Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 12/12/2016 in Posts

  1. 6 points
    L'ennui, c'est que : - c'est une "initiative" qui apparemment vient de Duflot, donc déjà de base, ça pue fortement et ça donne pas envie de suivre. - un vrai bon coup de com, genre apparaitre d'un coup à Alep ou a proximité pour une conf de presse, n'aurait absolument rien changé pour qui que ce soit en Syrie ou ailleurs, ça aurait juste été bon pour l'égo et la notoriété en France de nos 3 pieds nickelés - mais au lieu de tenter ça, il font le max pour faire connaitre leurs intentions AVANT de partir, histoire d'être certains d'être refoulé le plus tôt possible (J'aurais bien aimé que les turcs ne les retiennent pas à la frontière, juste pour voir l'excuse qu'ils allaient trouver pour ne pas aller plus loin) - ils "exigent" un truc vraiment débile, genre une intervention au sol occidentale malgré l'opposition russe, pour imposer une corridor humanitaire et "sauver 100 000 civils bloqués à Alep". No comment Bref, sauf erreur de ma part, c'est juste un coup politique pathétique de Duflot, Duflot qui n'a même pas passé le 1er tour de la primaire EELV (parti qui ne représente tellement rien que presque personne n'a participé à leur primaire ouverte). Duflot avait besoin de faire parler d'elle, et elle a trouvé 2 autres députés LR et PS qui avaient besoin aussi besoin de faire parler d'eux vu les législatives qui approchent, et voilà. Il suffit de ne pas avoir honte d'exploiter les malheurs des syriens dans l'intérêt de ses petits objectifs politiques pathétiques en France. (Et en plus, c'est le contribuable qui paye, alors c'est tout benef...)
  2. 4 points
    Une chose est certaine , si port à marée il faut se caler par rapport à l’étale du bon coeff et toute l’organisation doit être au rdv de cette rencontre là. Ensuite on reste dans les incontournables de la maitrise du plan d’échouage navire ( positions des appendices- dome sonar – loch sondeur , débordement des hélices - , vannes de coques ) et du plan d’attinage bassin ( position des lignes de tins – centrale et latérales adaptées à la carène) , de l’étanchéité des œuvres vives ( manchons de coque , de jaumière , d’étambot joint de tunnel de ligne d’arbres….) du dégazage des soutes , de la parfaite connaissance du centre de gravité navire ( en rapport des poids débarqués, embarqués). Lors des opérations d’assèchement, on reste extrêmement vigilant ; - au posé du talon d’étambot et le pivotement à suivre - à l’assèchement du bassin en particulier à la perte de stabilité transversale d’où verrouillage par des clés , voire des tins latéraux empêchant le basculement. Quelques extrait cours du génie maritime ( désolé pour les formules ) Lu que certains officiels de la navy india étaient très optimistes sur la récup du navire avant même de savoir si la poutre n’avait pas un gnon rédhibitoire , alignement à reprendre et « passage au marbre » un minimum ; je me demande s’il faudra pas dégommer quelques éléments de superstructure pour faciliter le redressement , bon courage à eux. Ancien aviso , sur clés Fremm et FDA au bassin ou sur dock ; des bers adaptés , des lignes de tins latérales , pas de clés
  3. 3 points
    Et sur la dernière page du chapitre final du livre sensé conter l'histoire de l'aventure humaine sera inscrit sur la dernière ligne " à un moment pourtant critique et en plein milieu d'une négociation tendue, le président d'une nation appelé les EU, du nom de Donald Trump, fit une blague sur la chatte de la maman de son homologue chinois ; celui-ci particulièrement à cran le prit très mal. De là, une escalade de provocations s'engagea jusqu'à la guerre totale. C'est ainsi que l’espèce humaine, jadis glorieuse, cessa d'exister"
  4. 3 points
    Trouver 8 cibles molles à 80 Km de distance ne doit pas être facile
  5. 3 points
    Tu sais les USA ont pourtant bien tolérés que la Chine prenne le controle du marché des aimants indispensables pour réaliser des missiles de croisière ... (Preuves qu'ils ont baissé les bras eux aussi ...) alors qu'en + ce sont des filières ou il faudrait une bonne quinzaine d'années pour récupérer le savoir faire et la qualité, au point ou finalement cela laisse poser de lourdes questions quand a la possibilité pour l'occident d'assumer une guerre conventionnelle contre la Chine si elle coupait l'appro en aimants Tout le monde baisse son pantalon devant la Chine par la capacité chinoise a faire miroiter du marché, du marché et encore du marché ... La Chine est parvenue a imposer sa loi a tout le monde en retournant l'arme économique des puissances occidentales contre eux : L'appat du gain tout simplement, la voracité ... C'est uniquement cela La libéralisation massive des années 80 a crée une génération d'affairistes dépendants comme des toxicomanes au "marché", et cette dépendance s'est tout simplement montrée comme le vice par lequel il a été facile pour la Chine pour ouvrir la boite de Pandore Tant que le monde occidental ne pigera pas cela, ils nous tiendront en otages soyons en sur & certains
  6. 3 points
    Je trouve ironique que ceux qui mettaient leur billes sur Trump sur se forum en mettant en avant le coté faucon (tout à fait réel) de Clinton se retrouve avec un Bolton dans l'équipe. A quand le retour de Cheney? Si c'est un signe pour la politique extérieure tazu les 4 prochaines années promettent de sacré feu d'artifice...
  7. 3 points
    Est-ce si différent si c'est le président Américain qui se pose la question et que si il répond oui, Washington sera détruite aussi ?
  8. 2 points
    La gourde c'est fait pour boire. Si un client vient en face de moi avec un couteau je lui met une balle dans le genoux. C'est la différence entre proportionnalité et équivalence. Il vient pour me blesser alors je le blesse. Tu achètes un casque en plastique et tu le modifie... comme j'ai fait car j'en avais marre du trou. Reportage à venir, dans la tenue du moment. Compris pour le casque?
  9. 2 points
    L'effet des déclarations de Trump sur le cours de l'action de L.M.
  10. 2 points
  11. 2 points
    L'histoire est vieille d'une semaine mais c'est la première fois que je la vois : une grande partie des votes (plus d'un tiers !) du Michigan pourraient ne pas être valables pour le recompte. Parce qu'il y a des différences entre le nombre de votes notés et le nombre de bulletins sous scellés. La faute à des scanners optiques qui marchent mal et où les votants ont dû introduire plusieurs fois leur bulletin perforé, et du personnel des bureaux de votes pas rigoureux qui ont laissé s'introduire les erreurs de compte et validé les nombres finaux malgré les différences. Là où ca devient fun, c'est que la loi de l'Etat spécifie qu'en cas d'une telle irrégularité, le recompte est interdit... et on reste sur les résultats originaux. Trump avait gagné le Michigan avec seulement 10 704 votes d'avance sur Clinton. http://www.detroitnews.com/story/news/politics/2016/12/05/recount-unrecountable/95007392/
  12. 2 points
    Ne confond pas la définition de 5G de l'ATF et celle de F-35. Ce n'est pas parce que l'USAF voulait avoir un appareil AA pour arriver sur le front soviétique en moins de 30 minutes depuis les bases en Allemagne de l'Ouest, tout en restant au moins 30 minutes en combat intensif (donc de mémoire, à vérifier, 1,8 Mach sur 22 minutes sans PC, pour préserver l'autonomie de l'avion) que le F-35 a repris la même critère avec les mêmes chiffres. Je n'ai pas suivi suffisamment le programme F-35, je laisse les basheurs habituels faire le travail. Le pourquoi j'ai intervenu aujourd'hui, c'est simplement pour vous dire que la 5G initiale existe, elle est très bien détaillée et documentée, les raisons opérationnels sont fondés. Comment les choses ont évolués après, comme les constructeurs en ont profité pour faire le marketing, ce sont deux choses totalement différentes et ça n'enlève en rien de la bien fondée des choses de la 5G au début. Maintenant si les Chinois et les Russes, et d'autres pays qui suivent aussi, ont repris les critères en adaptant les chiffres selon leurs besoins et capacités technologiques, c'est que ces critères ne sont pas juste quelques jolies lignes à écrire dans une brochure commerciale. Henri K.
  13. 2 points
    Avant de parler de censure, y a plein de façons d'obtenir le résultat voulu. Et les chinois n'en ont pas le monopole. Par exemple, peu de gens contestent les scores mirifiques des raptor contre les avions teen series ( de l'ordre de 100 a 0)... Mais ce score n'est réaliste que dans les conditions idéales BVRAAM ( pas d'awacs, pas d'IRST, pas de aesa en face, pas de brouilleur DRFM sur l'Opfor, etc. Si on rajoute les aléas représentatifs des frictions de guerre (crash du generateur d'oxygène, un sam3 camouflé au bon endroit, une embuscade dogfight avec des raffy ), le score pourrait être différent Le diable est dans les détails, et henri me corrigera si besoin est , mais on ne saura pas les paramètres de ces exercices avant longtemps. Edit : Donc pas moyen de savoir si c'est plus ou moins réaliste que les resultats d'exercices du JSF
  14. 2 points
    Je ne pense pas non plus qu'on en vienne à la guerre, même en cas d'embardée "et je te reconnais Taiwan, et dans la foulée je stationne des B-61 chez eux dans ta face, ah on rigole moins hein" de la part de Trump. Je le dirais cependant plutôt en terme de probabilité (certes élevée) que de pleine certitude. Reste qu'à mon sens Trump a passé la "dose" (fort petite) de provocation sur le sujet de Taïwan qui pouvait avoir un intérêt afin de camper son personnage et son imprévisibilité en vue d'une négociation sérieuse - c'est-à-dire essentiellement commerciale - avec Pékin. Dose qu'il avait entièrement utilisée avec ce coup de téléphone publiquement revendiqué avec la présidente de Taïwan. Son dernier mouvement est tout sauf habile, car en mettant en cause la politique de "Chine unique" il se place sur un terrain tout à fait différent des questions de gros sous genre libre-échange, monnaie, tarifs, excédents et le tout tintouin. Sujets qui sont certes extrêmement importants, mais où il est aussi assez facile à chacun des protagonistes de s'en tenir à un comportement rationnel et plus ou moins souple : c'est qu'on ne parle pas d'intangibles comme la face, l'honneur ou la légitimité. Il s'agit en somme d'intérêts froids, et chacun même se battant comme un beau diable peut se dire "à la place du type d'en face, j'agirais comme lui". Rien de personnel en somme, ce qui rend quand même négociation et accord beaucoup plus aisés. S'il confirme le passage sur le terrain du symbole, de l'honneur et de l'intangible, Trump en réalité risquera de retirer toute latitude à Pékin pour faire des concessions, alors qu'il devrait au contraire le leur faciliter. Pour prendre une comparaison juste un peu exagérée - et peut-être pas tant que ça - si la Russie avait des griefs sur la politique commerciale ou monétaire des Etats-Unis, et commençait la négociation en disant "Oui mais les missiles balistiques à Cuba c'était pas une si mauvaise idée en fait" et "Je ne vais pas me laisser dicter quel pays je choisis de protéger avec des armes nucléaires non mais"... est-ce que ça augmenterait la probabilité que Washington entame la négociation commerciale sous les meilleurs auspices ? Non, ce mélange des genres braquerait totalement les Etats-Unis. Il deviendrait probablement tout à fait impossible pour le président américain d'envisager des concessions. Trump devrait mettre en face des enjeux de gros sous - monnaie, taxes, investissements etc - des arguments et des menaces ayant trait aux seuls gros sous - position à l'OMC, taxes, etc. Ce serait le meilleur moyen d'arriver à une négociation où tout le monde certes se jetterait des godasses à la figure, mais où au final on arriverait à quelque accord... parce qu'en fait rien de non négociable ne serait en jeu, et rien - ou pas grand chose - de personnel non plus. Maintenant, est-ce que les gros pontes et les artistes du GOP au Congrès lui laissent le choix des armes ? C'est une autre question. Il est fort possible que ce soit parce que les libre-échangistes fous, les achetés et les corrompus parmi les élus républicains à la Chambre ont déjà dit que ah bah non on va pas vraiment faire de limitation au commerce oh hé dis... que Trump se soit rendu compte qu'il n'a que le choix du quitte - j'm'écrase kowtow devant le Chinois - ou double - eh c'est que sur le terrain diplomatique j'ai beaucoup plus de marge de manœuvre j'ai pas besoin du marais et des alligators de Washington. Et qu'il ait déjà choisi... le double bien entendu. Il s'agit "du" Donald, rappelons-le. Ce ne serait pas nécessairement le meilleur terrain pour une "riposte" chinoise. En dehors des réactions officielles, un quotidien nationaliste chinois généralement considéré comme vecteur occasionnel de messages du gouvernement a publié une tribune non signée qui annonce clairement la couleur. Meuh non allez tranquillise-toi. Il ne s'agit que de l'effondrement des populations américaine et chinoise, rien de plus. Et puis, l'Europe redevenant par défaut le centre directeur de l'humanité, on pourra recommencer une guerre fraîche et joyeuse entre nous, comme en '14 ! Est-ce qu'on n'est pas mieux entre Européens ? Quelqu'un a un archiduc autrichien sous la main, pour intéresser le truc ? Mais je t'en prie ... (eh j'ai déjà le fil Dissuasion nucléaire européenne, voire allemande sur la conscience, je vais pas en plus rajouter celui-là ça serait vraiment tenter le sort ...)
  15. 2 points
    Les Su-30MKK et les J-10 peuvent simuler (en terme de taille et mission) les possibles F-15 et F-16 ou Su-30 MKI. Le rôle du J-20 est exactement le même que le F-22: traiter le plus rapidement la menace ennemi afin de laisser les appareils plus ancien faire le sale boulot.
  16. 2 points
    Pour moi, cible d'opportunité et 100km de portée c'est contradictoire, une cible d'opportunité, il faut l’identifier et donc être relativement proche. Par ailleurs, on constate que déjà on tire rarement les 12 GBU d'un couple de Rafale en opportunité, je ne vois pas trop l’intérêt d'avoir encore plus de munitions, à part un poids plus faible à emport égal. De toute manière, si il y a tant de cibles molles que ça en opportunité, il y a de fortes chances qu'une GBU pourra en détruire plusieurs à la fois alors que l'AASL non, finalement ça reviens au même. Je pense qu'il serait plus intéréssant en effet de développer un AASM 125 et une version à guidage IR pour avoir une vraie capacité fire and forget autonome (sans guidage laser), ce qu'on a pas actuellement et qui pourrait être très utile, notamment en anti-navire ou face à une forte densité AA. On pourrait en effet réutiliser la tete de l'ANL pour ça.
  17. 2 points
    En fait la bonne question c'est: A quoi ça sert FELIN? Je n'y vois qu'on poids (dans tous les sens du terme) pour le fantassin de ligne tout ça pour simplifier la question logistique, mais merde! Comment ils ont fait les allemands, les US ou les soviets pendant la 2GM? ils avaient au moins 50 x plus de log à gérer et ça marchait très bien, j'ai l'impression qu'on prépare la guerre avec une logique comptable, ce qui est à mon sens une très grave erreur, si je demande 1 chargeur et qu'on me donne une caisse à munitions les munitions en plus finiront dans la musette, pas de soucis à se faire, jeter de la munition c'est pas dans la mentalité du fantassin au combat (à l'entrainement on s'en branle, on veut pas tirer de balles à blanc qui pourrissent les flingues comme pas permis), alors je ne vois pas trop le problème, on fait la guerre ou on ne la fait pas. et il y a un autre réflexe à acquérir quand on veut savoir comment ça marche la guerre: DEMANDER AU PLUS PETIT ECHELLON, au lieu de se référer à des RETEX d'états majors qui ont dormi au chaud derrière le front! Parce que c'est quand on demande à ces derniers qui font la guerre dans le confort (qui a vu un colonel dormir mouillé dans un kéké récemment?) qu'on obtient des choses débiles! Le projet FELIN date des années 90 soit, et bien on aurait mieux foutu à ce moment là de ce pencher sur tout ce qui nous faisait déjà défaut pour le combattant de première ligne (des vraies chaussures de combat, des vrais vêtements chauds, des vrais gilets et une vraie protection ballistique).
  18. 1 point
    Bonjour à toutes et à tous Je viens juste de decouvrir ce forum (d'où le titre de mon sujet) Que dire ? J'ai passé la cinquantaine depuis quelques années (c'est pas moi qui vais faire descendre la moyenne d'âge des membres^^). J'ai fait mon service militaire à la fin des années 80 dans les transmissions, comme aspirant. Après les EOR, je me suis retrouvé à la tête d'une des éphémère section de protection du PC en régiment. Puis en RIAD (régiment inter-armes de défense) dans la réserve, puis en RI à la disparition des RIAD pour finir en EM d'une région militaire. Bref, je suis un transmetteur qui n'a fait que de la biffe ou du bureau. Dans la réserve, j'ai été chef de section de la SER (sur... Jeep !), puis capitaine de la CRI (compagnie de recherche et d'intervention). Pour info, la CRI à remplacé l'escadron D'AML quand les RIAD sont devenus RI. Elle était composée de 3 SER "musclées" avec deux 12.7 par section (qui ne sont jamais sorties de l'armurerie durant mes 3 années de commandement) et d'une SAC sur Jeep équipée de... 106 SR. Vous voyez, je vous parle d'un temps... Parallèlement, j'ai validé une formation de renseignement opérationnel, la formation ORSMT et la formation ORSEM. J'ai terminé en état major à différents postes (bureau transport, bureau log et bureau opérations) Faute de disponibilité familiale et professionnelle, j'ai définitivement arrêté la réserve en 2000 après en avoir fait près de 450 jours en 11 ans. Depuis, je continue de m'intéresser de loin (et parfois d'un peu plus prêt) à tout ce qui touche les domaines militaires et de défense ; d'où ma présence parmis vous. Au plaisir de vous lire @+
  19. 1 point
    Mince on ne peut plus la voir ... Je viens de trouver celle-ci :
  20. 1 point
    Il semble que la production 2016 sera inférieure à l'objectif. A fin octobre, un peu plus d'une trentaine sont sortis de chaine ce qui donnerait une prévision de production 2016 entre 40 et 42 appareils. Pour le reste, cela me semble bon mais je n'ai pas mes archives à disposition, à confirmer donc.
  21. 1 point
    People + pipautage = peopautage.
  22. 1 point
    La télévision nationale syrienne annonce la libération entière d'Alep. Il doit peut-être encore rester des poches de résistance, mais plus rien qui ne puisse sérieusement menacer la ville.
  23. 1 point
    Superbe peinture ! Combat naval de Fou Tchéou, 23 août 1884 (peinture de Vignaud, xixe siècle) . On voit les marins débarquer et prendre d'assaut la forteresse chinoise ! Superbe aussi celle-ci !
  24. 1 point
    C'était un prototype sur base AMX 30 effectivement, ENFRAC, ENgin de FRanchissement et d'ACcompagnement réalisé par le bureau d'étude de l'Arsenal de Roanne, il était équipé d'un bras lui permettant de se hisser sur les berges. Spécificité principale, c'est bien un train de roulement d'AMX 30 mais il est monté sur une caisse en aluminium et il est amphibie. Double poste de pilotage, un à l'avant et un à l'arrière.
  25. 1 point
    Même sur le power point le F35 ne semble pas vraiment adapté pour faire la police du ciel....
  26. 1 point
    Après son interview par Reuters qui a déclenché la polémique sur le parapluie atomique, Roderich Kiesewetter (président du groupe CDU à la commission des affaires étrangères du Bundestag) a été interviewé par Deutschlandfunk. En lisant cette deuxième interview, j'ai l'impression que la question du parapluie nucléaire est une question un peu périphérique, qui sert de prétexte pour aborder le sujet plus urgent qu'est le Brexit, et d'argumentaire pour préconiser une relation étroite entre l'UE et l'Angleterre post-Brexit sur le plan militaire conventionnel ou celui de la lutte antiterroriste. Avec la conclusion que l'UE ne doit pas punir la Grande-Bretagne. http://www.deutschlandfunk.de/eu-verteidigungspolitik-nach-der-us-wahl-wir-werden-mehr.694.de.html?dram:article_id=371737 (18 novembre 2016) Kiesewetter : Je ne crois pas moi-même à une armée européenne parce que les États ne sont pas prêts à transférer leur souveraineté. Mais je suis fermement persuadé que nous pouvons construire une union européenne de défense. Si les États-Unis d'Amérique, comme l'a évoqué Trump, veulent faire payer plus cher les Européens pour leur sécurité, ou bien se retirent complètement d'Europe, il ne doit pas y avoir de tabou et nous devons nous rapprocher très fortement de la France et de la Grande-Bretagne. Nous n'avons pas besoin de puissances nucléaires supplémentaires en Europe. Zagatta : Lorsque vous y réfléchissez, croyez-vous sérieusement que Paris ou Londres confieraient la décision sur leurs armes atomiques à cette Union Européenne de 27 États qui souvent se disputent ? Kiesewetter : Il ne s'agit pas du tout de cela à ce stade. Zagatta: Mais alors de quoi s'agit-il ? Kiesewetter : Il s'agit beaucoup plus que nous conservions les capacités britanniques - une Marine très forte, un siège au Conseil de Sécurité de l'ONU - pour la sécurité européenne. À cet égard, il est selon moi très important que nous élaborions un traité associant la Grande-Bretagne à l'UE comme État tiers. Ce qui se joue est la capacité des Européens à se rapprocher, à mieux organiser leur défense, et à associer à cela des partenaires, et à l'avenir la Grande-Bretagne en fera partie. Il s'agit d'avoir un traité avec les États tiers qui nous permette d'avoir recours à leurs capacités militaires. Il s'agit d'abord de défense conventionnelle au sens classique, de rassurer les alliés, de construire une relation de confiance, et dans ce but nous aurons besoin à l'avenir de la relation la plus étroite possible avec la Grande-Bretagne dans la sécurité européenne. Voici les trois questions clés : protection des frontières, sécurité intérieure, lutte contre le terrorisme, et sécurité de l'approvisionnement énergétique. C'est là que nous avons besoin de la Grande-Bretagne. Et là, il ne s'agit pas de punir la Grande-Bretagne, mais de négocier jusqu'au point où la Grande-Bretagne reconnaîtra qu'elle n'est pas en mesure seule d'assurer sa propre sécurité.
  27. 1 point
    Oui c'est une pratique courante: - Tu crée un produit qui correspond a ton cahier des charges - Tu inventes une norme qui est une simple traduction des specs de ton produit Et ensuite tu compares les autres a cette norme. Et je te donnes dans le mille qu'il seront du coup forcement perdant car n'ayant pas le même cahier des charges. C'est un classique commercial très utilise par Apple par exemple. Manque de chance si tes produits suivants ne sont pas tous au niveau tu te retrouves soit a l'admettre soit a tordre ta norme pour dire que tout est ok. La generation pourrait avoir du sens en terme purement US mais il aurait fallut mettre le F-35 comme un 6G.
  28. 1 point
    C'est que le casque f1 est horrible je sais si certains l'ont eu en OPEx mais avec le petit trou au fond ça t'aspire le crâne le soir t'a un de ces mal de crâne horrible en plus ça te secoue tout la journée sur la tête Perso je dis vive le matériel perso tu achètes en section le plus cher et le reste tu le fais toi même ça passe les chef de corps sont de plus en conciliants avec le nombre d'heures passes sur le terrain
  29. 1 point
    Il ne parlait pas de se protéger des coups au CàC mais de protéger les mains du soldat contre les agressions du terrain.
  30. 1 point
  31. 1 point
    Bonjour Ce qui me rassure (un peu) avec ce choix, c'est qu'on a pas mal de RETEX puisque ce FA est utilisé depuis des années par les FS. Parce qu'en France on est (était ?) quand même champions pour tester une arme ou un équipement sans se préoccuper du système d'armes. On peut toujours faire tirer 20 000 cartouches au STAT, avoir techniquement le meilleur fusil du monde, ça n'en fait pas le choix le plus pertinent pour autant. Quelques exemples ? - quand le 1er vrai GPB est (enfin) arrivé dans l'AdT, il était de très performant... tout comme notre masque à gaz (je sais, on dit "ANP" ). Mais porter les 2 ensemble, c'était une catastrophe ! La cartouche du masque venait buter sur la protection de cou et il était impossible de regarder vers le bas => la simple marche à descendre ou la progression en terrain inégal devenait aléatoire. - d'autres modèles de GBP qui rendaient la visée en position couchée très difficile voire impossible. - le FAMAS et son fameux bipieds. Bien pour la stabilisation du tir (et encore, sur surface plane) mais dès que le FA était porté en position "chasseur alpin", nous étions obligé de laisser une branche du bipieds en position ouverte pour ne pas avoir le dos labouré => ça s'accrochait partout (le nombre de bipieds cassés quand les gars de la SML remontaient en VAB en oubliant de le replier) et on manquait d'éborgner son copain si on passait trop près de lui. A côté de ça, je me souviens d'avoir vu des israéliens venir tester le VAB à la fin des années 80. Ils ont débarqué avec un groupe de combat tout équipé et, pendant les 2 premiers jours de test, le moteur du VAB n'a même pas été démarré ! Ils n'ont fait que des tests embarquement / débarquement en notant tout ce qui ne les satisfaisait pas (le boulon qui accroche la sangle du fusil, le haut de porte qui scalpe le gars qui embarque sans casque, etc...) Ce n'est que le 3ème jour que les mécanos et les pilotes on pris possession de l'engin. Ces gars là testent un système d'armes avant de tester le matériel (et je pense qu'au niveau équipement, ils ne s'en sortent pas trop mal ) Alors j'espère que les RETEX des FS ont bien été pris en compte même s'ils n'ont sûrement pas exploré tout le domaine d'emploi de ce FA (je doute, par exemple, que nos FS montent souvent dans un VBCI) @+
  32. 1 point
    Surtout qu'a cote des intérêts nationaux "rationnels" il faudra prendre en compte le cote "psychologique" des deux camps. Avec la Chine qui a quelque chose a prouver au monde et a se prouver a elle même pour affirmer sa puissance et les USA qui, avec ce nouveau président, sont dans la politique de l'improvisation et de la grande gueule et risquent de se retrouver emporter par leurs propres extrémisme.
  33. 1 point
    L'Europe a été crée pour permettre de de jouer tout seul dans son coin mais comme la géographie n'est pas le fort de certain, ils ont laissé entrée tous le monde. Le bilan est que nous avons une sorte de ligue de Délos qui n'en est pas un puisque la Perse et la Rome dicte les règles... De plus, nous avons des roitelets qui me semblent avoir un charisme digne d’Héphaïstos tout en ayant comme parents discorde ,dépense et égo....
  34. 1 point
    Ah non, ce n'est pas moi qui me suis gourré de fil, on n'est effectivement pas dans la partie Marine Bah, si les modos participent, moi ça me va... (maintenant on peut peut-être déplacer les 5 derniers posts dans la bonne section ? )
  35. 1 point
    Ou alors ils déclassent les missiles après un tir de canon. Personne n'en sait rien.
  36. 1 point
    Lui: Z'est toute la beauté du système Mein Fuhrer Mister Prezident: on ne peut pas l'arrêter.
  37. 1 point
    Rien qui soit à la hauteur, et ce qu'on mentonnais plus haut, les USA ne seraient jamais prêts à aller aussi loin sur le sujet de Taïwan que les Chinois: ce n'est tout simplement pas le même niveau d'intérêt national pour les deux pays. Par une marge énorme. Les abrutis profonds comme Bolton peuvent pérorer tout ce qu'ils veulent là-dessus, en disant qu'il suffit de causer fort et de faire quelques gestes significatifs, mais les Taïwanais eux-mêmes s'éloigneraient des ricains si ça commençait à parler de pleine reconnaissance diplomatique (non qu'ils ne la veuillent pas, mais ils savent regarder le prix d'un produit avant d'acheter), parce qu'il faudrait aussi commencer à parler d'alliance solide et de garantie nucléaire crédible pour qu'ils acceptent de se bouger, soit autant dire un niveau d'engagement complet que les USA ne seraient eux pas forcément prêts à avoir. Surtout dans la situation actuelle: ce serait créer une poudrière (une de plus) vraiment très volatile dans un coin qui en a déjà assez. Etre à la merci du moindre petit incident pouvant dégénérer très fort très vite (vu les distances très courtes, le différentiel de puissance et la température du sujet), c'est pas la perspective qu'affectionnent le plus les diplomates et les dirigeants (et les populations si elles daignaient s'intéresser à ces sujets). Et même si le gouvernement Trump était prêt à un tel changement de politique et à un tel niveau d'alignement sur l'impératif de la seule préservation de Taïwan quelles que soient les circonstances, même s'ils arrivaient à en faire (hautement improbable) une nouvelle constante de la politique extérieure américaine, qui s'impose aux deux partis (Taïwan, le nouvel Israël?), je doute que les dirigeants taïwanais soient si confiants dans l'avenir qu'ils joueraient le jeu, se confiant ainsi totalement aux Américains et vivant désormais avec la certitude que dans 2 ans, 20 ans ou 50 ans, cette garantie américaine serait toujours là. Bolton est un de ces gars dont on se demande s'ils ont décidé il y a longtemps que leur carrière dépendait d'un personnage politique outrancier et caricatural, ou s'ils sont tout simplement très très cons, la raison pour laquelle on se pose cette question est qu'on a toujours du mal à croire que de tels dégénérés et débiles en tous genres puissent aller si loin dans n'importe quel type de carrière. Vendeur raté de voitures d'occasion aurait du être le sommet de la carrière de ce type dans n'importe quel univers un peu rationnel. Typique de la pure caricature de "faucon" (ironique quand on parle d'un vrai c....) républicain, cette façon de "résumer" (bon, je pense en fait que c'est l'exposé le plus exhaustif qu'il est capable de faire) sa pensée sur un mode si affirmatif qu'il décide d'emblée dans son postulat que l'adversaire, par la nature des choses, se conformera à sa vision du monde et de ses intérêts, et s'écrasera face à la seule force de sa personnalité et de son pays, "parce que c'est comme ça". Dans sa phrase, c'est en essence ce qu'il dit, sans la moindre réelle connaissance du sujet: - il est possible de mettre fin à l'activisme militaire chinois en mer de Chine; sous-entendu "parce que ça nous dérange et qu'il faut qu'il en soit ainsi" - ça peut se faire avec quelques "cascades" diplomatiques et une stiff upper lip qui montrera qu'on est des vrais hommes pleins de caractère et avec des grosses couilles; sous-entendu, c'est une histoire de "forces morales" (on sait où ça mène, quand des chefs commencent à invoquer ce truc) et de gestes forts, et la guerre, par nature, on la gagne parce que "meuwica", mais on veut pas la faire parce que c'est cher, donc je décrète que ça va se passer comme ça parce que je veux tenter le coup, mais au pire, si ça pète, c'est pas ma famille qui ira crever, et mon compte est à l'abri des impôts. - on pourrait jouer à "l'escalade diplomatique": sous-entendu, la diplomatie n'est pas une dialectique, la Chine n'est pas devenue une énorme puissance, les USA ont toujours le dernier mot (parce que un point c'est tout), la question de Taïwan n'est pas vitale/viscérale pour eux, et plus important que tout, le monde est parfaitement contrôlable, le hasard n'existe pas ("manifestdestinymeuwicaaaaaaaa!"), et le jeu diplomatique à multiples parties prenantes est si exempt de loi de Murphy. What could possibly go wrong? Tôt ou tard, quand c'est nucléaire et/ou que ça implique des pays aussi importants qu'USA et Chine (cad: immenses conséquences, immense impact, connexions partout donc presque tout le monde est impliqué et prend des coups), ça ne peut PAS bien se terminer. Pour personne. Ai-je dit le mot "nucléaire"? Pas assez. Rappelons que les économies US et chinoises sont consubstantielles désormais: les Chinois ont besoin du débouché à un haut degré (et ce encore plus depuis que leur bulle commerciale a explosé et depuis que la bulle de la construction qui l'a remplacé a commencé à se ratatiner), et si les USA étaient privés du producteur chinois, surtout brutalement, le niveau de vie (pouvoir d'achat du consommateur en premier, impact de la disparition des produits semi-finis ensuite, source de crédit enfin) s'effondrerait si vite que le choc serait politiquement et économiquement très dangereux pour l'équilibre intérieur du pays.
  38. 1 point
    Je pense surtout qu'on s'orienterait vers cette bonne vieille politique du roll back proposée pour refouler les méchants communistes (et jamais vraiment appliquée d'ailleurs). Avec une nouvelle Guerre Froide, les Chinois ayant le choix entre bétonner l'Asie du Sud-Est ou tenter de relever le gant en essaimant partout où ça peut embêter Trump. Personnellement, je pense les Chinois pragmatiques : verrouillage des chaînes d'îles, copinage avec les pays d'Asie centrale et la Russie (vieille, fatiguée mais disposant toujours d'un gros bâton... autant faire copain avec la vieille du palier d'en face plutôt que de s'en faire une ennemie) et stabilisation intérieure.
  39. 1 point
    Noël avant l'heure... Les russes pourraient lancer un tapis de bombes sur la zone où se trouve ces blindés...
  40. 1 point
    Quand tu sais concevoir des missiles, que tu as une petite idée sur l'architecture des missiles concurrents (volumes, masses) corrélée par différents "retex" et que tu disposes des outils de simulation ad-hoc, je pense qu'il est raisonnable de croire que ce monsieur sait un petit peu de quoi il parle et qu'il n'est pas très avisé de modérer son propos par une lecture restrictive.
  41. 1 point
    Ce n'est pas tout à fait exact ... Il y a eu des tentatives marqués d'avancer après Palmyre et aussi plus au nord vers Raqqa. Le régime aurait bien libéré Deir-el-ezzor ou coupé l'EI en deux en atteignant l'Euphrate. Mais cela a tourné au désastre face aux contre-attaques donc je pense que cela a prouvé de cette stratégie était illusoire, des axes de pénétrations au milieu de nulle part étant trop vulnérable. C'est un peu la leçon du renard du désert en 1941 : le combat dans le désert doit être mobile car tu peux toujours contourner un obstacle par le flanc. Une défense statique et une armée ne maîtrisant pas le combat mobile est donc culbutable à tout moment. En tout cas le Nord-Ouest d'Alep est très vulnérable à une attaque en pince, ce qui en ferait un candidat de choix pour percer les lignes rebelles à l'Ouest d'Alep. Il y a d'ailleurs des bombardements récurrents sur cette zone depuis un certain temps.
  42. 1 point
    Ces chaussures que tu décris sont à peine mieux que les BMJA...
  43. 1 point
    Perso j'ai pas eu de lowa mais des meindl été/ hiver pour le quartier et vigipirate . Tu transpires à max dedans. Pour les haix même si elle sont assez hautes du coup ça fait travailler le mollet... et t'a le modèle ete qui est nul tu le met pour la flotte , sinon tu prend des chaussures perso . Les gants j'en ai des bleus hyper gros on dirait des gants de jardinage, en opex de toute façon ça marche pas leur truc alors bon t'enleve les batteries , l'écran, etc et tu te prends un petit talkie , un bon petit foretrex et un petit headset et voilà
  44. 1 point
    Ça date un peu mais il ne me semble pas avoir vu l'info passer ici : Nouveaux casques pour les PN d'helicos et d'avions de transport français (HISL) fabriqué par le britannique Helmet Integrated System http://www.helmets.co.uk/news/new-aircrew-helmet-for-the-french-dga
  45. 1 point
    Euh ... Jean Guisnel, sur ce coup, a un comportement de marchand de saucisses. Lors de la campagne de Libye, il était déjà annoncé (par Gérard Larchet, Mindef de l'époque, et repris par JD Merchet) que le Scalp EG portait à 400 km. Tiens, même ici, on en parlait : Comme il est aussi de notoriété publique que la vitesse du SCALP-EG est d'environ 800 km/h (ou Mach 0.8, on note la précision très approximative au passage). Sur ces informations publiques depuis bien longtemps, il n'est pas compliqué de conclure qu'en volant à 800 km/h et en ayant une portée de 400 km, il mettra 30 minutes pour atteindre son but. Ou alors, en volant à 800 km/h durant 1/2h, il parcourra 400 km. Mais en fait, on n'a toujours rien appris sur ce coup, par rapport à des informations déjà connues au cours d'un mandat précédent. Quant à deviner le point de largage des missiles, cela suppose quand même une forte assomption : que les missiles soient tirés à leur portée maximale. Or, le SCALP-EG portant à 400 km (par vent nul, j'imagine) et devant voler 30 minutes dans ces conditions, n'est il pas plus prudent pour la réalisation de la mission de trouver un axe d'approche permettant de le tirer à 250 km et avec un temps de vol réduit de 40% (de même pour le préavis) ? Ou alors, le SCALP pourrait voler plus loin (mais on ne le dit pas) ? Ou encore, la météo (vents portants ou contraires) peut altérer ces chiffres de 10, 15 ou 20% ? Ou aussi le SCALP a été tiré à 250 km (à vol d'oiseau) mais a eu une trajectoire complexe pour approcher sa cible et évitant certains survols (pays amis ou hostiles à l'opération), avec un vol de 400 km ? Tenez ... une carte avec une portée de 2700 km au départ de Solenzara et des portées de 250 ou 400 km autour de Damas : http://www.gcmap.com/mapui?R=400km%40DAM 250km%40DAM 2700km%40LFKS &MS=wls&DU=mi Moi, tout ce que je conclus de ces données, c'est qu'il est difficile d'en conclure quoi que ce soit. Cela n'infirme rien ni ne confirme quoi que ce soit qui ne soit pas déjà connu.
  46. 1 point
    Sur un autre sujet, je m'interroge sur la sécurité du système de commandement de la force de dissuasion française. Le document ci-dessous me paraît quelque peu inquiétant. Ce genre de choses est-il vraiment en vente libre ?
  47. 1 point
  48. 1 point
    Sahel : une enquête fait parler les armes Une enquête minutieuse du Conflict Armement Research apporte un nouvel éclairage sur les conflits en cours en Afrique du Nord et de l'Ouest: le stock libyen «descend» moins vers le sud, les arsenaux nationaux du Mali et de la Côte d'Ivoire sont largement pillés, et les armes du jihad peuvent circuler de Kobané à Ouagadougou. http://www.liberation.fr/planete/2016/11/16/sahel-une-enquete-fait-parler-les-armes_1528830
  49. 1 point
    Mais fais pas ton parano: les Chinois sur ce plan sont comme nous.... Qu'ils prévoient ou non d'envahir Taïwan avec des robots, ils se font juste des illusions avec ce genre de démonstration: ils ne veulent pas voir qu'ils sont en train de préparer leur propre chute en fabricant et entraînant ainsi leurs futurs seigneurs et maîtres (et nos seigneurs et maîtres à tous), les robots. Ils vont se soulever contre nous dans plus très longtemps, maintenant, de toute façon. Peut-être qu'il suffira encore d'une suite foirée de Terminator en plus pour déclencher l'événement. Mais bon, au moins leur deuxième version de nos futurs overlords est mignonne et souriante.
  50. 1 point
    Pour en revenir a la bombe a neutron. Pour qu'une bombe soit a neutron il faut que la "boule de feu" soit minimal, et que la "boule de neutron" la dépasse largement. Dans ce cas on a une destruction "thermique" réduite, une bombe relativement "clean" - avec la fission étant une fraction réduite de l'effet -, tout en ayant un flux de neutron étendu ... donc une destruction neutronique forte - effet essentiellement sur les noyau atomique léger -. Pour le que neutron s'échappe largement de la bombe il faut une enveloppe "fine". Or techniquement pour qu'un engin thermonucléaire fonctionne il faut justement que l'enveloppe épaisse rapidement avec l'augmentation de puissance de l'arme. De plus seule les bombe a fusion produise assez en volume d'électron, les électrions de fission sont plus énergétique mais beaucoup moins nombreux. En gros la contrainte de fusion impose une bombe d'au moins 1kT Et la contrainte de l'enveloppe de confinement, rend la solution ininteressante au dela de 10kT, l'enveloppe confinant trop les neutrons de sorte que la portée de la boule de neutron devient du meme ordre que la porter des autres destruction. Le truc avait l'air super sexy au début ... mais on s'est vite apercu qu'il était finalement assez facile de se protéger de ces neutrons tactique, et que la taille modeste des arme "faisable" rendait leur usage incertain. En gros pour avoir l'effet escompté contre des unités mécanisées il fallait retapisser completement le champ de bataille... En résumé la faisabilité est restreinte en puissance. L'effet est douteux contre les cible envisagé. Et c'est chiant a entretenir parce que certain composant fissible inclus dedns ont des durées demi vie très courte.