Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 08/22/2019 in all areas

  1. 2 points
    Ils ont installé un nouveau sonar aussi pour la version marine sans doute.
  2. 2 points
    Mais bien sûr qu'il y a hiérarchie des fautes ! Des textes sacrés aux textes de lois aux décisions de justice à l'appréciation populaire : partout, de tous temps ! Tu racontes vraiment n'i m p o r t e q u o i. Et un gros poncif pour conclure...
  3. 2 points
    C'était du sarcasme, sur le même ton que ton post: je comprends en relisant que c'était pas aussi transparent que dans ma tête, mais calmos sur les réponses quand même.
  4. 2 points
    Oui je crois que Trappier a vu ça en 2015 quand il a décidé de passer la production à 3 par mois, mais le temps que la montée en charge se fasse il a vu que le temps Indien s'appliquait et il a décidé d'en rester à 2 par mois, parce qu'avec le temps Indien, on n'arrivera pas à produire les 450 Rafale avant que celui-ci ne soit obsolète.
  5. 2 points
    On est d'accord. Il y a un réel sentiment d'impunité dans le lobby agroindustriel. Peut-être aussi que la fragilité politique de Bolsanaro les incite à utiliser le moment présent pour pousser leurs pions.
  6. 2 points
    Pendant ce temps-là, GE demande le démontage et le rapatriement de ses GE9X d'essais pour modifications... Ça sent pas bon pour le calendrier du 777-9 (le 777-8 on n'en parle pas, le programme est gelé) https://www.air-journal.fr/2019-08-22-le-boeing-777x-prive-de-moteur-5214550.html
  7. 2 points
    C'est surtout que Bolsonaro n'as aucune limite, c'est du Trump.
  8. 2 points
    Encore des retards, on licencie du monde sur le chantier naval qui s'occupe des SNA Virginia et devra construire les Colombia mais les problème sur la nouvelle version des Virginia (combien, quel capacité de missiles) bloque le programme : https://www.defensenews.com/naval/2019/08/16/questions-about-us-navy-attack-sub-program-linger-as-contract-negotiations-drag/?utm_source=clavis
  9. 2 points
    Aucune chance ! L'OMC (WTO) n'est pas compétente en matière de commerce des armes et technologies d'armement - et heureusement, car sinon, les obligations de réciprocité et l'interdiction des mesures de protection des "champions" locaux seraient insupportables. Un contrat d'armement est un contrat d'armement, pas juste un contrat. C'est à dire que cela associe un volet commercial (le contrat de fourniture proprement dit, marchandises contre brouzoufs) avec un accord diplomatique (qui supporte l'autorisation d'exportation d'armement) et un volet purement politique. Rien n'est gratuit, mais on ne connait que le volet commercial. Les parties diplomatiques et politiques peuvent parfois avoir un poids insoupçonné qui ferait presque passer la partie commerciale pour une compensation, ne l'oublions pas. Les Turcs ont aussi été très contents d'avoir des américains sur leurs bases - et du matériel fourni à vil prix par ce grand allié - pendant des décennies ...
  10. 2 points
    La R&D dont ils ont disposé gratos pendant des années, le savoir-faire transmis et acquis grâce à l'industrialisation, ce qui leur permet d'envisager faire leur propre chasseur, et même de discuter de façon plus sérieuse avec les russes qui ne sont probablement même pas aussi bien équipés dans la plupart de leurs usines d'aviation. Voilà pour le dédommagement. C'est plus qu'honnête. Et dans tous les cas vu "the pain in the ass" qu'est devenue la turquie d'erdogan, je trouve même que c'est leur faire une fleur que de ne pas réclamer la cession des machines industrielles et suites informatiques associées. Le F-35 turc, c'est le nouveau F-14 iranien.
  11. 1 point
    "Erdogan défie Bruxelles et promet de poursuivre les forages turcs au large de Chypre" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/erdogan-defie-bruxelles-et-promet-de-poursuivre-les-forages-turcs-au-large-de-chypre-20190822 «L'UE qui a annoncé de prétendues mesures... ne nous nuit pas à nous mais à elle-même», a affirmé Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara, retransmise à la télévision. «Nous poursuivons nos activités d'exploration et continuerons à le faire avec une détermination inchangée», a ajouté le chef d'Etat.
  12. 1 point
  13. 1 point
    Bah c'est un peu de ça qu'on vit oui. Après c'est pas faute d'avoir chercher un format numérique, mais c'est ultra galère de contrôler les DRM. Au final j'aime bien le chemin je semble prendre la rédaction: une version papier, mais des articles plus ou moins anciens mis en ligne régulièrement pour éclairer l'actualité.
  14. 1 point
    Parfait! Ce type était un anti-Rafale convaincu, qui a été raconté que le rapport du CAG n'avait "pas la valeur du papier sur lequel il est imprimé". Partisan de la fake news du "scam", il s'était fait débarouler comme un charlot à l'époque. Souvenirs souvenirs: 18 décembre 2018: https://www.telegraphindia.com/india/rafale-issue-still-wide-open-chidambaram/cid/1679215 18 janvier 2019: https://www.ndtv.com/india-news/p-chidambaram-dig-on-rafale-deal-dassault-laughed-all-way-to-bank-1979726 15 février 2019: https://economictimes.indiatimes.com/news/politics-and-nation/cag-has-allowed-itself-to-become-a-joke-chidambaram/articleshow/67997629.cms?from=mdr 7 mars 2019: https://www.ndtv.com/india-news/p-chidambaram-demands-publications-of-rafale-deal-papers-2004102 10 avril 2019: https://economictimes.indiatimes.com/markets/expert-view/sc-convinced-that-earlier-rafale-ruling-requires-reconsideration-p-chidambaram/articleshow/68811868.cms Jusqu'au bout il avait insisté. Karma is a bitch.
  15. 1 point
    Comparer le rapport d'un exilé Tibétain face au Tibet à celui d'un Français face à l'Algérie, c'est gonflé. (L'exemple aurait été un Harki, à la rigueur...) D'emblée, par cette comparaison, tu fais de la diaspora tibétaine des colonisateurs. Ensuite, penser que quelqu'un qui a grandi au sein de la diaspora dans des camps de réfugiés n'a pas grandi avec un sentiment d'avoir été chassé de chez lui, c'est très gonflé aussi. Penses-tu que ses parents, voisins, amis, etc. ne lui ont pas transmis la culture tibétaine et le désir de revenir au pays ? Et l'histoire d'en avoir été chassé par les Chinois ? Enfin, réduire le désir d'avoir une nation libre, indépendante et souveraine à un "désir extraterrestre" qui "ne cherchent que la spiritualité", c'est gonflé aussi. Puisque tu as mentionné les Algériens, étaient-ils des extraterrestres pour vouloir l'indépendance ? Etait-ce une recherche de spiritualité ? Et pourquoi est-ce que la Chine a voulu reprendre Hong-Kong et Macao ? Pourquoi est-ce que les concessions étrangères ont disparues ? S'agissait-il de spiritualité extraterrestre ?
  16. 1 point
    Je n'en sais rien. Mes compétences s'arrêtent au domaine du concours complet d'équitation
  17. 1 point
    Ah non mais je t’assure que je suis bien politologue avec une spécialisation en relations internationales. Enfin, c’est ce qui est écrit sur le bout de papier coloré qui traîne dans une armoire chez moi entre deux Mickey Magazine Pour le sponsor: simple mon cher => Tupolev. Un MiG? Non mais jamais de brouettes chez moi! Hérétique! Heureux naïf qui pense que je suis payé pour écrire #RéponseUtileDuJour
  18. 1 point
    On a changé de réseau de distribution récemment, les numéros devraient arriver plus rapidement à domicile et en kiosque, mais il se peut que certains kiosques jusqu'ici desservis ne le soient plus, et vice versa. Huhu, ça fait plaisir ! :P
  19. 1 point
    With great powers comes great responsabilities
  20. 1 point
    EN gros Macron et Merkel se positionne pour dire au Anglais de ne s'en prendre qu'à eux-même et qu'il leur reste un mois pour prendre une décision sur un des schémas présentés par Macron : - no-deal - deal avec Back-stop - délai si référendum au choix sur le deal ou le maintien dans l'union. A l'issue de ce délai la porte sera fermée pour le dernier choix. Le peuple anglais ne sera donc plus dans la course et il ne restera que le parlement pour accepter ou non le deal.
  21. 1 point
    Non mais tu en rêves sûrement. Je me rappelles d'un post de parikrama qui évoquait cette stratégie des batchs pour éviter la lourdeur et la durée des compétitions. Je crois que ce qu'il voulait dire c'est que plus le MMRCAII (III ou iV) serait long plus le rafale avait ses chances compte tenu des volumes et de l'urgence pour l'IAF. A la toute fin même le MRCBF de la navy peut durer dans le temps et parallèlement se résoudre par un batch de plus.
  22. 1 point
    C'était quoi déjà ah oui Permanence et discrétion de l'action ^^ (comme quoi la continuité ça a parfois du bon ^^) Je connais la sortie
  23. 1 point
    J'aime bien regarder les séries : jolies filles, cascades, poursuites etc ça ne veut pas dire que je suis incapable de réfléchir. Bien sûr si la seule référence de réflexion c'est ces film/séries il y a un gros problème à savoir distinguer la réalité de la fiction : en général dans ces cas là on te propose un petit séjour dans une grande maison avec du personnel et des tas de petites pilules qui détendent ou font dormir. Allez hop toute l'Amérique sous Tranxillium/haldol et le monde ira mieux
  24. 1 point
    L'OMC : quelle police poure appliquer les décisions arbitrales ? Et Trump rêve d'en sortir... Bref : voie sans issue.
  25. 1 point
    Ou avoir les epics fails les plus puissant du monde ;)
  26. 1 point
    Bon offrir une vente immédiate ne signifie pas grand chose si ce n'est que si le client signe vite il pourra enchainer les livraisons. Plus sérieusement garantir la charge de l'usine de Nagpur est à mon avis l'un des autres buts de cette discussion de fin d'année. Par contre je pense que pour la com il faudrait plutôt avoir une ouverture de base en supplément des deux premières. Dans ce cas pas de développements spécifiques et une seule base ça fait bien un contrat moins important en coût. Et le prochain batch pourra être livré sur les trois bases existantes et avec un coût encore en baisse.
  27. 1 point
    @Scarabé Les cutters de la garde côtière sont ils équipés de sonars ?
  28. 1 point
    Oui c'est un mod de lockon, je connaissais pas, a voir s'il fonctionne sur DCS
  29. 1 point
    Toute personne qui pratique la moto peut le constater, autrefois je partais avec toujours une petite éponge pour faire la visière aujourd'hui un petit coup le soir suffit
  30. 1 point
    ...et disposer d'une capacité de première frappe nuc dans un pays fortement antirusse
  31. 1 point
    Ca me rappelle mon père ceuillant dans les alpages des feuilles très large d'n truc qui reszemble à de la rhubarbe (et que l'on retrouve partout ou il y a des vaches). Curieux, un randonneur lui demande : "ce sont des plantes médicinales"? Réponse : oui! du Torchecul vulgaris (authentique)
  32. 1 point
    Sauf que Taiwan n'est pas Mayotte et fonctionne un peu mieux, et que la Chine n'est pas les Comores. Qu'es-ce que la Chine ferait avec Taiwan, à part en faire un Hong-Kong bis ? Taiwan est un pays, plus une province de la Chine, ça c'était au XIXe siècle et avant.
  33. 1 point
    Lors de la phase de pré-étude du barrage des 3 gorges, l'attaque nucléaire et ses effets avaient déjà été étudiés. La conclusion sommaire est que "il n'y aura pas plus de dégâts secondaires que ceux générés par l'arme nucléaire elle-même". Des simulations réalisées montrent qu'une ogive de 3Mt devrait créer une brèche de 100 mètres sur le barrage, et l’inondation ainsi créée sera plus faible que celle de 1954. Ensuite, 4 km/s, c'est environ Mach 12 dans l'atmosphère, quelle arme conventionnelle tactique peut atteindre une telle vitesse avec la masse énoncée ? S'il s'agit d'un missile balistique, cette vitesse correspondrait à celui d'un IRBM de plus de 5000 km de portée. Une dernière donnée : la distance entre le barrage en question et Taipei est de 1200 km. Qu'est-ce qui peut survoler 1200 km au-dessus de la Chine sans être détecté ? Henri K.
  34. 1 point
    Foutre la pression sur la Russie, prouver le soutien US part rapport à la défense US, question diplomatique depuis que l’Allemagne et la France critique ces pays-là.
  35. 1 point
    Vrai, mais encore faut-il que les garanties que ces achats vont survenir et ëtre maintenus dans le temps soient présentes. Parce que 200 avions ça se fabrique pas et ne se met pas en service actif en 5 ans et que Modi a droit à une nouvelle échéance électorale en 2024. Je pense que personne en France ne veut d'une nouvelle affaire Navantia, au cours de laquelle DCNS a littéralement donné 40 ans de R&D française à son "partenaire" espagnol qui s'est empressé de le poignarder dans le dos au profit de Lockheed Martin. On ne donne pas les bijoux de famille en échange de promesses. On investit pas sans financement bilatéral. Et si le DRDO a cru qu'il pouvait en être autrement, il faut qu'ils arrêtent le chanvre (indien).
  36. 1 point
    Sondages pour les élections régionales du 1er septembre : https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/innenpolitik/id_86225238/landtagswahl-sachsen-umfrage-sieht-cdu-drei-prozentpunkte-vor-der-afd.html (6 août 2019) Saxe : CDU 28 (10 points de moins qu'en 2014), AfD 25, Linke 16, Verts 12, SPD 8, FDP 5 https://www.spiegel.de/politik/deutschland/landtagswahl-in-brandenburg-afd-vorn-gruene-legen-zu-umfrage-a-1281833.html (14 août 2019) Brandebourg : AfD 21, SPD 18.3, Verts 17.2, CDU 17, Linke 14.8, FDP 5.7
  37. 1 point
    Sacré personnage que le père Anastase Mikoyan ! Il aura survécu à Staline, aux purges, à la tentative d'une partie de l'ancienne équipe dirigeante de reprendre la main en 1957 et à la chute de monsieur K. Plus ou moins mis sur la touche par Staline à la fin de son règne mais qui a continué d'être dans le jeu politique jusqu'aux années 1960. Un des rares communistes de haut rang à avoir été aux États-Unis (deux fois, dans les années 1930 et en 1962, où il a pu rencontré des gens de renom comme Henry Ford en personne ou Kennedy sous son mandat présidentiel) et à en être revenu plein d'idées novatrices pour l'époque en URSS, notamment pour le secteur agroalimentaire : c'est par exemple lui qui y a introduit la crème glacée et le jus de tomate en boîte. Mais c'était surtout un fin politique, avec des capacités en économie (là encore, pas courant dans les années 1930) qu'il a employé durant la Seconde Guerre Mondiale (il s'occupait de l'approvisionnement et du commerce extérieur)... et surtout un foutu survivant. Il fallait oser maintenir le mariage de son fils avec la fille d'un haut cadre purgé par Staline (et lui envoyer sa propre voiture pour l'amener à la cérémonie), faire libérer un ami d'enfance en téléphonant directement à Staline pour l'entretenir de la chose sur la ton de la plaisanterie (l'ami en question se prénommant Napoléon, le NKVD l'avait arrêté au motif qu'il s'agissait d'un espion français... ça a tellement fait rire Staline qu'il a laissé Mikoyan le sortir de prison) ou envoyer une couronne de fleurs pour l'enterrement de monsieur K. alors que le Politburo refusait tout honneur officiel. Après, n'y voyez pas que le côté positif. Lui aussi a participé aux purges et a signé des listes de condamnations. Comme tous les membres de l'équipe de Staline. Au passage, il a soutenu son frère qui a eu du mal au début avec ses avions face à la concurrence de Yakovlev. Et il me semble qu'un de ses fils a aussi travaillé pour le bureau MiG. Une affaire de famille en somme.
  38. 1 point
  39. 1 point
    La partie sur les drones des technoguérillas est particulièrement intéressante. Pas seulement pour les hack mais pour l'emploi. En le lisant, j'ai vraiment eu l'impression que les théoriciens militaires tentent de nous revendre le discours sur la RMA en remplaçant "guerre infocentrée" et "transformation" par "IA"; "Intelligence arficielle" étant à prendre au sens de "Haute technologie" plutôt qu'au sens réel de l'expression. Je recommande de lire les deux PDF suivants avant de lire ce hors-série: Sur Pyramides // Mutations technologiques et transformations militaires : que reste-t-il du discours de la RMA ? Sur le site de l'IFRI // Focus stratégique 84 Intelligence artificielle: vers une nouvelle révolution militaire? (plus particulièrement les pages 56 à 59)
  40. 1 point
    Un b52h avec des armes nucléaires est un 6th pour sa létalité ?
  41. 1 point
    Un E-2D effectue un vol de 8h grâce au ravito, marrant qu'il ait fallu tant de temps dans sa carrière pour que le Hawkeye puisse être ravitaillé... http://www.air-cosmos.com/vol-record-pour-un-advanced-hawkeye-121695
  42. 1 point
    Oui d'après ce que j'ai compris les premières approches impliquaient des facettes, après à partir du B2 on a essayé des formes où le rayon de courbure n'est jamais constant. Pour le Rafale on a utilisé ce principe de façon "laxiste" (c'est une des différences entre le Rafale A et les Rafale opérationnels) c'est à dire que presque partout on a cette variation du rayon de courbure, mais quand le raccord entre deux zones où c'est appliqué est difficile eh bien on ne le fait pas et on a un "spike" donc les retours sont concentrés sur des "spikes" que l'on peut traiter avec des RAM ou SPECTRA. L'ensemble de ces "SPIKES" est un modèle de l'avion où l'on doit prendre en compte la rigidité et les évolutions. Pour un Tanker cela me parait difficile en effet de se limiter à quelques spikes.
  43. 1 point
    Vous avez bien lu le Sci-Fi Design series en bas de l'illustration? 3/11/11 : http://alternathistory.org.ua/kontsept-art-mig-41s-firefly-legkii-frontovoi-malozametnyi-istrebitel-5-go-pokoleniya
  44. 1 point
    Cela peut servir aussi à étudier des modifications pour rendre le Rafale plus furtif, où pour bien connaître sa SER (dans les différentes configurations d'emport) afin d'implémenter la furtivité active. Cela peut sans doute calculer la SER résultant de la superposition du retour naturel et d'un signal de brouillage. Il suffit de rajouter aux millions d'antennes du modèle, les 6 antennes de Spectra.
  45. 1 point
    Tout a fait d'ailleurs ce virage a grand vitesse a l’emmenait a passer au dessus de l’Espagne . Les actions les plus spectaculaires de l'AAF furent l'oeuvre de Mig 25. L'avion de chasse le plus rapide de l'histoire et volant le plus haut avait été acquis par l'Algérie au début des années 80 pour se doter de réelles capacités d'interception contre des ennemis ayant une aviation moderne (France, Israel ..) et pour effectuer de la reconnaissance loin des frontières sur les pays limitrophes et même ceux se trouvant sur l'autre rive de la Méditerranée. En 82 ou 83, les forces royales de l'air (FRA) ragaillardies par un un exercice aérien commun avec l'US Air Force se sont mis à voler de façon agressive et provocatrice tout au long de la frontière Algéro-Marocaine. L'Etat Major des forces aériennes décide alors de sortir le grand jeu, pour ce faire un Mig 25 fut secrètement déployé à Tindouf, arrivé à basse altitude et de nuit de d'Ain Ouessara. La configuration de la base aérienne de Tindouf est simple, la piste est dirigée vers le Maroc et généralement les avions les moins agiles la prennent à contre sens ou bien bifurquent rapidement afin de ne pas se retrouver de l'autre coté de la frontière. Les Algériens avaient pris l'habitude de monitorer les exercices Américains et Marocains ont attendu que tous les appareils se posent pour faire décoller le Mig25, qui prit rapidement vitesse et altitude, traversa de part en part le Maroc, puis, au dessus de l'atlantique, opéra une boucle et revint par le même chemin à sa base d'origine. Les Marocains tétanisés, n'ont fait décoller aucun de leurs chasseurs ni même activés leur défense aérienne. Depuis, raconte Tom Cooper, leurs vols sont devenus plus "diplomatiques". Il est rapporté aussi que plusieurs missions de reconnaissance Mig 25, furent entreprises au dessus du Maroc, pour ce faire, les Mig 25 décollaient de leur base d'attache de Ain Ouessara, allaient plein nord à toute vitesse (imaginez 80 kilomètres par minute), bifurquaient en méditerranée vers l'Ouest en survolant l'Andalousie pour traverser enfin du Nord au Sud le Royaume Allaouite et revenir à Tindouf. Entre temps l'opération aura affolé les défenses aériennes de plusieurs pays, qui ne pouvaient rien contre les performances de l'oiseau gris bleu. Ce sont ces survols intempestifs qui ont poussé l'Espagne à acquérir en urgence des F18 et une frégate Aegis. Depuis les années 90 et avec la dégradation de l'aviation Marocaine doublée de l'édification du Mur au Sahara Occidental, les tentatives d'intimidations Marocaines se sont réduites, les FAR comme les FRA se contentant de vivre à l'ombre du Mur de sable, loin des positions Algériennes qui ont su, depuis 1962, garantir l'inviolabilité du territoire national. http://secret-difa3.blogspot.fr/2011/11/top-secret-la-guerre-froide-aerienne.html
  46. 1 point
    Dès que les Soviétiques eurent connaissance du programme américain de bombardier supersonique XB-70 Valkyrie, ils décidèrent de développer un intercepteur capable de contrer cette menace. On peut établir le début de la conception du nouvel appareil en 1961. Bien que le Valkyrie fut ensuite abandonné, le programme du nouveau chasseur soviétique se poursuivit. Désigné d’abord comme le Ye-155, l’appareil reçut le nom de MiG-25, les analystes de l’OTAN lui attribuant le nom de code Foxbat (roussette). L’appareil devait à jamais conserver une grande partie de ses caractères initiaux, qui devaient d’ailleurs lui valoir une très flatteuse réputation à l’Ouest. Le MiG-25 fut construit autour d’un impératif de vitesse, devenant le premier appareil militaire capable d’atteindre Mach 3 (la vitesse prévue du Valkyrie) et entrant en service. Les développeurs de l’OKB MiG sacrifièrent tout à la vitesse, afin de répondre aux critères exigés par les autorités soviétiques. Le MiG-25 était un intercepteur pur, sa faible maniabilité lui interdisant le combat tournoyant. Il était pourvu d’ailes fixes, fines et fortement inclinées, avec des bords d’attaque également fixes. Les deux entrées d’air de l’appareil étaient à géométrie variable, un procédé courant pour les productions du Bloc de l’Est. Comme tous les appareils soviétiques, la qualité de sa construction était déficiente, les usines du complexe militaro-industriel n’étant pas réputées pour leur contrôle qualité. En revanche, le Foxbat était assez léger, incorporait un grand nombre de pièces en nickel et en titane, pouvait emporter quatre missiles air-air et enfin, disposait d’un puissant radar. Il suscita rapidement l’émoi, voire la terreur des officiels occidentaux, ce qui motiva ces derniers à lancer la construction d’un “Tueur de Foxbat”, le F-15. Les Soviétiques comprirent très vite que le MiG-25 pouvait s’avérer encore plus utile que ce qu’ils avaient prévu au départ. On envisagea de multiples versions du Foxbat, mais au final, l’interception et la reconnaissance furent ses fonctions les plus importantes. Dès le départ du programme, on avait envisagé cela, le Ye-155 donnant lieu à quatre prototypes, deux tournés vers l'interception (Ye-155P-1 et Ye-155P-2) et deux vers la reconnaissance (Ye-155R-1 et Ye-155R-2). Pouvant voler à Mach 3 grâce à une motorisation très puissante et pourvu d'un fuselage résistant aux hautes températures, le MiG-25 était naturellement un redoutable intercepteur, capable de monter de 0 à 35 kilomètres en moins de 5 minutes. Entre 1965 et 1978, pas moins de 25 records (vitesse, altitude, vitesse ascensionnelle) furent homologués par des exemplaires plus ou moins modifiés du MiG-25. Bien sur, à de telles altitudes, le potentiel de combat de l’appareil était très diminué. Mais il n’en représentait pas moins une terrible menace pour les bombardiers du Strategic Air Command et les appareils de reconnaissance. Principales variantes : - MiG-25P (Foxbat-A) : naît en 1959, entre en service trois années plus tard ; il constitue la version de base du MiG-25 ; les réservoirs de carburant remplissent près de 70 % de son volume interne ; l'armement est constitué de quatre missiles air-air R-40 (AA-6 Acrid ; deux à guidage radar et deux à guidage infrarouge) de grande portée ; les éléments marquants de l'avionique sont un radar RP-25, dérivé du RP-S utilisé par le Tupolev Tu-128, un détecteur d'alerte radar Sirena S-3M, un IFF et un système de navigation inertiel Polyot 1L. - MiG-25R (Foxbat- 8) : variante de reconnaissance, entrant en service dès 1969 ; plusieurs sous-versions en sont dérivées, dont le MiG-25RBSh (emportant un radar SLAR à vision latérale) et le MiG-25RBF (Foxbat-D) de reconnaissance électronique. - MiG-25PU (Foxbat-C) : biplace d’entraînement pour l’interception (une variante RU existe aussi, pour les missions de reconnaissance) ; un second siège remplace le radar normalement embarqué. - MiG-25PD (Foxbat-E) : version sensiblement améliorée, développée à partir de 1976, en partie pour pallier les renseignements obtenus par l’US Air Force sur le MiG-25P en 1976 (suite à la défection de Victor Belenko au Japon) et mise en service dès 1979 ; 370 exemplaires du MiG-25P furent rétrofités à ce standard, comportant notamment de nouveaux moteurs (R15BD-300), un nouveau radar RP-25M Saphir 25 (pourvu de la capacité look down-shoot down que ne possédait pas le RP-25 d'origine), une avionique améliorée et un armement diversifié (R-40, R-40T et R-60, ce dernier étant aussi connu comme le AA-8 Aphid). Par la suite, certains appareils recevront en plus un senseur IRST. Un total d’environ 1200 appareils sortit des chaînes de production soviétiques, entre 1969 et 1983, servant pour la plupart en Union Soviétique même. Toutefois, un Etat membre du Pacte de Varsovie, la Bulgarie, en reçut quelques exemplaires, ce qui normalement était impossible en pratique, l’Union Soviétique se réservant les intercepteurs à haute performance. Les exemplaires soviétiques passèrent après 1991 aux nouvelles républiques ex-soviétiques. Quelques clients export furent aussi livrés, même si en règle générale, leurs Foxbat étaient pilotés par des équipages soviétiques. Des appareils irakiens remportèrent les deux seules victoires confirmées pour le Foxbat, en 1991 (un F-18 de l’US Navy, dont la perte a été reconnue officieusement par la CIA, et dont l’épave a récemment été retrouvée en Irak) et 2003 (un drone MQ-1 Predator). A l’heure actuelle, le MiG-25 est encore utilisé par la Russie (peut-être 70 exemplaires), la Syrie (une trentaine), l’Algérie (qui en avait reçu 16 en 1979, et peut-être 4 exemplaires supplémentaires par la suite), la Libye (a reçu au moins 30 MiG-25PD, 5 MiG-25RB de reconnaissance et 5 biplaces MiG-25RU) et l'Azerbaïdjan. Les six exemplaires indiens ont été retirés en 2006. Un unique exemplaire est conservé en Arménie, à Gumran, mais il ne semble plus en état de voler. Dans tous les cas, les Foxbat encore officiellement en service sont très usés et leur activité potentielle est sujette à caution. En Russie (et peut-être bientôt en Syrie), le MiG-25 a été en grande partie remplacé par un autre MiG, qui reprend d’ailleurs une large partie de sa structure : le légendaire MiG-31 Foxhound (chien courant). Les MiG-25 eurent une carrière militaire notable et souvent méconnue. Ils furent utilisés à de nombreuses reprises comme appareils de reconnaissance, rôle dans lequel ils furent imbattables jusqu’à l’arrivée du Lockheed SR-71 américain. Plusieurs appareils soviétiques ont ainsi procédé impunément à des missions de reconnaissance au-dessus du territoire israélien entre 1971 et 1973, sans que les F-4 Phantom déployés pour les contrer soient jamais en mesure de les intercepter. L’Inde utilisa aussi ses Foxbat pour survoler le territoire pakistanais, là encore sans susciter de riposte efficace. En revanche, il semble que les Foxbat irakiens aient été dominés par les F-14 Tomcat iraniens durant la guerre entre ces deux pays, entre 1980 et 1988. On parle de onze appareils irakiens abattus, mais cela n’est pas totalement confirmé. La plupart des appareils survivants furent détruits au sol en 1991, par les forces de la coalition internationale. http://www.aviationsmilitaires.net/display/aircraft/125
  47. 1 point
    @ khairou: Je peux te dire qu'une fois, j'ai pu être témoin indirect d'un survol de MiG-25 du sud vers le nord de la France aux environs de 1989/90. Les F1 d'Orange n'ont pas réussi l'interception (et pour cause) et ceux de Cambrai, ont décollé trop tard. Ces derniers n'auraient pas pu faire mieux, mais au moins, illuminer la cible, histoire de dire:" t'étais dans ma fenêtre de tir." L'info, je l'ai eu au bar de l'escadron d'Orange et confirmée pas une connaissance de Cambrai. Mais tout ça est resté très discret et dés le surlendemain, plus personne en parlait.
  48. 0 points
    Y a pas de hasard... Incendies. La forêt amazonienne du Brésil brûle plus que jamais "Le nombre de feux qui ravagent la forêt brésilienne atteint des records, selon l’agence de recherche spatiale du pays. Soixante-douze mille feux de forêt ont été détectés au Brésil entre janvier et août cette année, selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE). C’est le nombre le plus élevé depuis que ce type d’observation systématique par satellite a commencé, en 2013." https://www.courrierinternational.com/article/incendies-la-foret-amazonienne-du-bresil-brule-plus-que-jamais
  49. 0 points
    Un exemple amusant/terrifiant de la possible erreur stratégique de Disney dans l'évaluation de son marché SW et l'impact de ses choix artistiques quand aux productions ciné/télé: outre l'espace SW dans les parcs, nommé Galaxy's Edge (pour l'instant un dans chaque parc américain; version française encore en construction), ils ont créé dans le parc de Floride un grand hôtel spécial SW, opérant en mode dit "LARPing", cad en immersion complète. Tout à l'intérieur est comme un jeu de rôle grandeur nature, cad les clients sont dans une "simulation" SW permanente, avec le personnel jouant des rôles, des "événements" (genre invasion de Stormtroopers....), et surtout, des écrans partout: pleins sur les murs, à la place des vitres (pas de vues sur le paysage réel).... Pour créer l'idée d'une croisière dans un vaisseau auquel il arrive des trucs. Je sais que le public US est meilleur client que nous autres Européens cyniques pour ce genre de trucs, mais j'ai du mal à imaginer déjà dès l'abord tant de demandes que ça, surtout dans le contexte de l'offre commerciale qui consiste en un séjour scénarisé de 3 jours, non sécable, non compressible ('me demande s'ils auront des cas de claustrophobie/neurasthénie dans un tel environnement), comme un JdR GN, le tout avec un premier prix à 3300$ (soit environs 1000 par personne/jour) pour une personne, et 7200 pour une chambre de 5, soit environs 500 boules par pers/jour (et ce sont juste les premiers prix). Y'a t-il réellement une audience pour ce genre de trucs à ce prix là? Quelque part, j'imagine la classe moyenne très supérieure et la classe réellement supérieure comme allant plutôt dans des destinations exotiques et/ou plus "culturelles", en tout cas la grande majorité. Et y'a qu'eux qui peuvent se payer un truc comme ça, sauf une petite clientèle d'hyper passionés prête à économiser longtemps pour ça. L'un dans l'autre, la stratégie m'échappe, parce que c'est pas un petit hôtel.
  50. 0 points