Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 12/11/2016 in all areas

  1. Plus que la bombe la question c'est le vecteur, et le système qui va derrière: l'Allemagne pourrait certainement développer une arme largable par avion, mais la capacité à pénétrer les défenses Russes est discutable. Et surtout, un système aéroporté n'offre pas vraiment de capacité de seconde frappe: c'est trop tentant de le neutraliser en frappant les bases aériennes allemandes (à l'arme nucléaire aussi bien évidemment). Donc pour avoir une capacité de seconde frappe (et donc ne pas pousser à l'emploi en premier en période de crise), il faut un système dispersable, aérien, terrestre ou maritime. Pour l'aérien, on peut penser disperser les avions sur les autoroute à la suédoise. En défense aérienne ça peut marcher, pour mener une frappe nucléaire à 1700 bornes dont 900 en territoire ennemi, ça risque d'être plus compliqué niveau coordination et stockage des munitions. Pour le terrestre, une solution à la Russe avec des missiles balistiques mobiles est envisageable (et en plus ça peut emporter lourd donc pour des armes de 1er génération ça collerait), mais potentiellement interceptable par les défenses ABM Russes. Une solution avec des missiles de croisière nécessite des armes déjà un peu miniaturisées mais à terme pourrait faire l'affaire. La solution maritime permet de se rapprocher beaucoup de Saint-Petersbourg en se mettant dans la Baltique, mais la Baltique c'est tout petit et ça peut grouiller de moyens ASM russes, c'est risqué. La solution océanique est envisageable mais c'est beaucoup plus cher, et il faut traverser toute la Manche ou la mer du Nord pour arriver en eau profonde. Donc à moins d'un gros coup de main d'une puissance nucléaire pour miniaturises les armes, et également d'un coup de main sur les vecteurs, une dissuasion nucléaire allemande risque de plus déstabiliser les relations avec la Russie que de les calmer.
    4 points
  2. En fait on passe déjà pour des cons avec ce matos quand on est avec des alliés. A Calfex avec les Brits, au Cenzub avec les US, même en Inde .... On passe pour des cons en s'entêtetant à penser que le système dans son état d'avancement technologique serait une rupture technologique majeur qui serait un précurseur de l'équipement de demain. Mais ça montre juste l'aveuglement de certaines têtes pensantes en couple avec un lobby industriel militaire dont on ne peut pas se départir parce qu'on leur a déjà trop donné pour abandonner le projet. En l'état actuel, tout le système est dépassé par les nouvelles technologies mais on prétend ne pas s'en apercevoir. Pour prendre un exemple : vous êtes producteur dans les années 70, grosse production etc ... Vous faites un film qui se déroule dans les années 2020. Maintenant vous êtes, là aussi producteur, en 2016 et vous faites le même film qui se déroule en 2020 ; vous êtes d'accord que votre vision du monde de 2020 sera différente de celle que vous pourriez avoir dans les années 70 ? Bah pour certains la vision des années 90 du Félin n'est pas complètement obsolète ... Soit ! Alors on fait des mises à jours au compte goutte en s'efforçant de ne pas voir la rupture technologique qui s'est déroulée / qui se déroule.
    3 points
  3. Dans le CAIA n°106, un armement de nouvel génération AASL est évoqué pour équiper le standard F4 du Rafale. A priori, les caractéristiques (100 Km / 100 Kg) sont très proches du SPEAR de MBDA qui équipera le Typhoon et le F-35. Y a t il un rapport entre les 2 programmes ? Ci dessous le SPEAR qui peut être emporté par grappe de 3 ou 4 missiles
    2 points
  4. Est-ce si différent si c'est le président Américain qui se pose la question et que si il répond oui, Washington sera détruite aussi ?
    2 points
  5. Quand tu sais concevoir des missiles, que tu as une petite idée sur l'architecture des missiles concurrents (volumes, masses) corrélée par différents "retex" et que tu disposes des outils de simulation ad-hoc, je pense qu'il est raisonnable de croire que ce monsieur sait un petit peu de quoi il parle et qu'il n'est pas très avisé de modérer son propos par une lecture restrictive.
    2 points
  6. Je ne sais pas d'où sort cette vision d'un processus inéluctable. Car ce plan... ben voilà, je en connais personne qui en a entendu parler, ni aux AffMar ni en MN. Edit : et les douaniers qui perdraient leurs moyens? Cela m'a tout l'air d'un voeux pieux alors que les douanes viennent de recevoir voici peu un nouveau patrouilleur.
    2 points
  7. Il semble y avoir une faction dans la droite américaine (quelle taille? Impossible à évaluer pour l'instant) qui a ce "russotropisme" à géométrie variable (ça va de souhaiter l'émulation du mode de gouvernance poutinien -y compris pour mieux taper sur les Russes- à être juste un peu plus conciliant avec Moscou, en passant par le souhait du rapprochement aux frais de l'UE), que semble promouvoir Trump pour l'instant, dans une forme indéterminable ceci dit. La nomination de Rex Tillerson comme SecState est à cet égard un compromis acceptable pour Trump et pour cette portion du GOP, mais divise cependant le GOP qui garde aussi une très forte composante de mentalités "cold warriors" et une méfiance génétiquement bâtie à l'égard des Russes. Mais Tillerson est lui du genre à penser que ce qui est bon pour Exxon (son ex-boîte.... Et le genre de boîte dont on ne démissionne jamais vraiment quand on a été à son niveau) est bon pour les USA (et pas nécessairement l'inverse), et son tropisme pro-russe n'est pas de la fiction, ce qui veut dire qu'il pourrait essayer de peser pour donner de l'air à un Poutine qui pourrait commencer à être en manque de liquidités. Quelqu'un sait d'ailleurs où ça en est de ce côté, pour la Russie? Est-ce réellement un problème (sanctions et baisses des cours du pétrole, plus dépenses accrues)? Si oui, de quelle ampleur? Quelles échéances? Les récents comportements du pouvoir russe, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, semblent indiquer un schéma général de "posturing": plus d'agressivité, plus de resserrement du pouvoir, moins de tolérance d'un certain niveau de "diversité" (de pensée surtout), plus de paranoïa.... Sont-ce des signes d'un pouvoir plus fragiles qui "surcompense" ainsi par la gesticulation et plus d'autocratie? Pour les risques de conflits d'intérêts de Trump avec la Russie, il faut préciser que ça va bien au-delà d'hôtels estampillés Trump dans le pays: Trump a été tricard auprès des banques sérieuses de ce monde depuis près de 20 ans (et ses "légers" déboires autour de ses casinos, plus son ardoise auprès de la Deutsche Bank), alors même qu'il dépendait d'une perpétuelle fuite en avant dans toujours plus d'expansion (d'autant plus que c'est moins de l'expansion en propre que des participations minoritaires et du "branding" pour donner l'impression que c'est sa boîte qui fait l'essentiel) pour arriver à faire un peu de cash et garder son groupe un peu à flots. Les sommes qu'il a du trouver (emprunts et investisseurs) l'ont donc été auprès d'autres acteurs, notamment des oligarques russes (le financement de l'activité économique en Russie passant bien plus par des prêts entre boîtes/oligarques et/ou de l'Etat que par un marché financier) et ukrainiens dont certains seraient plus ou moins des factotum poutiniens. Ca ne fait pas nécessairement du Donald une marionnette ou même quelqu'un de très influençable par cette connexion, mais ça crée des conflits d'intérêts certains et des risques avérés du point de vue US.
    2 points
  8. Apparemment pas assez clair pour tout le monde ...
    2 points
  9. Si les Républicains massacrent tout ceux qui s'opposent à leurs buisness, cela risque d'être drole rapidement. Finalement c'est bien pire que ce que je pensais : tout ce que Bush n'a pas fait comme dégâts, Trump va le faire et sans remords, utilisant les ficelles du marigot qu'il avait promis d'assecher. Si à cela on rajoute une histoire d'amour avec Vladou, nous sommes dans la merde. Manque plus que Sauron.
    2 points
  10. Faut encore qu'il trouve l'Iraq ou la Syrie sur la carte, c'est un peu plus compliqué que faire le clown à la télé...
    2 points
  11. On est en train de nous coller des merdes sur le ventre qui ont un poids considérable, je me demande si le commandement est encore en phase avec la réalité, car ça nuit clairement à la performance physique du fantassin, le poids ne facilite pas la manoeuvre et le prétexte du tout technologique m'évoque l'indécence et l'oubli de la réalité du combat. Contre un boubou en Afrique il n'y a pas besoin de ça, et le jour ou on fera une vraie guerre contre une grande puissance tout ceci sera brouillé ou au pire va nous encombrer pour la logistique, sur ce dernier point on est déjà à la ramasse. Je ne sais pas ce qu'on attends du combattant débarqué, mais une chose est sure, il ne peut plus se détacher dans la distance de son véhicule à cause d'une autonomie qui n'est pas la sienne mais celle de son matériel. Ce concept qui vise à augmenter les capacités du combattant va au final le brider sur ce qu'il est vraiment. Oui les noirs. Les Haix sont celles présentées comme hiver et les Lowa pour l'été, mais je pense sincèrement que les Haix suffiraient.
    2 points
  12. Ça date un peu mais il ne me semble pas avoir vu l'info passer ici : Nouveaux casques pour les PN d'helicos et d'avions de transport français (HISL) fabriqué par le britannique Helmet Integrated System http://www.helmets.co.uk/news/new-aircrew-helmet-for-the-french-dga
    2 points
  13. C'est une question qui peut potentiellement faire ou défaire l'UE à elle seule, par ce qu'elle porte, et dans la première option (faire l'Europe, ou la refaire), décider quelle Europe serait faite: tenter une "grande" Europe-puissance avec tout ou partie des Etats de l'Union, ou une "petite", avec seulement quelques-uns (d'Europe occidentale). Le point repose en grande partie sur l'option choisie par les Allemands, et si en fait d'autres leurs sont proposées: développer une arme nucléaire allemande propre, ou acheter le ticket d'entrée en partenariat avec l'un des deux "voisins" qui a le joujou. Dans le second cas, c'est un coup à prolonger l'état actuel des rapports franco-allemand et à faire durer les carreaux cassés de l'Union actuelle, en arguant d'une fuite en avant du "pooling and sharing" dans un premier temps, puis de facto en plaçant le duopole (voire plus si un ou deux autres pays joignent le club) dans une nouvelle situation de co-souveraineté qui ne serait sans doute pas simple, mais gérable tant qu'on en reste à cet ultima ratio regnum qui a pour but principal d'exister sans être utilisé. Dans la première option, on est dans une toute autre gamme de merdasse: les Allemands, à moins d'un effort gigantesque d'augmentation très nette et très conséquente de leur budget militaire, boufferaient beaucoup dans leurs forces classiques pour se constituer une dissuasion en partant de queud'chi (à moins qu'on négocie des "briques" technologiques avec eux, sans vouloir aller plus loin), et ce pendant de longues années (boum boum, retour de facto d'une prééminence militaire française très nette sur le continent pour un moment, sans rien changer). Mais à terme, on entérinerait une toute autre géopolitique interne du continent, avec 2 pays de l'Union plus un extérieur pouvant se poser en garants/protecteurs ultimes, soit une possible division des alignements et un accroissement des fossés entre "factions" européennes,
    2 points
  14. Ca a l'air sympa, un "Darkerst Hour" badass et sans bonita (parce que comme ldisait Tancrède dans une autre fil, les filles c'est...) Sur le net ils parlent de film à gros budget, sans jamais le préciser. Si quelqu'un le trouve je serai assez intéressé.
    2 points
  15. Hier, Netflix a sorti un gros machin de science fiction militaire: Spectral.... Pas encore vu, mais ça a l'air bien stupide.... Et de bien cracher!
    2 points
  16. Franchement 400 km - 800 km/h ces données existent en source ouverte depuis des années, à telle enseigne que le SCALP EG ne peut-être exporté dans cette version pour ne pas contrevenir aux accords internationaux et aujourd'hui on vient nous bassiner avec çà sur l'autel du secret éventé ... on croit rêver ! d'autre part un politique et surtout le président outre un intérêt pour sa culture personnelle n'en a rien à fou... de savoir quelle est la portée d'un armement air/sol. Il convoque simplement son CEMP le CEMA et le CEMAA voir le CEMM et leur expose ses impératifs politiques que ses Chefs d'état major traduisent en version militaire (la guerre c'est de la politique c'est Clausewitz qui disait çà - ne jamais oublier que la guerre c'est avant tout de la politique) et lui disent ce qui est possible et ce qui ne l'est pas (avec les vraies données bien évidemment)
    2 points
  17. Ce qui est scandalisable est qu'on était sur le point de frapper un autre état en tout illégalité... Henri K.
    2 points
  18. C'est un sujet dont à Berlin on n'aurait jamais voulu parler. Un sujet qui ne s'évoque qu'en petit comité, un débat dont beaucoup disent qu'il ne faut pas le tenir en public. Et pourtant les Allemands commencent à en parler. Un article dans le Spiegel où l'on évalue l'option d'une dissuasion européenne, un éditorial dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung a même évoqué l'option d'armes nucléaires allemandes. On avait déjà remarqué que les Allemands étaient vraiment troublés par la perspective du président Trump. Ça se confirme... Voici la version anglaise de l'article du Spiegel. La version originale n'est pas en accès libre. Je traduis juste des extraits, je conseille la lecture de tout l'article qui est bien informé et considère la question de manière assez approfondie.
    1 point
  19. Bonjour à toutes et à tous Je viens juste de decouvrir ce forum (d'où le titre de mon sujet) Que dire ? J'ai passé la cinquantaine depuis quelques années (c'est pas moi qui vais faire descendre la moyenne d'âge des membres^^). J'ai fait mon service militaire à la fin des années 80 dans les transmissions, comme aspirant. Après les EOR, je me suis retrouvé à la tête d'une des éphémère section de protection du PC en régiment. Puis en RIAD (régiment inter-armes de défense) dans la réserve, puis en RI à la disparition des RIAD pour finir en EM d'une région militaire. Bref, je suis un transmetteur qui n'a fait que de la biffe ou du bureau. Dans la réserve, j'ai été chef de section de la SER (sur... Jeep !), puis capitaine de la CRI (compagnie de recherche et d'intervention). Pour info, la CRI à remplacé l'escadron D'AML quand les RIAD sont devenus RI. Elle était composée de 3 SER "musclées" avec deux 12.7 par section (qui ne sont jamais sorties de l'armurerie durant mes 3 années de commandement) et d'une SAC sur Jeep équipée de... 106 SR. Vous voyez, je vous parle d'un temps... Parallèlement, j'ai validé une formation de renseignement opérationnel, la formation ORSMT et la formation ORSEM. J'ai terminé en état major à différents postes (bureau transport, bureau log et bureau opérations) Faute de disponibilité familiale et professionnelle, j'ai définitivement arrêté la réserve en 2000 après en avoir fait près de 450 jours en 11 ans. Depuis, je continue de m'intéresser de loin (et parfois d'un peu plus prêt) à tout ce qui touche les domaines militaires et de défense ; d'où ma présence parmis vous. Au plaisir de vous lire @+
    1 point
  20. Qu'est ce qu'on en sait ? L'étape suivante du droit d'ingérence est après tout le droit de prévention, puis le droit de prévention à titre du soupçon inférieur à 50% puis...
    1 point
  21. Le Tu-2 était un avion très moderne dans sa conception, du même ordre que le Pe-2. Hop.
    1 point
  22. Toupolev Tu-2 "Batareya PPSh", essai dans le cadre d'un projet de Tu-2Sh d'assaut : adjonction d'une gondole de 88 pistolet-mitrailleurs PPSh-41 dans la soute à bombe.
    1 point
  23. Le fond du problème c'est la crédibilité de la dissuasion: si Poutine rase Berlin, le président français donnera-t-il l'ordre de riposter, sachant que si il le fait Paris sera détruite aussi ? La réponse est non. Plus exactement, il n'y a aucun garantie que la réponse soit oui. Déjà que Giscard a avoué ne pas vouloir faire de frappe en second après une hypothétique destruction de la France, alors pour l'Allemagne, il faut pas se faire d'illusion. Là ou c'est plus intéressant ça va être la cas de la Pologne: si ils ne peuvent plus compter sur les US, ils vont commencer à sérieusement flipper. Et Moscou n'est qu'à 1000km.
    1 point
  24. C'est dans la citation d'Alexis tout en haut du sujet :
    1 point
  25. C'est pas l'institut Montaigne qui est en cause mais toi qui fait dire à leur étude ce qu'elle ne dit pas. Mais as tu même pris la peine de lire ce qui as été écris en réponse? Et bien évidemment ceux qui te contredise sont des amateurs de "fable gentillette" dont il est bien connu que ce forum les attire tant.
    1 point
  26. En outre le PKK (et les autres tendances kurdes) rechignent logiquement à condamner totalement des actions (qui seraient) menées par leurs frères et dirigées contre l'Ennemi : il y a forcément des porosités, des tiraillements, des positions plus ou moins radicales au sein d'un peuple qui se fait quand même étriller par les turcs.
    1 point
  27. Par exemple USA : Les Coast Guard, les US Customs and Border Protection (ils ont aussi des bateaux et des avions) et je ne sais combien d'agences des Etats ou fédérales, sans oublier la marine de l'US Army Espagne : Armada, Garde Civile, Douanes, SAR (qui dépend du ministère des transports) plus des systèmes qui dépendent des polices ou SAR des gouvernements régionaux Italie : Marina Militare, Guardia di Finanza , Guardia Costiera , Carabinieri, j'en oublie surement Tiens pour faire bonne mesure j'ajoute le "Küstenwache des Bundes" "Gardes cotes " Allemands , c'est à peu près le même système que le nôtre, un mélange de services
    1 point
  28. De toute façon depuis 2010 la Marine à tendance de plus en plus à se retirer de ses missions de gardes côtes. Qui vont un jour ou l'autre passer sous commandement du Centre opérationnel de la fonction garde-côtes (COFGC) qui va devenir dans les années qui viennent un COGC. Et qui regroupera l'ensemble des moyens de l'AEM. Le processus est déjà en marche et rien ne l'arrêtera. Le renouvèlement des moyens de la douane avec des dissolutions de BSN pour réaffecter des pax sur des navires plus gros en fait partie. Le plan qui va se mettre en place pour la gendarmerie Maritime sera dans la continuité de celui de la douane. Resteront quelques agents des AFMARS qui se réduiront au fil du temps pour se fondre dans la masse des futures gardes côtes Français. Parce que franchement notre système AEM fonctionne bien même si il est un peu batard avec tout ces centres opérationnels qui font double ou triple emploi dans chaque zone. COGC + CO Douanes + CO Gendarmerie M + COM préfecture maritime.
    1 point
  29. Ils entendent quoi par "bas coût" vu le prix actuel d'un brimstone (200.000€) ? C'est bien le même autodirecteur sur le SPEAR non ? Ou alors cet AASL sera doté d'un autodirecteur différent ?
    1 point
  30. Une gifle pour la Russie ET pour les Occidentaux. Je rappelle que la conférence sur les œuvres d'art en péril vient tout juste de se terminer à Abu Dhabi et que la ville de Palmyre en était devenue l'un des symboles. Car il ne faut pas oublier que personne n'a bougé pour Palmyre ce coup-ci non plus à part les Russes. L'autre souci, c'est que ça n'avance pas à Raqqa ou à Deir-ez-Zoor, que Mossoul ne tombe toujours pas (on ne parle pas de Mossoul, c'est très mauvais signe...) et que rien ne bouge côté politique. Du point de vue des Occidentaux, c'est une nouvelle semaine merdique. Les Russes ont au moins éliminé le gros des rebelles à Alep et les Turcs ont mis les pieds à Al-Bab. Rien côté américain, rien côté français.
    1 point
  31. Dans ce cas, mettons un chef d'entreprise à Bercy, un fan de Call of Duty au Balardgone et un gagnant de Koh-Lanta au Logement. Ils s'y connaissent dans leurs domaines respectifs.
    1 point
  32. Perso j'ai pas eu de lowa mais des meindl été/ hiver pour le quartier et vigipirate . Tu transpires à max dedans. Pour les haix même si elle sont assez hautes du coup ça fait travailler le mollet... et t'a le modèle ete qui est nul tu le met pour la flotte , sinon tu prend des chaussures perso . Les gants j'en ai des bleus hyper gros on dirait des gants de jardinage, en opex de toute façon ça marche pas leur truc alors bon t'enleve les batteries , l'écran, etc et tu te prends un petit talkie , un bon petit foretrex et un petit headset et voilà
    1 point
  33. Une petite vue de coté du présumé VLFS
    1 point
  34. Avant d'en faire une arme nucléaire tactique, il faut déjà savoir produire la charge nucléaire. Ce qui est très particulier. Ensuite, il faut savoir la monter dans le missile. Missile qui aura un comportement différent si la masse de la charge est différente. Il faudrait donc refaire tous les tests. Bref, cela pourrait être très simple ou alors très compliqué. Cela dépend de l'état des connaissances en Allemagne en la matière. Il est probable que quelques scientifiques et ingénieurs se soient déjà intéressés à la question, mais j'ignore quel nombre, dans quelles structures, etc...
    1 point
  35. Bonjour, On a sans doute évité une 3e Guerre Mondiale grâce à Ryszard Jerzy Kukliński. L'histoire : Ryszard Jerzy Kukliński (13 juin 1930 à Varsovie, Pologne - 11 février 2004 à Tampa, Floride) est un colonel de l'armée de laRépublique populaire de Pologne connu pour avoir passé des informations à la CIA sur les plans du Pacte de Varsovie envers l'OTAN. Né dans une famille de tradition catholique et socialiste. Son père a été arrêté pendant l'occupation allemande lors de la Seconde Guerre mondiale et a péri dans le camp de Sachsenhausen. Après la guerre, Kukliński commença sa carrière dans l'armée polonaise. Il devint officier de l'état-major et travailla entre autres sur les plans d'invasion de la Tchécoslovaquie en 1968. Au début des années 1970, il entre en contact avec la CIA. Le temps semblait travailler pour l’Union Soviétique compte tenu de l’antiaméricanisme, le pacifisme et pro-soviétisme qui progressaient en Europe de l’Ouest. Il valait mieux "être rouge que mort"... Kuklinski, qui était alors le chef du département de planification stratégique de l’état major de l’armée polonaise - en contact étroit avec les maréchaux et généraux soviétiques dont le ministre de la défense le maréchal Usitnov - savait que les plans soviétiques étaient offensifs. Ils prévoyaient l’engagement de l’armée polonaise dans l’opération contre l’OTAN dans 6 et 8 heures après le début des hostilités pour attaquer l’Allemagne fédérale, les Pays-Bas et le Danemark. L’estimation des pertes dans cette première vague de combattants parlait de 50 %. Les amis soviétiques ont réservé aux Polonais le rôle de chair à canon. Les plans prévoyaient l’occupation de toute l’Europe de l’Ouest en seulement deux ou trois semaines. Selon son récit, il voulait préparer un complot contre l'URSS dans l'armée polonaise. La CIA lui déconseille un tel plan, car irréaliste, et lui demande plutôt d'effectuer de l'espionnage militaire contre le Pacte de Varsovie. Entre 1972 et 1981, il transfère aux Américains plus de 35 000 pages des documents secrets concernant la Pologne et le Pacte de Varsovie. Les documents concernaient entre autres les plans d'usage des armes nucléaires dans le conflit entre l'Est et l'Ouest, les plans stratégiques d'invasion de l'Europe de l'Ouest (par les États du Pacte de Varsovie) planifiés pour décembre 1980 (!), les données techniques du char d'assaut T-72, les méthodes de camouflage antisatellite de l'Armée rouge et les plans préparatifs de l'état de guerre en Pologne en 1981. Grâce aux documents livrés par Kuklinski, les USA furent en mesure de dévoiler à l'URSS qu'ils voyaient clair dans son jeu, ce qui eut pour conséquence de dissuader cette dernière d'une attaque-surprise et de désamorcer la menace d'invasion. Les américains savaient que le but ultime de la doctrine militaire de l’URSS était l’attaque des USA. Les documents de l’état major soviétique communiqués par Kuklinski ne concernaient que l’invasion de l’Europe de l’Ouest, mais les commentaires manuscrits sur ces documents ne laissaient pas de doute sur les intentions à plus long terme, impliquant aussi les camarades des pays frères asiatiques. À ce titre, l'intervention énergique du président Ronald Reagan, à peine élu, lors des pourparlers Est-Ouest de 1981 fut déterminante pour mettre fin à l'état de Guerre froide. L’importance de ces informations n’était pas seulement militaire mais aussi politique. Quand Ronald Reagan a rencontré Mikhaïl Gorbatchev en octobre 1986 à Reykjavik, un incident a eu lieu : durant d'âpres discussions, Caspar Weinberger, le secrétaire de la défense, a transmis à Reagan un dossier que celui-là passa à Gorbatchev. Gorbatchev l’a regardé et montré au chef d’état major de l’Armée rouge qui est devenu blême : il avait entre les mains les plans de localisation et de construction des plus importants bunkers de commandement stratégique soviétique préparés pour conduire la guerre nucléaire avec l’Ouest. Les documents qui ont été transmis par Kuklinski. Selon Weinberger, après cet incident les pourparlers ont pris toute une autre direction... Menacé d'être découvert, Kukliński est exfiltré de Pologne avec sa famille en décembre 1981 par la CIA, via l'ambassade du Canada. Le 23 mai 1984, la cour militaire polonaise le condamne à mort pour trahison. Cette condamnation sera annulée en 1995 (après le changement de régime en Pologne) et Kukliński réhabilité. Après sa réhabilitation, les villes de Gdańsk et Cracovie lui ont attribué le titre de citoyen d'honneur. Il est retourné en Pologne une fois en 1998. Après le décès de Kukliński, son corps a été transféré avec la dépouille de son fils Waldemar, tué en août 1994, renversé par une voiture dont on n'a jamais retrouvé le conducteur. Son second fils, Bogdan, a également disparu la même année en mer, dans des circonstances non élucidées. La concomitance de la mort des deux fils nourrit les spéculations, certains spécialistes évoquant une possible vengeance des communistes à l'égard de la famille Kukliński. Il a été nommé colonel de l'US Army. Aujourd'hui, de part et d'autre de l'Atlantique, nombre d'observateurs politiques et militaires considèrent que Kuklinski a permis de désarmorcer un conflit mondial imminent et dûment préparé. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ryszard_Kukli%C5%84ski Est-ce que des membres calés sur ce sujet peuvent nous en dire plus ? Merci
    1 point
  36. De là à nous en faire "profiter" jusqu'en 2050 ... J'ai pas entendu parler d'un abandon de l'ostéophone. C'est un plus mais il n'est pas ergonomique avec les autres équipement notamment les EQT des ER. Imagine : bab + ostéo + EQT ER + caque. Au bout de deux heures c'est le mal de tête assuré. Les FIL/FIR tu ne les mets jamais mais tu les gardes dans la musette ; et ça prend beaucoup de places. Des retours à quel niveau ? Pour le commandement c'est surement un plus mais pour le bibi c'est un calvaire à porter, on utilise le système à 10% de ses capacités. Y amener de la modularité c'est très bien mais reste le problème de du BCB et des batteries ("poids morts"). On se sert de quoi : l'IHM pour les coordonnées GPS, le RIF pour les phases de progression (au contact y'a plus de RIF qui tiennent, les CR remontent via les ER.) Voilà ce que l'on fait avec le Félin ! @Gibbs, le brelage je suis pour, ça permet de mieux répartir la charge.
    1 point
  37. Pourtant les classes prépas et autres 1ere année sélectives sont pleine d'étudiant qui n'ont pas plus la vocation que ça ... ... d'ailleurs ça ne les empêches pas forcément de réussir. On peut avoir la vocation des études par exemple ... et réussir les concours d'un peu tout et n'importe quoi.
    1 point
  38. Ben toi je sais pas, mais si demain mon voisin tabasse à mort ses gamins, moi, oui, je saute la clôture avec l'objet le plus contondant que je trouve dans les mains. Justement parce qu'on n'est plus à la maternelle. J'ai pas dit qu'il fallait faire un raid SCALP parce qu'il déplace des populations ou parce qu'ils leur donne du cochon à manger contre leur volonté. On parle de gazage de populations civiles. Oui à ce niveau là le droit d'ingérence existe.
    1 point
  39. C'est une tempête dans un verre d'eau, et surtout une affaire de principe. La portée du SCALP à plus de 400 km est un secret de polichinelle. Le point dur est la classification en confidentiel défense. Ce document n'aurait pas dû être diffusé sans avoir été déclassifié au préalable, quel qu'en soit son contenu. Voilà pour le principe fondamental. Aujourd'hui ce contenu n'a quasiment aucun intérêt, mais la simple présence de cette protection en CD laisse croire qu'il y a encore une sorte de trésor caché à découvrir. Or le véritable secret était la date de l'opération et son déroulement... Ca nous fait une belle jambe de le savoir aujourd'hui, d'autant plus qu'elle n'a pas eu lieu.
    1 point
  40. Alors ça à l'air trés bien mais j'ai l'impression que c'est un peu redondant la, l'affrontement entre les humains et les singes c’était un peu le sujet du 2 et la je trouve ça un peu anachronique, dans "l'affrontement" on à des humains au bord de l’extinction à peine capable de ce fournir du courant et la on ce retrouve face à des mecs disposant d'apache, de LRM, LAV etc... Donc le film à l'air d'envoyer du paté de cerf mais ça piétine un peu, j'ai l'impression que ça n'avance pas. enfin c'est qu'une BA je jugerait après avoir vue le film. Et puis bon Woody Arelson en méchant chauve ça risque de bien le faire
    1 point
  41. Le -5F est un -5 amputé de ses fonctions air/sol (comme le -5 EI/DI), mais aussi de l'ICMS (il conserve les systèmes SERVAL et SPIRALE). Le mettre dans la catégorie des "améliorés" est à mon avis une erreur
    1 point
  42. Tu me reciteras 10 Dassault noster et 50 ave Rafale
    1 point
  43. Non plus, c'est simplement un membre du forum qui a fait un HS sur le sujet du Rafale et qui s'est fait arroser par un modo.Comme quoi, ça pas rigole...
    1 point
  44. Ce qui est assez cocasse, c'est de voir les admirateurs de l'élève Poutine - je n'affirme pas que tu en fais partie - se pignoler devant ses expressions de puissance, puis de voir les même venir pleurer quand ceux qu'ils prenaient pour des petites fillettes se sont mis à adresser un croc en jambe à leur héros de cours de récréation. Quand tu observes cela depuis l'extérieur, oui, la cours de récré t'apparaît bien cruelle et puérile à la fois.
    1 point
  45. En attendant ca rigole pas mal sur twitter aux dépends du Kouz' :
    1 point
  46. bonjour, la Russie a eu l'élégance de faire transiter sous le nez de nos amis britanniques un porte aéronef qui n'exhibe pas sur son pont plus d'appareils que ce que la Royal Navy pourra installer bientôt sur ses propres ponts plats ...
    1 point
×
×
  • Create New...