Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 07/14/2018 in all areas

  1. Je me suis mis dans la tête de Trump s'adressant aux différents membres de l'OTAN lors du dernier sommet de cette "alliance" , et avec les yeux de Trump voici ce que j'ai vu :
    6 points
  2. Gris (photo prises par mes soins tout à l'heure) :
    6 points
  3. Sauf qu'ici, ce n'est pas la faute de l'Europe, vu qu'elle n'a aucun pouvoir pour sanctionner les Etats (à moins que la Croatie décide d'envahir la Slovénie mais on en n'est pas là). Ce serait plutôt les Etats qui sont trop peureux (ou tiennent trop à leur pouvoir personnel, à la tête de turc européenne ou autre) pour donner plus de compétences à l'Europe et surtout au Parlement européen. Au final, les compétences exclusives de l'UE se comptent sur les doigts d'une seule main: Union douanière Règles de concurrence Politique de conservation des ressources marines (dont la politique de pêche) Politique commerciale commune Conclusion d'accord internationnaux A ça on peut ajouter la politique monétaire qui est effectivement une compétence européenne mais seulement pour ceux qui sont membre de la zone euro, et des compétences partagées, à savoir des compétences où les états sont libres de légiférés si l'UE ne l'a pas déjà fait (sauf qu'en pratique, la législation européenne dépendant des Conseils de l'UE et que ceux-ci rechignent à utiliser la règle de majorité qualifiée, préférant ne rien voter si il n'y a pas de consensus, si un ou deux états ne veulent pas que l'UE légifère, l'UE ne le fera pas). Si l'Europe ne va pas, ce n'est principalement pas de sa faute mais celle des états qui souvent ne veulent pas lui donner les outils permettant d'agir de manière cohérente (ou d'agir tout court vu qu'ils préfèrent négocier pendant d'interminables sommets plutôt que de transformer la Commission en vrai gouvernement et de laisser les quasi-pleins pouvoirs au Parlement). A ce titre, la France serait bien placée (même si pas seule) dans la liste des pays ayant conduit à ce bordel: le manque d'intérêt de certains présidents pour l'UE, suivi de la nette préférence sarkozienne pour la méthode intergouvernementale et d'un président incapable de s'affirmer au niveau européen ont laissé à la fois toute la place à l'Allemagne et grippé pendant des années le moteur franco-allemand que Macron tente maintenant de relancer. Pour ceux qui veulent, je recommande "Les Salauds de l'Europe" de Jean Quatremer qui établi ce qui est vrai et faux (ou les deux à la fois) dans les critiques majeures qu'on peut avoir envers l'Union. En résumé, c'est la faute du Conseil à cause de sa prétention à tout décider et de son incapacité à le faire et de la Commission à cause de sa crise existentielle (coordinateur, exécutant ou gouvernement? Jamais défini) et de son incompétence (principalement dues aux réformes du mode de recrutement de 2004, au besoin d'avoir 28 commissaires envoyés par les Etats (et non choisi par le Président et un certain besoin pour le Conseil (depuis Delors) d'avoir un président pas trop actif ou compétent), des problèmes qui peuvent souvent être remontés au Conseil et donc aux Etats. Bref, bonne chance pour faire en sorte que l'Europe sanctionne les Etats qui ne participent pas assez à une Europe de la Défense qui n'existe pas...
    5 points
  4. Enfin des paroles qui ne tournent pas autour du pot. Je pense qu'à un moment il fallait que se soit dit. Les excuses à 2 balles, pour justifier un choix qui va à l'encontre d'une soit disante ligne de pensée, deviennent ridicule. Les pays européens qui continuent à garder le cul entre 2 chaises sur des sujets de haute stratégique devraient être sanctionnés.
    5 points
  5. Non l'ineptie c'est je ne prends pas un truc européen et j'enrichi et m met en position de totale dépmendance à un état tiers qui est en guerre économique contre nous. Entre le rafale, le typhoon e le Gripen il y avait de quoi faire ... Mais bon c'est vrai le rafale en libre service et le f-35 qu'on peut utiliser quand tonton Sam le veux c'est pareil Non c'est juste la fin de l'aéronautique de combat en Europe. (C'est le sujet de ce forum)
    4 points
  6. Pas la France, seulement 8-10 mecs du forum
    4 points
  7. Ce que j'ai mis en gras me parait très significatif de la Belgique, du moins des forumeurs belge d'ici. Si c'est mieux et pas cher, le SCAF sera le choix par défaut de la Belgique. Merci pour votre noble engagement pour l'Europe. Espérons que les appareils russes n'auront pas un meilleur rapport performance/prix, sinon les Belges seront clients. Si c'est pas la Russie, ça sera la Chine, plus tard l'Inde. La souveraineté de l'Europe et tout ça, ben on s'en torche. Clairement il n'y a rien de pro-européen ici. Je trouve qu'ici il y a un non-dit qui est masqué par de "l'enculage de mouche". La Belgique, si je considère les forumeurs d'air-defense représentatifs des Belges, ne supporte pas que l'herbe soit plus verte chez le voisin. Si l'herbe est plus verte aux USA, c'est loin, elle s'en fout. Je n'ai jamais cru, peut-être à tort, que le populisme (terme un peu fourre-tout) menace durablement l'Europe. Le problème est une forme d'égoïsme. La Belgique, comme nombre de pays de l'UE, se soucie bien moins de l'Europe dans le monde que d'elle dans l'Europe. Elle préfère enrichir (au sens large) les USA (voire un autre?) qu'un voisin européen. Que sur une de ses décisions l'herbe en France (ou autre voisin proche) soit plus verte que celle de son jardin lui est insupportable. Elle préfère prendre américain bien que ce soit cher, avec des retombées limitées voire nulle pour la recherche, l'industrie et l'économie de l'Europe, même si c'est au détriment de la souveraineté de l'Europe qui pour tout vrai "pro-européen" devrait être stratégique. Si la Belgique prend des Rafale, son herbe sera plus verte ; via les mécanismes de solidarité européens sur le budget, via les échanges économiques (mieux vaut pour soit-même un voisin qui se porte bien que mal). Qu'acheter Française soit bon pour la Belgique importe peu, ce qui importe est que l'herbe du voisin ne devienne pas plus verte, ça les rendrait vert de jalousie. La Belgique connait très bien la France, par exemple elle regarde énormément la télé française, elle ne veut pas souffrir de voir l'herbe plus verte en France. Ce n'est pas anti-français, ni anti-européen, mais cette mentalité "impuissante" l'Europe et sur la durée l'Europe s'effacera.
    4 points
  8. Ce qui me semble parfaitement incohérent, c'est que l'offre française me semble correspondre à la phrase graissée plus haut, dans le discours du moins (et bien qu'on en connaisse aucun détail). Certes, il ne s'agit pas d'un cadre institutionnel, il ne s'agit pas de commencer par la mise en place d'une l'architecture fédérale complète supplantant du jour au lendemain tous les états-majors et les structures politiques régissant les affaires de défense et de stratégie à l'échelle de l'UE ou d'un groupe pionnier : il va falloir patienter un peu probablement pour en arriver là, et faire des p*****n de propositions qui, vu de moi, sont totalement inexistantes côté belge. Non : l'approche est plus pragmatique, une espèce de bottom-up partant d'assez haut, en l'occurrence de la définition commune de besoins, puis de de projets pour répondre à ces besoins, puis d'architectures industrielles souveraines pour mener ces projets, le tout mâtiné de règles de secret au niveau requis, c'est à dire très élevé. La question posée par Paris est véritablement totalement politique : "Chère Belgique, Vous qui professez l'envie hautement louable de parvenir à une intégration européenne toujours plus étroite et affichez vouloir étendre vos ambitions en la matière au domaine stratégique et militaire, acceptez-vous concrètement de considérer les aspects hautement stratégiques de ce dossier, enjeux de souveraineté opérationnelle et technologique en tête, en prenant le train en marche sur un programme pas-dégueu - pour l'instant un peu trop franco-français - avant de contribuer, à votre échelle, à la conception et à la production du train d'après, comme l'Allemagne semble vouloir le faire et comme nous vous y invitons ? Voulez-vous continuer à faire semblant de ne rien comprendre (par exemple en chiant des ronds-de-chapeau à propos de clauses de confidentialité drastiques évidemment nécessaires appliquées en France même comme en Russie, aux USA, en Chine et chez tous les pays qui investissent sérieusement dans ces domaines) ou allez-vous enfin aligner les discours et les actes ? On est pas contre des progrès sur l'architecture institutionnelle, et d'ailleurs nous attendons toujours des retours sur les propositions allemandes (unglaublich !) sur ce sujet. En revanche, de même qu'il est impossible, pour nous, de transiger sur certains impératifs opérationnels (réactivité des chaînes de commandement et de décision, justement le point adressé par les allemands ci-dessus ; ça percole !), il est hors de question de ne pas s'entendre sur ce qu'implique la notion de souveraineté. Vous affirmez avoir envie de travailler sur l'architecture politique : ça semble un peu lointain, un peu éthéré pour ainsi dire, surtout si on n'est même pas foutus de s'entendre sur les notions de base. Pour le coup : vous voulez de l'architecture politique, on vous propose de l'architecture politique concrète : votre discours sur la non-souveraineté est irrecevable. Alors : si on causait ? Si vous voulez on fait un super-congrès à Louvain ou même à Anvers, tiens (et on arrive avec nos réseaux de comm' parce que Belgacom doit encore être infesté par le MI6)." A mon avis il y a potentiellement plus que matière sur plein de sujets : ce que l'on sait du F-35 et de son écosystème et qui n'est pas public, idem sur les programmes russes et chinois, Spectra, les données des radars, les analyses sur les systèmes de déni d'accès, sur les vulnérabilités de réseaux de communication appuyés sur les satellites, des tactiques, des mesures de furtivité, des données de maintenance, les vulnérabilités ou échecs connus ou supposés d'ALIS, les coûts réels de maintenance des F-35 néerlandais, des perfs d'armements, etc, etc, etc... Je ne prétend pas qu'on sait tout ou même qu'on voudrait partager tout ce que l'on sait, mais il y a un sacré paquet d'informations qui pourraient véritablement éclairer les belges et qui sont,de fait, confidentielles.
    4 points
  9. Et donc du coup, si le F35 fait des belges, des traîtres à l’Europe, puisque c’est grosso merdo ce qui ressort en ce moment, on met aussi les italiens, les hollandais, les norvégiens, les danois et les grands-bretons dans le sac ? Mais du coup il reste qui ? Je veux dire si les allemands franchissent le pas, les espagnols suivront. Finalement il n’y aura plus que la France en Europe Humour et 2nd degré requis avant de me taper dessus
    3 points
  10. Les belges sont trop bigleux pour se rendre compte que si la France a proposé le Rafale à la Belgique, c'est plus pour des critères européens que purement français, même si ceux-ci existent évidemment ... Mais si on dit çà, on est taxé d'arrogant, prétentieux, menteur, calculateur, profiteur ... Et j'en passe. Mais bon les "petits" (c'est eux qui se définissent ainsi) sont aveuglés par leurs complexes d'infériorité en tout ... La peur, la méfiance, la défiance ... Y'a du boulot ! Tout ceci est juste explosif dans une union ... Une union saine est cimentée par la confiance. Sans çà il n'y a pas d'union qui tienne, aucune. Ensuite, une belle union se consolide par les actes de chacun. On aurait dû leurs inclure des séances de psy avec l'offre française, tiens. Pour finir, et en rajouter une couche, je dirais qu'il nous faudrait (la France) sortir définitivement de l'OTAN. Ce truc nous pourrit maintenait l'existence, sème la discorde avec nos plus proches voisins, amis et alliés, et torpille nos efforts de mise en place d'une défense européenne crédible à moyen terme. Nous y gagnerons en considération et crédibilité, en liberté d'action, et nous permettrait de négocier nous aussi (finalement) de façon bi-partie avec qui bon nous semble, puisqu'on est de taille pour. Comme celà semble trop compliqué pour nos petits voisins de marcher ensemble, ne leurs tordons pas le bras et laissons-les se débrouiller comme il le souhaite avec l'OTAN, Trump, les US, ou bien qui ils veulent. Je vois poindre le glas de l'Europe (union) comme on la connait ce jour. Sortons la truelle et au boulot ! Si non félicitations pour la belle troisième place au mondial. Si ça peut attiser un peu d'orgueil belge ...
    3 points
  11. une image de meilleur qualité https://youroker.livejournal.com/64350.html
    3 points
  12. Au défilé du 14 juillet on avait droit à un Alphajet belge :
    3 points
  13. Mes chers compatriotes, bonne journée de Fête Nationale à vous, et surtout n'oublions jamais que...>
    3 points
  14. C'est cela qu'être un réel empire. Quand l'emprise apparaît progressivement légitime aux yeux des administrés. Petit rappel historique :
    3 points
  15. Si les Allemands commandent des F35 la chaine d'assemblage des typhoon ferme et il y aura concurence entre le budget d'achat des f35 et celui de la mise à niveau des Typhoon, le Bureau d'Etude en charge du typhoon vera son activité réduite et ses compétence fondre comme neige au soleil. L'investissement pour produire un SCAF Allemand serait collosal et on se demande bien sur quelle base et compétence il pourrait le faire vu le niveau d'engagement de la Luftwaffe, quand aux propositions d'Airbus, elles s'apparentent à de la fumisterie. Si la France peu produire un SCAF c'est parce que Dassault et ses partenaires Thales et Safran ont les compétences et parce que l'ADA est engagé de manière continuelle en opération(Afganistan/Lybie/Mali/Syrie), en soit le raid Hamilton est une démonstration de force que seule la France peu engager en Europe. Nous avons produit le Rafale en solitaire, je ne voie pas pourquoi nous ne pourrions pas produre le SCAF dans la meme veine, il faudra etre inventif. Cela ne veut pas dire que le tout F35 n'est pas un problème mais vu la réduction de la flotte Otan qui résultera de son entré dans les forces aériennes de l' OTAN la France se retrouvera avec quasiment le meme nombre de Rafale que tout les F35 Européens réunis, Le CEMAA et La diréctrice de la prospéctive de la DGA ont raison d'envisager un F35 opérationnel sauf que beaucoup de voyants clignottent à l'orange, voir aux rouge, un article de TTU indique que l'heure de vol du F35 revient à 70 000$ selon le gao, les répercutions sur les capacités opérationelles des armées de l'air Européennee seront terribles. La position de la France comme partenaire des USA ne sera pas minorer, bien au contraire, ce sera peut etre la fin de cette chimère qu'est l'Europe de la défense mais au final nous nous retrouverons comme le seul partenaire crédible des USA en Europe. Comme l'arme aérienne délivre aussi de l'armement nucléaire cette composante est sanctuarisé, le Rafale aura un succésseur, c'est certain!!!
    3 points
  16. Je suis déçus de voir que vous n'accordez pas plus d'attention à cette interception de drone, et même que vous n'en mesuriez pas la porté... Rendez-vous compte ! Un missile Patriote a intercepté quelques chose !! Mais c'est prodigieux pardi !!! Au moins, les pays possesseurs de ce système d'arme peuvent désormais se dire que c'est de l'argent bien dépensé et qu'ils sont parés contre les attaques d'aéromodélistes, menace au combien sérieuse mais tellement sous-estimé, et à tord. Oui monsieur .
    3 points
  17. Moi j'm'en fou... j'suis Suisse.
    2 points
  18. Ce n'est pas que de l'humour. C'est parfaitement juste et cela démontre l'ineptie relative de l'idée "qui n'achète pas le Rafale est un traître à l'Europe". L'Europe est supposé être un processus politique, pas le choix d'une machine. Car si on s'arrête à ça, on ne fera jamais rien en commun. Même si la France boudera dans son coin (et on peut la comprendre), si tous les pays cités choisissaient in fine le F-35, cela n'empêcherait pas un processus politique commun. A fortiori entre ces pays.
    2 points
  19. De la foule en liesse prise au grand angle ? Bachar serait en fait populaire dans sa population, on nous aurait menti ? Faudrait essayer de trouver les images de la libérations pas les gentils que l'on soutient, histoire de comparer les clichés
    2 points
  20. Pour la position verticale je me suis fait la même réflexion, mais dans l'un des liens quelqu'un explique que c'est contre-intuitif, mais que cette position est proche de l'optimum en terme de porté ; mais j'avoue que j'ai pas compris comment.
    2 points
  21. Il dit rien. C'est pas son armée et pas ses soldats mais ceux de l'Union. Si le gouverneur de Californie dit qu'on ne peut pas déployer ses soldats en Irak, ça veut pas dire que la 1e Marines ne va pas partir. Le président/gouverneur d'un état fédéré (parce qu'à ce moment là, on est plus vraiment un état: plus d'armée, plus de politique monétaire, plus de politique étrangère, des forces de sécurité ayant probablement un équivalent européen, etc.) n'a rien a dire sur ce qui ne ressort pas de ses compétences (ou plutôt, il peut dire ce qu'il veut, ça n'aura pas d'impact concret avant les prochaines élections). Si l'armée est toujours de son ressort, alors on est encore dans un modèle foireux comme le modèle actuel et rien ne sera décidé sans unanimité au Conseil. Du coup, si le Conseil dit oui mais qu'il dit non, c'est un faux cul parce que quelque part, il aura dit oui. Le Parlement peut alors dire ce qu'il veut, ce n'est pas de son ressort. Concernant la neutralité des Suédois (ou des Finlandais ou Autrichiens ou ...), il est évident que si il existe encore une Suède, celle-ci ne peut pas, à moins de réviser sa neutralité, participer à une UE prétendant avoir une politique étrangère un minimum unie et active. Au pire, ils prendront l'opt-out.
    2 points
  22. Ce sont les bandes lumineuses de guidage et de signalisation. On les trouve depuis très longtemps sur les tankers :
    2 points
  23. Je vais peut-être paraître idiot mais je n'arrive pas à saisir comment fonctionne ce VGAS, ce sont des roquettes guidées qui seraient tirées?
    2 points
  24. On va être bien clair, je mets un "ah ah" parce que si je mets un "-1", les vierges effarouchées du forum vont surréagir. Après il y a une nuance entre un "-1" brut de décoffrage et un "ah ah". La chose est présentée plus subtilement et plus diplomatiquement. Quant au fait de me faire "petit"; garde tes conseils pour toi. Tu ne me connais pas pas plus que je ne te connais: donc autant je juge tes écrits (et inversément) autant je ne te juge pas. Tu es prié d'en faire de même. J'espère avoir été assez clair. Maintenant effectivement, c'est une forme de "cause toujours tu m'intéresses". Et je t'explique pourquoi ci-dessous. Donc mon "cause toujours tu m'intéresses" part de ce que j'ai mis en gras: 1/ Si on doit sanctionner (déjà qui va sanctionner et de quel droit?) tous les pays qui ont le c*l entre deux chaises; je ne vois personne en Europe qui finira sans aucunes sanctions à son c*l. 2/ Accessoirement, si l'objectif recherché est de construire une Union Européenne et une Europe de la Défense (c'est l'idée - louable au demeurant - soulevée ci-dessus): vous n'irez nulle part en menaçant de sanctions. Ou vous finirez par vous aliéner beaucoup de monde. Tout le monde n'est pas Trump et je doute même dans son cas que la menace d'une/des sanction(s) soit un moyen crédible d'arriver à ses fins politiques sur le long terme. Trump ne pense globalement sa politique que sur la durée de vie d'un Tweet. Après, si vous pensez qu'il faille sanctionner et/ou menacer pour faire bouger les choses: libre à vous (c'est une opinion qui se défend, libre aux autres de ne pas la partager), mais je doute fortement de son efficacité. Ou alors il s'agit de rodomontades qui au final risquent d'être contre-productives... (Oui et si ça ne plaît pas, je rappelle que le -1 est en bas à droite. Perso, j'en ai rien à secouer de ma réputation)
    2 points
  25. Il s'est BHL-o-kouchnérisé.
    2 points
  26. Ce qui est sur, c'est que l'objectif initial de simplification logistique et de réduction des plateformes, c'est raté. On va se retrouver avec 7 véhicules n'ayant pas grand chose en commun (Griffon + Serval + VLTP-P + VBAE + VBL Ultima + PVP + VLTP-NP) pour en remplacer 3 (!) (VAB + VBL + P4). Je ne comprends pas l’intérêt d'un PVP si on a un VLTP-P, le PVP ne pourra pas faire tout ce que fait le VLTP-P mais le VLTP-P, lui, pourra faire tout ce que fait le PVP. En plus il semble que le PVP soit un véhicule à problèmes qui n'a pas vraiment apporté satisfaction. Donc le remplacer plus tôt que prévu peut-être logique. De même, pourquoi rénover les VBL pour encore 20 ans, quand on compte bientôt introduire un VBAE. Enfin, pourquoi ne pas avoir développé le Serval depuis une base de Griffon dans un partenariat Nexter RTD alors qu'on n'a fait que parler de la communalité entre Jaguar et Griffon ... Si on rajoute la cohabitation sur encore 20 ans entre deux générations de parc, j'ai de la peine pour les mécanos et les logisticiens de l'AdT, et je ne pense pas que les Taux de dispo vont augmenter ! Dans l'idéal, il faut minimiser au maximum le nombre de plateformes différentes, avoir un maximum de communalité entre ces plateformes différentes, et surtout, faire en sorte que la transition entre les deux générations de parcs soit la plus rapide possible.
    2 points
  27. Ton lien contient aussi des images d'une version compacte du Vertical Gun System pour silo de SSGN : http://cizadlo.us/Shipbucket/martin.pdf
    2 points
  28. Je ne sais pas ce que c'est mais voilà ce que j'ai pu t'avoir en photo tout à l'heure :
    2 points
  29. Au 14 juillet, on avait droit avec l'alphajet belge à un M346 Singapourien :
    2 points
  30. Merci Facebook : Athos 9 emmenait un blessé de guerre La fumée symbolisait le Rouge du sang versé Symbolique de la présence des blessés de guerre
    2 points
  31. C'est ça quand tu détaches des chasseurs de lapins dans l'armée de l'air
    2 points
  32. Donc la position de la Belgique avec 30 F-35 sera plus pris en considération qu'avec 30 Rafales? J'espère juste pour la Belgique que le taux de disponibilité, le coût de l'heure de vol du F-35 et le bon vouloir d'ALIS lui permettra de conserver des compétences autre que la PO car la dû coup la position belge ne sera pas pris en considération.
    2 points
  33. Parce que en prenant américain on ne peut pas le dire des USA ? Ce sera, sans le moindre doute, pire avec les USA (et aussi en prêtant à la France les délires que tu donnes). Je trouve cosmique de lire des trucs pareils.
    2 points
  34. le DDG 1000 Zumwalt m'est toujours apparu comme un trahison au concept de Frappeur/Arsenal Ship que René Loire avait été exposer à la Maison Blanche. Il me manquait juste le chainon manquant dans l'évolution entre un navire "missileur" et un DDG au look de croiseur de bataille avec ces deux tourelles de 155 AGWS. Ce chainon manquant c'est le Vertical Gun for Advanced Ship (VGAS) , pensé initialement comme prenant la place d'un bloc de VLS au sein d'un Arsenal ship porteur de multiples blocs de VLS. "VGAS Vertical Gun for Advanced Ships Description: VGAS is a 155mm Gun Weapon System being planned for DD-21 Maritime Dominance Destroyers to provide volume and sustainable fires in support of a land attack warfare campaign. VGAS is a fully integrated gun weapon system (GWS), which includes dual 52 caliber 155mm guns in a fixed vertical orientation, fully integrated gun and fire control systems, and test and fault isolation functions. Each gun will be capable of independently firing up to 12 rounds per minute from an automated magazine storing as many as 1,500 rounds. The VGAS program also includes development of the 155mm Extended Range Guided Munition (ERGM; see separate program summary). VGAS will be designed to the size of a 64-cell Mk 41 Vertical Launching System (VLS) launcher and will meet the reduced manning and low radar signature requirements of DD-21. Program Status: The program is scheduled for an FY 1999 start, delivering a prototype gun in FY 2002 for extensive land-based testing. First delivery to DD-21 is scheduled for FY 2006." http://www.navy.mil/navydata/policy/vision/vis98/vis-p09.html Le Vertical Gun semblait avoir pas mal d'avantages en terme de couts, résistance à l'usure, RCS : https://yarchive.net/mil/vertical_gun.html
    2 points
  35. Sauf si l'évolution est une impasse ... Le blindage et l'infanterie motorisé a toujours été un probleme ... en gros plus l'infanterie était blindé moins elle faisait son travail d'infanterie. Pour faire simple quand tu es en danger dans l'engin tu sors combattre a pied quand tu te sens en sécurité dans l'engin ... tu as tendance a ne pas trop vouloir en sortir. L'objectif étant normalement de promener l'infanterie pour quelle puisse combattre a pied ... pas de servir de forteresse mobile. Si on veut des forteresse mobile ... il faut tout basculer vers la cavalerie et l'infanterie mécanisé. Sauf que comme je l'expliquait plus haut ... lorsque dans la BSS les engin font 1000km par semaine ... c'est trop cher de faire ces kilomètre dans des blindé de 40t ... Donc il y a bien une nécessité ... d'engins raisonnablement sûr ... et permettant de faire 1000km par semaine sans consommer tout le budget de l'AdT. De la même manière qu'il est nécessaire d'avoir un engin permettant l'appui feu direct ... sans qu'il pèse 30T ... sinon on se retrouve a s'attacher les main dans le dos par l'acquisition d'engin non employable dans les conflits qui nous concernent.
    2 points
  36. Un docu-fiction sur la bataille de Mirbat, avec les témoignages d'au moins quatre SAS survivants de la bataille : https://www.liveleak.com/view?t=7d2_1274140685 https://www.liveleak.com/view?t=226_1274142426 https://www.liveleak.com/view?t=736_1274144172
    2 points
  37. En vous lisant on se rend compte qu'il n'y a probablement pas d’entente possible entre russes et occidentaux : Les 1er escomptent biens préserver leur influence dans leur "proche étranger" et plus généralement leur statut de puissance, et Vladimir Poutine lui, est décidé à stopper le reflux géopolitique de son pays, quitte à mordre. On ajoutera que Moscou cherche à éviter l’installation d'un régime démocratique pro-occidental à ses frontières, ce qui pourrait être contagieux et déstabilisateur en interne. Les seconds ne comptent pas ménager les intérêts de la Russie dont ils dédaignent les prétentions. Et leur "évangélisme démocratique" les incites à constamment faire la promotion de regime change dans les pays de l'ex-URSS. Dans ces conditions la collision est inévitable... Et cette incapacité à adopter le point de vue d'autrui et le manque de pragmatisme est franchement navrant à observer.
    2 points
  38. (suite, post trop long coupé en 2) Maintenant, petit résumé du document d'inculpation (bourré de pépites). Préambule: @Tancrède : le but de mes derniers posts sur les piratages russes n'est pas politique : ce n'est ni pour dédouaner Hillary /les Dems de leur défaite, ni pour réclamer l'impeachment de Trump (politiquement impossible depuis 6 mois ... sauf déroute électorale GOP aux midterms) (d'ailleurs Rosenstein a dû préciser que l'influence sur le résultat de l'élection est inconnu ... et le restera pour toujours) Non, il s'agit juste de remettre devant, les faits et le travail des SR US, constamment niés et attaqués par les enfumeurs / conspirationnistes (surtout MAGA et alt right pour ce sujet particulier). Résumé : Si le travail de Mueller sont fiables (d'après Fox et Trump non ), alors ça confirmerait en détail tout ce que les SR US (et chercheurs en sécurité) disaient depuis le début (sur le piratage du DNC par APT28/Fancy Bear, l'infoguerre via Guccifer 2, et la transmission d'info à Wikileaks et les piratages des infrastructures électorales) Et ça démolit de nombreuses conspirations / tentatives de diluer/faire douter de la responsabilité des SR russes dans l'affaire. La plupart des infos sont déjà publiques depuis longtemps. Mais il rajoute plein d'infos de source classifiées (NSA) L'acte d'accusation détaille les identités, grades, fonctions et adresses de 12 officiers russes du GRU accusés d'opération clandestine contre les élections US. Il détaille parfois à la minute les actions du GRU (notamment ahem les traduction internet pour écrire les messages de Guccifer 2 , ou le suivi du bitcoin utilisé pour payer les VPN... ). il détaille le hack du DNC, avec les dates, les actions, les mots clés des documents recherchés (spoiler Benghazi ...), les VPN utilisés, les tentatives d'effacer les logs, et les serveurs US en Illinois utilisés pour l'exfiltration des données (donc la thèse de la clé USB Seth Rich est coulée... sauf les conspirationnistes endurcis...). Ah, et il détaille le pistage à la culotte des hackers (date et liste des recherches internet pour se former sur l'administration des un serveur exchange ... ) Et évalue les efforts de sécurisation de Crowdstrike (pas mauvais, mais les russes ont gardé un accès partiel jusqu'à octobre 2016) (paragraphes 21-34) confirme que Roger Stone était bien en contact avec Guccifer 2 dès le 15 août (échanges réguliers sur les documents fuités, et feedback sur leur utilité pour la campagne Trump). Et que c'est un fieffé menteur (mais on le savait déjà) ... (paragraphe 44). confirme que Guccifer 2 était bien la source de Wikileaks depuis fin juin 2016 (et Wikileaks commandait expressément certains documents pour mieux influer sur les primaires / élections). Et que Wikileaks/Assange est bien un fieffé menteur... (surtout sur les conspirations Seth Rich)... (paragraphe 47). Ah, et quand Trump appelait le 27 juillet 2016 les russes à retrouver les emails de Hillary, les SR russes auraient écouté et exaucé le souhait. Ils avaient déjà phishé pleins d'adresses emails du DNC. Le 27 au soir, ils ont élargi les piratages à la campagne clinton et à ses emails (paragraphe 22)... Confirmation et identité des pirates des infrastructures électorales US Illinois (paragraphe 72)
    2 points
  39. C'est pas qu'on marche sur la tête, c'est juste qu'il ne faut pas prendre non plus les prémices d'un programme comme le reflet de son aboutissement. Au départ le VBMR c'était d'avoir un véhicule très blindé, comme le dit Rescator, c'était l'effet Afghanistan (et Irak) qui faisait qu'il fallait du "lourd" pour faire face aux IED, RPG et autres. Mais d'une manière plus générale, même en dehors de ces conflits, on serait aller vers le haut, car l'alourdissement du VAB, son confinement pour des soldats modernes et autres, laissait de toute façon presque certain un véhicule de plus de 20 tonnes. Pour le VBMR léger, on était avec un véhicule non défini de 10 tonnes à raison de 350 exemplaires, donc étant plutôt marginal dans le remplacement du VAB et dans l'utilisation au quotidien. Pourquoi 10 tonnes? Par contraste au lourd Griffon? Non je pense qu'à l'origine de ces 10 tonnes, c'était avant tout un objectif permettant d'en embarquer 3 dans un A400M et que ces véhicules servent surtout au niveau de l'échelon d'urgence. Mais ce projet VBMR du début des années 2010, se situait dans un contexte d'une armée en pleine réduction et avec un projet futur de la nouvelle LPM 2014-2019 bien différent de ce qui s'est passé après (fin des baisses, augmentation de la FOT, augmentation des moyens...). En soit déjà ces changements ont profondément modifiés l'avenir du VBMR, car déjà il fallait en prendre plus mais aussi l'opération Serval et ses retex sont passés par là et des moyens financiers en plus ont ouverts des horizons nouveaux qui permettra de faire plus et d'étoffer les parcs. En l'état si le Griffon n'a connu qu'une hausse assez sensible (+150), c'est le VBMR léger qui semble être devenu le coeur de l'effort, au point de se retrouver plus nombreux. On semble avoir abandonné l'idée d'un véhicule de la dizaine de tonnes (maxi, donc à charge) qui aurait été proche d'un Hawkei (véhicule transportent plutôt 4 hommes) pour des véhicules capables d'embarquer une dizaine de combattant et pouvant effectuer les mêmes missions que son collègue le Griffon. Il y a au niveau VBMR, 2 lourds pour 1 léger pour le fer de lance (scorpion) et derrière on a près d'un millier d'autres VBMR léger qui serviront une multitude de versions plus spécialisés. Il n'y a donc pas de passage d'un VBMR trop lourd à un VBMR léger, le Griffon n'a pas été abandonné ou réduit, mais c'est bien qu'il y a une quantité beaucoup plus importante du VBMR léger et un alourdissement (en fait un autre concept) de celui-ci afin qu'il puisse effectuer un autre rôle qu'à quoi il était destiné au début (un véhicule type hawkei/sherpa/lynce plus proche d'un véhicule de patrouille qu'un VAB/Griffon). On pourrait se dire ou regretter un véhicule plus léger comme le VBMR léger le prévoyait au début, mais je du même avis que d'autres ici, pour moi le VLTP-P sera un véhicule qui tournera autour des 8-10 tonnes et il devrait arriver à 2333 exemplaires, ce qui est considérable alors qu'aujourd'hui, même si on a des VBL et PVP, on ne dispose pas d'un véhicule plus lourd, d'autant plus qu'il devrait venir en complément de ces deux derniers (sans maintenant vouloir entrer sur le devenir du VBL avec le VBAE et du PVP dont on ne connait pas très bien le contour). Ensuite Rescator ne dit pas que le Serval servira en Afrique et que le Griffon ne pourra pas y aller. Il n'y a aucun véhicule qui sera spécialisé juste pour l'Afrique, Rescator pointait du doigt le besoin de véhicule plus léger afin de rester dans la droite ligne du VAB, mais dans les faits tout s'adapte, on y a bien des VBCI. Le Griffon ira aussi en Afrique ne vous en faîtes pas (il pourrait même, malgré son poids plus élevé) offrir via ses 6 roues une mobilité supérieure au Serval (faudra voir quand les deux seront là). Il y aura toujours un "mix" dans les déploiements, en fonction des unités déployées. Mais c'est surtout autour du VLTP-P qu'on pourrait voir une substitution du VBMR léger dans certaines opérations qui a besoin de léger ou qui ne nécessite pas de gros moyens et vu la quantité de ces VLTP-P, il devrait occuper une place centrale dans nos opérations (après 2025), un type de véhicule comme nous n'en avions pas jusqu'à présent, un peu comme les américains avec le humvee et bientôt leur JLTV. Oui c'est vrai, on pourrait penser la même chose, car déjà de nombreuses versions du VAB sous blindage pouvait largement faire l'affaire derrière un camion, car nombreux sont ces véhicules qui restent à l'arrière, dans les bases. Mais après nul ne sait si le Serval restera en l'état pour ses versions spécialisé.La base sera la même (Texelis), mais ce qu'on montera dessus pas certain. Pas certain qu'il s'agisse comme du VAB d'une simple adaptation d'un véhicule standard sur lequel on rajoute des choses pour le spécialisé, il se peut tout aussi bien qu'il y ait à la place d'un "coffre" blindé on voit apparaitre plusieurs formes différentes. Moi perso, je pense qu'on va plutôt faire comme avec le VAB (aménagement du Serval dans sa version qu'on connait) mais on ne peut rien exclure.Reste à voir la quantité et le type de versions pour voir si c'est vraiment to much ou si justement ce to much permettra à ces véhicules de faire des des petits plus en exploitant la place.
    2 points
  40. Sans faire dans le HS mais le PIB avec PPA a de sérieuses lacunes, le PIB stricto sensu lui reste factuel. Pour aller en Russie très souvent et avoir vu pas mal de coins il y'a pas mal de gens qui vivent dans la misère là-bas. Comparer le niveau de vie des Russes à celui des Français ou Allemands en dehors de Moscou (selon les quartiers) et de St-Petersbourg, cela n'a aucun sens tellement l'écart de richesse entre l'Ouest Européen moyen et le Russe moyen est important. La misère existe en Russie malheureusement (et à grande échelle) et n'a que peu de comparaison avec nos "pauvres" en France. Pour le reste si les salaires sont bas, le coût de la fabrication dans l'industrie est aussi élevé en Russie qu'en Europe de l'Ouest voir plus parfois, cela pour des raisons de manque de productivité, de bureaucratie et de culture (seul le grand chef prend les décisions, même mineures, ce qui ralentit les processus et augmente le coût). Ensuite pour ce qui est des énergies fossiles en Russie, le coût d'extraction reste un des plus élevés au monde en raison d'une industrie pétrolière et pétrochimique qui ne se modernise que par soupoudrage au fil des ans. Sans compter encore une fois une productivité en berne.
    2 points
  41. un jour quand j'aurai le temps je vous raconterai la génèse de tout ça car c'est un peu compliqué. Sachez qu'à l'origine, il y a douze ans environ, il n'y avait que deux familles de véhicules, une de classe 20 t et l'autre de classe 10 t. Ces deux familles ont eu des noms de baptême différents. Et les études montraient qu'on pouvait quasiment tout faire avec ça. et puis il y a eu EBMR cad Griffon et Jaguar dont les masses tangentent celle du VBCI et qui a conduit à sur-segmenter le reste des besoins. il faudra que je mette tout ça par écrit pour que l'histoire ne s'oublie pas mais ça explique pourquoi on a VTT Afghan, le Griffon, et un VTT Serval, … le Serval alias VBMR Léger. Et un Jaguar conséquence de Griffon. ce qu'il faut retenir c'est que l'armée de terre met un "pognon dingue" pour acheter six mille véhicule blindés de transport et pour le moment assez peu de véhicules de combat, 250 Jaguar (peut être 300) et que le VBAE est le seul programme pour acquérir des engins de combat nouveaux
    2 points
  42. Si le parlement est majoritairement favorable à une intervention, mais que l'ensemble des députés européens belges et l'opinion publique belge sont contre je n'ai pas l'impression que l'armée belge participera beaucoup ! Je dis belge mais j'aurais pu dire français, la mutualisation des armées sous contrôle du parlement européen est une fumisterie monumentale car en cas de conflit seul les pays qui veulent participer participeront... Comme disait Jojo le terme plus approprié est exclue. Le fait de refuser l'entrée de la Belgique dans le SCAF en cas d'achat de f-35 serait une sorte de sanction par les pays participants au projet SCAF. La Belgique a parfaitement le droit de prendre le f-35 mais les pays du SCAF ont parfaitement le droit de refuser les pays qui participent au f-35.
    1 point
  43. Edifiant : Grozny puis Falluja avaient montré le durcissement du concept de guerre urbaine... Là, on passe au degré du dessus avec les drones et les SUV piégés, ce qui donne une idée des futures guerres hybrides avec swarming de drones de tout genre.
    1 point
  44. La justice américaine autorise la distribution de modèles 3D d’armes « La justice américaine a en effet autorisé la distribution de modèles d’armes à feu à imprimer en 3D. Cody Wilson, un libertarien de 25 ans, a remporté sa bataille judiciaire entamée en 2013, alors que le personnage avait mis en ligne les plans du Liberator, le premier pistolet fonctionnel à réaliser avec une imprimante 3D : il s’agissait d’une reproduction d’un colt 45 en plastique ABS (seul le percuteur était en métal afin que l’appareil reste détectable dans les aéroports, entre autres). » « « Je trouve que c’est vraiment une grande chose », dit Wilson à Wired. « Cela deviendra une partie irrévocable de la vie politique : les armes sont téléchargeables, et c’est ce que nous avons contribué à faire », poursuit-il. Son objectif est de prouver que le contrôle des armes est inutile puisqu’elles sont accessibles depuis internet. » https://www.journaldugeek.com/2018/07/14/justice-americaine-autorise-distribution-de-modeles-3d-darmes/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+LeJournalDuGeek+(le+Journal+du+Geek)
    1 point
  45. cher @Xavier je partage tous ces points, bien à vous, R
    1 point
  46. 1 point
  47. Le PIB, c'est bien gentil, mais c'est loin d'être un indicateur aussi révélateur ou pertinent que les économistes aimeraient nous faire croire. Déjà il faut tenir compte de la valeur réelle de l'argent. Ben oui, si j'ai un million de brouzoufs par an pour payer la solde de mes soldats, ça ne va pas être la même chose du tout selon que le salaire annuel moyen soit de 100, de 1000, ou de 10000. Et si l'on prend le PIB à parité de pouvoir d'achat, la Russie grimpe de plusieurs places pour se retrouver au niveau de l'Allemagne plutôt qu'à celui de l'Espagne. Après, il faut se souvenir que le calcul du PIB prends certaines choses en compte, et pas d'autres. Il se trouve que la Russie est un pays riche en resources naturelles, qui n'a pas besoin d'importer un certain nombres de produits très utiles pour l'armement, comme les métaux (ce sont les Américains qui devaient se débrouiller pour importer du titanium russe pendant la Guerre Froide afin de faire leur SR-71), les hydrocarbures, l'uranium... Le fait d'avoir un petit PIB n'est donc pas trop handicappant. Malgré son PIB similaire à celui de la Russie, l'Espagne ne pourrait absolument pas se permettre d'avoir des forces armées similaires en quantité de personnel et d'équipement à celle de la Russie. La France ou l'Allemagne non plus, d'ailleurs, et probablement même pas l'Union Européenne toute entière. Je rappelle notamment que l'arsenal nucléaire russe est estimé à plus de 6000 armes atomiques. La France, c'est 300, pour donner un ordre de grandeur. En réalité (et il me semble qu'on a déjà discuté de ça dans un fil sur l'Inde ou la Chine), le PIB fut conçu au départ pour évaluer l'évolution d'une économie donnée dans le temps ; pas pour comparer à un même instant des économies différentes. Quand on dit que le PIB de la Russie est le même que celui de l'Espagne, tout ce que ça démontre, c'est que la comparaison des PIB d'économies différentes ne veux rien dire d'utile.
    1 point
  48. Un peu d'histoire via un article d'un journal de ma région la Galice, la voz de Galicia ( la voix de la Galice).
    1 point
  49. Enfin un hélico national...on en fait un engin d'attaque genre Gazelle ?
    1 point
  50. Ce serait bien, mais je ne trouve rien absolument rien sur un tel VBAE à l'heure actuelle. Je serai preneur de vos sources. Là aussi, suite à vos sources je m'interroge. Ne serait-ce pas juste un peu un emballement comme je le constate plusieurs fois, vis à vis du Crab qui est devenu pour certains le besoin des forces pour le VBAE alors qu'il n'est qu'un concept/démonstrateur de l'industriel et non un prototype du VBAE. Mais j'attends vos sources pour me donner tort. Pour moi le VBAE est à l'origine le remplaçant du VBL, on en convient tous, mais il n'y a rien actuellement qui évoquerait un VBAE "bis" qui viendrait remplacer les autres VBL. Quand on regarde la LPM, on voit bien qu'il y a un une partie VLTP-P segment "haut" qui est en réalité une version "appui scorpion" du VBMR léger et qui pourrait correspondre au remplacement des VBL qui ne seront pas améliorés. Pour l'ambition 2030, on évoque 800 VBL rénovés, mais rien en nouveau véhicule de combat. Il y a cependant le VLTP-P segment bas qui là aussi pourrait être celui qui remplacerait ces VBL non rénovés. Le VBAE viendra remplacer après 2030 (le but VBL ultima a pour objectif de pousser l'utilisation du véhicule jusqu'en 2030 et non 2040) les 800 VBL rénovés. Même si ça serait super d'avoir un petit véhicule puissamment armé, mais je crois que c'est plus une espérance qu'un projet sérieux de l'EMAT. Si il n'y a rien qui est notifié dans la LPM c'est que ça n'existe pas, il n'y a pas d'oubli ou de programme secret surtout pour un programme "petit Jaguar" qui aurait une grande importance et serait mis sur le devant des projecteurs et des ambitions.Là on est plutôt dans une perspective ou on va prolonger 800 VBL jusque 2030, ou les autres se feront remplacés par des VBMR léger et/ou peut-être du VLTP-P avec un VBAE qui début 2030 finira par évincer les 800 derniers VBL dans une mission dédiée à l'accompagnement d'unités de cavalerie. Car aujourd'hui je ne vois vraiment pas la place que pourrait avoir un VBAE avec une tourelle de 25mm, qui le servirait? On peut bien entendu très bien concevoir son intérêt et le rôle qu'il pourrait occuper, mais je reste un peu douteux en l'état actuel des choses.
    1 point
×
×
  • Create New...