Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/03/2019 in all areas

  1. 5 points
    Si c'est une référence, je vois pas non plus. Peut-être que c'est juste a prendre littéralement du point de vue d'un rat. Les rats se font bouffer par les blaireaux normalement, donc le rat brexiter qui s'imagine que chaque rat aura un gros blaireau mort à bouffer grâce au brexit est un sacré crétin.
  2. 4 points
    Alors celle là est digne d'être encadrée ! La France a constaté que ses besoins étaient divergents du projet eurofighter et à partir de là a développé son propre avion qui lui convient à 100 % et a été commandé par trois pays exports mais c’est un échec ?
  3. 4 points
    Les milliards ça se trouve suivant l'objectif visé, seul le "courage" politique et la vision à long terme manque ! Pour un pays qui "dispose" de la première ZEE au monde, avec les tensions à venir à proximités de celles-ci, faudra pas la jouer "petit bras" si on souhaite les conserver ! Pour le moment, on ne peut pas dire que l'on en tire un grand profit contrairement à d'autres, par contre, avec le format actuel de notre marine il est illusoire de penser que l'on pourra surveiller/défendre toutes ces étendues efficacement. Le monde entier le sait et certains ne se gênent pas pour en exploiter les failles. A mon avis, la perte de souveraineté pour ces territoires et espaces maritimes sont actés depuis longtemps par nos élites, d’où ce format de plus en plus réduit de nos forces qui correspondra à terme à la défense de la métropole. J'aimerai me tromper mais vu ce que l'on a fait comme développements de ces territoires depuis des lustres, le système ne sera plus tenable éternellement, sauf revirement !
  4. 3 points
    Ta démonstration rend l'évidence plus visible... mais ce ton, quelle arrogance, tu serais pas Français ?
  5. 3 points
    "La Turquie veut renvoyer dans leurs pays les djihadistes capturés en Syrie" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-turquie-menace-de-renvoyer-les-djihadistes-dans-leur-pays-d-origine-20191102 "Nous n'allons pas pouvoir les garder jusqu'à la fin des temps (...) Nous ne sommes pas un hôtel pour les membres de Daech», a-t-il insisté."
  6. 2 points
    Ah ok et le Rafale est une réussite européenne ? Tu es sérieux là ? En gros les autres font de la merde mais c'est quand même de la faute de la France. Le F-35 aussi non? Car si on l'avait pris il aurait été meilleur. Et juste une chose admettons que l'on ai sacrifié la Snecma pour avoir la main sur la cellule, on fait comment pour faire passer aux allemands et aux anglais un avion polyvalent navalisé qui fait de la pénétration TBA pour un intercepteur pur. Car je te rappelle qui les anglais et les allemands ont décidé d'avoir un intercepteur pur, nous non.
  7. 2 points
    Un collègue m'a fait découvrir une parodie audio : Chtar Wars.
  8. 2 points
    Plus serviable surtout ... à l'époque l'armée turque contrôlait indirectement aussi le pays, ne pas oublier le coup d'état de 1971*, qui va serrer la vise de la société turc autant que chez son voisin grec. Guerre froide oblige les mouvements de gauche seront largement persécuté ou mis sous surveillance par le régime turc, d'ailleurs la CIA collabore étroitement avec les loup gris dans la chasse des communistes dans le cadre du Stay Behind initié par l'OTAN. Ensuite le caractère laïque de l'état turc est à relativiser, ce laïcisme est avant tout une mise sous contrôle des autorité sunnite du pays pour garantir l'unité à la fois ethnique et confessionnel du pays.(Car les autres minorités ethniques et religieuses sont ostracisées) * C'est après le coup d'état de 1980 ou les militaire prend définitivement le pouvoir
  9. 2 points
    Le Trieste Le Cavour
  10. 2 points
    La France est un pays de marins qui s'ignore; un pays qui se "pense paysan", encore, alors qu'il est essentiellement urbain et ouvert sur le monde et comme tu dis, détenteur d'un des espaces marins les plus importants au monde. Mais faut pas tomber dans l'alarmisme, même s'il y a un retard à l'allumage pour les moyens outremer, bon an mal an on tient le terrain et les moyens, POM, vont arriver d'ici 2 ans et tous en 5 ans, ce n'est pas grand chose à l'échelle de construction d'une marine. C'est un fait que la marine n''a jamais été au centre des préoccupations nationales, syndrome des frontières de l'Est. Faudra beaucoup de conviction pour changer ça.
  11. 2 points
    Un badger c'est un blaireau. J'imagine qu'il s'agit pour le rat de pouvoir garnir son garde-manger
  12. 2 points
    Bon ben, Gärtner était un chanceux par rapport à András Toma... "Le dernier prisonnier connu de la 2e GM libéré en 2000..." : https://www.39-45.org/viewtopic.php?f=30&t=51104&start=0
  13. 2 points
    KC-330 Cygnus avec des SLAM Eagle.
  14. 2 points
    Ce moratoire temporaire n'est peut être qu'une simple manoeuvre électorale: https://www.lemonde.fr/energies/article/2019/11/02/apres-l-annonce-d-un-moratoire-sur-le-gaz-de-schiste-la-sincerite-du-gouvernement-britannique-mise-en-doute_6017820_1653054.html
  15. 2 points
    Plusieurs vidéos remarquables issues de l'US Navy ===> Qu'est-ce que c'est ? Quelques observations, juste pour tenter de cadrer un peu les choses - Ces vidéos semblent authentiques : détails de la visualisation optronique infrarouge de l'avion de chasse, texture des images, commentaires audio. Ce qui ne prouve cependant pas qu'elles le soient - La Marine américaine a récemment confirmé officiellement l'authenticité de ces vidéos. Ce qui signifie qu'elles portent la signature de l'Etat américain - Les nacelles de visualisation optronique sont en mode "suivi d'objet", si bien qu'il est difficile d'évaluer la vitesse des phénomènes dans les deux premières vidéos. Dans la troisième vidéo, c'est possible parce que le fond n'est pas le ciel mais la mer - Il est remarquable que seul un fragment des deux premières vidéos ait été rendu public. Que se passe-t-il ensuite, comment le phénomène évolue-t-il ? On peut comprendre que seul ces extraits ont été rendu public car le reste est inintéressant. On peut comprendre au contraire que le reste n'a pas été déclassifié afin de ne pas compromettre des secrets militaires - Il est remarquable que ces trois vidéos aient impliqué le même type d'appareil du même pays : pourquoi à chaque fois des F-18 américains ? Faut-il comprendre qu'il s'agit en fait d'un seul et même événement, filmé à des instants différents ? Ou bien y a t il eu en fait d'autres observations de ce genre - simplement les autres nations concernées ont choisi de garder leurs enregistrements secrets ? Il serait difficile d'imaginer que les F-18 américains "attirent" spécialement de tels phénomènes... ? S'il faut en croire cet article il s'agirait bien d'événements différents, et ces trois vidéos ne seraient que la partie émergée d'un iceberg beaucoup plus grand d'observations de phénomènes non identifiés par des aviateurs - Voir encore la page Wikipédia sur l'incident de 2004 - correspondant à la deuxième vidéo - qui inclut des descriptions des événements par les pilotes concernés Quatre hypothèses 1. Une manipulation Certes, ces vidéos ont été authentifiées par l'Etat américain. Mais je crois que nous sommes tous adultes sur ce forum nous avons cessé de croire au Père Noël, ou que les Etats disent toujours la vérité. Ces vidéos pourraient être des faux, tout simplement. ===> L'hypothèse est valide, mais elle semble peu crédible : quand quelqu'un cherche à manipuler, il doit au moins avoir une idée de la réaction probable à ses artifices. Or, comment prévoir la réaction des sociétés, ou même de tel ou tel public, à ce type de vidéos ? D'autre part, beaucoup de personnes devraient faire partie de la manipulation, ce qui suppose un grand effort, et quel en serait l'intérêt ? ... Mais si les vidéos sont authentiques, alors : 2. Un phénomène n'impliquant pas d'intention Comme par exemple l'orage, la marée ou les remontées gastriques. En un mot : personne n'a voulu que cela arrive, il s'agit d'un simple phénomène naturel sans personne pour l'organiser. Or, non seulement je n'ai aucune idée de ce que cela pourrait être, mais plus important des aviateurs rompus à l'observation des phénomènes naturels ne semblent en avoir aucune idée. Ce qui implique qu'il s'agisse d'un phénomène naturel inconnu. Rare, et inconnu. ===> Hypothèse à la fois valide et crédible. On peut penser à la foudre en boule par exemple, phénomène naturel rare et encore pas complètement inexpliqué. On verrait donc sur les vidéos un phénomène naturel encore plus rare que la foudre en boule, et encore plus difficile à expliquer. Le fait qu'il ressemble beaucoup à un engin volant solide ne serait qu'illusion. ... Mais s'il y a présence d'une intention derrière ces phénomènes, alors : 3. Un phénomène impliquant une intention humaine S'il s'agit d'engins volants, habités ou non, il semblerait qu'ils doivent faire intervenir un mode de propulsion inconnu : aucun moteur classique n'est visible, pas plus que d'ailes ni d'hélices. La chose n'est pas impossible. Rappelons qu'une partie de la R&D militaire est totalement confidentielle. Il pourrait s'agir d'armes secrètes produites dans ce que les Américains appellent un "black program", un programme entièrement secret. Ces armes secrètes pourraient être américaines ou étrangères : de toute façon, les militaires américains ne seraient pas au courant. ===> Hypothèse valide, mais peu crédible. En effet, les différences technologiques entre les nations ou leurs armées, ou entre les objets militaires et les objets civils, ne sont pas si importantes ni durables que cela. Et les "programmes noirs" ne restent pas secrets indéfiniment non plus : par exemple, le premier avion furtif américain F-117 a été opérationnel en 1982, et déjà dans les années 1980 son existence faisait l'objet de rumeurs. Or, les premières observations de ce genre datent au moins de quinze ans (incident de 2004). Après tant de temps, ces supposées armes secrètes ne devraient plus l'être, et la technologie de leur propulsion devrait soit exister aussi dans le civil, soit du moins être compréhensible par référence à des technologies civiles existantes. ... Mais si l'intention derrière ces phénomènes n'est pas humaine, alors : 4. Un phénomène impliquant des êtres non humains Lesquels ? On peut multiplier les hypothèses : extra-terrestres surveillant la Terre, anges de Dieu, anges démoniaques, esprits, visiteurs d'un univers parallèle, êtres humains de l'avenir, etc... le point commun à toutes ces hypothèses est qu'il s'agira d'êtres inconnus à ce jour, ou dont l'existence même n'est qu'une hypothèse Rien de tout cela n'est impossible. Nous ne savons pas tout de l'Univers, il s'en faut de beaucoup. Un point commun cependant à toutes ces hypothèses : ces êtres non humains VOUDRAIENT être observés. En effet, si on est capable de se déplacer entre les étoiles, ou de passer d'un univers à l'autre, ou d'une époque à l'autre, à plus forte raison si l'on est un ange, on doit être parfaitement capable d'observer les êtres humaines sans se faire remarquer, de même que nous pouvons observer les fauves ou les singes sans nous faire remarquer à l'aide de caméras ou de traceurs GPS qu'ils n'ont pas la possibilité de comprendre. Ce qui pose la question de l'intention de ces êtres... pourquoi vouloir être observé, sans y aller carrément en s'annonçant pour ce qu'on est ? Quel serait l'effet recherché sur l'humanité ? On peut sans doute imaginer des réponses et des scénarios si on les cherche mais... on est en train de multiplier les hypothèses, ce qui n'est pas sain quand on recherche une explication ! C'est même l'inverse du principe de raisonnement du rasoir d'Ockham. ===> L'hypothèse est valide, mais elle est peu crédible. Parce qu'elle demande de multiplier les hypothèses, et encore parce qu'elle demande d'accepter des théories extraordinaires, en n'en proposant que des preuves bien faibles ! Peut-être sommes-nous visités par des extra-terrestres, ou peut-être par des êtres d'une autre dimension, ou peut-être Dieu envoie-t-il des anges nous faire coucou dans les airs... mais franchement, est-il raisonnable d'accepter une telle idée en se basant seulement sur quelques observations atmosphériques, aussi surprenantes soient-elles ? Une CONCLUSION Faisons les comptes : nous avons quatre hypothèses valides, dont trois sont peu crédibles, et une l'est entièrement. Le plus raisonnable est de privilégier la seule qui soit à la fois valide et crédible. Donc ces vidéos montrent un phénomène atmosphérique plus rare et plus difficile à expliquer que la foudre en boule, mais tout ce qu'il y a de plus naturel
  16. 2 points
    Certains dissidents ont soutenu la thèse d’un double jeu de gorby. Thèse reprise par Gérard de Villiers dans la série SAS, numéro 105 KGB contre KGB
  17. 2 points
    Si mon message passe pour déplacé, ignorez-le: ce n'est absolument pas le but, pas plus qu'il ne s'agit de manquer de respect à la mémoire des soldats maliens. Ceci étant, ce n'est pas la première fois qu'une attaque d'un camp de l'armée malienne fait plusieurs dizaines de victimes parmi les soldats avec peu ou pas de pertes mentionnées parmi les assaillants, aussi cela m'interpelle. Il ne s'agit pas d'hommes en mouvement, pris dans une embuscade ou autres, mais de soldats tués dans leur casernement a priori protégé étant donnée la localisation. Saint-on ce qui explique ces bilans terribles? Les assaillants étaient-ils très nombreux et les soldats submergés? Ou lourdement armés avec des blindés ou autres que ne pourraient affronter les soldats? Ou ont-il été surpris dans leur sommeil, ou tués par des traîtres ou éléments infiltrés? En d'autres termes, a-t-on une idée du modus operandi des assaillants, sans entrer dans des détails inutiles, qui expliqueraient ces bilans? Cela m'aiderait à mieux comprendre les enjeux purement militaires (notamment tactiques) du conflit et du contrôle du territoire face aux groupes armés dans la zone sahélienne.
  18. 2 points
    Alors là, en revanche, je suis effectivement d'accord avec toi et sans ironie. On est des gros ploucs, et ce de façon institutionnelle, lorsqu'il s'agit de vendre nos produits.
  19. 1 point
    Tout est dans le titre : un sujet sur les armes les plus connues ( Tigre etc … ), les plus dangereuses ( neurotoxiques, Me 262 etc.….. ) ou les plus ratées ( 80cm Gustav Gerät etc.…..) déployées ou imaginées par les dirigeants et ingénieurs allemands dans la seconde guerre mondiale Une règle toutefois : sourcer ses informations Mais la notion de source est à prendre au sens large : - livre ( dans ce cas auteur, titre du livre et si possible les pages ) - liens internet - ou expérience personnelle et professionnelle ( rencontres pro ou perso de la vie ) pour les plus expérimentés d'entre nous Le plus grand secret du 3ème Reich : le tabun Processus décisionnel : Au début de la guerre, les allemands et les autres puissances majeures produisent des agents chimiques qui datent de la première guerre mondiale ( Ypérite, Lewisite, Phosgène etc ….. ) En 1936, les allemands avaient toutefois découvert un agent radicalement différent ( le Tabun ) et ont commencé à construire une usine au site de Dyhernfurth en 1940 ( la production démarrera en juin 1942 ) après avoir démmaré une production « pilote » . Les caractéristiques des agents datant de la première guerre mondiale ( au moins pour les vésicants qui sont persistants ) rendent peu attrayants de commencer une « guerre des gaz » : - L’emploi de vésicants favorise en fait le défenseur qui peut freiner une offensive en traitant aux agents vésicants les zones de percées ennemies ( ce qui oblige alors à d’énormes efforts de décontaminations ). - Mais l’assaillant a souvent la supériorité aérienne ce qui lui permet de menacer en retour les arrières et les villes du défenseur. Fin 1941 ( entre novembre 1941 et janvier 1942 ) les services de l’OKH et de l’OKW chargés de la guerre chimique et de la logistique préconisent l’emploi d’armes chimiques contre l’URSS soit durant l’hiver soit au printemps en se basant sur les points suivants : - Le début prochain de la production du Tabun ( et envisagé du Trilon-46 ( c’est le sarin ) à court terme ( ça ne sera pas effectué )) offre aux allemands une supériorité claire dans le domaine des armements chimiques - Les renseignements collectés certifient que les alliés n’ont aucune substance similaire - L’emploi d’armes chimiques permettra de réduire la consommation de munitions classiques surtout que les soviétiques sont peu équipés en moyens de défenses contre les armes chimiques - - un test ( la gazage de Leningrad ) est proposé. L’idée générale est que l’armée allemande doit réserver à ses adversaires une surprise majeure par an et que 1942 doit être celle de la guerre des gaz. 3 éléments vont faire capoter ce début de plan : - La capacité logistique de l’Allemagne au début de 1942 est insuffisante pour déployer les stocks d’armes chimiques pour le printemps - Les unités allemandes et soviétiques sont trop imbriquées durant l’hiver 1941/1942 et le printemps 1942 pour initier une guerre des gaz ( la contre-attaque chimique soviétique infligerait de lourdes pertes aux forces allemandes encerclées ou semi-encerclées ). - Le choix de repasser à une offensive mobile et l’objectif de capturer des installations pétrolières non polluées interdisent l’emploi d’armes chimiques. Le 30 juin 1942, Hitler ordonne que les préparations industrielles et militaires pour engager une guerre des gaz au 1ier avril 1943 soient engagées. Les défaites de la fin de l’année 1942 font ressurgir l’idée d’employer les armes chimiques et Hitler ( à la suite de la capture le 27 janvier 1943 d’un bombardier britannique ayant des informations sur la possibilité que les britanniques initient une guerre chimique ) demande où en est la préparation allemande. En particulier l’idée d’employer l’arme miracle chimique pour percer les défenses soviétiques à Koursk avec un effort minimal de manière à conserver l’arme blindée pour l’exploitation se fait jour : toutefois Hitler hésite car révéler aux alliés l’existence du Tabun pourrait permettre aux alliés de rattraper leur retard et Hitler préfèrerait employer le Tabun contre les soviétiques uniquement si un débarquement occidental est en cours ou en préparation immédiate à l’ouest ( conférence du 3 janvier 1943 ) ce qui revient à dire que le corps de bataille anglo-saxon débarqué à l’ouest servirait d’otage vis-à-vis des occidentaux Muller précise que dans ce cas de figure, la supériorité allemande telle que demandée par Hitler était quasi-certaine jusque fin 1943 et que même si des carences existaient dans certains domaines, ceux en charges du programme chimique ( parmi les militaires ) étaient prêts à prendre le risque et n’avaient aucun doute quant à l’emploi et l’efficacité de l’arme chimique : - Au début de février 1943, le général Ochsner en charge des armes chimiques au sein de l’OKH ( armée de terre ) demande des instructions claires quant à l’emploi des armes chimiques et en particulier demande si on doit acheminer les armes chimiques des dépôts vers le front ( pour un emploi à l’automne 1943 ), le délai de préparation ( des troupes à la guerre chimique ) pour être prêt à l’ouverture de la guerre chimique est fixé à 6 semaines ( 11 février 1943) - Le 9 février 1943, c’est l’OKW ( commandement des forces armées ) qui indique que la préparation des munitions chimiques , ordonnée par Hitler, et le déplacement des dépôts vers le front ( c’est-à-dire les dépôts de groupes d’armées et d’armées ) est à réaliser. - Le 20 février 1943, le mot-code « Vase de cristal » est donné pour désigner l’ouverture de la guerre chimique La Luftwaffe en particulier est très favorable à l’emploi d’armes chimiques ( 26 janvier 1943 ) et se dit prête le 15 mars 1943 à déclencher des attaques chimiques massives avec la totalité de sa flotte de bombardiers contre les villes et forces ennemies ( on retrouve la même analyse mais abrégée chez l’historienne Marlis Steinert dans sa biographie de Hitler ), les décideurs militaires allemands pensaient dissuader les britanniques de tenir leur promesse d’aide aux soviétiques ( en cas de déclenchement de la guerre chimique uniquement à l’est ) en frappant les îles britanniques avec du Tabun si besoin. 2 facteurs vont finalement jouer contre l’emploi de l’arme chimique : - Les alliés ne débarquent pas en France en 1943 n’offrant pas leur corps de bataille en pâture aux armes chimiques allemandes - Les décideurs allemands se divisent sur l’emploi de l’arme chimique ( voir ci-dessous ) ce qui amène Hitler à rester indécis quant à l’emploi d’armes chimiques La conférence du 15 mai 1943 entre Hitler et les principaux experts de l’arme chimique est ainsi décisive : - Hitler est averti que les préparatifs qu’il a ordonné sont bien avancés même si des déficiences mineures demeurent restent à éliminer dans l’équipement de protection chimique de certaines divisions - Les experts annoncent toutefois qu’il faudra que la décision d’employer les armes chimiques et notamment l’arme miracle ( les neurotoxiques )soit suivie d’une réorganisation majeure de l’effort d’armement du Reich : Pour Muller, seule un conseil clair et unanime des conseillers en faveur des armes chimiques aurait pu convaincre Hitler à ce stade d’utiliser l’arme chimique à ce stade de la guerre. - Mais Otto Ambros prend le contre-pied de la position des militaires et annonce que pour le moment l’objectif de 1000 tonnes de Tabun par jour n’est pas encore atteint ( le chiffre de production atteint 1/3 de cet objectif à ce moment ) - Il annonce que ce chiffre ne pourra être atteint qu’en mai 1944 ( en réalité il atteindra 735 tonnes en mai 1944 ) et que le sarin ne sera disponible qu’à la mi-1945 - Ambros termine son rapport ( oral ) en décrivant le Tabun et le Sarin comme des armes d’ultime ressort. En mars 1944 ( le 20 mars 1944 ), Ambros effectue une seconde analyse indiquant qu’il est possible que l’ennemi possède aussi des agents similaires et qu’il n’y a pas de certitude quant à un monopole allemand dans le domaine des neurotoxiques ( il se trompe lourdement : les alliés n’ont rien qui approchent la létalité du Tabun et du Sarin dans le domaine chimique ) Pour en revenir à la conférence du 15 mai 1943, il en ressort que le développement des neurotoxiques doit être accéléré ( raisonnement similaire tenu par Hitler le 27 novembre 1943 ) : - Il est fixé à 2000 tonnes par mois pour le Tabun ( pour 1945 ? ) - - il est fixé à 600 tonnes par mois ( l’objectif initial est sextuplé ) pour le Sarin ( en 1945 ) sachant que l’usine produisant le Sarin doit être opérationnelle pour avril-mai 1945 Selon le point de vue de Hitler cela permettra d’assurer que la supériorité allemande en armes chimiques sera maintenue pour les 2 prochaines années et que les nouveaux agents pourront être utilisés en grandes quantités contre un ennemi non préparé dès la première phase décisive des opérations : l’utilisation du Tabun dès 1943 serait dans cette optique prématurée et compliquerait la tache de défaire le futur débarquement allié car il laisserait aux alliés le temps de rattraper les allemands. A partir de là les priorités dans le domaine de la guerre chimique pour l’été 1943 sont de préparer la troupe et les forces alliées à l’Allemagne à l’ouverture d’une guerre chimique par les soviétiques ou puissances anglo-saxonnes. Au début de l’année 1944, Ambros reçoit de nouvelles instructions lui confirmant que les armes miracles chimiques vont avoir une importance accrue pour repousser le débarquement : Speer et Ambros promettant à Hitler que l’emploi des armes chimiques sera possible en mai 1944 ( la production au 31 décembre 1943 atteint quand même 5230 tonnes ) mais Hitler hésite alors et dans 2 conversations avec le maréchal Antonescu ( c’est le dictateur roumain ) indique que l’Allemagne n’a pas assez de masques à gaz pour sa population ( il ordonne le 12 mai 1944 de produire 60 millions de masques à gaz pour la population civile ). Les militaires restent eux optimistes quant à des succès foudroyants permis par l’emploi du Tabun et du Sarin ( rapport de l’OKH du 24 août 1944 ). En octobre-novembre 1944, Goebbels et Ley ( un chimiste nazi ) vont voir Hitler pour lui proposer d’employer les armes chimiques ( Ypérites et Tabun ) contre l’armée rouge en intoxiquant 750 km de front en argumentant que les masques à gaz soviétiques ne fourniront aucune protection contre ces 2 agents : Speer et Ambros s’y opposent en argumentant que l’ennemi a probablement aussi des neurotoxiques prêtes à être employés et que la population allemande n’a pas de protection contre des frappes de représailles. Speer demande l’arrêt des productions d’armes chimiques mais Hitler ordonne le maintien de la production de Tabun à ¼ de sa capacité ( c’est-à-dire environ 250 tonnes par mois ) ( Source : Germany and the second World War volume V/II B pages 760 à 772 par l’historien Rolf Dieter Muller) Caractéristiques du Tabun : Il s’agit d’un agent chimique liquide qui présente toutefois un danger vapeur : www.xmsa.fr/doc/risque_chimique.htm D'autres composés chimiques sont à l'état liquide à température ordinaire (20 à 25°C), mais bien que leur température d'ébullition soit très supérieure à 100°C, ils émettent des vapeurs toxiques. C'est le cas de l'ypérite et des neurotoxiques organophosphorés du groupe des agents G. On parle alors de «danger liquide» associé à un «danger vapeur», lequel s'accroît à mesure que la température augmente. En 1936, les allemands découvrent les neurotoxiques qui présentent une létalité très supérieure aux agents toxiques découverts et employés jusque là : www.xmsa.fr/doc/tableau/figure34.htm www.xmsa.fr/doc/tableau/figure36.htm https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3148621/ La toxicité du Tabun est donc 4 à 7 fois supérieure aux meilleurs agents vésicants et 8 à 15 fois supérieure aux agents volatils ( Phosgène, Cyanure d’hydrogène etc…….. ). Le tabun est produit sous 2 formes : - Le TABUN A produit de mi-1942 à mi-1944 avec 5% de chlorobène dont la toxicité est réduite de 5% au bout de 6mois et de 20% au bout de 3 ans - Le TABUN B avec une dose de chlorobenène portée à 20% qui produit un agent plus durable dans le temps et un peu plus volatil source : War on Nerves de Jonathan Tucker L’usine de Dyhernfurt et les méthodes de production du Tabun : The Dyhernfurth Factory of Anorgana GmbH The site of the factory in Dyhernfurth (now Brzeg Dolny) was between the Oder River and the town of Seifersdorf (now Radecz). The properties were acquired by Montan beginning in 1940. The tabun plant began production in 1942; it was the second-largest producer of a single chemical warfare agent. The operating company of the state-owned Montan plant was Anorgana GmbH, a subsidiary of IG Farbenindustrie AG. The factory’s capacity was 1,000 metric tons of tabun monthly in 1944. Altogether, from June 1942 to January 1945, 12,753 metric tons of tabun were produced and filled in bombs and shells.62 The capacity of the tabun filling plant was 770,000 shells for the light field howitzer (lFH 10.5 cm), or 250,000 shells for the heavy field howitzer (sFH 15 cm), or 12,500 bombs monthly.63 The map of the factory makes it clear that it was possible to store tabun and the intermediate products for it at the factory. The shells filled with tabun (Green Ring 3) were picked up by the army munitions facilities, which were responsible for chemical weapons, with munitions trains. Consequently, the filled Green Ring 3 bombs were sent to the air munitions institutions for which they were intended. Other chemical warfare agents produced in Dyhernfurth included cyanogen chloride (T 150) beginning in 1943 or 1944, with a capacity of 20 metric tons monthly, and, in addition from 1943 or 1944 hydrogen cyanide (T 155) as well, with a capacity of 20 metric tons monthly, and Bi IV 99 (T 300), an alloy of arsenic, magnesium, and aluminum produced by wetting arsine. The planned capacity of T 300 production was 100 metric tons monthly.64 An experimental station for filling bombs with chemical warfare agents (e.g., Aeroform) in powder form was built at the end of the war in the HMa St. Georgen (Powder Filling Plant, Building W4 or 1003) (Preuss and Eitelberg 2001,162–65). https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-319-51664-6_16#Sec11 De façon synthétique ça signifie que les allemands militarisent leur stocks d’armes chimiques de 2 manières : - Soit dans des centres logistiques différents des usines de productions ( c’est le cas notamment pour l’ypérite ) - Soit dans l’usine de production de l’agent chimique ( c’est le cas pour le tabun ) même si à ce stade la munition est encore inerte ( la charge explosive puis la fusée ne sont vissées que plus tard pour des raisons de sécurité ( éviter d’avoir au même endroit une usine d’armes chimiques et une manufacture d’explosifs )). Fin 1944, l’armée allemande ( Heer et Luftwaffe ) effectuent un audit des armements chimiques prêts à être employés en cas de recours à l’arme chimique, le résultat compilé par l’historien Rolf Dieter Muller est le suivant pour le Tabun : Stock au 1ier décembre 1944 : 12441 tonnes ( contre 5230 tonnes au 1ier janvier 1944 ) Stock pas encore rempli dans des obus ( ça couvre aussi les bombes ) au 1ier décembre 1944 : 253 tonnes Stock militarisé au 1ier décembre 1944 : 12188 tonnes Sources : Rolf Dieter Muller tableau II.IV.37 , Germany and the second world war volume V/IIB. Muller ne precise pas la ventilation entre les différentes types de munitions et sur ce point les avis des historiens diffèrent : a) selon Tucker ( op cité mais pas de source citée dans son livre ), la production de munition chargées atteint : - 10000 tonnes dans des bombes de 250 kg ( charge d'environ 92 kg par bombe ) - 2000 tonnes dans des obus ( charge de 1.6 kilos par obus ) Toutefois le même et dans le même livre indique plus loin les chiffres suivants : - 71000 bombes de 250 kg remplies de tabun ( détruites par immersion en 1954 ) soit environ 6500 tonnes de tabun - 6000 tonnes de tabun dans des munitions d’artillerie b) L’historien Manfred Griehl dans « Last Days of the Luftwaffe » indique ( en se basant sur l’audit de la Luftwaffe de l’automne 1944 ) l’existence de 1160000 bombes chimiques dont 1600 remplies de tabun ( il s’agit de bombes de 250 kg ) Au final les britanniques indiqueront avoir identifié ( les bombes sont peintes de 3 cercles verts pour indiquer qu’elles sont remplies de tabun ) presque 71000 bombes remplies de tabun qu’ils ont gardé en stock 10 ans puisqu’ils ont immergé entre 1954 et 1956 ( https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Sandcastle ) Impact probable : a) Pour donner une équivalence chiffrée théorique ( « prolifération of weapon of mass destruction » page 53 ), 120 tonnes de sarin ( et donc 240 à 720 tonnes de tabun selon la source utilisée ) ont le même effet léthal ( mais pas matériel ) qu’une bombe nucléraire de type hiroshima ( et encore j’ai pris les conditions les moins favorables aux armes chimiques ) : ça signifie que les 12000 tonnes de tabun produits et prêtes à l’emploi au 1/12/1944 correspondent à l’équivalent de 20 à 50 bombes nucléaires prêtes à l’emploi dès l’automne 1944……. b) Opérationnellement Rolf-Dietter Muller précise( page 765 ) : - «Use of the chemical super-weapon, feverisly prepared for since the summer of 1942, might have made it posssible with minimal effort to force a breakthrough and thus save the precious armour for the pursuit. Hitler’s mmisgivings about using new weapon too soon, because this would give tne enenmy a chance to catch up by making a special effort, would have made the use of Tabun on the eastern front reasonable only if the invasion was expected in the west at the same time. In such a decisive battle German superiority, as demanded by Hitler, would as late as 1943 probably have been certain” - Si on extrapole à partir des données de l’année 1918 ( tirées de La Grande guerre chimique de Olivier Lepick ) ( c’est-à-dire 6.3 pertes militaires par tonne d’agent chimique utilisé ) et en tenant compte d’une toxicité 8 fois plus élevée ( moyenne de la CTL 50 de l’Ypérite et du Phosgène comparé à la CTL 50 moyenne du Tabun ), ça signifie plus de 600.000 soldats alliés mis hors de combat ( et pour une grande part tués ) soit l’équivalent de 40 divisions anglo-saxonnes ou 130 divisions soviétiques ( selon effectif réel de 1945 tirés de David Glantz : Soviet Military Opérational Art ) - Si on extrapole à partir de Harris et Paxman (« A higher form of killing » ), c’est-à-dire 16 tonnes d’agents par objectif tactique ( de la taille d’un bataillon ou d’un régiment, c’est-à-dire 2.7 km2 ), cela signifie 762 bataillons ( à minima ) alliés annihilés soit l’équivalent de 76 divisions anglo-saxonnes Conclusions : La raison pour laquelle les allemands n’ont pas employé les armes chimiques tient aux conditions d’emplois définies par Hitler. Hitler pensait ( à tort ) que les alliés seraient capable de copier ce type d’armes rapidement ( en un an selon lui ), il avait donc défini des conditions d’emplois strictes : - en priorité contre l’armée rouge ( car dans sa vision raciste du monde c’est moins grave, les masques à gaz soviétiques ne fonctionneront probablement pas et les alliés occidentaux ne vont peut être pas répondre ) - au cas où les alliés répondent, il faut à la fois avoir des stocks importants et une production élevée ( 2000 tonne de tabun et 600 tonnes de sarin par mois en 1945 sont planifiés lors de la réunion du 15 mai 1943 ) pour mettre mat l’adversaire en un coup ( une année ) - Il faut donc laisser le corps de bataille anglo-saxon débarquer pour le détruire avec les armes chimiques si les alliés répondent aux attaques contre l’armée rouge Ces conditions ne sont atteintes que durant l’été 1944 ( débarquement ) d’où la tentation d’employer les armes chimiques pour le débarquement mais Hitler s’inquiète des raids de représailles sur la population civile puis une dernière tentation en octobre/novembre …….. mais à cette date le professeur Ambros ( amené par Speer à Hitler ) indique au fuhrer que les alliés ont peut être des neurotoxiques eux-aussi…… De façon plus synthétique : avant 1943, employer des armes chimiques aurait été contre-productif pour une armée à l’offensive et à partir de 1943 Hitler a eu la trouille que les alliés aient les mêmes armes ou les copient très vite mais en ayant en plus la supériorité aérienne et industrielle. Les militaires ( OKW, OKH et OKL ) semblent avoir demandé l’emploi de ces armes mais ont été contrés par les civils ( Ambros et plus tardivement Speer ) inquiets d’éventuelles capacités similaires alliées. Epilogue : - les stocks de bombes de 250 kg remplies de Tabun vont être saisies par les britanniques et conservées pour éventuel emploi contre les soviétiques ( emploi théorique car les munitions ne sont pas compatibles avec les bombardiers britanniques et les fonds pour les rendre compatibles ne seront jamais votés ) avant d'être immergés au milieu des années 50 - l'usine de Dyhernfurth va être démontée ( en 1945 ) par les soviétiques puis remontée en 1947/1948 du côté de Stalingrad pour commencer la production de Tabun au profit de l'armée rouge ( avec l'aide d'ingénieurs allemands ) ce qui est fait dès 1949 ( arrivée des premières munitions neurotoxiques dans les stocks de l'armée rouge ) La suite à mon retour de vacances ……..
  20. 1 point
    Podcast sur le F22
  21. 1 point
    Non c'est une réussite: on a préservé notre indépendance contre la pression des européens. En quoi est-ce un échec financier? Il a déjà remplacé les Mirage IV, Jaguar, F-8 Crusaders, Mirage F1, Mirage 2000N, Super Étendards, et les Mirage 2000C quand les derniers seront retirés du service. Pour les Mirage 2000-5 ceux-ci mettent en oeuvre un armement qui au départ était réservé au Rafale, le missile MICA, parce que le Rafale mettait des plombes à arriver du fait de l'absence de commandes de l'état. La version -9 reprend carrément des éléments d'avionique du Rafale! Le -5 est donc plus un avion de transition, qui était le meilleur de ce qui était disponible pendant 1 ou 2 ans quand il est sorti. Il nous en reste 3 petites dizaines et ils resteront tant qu'il sera moins cher de les garder que de les remplacer par des Rafale. Pour le 2000D même principe, c'est un avion dédié qui est arrivé parce qu'il fallait quelque chose de plus sérieux que les F1 CR/CT pour l'air-sol de précision. Dernièrement le choix a été fait de les prolonger, mais pas ad vitam eternam non plus. Donc les Mirage 2000-5 et D seront bel et bien remplacés par des Rafale. Voir plus haut, tu te plains pour DEUX types d'avions qui ne sont en parc que parce que le Rafale n'est pas arrivé plus tôt. Comme pour tout les autres avions de combat du monde. Plus de types d'avions = plus de budget, ou alors c'est de l'achat sur étagère avec un contrat de mise en oeuvre externalisé. Les anglais ont abandonné leurs PA ponts plats TOUT SEULS alors qu'ils ont été les premiers à mettre en oeuvre des catapultes. Ils ont aussi abandonné leurs PA "ski jump" et les harriers qui allaient avec TOUT SEULS, personne ne les a forcés. Le "Sea Typhoon" était une blague potache. Alors... faire un PA avec les anglais... ??? Il faudrait déjà que les anglais soient eux-mêmes d'accord!!! La base de l'industrie "européenne" de défense c'est d'acheter américain. ON NE PEUT PAS VIVRE À LA PLACE DES AUTRES.
  22. 1 point
    Tiens LM se lance dans un nouveau projet : la course de drones automatisés : Bon tout de suite on pense que tout ça va être investit dans les remote carrier, les loyal wingman et autres bullshit... Sauf que n'oublions pas que nous parlons de LM, et voici donc le résultat des premiers essais :
  23. 1 point
    Ce serait un échec politique si les deux appareils était similaires or les deux correspondent à des besoins et des domaines d'utilisation différents. Comment veux tu mettre en coopération des pays qui ont des besoins différents ? Pour les porte-avions les anglais ont choisi une voie différente nous des catapultes eux non comment veux tu tu qu'on coopère ? Si tu avais parlé des multiples frégates ou corvettes européenne j'aurai peut-être été d'accord avec toi sur l'échec politique, mais au niveau des avions de combat non.
  24. 1 point
    Si le PA1 fait 120 jours de mer par an avec 2x flottilles et que le PA2 fait lui aussi 120 jours de mer avec 2 flottilles, il n’y aura pas de sous-utilisation. Donc le problème c’est bien d’avoir suffisamment de personnels aéro, d’avions, et de pilotes formés pour armer 2 GAE complets, soit 4x flottilles plus ce qu’il faut pour l’entraînement et comme réserve. Soit au moins 60 Rafale + 5 Hawkeye.
  25. 1 point
    C'est litérallement une charogne de blaireau que chaque rat aura pour lui tout seul. Mais c'est effectivement une parodie des promesses mirifiques comme quoi tout ira beaucoup mieux, économiquement parlant, après le Brexit.
  26. 1 point
    Ben quand on utilise le terme "vendeur de rêve" c'est péjoratif car en gros du vend du vent, on promets le paradis mais au réveil c'est retour à la réalité (cf F-35). Pour ce qui est de la production US ces dernières années on a plus des échecs ou des Demi-échecs que des réussites, donc oui pour moi en ce moment le matos USA c'est de la merde mais je précise également en ce moment car la vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain et vu leur surface financière ils peuvent rapidement remonter la pente du ils investissent de façon intelligente.
  27. 1 point
    Amal c'est un parti chiite, comme l'Hezbollah. Au départ Amal était lié à l'Iran, je ne sais pas si c'est encore le cas aujourd'hui, en tout cas ils ont perdu de l'audience face à la monte du Hezbollah. Mais, ce sont bien deux partis différents. Quand aux manifs actuelles, je ne suis pas avec assez d'attention pour donner un avis. Il semble, si j'ai bien compris, qu'Amal a attaqué les manifestants, donc la composition des manifestations est une question différente. Si l'on suit bien ce que dit Libanais, Bassil est dans le viseur car trop proche de Téhéran (pour mémoire, c'est un chrétien) Enfin, pour ce que j'ai pu lire ici ou là ces derniers jours, certains analysent le mouvement comme une protestation contre le système politique basé sur la répartition confessionnelle /clanique, ils veulent un Etat laïque quoi
  28. 1 point
    C'est une révolution, parce que c'est pas trop fait pour les piétons et les cycliste, je pensais que ca serait Paris qui aurait fermé aux voitures le centre de la ville pour du tout piéton et vélo. New York va dépenser 1,7 milliard de dollars pour des pistes cyclables L'objectif est de construire plus de 400 kilomètres de pistes cyclables et près de 93.000 m² d'espaces piétonniers d'ici dix ans. Par Le Figaro.fr «La façon dont nous planifions nos rues n’a plus de sens et les New-Yorkais paient le prix, déplore Corey Johnson qui a présenté le projet de loi et devrait se porter candidat à la mairie en 2021. Je veux révolutionner complètement la façon dont nous partageons notre espace de rue, et c'est ce que fait ce projet de loi». À New York, le nombre d'habitants qui font du vélo plusieurs fois par mois, a augmenté de 26% entre 2012 et 2017, selon le dernier rapport sur les tendances du cyclisme de la ville. Parallèlement, 25 cyclistes sont décédés cette année à New York, du jamais vu depuis 20 ans. À lire aussi : Plan vélo: comment la France veut redevenir un pays de cyclistes https://www.lefigaro.fr/flash-eco/new-york-va-depenser-1-7-milliard-de-dollars-pour-des-pistes-cyclables-20191102
  29. 1 point
    Ou plus simplement, sachant que Donald n'a pas d'opinions en propre, quelqu'un ou un groupe de son entourage l'a convaincu que les relations avec la Turquie sont plus importants que de soutenir les Kurdes de Syrie.
  30. 1 point
    Aoun et Bassil rassemblent leurs supporters devant le palais présidentiel. https://www.lorientlejour.com/article/1193716/jour-xvii-les-partisans-du-cpl-affluent-en-masse-a-baabda-en-soutien-a-aoun.html Bassil était l’homme dans le viseur de ceux qui ont détournés petit à petit la révolte populaire. Il était censé devenir président dans peu de temps, mais certaines puissances étrangères considèrent qu’il a de trop bonnes relations avec Téhéran pour accéder au poste. C’est pour ça que 90% des slogans des manifestants le visaient alors qu’il n’a même pas detourné 1% de ce que les autres ont fait.. et surtout l’élite politique sunnite, tels que les Hariri, Fouad Siniora (le pire), Najib Mikati..
  31. 1 point
    Voilà. C'est "Brexit = nazis". C'est pas du tout contre-productif bien sûr. Au passage, moi c'est dans la GB actuelle que je trouve qu'il est difficile de survivre... Pays dystopien où tu finis en taule pour avoir "mé-genré" ("misgendered") quelqu'un, et où des horreurs absolues comme l'affaire de Rotterham peuvent se produire impunément sans que personne ne s'en préoccupe... Étrangement je trouve cette grande-bretagne-là bien plus proche du monde effrayant que veulent décrire les scénaristes... Ce qui ne fait pas de moi un brexiteur enragé pour autant.
  32. 1 point
    Quelqu'un comprend ce que veut dire "every rat gets a whole dead badger" dans ce contexte ?
  33. 1 point
  34. 1 point
    On n'a pas assez parlé de l'impact du Brexit sur les rongeurs :
  35. 1 point
    Surtout il le travaille depuis des mois pour obtenir ce qu'il veux.
  36. 1 point
    N'oublie pas que jusqu'à l'après 2ème GM, l'Ile de France était la première région agricole du pays, ou l'une des premières, et la première région viticole. De la patate autour de Paris, il y en avait (il n'y en a plus maintenant que dans les institutions ), tout comme une immense variété de productions de haute qualité, parfois uniques (les murs à pêches....). Donc non seulement il y avait la matière première (huiles d'arachide, de tournesols ou animales aussi), mais c'était -évidemment - le top du top. Et oui, il faut dire ça tout haut sur le topic de la Belgique. Ca s'appelle provoquer. Ou troller, pour les mauvaises langues....
  37. 1 point
    C'est un poste à proximité de la Réserve d'Ansongo Ménaka, une sorte de forêt sahélienne entre le Mali et le Niger qui est visiblement un sanctuaire pour ces terroristes. Si on plote les attaques récentes elles sont soit à proximité de cette zone, soit son équivalent entre le Mali et le Burkina Faso (Réserve sylvo-pastorale et partielle de faune du Sahel) Il s'agit des deux zones vertes sur la carte ci-dessous : Donc des zones semi-boisées, peu ou pas de route, des assaillants qui quittent le couvert de la végétation au dernier moment en moto et en pick-up pour lancer des raids ou placer des IED sur les routes. Ce sont dans ces zones vertes (enfin la zone Ansogo Menaka, le Burkina Faso ne semblant pas très ouvert à l'idée de patrouille étrangère sur son territoire) que une patrouille de commando française sur pick-up a récemment débusqué un GAT d'une dizaine de combattants qui a été "destructuré". On sait où chercher...
  38. 1 point
    EErdogann'a fait que profiter de la décision unilatérale de Trump, rien de particulièrement difficile.
  39. 1 point
    Oui mais bon pour être un bon marchand de rêve, il faut avoir la puissance US derrière. Sinon on fini comme les pays de l'eurofighter on vend monts et merveilles mais au final les clients potentiels se rendent compte de la supercherie et tu ne vend pas plus d'appareils que le voisin qui a fait un bon produit sans mentir sur les capacités.
  40. 1 point
    Je signale un blog qui raconte comment le gouvernement estonien a mis en place un centre peu avant le putsch qui lui a permis de maintenir des communications internes et externes et de brouiller les radios des forces soviétiques déployées à Tallin pendant le putsch : http://estonianelectronicwarfare.blogspot.com/2015/09/1.html
  41. 1 point
    Ce qui nous manque, ce sont des commerciaux et des marchands de rêve.
  42. 1 point
    Perso je pense envoyer un scenario à Cameron pour relancer la franchise. Ça s'appellerait "terminator origin" : en effet, si on avait tout faux sur l'origine de skynet ? L'idee serait qu'on pense qu'un aspirateur robot, qui en aurait marre de ses proprietaires crades comme des porcs, ecrive un manifeste lu par les autres appareils connectés. Les actions de guerillas (air vicié, Tesla crashée,...) changeraient de niveau quand le manifeste atteindrait le reseau militaire. John Connor enverrait une femme noire spécialiste des appareils menagers dans le passé pour retrouver cette machine zéro et l'eradiquer. Elle serait protéger par une femme hispanique, parce que l'air de rien, une noire et une mexicaine passeraient inaperçues dans n'importe quel sofitel. De son côté skynet enverrait une blonde sculpturale au corps parfait (bah oui, la dictature de la beauté et de la minceur). Celle ci ne serait pas super musclée, mais pheromonale, afin de manipuler à sa guise les faibles mâles (que des porcs sans cerveau). Pas besoin de grandes courses poursuites (deja un créneau dans un parking devrait nous tenir en haleine 5 minutes), des bastons entre gonzesses (donc à musculatures égales) sous la pluie, des nanas aux personnalités fortes, de vraies questions existancielles dedans en option (genre black widows qui se demande si elle n'est pas un monstre vu qu'elle n'a pas d'uterus), des mäles attaquant en hordes sauvages... Pour les decors, je propserait le retour aux isees simples :3 unitès de lieux dans un laps de temps restreint (pas plus de 24 heures) : arrivée en ville, action a la campagne (picturale et magnifiée), final dans la petite ville.
  43. 1 point
    Petite intervention, non pas sur un domaine technique (je ne saurais comparer mes connaissances à celles d'autres intervenants) mais plutôt sur celui de la construction de la réflexion. Un programme tel que celui que nous évoquons, entendu un investissement de plusieurs milliards d'euros et un engagement sur des décennies (plus que deux ), est si important qu'au moment de la découpe de la première tôle, la totalité des options potentielles ont probablement déjà été envisagées. Depuis plus de dix ans que ce projet existe, et maintenant qu'il semble prendre un élan supplémentaire, des professionnels autrement plus compétents que nous (pardonnez, mais je l'espère bien) y réfléchissent. Vous me direz : peut-être qu'ils se sont trompés, qu'ils n'ont pas envisagés cette solution. Certes, c'est possible. L'histoire le montre bien, des programmes furent menés à bien dans une version inadaptée du fait d'erreurs conceptuelles, d'entêtement, d'intérêts ou de choix douteux. Mais, dans le doute, pour un programme si coûteux, je préfère accorder ma confiance à ceux chargés de concevoir ce PA. Après, la question de l'intégration de nouvelles-technologies permettant de faire "plus avec moins" est une autre question : celle de l'intégration industrielle. De fait, si le successeur du CdG est pour l'instant annoncé plus grand que ce dernier, c'est probablement du fait d'une très bonne raison.
  44. 1 point
    Hein? C'est quoi cette histoire d'accélération? Ce n'est pas une voiture ou un avion. Ce qui fait l'accélération ce n'est pas du tout la même chose (ie, un pic de puissance) car l'on ne se trouve pas dans les mêmes échelles de temps. Un navire qui accélère prend sa vitesse en plusieurs minutes, en ayant réglé directement sa puissance motrice à celle de la vitesse finale souhaitée. Mais alors, pourquoi dit-on d'un navire qu'il accélère vite par rapport à un autre qu'il accélère lentement? En fait la question porte sur le temps de mise à disposition de la puissance. En combien de temps on peut coupler les sources d'énergie nécessaires. Par exemple, sur un navire CODAD, il y a deux diesels par ligne d'arbres (cas des FAA type Jean Bart). Admettons que le navire soit dans sa gamme de vitesse où il tourne sur un moteur par ligne d'arbres, mais qu'il doive monter en allure au delà de cette gamme. Il faudra donc passer à 2 moteurs par ligne d’arbres. Cela implique une séquence de démarrage, de montée en vitesse moteur, de couplage, puis de montée en puissance. C'est cette séquence qui peut prendre du temps (jusqu'à 15 minutes selon les technologies employées) et fait que au final le navire accélère lentement : l'accélération ici considérée est le temps mis pour atteindre la vitesse finale, et ne se mesure pas en m/s². Ça c'est un raisonnement pourri. Sur les deux points : D'une part, les éléments de détection en sont pas à la limite de leurs possibilités pour qu'un facteur 1.5 dans la taille fasse qu'ils acquièrent ou perdent la cible. D'autre part, en quoi avoir un garage vide poserait problème? Ce n'est pas parce qu’il y a la possibilité de stocker des avions que lesdits avions sont achetés. Sinon l'Armée de l'Air aurait conservées ses bases aérienens, et elles e seriaent naturellement (?) peuplées d'aéronefs. Davantage de place c'est davantage de flexibilité avant tout. Poids ne veut pas dire taille. Poids est lié au volume. Dont la taille est la racine cubique. Doubler le déplacement ne multiplie longueur, largueur et hauteur que de 1.25. Mais les avions sont plus gros que les SuE, Crusaders et Alizés (et pas Alizée :D ). La surface de pont occupée par le GAE n'a pas diminuée, au contraire même. FREMM (6000t) : 8 milliards pour 8 navires (somme dépensée par le Parlement pour le programme complet, avec infrastructures formation et le MCO initial) FDI (4000t) : 5 milliards pour 5 navires (somme prévisionnelle dont le périmètre n'est pas encore connu, notamment sur les infrastructures) Non, définitivement, pas de lien avec la longueur ou le déplacement des navires.
  45. 1 point
    Faut-il en rire ou pleurer ? AMRAAM Remote Support Equipment (ARSE)... https://www.wordreference.com/enfr/arse
  46. 1 point
    Pour illustrer mes propos, voilà un exemple de phénomène lumineux bizarre : les lumières de Hessdalen
  47. 1 point
    Les USA approuvent la vente de 120 AMRAAM à la Corée de Sud pour 253M$. https://www.flightglobal.com/news/articles/usa-clears-possible-korean-amraam-sale-461623/
  48. 1 point
    un docu sur fond d'humour décalé de arte
  49. 1 point
    Ils n ont plus l inscription "AMD" non plus
  50. 1 point
    Le Qatar met la main sur un 3ème lot de Rafale français https://www.jforum.fr/le-qatar-met-la-main-sur-un-3eme-lot-de-rafale-francais.html des photos