Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 06/28/2020 in all areas

  1. 7 points
    Bon messieurs si nous laissions les voitures là ou elles sont. Qui prétend connaître les "secrets" du FAMAS? Je ne suis pas le professeur RAOULT mais j'ai travaillé avec le Bureau d'etudes pendant quelques annés. Et j'ai mis du temps à comprendre les innovations de ce fusil. Et ce dont je vais vous parler, je ne l'ai lu nulle part. Pour le sérieux de la chose j'ai été nommé au JO en 2003 comme instructeur tir auprès du 8 par Mme Alliot Marie. Donc très officiel avec grade de capitaine. Mais l'important c'est que mon pére spirituel qui m'a formé était Bruno De Corsaire (demonstrateur du GIAT pour les armes légères). Pour comprendre le Famas, il faut se pencher sur le programme SPIW (special purpose individual weapon) sur la multiplication des impacts au but lors d'un tir (la doc est disponible en américain). Ce programme a abouti au M16 et au tir en rafales comme methode de tir. Ca aurait pu marcher mais les américains se sont plantés. Ils sont revenus sur le sujet 10 ans plus tard avec le M16-A2 et sa rafale de 3. Ils ont presque réussi, mais presque c'est pas assez. Pendant ce temps les français ont travaillé sur le premier point "régularité" pour cela le Famas devait étre indépendant de la qualité de la munition et de son influence sur son fonctionnement. Pour cela fut utilisé le système du levier amplificateur d'inertie qui est moins sensible que l'emprunt des gaz. De Corsaire me disait le famas "c'est un moteur", et moi je comprenais pas. Et un jour j'ai visité la cave, il y avait plusieurs postes ou les Famas étaient accrochés au mur et bardés de capteurs. Lors des tirs, la cadence, la vitesse du projectile, et la régularité de fonctionnement étaient mesurés. Je pense que les vibrations du canon étaient mesurées aussi, mais je suis pas sur de pouvoir vous en parler. Chaque fusil était verifié. La seule chose que je sais pour l'avoir mesuré c'est que l'on pouvait obtenir une rafale de 3 avec dispersion constante. Fantastique le M16 ne peut pas faire cela. Donc les français ont réussi à réaliser le programme SPIW. Mais cela n'a jamais fait l'objet de pub, je me rappelle à l'EAI ils étaient sidérés à la DEP. Au cas ou vous me prendriez pour un blaireau les personnels que j'entrainais ont fait un triple ALPHA au CEITO avec 100%. Alors on a pris une "merde" dont la technologie date de 40 ans.(m16) Gag, un des officiers supérieurs de l'EAI, ne savait pas que la MAS avait fermé et donc que la marteleuse à canons n'existait plus, si,si! Pour les munitions l'obligation de la munition acier c'est du flan, simplement quand vous achetez des vieux lots de munition à étui laiton il y a des problèmes. Ce qui est dommage c'est que ce succés technologique n'a pas été diffusé. Accessoirement, je peux le prouver et même faire la démo de tir! Alors, oui il était plus cher. Mais quand on voit les résultats il est le seul à faire ça. Et ça ça n'a pas de prix. Si vous avez des questions? amitiés à tous. Bonjour, je sais que les deux exemplaires sont à Bourges. sinon ca tirait bien
  2. 6 points
    Ce qui est fort avec Raoult et la chloroquine, c est que bien qu ayant déserté le forum pendant 2 mois, j ai l impression de reprendre la discussion exactement là où elle en était...
  3. 5 points
    Le rapport sénatorial sur les porte-avions de nouvelles génération est désormais publié: http://www.senat.fr/rap/r19-559/r19-559.html Vraiment très intéressant: J'encourage tous ceux qui sont intéressés par la succession du Charles de Gaulle à le lire. Certes, restera encore et toujours la problématique du budget (entre 5 et 7 milliard d'euros le PA). Néanmoins, il faut souligné que le Sénat n'est pas contrôlé par la majorité Présidentielle; il y a donc une bonne partie de la classe politique française qui, en plus de soutenir le remplacement du CdG, souhaite que l'on construise deux PA NG. En effet, en ce qui concerne la construction d'un second porte-avions, les sénateurs font bien la distinction entre "permanence d'alerte" et la "permanence à la mer". De leur point de vue, il faut viser la "permanence d'alerte", c'est à dire la possibilité de déployer un porte-avions 365 jours sur 365: le Sénat souligne les difficultés rencontrées par les formats de flotte trop réduit, comme l'incendie de la Perle nous la cruellement rappelé récemment atteindre la permanence d'alerte nécessite d'accélèrer le calendrier pour que le PANG cohabite avec le CdG vers 2035 la permanence d'alerte n'entrainerait pas un accroissement du GAN mais "seulement" une augmentation du GAE d'un tiers (format qui passerait de 42 à 56 Rafale Marine d'ici 2035, le NGF n'étant sans doute pas prêt à cette date) et une augmentation des ressources humaines (deuxième équipage)
  4. 5 points
    “Tout homme qui doit dire “je suis le roi”, n’est pas un vrai roi.” – Tywin Lannister
  5. 5 points
    Voui, mais ça va trop vite pour le SaM lambda, et en plus il vaut mieux taper loin (et en l’occurence haut, avec la trajectoire en cloche) pour ne pas se prendre quand même sur la tête la grosse charge militaire. Mais pas trop haut car hors atmosphère, ´faut des trucs spéciaux. Bref, ces trucs sont chiants. Après un scud b c’est vieux, moche, ça porte pas loin et donc ça va pas trop vite, et ça vise épouvantablement mal. Un peu comme moi, j’y pense... Longue vie aux scud!
  6. 5 points
    A propos des GAFA, la situation se gâte de plus en plus pour elles, même aux USA (mentionné ici vu leur puissance économique, et leur contribution à la domination US sur la tech mondiale) A ce sujet, il semble qu'un procès antitrust de la justice US contre Google serait imminent . (accusation de monopole sur la publicité en ligne, destruction de la concurrence via rachat des concurrents, et autres pratiques, etc). https://www.politico.com/news/2020/06/26/google-anti-trust-suit-341912 Rappel : ça leur pendait au nez depuis longtemps. Depuis 1 an, les régulateurs US (<ironie> ce qu'il en reste) s'étaient même mis d'accord sur un partage du monde des investigations et procès anti trust : https://time.com/5601245/google-amazon-facebook-apple-antitrust/ https://www.theguardian.com/technology/2019/sep/06/facebook-google-antitrust-investigations-explained la FTC s'occupe de Amazon et Facebook le DOJ s'occupe de Google et Apple et en Europe, la Commission Européenne prépare un 2ème round (vu que les amendes records de 9G$ n'ont eu aucun effet notable) https://www.theverge.com/2020/6/16/21292651/apple-eu-antitrust-investigation-app-store-apple-pay (articles de 2019 mais toujours d'actualité) https://business.financialpost.com/technology/apple-eu-antitrust-app-store-apple-pay https://www.politico.com/story/2019/08/07/apple-antitrust-europe-united-states-1449919 ------------------------------------------------------------------- Des 4 GAFA, le cas Apple est le moins politique: pas de réseau social, peu d'accusation de biais anti-conservateur ... Il sera juste l'otage des guerres commerciales avec la Chine et l'UE Mais pourquoi se faire la guerre pour les GAFA ? Pourquoi ne pas se partager les taxes sur ces méga corporations hein ? :-) Pour les 3 autres, les interférences politiques sont probables: Amazon : pas de pitié tant que Trump sera au pouvoir. Bezos est une de ses bêtes noires (propriétaire du journal Washington Post) Google : accusé de biais anti conservateur (comme toute la Silicon Valley). Clémence possible s'il donne des gages à Trump ... mais c'est peu probable : les employés risqueraient de protester en masse (comme c'est arrivé à Facebook) Facebook : c'est le réseau social qui a donné le plus de gage aux conservateurs (depuis 2016) ... et qui en paye le prix en interne (en refusant d'appliquer la censure/fact-check sur les populistes style Twitter). ----------------------------------- (sans vouloir rallumer de discussion sur les culture wars en cours ...) D'ailleurs: Twitter: pas de pitié non plus : Trump a ordonné au gouvernement US de stopper les campagnes de pubs sur Twitter, en représailles au fact checking/censure de ses tweets. (EDIT : et d'autres réseaux sociaux aussi) https://www.politico.com/news/2020/06/24/trump-twitter-ads-337040 Facebook se prend une grosse campagne de boycott des annonceurs, et va être obligé de lâcher du lest : Coca Cola, Unilever, Verizon, et plein d'autres ont rejoint un boycott des pubs sur réseaux sociaux https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/06/26/unilever-suspend-ses-publicites-sur-facebook-twitter-et-instagram-aux-etats-unis_6044346_4408996.html https://www.axios.com/coca-cola-social-media-advertising-facebook-252f6b8d-2c9e-4f9b-a49f-b146b51809d4.html https://www.axios.com/verizon-facebook-instagram-ads-9e834d5c-1d79-4447-865f-aac1225ba2e7.html Désolé, c'est HS sur ce fil, à mettre sur le fil criailleries C'est là-bas où on parle des procès en destitution, et des accusations de haute trahison (qui l'eu cru il y a 5 ans ? )
  7. 5 points
    Je rebondis sur ce post pour aborder un point parfois évoqué au fil des pages, à savoir la discrétion de Dassault sur le net. Plusieurs participants de AD.net pensent que les réseaux sociaux, YT n'ont guère d'importance, s'adressant à un public peu connaisseur et sûrement pas décideur. Les politiques, les militaires impliqués dans un processus de sélection (Finlande, Suisse par exemple) n'ont probablement guère d'attention pour les propos sur AD.net, FB ou YT. Certes ! Pourtant, je pense qu'il serait bon que Naval Group, Dassault, Safran communiquent aussi pour un large public, le fasse rêver, cela fait un peu partie du "soft power" d'une société. Qui peut dire que l'adolescent de 12 ou 15 ans surfant sur des vidéos avia ne sera pas un jour impliqué dans une sélection de matériel en tant que haut fonctionnaire, général, ... Audi, dans les années 1980, était une marque assez quelconque, elle est aujourd'hui vue comme premium. Nous avons tous cette idée bien implantée en tête par de la publicité, des articles, des succès en sport. Un gestionnaire de flotte automobile ne sera-t'il pas influencé dans ses choix par toutes ces images implantées au fil des années ? Bien sûr, l'acquisition d'un avion de combat est autrement plus complexe, je le sais parfaitement, mais il ne faudrait pas pour autant négliger de communiquer avec les futurs décideurs, ceux qui feront les choix dans 20 ou 30 ans. Cela me semble un investissement peu coûteux en temps et argent et potentiellement (très) rentable ... mais bien négligé par les sociétés françaises. Cet investissement contribue aussi à mieux faire face au rouleau compresseur de la communication US / UK, bien moins probe quant aux performances annoncées (et là, je recolle au sujet F-35 ) Et oui...le Rafale est de plus en plus reconnu, ce même par les anglo-saxons qui commencent à bien connaître ses capacités et systèmes.
  8. 4 points
    Et bien disons que quand il fait 40-50°C à l'ombre et qu'il n'y peu ou pas de couverture végétale et pas de surface d'eau sur un espace très lumineux c'est difficile de rester longtemps dehors, ce n'est pas pour rien que la clim est devenue la norme dans des pays comme l'AS ou les EAU. Tout pays où les gens iront s’agglutiner en intérieur sous clim pour fuir les chaleurs extrêmes devront logiquement faire face à une reprise des infections.
  9. 4 points
    ben si mécaniquement ... si un SNA est dédié au Groupe Aéronaval à chaque fois qu'il opère, pour deux PA offrant une disponibilité de 100% on est plus dans les mêmes exigences de permanence qu'avec 1 seul PA offrant une permanence de 60% ... Dans le 1er cas cela signifie qu'un SNA mais aussi une FDA un PRE et deux escorteurs ASM doivent être disponibles eux aussi en permanence pour accompagner le "duty carrier" susceptible d'appareiller à 96 heures. On est plus du tout dans le même format ce qui faisait écrire au regretté Hervé Coutau-Bégarie que le porte-avions est encore aujourd'hui le capital ship de la flotte c'est à dire le bâtiment autour duquel celle-ci s'organise dans son intégralité, tant pour ses moyens navals qu'aériens. La disponibilité de l'outil porte-avions que confère la possession de deux bâtiments induit une contrainte de disponibilité sur l'ensemble des autres moyens navals et aériens de la Marine qui est supérieure à celle induite par un seul p-a ... Avoir un porte-avions et son groupe aérien embarqué disponible sous 4 jours mais dans le même temps avoir une FDA en ATM et l'autre en reconditionnement après un déploiement de 3 mois dans le Golfe (où elle n'a pas nécessairement accompagné le GAN c'est du gaspillage. Quant à faire escorter le p-a par des bâtiments alliés certes ... mais dans le cadre d'une coalition car le jour où il faut monter au carton seul pour défendre nos intérêts propres (scénario mis en avant pour promouvoir l'idée de la permanence à la mer d'un p-a et donc la possession d'un second) là plus question de compter sur les alliés, il faut pouvoir être autonome. C'est tout le problème du dimensionnement de l'outil maritime dans 95% des cas il est suffisant ... reste les 5% c'est pour ces 5% qu'il faut allonger les milliards sur 40 ans en espérant que sur cette période une évolution technologique majeur n'ai pas rendu l'outil chèrement acquis obsolète ...
  10. 4 points
    C'est une guerre entre marchés aux puces ?
  11. 3 points
    https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/sahel-victoire-est-possible-estime-t-on-a-l-elysee-218863 (18 juin 2020) Depuis le début de l’année, les choses ont pourtant évolué favorablement dans plusieurs domaines. L’armée française, renforcée de 600 hommes, a mis le paquet, avec un changement de tactique militaire. Le 2e Régiment étranger parachutiste, l’une des meilleures unités françaises, a engagé sur le terrain 220 hommes pendant 61 jours au Niger, sans jamais s’enfermer dans une base. Cette manœuvre, très éprouvante, a permis de reprendre l’ascendant sur les groupes armés qui avaient porté des coups très sévères à l’armée nigérienne à la fin de l’année dernière.
  12. 3 points
    Si non, pour mieux comprendre l'implication et l'intérêt historiques de la France pour la Libye, bonne synthèse : https://www.lefigaro.fr/vox/monde/pourquoi-la-france-peut-difficilement-se-desengager-du-theatre-libyen-20200626
  13. 3 points
    là j'avoue un désaccord ... je ne comprends pas l'arythmétique sénatoriale déployer en permanence ou avoir en permanence un p-a en alerte à quai signifie que son groupe de protection (au moins un SNA une FDA/FREDA et deux FREMM ASM) le sont également. Dès lors si on se met en mesure de déployer un p-a 365 j par an et compte tenu que certains déploiements de frégate sont nécessaires en dehors des missions d'escorte p-a (entraînements, missions de présence ou de renseignement au vent d'une côte sous tension, participation à une coalition) ... Celà signifie outre la généralisation de deux équipages par bâtiment -un soutien de la flotte exemplaire et 0 aléas opérationnel (avarie en déploiement) ou d'entretien (Perle) -une usure accélérée des matériels (le FREMM sont conçues pour 145 j mer sur 30 ans) tenu de respecter un contrat ops beaucoup plus exigeant. En clair les sénateurs n'ont franchit que la moitié du chemin, ils sont favorables à deux porte-avions certes mais au prix d'un flotte macrocéphale ... Augmenter la permanence à la mer du GAé signifie a minima augmenter la disponibilité du reste de la Force d'Action Navale en conséquence ... et ceci ne passe pas que par une augmentation de la disponibilité des moyens d'escorte existant sauf à se trouver dans les deux cas ci-dessus ce qui est tout sauf cohérent. Ma conclusion 2 p-a c'est bien plus que le prix d'un p-a
  14. 3 points
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/06/28/hydroxychloroquine-la-derniere-etude-de-didier-raoult-ne-convainc-pas-nombre-d-epidemiologistes_6044435_3244.html Le 24 juin, face à la commission d’enquête de l’Assemblée nationale chargée d’examiner la gestion de la pandémie de Covid-19 en France, l’infectiologue Didier Raoult s’est départi de son équanimité face à l’ultime question posée par le député MoDem du Gard Philippe Berta : « pourquoi n’avez-vous pas mené une étude clinique digne de ce nom, dès le départ, qui aurait pu définitivement répondre, oui ou non, l’hydroxychloroquine a un effet ? Vous saviez très bien que ces pseudo-essais cliniques n’étaient absolument pas recevables par qui que ce soit », s’est interrogé le parlementaire, qui est aussi généticien. Piqué au vif, l’infectiologue marseillais a rétorqué que « moins il y a de gens dans un essai, plus c’est significatif. (…)Tout essai qui comporte plus de 1 000 personnes essaie de démontrer quelque chose qui n’existe pas. » Avant de s’exclamer : « Je suis un grand scientifique ! »
  15. 3 points
    Ou façon Bon Coin : ça débarrasse plus que ça ne rapporte !
  16. 3 points
    Oh je te rassure, beaucoup de personnes ici militent pour qu'il y ait le rafale dans les jeux vidéos, et aussi en jouet pour que nos gamins ne trouvent pas que des F14/F16/F22/F35/(...) made in china dans les shop des musées/meeting aérien
  17. 3 points
  18. 3 points
    Mais, vous vous attendiez à quoi? Durant l'été 2019, France soir comptait plus que 4 (quatre!) salariés, mais en octobre, ils ont tous étés licenciés, et depuis, ce n'est qu'une coquille vide. A mon avis, même spoutnik est plus crédible.
  19. 2 points
    Bonjour, je vois qu'on est gourmands ici, alors je vais vous expliquer ce que je sais. mais d'abord allez voir sur you tube la video de "ericode" sur le tir famas rafale de 3 cible militaire 200m 8 eme rpima. je précise que le tireur est un reserviste qui tire pour la premiére fois au Famas en rafales de 3 et que j'ai formé en 5 minutes. Pour Mr Mc Collum, c'est avec plaisir et je parle anglais couramment. Pour la marteleuse, c'est 2004-2005. Moi je n'en ai vu qu'une,(c'est gros) qui aurait fini chez Beretta (avec ou sans le petit carnet noir, je ne sais pas). Celle de Verney Carron serait différente mais je manque d'infos. Les étuis marqués par les cannelures, Il ne faut pas oublier que lors de l'adoption du FAMAS tout le monde tire la balle "légére" M193 et que les armes qui ne sont pas à emprunt des gaz (HK33, MG3, etc) fonctionnent très bien. Car la munition M193 qui est la seule disponible est produite en respectant les standards de qualité. Mais l'OTAN va adopter la SS109 en standard deux ans plus tard (je crois) et là ca coince. de DEUX maniéres: Premier probléme comme personne ne se rappelle qu'il fallait changer les canons avec un pas de rayures différent pour tirer la SS109, ben on n'a pas changé les canons!!!! MAIS on a commandé les munitions SS109 qui étaient prévue pour les nouveaux canons et qui lors du tir arrivent en travers à 25 métres (là on parle en millions de coups de munitions canadiennes, britanniques (interdites de tir)). Ces munitions ne sont pas défectueuses juste incompatibles. Les tireurs Minimi se régalent car leurs canons ont le bon pas de rayures donc consommation libre de munitions ss109. L'Administration a prévu d'éliminer certaines munition et donc la M193 traceuse devient consommation libre (j'ai fait tirer à la compagnie de réserve du 8, 10000 coups en une séance de tir ils s'en rappellent encore). Face à ce probléme l'Administration a réagi immédiatement en passant commande de quelques millions de munition ss109 (oui vous avez bien lu, pas des M193, des ss109 qui sont incompatibles avec le FAMAS) ils se sont plantés mais ils ont fait vite. Heureusement, c'est l'époque de l'introduction des technique de tir NTTC et donc ça ne va pas trop se voir. Deuxiéme Probléme : Euréka on a compris. si le pas de rayures est différent, la munition doit être différente. Donc si FAMAS "normal" il faut la M193. Donc si FAMAS "OTAN" il faut un nouveau canon pour tirer la munition standard ss109. Bon, on a l'usine du Mans (ALM) qui va nous refaire le stock de munitions M193 (chez nous F1 et F1A) qu'on a bien diminué vu que l'on devait passer à la ss109. Oui MAIS, l'ALM est fermé. Alors on peut pas, non on peut pas. Bon donc on va s'alimenter sur le marché international, tout ça est "interchangeable". Ben non, les autres pays ont largué l'utilisation de la M193 2 ou 3 ans après l'adoption du FAMAS. Donc les pays qui consomment de la M 193 sont des petits pays, qui consomment peu et ont peu de poids économique. Résultat on peut leur vendre des munitions défectueuses ou d'une qualité inférieure ou des vieux stocks ET A NOUS AUSSI. Les munitions israéliennes sont de mauvaise qualité au niveau de l'étui (ils ont diminué la qualité au niveau du laiton des étuis et de leur épaisseur) donc les étuis sont marqués par les rayures de la chambre avec ou sans rupture. Les munitions italiennes perdent leurs amorces y compris dans les armes italiennes. Les américains nous livrent des lots "anciens" qui ont plus de 10 ans (code LC) mélangés à des lots suisses (non présent sur les bordereaux de livraison) résultat un nez arraché. Les lots du golfe produits avec un probléme de réglage (descente anormale du haut de l'épaulement) d'où explosion, une vraie erreur de débutant rechargeur. Bref on nous vends les fonds de tiroir, les lots défectueux, et nous on n'est même plus capables de faire les épreuves de recette. Bon ca suffit pour aujourd'hui à bientôt
  20. 2 points
    À l’arrivée, devant le chaos régnant en Libye et tirant les leçons de ses mésaventures syriennes, la diplomatie française a choisi par pragmatisme de s’appuyer discrètement sur l’homme, qui lui paraissait le plus en mesure de reprendre le contrôle de l’intégralité du territoire, le maréchal Haftar. Cette phrase me parait un peu approximative. Je pense que c'est plus les militaires français qui ont soutenu Haftar, que les diplomates du quai d'Orsay. Le fait que Le Drian ait changé de casquette a bien sûr brouillé les choses. D'autre part l'appui s'est fait de moins en moins discret : https://www.lenouvelespritpublic.fr/podcasts/212 Il faut se souvenir du sommet à la Celle Saint-Cloud en 2017, qui a vu pour la première fois le maréchal Haftar mis au même rang que le Premier ministre reconnu par l’ONU, el-Sarraj. Je me souviens que la diplomatie allemande était très choquée par cette mise à égalité. Et puisque l'auteur du Figaro revient sur l'histoire ancienne, ce ne serait pas du luxe que de rappeler que Haftar est l'ancien ennemi de la France au Tchad, battu et fait prisonnier lors de la bataille de Ouadi-Doum. Et encore une fois : pas un mot sur le rôle, sur le positionnement des Etats-Unis. Donc je reste un peu sur ma faim.
  21. 2 points
    Bah c'est logique... le pitch d'un film avec Su-27 est simple: * Générique d'intro avec mention du Su-27 * Vue du Su-27 arborant l"étoile rouge détruisant tout en 4 secondes, le pilote (un grand blond à la mâchoire carrée) étant bien évidemment prénommé Igor * Générique de fin avec comme BO l'hymne national soviétique C'pas vendeur vu qu'il n'y a aucun suspense possible
  22. 2 points
    Le FAMAS s'est un peu exporté : Philippines (la Special Action Force de la police) et quelques-uns au Cambodge et quelques pays africains. L'Argentine en avait acheté une dizaine pour les tester, mais c'est le M16A2 qui a été adopté par l'armée argentine. Ces G2 ont finalement été reversé aux commandos de Marine. Elle n'est plus trouvable, mais je l'ai dans un magazine :
  23. 2 points
    Entretien avec une femme soldat de la célèbre unité spéciale polonaise GROM. Les femmes de GROM ont servi depuis le début de l'existence de l'unité. Il y a vingt ans, GROM a créé une unité composée de femmes soldats qui effectuaient les mêmes tâches que les hommes. Son existence, cependant, a longtemps été un mystère. Pour la première fois, l'ex-soldat Katarzyna Kozłowska parle des coulisses du service féminin au GROM. https://wiadomosci.onet.pl/tylko-w-onecie/w-grom-ie-walcza-kobiety-pierwszy-wywiad-z-operatorka-elitarnej-polskiej-jednostki/ftkjfj4
  24. 2 points
    Bon je remonte ce sujet relégué à la seconde page au vu de l'actualité du moment : https://www.navalnews.com/naval-news/2020/06/french-navy-ageing-phms-and-psps-patrol-vessels-to-be-replaced-with-10-new-opvs/ https://www.meretmarine.com/fr/content/la-marine-nationale-veut-doter-ses-futurs-patrouilleurs-hauturiers-dun-sonar https://www.meretmarine.com/fr/content/les-nouveaux-patrouilleurs-oceaniques-narriveront-pas-avant-2025 les PO remplaçants des PHM (ex A69) et PSP seront au nombre de 10, selon Mer&Marine voici les caractéristiques : longueur aux alentours de 90m Déplacement au moins 1500 t (un A69 tournant autour des 1400t je penche plus pour un navire dans les 2000t) Dotés d'une PLH pouvant accueillir un H160M (et probablement un hangar pouvant permettre sa maintenance) Artillerie/auto-defense : 1 RapidFire Naval T40aa, vraisemblablement équipé de munitions A3B (qui restent à developper), 1 Simbad RC 1 ou 2 Narwhal 20B 12.7 M2 et 7,62 MAG Projecteurs stroboscopiques Canon à ultrasons Senseurs : Radar : Thalès NS50 Veille TV/IR PASEO XLR Sonar : BlueWatcher ce qui reste a définir : La propulsion toute électrique ? Systemes de leurres anti-torpilles ? Leurres anti-missiles ? Brouilleurs ? Torpilles (pas précisé s'ils seront équipés de tubes, le H160M n'étant pas prévu pour en être équipé, il faudra peut être compter sur les Caimans marine basé à terre, embarqués sur une FREMM à proximité ou bien les ATL2) Ces PO mériteraient un sujet dédié, non ? On en saura plus à Euronaval 2020.
  25. 2 points
    Je crois qu'il avait été annoncé que dans l'ordre, les "marins" (le CEMM ?) souhaitaient : - 2 nucs - 2 classiques - 1 nuc - 1 classique
  26. 2 points
    Des détails en plus mais la mise à jour au block 4 du f-35 est plus chère que budgété par les uk. Donc tous les f-35 ne seront pas passés au standard block4. https://www.thedrive.com/the-war-zone/34330/british-government-says-it-might-pass-on-27m-upgrade-for-some-of-its-f-35s?utm_source=spotim&utm_medium=spotim_recirculation&spot_im_redirect_source=pitc&spot_im_comment_id=sp_JjtET6Vo_article$34330_c_hk7oLk&spot_im_highlight_immediate=true Le meteor n'est pas prévu ??
  27. 2 points
    @hirondelle/- "ça débarrasse plus que ça ne rapporte !"
  28. 2 points
    Tu confonds avec l'Argentine je crois Et je suis également sûr à 100% d'avoir vu des Famas G2 aux mains d'un policier philippin, malheureusement la photo est sur mon ancien PC qui a rendu l'âme, même si le disque dur devrait toujours être exploitable... Il y avait une photo qui traînait sur le net il y a quelques années, elle doit encore exister, je vais essayer de chercher
  29. 2 points
    Des données venant du GAO américain sur les différences de cycle de maintenance entre PA nucléaire et conventionnel. Sur 9 ans, soit 108 mois en incluant le complex Overhaul-COH, équivalent d'un arrêt technique majeur-ATM (ancien IPER), un PA nucléaire est opérationnel 6 ans, ou 72 mois, alors qu'il passe le reste du temps en maintenance légère ou complexe: soit 60% opérationnel et 40% en maintenance. Théoriquement tu gaspilles 20% où le premier porte-avion est actif, et le second a fini sa maintenance mais reste a quai, a collectionner la rouille et le(la ?) balane. Théoriquement ça devrait être pire car je prend la durée du COH 2, qui est plus long (maintenance mi-vie), mais je ne sais même pas si ce fut le cas pour le CDG. Je ne parle même pas du stress sur les cellules de rafales-M qui, j'imagine profitent des pauses du CDG pour entrer en maintenance eux aussi ! Evidemment des données theoriques, qui de plus viennent de l'USN, donc quasiment jamais appliquées (a se demander si ils ne font pas expres de rater leurs maintenances).
  30. 2 points
    https://economictimes.indiatimes.com/news/defence/india-moves-air-defence-missile-systems-into-eastern-ladakh-sector/articleshow/76666222.cms Les chinois de leur coté semblent préparer la prochaine baston : https://www.bbc.com/news/world-asia-china-53204953
  31. 2 points
    Quel torchon, hallucinant. La moindre des choses serait de comparer avec ce que Raout touche de l'industrie, et encore à supposer que tous ces chiffres soient vrais (cf. réponse d'Akhileus qui donne déjà un indice la dessus)
  32. 2 points
    Dans l'absolu, cela dépend de la taille du bassin et des infrastructures. La réponse est donc clairement : non. Ni Brest ni Toulon en sont équipés pour fabriquer un navire d'une telle dimension. Il n'y a pas de bassin d'une capacité suffisante ni de moyens de levage. Et je passe sur le tissu industriel local ou les ateliers de formage des panneaux. Ce sera Saint-Nazaire. En séquentiel. Le séquentiel est d'ailleurs mieux pour avoir un produit fini. Cela permet de : améliorer l'outil de production et les méthodes entre les deux navires. Et a minima éviter de redécouvrir les mêmes problèmes. faire la mise au point sur le premier de série, et directement appliquer les corrections sur le second.
  33. 2 points
    C'est là qu'il y a erreur. La puissance a un sens quand elle est continue (ou plus ou moins constante). Quand il s’agit de coups, il vaut mieux raisonner en énergie. L'usine électrique débite en (plus ou moins) continu. Ce sera ensuite aux condensateurs d'assurer le rôle de délivrer cette puissance (ou cette énergie) en un court instant. Et après chaque coup l'usine électrique recharge. La puissance instantanée, notamment au pic de puissance, n'est pas la donnée pertinente pour le dimensionnement de l’usine de production électrique (elle l'est par contre pour le dimensionnement des câbles électriques). Une EMALS consomme actuellement 122 MJ (énergie) pour un tir par minute (temps). Or un watt c'est un joule.seconde. Donc 122MJ sont exactement égaux à 2MW.min. Il suffit donc d'un diesel-alternateur de 2MW de puissance pour pouvoir tirer un coup de catapulte par minute (et des condensateurs pour lisser l'appel de puissance). On a ici des ordres de grandeurs, ça peut changer de 10% si on prend en compte les rendements et les perte thermiques, bien sûr. Je suis d'accord aussi, mais... attention à la Marine macrocéphale. Il en suffit pas de porte-avions, il faut aussi des escorteurs (frégates) en nombre suffisant pour les escorter. Mais aussi des frégates en plus pour assurer les autres missions, seules, sans porte-avions. Souveraineté, présence, lutte ASM, etc.. c'est maintenant qu'il faut le décider, car le format RH ne peut pas se décréter du jour au lendemain. Les compétences se construisent. Un porte-avion dans 20 ans, cela veut dire que son commandant est déjà dans la Marine. Que les chefs de services de son armement sont actuellement à l'Ecole Navale. Si l'on en prend pas cela en compte, la montée en puissance sera soit parsemée d'accident, soit lente.
  34. 2 points
    Ma couverture est inattaquable : IRL ma femme pense que je suis vegan, féministe, pro européen, anti militariste et que je voue un culte à Marlène Schiappa. Alors que la nuit je mange du tartare, je drague dans les rues, j’arrache les drapeaux européens des façades des bâtiments publiques, poste sur ad.net, ratone du schpountz avec Patrick, et affiche Natacha Polony en fond d’écran de mon portable. La nuit surtout. Sa sœur, une dizaine de kilos dans les boobs. J’ai pas fait le bon choix.
  35. 2 points
    Bonjour, Bonjour. voici la belle histoire du Famas G2 sniper. Le groupe Mike tirait a Caylus avec des armes de la MAS, y compris des FRF2 et des Masam (boitier MAS36 et canon frf2). Matériels développés en coopération avec le bureau d'étude de la MAS. Tout a commençé avec une culasse de Sig 1889 en montant dessus un canon giat en 223 au pas de 1/9. Petit détail le canon provient d'un axe de chenille de char leclerc, foré et poli 3 fois le temps sur les polisseuses à canon puis passage à la marteleuse. A la sortie canon miroir, le BE (mr PEND paix à son âme) fait le montage du canon, crosse salva. Et là un camarade (Renault) va tirer à 600m, puis 900m et me montre la peforation des palettes SNCF à 900m avec de ss109, impressionant. Au stand de tir de saint antonin votre serviteur entend un grand boum, quelques morceaux de tuile tombent du toit, quand au fusil il en manque un bout (la culasse de 1889 c'est pas celle du K31!) Mais le canon est intact. Bon, retour au Bureau d'Etudes, examen du canon, des cibles et là Mr PEND m'améne devant une table à dessin et me donne un crayon, ensuite il découvre la planche laissant apparaître le plan du FRG2 et me dit "votre G2 sniper vous le voulez comment?" DEUX exemplaires seront produits qui tirent très bien. Puis la MAS a fermé.
  36. 2 points
    Allez les gars encore un p'tit effort ! On en est presque à 1000 pages !! Ah non ! On y est !! la millième page !!! Un Vendredi en plus !!! Un millier de pages narrant l'une des odyssées techniques les plus ubuesque de notre temps ! ça se fête ! Lâchez vous !!
  37. 2 points
    Ça me rappelle ma compagne et sa sœur jumelle.
  38. 1 point
    https://www.jeuneafrique.com/mag/909987/politique/le-marechal-haftar-lami-libyen-controverse-de-lelysee/ (18 mars 2020) Alors que le quinquennat de François Hollande prend fin et que va débuter celui d’Emmanuel Macron, Scarbonchi œuvre auprès de Jean-Yves Le Drian pour une coopération plus poussée avec le maréchal Haftar. Celui qui est encore ministre de la Défense, et qui sera nommé aux Affaires étrangères quelques mois plus tard, rencontre Fadel el-Dib à Paris par l’entremise de Scarbonchi. Sous François Hollande déjà, entre 2014 et 2015, et alors qu’il est à la Défense, Jean-Yves Le Drian songe à prendre en main le sujet libyen, dans lequel la France est alors marginalisée. Aux yeux de Paris, l’instabilité du pays représente deux menaces : migratoire en Méditerranée, sécuritaire dans le Sahel. Une vision qui donne aux militaires la haute main sur le dossier, au détriment des diplomates du Quai d’Orsay. « Pendant cette période, Paris est obsédé par l’idée de trouver un interlocuteur libyen unique pour tous les volets de la crise – militaire, politique et économique. De fil en aiguille, Le Drian commence à marcher sur les plates-bandes de Laurent Fabius [alors ministre français des Affaires étrangères] », raconte Jalel Harchaoui, chercheur à l’Institut Clingendael et spécialiste de la Libye. « Il n’y a pas de doutes sur l’axe qui s’établit à ce moment entre Mohammed Ben Zayed [MBZ, prince héritier des EAU] et Le Drian sur la Libye », commente un observateur. Certains décèlent, dès 2011, l’empreinte des EAU dans la politique libyenne de la France, jusqu’alors, sous la présidence Sarkozy, plutôt proche du Qatar. À l’Élysée, où Emmanuel Macron s’installe en 2017, Paul Soler, ex-13e régiment de Dragons parachutistes, est propulsé « Monsieur Libye ». Promu depuis commandant dans l’armée de terre, l’homme, qui était déjà présent sur le terrain en 2011, est apprécié à l’Élysée pour sa connaissance du contexte libyen. « Il a même été brièvement arrêté par les kadhafistes ! raconte Michel Scarbonchi. Il avait une très bonne image auprès du clan Haftar grâce à ça. Et il était déjà écouté sous Hollande. »
  39. 1 point
    "Canons à ultrasons" ?? A quoi cela sert-il au juste ? (Effet de brouillage du sonar d'un sous-marin, ou d'une Corvette, indésirables ?) Par rapport à l'une des questions que tu te poses, je dirais que si ces P.O doivent reprendre le rôle initialement dévolu aux A-69 de lutte ASM côtière, il serait alors logique de les faire bénéficier d'une prop électrique, du moins jusqu'à une vitesse d'au moins 10-12 noeuds (= pas seulement jusqu'à 4-5 noeuds comme sur les 3 PAG construits par la Socarenam). Voire, dans l'idéal, jusqu'à la vitesse maximale requise (si elle ne dépasse pas les 21-22 noeuds, sinon ça risque de demander trop de volume pour la génération + conversion électrique).
  40. 1 point
    C'est exactement cette photo ! Grâce à ton image j'ai pu faire une recherche google par image, et finalement je l'ai retrouvé
  41. 1 point
    Si on réfléchit sur du long terme, il faudra dans tous les cas un nouveau PA... Le choix du F35B pour remplacer les matador entre 2027 et 2035 sera associé à une grosse mise à jour ou modernisation du JC qui sera déjà à mie vie. Et dès 2040, ou en 2050 au plus tard, il faudra remplacer le JC donc acheter un nouveau PA qui servira jusqu'en 2070 et le probable retrait des F35B. Vu le coût des F35B, j'ai du mal à les voir comme des avions de transitions ne devant servir que 10 ou 15 ans. Le choix du CATOBAR (ou STOBAR ce sera pareil) est une solution pour 2040 à 2070+ avec les livraisons des premiers FCAS embarqués sur un PA récent. La solution STOBAR est la solution de facilité. On peut acheter "indépendamment" les avions puis le PA. Pour le CATOBAR, à moins d'appliquer la solution anglaise d'une suspension de l'aéronavale pendant 10 ans, il faudra trouver une solution "d'attente" ou de transition pour conserver une aéronavale avant de redevenir crédible en 2040. Il faudra trouver le moyen de se doter d'un PA CATOBAR. Et il faudrait le faire entre 2027 (date de retrait prévisionnelle des Matador) et 2040 (pour la mise en service des FCAS) En l'absence de PA pendant cette période, il sera possible soit de continuer d'utiliser une aéronavale STOVL sur le JC, soit de se déployer sur un des porte-avions "alliées". En plus de la France (de l'UE) ou des USA (de l'OTAN) il y aurait aussi une collaboration de possible avec l'Inde (qui pourrait être à l'origine d'une grosse coopération industrielle sur les PA léger) donc l'Espagne devrait trouver le moyen de faire volet son aéronavale sur des PA CATOBAR en attendant d'avoir le sien. L'autre problème d'une aéronavale CATOBAR, c'est qu'il faudrait trouver des avions pour assurer la transition entre les Matador et le FCAS. Je doute que l'achat de Rafale ou de F35C soit envisageable. Éventuellement la marine pourrait récupérer des F18 CATOBAR de l'armée de l'air et les faire tenir jusqu'à leur remplacement par des FCAS. L'autre solution serait de trouver des avions embarqués d'occasion ou en location. Mais je ne suis pas sur que les AV8 aient encore beaucoup de potentiel. Il faudrait peut-être trouver des Hornet (limite obsolète) ou des Super Hornet voir Rafale M d'occasion. L'aéronavale espagnole est mal partie et va avoir une période de crise. Une aéronavale ça se construit sur la durée. A la fin des années 80, lors du remplacement de leurs harriers de première générations, ils auraient du commencer à réfléchir à l'aéronavale d'après 2010. Ils ont refusés d'avoir un Eurofighter embarqué (ou plutôt de contribuer au Rafale M) donc ils se retrouvent sans avoir réfléchit au remplaçant de leur matador. Au début des années 2000, quand ils ont eu besoin d'un gros LHA/LHD, ils ont voulu en faire aussi un porte-avions de secours pour embarquer les matador en l'absence du Principe des Asturias. Donc conserver du STOVL, mais sans trop s'engager (les 3 sister ship du JC risquent de ne jamais voir d'avions) La non commande ou un non engagement pour le F-35B est aussi assez significatif. Il aurait été normal au début des années 2000 que l'Espagne contribue (à très petite dose) au F-35B en annonçant une commande d'une douzaine de F-35B à livrer entre 2020 et 2030. Les décisions du début des années 2000 font plus penser à un abandon progressif de l'aéronavale STOVL (peut-être pour permettre son remplacement par du CATOBAR) qu'à une poursuite de son développement.
  42. 1 point
    J’ignore si c’est vrai, mais l’histoire me rappelle ce qu’un groupe de Cyber-securité américain a rapporté, en disant que les hackers d’état vietnamien ont tenté de pirater les sytèmes hospitaliers chinois à Wuhan. Henri K.
  43. 1 point
    Tu pensais à quelque de ce genre peut-être: https://www.senscritique.com/livre/La_Guerre_olympique/18028
  44. 1 point
    Pour le coup c'est un fait public assez connu, un adversaire potentiel serait parfaitement au courant. Vraiment dommage de ne pas avoir remplacé le Malafon.
  45. 1 point
    Je cite l'article, dès le début. Connectivité, intelligence artificielle, furtivité,… Les promesses du système de combat aérien du futur (SCAF), ce programme européen d'armement nouvelle génération (NGWS) voulu par les gouvernements allemand et français en 2017, sont légions. Parmi les projets communs, le plus emblématique demeure l'avion de combat nouvelle génération (New génération fighter, NGF), appelé à prendre le relais du Rafale et de l'Eurofighter à l'horizon 2040. Un projet sur lequel Airbus et Dassault travaillent main dans la main avec pour objectif de concevoir un démonstrateur d'ici 2026. Alors donc : 1: non, ils mettent bel et bien le chasseur au centre du débat. 2: non il ne prendra pas le relai du Rafale il viendra lui suppléer, le Rafale va durer jusqu'en 2060 au grand minimum et probablement jusqu'en 2070. L'Eurofighter à cette date aura été reconverti en pots de fleur. 3: non airbus et Dassault ne travaillent pas main dans la main, Dassault est maître d'oeuvre un point c'est tout. Safran est maître d'oeuvre moteurs un point c'est tout. Et Thalès est maître d'oeuvre sur le radar et systèmes de GE associés, un point c'est tout. Et le démonstrateur sera construit en France chez Dassault, un point, c'est tout. Donc oui @cicsers a entièrement raison sur ce coup. C'est une réécriture de l'histoire de la part de gens qui veulent s'accaparer le travail de Dassault. Très "management à l'allemande" comme méthode. Plus loin, je cite: Star du dernier salon du Bourget en juin 2019, au côté de la maquette du futur avion de combat nouvelle génération européen, les Remote carriers (RC ou effecteurs déportés en Français) sont appelés à jouer un rôle crucial dans les futurs conflits. Ces engins, mi-drones, mi-missiles, développés en Europe par Airbus et le missilier européen MBDA, sont l'objet de nombreux programmes de R&D à travers le monde. Destinés à épauler les avions de chasse au cours de leurs missions, leurs applications sont très nombreuses, d'où l'appétit des industriels. Reconnaissance de cibles, guerre électronique aéroportée (brouillage), leurre pour les avions ennemis, armes à énergie dirigée (lasers et micro-ondes), saturation des défenses aériennes en essaim, voire même tirs de missiles... Les drones permettront aussi d'assurer la sécurité du pilote en se positionnant en première ligne. Ces engins, connectés en réseau et pilotés de manière semi-autonome, pourront avoir une taille et un poids très divers. Les prototypes présentés par MBDA, RC 100 et RC 200, pèsent respectivement 100 et 200 kg et peuvent donc être embarqués dans le chasseur NGF. Le projet d'Airbus en la matière, nettement plus imposant, devra être transporté par un A400M. Donc quel rapport entre le chasseur et Airbus au niveau des remote carrier? Ah, tiens, aucun. Sauf à faire de l'A400M un superchasseur. Je doute. Encore plus loin, je re-cite. L'IA intégrée à l'avion et au drone reposera sur la coopération homme/machine. En cours de développement par Dassault pour le compte de la Direction générale de l'armement (DGA), le programme phare en la matière s'appelle "Man-Machine Teaming" (MMT). Défini par l'industriel comme un système cognitif aérien, il ambitionne de construire un réseau de données interagissant avec le pilote. "L'ajout de capacités de manière modulable et flexible améliorera l'efficacité, l'efficience et la capacité de survie globales de la NGWS" résume Airbus. Dassault c'est une branche d'Airbus? Comme c'est Airbus (donc les allemands) qui fabriquent les missiles nucléaires français, c'est ça? LOLOLOL. Allez la suite: En termes de caractéristiques techniques, si Airbus ne rentre pas dans le détail, il promet "une puissance de feu sans précédent". "De puissants moteurs équipés de tuyères de guidage de la poussée, combinés à un système de contrôle de vol très performant, assureront la manœuvrabilité, la vitesse et la portée du NGF", poursuit-il. Ils font des moteurs Airbus? Ah tiens non c'est Safran. C'est français. Et ça motorise pas l'Eurofighter. Et c'est eux sans doute qui vont faire les lois de contrôle des commandes de vol aussi? Ah non plus ça a toujours été fait en interne chez Dassault ça, et c'est pas près de changer. Allez on continue: Fin 2019, Airbus et l'Institut Fraunhofer pour la communication, le traitement de l'information et l'ergonomie (FKIE, Bonn, Allemagne) ont créé un groupe d'experts indépendants pour définir "l'utilisation responsable des nouvelles technologies et proposer des "garde-fous juridiques éthiques et internationaux" dans le cadre du SCAF. Une mission à laquelle participe le ministère fédéral des Affaires étrangères allemand, des fondations, des universités et des groupes de réflexions. Des précautions assez rares pour une technologie militaire en cours de développement. Aaaah, les allemands et l'éthique. C'est vrai il faudrait bien être sûr que jamais un petit dictateur moustachu ne tombe en possession d'armes si terribles (il se murmure même qu'elles serviraient à faire la guerre, haaaannnn, la guerre...) et on a totalement besoin de l'expertise des allemands à ce propos. Putain le point Godwin gratuit qui vient du coeur, désolé mais il fallait que je le cale. *** Du coup Airbus ils font quoi concrètement en fait? Ah... ils "managent". Ils délèguent. ...C'est eux qui chapeautent un peu tout leeeee... Airbus à la tête du programme SCAF menant Dassault Safran Thalès et la DGA à la bataille, face au spectre de l'échec: (2026, colorisé et métaphorisé)
  46. 1 point
    Le général de Gaulle a utilisé le croiseur Colbert pour se rendre au Canada où il a lancé son "Vive le Quebec libre !" Ça aurait de l'allure, Macron, sur le croiseur Rosa Parks, aller à la New Orleans et déclarer "Vive la Louisiane libre !"
  47. 1 point
    Je pense que la peur qu'ils ont, c'est d'être déclassés et que les français sachent encore faire tout seuls quand eux ne sauront plus. C'est d'une rare mesquinerie mais ils ont déjà fait le coup plusieurs fois, comme à l'époque du programe commun, avec la fable des "46% de workshare que demandait la France", qui n'était fonction que de la motorisation alternative M88, alors que la France avait déjà sur le papier droit à la part du lion vu le volume de ses achats, qui aurait dû s'établir à plus d'un tiers du total dans un programme à 5. J'ai la lecture inverse justement même si ton point de vue se défend très bien! Concentrons-nous sur ce qui est déjà entériné de facto: il faudra travailler avec le F-35, et ce sera le chasseur le plus présent en Europe dans 15 ans. Le standard système on l'a donc devant les yeux: le F-35, avec des programmes comme MADL etc. Rien qu'en achats et intentions d'achats, le F-35 est déjà présent à l'inventaire en nombre presque aussi important que l'Eurofighter en Europe, à 410 appareils, contre 487. Voire 392 une fois les T1 tous retirés de la liste, même en abondant avec les 38 Quadriga allemands supplémentaires. J'exagère sans doute car tous les T1 ne seront pas retirés néanmoins, surtout les autrichiens, du moins pas tout de suite. Et ce qui est grave, c'est que cette situation, qui certes implique aussi Pays-Bas, Belgique, Norvège, Danemark, et désormais probablement Pologne, c'est essentiellement grâce à deux des pays membres fondateurs de l'Eurofighter, la GB et l'Italie, qui concentrent à elles seules 55% des ventes en Europe à ce jour, si on considère les achats et intentions d'achat actuels, Pologne comprise avec leurs intentions d'achats de 32 F-35. Pire encore, il est même probable qu'en Italie et en GB le F-35 se retrouve en nombre plus important que l'Eurofighter avec le retrait des T1 d'ici moins de 10 ans! C'est l'illustration définitive que les projets en coopération ne sont portés que par l'appât du gain et non pas par des exigences opérationnelles ou une rationalisation des moyens planifiée et pensée en amont. Et que ces pays n'y croient déjà plus. D'où notamment la fin de non-recevoir adressée aux lamentations de l'Italie quand la France et l'Allemagne ont relancé le SCAF franco-britannique qui venait d'être enterré, ou la clause "pas de F-35" vis-à-vis de l'Allemagne. C'est exact. Cela étant comme je le mentionne avant, cette dimension sera au mieux marginale dans une Europe où le F-35 sera la plate-forme la plus répandue. Et si les USA mettent leurs mains dans le Tempest ce sera même encore pire. On est d'accord. Les UK vont avoir deux choix pour le Tempest: - Continuer seuls avec éventuellement l'aide US, et le faire fonctionner dans un environnement prévu pour le F-35, y-compris les leur. - Intégrer le Tempest au SCAF, donc perdre ce qu'ils ont seuls au profit d'autres pays, et travailler avec un nouveau système de système auquel se sera greffé le système de systèmes du F-35, donc avoir à terme à jongler entre deux environnements concurrents plus que complémentaires. Laquelle des deux solutions est la moins chère et la moins prise de tête? Franchement? Surtout dans un contexte post-Brexit? Pour le moment l'Inde n'a pas encore cédé aux USA dans l'aérien, notamment à cause des S400 mais pas que. L'épine dans le pied s'appelle "Rafale". On verra pour la suite avec les histoires de chasseur bimoteur dérivé du Tejas même si on peut s'attendre à un spectacle de clowns encore une fois. Mais je pense qu'ils vont avoir le choix de soit galérer avec HAL, tomber dans les bras des USA après un coup de pression chinois (on le voit en ce moment) ou acheter des avions étrangers en make in India (Rafale) et préparer l'avenir sur cette base. Clairement en Inde c'est la solution française qui offre le plus maintenant, demain, et après-demain. Qu'est-ce qui empêche de commencer avec les avions, matériels et plates-formes existants, en premier lieu Rafale et Eurofighter? Pas besoin du NGF. À mon avis cette histoire de fusion des programmes c'est pour tenter une pirouette style "too big to fail" en disant "ah s'il y a plus qu'un seul chasseur européen futur alors les gouvernements seront obligés de nous soutenir", à la façon du F-35. Et bien désolé mais ça me fait rigoler. Parce que ça ne marchera pas. C'est juste pas possible. L'objectif allemand pour moi il est simple: avant-hier c'était "programme franco-allemand exclusif". hier c'était: "invitons d'autres pays européens indépendants comme l'Espagne" aujourd'hui c'est: "invitons des pays déjà dans le F-35" demain ce sera: "achetons des F-35 et préparons l'avenir européen en paralèle" après-demain ce sera: "achetons le successeur du F-35" CQFD. Et si l'histoire ne l'a pas appris aux décideurs, alors c'est soit qu'ils sont définitivement cons comme des manches, soit que ce sont des traîtres actifs. Auquel cas autant lever le voile tout de suite et déclarer officiellement la capitulation sans conditions de la France si c'est ce que désire la majorité. *** Une fois de plus, si Dassault étaient vicieux et aggressifs, et ils devraient, le démonstrateur SCAF NGF serait déjà sur les rails sur fonds propres à Saint-Cloud et Argenteuil, et on mettrait tout le monde devant le fait accompli en disant "regardez on sait faire tout seuls, maintenant abattez vos cartes, tapis pour tout le monde, qui fait quoi? Qui sait faire quoi? Quand? Comment? À quel prix?" Et pareil pour le MALE RPAS. "Ah Airbus n'avance pas? Bon ben dans l'intervalle on a fait ça, on peut lancer la production quand vous voulez, à nos conditions, c'est moins cher et plus performant, votre signature ici pour le versement du premier accompte". On a déjà perdu combien de temps depuis les signatures d'accords dans un grand barnum médiatique? Tout ça me fait furieusement penser à toutes les rumeurs de coopérations de Dassault avec des avionneurs US dans les années 50 60 70, qui ont toutes été considérées in fine comme des tentatives US de mieux comprendre ce que faisait Dassault pour en retirer la substantifique moëlle, et rien d'autre.
  48. 1 point
    Le parti travailliste a un nouveau chef, Keir Starmer. Voilà la proposition N°4 de ses 10 propositions : Plus de guerres illégales. Introduire une loi sur la prévention des interventions militaires et placer les droits de l'homme au cœur de la politique étrangère. Revoir toutes les ventes d'armes au Royaume-Uni et faire de notre pays une force pour la paix et la justice internationales. source : https://keirstarmer.com/plans/10-pledges/
  49. 1 point
    Un exercice très intéressant ( en Europe il me semble) des paras de la 173 airborne ( basé en Italie, Vincenzo). On notera divers drill très bien fichu à munition réelle/blanc , sapeurs d'assaut, et sympa le nettoyage via l'ouverture à la grenade d'une position défensive, optique bunker de sac de sables. Ici la 82e Airborne, idem on travail le mode sapeur d'assaut, bengalore pour faire de la brèche dans le réseau de barbelé. C'est très intéressant ce travail à munition réelle/exercice, idem la progression en rampant.
  50. 1 point
    Même pas certain que le proto aie vraiment existé. Peut-être une simple maquette ... Maintenant l'industrie d'armement léger français a disparu, tout comme l'industrie automobile britannique, et il est quasiement impossible que dans l'état actuel des techniques ces deux industries puissent renaitre .... Clairon