Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 12/01/2018 in all areas

  1. To start with, flooding occurred in three watertight compartments on board 'KNM Helge Ingstad': the aft generator room, the orlob deck's crew quarters and the stores room. There was some uncertainty as to whether the steering engine room, the aftmost compartment, was also filling up with water. Based on this damage, the crew, supported by the vessel's stability documents, assessed the vessel as having 'poor stability' status, but that it could be kept afloat. If more compartments were flooded, the status would be assessed as 'vessel lost' on account of further loss of stability. Tout d’abord, trois «compartiments étanches» à bord du «KNM Helge Ingstad» ont été envahis: le local groupe électrogène arrière, les quartiers de l'équipage du pont orlob et le magasin. Un doute subsiste quant à savoir si le local barre était noyé ou pas . Sur la base de ces dommages, l’équipage, appuyé par les documents de stabilité du navire, a estimé que le statut de ce dernier était «médiocre stabilité», mais qu’il pouvait rester à flot. Si davantage de compartiments étaient inondés, le statut serait considéré comme "navire perdu" en raison d'une perte de stabilité supplémentaire. « Next, the crew found that water from the aft generator room was running into the gear room via the hollow propeller shafts and that the gear room was filling up fast. From the gear room, the water then ran into and was flooding the aft and fore engine rooms via the stuffing boxes in the bulkheads. This meant that the flooding became substantially more extensive than indicated by the original damage. Based on the flooding of the gear room, it was decided to prepare for evacuation” « Ensuite, l’équipage a constaté que l’eau de la salle des génératrices arrière envahissait le local réducteurs via des arbres à hélices creux et qu’il se noyait rapidement. Du local réducteur, l’eau a ensuite pénétré et noyé les machines avant et arrière par l’intermédiaire des passages de cloisons des lignes d’arbre . Cela signifie que l'envahissement est devenu beaucoup plus importante que ne l'indiquent les dégâts initiaux. Le niveau d’envahissement de la tranche réducteur était tel qu’il a été décidé de préparer l’évacuation » On y voit peu plus clair avec ce rapport préliminaire - Avec 3 compartiments envahis ( 1, 2 et 3 ) le navire flottait , avec une ou deux tranches supplémentaires noyées ( 4, 5 voire 6 ) , le navire est perdu - Le noyage des autres tranches ne semblent pas en l’état des circonstances imputable à la brèche mais à des voies d’eau internes ; - Séquence de l’évènement ; A) collision et noyage instantanée des tranches 1, 2 et 3 B) la tranche 3 noie la tranche 5 via par le creux des lignes d’arbres , les ligne d’arbres sont creuses pour le passage des tubes d’huile d’alimentation du servo moteur d’orientation des pales implanté dans le moyeu d’hélice C) la tranche 5 noie les tranches 4 et 6 via les passages lignes d’arbre Mes commentaires ; Le creux des arbres doivent être parfaitement étanche vis-à-vis de tout entrée d’eau de mer accidentelle , pour cette raison je ne m’explique pas pourquoi l’eau est passée par là ; sauf grosse casse LA c’est incompréhensible ! En revanche je comprends très bien que des fuites aient pu avoir lieu au niveau des passages de cloison des lignes d’arbre et c’est bien ce que je craignais. Pour mémoire une ligne d’arbre traverse un certain nombre de cloisons ; cloison étambot et CPE ou WTB , à chaque passage il existe un dispositif d’étanchéité particulier ; - à la cloison étambot ou au tube étambot, point immergé donc en permanence en contact avec l’eau de mer on a soit un presse étoupe avec des tresses qu’il faut souquer de temps et temps, soit un joint tournant à face d’étanchéité radiale . La ligne d’arbre en rotation il faut obligatoirement un jeu fonctionnel ( sinon çà chauffe) donc on admet un taux de fuite aux tunnels à surveiller . A signaler que cette boite d’étanchéité est conçue pour tenir aux chocs mili - aux CPE, on a des boites d’étanchéité qui fonctionnent à sec durant la vie navire ; là aussi faut un jeu fonctionnel pour éviter que çà fume . Cependant en cas de noyade d’un compartiment , on doit pouvoir contenir l’envahissement à ce niveau qui dépend de la techno utilisée ; si tresses on resserre le presse étoupe , si joint à lèvre gonflable on active l’air comprimé , certain passage de cloison ont des garnitures qui se resserrent automatiquement avec la pression hydrostatique du compartiment envahi. Dans tous les cas ces organes d’étanchéité doivent être visités contrôlé lors périodes d’entretien , sont aussi important voire plus que des vannes de coque. Si en l’état, beaucoup de monde doivent serrer les fesses ; constructeur, concepteur ( mauvais design ? en tout cas ENORME pression sur Navantia ) , faut quand même comprendre qu’en terme de vulnérabilité le concept ligne d’arbre constitue un point faible . Mon petit doigt me dit que cette affaire ne va pas laissait froid architectes et divers responsables des flottes en service de par le monde et que des consignes de contrôles et questions doivent pleuvoir ici et là , parce que hein …………….. https://www.slideserve.com/benita/idriftsetting-fn-klasse-fregatt-utfordringer
    8 points
  2. Ben ça ne s'arrange pas la langue de bois : http://www.opex360.com/2018/11/30/comment-larmee-de-lair-imagine-son-futur-systeme-de-combat/ "Cultiver les forces morales" en "libérant les énergies", ça signifie quoi exactement ? Faut demander aux "intrapreneurs" de la "politique mémorielle", je pense.
    4 points
  3. Replay du documentaire sur "l'épopée des sous-marins français" qui est passé sur RMC Découverte le 29 novembre. Documentaire sympathique mais sans plus au niveau des informations pour qui connait, cependant pas mal d'images assez rares ! Enjoy ! (Dispo en replay jusqu'au 6 décembre). http://rmcdecouverte.bfmtv.com/mediaplayer-replay/?id=21278&title=L'EPOPEE DES SOUS-MARINS FRANCAIS
    3 points
  4. Un article super complet sur le stratobus, avec des infos venant de la conférence donnée par le responsable produit de Thales il y a quelques jours: http://www.defens-aero.com/2018/11/innovation-stratobus-thales-dirigeable-stratospherique.html On apprend entre autres qu'on pourra monter le radar searchmaster des atlantique II modernisés dessus. Ce radar peut détecter des cibles maritimes, aériennes et terrestres et faire de l'imagerie.
    3 points
  5. Ben justement, analyse foireuse. Pas sur l'iniquité de la situation (nous sommes d'accord) mais sur le rappel à la quasi-constitution rejettée en 2005. Si la concureence devrait être "libre et non-faussée", on aurait une base juridique solide pour plaider qu'elle est, en l'occurence : - non-libre, du fait de la position de monopole lourd et de l'abus de celle-ci, - et surtout totalement faussée, du fait de la distortion fiscale. Là, évidemment, on l'a dans l'os. Con, hein ?
    3 points
  6. Pourtant l'UCAV et les éléments permettant de communiquer en ambiance très contesté sont indispensable a les crédibilité du bordel ... Pour les communication ca passe : soit par des nuée de micro satellite en orbite assez basse très facile a lancé et ne craignant pas d’être détruit tellement il sont nombreux. soit par des aéronef "pseudo-statellite" rendant le même service com' que les satellite. Meme punition que ci dessus ... il faut des truc jetable puisqu'ils seront ciblé des le début de la bataille par les missile sol-air ou air-air longue portée. Pour l'UCAV ... c'est le seul engin qu'on puisse risquer pour le SEAD dans un environnement très contesté, contre des cibles "évanescente" très sensible au délai d'engagement. Au delà de ça ils peuvent servir avantageusement d'engin de soutien ... tanker ... relai com' ... pour les tache sensible qui ne nécessite pas un engin habité, là ou les A330MRTT et autre E3 ne mettraient pas les pieds. La vision relayé par l'image du dessus est assez old school en fait ... c'est la guerre d'hier plus que celle de demain.
    2 points
  7. Grève des imams ? Le Syndicat des imams menace d’une grève ! Après le rejet de leurs revendications par le ministère des Affaires religieuses, et en vu des problèmes socioprofessionnelles qui mettent en déficit le cadre de vie et le travail de l’imam, le Syndicat national des imams accélère le ton et menace d’une grève pour faire entendre leurs revendications. https://www.algerie360.com/le-syndicat-des-imams-menace-dune-greve/
    2 points
  8. Même si on est entré dans une "période de calme", les dangers restent latents. ca reste une time bombe pour plein de pays aux alentours. La Belgique craint une «nouvelle vague de djihadisme» http://www.lefigaro.fr/international/2018/11/30/01003-20181130ARTFIG00308-la-belgique-craint-une-nouvelle-vague-de-djihadisme.php La radicalisation en prison et le risque de récidive des condamnés pour terrorisme laisse planer sur le pays une menace persistante, alertent les services de renseignement dans un rapport publié vendredi.
    2 points
  9. Hmmm j'ai été voir le programme des Democratic Socialists of America... c'est pas précisément du François Hollande ni du Tony Blair effectivement ! Je me suis demandé ce que ça donnerait s'ils arrivaient un jour au pouvoir - et pourquoi pas ? Bien malin qui pourrait prévoir les suites politiques de la prochaine et dévastatrice crise financière - et j'ai eu deux visions : - Les dernières pages de la Foire aux Immortels de Bilal (désolé, pas trouvé d'image en ligne) où le héros se réveille après une révolution ayant chassé le régime fascistoïde établi à Paris par Jean-Ferdinand Choublanc et découvre que tout a changé. Ben oui, les maquillages noir et blanc signalant le soutien à l'ordre fasciste ont été remplacés par de beaux maquillages colorés - c'est que la gauche™ démocratique™ est au pouvoir, attention ! A part ça, le conformisme et l'adhésion obligatoire à la nouvelle doctrine officielle se portent bien, merci - Ronald Reagan à qui on aurait prédit au début des années 1980 que quarante ans plus tard une Russie ultra-capitaliste dirigée par un Tsar président conservateur soucieux du soutien de l'Eglise orthodoxe et de la lutte contre la décadence s'opposerait à une Amérique socialiste cheminant vers l'ordre anticapitaliste avec l'appui du féminisme ultra et des minorités opprimées... Il aurait été mort de rire devant une telle absurdité !
    2 points
  10. DIRECT. Suivez l'arrivée de la sonde Oisiris-Rex autour de l'astéroïde Bennu Par Joël Ignasse le 30.11.2018 à 17h40 Après plus de deux ans de voyage, la sonde Osiris-Rex arrive enfin à destination ! Suivez en direct, ce lundi 3 décembre 2018 à partir de 6h15, son approche finale vers l'astéroïde Bennu. https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/en-direct-suivez-l-arrivee-de-la-sonde-oisiris-rex_129887#xtor=CS2-37-[DIRECT. Suivez l'arrivée de la sonde Oisiris-Rex autour de l'astéroïde Bennu]
    1 point
  11. Pas faux mais c'est retournable comme argument.
    1 point
  12. En 2006 on parlait de lance-roquettes pour les frégates et /ou de canon 155 navalisé. Mais ça c'était avant, avant la suppression des FREMM AVT... Notons que que, contrairement à ce que certains prétendent, le besoin de taper à terre avec des canons était identifié. Besoin avéré avec l'opération Harmattan cinq plus tard et le développement de l'expertise amphibie. Il n'était alors pas question du fameux mantra "deux calibres pour la MN" Notons également que le 76 était considéré comme non pertinent et le 127 trop léger (toujours moins que le 76... ) Au même temps les "mêmes" expliquent que les canons contre les missiles c'est de l'ordre la foi religieuse (d'où l'absence d'artillerie secondaire sérieuse) On cherche désespérément à comprendre la logique des décisions...
    1 point
  13. Normal ce sont les plaques au sol qui font ce bruit.
    1 point
  14. Les équipages sont entrainés pour faire face à ce genre de situation. J’ai expliqué que les moyens de lutte contre une entrée d’eau ( assèchement épuisement) étaient limités à combattre des voies d’eau de 300/400 m3/h mais pas des envahissements ( > 1000 m3/h ) conséquents de plusieurs tranches. Par ailleurs ici le navire à pris de la gite rapidement avec perte du compartiment énergie arrière, donc seuls les diesels alternateurs du local TAG avant pouvaient alimenter les dispositifs d’épuisement sous réserve de pas trop de gite ; si > 20°, la plateforme a dépassé le stade de sécurité , elle est en « survie » bref le bord a fait ce qu’il a pu.
    1 point
  15. Tous les pilotes de STOVL savent se poser verticalement donc apponter, mais seulement les pilotes de la marine savent apponter leur CATOBAR. C'est pour ça que l'armée de l'air n'a pas de Rafale M, elle ne saurait pas s'en servir sur PA.
    1 point
  16. J'ajouterai l'invasion d'un pays souverain le Panama sous des prétextes divers, et la mort de plusieurs milliers de Panaméens du fait de cette agression. Ainsi que la première guerre du Golfe, menée pour libérer le Koweït qui avait été envahi par l'Irak, mais qui fut menée de telle façon - attaque sur des infrastructures civiles avec conséquences sur la santé publique - et surtout suivie par un embargo maintenu sous pression des Etats-Unis avec des conséquences si graves sur eau potable, traitement des maladies et mortalité infantile que son bilan "tout compris" dépasse certainement le million de victimes, en très grande majorité des civils, une grande partie d'entre eux des enfants. Ces faits ne résument pas le mandat du 41ème président des Etats-Unis, mais ils en font incontestablement partie. Ils me semblent personnellement plus mémorables qu'un "coup bas" du type casquette rouge incitant à faire bisquer "les médias". Plus propres aussi à nuancer un tableau par trop hagiographique de George H W Bush. Et on pourrait aussi le nuancer dans l'autre sens, ce qui me semblerait plus juste. Par exemple en disant que le criminel de guerre qui vient de mourir avait aussi été un soldat courageux pendant la guerre du Pacifique et a du moins été relativement prudent quant aux risques qu'il faisait courir aux forces armées de son pays, refusant d' "aller jusqu'à Bagdad". On peut aussi rajouter qu'il était très poli, paraît-il.
    1 point
  17. Pas de commentaire de Raoul?
    1 point
  18. Boeing given time till 2020 to show offsets work on naval jet https://economictimes.indiatimes.com/news/defence/boeing-given-time-till-2020-to-show-offsets-work-on-naval-jet/articleshow/66874523.cms
    1 point
  19. Il me semble bien que le plan était de n'avoir qu'un seul qui serve en fonction de porte-avion, tandis que l'autre serait rétrogradé en porte-hélicoptère quand il est disponible. L'astuce étant que le navire ayant la fonction "porte-avions" peut changer : quand le Queen Elizabeth est en cale sèche, alors c'est au tour du Prince of Wales d'avoir des avions, permettant la permanence à la mer de la Fleet Air Arm. Mais ils n'ont pas les moyens d'affecter les deux à la fois en porte-avions, c'est sûr.
    1 point
  20. La cible finale de l'ECUME reste à 15 par contre, si l'ECUME avait été vendue comme devant remplacer intégralement l'ETRACO, les marins rectifient le tir, MCO n'étant pas un fleuve tranquille, une dizaine de semi-rigides seront nécessaire pour remplacer les ETRACO. JMT explique que l'ECUME n'est pas intégrable à tous les navires.
    1 point
  21. Décès de Bush père, ex 41ème président des USA. Corentin Sellin en fait un portrait tout en nuance : j'avais retenu la stature pour la politique internationale (fin de guerre froide, etc), et passé à côté des coups bas (avec déjà des casquettes rouges "trigger the libs"). Fil twitter à dérouler EDIT : autre nécro en anglais par vox (média de "gauche": https://www.vox.com/policy-and-politics/2018/12/1/14313522/george-h-w-bush-dies)
    1 point
  22. http://seapowermagazine.org/stories/20181127-zumwalt.html l'article de seapower d'ou est tiré le tweet
    1 point
  23. Corporate bullshit. A force de novlangue d’entreprise y aura plus de soldat dans l’armée, juste des chefs de projets, des intrapreneurs et des influenceurs.
    1 point
  24. C'est eux qui sont mauvais, ils auraient dû utiliser "haven't seen action". :p "To see action" est un euphémisme anglais pour "se battre", ce n'est pas "to be seen in action" qui correspondrait à "être vu en action". (Littéralement, c'est "voir l'action".) WordReference me suggère "barouder" comme traduction, ce qui est sympa.
    1 point
  25. Oui mais dans l'équation est-ce vraiment la navy qui est le plus en danger ? Vaut-il mieux sacrifier l'aéronaval et son potentiel de projection ou les F-35 A alors que l'eurofighter peut faire une partie du travail ?
    1 point
  26. ce que veut envoyer raoul comme message pour qu'il reste en mémoire, ce que Modi & cie en croque, que ca soit un rafale ou autre n'a pas d'importance. L' Inde a de très gros problème d'infra structure et de transport,de gestion de l'eau et de tout à l'égout, la pollution, la pauvreté, de développement de l'économie, ca touche plus les gens et ca représente beaucoup plus d'argent que le contrat rafale. La Chine a une classe moyenne et une infr a structure qui se développe beaucoup plus vite que l'inde, c'est ce qui fait la puissance d'un pays.
    1 point
  27. Ca n'a rien à voir avec un problème de précision, c'est une question de spectre de détection.
    1 point
  28. http://www.navweaps.com/Weapons/WNGER_38cm_RTG.php
    1 point
  29. Je ne sais ce qu'il en est en Occident, mais toujours est-il qu'en Russie cette option est très clairement prévue ab initio sur le T-14 avec la capacité d'emport et de déploiement de drones de reconnaissance ainsi que de drones offensifs au départ de cette plate-forme.
    1 point
  30. Sinon, Donald Tusk vient de clarifier durement les choses : si l'accord est rejeté par le Parlement britannique le 11 décembre, la seule alternative sera sortie sans accord ou annulation de la sortie Soit dit en passant, je ne suis pas certain que Theresa May ait des raisons de se féliciter de cette clarification du président du Conseil européen Car sa seule et mince chance de faire avaliser l'accord à Westminster est de convaincre les travaillistes de soutenir l'accord, ou à tout le moins de s'abstenir (voir ici le dernier décompte des prévisions de vote). Elle cherchait pour cela à les convaincre que le refus de l'accord ne laisserait d'autre scénario restant que la sortie sans accord, afin qu'il soutienne l'accord qu'elle a négocié faute de mieux, même en se bouchant le nez. Or Tusk vient de rappeler lourdement que dans ce cas il y en resterait bien deux, qu'après un refus de l'accord par le Parlement le 11 décembre il serait encore possible d'annuler le Brexit ("pouf pouf alors on aurait dit qu'y se s'rait rien passé") C'est exactement l'espoir des travaillistes, c'est exactement la raison pour laquelle ils annoncent qu'ils voteront contre l'accord. Tusk vient de leur confirmer que leur espoir est réaliste. Ne leur restera plus après avoir descendu en flammes l'accord de sortie négociée qu'à provoquer des élections anticipées (ils savent comment faire, c'est sûr !), suite à quoi les travaillistes parviendront au pouvoir (bien entendu !) et organiseront un nouveau référendum (deux élections coup sur coup en trois mois campagne électorale comprise, aucun souci logistique c'est clair !) et bien évidemment les Britanniques voteront pour annuler le Brexit (comment pourraient-ils voter autrement ?) Même si le scénario que je viens de détailler peut paraître un peu aventuré (elle est jolie, ma litote ?), l'essentiel est que chez les travaillistes on y croit très fort, que le principal argument à la disposition de May pour les dégriser était l'équation "refus le 11 décembre ===> Brexit sans accord" et que Tusk vient de descendre cet argument en flammes. Il n'y avait déjà guère de chance que May parvienne à "retourner" les députés. Je soupçonne que les chances sont encore plus minces maintenant... voire que cette possibilité a tout simplement disparu. Brexit dur moins 119 jours
    1 point
  31. Qu'on commence donc par être capables de se défendre soi-même avant de faire croire aux autres qu'on peut les assister.
    1 point
  32. Je serai le président français j'avertirai les acheteurs européens du F35 que la France ne pourra les défendre si ces engins ne sont pas opérationnels
    1 point
  33. @TarpTentLes projets structurants de Plan De Vol présentés hier.
    1 point
  34. C'est à l'image de l'Union Européenne : désordonnée, complexe, à plusieurs vitesses, avec des éléments un peu redondants tandis que d'autres manquent.
    1 point
  35. Quoi ? Un post sans illustration ?! C’est quoi ce laisser-aller ?!! AU COIN ! Ça n’a effectivement aucun rapport avec le sujet. Je vais essayer de rattraper mon retard...
    1 point
  36. Oui. Mais le narratif subsiste parce que toutes les zones d'ombres n'ont pas été levées. De plus en plus d'indiens sortent du bois en disant "en fait c'est réglo". Mais d'autres sont encore manipulés par celui qui crie le plus fort. Et c'est dangereux. Trappier s'est démené devant des journaleux indiens qui découvraient le monde parce que personne n'avait communiqué avant cela sur les péripéties autour du contrat Rafale. Belles interview bien mises en scène. Il aurait fallu en montrer plus et donner dans le grand spectacle. Nous avons eu le soutien de Sitharaman lors des Economic Times Awards 2018 qui a fort bien résisté et renvoyé une journaliste dans ses 22 de maîtresse façon devant un parterre d'entrepreneurs et de journalistes. C'est très bien. Mais concrètement il aurait fallu pouvoir montrer patte blanche plus tôt, plus vite, et proposer une vision claire de l'ensemble de la procédure. Le sérieux et l'austérité médiatique de Dassault les ont une fois de plus désservis. Et bien sûr pour Hollande qui s'est fait manipuler, tout le monde a oublié sa rétractation, les trolls indiens sont restés sur sa déclaration première. Franchement si ça ne tenait qu'à moi j'aurais pondu un court docu-reportage balançant la sauce nucléaire sur la gueule de Plenel, expliquant point par point pourquoi Raoul prend les indiens pour des cons, etc etc. Et surtout montrant ce qu'il se passe concrètement: interviews des indiens formés en ce moment à Mérignac, explications techniques poussées, prospectives d'avenir, présentation des armements et systèmes, des capacités GARANTIES par contrat, etc. Quitte à donner dans le barnum à l'anglosaxonne pour enfoncer le clou façon charge à la baïonnette dans les tranchées. De la pure violence contenue mais exhalée dans chaque mot et chaque révélation. Quelque chose de sourd et froid, et néanmoins brûlant. Ça en aurait calmé plus d'un... Mais c'est aussi pour ça que je ne serai jamais diplomate.
    1 point
  37. Tes 2 points font parti bien évidemment de mes inquiétudes Cela dit, laisser la Bombe a des gens qui fonctionnent en mode féodal et sont capables sur un coup d’énervement d'envahir un pays voisin pour y mener un "ethnocide" ou de faire découper un opposant sur un sol étranger hostile, ca ne me rassure pas sur le niveau de responsabilisation que leur imposerait l'outil
    1 point
  38. Pour ceux qui s'inquiètent de l'état extérieur de nos PRE regardez celle-là attentivement je précise que c'est un DDG 51 US le Benfold
    1 point
  39. Il ne s'agit pas de devenir anti-allemand. Et pourquoi donc ? Juste de reconnaître ce qui est : l'Allemagne poursuit à travers l'UE des objectifs nationaux. Ce qu'il n'est pas question de lui reprocher, pourquoi serait-ce interdit, ou même critiquable ? L'Allemagne est une nation et un Etat, elle recherche ses intérêts... où est le problème ? Les naïfs n'ont qu'à s'en prendre à eux-mêmes. Notamment cette sorte particulière de naïf qui s'imagine que quand les Français oublient leurs intérêts nationaux au profit d'un prétendu intérêt "européen", les autres vont faire de même.
    1 point
  40. Energie éolienne : « les coûts de production augmenteront sous les effets de la guerre commerciale… » www.enerzine.com/energie-eolienne-les-couts-de-production-augmenteront-sous-les-effets-de-la-guerre-commerciale/25892-2018-11 La guerre commerciale et la fin du financement « bon marché » mettront sous pression l’industrie éolienne en 2019. Les fabricants européens d’éoliennes devraient conserver leur position de leaders pour les dix prochaines années a précisé la Coface dans un communiqué. A l’instar des autres énergies renouvelables, l’énergie éolienne a connu une forte croissance depuis le milieu des années 2000 dans le monde entier, grâce au fort soutien des gouvernements, à sa « compétitivité-coût » avantageuse (par rapport aux centrales nucléaires ou au charbon) et à un moindre impact environnemental. Contrairement à l’industrie solaire, la Chine n’a pas été en mesure de surpasser l’Europe dans le domaine de l’énergie éolienne car les fabricants chinois sont très dépendants du marché local et donc des changements dans le soutien public. La qualité réputée des fabricants européens repose sur un vaste écosystème où l’innovation et la concurrence sont encouragées ainsi que sur un développement global des ventes. Coface s’attend à ce que l’Europe continue à dominer au cours de la prochaine décennie, en raison de son avance technique et du fort soutien financier national et européen. L’énergie éolienne connaît une croissance rapide du fait de la baisse des prix de vente des éoliennes, mais cet avantage s’avère être un problème pour les fabricants car cela réduit leur rentabilité et peut impacter les investissements potentiels. De plus, les prix des matières premières sont orientés à la hausse et les coûts de production augmenteront en conséquence, car l’industrie est confrontée à de nombreux autres défis: La guerre commerciale en cours Les éoliennes étant principalement fabriquées en acier, l’industrie souffrira des mesures protectionnistes mises en œuvre depuis juin 2018. Les coûts supplémentaires induits par la guerre commerciale en cours ne se feront pas sentir cette année, grâce notamment aux contrats de couverture des risques et ceux négociés préalablement avec les fournisseurs, mais en 2019, les prix des matières premières devraient augmenter. Les coûts plus élevés ne se traduiront pas dans les prix de vente, mais auront une incidence sur les résultats nets des fabricants. Le financement bon marché semble terminé Jusqu’à présent, le développement des parcs éoliens a reposé sur des subventions publiques et un accès facile au financement. Compte tenu du durcissement de la politique monétaire américaine, de la fin de l’assouplissement quantitatif de la BCE prévue pour la fin de l’année et de l’arrêt des subventions par certains gouvernements, l’accès aux liquidités devrait devenir plus difficile. Cette situation intensifierait la concurrence entre les fabricants d’éoliennes, ce qui entraînerait une nouvelle baisse des prix. Coface prévoit plusieurs fusions au sein de l’industrie qui permettraient aux industriels d’atteindre une taille suffisante pour faire baisser les coûts des matières premières et des équipements
    1 point
  41. C'est quand même extraordinaire... Pourtant les exercices de tir contre la terre ça ne manque pas. Je reste persuade que nôtre système amphibie y est pour quelque chose. Il n'y pas de véritable "lobbying" amphibie dans la MN.
    1 point
  42. Carrément pas. La Chine a passe son pique de consommation de charbon depuis 2 ans et a réduit de manière significative la part du charbon dans la génération d'électricité. Il partent de loin mais on est carrément pas en pleine explosion du charbon en Chine.
    1 point
  43. De toutes les façons, ce n'est pas sérieux de faire des comparaisons économiques de modes de productions d’énergies aussi différents ; en particulier en ne prenant pas en compte les surcoûts de renforcement du réseaux et de construction de centrales conventionnelles en renfort pour faire face à l’intermittence des énergies renouvelables.
    1 point
  44. Avec retard …..qqes remarques et précision de ma part en complément et réponse aux points abordés Le pétrolier naviguait full , les écubiers dessinés en saillie pour des raisons évoquées étaient donc bas sur l’eau, à hauteur du bordé de la frégate .Sans vouloir rejeter la faute sur qui que ce soit , il est reconnu que les gros pétroliers sont délicats à la manœuvre en raison de leur taille, inertie toussa, chez nous les capitaines ont des formations spécifiques du genre de celles de port revel . http://www.fr.portrevel.com/ Bref ils sont lents , nécessitent des grandes distances d’arrêt , possible effet de squat en eaux resserrée ....etc Dans le choc de rencontre la frégate s’est donc faite encornée de haut en bas sur sa partie arrière tribord avec effet de soulèvement/rotation et une brèche en conséquence au dessus et en dessous de la surface en noyant plusieurs tranches arrières avec prise de gîte rapide sur tribord suivi de l’échouage . A signaler que dans la collision le pétrolier a perdu son ancre je crois , qq dizaine de tonnes avec un calibre de chaîne pourtant conséquent. La nature du choc obéit ici à une dynamique différente d’une charge TNT mine je pense , possible énergie équivalente dans un facteur temps toutefois différent. Les blindages ne renforcent absolument pas la poutre structure , le rôle du blindage est d’arrêter des balles de petits calibres pour des vitesses de 700/800 m/s , on utilise des aciers spéciaux à forte dureté brinell ou vickers d’épaisseur relativement faible. Comme déjà traité , La flottabilité d’un navire est lié au nombre de compartiments envahis qui se détermine à partir des longueurs envahissables. Cf vidéos explicatives en anglais https://www.youtube.com/watch?v=keK3l_Qfehk https://www.youtube.com/watch?v=Vymw5oq8S6k En principe sur les navires militaires de ce type dont Lpp > 91.5 m , l’étendue de la brèche c’est effectivement 15 % Lpp , on peut aussi considérer 3 compartiments envahis en situation critique . De plus je dirais que couler par l’arrière est plus dommageable en terme de stabilité de forme que par l’avant où tout enfoncement d’une tranche noyée aurait pour conséquence en raison du dévers d’augmenter l’inertie de surface de la tranche saine d’à côté tout ceci garantissant un couple de redressement > couple de chavirement. Quant à l’utilisation de ballast, je ne sais pas dire si ce navire est équipé de traverse d’équilibrage avec potentiel de redressement aux grandes gites stabilisées. Sinon interrogation sur l’impact de l’échouage et la potentielle aggravation ? de la situation et ce pour deux raisons me semble t il ; - cette classe de navire est équipée d’ailerons de stabilisateur non escamotables dont celui de tribord qui aurait pu être sollicité au poinçonnement, enfoncement de la mèche et voie d’eau supplémentaire - en outre un navire échoué outre le fait de provoquer une modification du métacentre et du centre de gravité , peut sur une petite surface ( roche) générer ponctuellement une réaction considérable sous certaines conditions hydrostatiques et que ce niveau d’intensité s’effort peut entraîner une ruine localisée et donc une brèche en plus . https://www.proliftbags.com/download/salvage.pdf cf chapitre 5 page 333 du pdf en lien si cette probabilité s’avère exacte on peut alors se trouver avec une tranche supplémentaire milieu noyée Ce plan extrait de cette vidéo montre l’organisation des tranches https://www.youtube.com/watch?v=NMK8OyKyMTw qqes fondamentaux à rappeler ; - il existe des cloisons et ponts étanches à l’eau (watertight) et à l’air ; gastight pour la citadelle NBC - Les tranches étanches à l’eau situées sous pont d’étanchéité sont testées à l’air au neuvage , on admet un débit de fuite d’air que l’on converti en fuite d’eau admissible donc rien n’est absolument étanche ! - L’accès aux tranches s’effectue par des descentes équipées de panneaux étanches ou par des sas avec portes étanches , - On limite les passages de câbles et collecteurs aux travers des CPE leur l’étanchéité est assurée par des manchettes avec vannes de sectionnement et boîte spéciale pour les câbles - Au dessus du pont au niveau des cloisons on impose des V-lines bd et td sujettes également à étanchéité en cas de gîtes - Au passage des lignes d’arbres les cloisons sont munies de dispositif d’étanchéité qui s’activent en cas de noyage , j’espère ! - Les dispositifs d’épuisement et d’assèchement éducteurs et pompes sont dimensionnés pour un envahissement progressif à débit limité . Ainsi sur la FAA Cassard , le dispositif d’épuisement de chaque compartiment propulsif est constitué de 2 électro-pompes de 200 m3/h , d’un éducteur de 100 m3/h , les autres compartiments l’épuisement est assuré par des moyens mobiles ; el-ppe submersibles de 60 m3/h et éducteurs de 15 m/h - Enfin savoir qu’une brèche d’un carré de 0.3 m de côté à 4 m sous la flottaison génère un débit d’envahissement de 1800 m3/h d’où la règle UK ; « une voie d’eau créée par un brèche de un pied carré ne se franchit pas » et que partant seul le compartimentage est garant de la flottabilité navire sous conditions évoquées plus ci-dessus . Pour finir j’ai du mal à penser que ce navire puisse être récupérer à cout raisonnable, perso c’est plié. On peut toujours laver à grande eau douce , injecter des tonnes de WD40 , faire des visites totale ou remplacer le matos elec sensible ….etc , restera toujours à refaire totalement l’isolation incendie et acoustique (des éponges) . Quand on sait qu’isoler intervient très tôt dans le processus construction , juste après les attaches , qu’en conséquence faut tout démonter , mettre à nu les locaux ………etc , alors autant faire du neuf et considérer la barcasse comme un magasin à canibaliser en pièces de rechanges
    1 point
  45. Un bâtiment dont dixit "on" ne sait que faire va remplacer un bâtiment dont "on" ne voulait pas ... C'est d'une imparable logique
    1 point
  46. Désolé, mais le TPP originel avait 2 grands aspects qui justifiaient sa perception de traité dirigé contre la Chine. (perception unanime du point de vue chinois et revendiquée par les alliés américains : ): Un groupe de libre-échange avec une forte croissance espérée, ayant assez de masse critique pour résister aux pressions économiques chinoises (style UE). La croissance aidant les membres, et devant inciter la Chine à demander l'adhésion et à se conformer à ses standards ... (30% de croissance en plus en 10 ans pour la Malaisie contre 0.2% pour les non partenaires) Mais aussi un standard de norme de libre échange qui aurait demandé de douloureuses réformes en Chine (et enlevé plusieurs de ses avantages concurrentiels actuels). Comme la fin aux aides aux entreprises publiques (pour l'export ou le développement international : qui a dit Belt & Road ?), la protection de la propriété intellectuelle (ahem espionnage industriel et cie), la protection des investissements étrangers, plus de protection des droits des travailleurs (et leurs salaires), plus de transparence, moins de corruption, etc. En gros, c'était une façon "soft" de pousser la Chine à rentrer dans le moule occidental ... Avant Trump et sans guerre commerciale ouverte. https://obamawhitehouse.archives.gov/blog/2015/02/18/president-obama-writing-rules-21st-century-trade (avis comparant les approches chinoises et le TPP) https://thediplomat.com/2018/05/tpps-regulatory-capitalism-and-chinas-belt-and-road-challenges/ sources Tu as raison de souligner l'aspect normatif ... sauf que c'est celui qui dicte les normes qui "gagne". Si ce n'est pas les USA (trade en $, bretton woods, etc), alors cela aurait été la Chine. Et c'est sans doute cette crainte qui explique que le Japon ait repris à son compte le TPP même sans les USA. https://www.bloomberg.com/news/articles/2018-02-28/japan-s-tpp-architect-warns-china-could-set-global-trade-rules http://www.businessinsider.fr/us/china-will-step-up-to-the-plate-on-tpp-is-japan-doesnt-2017-5 Tu noteras que la Chine exporte son matériel de sécurité (en Afrique, Amérique Latine, Asie), et du coup, commence à exporter aussi son modèle/idées/normes en matière de vie privée, surveillance, organisation de la société (crédit social ?). Je ne dis pas que les GAFA valent mieux, mais c'est assez différent des "normes" occidentales. Et avec le temps qui passe, ce sera un marqueur de domaine d'influence. (comme avant, la France imposait de facto ses normes/réseaux sur une bonne partie de l'Afrique...)
    1 point
  47. Je ne sais plus pourquoi j’avais en tête le fait que le Japon exploitait déjà des terres rares. J’essaierai de retrouver ça. Sinon, pour ces gisements en mer, beaucoup doutent de la faisabilité de les exploiter, et encore plus de la rentabilité des opérations (enfin, au prix actuel. Si ça monte significativement, il y a un moment où l’on atteindra forcément me seuil de rentabilité). EDIT : bon manifestement, je me suis trompé pour le Japon. J’ai trouvé un « dessous des cartes » qui pose bien la problématique (suite de diapos très lisibles) : http://ddc.arte.tv/cartes/671
    1 point
×
×
  • Create New...