Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 07/29/2020 in all areas

  1. 15 points
    Parce qu'il est trop bon. A la base, le Rafale devait pouvoir effectuer des passes canon air-air "semi-automatisée", un calculateur devant déclencher automatiquement le tir au moment opportun, voire infléchir légèrement la trajectoire de l'avion pour faciliter ces tirs. Cela devait pouvoir être fait même sur une rencontre en face à face avec une vitesse de rapprochement de plusieurs Mach. Bref, le gros machin bien ambitieux (sans être non plus révolutionnaire, ce genre de choses étant en développement depuis le F-15 au moins). Pour que ce soit réalisable et particulièrement létale, il fallait un canon ultra-précis, et c'est ce qui a été fait. Sauf que le système de visé automatique a été abandonné pour être remplacé par une conduite de tir air-air classique. Par contre cette précision était parfaite pour les frappes air-sol. Sauf que le développement de la conduite de tir air-sol avait aussi été annulé/retardé. Du coup on a dû lui intégrer une CDT en urgence pour les premiers déploiements. A cela se rajoute effectivement, comme l'a dit FATac, les problèmes de vibration (qui ont été résolus) mais encore le système d'éjection des douilles qui a été modifié pour pas que ces dernières percent les réservoirs pendulaires sous voilure. Bref, des problèmes de jeunesse qui ont été corrigés. Aujourd'hui, le canon fonctionne très bien. Mais il reste effectivement "trop précis", avec une trop faible dispersion. En gros, il demande un peu plus de maîtrise et de précision de pilotage que pour un Phalanx de 20mm. Par contre quand il touche, il fait très très mal, sans doute plus que n'importe quel autre canon embarqué dans un chasseur moderne.
  2. 11 points
    To whom it might concern, I am a defense blogger in Finland and following the HX -fighter replacement program. I noticed that I got considerable hits from this site, and thought my latest writing about SEAD/Ground strijke scenario could be of interrest for you. So here is a link to the mentioned writing. https://epamuodikkaitaajatuksia.com/2020/07/29/some-heavy-breezes-from-north/
  3. 10 points
    Bon, bas si tout va bien alors, je suis rassuré, j'était vachement inquiet, mais là c'est comme un poids en moins sur la conscience, je peux heureusement faire pleine confiance au PCC ! Ouf
  4. 6 points
    Ils vont se battre à coups de mégaphone?
  5. 6 points
    l'experience de Milgram sera toujours d'actualité de toute manière...
  6. 5 points
    En France on a le droit de douter même si on ne t'en donne pas l'autorisation.
  7. 5 points
    C'est le même systeme que sur les FDI Qui auront le Sea fire 300 300 pour couvrir environ 300 nautical miles Et la version terrestre Ground Fire 300 300 NM donne environ 555 km mais offre une bonne couverture sur 400 km autour du point comme sur les navires https://www.thalesgroup.com/sites/default/files/database/d7/asset/document/cp_170619_thales_devoile_la_nouvelle_version_terrestre_des_radars_multifonction.pdf
  8. 5 points
    To whom it might concern, I'm the writer of the epämuodikkaitaajatuksia defense blog in Finland. I noticed that I got quite a few hits from this site earlier, and thought that you might find the latest scenario somewhat interesting. https://epamuodikkaitaajatuksia.com/2020/07/29/some-heavy-breezes-from-north/ I hope you enjoy, Tomi
  9. 5 points
    http://www.opex360.com/2020/07/29/thales-a-lance-la-production-du-radar-ground-fire-qui-va-doper-la-capacite-antimissile-de-larmee-de-lair/ ground fire 300
  10. 5 points
    J'avoue avoir du mal à voir la différence entre les deux fils et je ne pense pas être le seul.... j'ai l'impression que depuis quelques temps parler des USA est un vaste sujet..je ne sais comment dire...
  11. 4 points
    Hein ! .............Attendez ? .......................Pic est de retour ! ................. Bienvenu @Picdelamirand-oil
  12. 4 points
    C'est un superbe témoignage de fiabilité et de confiance dans l'appareil. 13500 sorties à 3000 sorties par an pendant 4 ans et demi, ça fait beaucoup pour de si vieux avions. Et puis les pilotes à la retraite qui vont bosser pour ces entreprises vont SE RÉGALER. Maillocher avec les chasseurs US de tout l'inventaire, simuler des appareils russes ou chinois véloces et puissants, voire des missiles, profiter de la petite taille de l'avion et de sa "faible SER frontale" pour aller taquiner des pilotes qui ne s'y attendent pas forcément, pouvoir occasionellement mettre la misère aux pilotes jeunes et moins jeunes qui feront des erreurs au cours des scénarios d'entraînement et autres "wargames", et profiter à fond des qualités dynamiques de l'avion pour leur compliquer la tâche le plus possible, ça va en faire jaser plus d'un au mess après-coup devant un Coca-Cola ou un Dr.Pepper. C'est un job de rêve et je suis certain qu'ils vont adorer leurs Mirage F1 et les prolonger au-delà du contrat. Je ne sais pas s'ils taperont mach 2 avec mais je suis certain que ce n'est pas l'envie qui manquera à certains de proposer d'utiliser cette capacité au cas par cas. Non vraiment je pense que l'on va avoir des échos très positifs de tout cela. Et ça ne peut que renforcer l'image positive des avions de chasse de Dassault. Et gardons à l'esprit que dans 15-20 ans le Mirage 2000 c'est fini, et qu'il y a déjà des gens qui proposent des services "aggressor" avec de tels avions... Même sans voler, pour le moment. Je dis ça, je dis rien, mais le jour où Draken, ATAC, etc, achèteront des Mirage 2000 au Pérou, à l'Egypte, à la Grèce pourquoi pas, pour les moderniser et les utiliser comme aggressors après un passage par chez la maison Dassault ou affilié pour en retirer les éléments de mission, il va y avoir des files d'attente ininterrompues de pilotes de chasse en retraite devant leur département RH pour entrer dans l'entreprise.
  13. 4 points
    C'est très fortement recouvert par le bruit des deux M88, mais on entends très bien le cris d'effroi des Pakistanais et Chinois.
  14. 4 points
    Combien de fois faudra-t-il le répéter cette histoire de reptiliens est un fake : bien qu'ils existent ces sales bêtes sont totalement sous l'influence des lémuriens qui sous leur aspect flemmard sont les vrais maîtres du monde
  15. 4 points
    https://www.lalettrea.fr/entreprises_defense-et-aeronautique/2020/07/29/l-empressement-de-dassault-sur-les-rafale-embarrasse-thales,109597935-evl
  16. 4 points
    Il n y a ni presse ni élection libre en Chine. Donc on ne sait absolument pas ce que pensent les chinois... tu sais ce que pensent DES chinois, ceux que tu as côtoyés ou lus, et encore, sous réserve qu ils se soient sentis libres d exprimer leurs pensées. Les autres, on ne sait pas, donc ne parlons pas à leur place. D ailleurs, va juste falloir arrêter de parler des " chinois ", nous parlons d un possible crime contre l humanité du PARTI COMMUNISTE CHINOIS, pas de l habitant lambda de Pékin ou de Shanghaï à qui les dirigeants du pays ne demandent pas son avis. Et pour finir, génocide ou pas genocide, camp de concentration light ou hard, culture chinoise ou occidentale, est ce que les uns ont déjà fait pire que les autres... on s en tampone, c est juste indéfendable, on peut discuter des faits, mais moralement, y a zéro débat.
  17. 4 points
    Le pilote de clavier est très, très bon. Face à Até, un "bon" simeur se fait fracasser en 2 virages. Lui, il arrive à mettre Até en échec assez longtemps et même à avoir des opportunités de tir car il a une bonne maitrise des techniques de BFM (il fait peu d'erreur) et une très bonne connaissance des modèles de vol de DCS. Pour l'instant ils ont fait 2 BFM symétriques et 1 dissymétrique (F-18 vs F-18, M2K vs M2K et F-18 vs M2K). Le prochain devrait être être F-16 vs M2K : le roi du rate fight contre le furieux du noise pointing...ça va être intéressant.
  18. 3 points
  19. 3 points
    Ca, c'est la vitrine, le pavillon témoin. La réalité, c'est que ce n'est pas ce que les forces vont attendre de ces appareils. Le but c'est d'entrainer, de simuler, de répéter, pas de casser du rookie. Il n'y aura pas de vice : juste des scénarios de prestations écrits à l'avance, et qu'il faudra respecter à la minute de cap, au noeud et au pied près, avec un timing détaillé à la seconde sous peine de pénalités sur le contrat. Ce n'est pas Top Gun. Les pilotes de ces sociétés ne seront pas des instructeurs de combat. C'est du plastronnage, et eux ne sont que des pilotes de plastron. Ils les placent à l'endroit voulu, au moment attendu dans les scénarios conçus par les instructeurs In fine, je doute qu'il y ait tant de mailloche que ça. Par contre, des sorties planifiées, scriptées, répétitives, au profit d'opérateurs radars (au sol, en AWACS ou en place arrière de chasseurs), ça, il va y en avoir. Des présentations répétées sur des axes calibrés, encore, encore, et encore, jusqu'à ce que la réponse adverse soit la bonne, ça aussi, ça va s'empiler. Mais pour le pilote qui aime voler par dessus tout, dans des appareils à hautes performances, ce sera quand même le grand kif en toute simplicité. Et je me demande si ces missions ne seraient pas un pur régal et une bonne prolongation de carrière pour les "pilotes intelligents", les cochers de la reco.
  20. 3 points
  21. 3 points
    Parce qu'on est bien d'accord, hein? Être lémurien et Illulinatis, ce n'est pas incompatible. De toutes façons, tout ce qui compte c'est : PLUS DE CRÂNES POUR LE TRÔNE DE CRÂNES.!
  22. 3 points
    Hum..... alors comme ça Griveau a été le subordonné de DSK......................intéressant.....................ça explique des choses................
  23. 3 points
    Comme le F-22, le SCAF ne sera pas vendable à l'étranger. Sans même parler d'exporter avec les allemands comme partenaire... Il faudra donc continuer à produire des Rafale pour combler les besoins exports. Mais la production se fera peut être tout ou en partie en Inde. D’où l’importance de implantation de Dassault dans ce pays.
  24. 3 points
    Le Rafale ne sera pas "remplacé d'ici 20 ans", tout comme le Mirage 2000 n'a pas été remplacé vingt ans après les premières ébauches de l'ACX. L'Armée de l'Air prévoit des améliorations et mises à jour du Rafale jusque dans les années 2060, et ça pour le coup c'est un fait véritable. Alors bien sûr, l'avion ne sera plus alors au top niveau, la "pointe de diamant", le "bout de la lance" etc. Mais il sera encore pertinent, tout comme le Mirage 2000 modernisé est encore pertinent. J'ai l'impression qu'on part un peu du principe que l'aéronautique de combat va évoluer aussi rapidement dans la seconde moitié du 21ème siècle qu'elle l'a fait dans la première moitié du 20ème. Or on constate au contraire une tendance forte au ralentissement causée notamment par la montée continue des coûts de recherche et d'utilisation : Si on regarde par exemple du côté des Américains qui ont comparés à nous un budget infini pour ça, on a chez l'USAF, par année d'introduction en service (pas de premier vol, et en ignorant la Navy, les Marines, et les ANG) : 1950: F-89 (retiré du service en 1969, 19 ans de service) F-94 (ret. 1958: 8 ans) 1954: F-84F (ret. 1964: 10 ans), F-100 (ret. 1979: 25 ans) 1956: F-102 (ret. 1979: 23 ans) 1957: F-101 (ret. 1972: 15 ans) 1958: F-104 (ret. 1969: 11 ans), F-105 (ret. 1984: 26 ans) 1959: F-106 (ret. 1987: 28 ans) 1960: F-110/F-4 (ret. 1996: 36 ans) 1967: F-111 (ret 1996: 29 ans) 1970: A-7D (ret. 1991: 21 ans) 1976: F-15 (encore actif à 44 ans) 1977: A-10 (encore actif) 1978: F-16 (encore actif) 1989: F-15 SE (encore actif) 2005: F-22 (encore actif) 2016: F-35 (encore actif) Parmi les avions retirés du service chez l'USAF, le doyen a tenu 36 ans. C'est à dire moins que les bon vieux "Legacy Eagle" qui sont encore d'active. Le F-94 a tenu 8 ans, si le F-22 avait fait pareil il aurait été envoyé à la casse en 2013. Entre 1950 et 1970, pas moins de 12 modèles d'avions ont été introduits, qui sont tous retirés depuis. Mais tous les avions introduits après 1970 sont encore actif de nos jour. Il n'y a pas eu de nouveau retrait du service depuis 1996. Ces mêmes coûts de développement et d'utilisation nous ont forcé à passer d'une flotte hétérogène d'avions spécialisés à une flotte homogène d'avions multirôles pour tenter de ne garder que deux flottes d'appareils à la fois, l'ancienne génération (Mirage 2000 actuellement) et la nouvelle (Rafale). Avec le NGF, s'il arrive effectivement en 2040, ce sera le même schéma, avec le Rafale dans le rôle de l'ancienne génération et le NGF dans celui de la nouvelle. Comme on n'a pas les moyens financiers d'acheter 200 avions d'un coup, puis de redémarrer de zéro une filière industrielle d'aéronautique de combat 50 ans plus tard pour concevoir et acheter à nouveau 200 avions d'un coup, on est obligé au tuilage progressif et donc au maintien à niveau des avions ancienne génération jusqu'à la fin du remplacement.
  25. 3 points
    A signaler que ; « Du carburant se répand sur le pont sans s’enflammer, les secours sécurisent l’appareil et prennent en charge les blessés rapidement……. Type de carburant utilisé : mélange de F-34, F-35 et F-44 (suite aux avitaillements effectués à bord et à terre) pour pallier l’impossibilité d’une reprise de carburant. À bord des bâtiments de la marine nationale, seul le carburéacteur de type « haut point d’éclair », dont la nomenclature OTAN est F-44, est stocké et distribué. Ce carburant présente des risques d’incendie ou d’explosion inférieurs à ceux des carburéacteurs de types F-34 et F-35 présents dans les réservoirs de l’hélicoptère » C'est ce qui différencie les hélicos ALAT de ceux de la marine - hélico ALAT ==> TR0 ou F34 ( avec antiglace) F35 ( sans anti glace ) , point éclair > 38° - hélico marine ==> TR5 /JP5 , F44 point éclair > 60 Avec du carburant hélico ,bas point éclair, dans les réservoirs , çà aurait pu être pire….. !
  26. 3 points
  27. 3 points
    Les australiens pas contents suite à la non livraison de deux capacité du F-35 sans remise client, ou dit autrement suite à une augmentation de 10% du coût du bestiaux + report sine die de capacités indispensables pour eux. https://www.theaustralian.com.au/nation/defence/defence-off-target-in-15bn-fighter-shortfall/news-story/ce73ed48b919b220b242312ebf00d0bc Les contribuables ont payé 1,5 milliard de dollars de capacités sur les avions d'attaque interarmées du pays - y compris les missiles tueurs de navires et les communications avancées entre avions à réaction - qui ne seront pas livrées dans le cadre du financement approuvé de 16,5 milliards de dollars pour l'avion. Les responsables de la défense ont déclaré à une commission parlementaire que les chasseurs furtifs F-35 de la cinquième génération ne disposeront pas de capacités avancées d'attaque maritime ni d'un nouveau système de communication au-delà de la ligne de visée (BLOS) dans le cadre du calendrier ou du budget initial du programme. La défense a reçu l'approbation du gouvernement pour reporter ces capacités, mais le budget pour l'achat des 72 JSF australiens reste inchangé, ce qui, selon les analystes, représente une augmentation de coût effective de 1,5 milliard de dollars. Lire la suite Le gouvernement fédéral a confirmé dans le nouveau plan de la Défense que l'Australie allait acquérir de nouveaux missiles antinavires à longue portée auprès des États-Unis pour 800 millions de dollars. Mais les missiles de croisière furtifs, qui ont une portée de plus de 500 km, doivent encore être intégrés dans les JSF, qui doivent transporter des missiles en interne pour conserver leurs caractéristiques de furtivité. Ils seront initialement disponibles pour être utilisés sur les Super Hornets F/A-18F du pays. La Défense a déclaré que la capacité BLOS prévue - permettant au F-35 de communiquer avec d'autres avions et ressources de l'ADF à longue portée - serait disponible dans une future mise à jour logicielle. L'assistant du porte-parole de la défense Pat Conroy, qui a interrogé les responsables de la défense sur cette question lors d'une récente audition en commission, a déclaré que les avions à réaction étaient livrés au prix fort et qu'il manquait "d'importantes capacités promises". Il ne suffit pas que le gouvernement et la Défense disent "ne vous inquiétez pas de payer 16,5 milliards de dollars pour un avion d'une valeur de 15 milliards de dollars, nous allons obtenir ces capacités grâce à des projets ultérieurs", a-t-il déclaré à l'Australien. "C'est une arrogance à couper le souffle et ignorer le fait que cela signifie que la RAAF n'obtiendra pas les capacités qui lui ont été promises et que les contribuables doivent payer pour deux autres projets très coûteux". Le vice-maréchal de l'air Catherine Roberts a déclaré au comité conjoint des comptes publics et de l'audit que les décisions concernaient "l'échange de ces éléments clés dont nous avons besoin aujourd'hui contre ceux qui peuvent être menés dans les phases futures". La défense a ajouté dans une déclaration à l'Australian que les changements apportés au programme ont été "revus en fonction de l'évolution de l'environnement de la menace, de la maturité technologique et du coût". "Les décisions concernant le programme F-35 ont été examinées sur la base de la capacité, de l'interopérabilité et du coût global dans l'ensemble du portefeuille de la Défense et permettront, à terme, d'offrir à l'Australie une meilleure combinaison de capacités". Elles ne doivent pas être considérées isolément", a-t-il déclaré. "La Défense reste convaincue que le F-35A Lightning II répond le mieux aux besoins de l'Australie en matière d'avions de combat multirôles de 5e génération". Le report des capacités prévues pour les F-35 sans ajustement budgétaire correspondant a été révélé pour la première fois dans une note de bas de page d'un rapport de l'auditeur général de 2019, qui a déclaré que ce report était "dû à la pression des coûts". L'expert budgétaire de l'Australian Strategic Policy Institute, Marcus Hellyer, a déclaré à l'époque que la décision était "en fait une augmentation des coûts réels de 1,5 milliard de dollars". "Cela signifie que 9 % de la portée du projet a été déplacée vers un point indéfini dans le futur, mais la Défense s'accroche à 100 % du budget pour acquérir les 91 % restants", a déclaré le Dr Hellyer. Le géant américain de la défense Lockheed Martin a récemment signalé un ralentissement des travaux sur le programme F-35, affirmant que la crise du coronavirus avait retardé la livraison de pièces pour ses chaînes de montage américaines. La défense a déclaré qu'elle s'attendait à ce que la livraison de certains avions soit retardée. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  28. 3 points
    Apache Aviation fournit déjà quelques services de ce type, notamment au profit de la Marine Nationale et de la DGA (plastronnage), avec ses L-39. En Grande Bretagne (je sais, ce n'est plus l'Europe), le FRADU a été privatisé et est opéré par le groupe Serco. Ils ont une flotte variée et de grosses capacités de simulation électronique. Secapem (SDTS) exploite des MB-339 et des A-4N Skyhawk au profit de la Royale, et aussi, me semble-t 'il de l'AdlA. Il existe probablement d'autres structures. Même si aucune n'a l'envergure (financière notamment) de ATAC et DRAKEN, il faut quand même reconnaître que ce type d'organisation existe et fournit des prestations de qualité sur nos territoires, bien que leur éventail soit étroit.
  29. 3 points
    Alors pour les EAU, j'ai de mon côté aussi de bons échos parlant d'une reprise de contact assez sérieuse. En gros, "ça devrait se faire, mais ils sont pas forcément pressés puisque les Mirage font le job". Du coup oui, ça pourrait être eux le contrat reporté, mais je pencherais plutôt sur une levée d'option Qatar voire Inde. On saura peut être un jour, ou pas.
  30. 3 points
    Puisqu'on est dans la métaphore automobile, poursuivons un petit peu avec un zouli petit poster tout rempli de Ferraris. Ça va de 1950 jusqu'à 2015, 65 ans d'évolution. Si on coupe la poire en deux et qu'on compare la Ferrari de 1950 à celle de 1983, ça n'a plus rien à voir. La formule aérodynamique, la position du moteur et du pilote, etc. Maintenant, si on compare celle de 1983 à celle de 2015, ben c'est tout de suite moins flagrant. Oui, celle de 2015 est plus affinée, avec des formes plus sophistiquées... Mais elle reste quand même sur le même plan général que celle de 1983. On peut noter les étapes majeures : en 1961, le moteur passe à l'arrière, en 1968 elle se dote d'un bécquet arrière pour plus d'adhérence des roues motrices, en 1971 ce bécquet passe derrière les roues pour avoir plus de bras de levier, en 1974 il est complété par un bécquet avant pour renforcer l'adhérence des roues directrices, et on se retrouve dès lors au schéma général que toutes les F1 gardent depuis. (Avec des améliorations incrémentales, mais plus de changements majeurs). Bon bien sûr il y a eu des progrès sur les moteurs, les pneus, et tout un tas d'autres choses mais là n'est pas la question : il n'y a pas eu d'évolution spectaculaire de la forme des Formules 1 depuis les années 70s. Donc pour quitter l'analogie et revenir sur le vrai sujet : il ne faut pas s'attendre à ce qu'il y aura nécessairement des bouleversements majeurs rendant le Rafale obsolète en 2070. On peut s'attendre à ce qu'il ait besoin de mises à jours de son EMTI, de son radar, de son système de guerre électronique, etc. mais ça tombe bien, tout ça a été conçu pour être très modulaire et facile à mettre à jour sans avoir besoin de faire des interventions lourdes sur l'appareil.
  31. 3 points
    Sur cette photo du spotter on voit très bien le premier batch de deux Rafale au roulage pour aller s'aligner, pendant que le second batch de trois semblent mettre en route sur leurs emplacements de parking ... Donc bien décollage des cinq (de Mérignac) en deux batch (de 2 et 3), en deux temps. Henri ... Euh ...
  32. 2 points
    CHARLEMAGNE - JULES FERRY - MAO ZEDONG Rayez la mention inutile...
  33. 2 points
    Trump retire 12 000 militaires US d'Allemagne, au motif "qu'ils ne payent pas leurs factures" (contredisant au passage son ministre de la défense qui disait que c'était pour améliorer le dispositif OTAN face à la Russie) https://www.reuters.com/article/us-usa-trump-germany-military/u-s-to-withdraw-about-12000-troops-from-germany-but-nearly-half-to-stay-in-europe-idUSKCN24U20L 6000 sont redéployés ailleurs en EUrope, et 6000 retirés du théatre.
  34. 2 points
    Rarement, (même en France) on entend l'histoire de la pénétration en premier des Rafale en Lybie avant l'anéantissement de la défense SA libyenne.
  35. 2 points
    Non juridiquement parlant l'Espagne n'a plus aucun lien avec le territoire en question, avec les accords de Madrid en 1975 sous l'égide de l'ONU, l'Espagne se retire du territoire et met fin à son occupation, et le territoire est à divisé entre le Maroc et la Mauritanie. Par la suite la Mauritanie se retire et laisse le territoire au Maroc. Donc non l'Espagne n'est plus une puissance administrative. Le Maroc de facto annexe le territoire et l'administre même si sur le plan du droit international c'est pas légal, mais on va dire c'est la politique du fait accompli. Même le référendum d'autodétermination est une option complètement écartée par le Maroc même si ce référendum apparaît dans les résolutions de l'ONU. Pour resumer, le Maroc propose l'autonomie élargie pour le territoire et rien d'autre, et il manoeuvre pour éviter les sanctions avec ses alliés et développe le territoire qu'il compte comme partie intégrante du pays avec un contrôle administratif, monétaire, bref tout ce que un état et des administrations peuvent faire, en plus d'autres leviers évidement. En réalité la balle est dans le camp du polisario et de l'Algerie en arrière plan, si ils ont les moyens de faire sortir le Maroc du territoire par moyens légaux onusiens ou militaire qu'ils le fassent, mais c'est impossible dans les deux cas, sinon il y a le facteur temps, mais qui est bien en faveur du Maroc, clairement le Maroc joue la montre et attend une implosion dans les camps de Tindouf, avec peut etre un ras le bol des populations qui y vivent, et si ça implose il faut espérer un point de non retour, un affaiblissement du polisario qui le ramènera à la table des négociations pour une solution sous souveraineté marocaine.
  36. 2 points
    Sauf que demain si un Rafale tombe ou est abattu, tu auras la même chose mais en sens inverse.
  37. 2 points
    @arpa Je ne sais pas si tu te rends compte mais le C130 est entré en service en 1956 avec depuis une production ininterrompue. L' A400M n'a pas un marché doméstique aussi vaste et pas de clients à l'exportation, si sa production cesse avec une déstruction de l'outil industriel les conséquences seront très lourdes. renchérissement du cout d'exploitation des appareils actuels pièces et moteur pas/peu d'amélioration incrémentale système/moteur Et dans 30 ans il faudra acheter des avions US ou remettre au pot une somme astronomique pour repartir d'une feuille blanche. Se servir de l'outil industriel de l'A400M pour produire un bimoteur avec le maximum de communalité dans l'ésprit famille chère à Airbus et conserver l'A400 en catalogue ne devrait pas etre balayé aussi rapidement que tu le fais. Si l'armée de l'air soutient cette proposition un appareil bimoteur aux performances acceptables doit pouvoir etre dérivé de l'A400M.
  38. 2 points
    Oui bien sur nos Apache E auront radar Longbow , un Apache E sans son radar Longbow c'est un non sens, il fallait l'avoir. Ils ont aussi MUMT-2 pour que le co-pilote de l'Apache puisse commander et voir le fil vidéo du drone MQ1 Predator qui éventuellement ratisse une zone en amont. D'ailleurs les américains ont refusé de le vendre au égyptiens pour la modernisation de leur Apache car israel est un voisin ...
  39. 2 points
    L'hypothèse qu'on peut faire à la suite de Tony Corbo, c'est que le rôle du président dans les États-Unis actuels - selon la constitution réelle du pays, à opposer à la constitution théorique - c'est, tel un prestidigitateur, d'agiter des leurres pour attirer l'attention du public sur de faux débats pour qu'on ne puisse pas prendre connaissance et débattre des vrais sujets. Donc relayer les tweets de Trump, que ce soit pour les approuver ou s'en indigner (cela revient au même à cause de l'effet Barbara Streisand), c'est participer à l'extinction de la connaissance de ce qui se passe réellement d'important dans le pays.
  40. 2 points
    https://www.air-cosmos.com/article/le-vsr700-ralise-son-premier-vol-autonome-libre-23447 Concerne : système de drone aérien pour la marine (SDAM) Extraits: Grande première. Le prototype du système aérien sans pilote VSR700 d’Airbus Helicopters (UAS) a effectué son premier vol autonome libre. Le VSR700 a effectué un vol de dix minutes dans un centre d’essais de drones près d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France. « Le vol autonome réalisé par le VSR700 est une étape majeure menant aux essais en mer qui seront effectués fin 2021 dans le cadre des études destinées à dérisquer le futur drone de la Marine française », a déclaré Bruno Even, PDG d’Airbus Helicopters. « Grâce à Plan Aéro, le programme fera appel à deux démonstrateurs et à un véhicule piloté en option pour développer et mûrir les aspects techniques et opérationnels des opérations UAS dans un environnement naval. »
  41. 2 points
    Non, je me fiche de sa vie sentimentale. Par limites morales je pensais plutôt à un homme qui insulte la moitié de sa population : "ceux qui fument les clopes et roulent au diesel et dont ce n'est pas la France qu'il veut", selon ses propres termes. Ou qui traitent régulièrement ses adversaires (ou alliés) de "fils de pute", entre autres. Limites intellectuelles aussi de quelqu'un d'assez stupide pour se faire piéger comme un(e) adolescent(e), alors qu'en plus il est engagé en première ligne politiquement. Quant à être diplômé de science-politique et HEC c'est loin d'être un gage d'intelligence, malheureusement. S'il avait fait ingénieur ou médecine je ne dirais pas, mais... La plupart de celles et ceux qui ont mis la France et l'Europe dans leur situation actuelle sortent de ce genre de cursus. Pour ce qui est de ses compagnons de travail, je n'y vois pas nécessairement un gage d'intelligence, mais davantage de réseautage/chance/maquignonnage politique... Cela dit, c'est aussi une forme d'intelligence de savoir se vendre et se placer. Mais j'éviterais de me laisser impressionner par ses diplômes et son carnet d'adresses. Edit : même Sibeth Ndiaye et Christophe Castaner on fait l'université, alors...
  42. 2 points
    Wow ! Ca c'est de la nécromancie ! Ca aurait quand même été plus intéressant d'acheter des T-72 d'occasion un peu plus récents.
  43. 2 points
    À mon humble avis, mais je peux me tromper, cette histoire de Reptiliens, c'est une rumeur. On pourrait traiter cette info sérieusement, par exemple en exploitant les modèles anthropologiques rendant compte des syncrétismes religieux. Apparemment, cette médecin s'approprie juste ce qu'il faut de la culture extérieure (par exemple la notion d'ADN) qui met en danger la culture traditionnelle (avec les "démons") de manière à limiter la casse et à donner une postérité et un sens renouvelé, réactualisé, aux croyances traditionnelles. C'est une adaptation et un métissage culturels. (Une "appropriation culturelle" diront les mauvaises langues, mais là je criaille...). Je pense à un anthropologue qui s'appelle André Mary qui a étudié les syncrétismes au Cameroun, et c'est absolument passionnant. Je suis sûr qu'il ne serait pas du tout étonné par ce qu'on lit dans l'article du Figaro et qu'il pourrait nous éclairer sur les mécanismes qui sont à l’œuvre.
  44. 2 points
    Et ne serait-ce pas nettement plus simple à produire maintenant que l'avions est nettement plus mûr, avec des capacités de calcul très supérieures ? L'auto-pointage, ou l'auto-déclenchement air-air n'auraient-ils pas d'intérêt contre les drônes, par exemple ? Genre "et paf l'essaim !".
  45. 2 points
    J'ai cru avoir été le seul choqué par ces mots...
  46. 2 points
    Je refuse que la vedette me soit volée par Libération, ma comparaison avec un moustachu né en 1889 est arrivée avant l'article de Libé, je mérite ce point !! Plus sérieux : Colère à Hongkong après le limogeage d'un universitaire pro-démocratie
  47. 2 points
    L'Union n'est pas une condition a des coopérations industriels... ... Accessoirement les coopérations entre industriels concurrents pose des gros problème de concurrence... Qui les amènent a saboter les programmes pour assurer leur position par rapport à leur rivaux. En gros la structure des coopérations entre européen, typiquement entre industriels concurrents ... Est globalement néfaste aux programmes.
  48. 2 points
    Pour qui dispose de F16, peut mettre en œuvre l'ensemble des capacités dont ceux-ci sont dotés suivant leurs équipements. Pour qui dispose(ra) de F35, pour ce faire (disposer de toutes les capacités intrinsèques) devra intégrer (hors USA) un système dont il ne dispose pas, et sera de fait dépendant ou voir même supplétif d'une "organisation" extra nationale. La seule dotation de ce volatile est de ce fait un peu "léger" comme argument d'affirmation de sa souveraineté politique comme militaire, et ceci même si l'oiseau est un produit de "haute technologie". Donc (de mon point de vue), sur ce point particulier le F35 n'est pas le remplaçant désigné, et encore moins "similaire et donc une considération logique" (!) du F16, par exemple ...
  49. 2 points
    Il varie oui mais : beaucoup de ses variations sont des mutations ponctuelles n'ayant pas d'effet sur le phénotype viral (donc le code génétique change, pas la souche virale dans son ensemble) Les chercheurs ne sont pas trop cons, ils ciblent pour le vaccin des antigènes immunodominants peu voire très peu variables (en général ce sont les systèmes "vitaux" du virus, par exemple ses protéines de reconnaissance aux cellules à infecter Après, effectivement rien n'interdit de voir apparaitre une souche qui passerait sous le radar d'un vaccin ou qui ne serait pas reconnue par des anciens infectés. La première hypothèse est d'ailleurs la plus possible étant donné que les vaccins ciblent en général une petite partie du virus et que donc la réponse est orientée. Si cette partie varie tu as perdu. Les anciens infectés eux répondent à la totalité du virus et donc on peut espérer quand même un effet d'immunité croisée minimale entre les variants (ce qui n'est pas le cas de la grippe puisque ce ne sont pas des variants mais des virus complétement différents à chaque fois)
  50. 2 points
    Non, non, je maintiens ... c'est plus qu'une thèse ! C'est un fait, mais un fait statistique - ce qui le place hors de compréhension pour beaucoup d'entre nous et génère alors de faux espoirs qui sont à l'origine de grandes déceptions. Même pour un virus très variant comme celui de la grippe, le phénomène d'immunité de groupe existe. La variabilité du virus ne permet pas de s'en rendre compte car d'une année sur l'autre on peut la ré-attrapper (la grippe), sauf que ce n'est pas la même. Et sur une même année, sur une circulation d'une unique souche, on peut parfois "toucher du doigt" l'immunité de groupe lorsqu'elle se manifeste avec certaines souches très contagieuses. Le soucis, c'est que pour atteindre le seuil d'immunité de groupe, il y a deux stratégies : Augmenter la base des contaminés pour assurer la propagation la plus rapide possible d'un maximum de personnes, et passer ainsi au dessus du seuil. Le risque majeur est alors fonction de la proportion de cas graves. Autant pour un simple rhume (à Coronavirus d'ailleurs), cela ne prêtera à conséquence que pour les populations les plus fragiles, autant pour une maladie avec des évolutions aussi défavorables que la CoViD-19, c'est plutôt un suicide de masse. Rester sous le seuil de saturation des soins intensif tout en diffusant lentement le virus dans la population, de très proche en très proche, avec la limitation la plus forte possible des contacts. Sauf que cela ne peut fonctionner qu'avec une immunité relativement durable et qui n'a pas besoin d'être renforcée périodiquement. On voit bien la limite des deux approches pour une maladie capable de diffuser vite, d'avoir des conséquences dramatiques et provoquant une immunité de courte durée. Mais pour autant, l'immunité de groupe reste LE point d'objectif capable d'atténuer la crise sanitaire. Pour pouvoir contourner les difficultés, les pistes sont multiples (et je ne les connais pas toutes) : Augmenter la tolérance de la population à la maladie en diminuant la gravité de ses symptômes. Cela permet de diffuser largement la maladie, et donc l'immunité, sans pour autant provoquer l'engorgement des services d'urgence. Cela souligne l'importance de la recherche thérapeutique sur la modération des symptômes et de leurs conséquences. Entretenir l'immunité pour la faire durer plus longtemps. Une piste vaccinale qui passerait la période d'immunité de 3 mois à 6 mois (valeurs prises au hasard) permettrait, moyennant 2 rappels par an, de maintenir et d'accroitre une population relativement immunisée, dont la proportion dans la population globale finirait par éteindre la bouffée épidémique, faute de victimes potentielles. Attention, on n'en est pas encore à éradiquer la maladie, mais cela la marginalise. Trouver une stratégie vaccinale fournissant une immunité de longue durée et/ou à large spectre pour répondre aux évolutions et aux familles de virus responsables de la CoViD-19. C'est un peu le Graal de la recherche vaccinale. Pour autant, si celui qui fait ça recevra louanges et gloire, je ne suis pas certain que cette piste soit privilégiée par les intérêts pharmaceutiques qui ont davantage à tirer des deux premières solutions. Et sans vouloir paraître cynique, je me demande franchement si certains dirigeants n'explorent pas la piste de l'autruche, en laissant la maladie faire ses ravages, tout en supposant que ceux qui y survivent seront plus forts, et que ceux qui y sont vulnérables ne pourront plus la propager une fois morts. Mais encore une fois, il ne faut pas se laisser leurrer par l'approche statistique qui rend l'immunité de groupe attractive, mais potentiellement inefficace. L'immunité de groupe ne protège personne en particulier. Elle protège le groupe dans son ensemble, au prix des victimes à l'instant T qui servent à "construire" le volume d'immunité nécessaire.