Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 10/25/2018 in all areas

  1. 10 points
    Non mon ami, tu caricatures pour mieux discréditer. L'histoire est pourtant toute simple. Le tropisme américain, cultivé depuis plusieurs décennies, a inopinément teinté l'appel d'offre. Non par malice, mais en raison d'une culture particulière et peut-être aussi par facilité. Et ce n'est pas une exclusivité belge. Techniquement, la méthode consiste à voir ce qu'on peut faire avec un F-35 dans un environnement américano-OTANien et on écrit un RfGP sur cette base. Le problème initial n'est pas là, il est dans l'affirmation que l'appel d'offre est neutre alors qu'il ne l'est pas. Soit un concurrent est au niveau espéré dans un domaine, soit il ne l'est pas. Faire mieux n'a pas de valeur ajoutée, et à la fin c'est le maître-étalon qui gagne, ou son clone. C'est un biais de conception, à minima, mais c'est là. L'offre dissidente française visait à contrebalancer ce biais initial en sortant du carcan imposé. L'alternative était de ne rien faire, pas de se conformer à un RfGP jugé inapproprié. Le gouvernement belge avait alors la possibilité de l'examiner consciencieusement au moment de son choix, ou de la refuser. Il a choisi une troisième voie : le pourrissement de la situation en laissant traîner les choses et en multipliant les explications fumeuses (courrier de trois pages, difficultés légales, examen après délibération sur le RfGP, prix inconnu, lettre non datée ni signée, et j'ai dû en oublier...). Bref, du pilotage à vue pour ne froisser personne jusqu'au dernier moment et ne pas enflammer la politique intérieure. Le constat final est simple. La désinvolture et la mesquinerie affichées par le gouvernement belge sur ce dossier n'a d'égal que l'arrogance prêtée aux français. Sur le fond, je m'en tape royalement parce qu'in fine le choix du futur avion ne regarde que les belges, mais sur la forme c'est d'une indignité absolue qui force l'irrespect.
  2. 4 points
    Qu'il soit fini ou pas, qu'il soit inadapter aux missions ou pas, qu'ils ne controlent rien sur l'avion, qu'il coute son poids en or ou qu'il soit stocker comme une rolls dans un hangar , c'est pas la question, c'est d'abord un choix politique et d'engagement envers oncle sam. le F-35 est un avion politique, alors que le rafale est un avion de guerre.
  3. 4 points
    QUOI!? Où est le bouton "downvote"? RENDEZ-MOI MON BOUTON DOWNVOTE!
  4. 3 points
    Quelle bande d'hypocrites. Ca fait longtemps que les saoudiens se comportent comme de vrais pourritures, et ça ne leur posait pas tant de problèmes moraux que ça aux allemands. C'est pas un journaliste massacré en plus qui change fondamentalement les choses, et c'est pas comme si les armements allemands ou européens ne pouvaient pas être très facilement remplacés par des équivalents américains, russes ou chinois. La seule raison, c'est la politique intérieure allemande, avec la Mère Merkel qui est en difficulté et doit faire des concessions pour conserver sa coalition et son poste. Ca leur fend toujours le coeur de renoncer a des exportations et des parts de marché à cette bande de mercantilistes, mais le montant n'etait pas trop élevé, c'est pas un trop gros sacrifice. Et évidemment, perdu pour perdu, autant maximiser l'effet en politique intérieure même si ça embête les voisins, et tant qu'à faire tenter d'en tirer quelques bénéfices. Les voilà donc qui lancent un appel aux autres pays européens, ce qui vise principalement l'Uk et la France. Si la France suit => perte de marché très préjudiciable aux industriels français et aux finances française avec les garanties, ce qui profitera aux allemands, bénéfice d'image à l'Allemagne plutôt qu'à la France, renforce diplomatiquement le leadership européen de l'Allemagne Si la France ne suit pas => nuit à l'image de la France, donc renforce le leadership européen de l'Allemagne que seule la France peut lui contester (et même pas sur que ça soit tenable à terme donc bénéfice du 1er cas en plus) Bien joué, un joli coup de p***, c'est à ça qu'on reconnait ses vrais ennemis. Tant mieux que ça agace Macron, ça lui rappellera la vraie nature du couple franco-allemand
  5. 3 points
    Cet article vaut son pesant de cacahuètes, à plus d’un titre « L'US Air Force sous pression pour ses tasses à café à 1.200 dollars » https://www.lepoint.fr/insolite/l-us-air-force-sous-pression-pour-ses-tasses-a-cafe-a-1-200-dollars-25-10-2018-2265775_48.php#xtor=RSS-221 Pour faire simple, ce sont des « récipients fabriqués dans un alliage spécial de cuivre et de chrome, équipés d'une prise qui permet de les brancher directement sur le système électrique de l'avion pour garder le café à bonne température. ». Jusque là, pourquoi pas. M’enfin le prix... justement, parlons-en du prix ! « Selon un porte-parole de la base aérienne de Travis, en Californie, le coût de chacune de ces tasses à café a grimpé de 693 dollars en 2016 à 1 220 en 2018, pour une seule raison: l'anse en plastique du récipient n'est pas remplaçable. » Attendez, ce n’est pas fini Donc un sénateur a fini par tiquer et demander des explications à la cheffe de l’armée de l’air. Il s’avère que l’augmentation du prix vient du « fait que les fabricants ont arrêtés de produire les pièces détachées nécessaires ». Les joies du capitalisme. Et là, le passage magique qui change tout : « Elle a ajouté que l'US Air Force pensait avoir trouvé la solution: réparer les tasses elle-même. "Nous avons démontré récemment que nous pouvions fabriquer des anses avec une imprimante en 3D pour 50 cents pièce", a-t-elle expliqué. Ils sont trop forts, vraiment.
  6. 2 points
    Pour ce point aussi ça a été expliqué depuis 100 pages du point de vu français l'appel d'offre était biaisé et taillé sur mesure pour le F-35 et comme Boeing et Saab, Dassault (ou la France je ne sais plus) voulais jeté l'éponge. Ensuite pour quand même proposé quelques choses et pourquoi pas rêver d'un contrat qui semblait hors de portée la France a proposé une offre qui se son point de vue était formidable pour la Belgique : un Rafale a un prix abordable, avoir voix au chapitre pour l'évolution de l'appareil, accès aux infrastructures française et une place en haut du projet Scaf (membre fondateur du projet). Donc le but n'était pas de foutre la merde mais de proposer une offre favorable à la France (vente d'appareils) et a la Belgique (une offre intéressante de membres fondateurs d'un embryon de défense européenne souveraine). Maintenant la Belgique n'a pas daigné étudié l'offre pour des raisons de politique interne pas de soucis c'est son choix, mais la France dans cette histoire, elle elle a mis ses couilles sur la table pour proposer un package long terme et décent a la Belgique.
  7. 2 points
  8. 2 points
    http://www.air-cosmos.com/la-belgique-choisit-le-f-35-116493 C'est du foutage de g..... on joue sur les deux tableaux !!!
  9. 2 points
    Surtout que les Anglais avaient concédé la maîtrise d'oeuvre à Dassault à condition d'être les fournisseurs du moteur.
  10. 2 points
    Mais quid du monde réel ? Nan, parce que les hypothèses qui sont aussi réalistes que Mon Petit Poney, on a déjà dark sidius pour elles. Faut être original, gamin.
  11. 2 points
  12. 2 points
    Je suis un peu perdu avec tout ça donc à voir avec le temps comment tout cela va évoluer, stagner ( ou pas se concrétiser ). Scarabé à apporté une réponse sur le travail d'une Cie d'infanterie détachée auprès de l'ALAT, tout est plus clair à se niveau.
  13. 2 points
    Objectivement, ne pas en avoir sous la main n'a jamais empêché de disserter du sexe des anges ... [Edit] "Ne pas avoir d'ange sous la main n'a jamais empêché de disserter de la nature de leur sexe" serait plus correct et moins sujet à interprétation erronée [/Edit]
  14. 2 points
    non parce qu'il y aura des suites politiques et économiques et que forcément ce choix va encore faire couler bcp d'encre et être l'objet de bcp de regrets.
  15. 2 points
    Du neuf sur Triton/Trisis, un malware de haut vol qui avait tenté de détruire physiquement une raffinerie en Arabie Saoudite (via sabotage des systèmes de sécurité anti-explosion). (oui, un malware de même niveau que Stuxnet contre le programme nuke iranien). Rappel sur l'analyse de l'attaque https://www.fireeye.com/blog/threat-research/2017/12/attackers-deploy-new-ics-attack-framework-triton.html Selon une note confidentielle de Fireeye, ils auraient réussi à remonter la piste carrément jusqu'à un des créateurs du malware (pas seulement le pays). Surprise, l'un des créateurs travaillerait... Avant de crier à l'argument habituel de "russophobie", j'invite à consulter les éléments techniques dans l'article de fireeye (pour ceux qui ont un minimum de connaissance IT): (vulgarisation) https://translate.google.com/translate?sl=auto&tl=en&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.sueddeutsche.de%2Fdigital%2Fhacker-russland-cyberangriff-1.4179866&edit-text= (article technique) https://www.fireeye.com/blog/threat-research/2018/10/triton-attribution-russian-government-owned-lab-most-likely-built-tools.html En résumé ? Ils auraient trouvé un environnement de test du malware (où l'auteur avait "oublié" son fichier PDB de compilation, avec son nickname habituel ) , et croisé de multiples infos sur les réseaux sociaux, les magazines et forums de hacker russe (bref l'approche OSINT type bellingcat). Par ailleurs, les mêmes adresses IP de l'institut utilisées pour tester et déployer le malware ont aussi été utilisées pour surveiller les recherches internationales sur ce malware. Et cet institut a un département expert dans les systèmes industriels qui ont été sabotés... et un département cyberguerre (attaque et défense). https://web.archive.org/web/20180216050244/http:/cniihm.ru:80/about/napravlenie/tspr/ Avis perso: J'avoue que je pariais sur les iraniens (grands ennemis des saoudiens et pas mauvais en cyberguerre). C'étaient les suspects naturels dans l'affaire. Dans l'hypothèse d'une piste russe (je parlerais presque de false flag même s'il n'y a pas eu de revendication style TV5 Monde), la motivation est un peu floue pour moi. Je suppose l'idée de base était au minimum de pouvoir provoquer une crise pour augmenter artificiellement le cours du pétrole. Après, y avait il d'autres motivations ? Comme augmenter les sanctions pour pousser l'Iran dans les bras russes et chinois? Ou faire pression sur les saoudiens ?
  16. 2 points
    Les prix me paraissent très bas ? C'est le prix tout inclus ou juste la cellule ?
  17. 2 points
  18. 1 point
    On va prendre ces deux point car je n'ai pas du être assez clair et donc mal compris. - je ne dis pas que Rafale est dépassé, je dis que lors du débat les détracteurs "cote Belge" ont souvent dit il est en service depuis des années il est vieux alors que le F-35 il est neuf, l'argument est fallacieux car par sa conception même le rafale est beaucoup plus évolutif que son prédécesseur par exemple. Alors pour le scaf vu les décalages de calendrier je ne vois pas pourquoi ce serait différent. - pour le côté hérésie c'est faire monter la Belgique dans le scaf "si elle choisit le F-35" vu que comme je l'ai mentionné plus haut les calendriers sont incompatibles. Nous avions proposé le scaf a la Belgique dans l'optique ou elle choisissait le rafale, voir même l'eurofighter, vu que le scaf est le successeur naturel des deux. Voilà j'espère avoir été plus clair. Cordialement
  19. 1 point
    Sur son stand à Euronaval, DA présente le NGF cote à cote d'un UCAV très proche du NEURON dont le dévellopement s'est fait en coopération sous maitrise Française, pourra t'on faire pour le SCAF ce qui a été fait avec un programme au périmètre plus réduit puisque simple démonstrateur? Ce serait bien.
  20. 1 point
    C'est sûr qu'interpréter une simple proposition comme une volonté n'est pas une preuve de grande intelligence, alors qu'il en faut quand même un peu pour bien appréhender les bénéfices d'une participation précoce à un programme de longue haleine. Pour remettre dans le contexte, le contributeur en question est un belge en uniforme
  21. 1 point
    Parce que tu n'as pas suivi ce qu'on s'est tué à dire sur ± 100 pages: la Belgique est clairement intéressée par le SCAF en tant que remplacement du replaçant du F-16 (désormais connu sous le nom de F-35), pas pour autre chose (ce qui explique aussi le scepticisme vis-à-vis de la volonté française de faire rentrer un tiers avec un tel besoin aussi tôt dans le programme).
  22. 1 point
    Pas loin de 40 ans entre les deux dates. M'enfin... certains soutiennent l'idée que le F-35 doit/peut être un considéré comme un plus dans l'optique d'une défense européenne étant donné les possibilités accrues de mutualisation. Vu sous cette angle, et bien que je ne considère pas le Rafale être le meilleur héraut européen en raison de certains aspects clivants, je ne suis pas particulièrement choqué lorsque le Rafale est vendu sous l'étendard européen... Tout compte fait, le Su-57 ou le J-20 auraient pu faire de très bons avions européens : ils suffisaient de donner les clés de nos bases aériennes à une puissance extérieure et hop... mutualisation !
  23. 1 point
    Allez, en plein dans le HS certes... mais ça fait plaisir parfois de retourner aux classiques
  24. 1 point
    https://www.bangkokpost.com/news/special-reports/1562166/the-lure-of-lucre-in-korea (22 octobre 2018) "Il y a jusqu'à 300 000 travailleurs migrants illégaux en Corée du Sud, de sorte que le pays ne sera pas en mesure d'accorder des privilèges à une nation en particulier ", a-t-il dit. On estime que 120 000 de ces travailleurs migrants illégaux sont thaïlandais. Les types de travail les plus courants chez les travailleurs thaïlandais illégaux en Corée du Sud sont le massage, l'agriculture et le travail dans de petites usines. Depuis le 1er octobre, la Corée du Sud encourage les travailleurs migrants illégaux à participer à un programme de départ volontaire qui dure jusqu'au 31 mars prochain.
  25. 1 point
    Mouais, en refaisant mes totaux en me basant sur les données du site belgian-wings, j'ai d'autres pourcentages : 24 Mirage 5BA crashés sur 63 6 Mirage 5BD crashés sur 16 9 Mirage 5BR crashés sur 27 J'obtiens 36,7%. Selon les miragistes, il faut savoir que le Mirage V n'était pas un avion facile à faire atterrir à cause de son aile delta, nécessitant une vitesse d'approche importante et un angle d'incidence prononcé, si bien que certains pilotes avaient tout simplement renoncé à voler sur cet appareil.
  26. 1 point
    Apparemment, lors des discussions avec les français sur leur doctrine, il s'est avéré que le besoin belge était surestimé. Pourquoi tout ce défaitisme? Ça devrait pourtant être une piqûre de rappel d'un truc qui pourtant devrait apparaître simple: L'UNION EUROPÉENNE N'EST POUR L'INSTANT PAS UNE ALTERNATIVE CRÉDIBLE ET AVANTAGEUSE À L'OTAN ET TANT QUE CE NE SERA PAS LE CAS, IL EST IMPOSSIBLE POUR LES PLUS PETITS ÉTATS DE SE BASER DESSUS... En gros, si vous voulez absolument avoir une Europe de la Défense, faites un traité. En attendant, l'Europe de la Défense restera une préoccupation secondaire pour les états, même les plus europhiles.
  27. 1 point
    C'est là qu'est le problème. Qu'une offre de toute évidence intenable et fausse pèse dans la décision comme si elle était crédible. Elle aurait déjà dû passer au broyeur. A l'achat peut-être. A l'usage en revanche (à moins d'un miracle en matière de MCO), c'est certain. Tout dépend ce que l'on entend par incompétence. Techniquement les décideurs sont des gens bien formés (universités, expériences professionnelles) c'est incontestable. Après, il y a généralement un manque de connaissance des dossiers dans leurs implications concrètes. On le voit en matière de politique scolaire, de circulation automobile ou d'affaires sociales ou des décrets ou réformes bien pensées sur le papier aboutissent à une pagaille sans nom. Aussi, la nécessité trancher sur des bases "idéologiques" et de compromis amène souvent à des décisions au mieux bancales, au pire ineptes. La connaissance technique des dossiers est aussi parfois approximative. Il n'y a qu'à voir que l'argumentaire en faveur du F-35 reprend quasi tels quel les termes de la communication de Lockeed-Martin pour comprendre qu'il n'y a eu aucune évaluation concrète de l'avion.
  28. 1 point
    Oui, et pour Mattis et Trump, c'est évidemment ce qui est arrivé: dans la permanence de Ted Cruz au Texas, je doute fortement qu'il y ait un service de sécurité poussant le vice jusque là. Un ou deux vigiles, peut-être, mais guère plus. Au Sénat, il bénéficie certainement de ce genre de filtre via la US Capitole Police et un service de sécurité générique pour l'institution, surtout depuis les lendemains du 11/09 (il y avait eu une série d'enveloppes à l'anthrax, ou se faisant passer pour des agents chimiques/bactéro). Ah, et un petit plus que j'ignorais encore il y a 5 minutes: la femme de Donald Trump Jr a reçu aussi une enveloppe contenant un authentique agent toxique il y a 2-3 semaines, et a du aller à l'hôpital. Donc en matière de saletés induites par l'atmosphère politique, je crois que tout le monde est couvert, tout le monde est ciblé, tout le monde est coupable, s'il faut se mettre à donner dans la culpabilité collective des groupes et factions.
  29. 1 point
    Et si ma tante en avait on l'appellerait tonton.... Et le point barre, c'est pour les non arguments ou plutôt les rêveurs?
  30. 1 point
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/10/25/scorpion-la-belgique-achete-442-blindes-dont-60-jaguar-19750.html On notera qu'ils ont déjà réduit la voilure.
  31. 1 point
    ... au rapport, Papy Chef ! T'es gentil, tu laisses ce genre de peaux de banane au gvt suivant ... Le choix est fait, il suffit maintenant !! Maintenant et pour avancer, il convient de respecter le "EGERALB" et de mettre en place le "ELTV", dixit @MeisterDorf ... Le chantier F35, à côté de ces 2 là .... Non mais, une (et même 2) fois ...
  32. 1 point
    Il serait plus juste de dire: "est majoritairement contre l'acquisition d'avions de combat" quels qu'ils soient: si le taux de rejet du F-35 est supérieur à celui de n'importe quel avion, il ne l'est que très légèrement (4%). C'est à peine au-dessus de la marge d'erreur. Et la raison? "C'est trop cher". Oui, le coût est capital dans la perception du dossier.
  33. 1 point
    Ok. Du coup sans parler du prix qui me parait ne pas correspondre aux prix réel actuels, il faudrait voir le prix total tout compris.
  34. 1 point
    Faut quand même relativiser, achat de Rafale ou pas, la Belgique est très loin de tourner le dos à la France :
  35. 1 point
    Oui, en ces temps troubles rire un peu fait plutôt du bien ... Si non moins rigolo, les US vont finalement "contrôler" une bonne partie de la défense des pays européens ... Tout en se remplissant les poches, en sabrant encore un peu plus l'industrie stratégique de l'UE, tout comme son poids politique et sa crédibilité en terme de puissant bloc alternatif face aux USA, Russie, Chine ... En cela le choix belge (comme d'autres) est bien regrettable et fort de sens. Le message étant que l'UE, de part les choix hautements stratégiques de nombre de ses membres parmis les plus représentatifs, ne se fait pas confiance à elle-même, refuse de rester maître de son destin en la matière, n'en a pas la volonté, et délègue in fine à autrui une des libertés les plus fondamentales : celle de conserver la maîtrise de soi-même, et en toutes circonstances. L'UE est en train de signer, par des faits comme celui-ci, sa capitulation en tant qu'union de pays "unis" et "libres" en confiant à des tiers hors continent une partie de ce qui lui reste de son indépendance vitale. A ce rythme, l'indépendance stratégique de notre continent n'aura été qu'un doux rêve humide. Ma foi c'est un choix légitime mais bien peu courageux et bien peu ambitieux. À contre-coeur je le respecte, mais perso j'en prends acte. L'UE tend donc à ne rester au fond qu'une union commerciale upgradée, en espérant qu'elle arrive à perdurer au moins dans ce domaine. La Belgique qui ne croie pas en l'efficacité actuelle et futur des moyens stratégiques de défense européens. Donc au devenir de l'indépendance stratégique européene ... Cocasse. Certains gros blocs de la planète seront satisfaits de ceci, d'autres peut-être moins ... Nous, nous bradons et délèguons encore un peu plus notre avenir, notre devenir, celui de notre continent, celui de nos enfants ... Et ceux qui signent tout çà ne seront plus là le jour où ... Alliance n'est pas servitude ou soumission. Navré les amis belges, mais triste pour tout çà ...
  36. 1 point
    Il me semble qu’on avait eu cette discussion ici à propos d’un roman, Ghost Fleet*, qui racontait la prochaine guerre entre les USA et la Chine, et comment les USA s’étaient bien trop reposés sur leurs lauriers avant ça. Ce livre a la particularité d’avoir fortement fait réagir les huiles du Pentagone : https://www.slate.fr/story/121131/roman-guerre-affole-Pentagone Pourquoi j’en reparle ? Tout simplement parce que cette histoire de puces ajoutées par la Chine à des fins d’espionnage et de contrôle à distance était directement au coeur de la problématique décrite dans le bouquin, et permettait à la Chine de mettre en défaut une bonne partie du réseau US y compris militaire, des communications jusqu’aux F35 équipés de processeurs fabriqués en Chine par des sociétés américaines. Et quand on regarde les différentes polémiques qui sont nées ensuite à propos des sociétés de téléphones et de routeurs chinois (Huawei notamment) ou les drones comme ceux de DJI, tous ces matériels ont fait l’objet d’interdiction dans les administrations et la Défense justement en évoquant les possibles/probables failles de sécurité - il va sans dire totalement volontaires et téléguidées par la Défense Chinoise, dans l’esprit de l’administration américaine - . Cette nouvelle affaire va directement dans ce sens, on ne fait juste que suivre le développement de l’histoire qui in fine aboutira à un climat de défiance généralisé vis-à-vis des matériels électroniques chinois, et c’est exactement le but recherché. Rien de spécialement fun là-dedans, juste une paranoïa qui va s’installer lentement mais sûrement, et est entièrement orchestrée à cette fin. Je suis par ailleurs entièrement convaincu que cela va également allègrement déborder en Europe : d’abord parce qu’on a les mêmes peurs, ensuite parce que les USA seront ravis de nous apporter des « preuves plus ou moins convaincantes » afin qu’on continue d’acheter américain - Cisco par exemple, plutôt que d’autres routeurs - plutôt que chinois. Et connaissant nos amis américains, aucun doute que leurs routeurs servent de chevaux de Troie à la NSA : on a donc juste à choisir par laquelle des 2 grandes puissances on préfère être espionnés, c’est tout . * Ghost Fleet, sorti en 2015, a été écrit par Peter W. Singer, analyste militaire et essayiste, et August Cole, ancien journaliste spécialiste des questions de défense pour le Wall Street Journal. Le livre « (...) contient près de 400 notes sourçant méticuleusement les racines réelles de ses combats inventés. »
  37. 1 point
    Thalès a bien sûr présenté le nouveau fleuron de sa gamme de radars navals, le SeaFire (on appréciera au passage le "French accent" à couper au couteau du môsieur qui répond au reporter ) > Et pour clôturer l'après-midi, une petite touche de folklore celtique ne fait jamais de mal >
  38. 1 point
    Personne n’a jamais gagné de millions avec le F-35 à part LM. Personne.
  39. 1 point
    Si on veut coopérer avec l'Allemagne il ne faut pas oublier son pouvoir de nuisance! German halt to Saudi arms sales could put squeeze on Eurofighter https://www.reuters.com/article/us-saudi-khashoggi-germany-analysis/german-halt-to-saudi-arms-sales-could-put-squeeze-on-eurofighter-idUSKCN1MX2VG
  40. 1 point
    je ne sais pas si on a pu dire çà en Libye ou quand il s'est agit de compter sur leur logistique ...
  41. 1 point
    https://www.meretmarine.com/fr/content/rapidfire-naval-le-premier-ciws-francais 40CTA Vs millénium
  42. 1 point
    Tu sais il a déjà une autonomie de 18h.... Au-delà ça risque de devenir dur pour les équipages et pour la machine (faut mettre de huile et toussa...)
  43. 1 point
    Il y en a, mais uniquement en profondeur (à la manière du F22), voir la troisième image en partant du haut Je suis pilote donc je sais un peu comme ça vole un avion , et je ne dis pas qu'il y ont pas pensé, je me doute bien que si (je part toujours du principe qu'un ingé c'est posé la question avant moi), ma question était, je m'auto-cite : "comment il fait ?" Sous-entendu : Je me doute bien qu'il le fait, sinon pour voler ça va être chaud et c'est pas trop le genre de la maison mais bordel il fait comment parce que là moi je comprend pas ?
  44. 1 point
    Déjà un Gatling de 40mm ça n'existe pas, c'est peut être pas sans raisons. Et surtout regarde un peut le mécanisme du canon CTA et la manière dont est chargée et éjectée la munition. Tu va vite comprendre que c'est impossible. La munition est conçu pour être éjectée de la chambre rotative en étant poussé par la munition suivante. Sur un Gatling Il faudrait mettre en rotation les chambres rotative avec les canons, se serait énorme, hyper lourd et surtout il serait très difficile d'introduire la munition de façon perpendiculaire dans l'orifice de la chambre rotative si elle est elle même en rotation. Sauf à tourner trèèèès lentement et donc avoir un cadence très faible. Par contre on pourrait peut être utiliser un mécanisme proche du système Gast utilisé par certain canon russe ou on combine deux canons en un seul mécanisme de sorte que le recul du tir d'un canon se charge et charge le second. En positionnant les deux canons l'un sur l'autre les deux chambres rotatives seraient alignées et pourrait utiliser le même système d'alimentation. Par contre comme pour le Gatling le développement aurait aussi un coup qu'il faudrait amortir sur un nombre de canon beaucoup moins important que le CTA. Plutôt que de se payer un nouveau canon il serait certainement plus rentable pour avoir le même effet de se payer plus de canons sur les grosses unités. Pour avoir une protection à 360° 3 canons au lieux de deux de façon à avoir toujours 2 canon capable d'engager une cible rapide. Et ça a l'avantage de pouvoir engager 3 cibles simultanément en cas d'attaque saturantes de petites merdes volantes ou flottantes.
  45. 1 point
    Faut pas se laisser abuser par une autre bulle que celle de la gauche non plus: j'ai vu cette trame narrative d'une redite de 2016 commencer à émerger après le tumulte autour de Kavanaugh, simplement à partir du fait que la chose a soudain inquiété et mobilisé la base républicaine qui, comme tout parti au pouvoir pendant des mid-terms, ne se serait sinon pas mobilisée (voir si cette énergie va se maintenir encore 2 semaines), réduisant de beaucoup la marge de supériorité démocrate qui faisait prédire la "vague bleue", une autre trame narrative médiatique mais qui n'était pas sans justification jusque récemment (et a encore quelques raisons d'être avancée actuellement, même si "vague" est devenu hyperbolique). Faut d'abord et avant tout voir quelques faits de base: - les mid terms ne sont généralement pas des élections à très forte participation - ce sont des élections concernant disproportionnellement les bases de chaque parti, et beaucoup moins les indécis, les moyennement ou peu politiquement actifs, les modérés et les indépendants - le parti au pouvoir (cad celui qui a la MB) PERD quasiment à tous les coups, sauf circonstances exceptionnelles - en moyenne, les démocrates sont proportionnellement moins mobilisés aux mid terms, qu'ils aient la MB ou non Cette année, des choses sont différentes, notamment le niveau d'activisme, de financement et de mobilisation à gauche, suite à la rage permanente entretenue par les médias (quasiment tous enfoncés dans la vague anti-Trump et/ou d'ultra gauche bien-pensante/idéologique -sur les sujets sociétaux et politiques, nettement moins les économiques) depuis la campagne de 2016, et encore plus son résultat. L'affaire kavanaugh pourrait avoir démontré que cet activisme et cette rage permanente ont atteint un point culminant parvenant à inquiéter l'électorat républicain, sorti de sa torpeur, car touchant à ses stimulis particuliers (en général, la droite répond plus à la peur, la gauche au pessimisme, pour ce qui concerne le registre des émotions négatives). Malgré tout, il faut garder à l'esprit que l'élection de Trump fut tout sauf un raz de marée: HRC a gagné le vote populaire par 3 millions de voix (même si ce surplus s'est concentré dans les Etats ultra-bleus et très peuplés), et la marge de victoire du Donald dans 3 des 4 "swing states" cruciaux fut ridiculement petite, et en grande partie due à la désaffection d'une certaine portion de l'électorat face au choix proposé et/ou à la candidature Clinton (qui a fait fuir plus qu'elle n'a rassemblé, chez les indécis/indépendants, et les démocrates populistes). Je maintiens ce que je disais à l'époque: 2016, c'est plus Clinton qui a perdu l'élection que Trump qui l'a gagnée. Pour comparaison, dans les 4 swing states, malgré un accroissement démographique et un accroissement plus grand du nombre de citoyens inscrits sur les listes électorales (un acte volontaire aux USA, pas automatique), Mitt Romney en 2012 a emporté plus de voix que Trump en 2016.... Et il avait PERDU ces 4 Etats face à Obama. Ca devrait remettre quelques patates au fond du sac pour ceux qui veulent absolument voir une "vague" pro-Trump et/ou anti-HRC cette année-là. Le parti abstentionniste fut le plus fort. Encore plus révélateur: dans 2 de ces 4 Etats (Wisconsin et Michigan), la marge de victoire de Trump représentait moins de monde que le nombre de bulletins où la case présidentielle n'avait pas été remplie, ou bien son contenu été invalidé (une proportion en augmentation TRES substantielle par rapport à la normale). Quand aux sondages, on le rappelle régulièrement, mais faut continuer: ils ne se sont pas gourés en 2016! Ils indiquaient la tendance assez justement, dans la marge d'erreur acceptée. Ce qui a merdé, ce sont les monstruosités mathématiques tirées des sondages (et des excrétions de sondeurs en vogue à qui on demandait, moult dollars à l'appui, de produire ce qui était demandé par les rédactions) et traduites en "probabilités de victoire" (où HRC avait genre "99% de chances de l'emporter"....). Ce qui a merdé, avant tout, ce sont les médias, têtes parlantes et plumes "écrivantes" (si on peut appeler la chose ainsi quand c'est fait par idéologie, sur commande et/ou écrit avec le cul), qui avaient une narration à produire plus qu'une réalité à observer, qui voulaient peser sur le cours de l'élection, racoler pour créer de la polémique permanente et surfer dessus, se poser en autorités morales, et qui se foutaient bien d'observer la réalité de terrain hors des grandes villes des 5-6 Etats côtiers où ils sont situés (Californie, NY, Georgie, Floride, Washington -Etat et ville- et Illinois). Certains Etats sont plus durs à sonder (population peu dense, marché médias moins développé, organisations partisanes moins serrées, moins d'implication dans les partis....), mais dans l'ensemble, les sondages proprement dits tapaient assez juste. Et ce coup-ci, les sondages restent assez clairs, dans la mesure où on prend ce qu'ils ont à dire et où on n'essaie pas de leur faire dire plus: hors changements significatifs de dernière minute dans les circonscriptions concernées, les démocrates ont à ce jour encore un avantage, même s'il est devenu plus relatif. Il y a toujours des inconnues, et de possibles surprises de dernière minute (découlant ou non d'événements, grands ou petits, impactant les électeurs), mais cet avantage démocrate reste dans l'essentiel des zones concernées pour les élections à la Chambre. Pour le Sénat, il semblerait que les probas penchent de nouveau vers un maintien républicain, même si on est là à la merci d'un très petit nombre de campagnes électorales, donc de fait très individualisées autour des candidats et de leurs Etats.
  46. 1 point
    Comment la K-Pop a conquis le monde en une génération. Excellent article sur l'histoire du premier axe du soft power et produit d'exportation culturelle de Séoul, l'industrie musicale coréenne est désormais juste derrière la France et en croissance continue sur le marché mondial : https://mobile.francetvinfo.fr/monde/asie/musique-chirurgie-esthetique-et-politique-comment-la-coree-du-sud-a-conquis-le-monde-avec-sa-k-pop_2982557.html
  47. 1 point
    C'est plus compliqué que ça je pense: - un VL-Mica ça évolue beaucoup dans les basses couches de l'atmosphère, à forte densité. Pour un tir BVR à portée max avec une belle cloche balistique l'impact des frottements va être différent - en plus si le Mica NG est à double impulsion, la gestion de l'énergie peut être encore plus différente entre un tir du sol et un tir haute vitesse haute altitude. A vue de pif en considérant qu'on atteint 50% de la portée balistique théorique pour tenir compte des frottements, ça donne ça Mica VL: v0 750m/s, portée 28km Mica tiré à 1500km/h en haute altitude: v0=750+450=1200m/s, portée 72km Le 50% a l'air de marcher pas trop mal dans les 2 cas du coup Mica VL NG, portée=40km => v0=900m/s Mica NG tiré à 1500km/h en haute altitude v0=900+450=1350m/s, portée 90km Donc je dirais 90-110km pour le Mica NG dans les même conditions que le tir taiwanais, mais ce genre de calcul est très faux si il y a de la double impulsion. D'ailleurs c'est faux aussi en cas d'impulsion unique, vu qu'aller plus vite au début veut dire perdre plus d'énergie dans les frottements. Bref faut une vraie simu pour conclure. Sources https://therestlesstechnophile.com/2018/05/26/useful-physics-equations-for-military-system-analysis/
  48. 1 point
    n'exagérons rien non plus ... le Bolck 3 avec ses 180 km de portée change la mise. De plus en mer-mer il y a un phénomène incontournable, l'horizon radar. Pour taper au delà de 50 km il faut une illumination déportée ... tactiquement çà change beaucoup de choses. Non seulement il faut disposer d'un tel moyen (ce qui n'est pas fatalement acquis à tout coup) mais de surcroit il faut que ce moyen ne soit pas détruit ou obligé d'abandonner sa mission ... Bref avoir des missiles d'une portée énorme ne suffit pas. La guerre moderne est un entrelacement complexe de systèmes interdépendants. C'est cet entrelacement qui permet d'en exploiter les pleines capacités, sans cela leurs performances sont peu exploitées.
  49. 1 point
    Qu'il soit militaire, rallye ou 100% utilitaire civil, un Kamaz c'est plutôt beau, parfois plus qu'un unimog... en plus ils ont des idées marrantes dans leurs BE (mais adieu l'idée de l'autostop) : http://www.cardesign.ru/articles/projects/2010/06/16/3999/
  50. 0 points
    Comme d'habitude, tu mélange tout et confond tout et le contrat signé par le ministre vandeput. Chaque F35 coûtera 73 millions d'euros avec formation des pilotes et les munitions. Point barre Dassault est actionnaire de la SABCA qui ne travaille pas que pour Dassault. C'est décidé aussi pour 2 systèmes Reaper tiens comme notre voisin moralisateur. On reparlera du SCAF et du rafale dans 15 ans. J'attends les commentaires insultants comme d'habitude.