies pré-existantes qui n'ont rien de fantaisistes, je me demande si Elon Musk va parler de ça dans quelques jours.
  46. 1 point
    T'es bon pour la chasse ->->->->->->
  47. 1 point
    Là j'ai envie de répondre, je ne vais pas étayer mes propos constamment en mettant des liens, je vais m'efforcer de construire mon argumentation en utilisant seulement le rapport de Gilmore: https://assets.documentcloud.org/documents/3035572/DOT-amp-E-AF-IOC-Memo.pdf D'abord il faut bien comprendre ce que sont les Blocks 2B, 3I, et 3F. Les blocks 2B et 3I sont un ensemble de capacités intérimaires, seul le block 3F est censé représenter l'ensemble des fonctionnalités prévues pour la phase SDD. Je dis censé car de plus en plus on parle d'un block 4 qui est même déjà divisé en block 4a et block 4b. C'est avec ces nouveaux blocks que les "étrangers" auront des versions qui peuvent tirer leurs armes. Tant que la phase SDD n'est pas terminée il est interdit de passer en full production. La fin de la phase SDD s'appelle le milstone C et est prévue en 2019. Bien sûr la loi a été tournée et le F-35 est produit en quantité au titre des LRIP (Low Rate Initial Production) qui normalement ne concerne que quelque avions produit pour conduire des tests. Ils ont produit plus de 175 avions dans ce cadre et produiront plus de 500 lorsque la phase SDD sera terminée. Il est également interdit de déployer en opération les avions produit au titre des LRIP! Donc en théorie, il n'y a que la version 3F qui pourra être déployée, sur des avions au standard de la fin de la SDD. Il faudra donc retrofitter les plus de 500 avions produit au titre des LRIP pour pouvoir les déployer. Par contre il n'est pas interdit de les utiliser pour s'entraîner. Maintenant supposons que l'on cherche à utiliser le block 3I en opération (les remarques sont les mêmes pour le block 2B car il n'y a pas de différences fonctionnelles entre les deux blocks). Le rapport de Gilmore montre qu'on ne peut pas l'utiliser pour du CAS: L'emport trop faible limite le type des cibles qui peuvent être attaqués On ne peut pas utiliser le canon On ne peut pas attaquer des cibles mobiles Les liaisons ont tellement de défauts qu'il faut compenser à la voie leur mauvais fonctionnement. Le temps "on station" est trop court et il faut utiliser beaucoup d'avions ravitailleurs. Pour les autres utilisations que le CAS: La géo localisation des émetteurs menaçants est insuffisante, Pas d'arme à long rayon d'action, Le F-35 est trop peu armé pour pouvoir attaquer certaines cibles, L'interface homme machine et l'élaboration de la situation tactique sont défaillantes ce qui entraîne une lourde charge de travail. Les performances de la fusion sont inacceptables Les capacités de guerre électroniques sont "inconsistantes" et non effectives pour certaines menaces. Les liaisons ne marchent pas ce qui entraîne de multiple pistes pour une même cible, ou au contraire la suppression de piste sans possibilité de les rappeler, avec en plus des positions et des identifications peu précises. Les "données de mission" sans lesquelles tout cela ne marche pas ont été complètement négligées, au point que les outils qui permettraient de les produire ne sont pas commandés. Si la commande avaient lieu aujourd'hui il faudrait deux ans pour qu'ils soient disponibles et sans doute le même temps pour produire les données elle-même. ALIS est très lourd à déployer et à utiliser: il faut déployer des zones à sécurité renforcée (niveau Top Secret!) l'initialisation du déploiement prend 24 h par avion! et l'usage quotidien consomme des heures et des heures. En plus les opérationnels s'interrogent sur la possibilité de faire un tel déploiement près des combats et donc sur l'autonomie insuffisante du F-35. Tout cela montre qu'il est probable que les versions 3I et 2B ne seront jamais déployés en opération.
  48. 1 point
    En fait, le refus d'une participation au conflit en 2003 devait s'expliquer par l'absence du caesar. Merci nexter !
  49. 1 point
    On a déjà des unités dans le pays, d'une part, et on n'a pas encore de confirmation sur le volume engagé, si ça n'est qu'une première tranche ou pas. Nous agissons en coalition : doutes-tu que, si nécessaire, les moyens US seraient engagés au profit des troupes françaises sur place ? Et inversement ? Ou des canadiens, ou autres ?? Attends là... Outre le fait que ce n'est pas exactement un "nouveau pays" dans lequel nous intervenons, ce n'est surtout pas un nouvel adversaire : on leur fait la guerre depuis des années ! Et ça a été débattu au parlement. Hum... Je sens comme un sens politique à ces remarques.
  50. 1 point
    Au niveau système d'arme, il y a plusieurs choses qui font que cet avion, ou plutot le programme, ont été gérés intelligemment et sur le long terme. J'ai un dossier en cours d'écriture, qui devrait aborder une bonne partie de l'architecture du système. Tout d'abord, la modularité. L'EMTI est une sorte de serveur Lame dans lequel on vient enficher des modules pour rajouter de la puissance. Si l'architecture de l'EMTI n'a pas changé depuis la toute première version F2, en revanche les modules ont subi trois évolutions. Les modules sont composés d'une carte comprenant au moins un processeur et de la mémoire, sur architecture Power. (au passage, si limitation Itar il devait y avoir, elle se situerai exactement ici). Beaucoup de choses à dire que je je vais faire que résumer ici. Premièrement, l'évolution des modules sur un même "panier" fait que la gestion de l’obsolescence est bien meilleure. Les nouveaux Rafale livrés le sont avec plusieurs modules dont la puissance est très largement supérieure aux besoins de traitement du logiciel. En réalité, à la réception, les mécaniciens de l'armée de l'air enlèvent une partie de ces module pour redistribuer de la puissance aux anciens avions (complètement modulaire, je vous l'avais pas dit ?) Autre chose. Le plus compliqué dans les système d'arme actuel, c'est de gérer un programme qui va tourner sur du matos pendant 20, 30, 40 voire 50 ans. si la modularité de l'EMTI permets de gérer l'obsolescence à court/moyen terme, rien ne permettra de dire à quoi ressemblera les architectures de processeur informatique dans 10 ans. Du coup, le système a été virtualisé. Les tous premiers modules EMTI ne fonctionnaient pas avec la même génération de processeurs Power. Vu que c'est virtualisé, il n'y a qu'une "couche" logicielle a réécrire, ça s'appelle l'hyperviseur. Et encore, sur Power, une partie de ces instruction est géré directement par le processeur depuis de nombreuses années. Du coup, sur le premier Rafale équipé des derniers modules, au démarrage ils ont serré les fesse...Mais tout est reparti comme en quarante! C'est, en autre, un des problème actuel que gèrent les équipes du F-35 en passant du block 2B au 3I. Même standard logiciel, mais calculateur différent. Pour le coup, Dassault (ou Thales, faut que je demande d'où ça vient exactement cette idée d'architecture) ont été vraiment visionnaires. Au niveau des logiciels du système d'arme en lui même. Pour te répondre Arpa, le Rafale est aujourd'hui le SEUL avion affichant un tel niveau d'intégration et de fusion de données de ses capteurs. LE SEUL! L'Eurofighter en a un semblant, mais seulement valable pour le Air-Air. Le F-22 n'en était même pas équipé (j'ai pas suffisamment suivi pour savoir si ils bossent dessus ou si c'est déjà arrivé). Le F-35 aura le must, servi par une panoplie complète et totalement intégré de ses capteurs. Mais ça, c'est de la science fiction pour le moment. Malgré des performances pures pas franchement inférieures aux Rafale, F-15, Typhoon, Super Hornet (y'a moins de preuves pour le coup) ne sont pas au niveau, à cause justement de l'avantage donné au pilote du Rafale dans la connaissance de son environnement, parceque tout lui est présenté sur un seul écran, avec des pistes vérifiées, au lieu de faire de la gymnastique avec ses yeux entre le récepteur RWR, la situation tactique d'un côté, le radar de l'autre... Et de tout se représenter dans sa tête. Ha, et au passage... Pour ne pas avoir à entendre ici, comme j'ai entendu parfois, comme quoi la fréquence des processeur Power embarqués sur le Rafale était ridicule par rapport au PC de monsieur et madame tout le monde, je leur demanderai de bien considérer que deux architectures différentes ne fonctionnent pas de la même façon. Au même titre que pour des tâches spécialisées, les GPU des cartes graphiques sont juste plusieurs centaines de fois plus puissants que les plus gros processeurs, alors qu'ils ont des fréquences trois fois inférieures, de même l'architecture Power, avec des fréquences souvent inférieures aux processeurs X86 (vos pentium quoi), sont généralement 2,5 à 3 fois plus performants. Si les plus gros mainframe au monde sont équipés avec du power, c'est pas pour rien.