Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 02/22/2017 in all areas

  1. 5 points
    Herbert Raymond McMaster a un doctorat d'histoire. C'est le contraire de Trump qui ne lit aucun livre et refuse qu'on lui fasse des fiches de plus d'une seule page. https://www.nytimes.com/2017/02/21/us/politics/h-r-mcmaster-national-security-adviser.html (21 février 2017) D'après le sénateur Tom Cotton, Trump n'avait jamais entendu parler de H.R. McMaster avant la semaine dernière. http://www.tbo.com/list/military-news/general-dissects-us-approach-to-war-in-speech-at-usf-20150408/?page=1 (8 avril 2015) H.R. McMaster : "Le complexe militaro-industriel pourrait représenter une plus grande menace pour nous qu'à toute autre époque de l'histoire" (au sens où les firmes de dépenses [lapsus révélateur, je voulais écrire "défense"] cherchent à fourguer leur matériel en incitant à diminuer le nombre de militaires pour faire des économies voire les remplacer par des robots). Il critique "l'approche narcissique de la guerre" des Etats-Unis consistant à croire qu'à la guerre on peut faire ce qu'on veut, comme choisir tel type de guerre plutôt que tel autre, alors qu'en réalité l'ennemi prend des initiatives et qu'il faut s'adapter à celles-ci. http://www.mckinsey.com/industries/public-sector/our-insights/how-militaries-learn-and-adapt (décembre 2012) H.R. McMaster : Il est particulièrement important pour les officiers de lire, penser, discuter et écrire sur les problèmes de la guerre et du combat, de façon à comprendre non seulement les changements dans le caractère du combat mais aussi les continuités. Ce type de compréhension est ce qui vous aide à faire les adaptations. Je pense que la tendance américaine - et je suis sûr que c'est souvent le cas dans le commerce également - est de mettre l'accent sur le changement plus que sur la continuité. Nous nous sommes tellement entichés de progrès technologique que nous manquons de penser comment appliquer ces technologies que nous essayons de réaliser. [En Afghanistan et en Irak] nous avons initialement manqué de concevoir un état final politique durable qui fût cohérent avec nos intérêts vitaux, et cela a compliqué ces deux guerres. La guerre est la lutte des volontés entre des ennemis déterminés. Souvent nous avons de bons résultats sur le champ de bataille physique, mais pas sur le champ de bataille psychologique. Souvent, nous confondons l'activité avec le progrès. Les guerres d'Irak et d'Afghanistan n'étaient pas du tout ce que nous avions anticipé - elles n'ont été ni rapides, ni bon marché, ni efficaces. Nous devons écarter les intérêts étroits où chacun prêche pour sa paroisse et éviter de retomber dans notre entichement pour les solutions technologiques au problème de la guerre du futur. Je crois que nous allons toujours devoir opérer comme partie d'une force multinationale. Pour ce faire nous devons comprendre l'histoire et la culture de chacun de ces conflits et microconflits dans chaque sous-région.
  2. 3 points
  3. 3 points
    Je vous adore Scarabé NI CHASSEUR NI BIFFIN, ALPIN !!!!!! LE 15/9 VA RENAITRE, ENCORE UNE BONNE RAISON DE ME SAOULER CE SOIR !!!!! PS : ça n'a rien à foutre dans le sujet section d'infanterie, mais tant pis ..... Clairon
  4. 3 points
    Produit par PT Pintad en Indonésie depuis 2008. Conception et réalisation sur base de VAB, reprenant la chaine cinématique et le GMP Français (sauf la transmission à barre de torsion, excusez du peu). Ici le capotage de caisse est encore trop longue, seul le poste de pilotage (conducteur, chef de bord) doit rester enchâssé dans la coque. L’espace immédiatement derrière ce poste de pilotage permettrait de mettre à profit un lot d’exploitation MCO « durci » (triangle de remorquage, treuil principal, chapes, manilles, lot pionnier, GAP, caisse à outils portatifs, poulies, élingues…). Il est intéressant de constater qu’une Nation comme l'indonésie est capable non seulement de concevoir et de réaliser ce genre d’engin « métier », mais aussi d’en doter ses forces. Oserai-je dire alors qu’il me plaît d’observer en 2017 ce dépassement du sacro-saint pis-aller de l’ELI si cher à nos cœurs…
  5. 2 points
    L'ELI est un atelier mobile. Il remplace le camion pour enfin avoir une solution blindée. Et encore, il doit avoir moins de capacité que le Lot-7.
  6. 2 points
    Il s'agit d'un J-13 navalisé, proposé par l'Institut 601 Shenyang à l'époque quand la marine chinoise voulait son premier programme de porte-avions, qui fut annulé pour des raisons économiques et politiques. Henri K.
  7. 2 points
    https://www.cieletespace.fr/actualites/sept-planetes-de-la-taille-de-la-terre-autour-d-une-etoile-a-40-annees-lumiere
  8. 2 points
    Donc en gros la fracture du déversoir a charriée des débris qui bloquent l'évacuation du canyon en aval du barrage. Problème: cette accumulation en aval fait monter le niveau des eaux, (toujours en aval). Ceci à rendu inopérante la centrale électrique qui se trouve au pied du barrage principal. Problème suivant: Cette centrale électrique hors service est malheureusement la seule source d'énergie pour alimenter les portes d'écluses du haut du déversoir. C'est un serpent qui se mort la queue. On est visiblement pas passé loin de la cata. Il y a eu trois opérations majeurs. Renforcer et bétonner les fondations du déversoir de secours. Alimenter avec des générateurs, les portes du déversoir principal pour contrôler la vidange du réservoir. Draguer les débris au pied du déversoir pour faire baisser le niveau d'eau du canyon et remettre la centrale en marche. Piew y a du taff Les conditions s'améliorent de jours en jours le niveau du réservoir baisse ils vont pouvoir envisager des travaux conséquents. La vidange massive du réservoir risque de poser un problème pour l'agriculture de la vallée. En effet si il y a une sécheresse trop importante cet été, le réservoir ne pourra pas alimenter la vallée en eau, puisque quasi vide.
  9. 2 points
    Dans la lignée de l'explosion du militantisme, de l'activisme et du degré d'implication civique qui a suivi l'élection de Trump (et pas vraiment du côté républicain), on constate aussi une augmentation dramatique de la volonté de participation au processus politique lui-même: un des grands problèmes (en grande partie auto-généré) du parti démocrate a été de ne pas avoir une "50 states strategy" depuis plusieurs décennies, de concentrer les ressources sur un nombre limité d'Etats et/ou de circonscriptions, tant pour les élections nationales que pour celles dans les Etats, avec pour résultat d'avoir créé un grand vide dans le sud et le midwest, accroissant énormément l'avantage relatif des républicains dans ces zones, leur permettant de constituer une masse conséquente de bastions inviolables et une encore plus grande de sièges locaux et nationaux pas indéboulonnablement rouges, mais penchant fortement de ce côté (niveau d'implication et d'investissement, occupation du terrain, visibilité, réseaux locaux, gerrymandering et autres dispositifs permettant ensuite de consolider ces avantages). Malgré l'évolution démographique, le parti républicain a pu garder et avancer beaucoup de pions dans un nombre énorme d'endroits en ne renonçant pas à une stratégie globale (aidée par des financements quasi infinis, surtout via l'immense soutien direct et indirect de réseaux financiers aux fonds inépuisables); difficile de savoir si c'est plus le désinvestissement démocrate ou l'implication républicaine qui a le plus pesé dans cet avantage durable, mais après une trentaine d'années de ce fonctionnement, le fait est que certaines dynamiques durables s'étaient créées, qui voyaient l'opposition démocrate réduite de façon structurelle, en grande partie psychologiquement (l'état d'esprit de base de ces circonscriptions), avec un parti démocrate ne livrant bien souvent de combat que faiblement, pour la forme, et ne présentant pas de candidat sérieux, ayant même le plus souvent du mal à trouver des candidats un peu significatifs pour faire vraiment campagne. Depuis novembre, et encore plus depuis janvier, cela a changé: là où ils avaient du mal à trouver des candidats, les démocrates en ont maintenant pléthore et peuvent sélectionner durement. Là où la motivation n'existait plus, remplacée par une apathie endémique, on voit de l'activisme sur-motivé, si bien que des manifestations arrivent maintenant régulièrement, même dans de petits bleds, avec le plus souvent des effectifs exceptionnels pour l'endroit (ce qu'on a pu voir caricaturalement en Alaska, avec des manifs comptant jusqu'à 2000 personnes dans de petites villes malgré une météo littéralement polaire). Là où organisations militantes et partisanes (là où se trouvent et se forment les cadres de terrain) avaient des meetings hebdomadaires avec quelques dizaines de gens (avec montée ponctuelle en période électorale), elles en ont maintenant des centaines ou des milliers. De ce fait, dans beaucoup d'Etats où cette implication, cet activisme démocrate, avait disparu ou était en sommeil depuis des années, voire souvent des décennies, un mouvement inverse s'est créé, si rapidement et massivement que la chose impressionne et inquiète au Congrès où beaucoup d'élus, surtout républicains, se retrouvent confrontés brutalement dans leur circonscription par des foules nombreuses et en colère venant participer aux "town hall meetings", voient leurs standards téléphoniques saturés d'appels de protestation (l'adage au Congrès veut qu'un élu se foute que 10 000 citoyens l'appellent, mais qu'il panique quand 3 personnes de sa circonscription l'appellent sur un même problème), leurs permanences envahies quotidiennement, avec parfois même des piquets devant leurs domiciles.... Mitch McConnell lui-même a été pris à partie avec aggressivité cette semaine par ses propres électeurs lors d'un tel meeting, sur la question d'Obamacare, et ne faisait pas le fier. Beaucoup d'élus républicains, depuis plusieurs semaines, essaient d'éviter ces rencontres et fuient le public (parfois en cours de meeting) quand ils ne sont pas à Washington, si bien que dans certains circonscriptions, des groupes ont même publié des avis de recherche (humoristiques souvent) pour leur représentant ou leur sénateur (sur des murs, sur des cartons de lait dans les magasins....). Et dans beaucoup d'endroits, dans ces town hall meetings, des citoyens normaux (pas des radicaux ou des militants "pros"), souvent leurs électeurs, soulèvent même la question de l'impeachment du président (ce qui ne s'est jamais vu), surtout autour de la "question russe", qui semble avoir atteint les citoyens de base, loin de se cantonner aux médias. Mais plus encore, les points de la couverture santé, de la finance débridée, du déficit attendu et des vannes grande ouvertes au "corporate agenda" dominent les inquiétudes. Cette semaine est particulièrement agitée, puisqu'il s'agit d'une semaine de "recess" pour les élus du Congrès, qui la passent dans leur circonscription. En Virginie et Georgie, qui ont des élections cette année, les démocrates vont devoir tenir des primaires dans un grand nombre de circonscriptions, ce qu'ils n'avaient pas fait depuis très longtemps: beaucoup de candidats motivés et capables se sont mis sur les rangs, et j'imagine que cela va constituer un important enjeu de politique interne entre establishment et base, entre "clintonistes"/centre droit (ce qu'est la direction actuelle du parti démocrate) et les diverses formes de progressisme et populisme qui grondent dans les rangs du parti. Pour la Georgie, Sally Yates, l'ex Attorney General par intérim virée par Trump suite à sa contestation du "Travel Ban", et pour ce fait aussitôt propulsée au rang de star côté démocrate, s'est déjà vue proposer des candidatures dans son Etat de Georgie, soit pour le poste de gouverneur, soit pour le siège de sénateur qui s'ouvre. Les groupes issus du seul mouvement "Indivisible" (staffers et ex-staffers du Congrès ayant compilé un manuel "d'activisme utile" et créé un site pour fédérer les organisations le suivant), que j'avais détaillé ici à ses débuts il y a à peine plus d'un mois, sont maintenant plus de 7000 (groupes, pas individus) dans les 50 Etats. Et ce n'est pas la seule mouvance, très loin de là. Dans l'ensemble, il y a une masse très importante d'Américains qui ont radicalement changé la façon dont ils utilisent leur temps libre et organisent leurs semaines et journées, en fonction de ce facteur civique/militant. Surtout maintenant qu'on voit qu'en un mois d'exercice, il a passé tous ses WE à Mar A Lago, dépensant pour ces escapades quasiment autant d'argent public (environs 11 millions) qu'Obama dans sa moyenne annuelle (12 millions), ce pourquoi il avait été très critiqué (notamment par Trump). Il a passé des années à critiquer Obama pour l'occasionnelle partie de golf avec Tiger Woods (2 ou 3 dans ses 2 mandats), en en faisant un scandale à droite, amplifié pour clamer qu'Obama passait son temps sur les greens, alors qu'il se tape un tel parcours chaque WE, et aussi avec une star du golf d'ailleurs (oublié le nom, vu ce que j'en ai à foutre de ce non sport). Ajoutons que la ville de Palm Beach (où se trouve le club) n'est pas très contente: la fréquence des voyages présidentiels cause des disruptions majeures qui ont déjà commencé à coûter cher, à la municipalité, mais surtout à l'économie locale (disruption, interdictions de vol quand le président est dans le coin, blocages de rues....). Si on ajoute à cela les coûts de protection "anormaux" de la famille, l'addition Trump promet d'être infiniment plus salée que celle d'Obama: les fils, puisqu'ils continuent le business du groupe Trump, voyagent partout, maintenant au frais du contribuable et avec une lourde protection, et le "cas Melania" est à lui seul un budget conséquent, non seulement pour l'Etat fédéral, mais aussi pour la ville de NY qui a déjà du régler une facture de 35 millions pour les mois "d'interrègne", avec seulement 7 millions remboursés par le Congrès: outre un budget d'investissement initial significatif (pour la tour) et un coût financier quotidien désormais conséquent pour le dispositif, la protection autour de la Trump Tower cause un effet disruptif permanent à la circulation et à l'économie locale (et vu que c'est pas n'importe quel endroit, ça fait d'autant plus chier).
  10. 2 points
    Trop de films pas assez réalistes sur la "après" et trop d'individualisme forcené américain Leur idée c'est qu'ils pourront continuer à bouffer des burgers (même si surgelés) en explosant des zombis au 12 gauge et en conduisant à fond des Interceptors. Une truc genre Waterworld ou Postaman ou Je Suis une Légende quoi La réalité post Apo sera probablement plus proche de la Route, Stalker ou No Blade of Grass
  11. 2 points
    Actualité concrète à Trumpland: outre le cabinet, un président entrant a 549 postes à pourvoir qui sont suffisamment sensibles et importants (dans le sens où ils sont considérés comme jouant dans l'équilibre des pouvoirs) pour nécessiter un processus de confirmation par le Sénat. A ce jour, Trump en a pourvu 14, et n'a même pas (encore?) de candidats pour la majorité d'entre eux. Le ratio semble être pire encore dans les 4000 jobs directement pourvus par le président et qui n'ont pas besoin d'une revue et d'un vote par le Sénat (et les 24 000 indirects qui vont avec). C'est clair que la logique survivaliste m'échappe complètement: qui a envie de vivre dans un monde post-apocalyptique? Des gens qui pensent y trouver le sens de la/leur vie? Des gens qui se font de sérieuses illusions sur ce qu'ils vont pouvoir faire, la "civilisation" qu'ils vont refonder? Des gens qui ne réfléchissent pas au-delà de l'horizon de la survie immédiate? Ou juste des gens sans imagination qui pensent que c'est un mauvais moment (supposément court) à passer, et auquel il faut survivre, avant que quelqu'un/quelque chose vienne tout ranger et réparer, pour que la vie reprenne. Ou bien, quand on parle de ces gens riches, sont-ce des gens qui s'imaginent, en faisant les trucs présentés dans l'article, être ceux en position d'être des "seigneurs" (parce qu'ils auront des ressources à revendre, un "château fort", des véhicules, des armes, peut-être même des hommes de main qu'ils embarquent avec eux dans le délire)? Y'a des éléments fondamentalement manquants dans le raisonnement qui guide cette idéologie; des pièces qui sont juste pas là, autant dans le concept que dans le cerveau de ceux qu'il anime. Et je serais curieux de voir où ces gens bricolent leurs caches: au milieu de nulle part, probablement, voire sur des îles cool au climat agréable? Le plus probable est qu'il s'agit d'endroits où il n'y aura rien sur des centaines de kilomètres; dans une post-apocalypse, les distances deviennent quelque chose de significatif. Et c'est là que vient le truc qui m'amuse le plus: à moins d'avoir la vocation d'ermite, je vois pas ce qu'il y a de réjouissant à cette perspective. C'est quoi, au final, qui pousse ce truc? L'instinct de survie non filtré par un minimum de réflexion?
  12. 2 points
    Il y a surtout que le Congrès doit examiner le budget de la NASA dans les prochains jours ... Vous mordez le tableau ou il vous faut un crobar ?
  13. 2 points
    Avancement des précurseurs: https://www.challenges.fr/monde/europe/allemagne-france-espagne-et-italie-les-4-grands-veulent-une-europe-differenciee_455735 Bernard Guetta: "On disait "l’Europe à plusieurs vitesses". On entendra désormais dire "l’Europe différenciée" et, non, ce n’est pas du tout la même chose.... Pour la France et l’Allemagne, Trump n’aura ainsi été qu’un accélérateur dans leur volonté commune de renforcer l’Union mais pourquoi passer maintenant – ce sera bientôt fait – à «l’Europe différenciée»? ... car dans «l’Europe différenciée», il y aura deux Europe différentes, une union commerciale régie par des règles communes, celle d’aujourd’hui, et une union politique dont la construction sera lancée en cette année 2017 qui est celle du soixantième anniversaire du traité de Rome. Alors ni drame ni freinages, vous choisissez, mais nous, on y va – vers l’harmonisation fiscale et sociale, le renforcement des frontières communes et des moyens mis en commun contre le terrorisme, vers l’intégration de nos armées et le développement des investissements communs. C’est ce que la France et l’Allemagne mais également l’Espagne et l’Italie, les quatre plus grands pays de l’Union, diront ensemble à la fin de la semaine prochaine à Versailles, à vingt jours exactement des cérémonies du soixantième anniversaire à Rome. Bientôt différenciée, l’Union redémarre sur de nouvelles bases." "
  14. 2 points
    On va voir. La spéculation est intéressante, mais je la comprends comme telle. Je serais un peu surpris tout de même, car la méthode de communication choisie par la NASA semble assez solennelle, propre à attirer l'attention. Or, même si un soleil avec plusieurs mondes potentiellement habitable est un sujet fort intéressant... ce ne serait pas du nouveau à proprement parler. On sait déjà depuis l'année dernière que l'étoile TRAPPIST-1 a trois planètes de type terrestre situées à une distance qui pourrait leur permettre d'abriter la vie. Si la nouvelle est qu'on a maintenant découvert sept, c'est bien mais... ça ne change pas tant que ça la situation, alors pourquoi attirer l'attention, et pourquoi maintenant ? Je ne sais pas si la découverte concerne cette étoile - ce n'est pas improbable, après tout on retrouve bien Michaël Gillon à la conférence, qui étudie ce système stellaire-là - mais si c'est le cas je soupçonne qu'il y aura autre chose. S'agirait-il de l'atmosphère de l'une de ces planètes ? Gillon faisait remarquer l'année dernière que "for the first time, we have extrasolar worlds similar in size and temperature to Earth—planets that could thus, in theory, harbor liquid water and host life on at least a part of their surfaces—for which the atmospheric composition can be studied in detail with current technology". Si la nouvelle était par exemple qu'on a détecté une quantité importante de dioxygène dans l'atmosphère d'une planète de TRAPPIST-1... ça ce serait vraiment une découverte importante. Parce que le seul mécanisme connu qui permette cela... c'est la photosynthèse. Spéculation aussi, oui je sais On va bientôt être fixés. En attendant, à votre santé !
  15. 2 points
    Jeff Goldblum pour Independance Day à Bagdad ? Ah, non, en fait ... Ils ont accès à du F-16, ils ne vont pas revenir sur F1, et d'autant moins que leurs appareils sont en Iran qui n'est pas disposé à les rendre, et qu'il me semble que nous ne leur avions pas livré les derniers de leurs commandes. Quant aux 2000 d'occasion, qui en vend ?
  16. 2 points
    Cela sert à réaliser des bagues d'extrémité de turbo-alternateur. Le diamètre de la bague d'extrémité d'un turbo-alternateur peut être comprise entre 0,5 et 1,6 mètres. L'anneau d'extrémité doit passer des tests rigoureux pour s'assurer qu'il peut fonctionner sans déformation à des vitesses allant de 3 000 à 3 600 révolutions par minute. Un essai de survitesse de 20% est également conduit avant que les bagues d'extrémité ne soient validées pour être utilisées. L'acier inoxydable non magnétique réduit les pertes dans l'anneau qui sont causés par des courants de Foucault et les contraintes thermiques. L'acier possède également un rendement élevé pour éviter les déformations plastiques qui sont dues aux contraintes élevées produites par les forces centrifuges
  17. 2 points
  18. 2 points
  19. 2 points
  20. 1 point
    Par ailleurs, l'armée française a su appliquer le triptyque manœuvre offensive de blindés/appui aérien/ liaison radio avec brio dès 1934, une leçon oubliée en 1940 : "La campagne de l’Anti-Atlas, 20 février - 10 mars 1934 Le gouvernement d'Édouard Daladier est inquiet de la situation en Allemagne à partir de 1933. Il désire achever la Pacification du Maroc, débutée en 1912 et étendue au Haut Atlas en 1932, pour rapatrier ensuite le maximum de troupes en métropole. La campagne de l’Anti-Atlas se veut la dernière, elle doit empêcher toute fuite d'opposants au Maroc espagnol. Les tribus de cette région comportent 40 000 guerriers et connaissent les procédés des groupes mobiles qu'elles savent contrer par leur grande mobilité. Le général Antoine Huré décide de favoriser la surprise tactique en s'appuyant sur le mouvement et la vitesse. Les qualités des troupes motorisées et de l'aviation sont utilisées au maximum et l'état-major suit l'évolution des combats par liaisons radios. La concentration de troupes la plus importante depuis la guerre du Rif est à disposition, soit 35 000 hommes, 500 véhicules dont une centaine de blindés, 10 500 montures et 8 escadrilles ou une centaine d'avions, principalement des Potez 25 TOE. L'ensemble comporte deux groupes d’opérations ou GO. Le GO ouest du général Georges Catroux comprend 3 groupements formés d’infanterie légère, d’escadrons de cavalerie à cheval, d’artillerie tractée et de compagnies de chars. Le GO est du général Henri Giraud bénéficie du gros des moyens, avec deux groupements. Le groupement du colonel Maratuech est identique au GO ouest. Le groupement du colonel Trinquet concentre la majorité des unités motorisées. Il bénéficie d'un appui constant de l'aviation, qui assure l'éclairage et attaque les objectifs d'opportunité à la bombe et à la mitrailleuse. Le groupement Trinquet déstabilise les arrières ennemis par des manœuvres de débordement de plus de 200 kilomètres. Les unités motorisées devancent toute tentative d'offensive ou de fuite. Les tribus de l'Anti-Atlas se rendent en masse sous l'effet des mouvements d'encerclement, le GO ouest et le groupement Maratuech réalisant la prise de contrôle du terrain. Les troupes du général Huré réussissent en trois semaines à maîtriser 200 000 personnes sur 30,000 km2 de terrains montagneux et saisissent 25 000 fusils. Ce résultat est obtenu par une manœuvre inter-armes où les qualités de vitesse et d'élongation des unités motorisées et des escadrilles d'aviation provoquent la dislocation de l'ennemi. Cette campagne, dont les enseignements ne seront pas ou peu analysés par l'état-major français, est comparée à la bataille de France de 1940, où une force beaucoup plus manœuvrière déstabilise totalement l'Armée française." https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l'Armée_de_l'air_française#La_Seconde_Guerre_mondiale Cette campagne résout en quelques semaines ce qui aura couté la mort d'environ 60 000 soldats à l'armée française de 1902 à 1934. https://fr.wikipedia.org/wiki/Troisième_guerre_du_Maroc Antoine Jules Joseph Huré https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Jules_Joseph_Huré
  21. 1 point
    LR ou le socialisme des retraités... Le libéralisme et la flexibilité, c'est pour les autres
  22. 1 point
    Juste avant Pourhim. C'est un signe. Je n'ose même pas imaginer la bataille qu'il doit y avoir dans tous les musées pour récupérer un exemplaire.
  23. 1 point
    Une cérémonie mêlant les militaires de carrière et les réservistes aurait eu lieu ce mardi dernier dans le cadre du retrait du service du char lance-missile Pereh, ce dernier fut dévoilé assez tardivement au grand public, en juin 2015.
  24. 1 point
    Cela ne serait pas ce type la qui à touché un millions de £ de dédommagement et qui s'est fait sauté en Irak ces jours ci ? Ce qui fait que l'opposition et la majorité se rejette la responsabilité : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170222.OBS5622/relache-de-guantanamo-dedommage-1-million-de-livres-avant-de-devenir-djihadiste-en-irak.html
  25. 1 point
    C'est en fait un problème géométrique. Une munition occupe la place d'un tube. Le but est donc ici de dessiner une munition dont l'obus a le diamètre de la douille. Dans cette esprit, il y a le SuperShot Pour l'armement, les modifications se limitent au changement du canon et à quelques pièces mineures. Le gros de l'ensemble est inchangé (magasin à munitions, couloir d'alimentation...) et ce, que tu sois en alimentation par bande ou sans maillon. La manipulation se fait toujours par saisie du corps de la douille ou de son culot. Un système d'alimentation ne touche jamais l'obus car sa géométrie peut changer selon le modèle. Il y a deux idées qui motivent cette solution : - tirer des obus sous calibrés avec plus de puissance ; - distinguer un temps guerre et un temps paix. Pour ce dernier, on emploi la configuration 35 pour le prix faible de la munition et préserver l'usure des canons 50. Le coût théorique sur un cycle de vie serait plus faible. Le SPz Marder-2 devait avoir un 35/50mm. Dans les faits, ça n'a pas eu de succès pour le moment car : - l'accroissement de la puissance de perforation est moindre qu'avec une configuration CTA qui est optimale. - la progression anticipée du niveau de protection des blindés russes n'a pas eu lieu et le 30mm se révèle suffisant ; - il faut acheter les kits de conversions. C'est plus cher. Maintenant, cela revient à la mode car le 30mm est de plus en plus rependu. Il peut passer au 40. Dans ce cas, les munitions explo sont très puissantes à l'impact. Pour une armée déjà équipée avec le Mk44 d'ATK, c'est intéressant (Norvège, Finlande ou Suisse).
  26. 1 point
    Le détachement Djibouti comprend l'élément protection d'Arta (ils assurent la protection de la base des commandos) l'élément du port et l'élément EPEE
  27. 1 point
    Yep mais c'est cool car ça ajoute encore des planète a étudier plus en profondeur a l'avenir. Et ce qui a l'air d’être intéressant c'est que leur atmosphère pourrait être assez facilement analysée.
  28. 1 point
    entre le fait que l'axe de l'appareil photo soit en dessous du niveau des ailes et la fléche de la voilure... c'est tout sauf évident. Ici ca semble un poil plus clair.
  29. 1 point
    La boîte qui assurait la modernisation des F-1 n'existe plus et pas sur que les Irakiens aient envie de vieux machins d'un autre temps (sans vouloir manquer de respect à cet auguste volatile) quand ils peuvent acheter des F-16 neufs avec la bénédiction de l'Oncle Sam.
  30. 1 point
    De toute façon utiliser l'hydraulique pour une suspension (de l'huile en l'occurrence, l'oléopneumatique) n'a pas forcément besoin d'avoir recours au brevet Citroën que je ne connais pas en détail et que je n'aurais pas forcément la capacité de comprendre. L'hydraulique sert à priori à l'amortissement (comme la plupart des amortisseurs) et à faire varier la hauteur de caisse (centrale hydraulique reliant ou non chaque élément de suspension). La fonction ressort est en général assurée par un gaz (inerte, azote) comprimé de manière indirecte par l'huile, séparée du gaz, dans le cas du brevet Citroën par une membrane.
  31. 1 point
    Un reportage sur le Mig-31.
  32. 1 point
    Oh que ça va être dur, difficile, pleins de négociations et marchandages, mais enfin une initiative pour bouger les choses et ne plus rester les bras ballants, comme des cons, en se prenant des coups dans la figure ! Bien sûr il faut voir les détails, les objectifs précis, mais ça fait du bien d'offrir une vision, un but, un objectif aux gens! en complément, j'ai grandi dans les années 80 et 90. Je suis un enfant de la construction européenne, à cette époque, on en parlait très souvent aux infos. La construction européenne, c'était quelque chose de très positif, les différents élargissements étaient bien vus, ça nous rendait plus forts.... Bref, on y croyait et ça allait vite. Puis l'élargissement est devenu plus (trop?) grand. Les choses ont très fortement ralenti... Je me souviens encore du référendum pour la Constitution européenne auquel les Français ont voté non. J'étais largement en age de voter. J'étais effondré par le résultat. Mais j'étais étonné par le flegme de mes parents. Ils m'ont dit en substance : ce n'est pas la fin du monde, la France en a vu d'autre et est très solide, et ce n'est peut-etre pas une si mauvaise décision. Je dois bien avouer que ce qui s'est passé depuis tend à montrer que finalement, cette Europe là ne fonctionne pas. Au moins, le peuple Français ne l'a pas choisi (quoiqu'il a choisi ses députés qui ont voter ensuite). D'un fervent partisan de l'Europe, je dois bien avouer que je suis devenu, à tout le moins, dubitatif. Voir contre. Donc voir nos dirigeants souhaitant redonner de l'élan, et changer les choses, ça me plait ! On ne peut pas continuer comme ça. Donc je dis, allons-y !
  33. 1 point
  34. 1 point
    Si une nouvelle augmentation d'effectifs était validé par le prochain PR La FOT passerait à 86 000 hommes (9000 hommes en plus) Sur mon poste précèdent j'avais mis 5000 mais c'était une erreur je viens de vérifier . Pour la Légion: c'est une compagnie de combat supplémentaire dans chacun des REG à recruter en 2018. Dans la maquette au contact à 86 000 rien ne change Ils prévoient juste de renforcer le soutien avec de nouvelle compagnies à incérer dans les régiments de la brigade logistique (R Train + R Soutien Combattant + REMED) Quand à la création de nouveau Régiment deux sont prévu: 1 Régiment d'Infanterie Alpine dans la 27 BIM afin d'équilibrer les brigades légère. (il faudra régler le problème de l'installation (Briançon ou Nice) si création) Et il est aussi prévu de créer un nouveau Régiment dans l'ALAT. Un régiment qui s'appellerai "Régiment d'Aide au Déploiement Aéromobile" et qui serait rattachée à la brigade d'aérocombat . (Installation au Luc avec nouvelle infrastructure à construire) Mais bon on en n'est pas la. Déjà qu'ils achètent du matos
  35. 1 point
    Apparemment l'annonce ce sera ça: Nearby Star Has 7 Earth-Sized Worlds It will be announced tomorrow by NASA that Gillon et al have confirmed 4 more Earth-sized planets circling TRAPPIST-1. It is possible that most of the planets confirmed thus circling far TRAPPIST-1 could be in the star's habitable zone. The inner 6 planets are probably rocky in composition and may be just the right temperature for liquid water to exist (between 0 - 100 degrees C) - if they have any water, that is. The outermost 7th planet still needs some more observations to nail down its orbit and composition. http://nasawatch.com/archives/2017/02/spitzer-discove.html
  36. 1 point
    Elle en avait un, le Yak-25RV :
  37. 1 point
    Je conseille ce livre, qui remet quand même en perspective certaines idées reçues sur la Corée du Nord.
  38. 1 point
    Cette technique de circonstance a été utilisé dès 1992 avec du VTL. C'est propre et dans l'esprit d'une évacuation de proximité "aisé". Pour l'EMAD, comme pour tous ce qui va permettre de désensabler (godet, bouteur en TIP, angle et TILT), le configuration d'un armement de rame (ses moyens) en convoi log permet l'emport de ce genre de moyen. Pour l'unité combattante déployée....
  39. 1 point
    Ca fait plus "on le laisse s'exciter dans son coin, mais pour les affaires sérieuses, on passera par nous".
  40. 1 point
    hum hum ! Les Émirats arabes unis projettent de construire une ville sur Mars https://fr.finance.yahoo.com/actualites/ville-émirats-arabes-unis-comptent-051456232.html http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/cette-ville-que-les-emirats-arabes-unis-comptent-construire-sur-mars-1104235.html#xtor=AL-68
  41. 1 point
    A ma connaissance (limitée) je n'ai jamais entendu que Maggie aurait mis sur la table une quelconque riposte nucléaire. Les moyens de la dissuasion anglaise (ou francaise ou...) sont connus de tous les gouvernements. Devoir l'agiter pour faire comprendre qu'on est sérieux c'est la négation de la dissuasion. C'est faire preuve de faiblesse. On était là dans le champ "classique" d'une intervention, et c'est tout. Le reste me semble du fantasme. Aucun groupe terroriste n'a de pays (DAESH occupe des territoires sur lesquels elle n'a aucune légitimité). Que veux tu atomiser? un territoire qui sera souillé pour des dizaines d'années juste avant de les rendre à leur propriétaire légitime? Réalisation d'une bombe sale par des terroristes? oui, surement. Quand on voit que des japonais ont pu faire du gaz sarin... Mais de la à faire un engin nucléaire, là je doute. A moins de leur fournir de l'uranium ou du plutonium hautement enrichi dans la bonne Qté, je ne vois pas qui pourrait créer des installation de traitement et enrichissement discrètement. Ca se verrait et quelques bombes (classiques celles là) tomberaient dessus au besoin de manière discrètes.
  42. 1 point
    Interview du Directeur de Mig sur les perspectives du groupe. https://ria.ru/interview/20170214/1487925313.html - possible version navale du Mig-35 - livraison terminée des Mig-29K Indiens Signature d'un nouveau contrat pour 2 Mig-35 supplémentaire 2017-2018. https://rg.ru/2017/02/14/minoborony-rf-poluchit-dva-istrebitelia-mig-35-v-2017-2018-godah.html
  43. 1 point
    Fumer aussi près d'un aéronef est défendu !!!! (On est plus dans les 70, avec les Juteux-Chefs qui faisaient leur loi sur la flightline !! )
  44. 1 point
    N'empeche si la CDN devient un jour plus ouvert, il y a des pièces de musé à acheter et certainement en état de marche.
  45. 1 point
  46. 1 point
    Tu as: 1° - La Lune est une plateforme parfaite pour faire des expériences scientifiques et pour l'observations astronomique, grâce au vide poussé induit par l'absence d'atmosphère et la très faible sismicité de l'astre. On peut imaginer d'immenses réseaux de télescopes et paraboles sur toutes les fréquences qui font de l'astronomie interférométriques ; surtout sur la face caché exempte de pollution électromagnétique, et à condition de maintenir cet état de fait en la dédiant à la science, un peu comme avec l’Antarctique. Les miroirs pourraient être fait en sodium sans soucier d'un contact explosif avec de l'eau. Ces mêmes miroirs pourraient atteindre des tailles gigantesques impossibles à atteindre sur Terre du fait de la gravité. On peut imaginer aussi de construire des accélérateurs de particules à "l'air libre" sans enceintes sous-vide et sans système de cryogénisation pour les supraconducteurs qui auraient juste besoin d’être mis à l'ombre pour pouvoir fonctionner aux températures très négatives dont ils ont besoin ; et d'une manière générale toute expérience qui a besoin d'un vide poussé et d'un froid extrême. Enfin il y aurait moyen de tester de manière réaliste protocoles et matérielles tout en conservant l'option de tout annuler en cas de problème/d'urgence et rentrer sur Terre ; et ça, avant d'aller sur Mars ou d’autres destinations du système soleil en se préparant un maximum sur la Lune. 2°- La faible gravité, qui facilite l’alunissage et le décollage, mais est assez forte pour permettre de travailler plus ou moins comme ont en a l'habitude. Il serait possible de construire des "rails guns" qui accéléreraient jusqu'à la vitesse de libération sans avoir peur du frottement avec une atmosphère presque inexistante, juste en utilisant l’énergie électrique, hommes et cargaisons en tout genre pour bien meilleurs marché que la propulsion par fusée et ouvrant la possibilité d'une exploitation économique de la Lune. 3°- En parlant d'économie, on a le classique Helium 3 cité comme ressource exploitable, mais il y a aussi les métaux rares en concentrations plus forte sur le Lune que sur Terre pour la plupart d'entre eux, et le titane étant technologiquement et économiquement le matériau "d'exportation" le plus intéressant selon moi. Le vide et l’environnement très sec autoriserait une nouvelle métallurgie avec des matériaux à mi-chemin entre les métaux et les céramiques. De grandes structures et vaisseaux impossibles à lancer depuis la Terre ou simplement trop cher, pourraient l’être depuis la Lune aussi, comme des stations de productions d’énergies solaires avec des panneaux photovoltaïques fondus sur place et envoyé sur notre orbite géostationnaires pour entrer en fonctionnement. Avec la régolite la Lune pourrait servir aussi de station de ravitaillement pour les besoins en oxygène des missions. Par contre il n'y a pratiquement pas de carbone ni d'hydrogène ou d'azote qui seraient à importer, sauf à exploiter de la glace dans des cratères près des pôles perpétuellement dans l'ombre. Une petite industrie lunaire et une base permanente faciliterait donc beaucoup l'exploration et l’exploitation de l'espace. Au pif je dirais qu'il faudrait une génération et des budgets d'un ordre de grandeur supérieur à ceux qu'on a aujourd'hui pour atteindre une présence permanente sur la Lune ; mais que l'investissement serait rentable scientifiquement et peut être même économiquement.
  47. 1 point
  48. 1 point
  49. 1 point
    Foutre le 3REI en canon long c'est complètement inutile de par la spécificité jungle. J'aimerai bien savoir qui est le CON qui a eu l'idée de commander des housses de protections. Au passage, je demande mon affectation à la 13, avec un peu de chance je vais pouvoir toucher le jouet plus vite. Priez pour moi, si vous ne le faites pas je ne sera pas affecté et quand j'aurai le flingue bah je ferai des photos et je vous expliquerai RIEN, WALOU! Que dalle!
  50. 1 point
    Peut être pour être récupéré et livré à des allies comme la Syrie. Ils y en a pas non plus de grosse quantité. Il me semble que la Corée du Sud possède une petite trentaine de T80 et un peu moins d'une centaine de Bmp-3 (de mémoire moins de 80).