Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 08/18/2020 in all areas

  1. et, sinon, .... vous prendrez bien un peu de bonne humeur ? l'article de presse est là : https://www.journalajmah.com/index.php/AJMAH/article/view/30232 les auteurs : https://www.lemonde.fr/blog/huet/2020/08/17/que-revele-le-canular-hydroxychloroquine/ http://www.mimiryudo.com/blog/2020/08/le-meilleur-article-de-tous-les-temps/
    9 points
  2. ET VOILA ! L'HOMME de Néandertal... jamais la FEMME ! Espèce de mâle cisgenré représentant du patriarcat oppresseur du sexe dit faible ! BOOOOOOOOOOOOOOOOOOUH !
    8 points
  3. Un bon article : https://www.liberation.fr/debats/2020/08/17/nous-sommes-tous-des-europeens-grecs_1796981
    7 points
  4. Ces chercheurs ont utilisé la controverse mondiale sur l'hydroxychloroquine pour dénoncer les revues scientifiques prédatrices et l'évaluation quantitative de la recherche. Messieurs chapeau et merci !
    6 points
  5. J'ai travaillé un an a Maurice. Tous se faisait en Francais. Tous les echanges avaient lieux en francais. Mais les compte rendus, les courriers, les echanges officiels etaient redigés en Anglais. Les gens, le peuple, parle le Creole Mauricien ( qui malgre la proximité est different du creole Reunion, lui meme different des creoles antillais.). La langue officielle est l'Anglais, que les Mauriciens apprennent a l'ecole, comme le francais. Les elites parlent donc tres bien francais et anglais. Mais deux Mauriciens parlent creole entre eux, ou francais, et en dernier Anglais. (Sans compter les langues d'origine Indienne, nombreuses mais moins universelles)
    5 points
  6. Et puis les Lusignan... comment dire ? La bataille de Hattin, c'était de leur responsabilité. Et ils n'ont pas fait d'étincelles après Guy. Parlons plutôt de libérer l'Empire de Trébizonde et de le confier aux Arméniens, là on pourra être sûr d'entendre les hurlements.
    5 points
  7. Yep, ce bouclier était "vitale". il permettait de ne pas se voir cribler , lors du blast, par les particules incandescentes qui criblaient le treilis 300 (à l'époque) et parcellait l'épiderme de chaque tireur. Lors de chaque séance et au pas de tir, un gazier muni d'un tampon d'ouate imbibé grassement d'une solution miracle rouge permettant de "reconditionner" le personnel. Je me rappel malgré avoir tous un look de boutonneux bien ado', parce que dotés d'une acné foudroyante. Nonobstant la serviette blanche du paquetage précisément enroulée autour des attributs masculins, en dessous du pantalon de treillis. Je passe sur le maintien de la posture de tir, qui devait combiner judicieusement l’extrême application sur la butée du casque lourd en caoutchouc sur ce bouclier, et l'indispensable distance de recule avec l'appareil de visée (ici absent de cette photo) qui conditionnait la pérennité de votre arcade sourcilière. Bref, au pas de tir, ça pissait des yeux et de l'entre-jambe. Quand au recul de l'arme ... il valait mieux avoir comme chargeur un gars bien costaud plutôt qu'une tafiole de bureau. Pour la précision du tir, notamment de véhicules roulants ... Dieu reconnaissait les siens. Bien évidemment, lorsque le 89 mm est arrivé, tout me monde était volontaire au pas de tir. Mème plus tard avec l'Appilas. Aucune comparaison.
    5 points
  8. Ne pas confondre ZEE et eaux territoriales. La marine Turque a parfaitement le droit de se trouver là. Je ne suis même pas certains que les turcs n'aient pas le droit de faire des recherches. Pour moi c'est l'exploitation des ressources qui poserait problème. Yep discours à destination interne comme d'hab. Idem je ne vois pas comment cela changerait quoi que ce soit en Méditerranée. Si la France même ce genre de raid "en secret" Erdo pourra toujours s'en foutre ; si la France le fait ouvertement on va encore se faire traiter de caïd et ça sera plus difficile à expliquer à la communauté internationale et ça risque de flanquer la migraine à Stoltenberg. De manière générale je pars toujours du principe que lorsqu'un dirigeant envoie des troupes ou du matériel il est conscient qu'il prend le risque de les perdre (au moins une partie). Si on expédie des milis armés c'est bien qu'il y a un risque que ça parte en sucette et quand on compare ce que les turcs envoient et ce que nous on envoie j'ai plus l'impression qu'on a pas envie d'y aller vraiment. Si au lieu de 2 rafales il y en avait eu 8 (équipés antinavires) qui survolaient les bateaux turcs (voire qui les illuminaient pour déconner) je dis pas, mais là... Il y a un type (Roosevelt) une fois qui avait dit "speak softly and carry a big stick" j'ai l'impression que nous (et l'Europe encore plus) on a juste retenu la première partie sauf que ça marche pas. Comme je l'ai dis il y a quelque pages, tant que Recp n'aura pas un doute suffisamment raisonnable que l'on est prêt à lui en faire baver il n'a aucune raison d'arrêter. Actuellement même ramener des CaESAr en Irak (vu que l'Irak commencer à chouiner contre le Turcs) ça aurait du sens, avec un petit SAMP-T que Erdo comprenne/perçoive le message.
    5 points
  9. il est content que ce ne soit pas une catastrophe (c'est à dire qu'il n'y ait pas eu de morts). Ce qui ressemble plus à un sabotage, ce qui serait une mauvaise chose (sabotage, traduire par négligence). D apres les photos, l'équipage (la band marine) semble bien nourrie et a bien bu (ils se portent bien, alors que les Mauriciens triment pour 200-250 euros par mois, 6 jours sur 7).
    4 points
  10. Les Wagnerites se sont fait avoir par les services secrets ukrainiens...
    4 points
  11. C'est sûr que quand un imam prêche à Sainte Sophie transformée en mosquée l'épée à la main, afin de célébrer la conquête de Constantinople, on pourrait se demander à quel siècle on est...
    4 points
  12. Pourquoi la marine française s'implique dans la crise gréco-turque, via @LePoint Pourquoi la marine française s'implique dans la crise gréco-turque LETTRE DES ARMÉES. Tensions, incidents et prise au sérieux de la marine turque… La France s'affirme en Méditerranée, tout en prenant ses précautions. Par Jean Guisnel On le sait, la Turquie poursuit assidûment sa politique de présence militaire navale en Méditerranée orientale . Elle affirme son droit d'explorer de potentiels gisements d'hydrocarbures dans une zone incluse par les traités internationaux dans les eaux territoriales grecques, autour de la minuscule île de Kastellorizo, située à 550 kilomètres de la Grèce continentale et à seulement 3 kilomètres de la Turquie. Cette politique volontariste d'Ankara est illustrée par la présence du navire d'exploration sismique, Oruç-Reis, accompagné par la marine de guerre turque. La tension est extrême entre ces deux nations membres de l'Otan, toutes les deux dotées d'armements modernes, de forces armées efficaces et d'une volonté réciproque de faire valoir ses droits. Ce conflit gréco-turc possède des racines anciennes, puisqu'il est au cœur du refus de la Turquie de signer les conventions sur le droit de la mer (notamment la convention sur la mer territoriale et la zone contiguë de Genève en 1958 et la convention de Montego Bay en 1982). On est passé très près d'un affrontement militaire sur ce sujet à deux reprises au moins, là encore en raison de l'envoi contesté de navires d'exploration turcs, en août 1976 et en mars 1987. Cette dernière crise avait été désamorcée par la volonté turque d'entamer des négociations pour rejoindre la communauté européenne. Lire aussi En Méditerranée, la bataille du gaz est lancée Macron montre ses muscles Aujourd'hui, les conditions sont différentes. La Turquie est en position de faire pression sur l'Europe, singulièrement en bloquant des centaines de milliers de réfugiés syriens sur son territoire. En Syrie, elle agit à sa guise en rejetant les avis européens. Elle conteste l'appui de la France aux Kurdes et n'a pas digéré la reconnaissance par Paris du génocide arménien. En Libye, elle accorde un appui puissant au gouvernement de Fayez el-Sarraj reconnu par l'ONU, alors que la France a longtemps soutenu son adversaire, le peu recommandable maréchal Khalifa Haftar, y compris militairement avec le service action de la DGSE. Avec Fayez el-Sarraj, la Turquie a signé un accord traçant de nouvelles limites aux eaux territoriales de la zone. En réponse, la Grèce et l'Égypte en ont signé un autre le 6 août. Paris a approuvé. Lire aussi « La présence de mercenaires turcs en Libye menace toute l'Europe » Pour Emmanuel Macron, qui avait accusé le chef de l'État turc Recep Tayyip Erdoğan de porter « une responsabilité historique et criminelle » dans la situation en Libye, les temps ne sont pas à la conciliation, mais aux prises de position affirmées. Un incident naval a opposé, en juin, les marines française et turque, cette dernière « illuminant » à trois reprises la frégate Courbet . Ce geste inédit n'est pas anodin : c'est la dernière mesure prise avant un tir, une posture indiscutablement agressive. La réponse d'Emmanuel Macron a été plutôt soft. N'obtenant aucun soutien de l'Otan, il a monté, début août, en épingle la présence de deux Rafale à Chypre, et a annoncé la présence dans la zone de la frégate La Fayette et du porte-hélicoptères Tonnerre.Or les avions s'y trouvaient déjà, les patrouilles d'une frégate française sont permanentes en Méditerranée orientale et le Tonnerre était en route pour Beyrouth. Plus significatif, sans doute : de brèves manœuvres navales avec la marine grecque, autre effet d'affichage d'une solidarité anti-turque qui ne va pas dans le sens d'une désescalade. Affrontement direct ? En matière navale, personne ne peut prévoir les suites d'un incident. Le clash est toujours possible, y compris entre marines alliées comme celles de la Grèce et de la Turquie. À supposer qu'elle ne soit pas elle-même directement impliquée au départ dans un incident qui dégénérerait, la France se verrait contrainte de soutenir la Grèce. Or la situation est… délicate. Tout d'abord, la Turquie est très bien équipée, comptant en particulier de nombreux sous-marins modernes achetés en Allemagne. La France ne prend pas la marine turque à la légère et a commencé par ne plus transmettre à l'Otan les positions en Méditerranée de ses propres navires pour qu'elles ne soient pas partagées avec les Turcs. Mais ce n'est pas tout : elle a également réduit à leur plus simple expression les relations avec la TF 151, force maritime antiterroriste internationale opérant dans l'océan Indien et dont le commandement a été pris fin juillet par l'amiral turc Inanir. Au-delà des déclarations verbales, la posture française demeure modérée, tout en étant prête à toute évolution imprévue, sans perdre de vue ses intérêts. Les affaires sont les affaires N'oublions pas non plus que, dans cette partie du monde, la France cherche à vendre des armes. Bonne cliente des industries d'armement françaises, la Grèce se voit proposer depuis une quinzaine d'années d'acquérir des frégates produites par Naval Group, avec des systèmes de combat venant de Thales et des armements dernier cri produits par le missilier MBDA. La dernière proposition de Paris concerne des frégates FDI armées de missiles de croisière navals. Comme par le passé, la France est prête à assortir cette vente de 2,5 milliards d'euros de crédits massifs, mais l'affaire semble très mal partie. Le ministre grec de l'Économie, Chrístos Staïkoúras, vient en effet de faire savoir que, faute de ressources, le projet n'est plus d'actualité, révélait le mois dernier La Tribune . Ce marché convoité par tous les industriels navals occidentaux n'est pas la première cause de la position française, loin de là. Mais il compte…
    4 points
  13. Oui et non Joab. Tu prends de sacré raccourci quand même. La wilayat vient de Khomeini qui lui faisait l'unanimité. Le but étant d'avoir un chef politique et un chef religieux (et pas forcément le même type) pendant la période doccultation (en gros le retour du prophète) pour les chiites. Khomeini à investi d'abord khameini dans le rôle de leader religieux et à attendu d'être mourant pour lui donner le rôle de leader politique. Khameini a galeré a se faire accepter dans les deux rôles en Iran. Et c'est lui qui a nommé Nasrallah en tant que chef du HZB. Qui a effectivement et officiellement dis que la force du HZB venait du respect de la wilayat. Sauf que (sinon c'est trop simple) au sein même du HZB de nombreux membres ne concéde pas à Khameini le rôle de leader politique car l'Iran est une république Islamique alors que le Liban est un système multiconfessionnel. De plus pour de nombreux chiites l'acceptation de la wilayat ne veut pas forcément dire que le rôle politique reviens à l'Iran. Et figure toi que cete situation est acceptée au situation en du HZB. Si ce que tu dis était vrai du temps de Khomeini cela ne l'est plus. Si Nasrallah annonce ça c'est surtout pour une question de financement. Même si le HZB à largement diversifié ces sources de financement (drogue, riche chiite à l'étranger...). De plus le HZB a factuellement pris beaucoup d'autonomie vis à vis de l'Iran (qui reste influant c'est vrai) Ensuite quand tu parles du HZB comme d'une armée du Liban c'est juste faux. Il y a au sein du HZB une branche armee (puisque le HZB nest pas qu'un mouvement armé) distinct de l'armée libanaise (même si certain mili sont membres ou très proches du HZB). Donc le HZB n'à pas à rendre compte au gouvernement libanais (notamment quand il part en Syrie, et à l'origine c'était pour défendre des villages chiites) Bref tu prends de sacré raccourci qui t'arranges peut être, dont certains ont été vrai mais ne le sont plus. Ps : je suis sur mon téléphone sur une aire d'autoroute et pas le temps de mettre des dates ou des liens.
    4 points
  14. Tu rigoles, mais ... La maison de Savoie a hérité du titre du royaume de Chypre à la mort du roi Janus de Chypre, par le mariage de sa fille Anne (de Lusignans) de Chypre, mariée à Louis 1er de Savoie en 1434 à Chambéry. A l'époque les relations entre la Savoie et Chypre étaient très étroites, en partie dues à l'amitié nouée au fil des temps précédents entre les deux familles. Il y a d'ailleurs un célèbre comte de Savoie (Amédée III) qui est inhumé sous la cripte de l'église de la Sainte-Croix à Nicosie. (Ceci lors de sa participation à la deuxième croisade, où il tomba malade et mouru en août 1148, après avoir combattu les turcs (tiens tiens !) avec l'avant garde, d'octobre 1147 à janvier 1148) ... Et la Savoie avait aussi sa Marine (à Villefranche sur Mer), avec galères etc ...(C'est d'ailleurs une galère savoyarde qui alla chercher Anne de Chypre pour le mariage avec le comte Louis 1er ...)
    4 points
  15. rappelons nous que si des Polonais vont travailler à l'Ouest pour plus d'argent, alors des Ukrainiens et des Bielorusses viennent en Pologne pour occuper les postes laissés vacants (et pour plus d'argent que chez eux). Il faut bien qu'elle soit financée par quelqu'un, mais sur le principe je n'aime pas le fait qu'un état finance une chaîne d'information/propagande opposée au pouvoir du pays voisins. Certains y voient de la liberté, mais si c'est le voisin qui fait ça chez nous, alors on appelle ça de la déstabilisation.
    4 points
  16. En Pologne, il a minorité biélorusse. Aussi “..le nombre de citoyens biélorusses titulaires d'un permis de séjour valide en Pologne est passé à plus de 21 000. gens. Les Biélorusses sont ainsi devenus le deuxième groupe d'étrangers en importance avec des documents leur donnant droit à un séjour de longue durée dans le pays. La plupart - 15000 Les citoyens biélorusses ont un permis de séjour permanent délivré en relation avec leur origine polonaise et une Carte de Polonais.” La plupart sont des jeunes qui étudient dans les universités polonaises. C'est toujours le groupe qui proteste le plus volontiers contre tout régime. Il y a aussi un milieu d'opposition en Pologne. “Bielsat TV (en biélorusse Белсат ou Biełsat) est une chaine de télévision de langue biélorusse diffusée par satellite depuis la Pologne1. Créée en 2008, c'est la seule chaine d'information biélorusse indépendante1 et d'opposition au régime du président Loukachenko. Elle est intégralement financée par le gouvernement polonais.” https://fr.wikipedia.org/wiki/Bielsat_TV
    4 points
  17. c'est une éventualité .... rien n'est figé dans l'histoire. ces territoires pourraient tout aussi bien redevenir chrétien voire païens ou tout à la fois. les croisades : Sujet tabou ? dans mon livre d'histoire de la petite école le sujet ne l'était pas.... je revois les dessins illustrant la 1ere croisade, les gueux se faisant coudre une croix sur leurs tuniques, ... depuis quelques années en effet je ne comprends pas pourquoi il faut avoir mauvaise conscience avec les croisades.... les musulmans ont ils mauvaise conscience avec leurs guerres de conquête de Mahomet et ses successeurs que l'ont peut tout autant assimiler à une croisade (sans la croix mais avec un croissant) .. non ils la qualifient de guerre sainte .... d'épopée .... perso je ne vois pas la différence. Rien n'est immuable dans l'Histoire. bon enfin je referme le sujet qui froisse.
    4 points
  18. Côté performances effectivement car entre le F-35 et le F-22 c’est de l’eau et du vin. Toi tu aime bien remuer le couteau dans la plaie . C’est vrai, la stratégie d’Ueli Maurer a été catastrophique. Il s’est dit qu’en prenant le moins cher il augmentait fortement ses chances de succès et bien c’est rater. A relever qu'à cette époque, et malgré les surcoûts, certains en Suisse souhaitaient encore se doter de deux appareils différents (le Gripen en remplacement du F-5 et un autre pour remplacer le F-18). Mais c’est tant mieux et je souhaite vraiment que cela continue. Je considère le Rafale comme étant l’un des meilleurs avions de combat actuellement en service et que c’est une chance pour les pays européens qui devraient se rendre compte que perdre ce savoir faire au profit des américains serait un désastre. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui fait que si le Rafale et le F-18E se retrouvaient à égalité, je n'hésiterais pas une seconde et je choisirais le Rafale. Ce n'est pas certain car ce qui c'est passé lors de la votation sur le Gripen, c'est le manque de soutien des autres partis politiques pourtant favorables à cet achat. Vexé par l'attitude de Maurer ils n'ont que très peu fait "campagne" (ça c'est très pénalisant) pour cet achat et l'ont laissé dans son jus jusqu'à ce qu'il boive la tasse durant la votation. Durant longtemps, je pensais que le Gripen était la perle rare et qu’il serait un choix optimal pour notre aviation. J’étais un lecteur assidu des infos que Saab donnait sur son nouvel avion de façon quasiment quotidienne. Puis il y a eu la présentation du Gripen E en grandes pompes malgré le fait qu’il n’était pas encore en état de voler. A partir de ce jour Saab a beaucoup moins communiqué sur son nouvel appareil, parfois plus du tout durant des mois. C’est à cet instant que je me suis dit que ce constructeur devait être confronté à bien des problèmes de mise au point.
    4 points
  19. Quelques chiffres rigolos sur l'utilisation du mail-in ballot et ce que ça a pu provoquer. Oui y-compris aux primaires démocrates (on ne rit pas, ah si en fait ). https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/08/06/mail-in-voting-could-accidentally-disenfranchise-millions-voters/ Opinion by Marc A. Thiessen Columnist August 6, 2020 at 9:23 p.m. GMT+2 President Trump is suing Nevada over its recent decision to send absentee ballots to all voters, and warning the country “There is NO WAY (ZERO!) that Mail-In Ballots will be anything less than substantially fraudulent.” Trump’s critics argue that there is no evidence that voting by mail results in fraud. Trump is right that mail-in voting is a source of potential voter fraud, especially on the scale that is being proposed. But the bigger problem is not vote fraud — it’s vote failure. There is plenty of evidence that mail-in voting has the unintended consequence of disenfranchising of millions of eligible voters. A Massachusetts Institute of Technology study of the 2008 presidential election found that about 3.9 million voters said they requested mail ballots but never received them; 2.9 million ballots that were sent out did not make it back to election officials; and about 800,000 were rejected for a variety of reasons — either because they were postmarked after the election, arrived without a signature, were improperly filled out or did not match voting records. “The pipeline that moves mail ballots between voters and election officials is very leaky,” the study concluded. More recently, the 2020 Democratic primaries should serve as a cautionary tale. About six weeks after New York’s congressional primaries, winners were not declared in two closely watched House races until Tuesday. That’s thanks to complications in counting the surge of more than 400,000 mail-in ballots, of which state officials have already invalidated 84,000. In California, election officials rejected more than 100,000 mail-in ballots in the state’s March presidential primary. To put these numbers in perspective, Trump won the White House in 2016 thanks to roughly 80,000 votes in Michigan, Pennsylvania and Wisconsin combined. In Pennsylvania alone, mail ballot problems kept about 92,000 people from voting in a primary in a state that Trump won by just 44,000 votes four years ago. In Florida, about 18,500 mail-in ballots were not counted, and in Nevada, about 6,700 were rejected. In a close race, such failures could easily call the results into question. None of these problems were because of fraud. They were because of mistakes by voters, postal problems or the inability to handle the massive surge in ballots that overwhelmed electoral systems not equipped to handle them. If election officials had this much trouble handing mail-in ballots during low-turnout primaries, imagine what will happen in the general election. Put aside the ability of election officials to process the results. Does anyone believe that the U.S. Postal Service is ready to handle a sudden deluge of tens of millions of ballots right before Election Day? Millions of ballots are inevitably going to be delayed, be misdirected or arrive without postmarks. And many will be invalidated because voters made mistakes filling them out and could not ask election workers for help marking the ballots correctly. If mail-in voting is permitted on an unprecedented scale, millions of votes will be rejected and the election could be thrown the election into chaos. Ironically, it could very well be Democrats who end up crying foul. A study of Georgia’s 2018 midterm elections found that mail-in ballots of “younger, minority and first-time voters are most likely to be thrown out.” A study of Florida’s midterms that same year determined that mail-in ballots “cast by Black, Hispanic, and other racial and ethnic minorities were more than twice as likely to be rejected as … ballots cast by White absentee mail voters.” Democrats now pushing for mail-in ballots will soon be claiming they are a tool of voter suppression. The Democrats’ solution to these problems is to relax the standards for mail-in ballots, such as the requirement that they be postmarked. Now that is an invitation to fraud. If a candidate is narrowly behind on election night, what is to stop their supporters from sending in a slew of ballots after Election Day — especially in states that permit “ballot harvesting,” where campaign workers collect absentee ballots in bulk? There will be millions of blank ballots in circulation, because instead of sending ballots only to voters who request them, many states intend them to send to every registered voter — which inevitably includes many who moved or died. This probably does not matter in deep-blue and deep-red states where the final result is not in doubt. But in swing states such as Nevada, Wisconsin, Michigan and Ohio, it could lead to disaster — even if there is no fraud. Most states have no experience with mail-in voting on this scale and are completely unprepared for what is coming. We are conducting an unprecedented electoral experiment in the midst of one of the most contentious elections in U.S. history. The result could be a post-election battle that will make the hanging chad controversy of Bush v. Gore seem mild by comparison.
    3 points
  20. ce que j'ai toujours aimé avec les américains, c'est que leur réactions sont souvent extrêmees : celui-ci a inventé une sorte de "pistolet lance masque" permettant de lancer un masque au visage des réfractaires. Comme il le dit lui même avec humour, une bonne façon de lier 2nd amendement et urgence sanitaire... https://www.journaldugeek.com/2020/08/18/arme-ultime-lutter-anti-masques/
    3 points
  21. Visiblement, il y aurait un coup d’État en cours à Bamako. A prendre avec des pincettes, mais en tout cas il se passe quelque chose. L'ambassade de France a aussi demandé aux ressortissants de rester chez eux. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/08/18/mali-des-coups-de-feu-entendus-dans-un-camp-militaire-pres-de-bamako_6049237_3212.html
    3 points
  22. Bah ça s'trouve, la photo c'est une femme...
    3 points
  23. Historiquement exact : il s’agit bien d’une guerre de reconquête. Le plan originel était de rendre aux Byzantins leurs territoires perdus mais les croisés ont trouvé plus judicieux de fonder leurs propres royaumes. Souvenons nous aussi qu’avant d’être chrétienne la Méditerranée était un melting pot de cultes polythéistes , de mithraïsme, de judaïsme, et autres bizarreries.
    3 points
  24. F4 sera un standard logiciel en premier lieu, mais pas que. Il incluera des écrans plus larges dans le cockpit par exemple, et une antenne SATCOM AESA en pied de dérive. Ce sont des modifications matérielles. Avec F4.2, c'est a priori un nouveau standard matériel, comparable à la transition F1 > F2 qui va être introduit. F4.1 et F4.2 vont différer drastiquement au niveau matériel dans le sens où F4.2 possèdera des antennes latérales. Parmi les emplacements possibles pour ces relativement petites antennes, il y a les côtés du nez de l'avion. Or, en guise d'indice de ce à quoi ça pourrait ressembler, les Rafale indiens disposent justement de deux trappes, une de chaque côté du nez. Le gros souci de cette histoire c'est que le Rafale n'a pas été prévu de base pour avoir ces antennes latérales. Raison pour laquelle les modifications des Rafale indiens ont fait l'objet d'un développement à 1.7 milliards d'€ connu sous le nom de "India specific enhancements". Et tout le débat tourne autour de la possibilité et de la justification qu'il y a à doter les avions des anciennes tranches ou pas de telles modifications. En images avec le Rafale indien: (@Kovy a été le premier à lever ce lièvre pour rappel, avec cette photo) : Dans la vidéo officielle de Dassault Aviation consacrée à la livraison des Rafale indiens, confirmation du fait que ces trappes sont présentes des DEUX côtés du fuselage et symétriques (donc que ce ne sont pas des baies purement techniques): côté gauche: côté droit: Et ces Rafale indiens sont réputés être prêts à recevoir le standard F4.2, qui est réputé devoir être doté d'antennes latérales. Donc, connectons les points... Il est probable que ces trappes fassent partie intégrantes du F4.2. Tout Rafale se contentant des modifications possibles grâce à la modularité actuelle de l'avion, étant dès lors bloqué à un standard matériel/logiciel F4.1. Par conséquent il est fort probable que certains des Rafale français des tranches 4 et 5 soient dotés de ces trappes (ça on le verra quand ils sortiront d'usine et ça répondra sans doute à certaines questions) permettant un accès technique aux antennes ou servant de caches avant l'installation d'écrans transparents au rayonnement EM (comme le radôme) aux antennes radar. De là grand débat: pourra-t-on oui ou non modifier techniquement les Rafale existants pour les doter de ces trappes qui sont pour l'heure spécifiques aux Rafale indiens? Ou bien est-ce que ça impliquerait des transformations rédhibitoires/dangereuses/impossibles pour les cellules des anciens avions? Si ce choix est fait combien cela coûtera-t-il de les installer sur les avions existants sachant qu'il y aura aussi des besoins en génération électrique, connectique, et refroidissement? si ça ne se fait pas est-ce que l'existence de deux flottes aux capacités très différentes ne va pas poser de problèmes dans leur emploi opérationnel? Un radar observant vers l'avant sur un arc de cercle de 140° ou environs 270° ce n'est plus du tout le même matériel ni les mêmes capacités, surtout si seuls certains avions, entre 50 et 80 probablement qui restent à livrer, pourront en être dotés? est-ce que cette modification est donc justifiable en l'état? Sachant que dans le même temps des options plutôt logicielles comme la détection multistatique auraient pu être installées pour F4 mais ont été abandonnées. S'il se limite à une trentaine d'avions (la tranche 5) ou même à une soixantaine (fin de tranche 4 + tranche 5) n'y-a-t-il pas un risque qu le F4.2 n'ait pas beaucoup de sens alors qu'est attendue une vraie MLU pour le standard F5? Est-ce que ça ne contredit pas l'esprit du Rafale d'avoir plusieurs standards qui cohabitent alors qu'on fait le F3R, que les systèmes sont modulaires et installables sur n'importe quelle cellule de Rafale (DDM-NG, radar AESA, Spectra GaN...) et non pas cantonnée à l'avion pour lequel elles ont été produites? Je rappelle que le point fort du Rafale c'est de remplacer à lui seul 7 types d'avions et leurs sous-versions (notamment les mirage 2000C/N/-5/D). Sans oublier: Y-aura-t-il un autre moyen d'installer de telles antennes latérales, par exemple autour du support radar existant, puisque Thalès a développé des "briques" AESA "tuilables" dont l'épaisseur est passée de 30cm à 5cm? Auquel cas ces trappes ne seraient pas nécessaires? Etc etc etc. Chacun à son opinion à ce sujet. Sauf que c'était des standards logiciels avec des modifications matérielles exclusivement liées à des sous-systèmes modulaires (le passage DDM > DDM-NG par exemple) permises par le fait que l'avion était déjà prévu pour recevoir ces sous-systèmes plus modernes. Bus de données dimensionné, refroidissement présent, génération électrique présente, EMTI "scalable" pour absorber le besoin en calcul supplémentaire... De plus, justement, tous les Rafale français ont été portés, ou sont en train de l'être, au standard F3R. Donc c'est un contre-exemple justement. Dans la situation actuelle de nos connaissances, F4.1 ne sera jamais un F4.2 sans retour des avions en usine pour recevoir leurs antennes latérales ou au moins les provisions pour qu'elles soient installées. Techniquement rien n'a changé sur Rafale au niveau matériel monté à demeure depuis le F2. Les F1 ont été entièrement recâblés justement pour être compatibles avec les futures versions de l'avion, jusqu'au F3. Et de ce point de vue les retards d'acquisition du Rafale sont d'ailleurs une bénédiction puisque cela a permis d'éviter d'acquérir des Rafale F1 et de devoir les renvoyer en usine plus que les 10 premier Rafale F1 de la marine. Ce qui aurait sans doute eu un coût rédhibitoire... Ce qui est exactement le problème qu'ont les Eurofighter Tranche 1 non-compatibles avec les modernisations des T2 et T3, ce qui fait que les pays européens les envoient à la casse! De là arrivent des rumeurs de revente d'occasion de "vieux Rafale" à des pays sans le sou. Dassault souhaiterait une commande de 20 avions au titre du plan de relance et pour soutenir la chaîne sur fond d'économies ravagées par le Covid-19. On brode autour du fait que l'Adla financerait l'achat de Rafale plus modernes avec la revente d'anciens avions. Sauf que cette même Adla est suremployée entre les OPEX et les formations dispensées aux clients export et a besoin de ses avions. Mais je ne m'intéresse pas trop à ces derniers débats. Pour moi tout tourne autour de la possibilité ou non de conserver toute la flotte Rafale, au moins d'un même pays (France Egypte Qatar Inde) au même standard matériel. Quitte à faire du "fitted for but not with".
    3 points
  25. la route maritime passe 12 nautiques au sud, pour aller au cap de Bonne espérance. L'équipage fetait un anniversaire (c'est, sans doute, la raison de la reaction tardive) ; l'équipage, encore, aurait déclaré aux enqueteurs qu'ils s'etaient rapprochés de la cote pour choper du wifi.. un beau gachis https://www.lexpress.mu/article/381142/naufrage-wakashio-que-faisait-vraquier-si-pres-nos-cotes https://www.linfo.re/ocean-indien/ile-maurice-rodrigues/mv-wakashio-l-equipage-celebrait-un-anniversaire-a-bord-du-vraquier-avant-son-echouage il y a une heure : https://www.lexpress.mu/article/381457/mv-wakashio-capitaine-arrete la partie avant : https://www.lexpress.mu/article/381452/echouement-mv-wakashio-proue-coulee-une-profondeur-2000-metres
    3 points
  26. Seul un conflit aurait pu le dire. Mais ce que je sais, c'est que la Luftwaffe a été choquée de découvrir (puis devoir gérer/fermer) presque 600 bases aériennes "secrètes". Et pendant presque 20 ans, toutes les réductions d'effectifs de l'armée allemande servaient surtout à valider les désertions des ex communistes qui ne se reconnaissaient plus dans la Bundeswher.
    3 points
  27. Qua l'on puisse tirer avec le LRAC à 200 mètres était sans doute possible à condition = ) - Que l'objectif soit fixe et non mobile. 2° Que les vents ne soient pas trop important du fait que la roquette suie une trajectoire qui est la résultante de la vitesse de la roquette en sortie du tube et de la composante du vent. En 112 mm, tout comme le canon sans recul de 75 mm et de 105 mm, il faut de préférence un trépied genre mitrailleuse pour le maintien de l'arme et éviter les inconvénients du tir (jet de gaz, fumée et diverses particules comme explicité plus haut.
    3 points
  28. EN fait c'est de la logique : Tout le monde aime les chiens et veut les papouiller, le processus de repérage est secret et on sait juste qu'on utilise des chiens, les malades qui se demandent comment les chiens vont les repérer repoussent les chiens, ceux qui repoussent les chiens sont les malades CQFD, merci public !
    3 points
  29. J'ai vu des cartes de revendications des turcs beaucoup, beaucoup plus "ambitieuses" que celle-ci, avec une zone hachurée environ 3 fois plus grosse. Cette carte de Théatrum Belli indique sous les hachures la ZEE qu'Ankara affirme être sienne autour de Chypre, et c'est assez simple : tout. Et encore, il en manque, plus que dans les deux cartes réunies. En effet, je lisais hier (pas gardé le lien, désolé) ce qui était présenté comme l'argumentation turque : elle postule que seuls les pays continentaux "projettent" leur souveraineté sur le plateau continental, et que les iles se contentent de leurs pauvres 12 miles, ou même 6, tiens, comme il était communément admis avant je-ne-sais plus quel accord. Alors effectivement, une fois qu'on vire toutes les iles de la carte, ça devient beaucoup, mais beaucoup plus grand pour la Turquie ! Question bonus : le Péloponnèse est-il une île ?
    3 points
  30. https://foreignpolicy.com/2020/08/17/china-and-the-united-states-are-in-a-race-to-lose-power/ Plus récemment, lorsque l'ambassadeur chinois en Somalie aurait fait pression sur le président du territoire contesté du Somaliland, Muse Bihi Abdi, pour qu'il réduise les liens de son gouvernement avec Taiwan, Bihi a mis fin à la réunion et a dit à son ministère des affaires étrangères d'étendre encore plus les liens avec Taiwan. Quelques semaines plus tard, un diplomate du Somaliland est arrivé à Taïwan pour y ouvrir un nouveau bureau de représentation.
    3 points
  31. c'est vrai sauf qu'au départ les Américains ont tiré les 1ers - les géants chinois sont arrivés après. Les Crickets US auraient bien voulu rester le seul nuage de crickets existant. Les crickets de l'UE restent à l'état de larves.
    2 points
  32. Pour ma part j'ai apprécié les spécificités de l'HdC de très près et mon sentiment est qu'aucun appareil, y compris le A-10, n'apporte l'appui rapproché d'un HdC à une troupe au contact. Ils apportent d'autres capacités (temps de ralliement, armes lourdes...). Désaccord courant et sans issue entre terriens et aviateurs.
    2 points
  33. Du creole mauricien Faut lire en phonetique, a haute voix, et tu comprends quelques passages Edit: Moi content,, Naufrage catastrophique, sabotage, quelque chose de bien louche la dedans, bande de marins bien costauds, bien nourris, tous les jours, mange, boire,... Voila quelques mots que je comprends
    2 points
  34. Stratégie du criquet https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/la-strategie-du-criquet-des-gafam-batx-menace-la-democratie-et-l-economie-855083.html
    2 points
  35. Bon dans ce cas je fonde illico le Front de Libération des Chypriotes Opprimes par les Ottoman (FLCO) et réclame pour cet objectif l'achat immédiat de 40 Rafales
    2 points
  36. Sujet connexe: https://www.journaldugeek.com/2020/08/18/fortnite-apple-menace-radicale-plier-epic-games/ https://www.frandroid.com/culture-tech/juridique/750025_epic-fortnite-vs-apple-les-represailles-de-la-pomme-sont-terribles Contexte: Plusieurs éditeurs de logiciel/jeux ont longtemps grogné contre le monopole (US) des (stores d'application pour) smartphones, surtout celui d'Apple, prélevant une taxe de 30% au passage pour toute transaction.... Et aussi totalement soumis aux décrets du gouvernement US* . Mais Google et Apple étant en position de force (proprio + huissier + juge, jury, bourreau), la plupart s'écrasent (sauf quelques rebelles comme Spotify en concurrence avec Apple Music, mais avec 30% de taxe de handicap... ) https://www.theverge.com/2019/3/16/18268811/spotify-apple-european-commission-antitrust-statement-war-of-words Dernier épisode, Epic Games, l'éditeur du très populaire jeu Fortnite , (et du moteur de développement n°1 Unreal Engine), avait tenté un coup d'éclat contre Apple, en contournant cette taxe de 30%. La contre-attaque de l'Empire Apple a été fulgurante: non seulement l'application a été suspendue, mais Apple menace aussi de suspendre sous 10 jours tous les comptes développeur lié à Epic Games et au moteur de dev Unreal Engine. Ce moteur est utilisé partout, dans pratiquement tous les jeux vidéos et à Hollywood. C'est l'équivalent des sanction US contre Huawei (comme si SFR et Bouygues , qui ont plein de matos Huawei en fibre, ADSL, 3G/4G devait arrêter de s'en servir sous 10 jours). C'est la panique dans le monde du jeu vidéo ... Et ce n'est pas le bon moment pour Apple, qui est sous le coup de plusieurs enquêtes antitrust US et européennes. ---------------------------- * Pourquoi je le met dans ce fil ? Ca re-souligne la dépendance et vulnérabilité du monde au monopole US des GAFA... Et l'absence de recours en cas de diktat US. Accessoirement, Epic Games est détenu à 40% par Tencent, le conglomérat chinois de Wechat. La dernière guéguerre avec Apple semble d'ordre purement privée, sans aucun rapport avec la guerre froide US/Chine (pour une fois). D'ailleurs le gouvernement US avait dû préciser en urgence que le décret de Trump contre Wechat et Tiktok (interdisant toute "relation commerciale" avec eux sans précision), ne s'appliquait qu'à la messagerie Wechat, pas toutes les autres activités de Tencent (ce qui aurait plombé tout le secteur jeu vidéo et cinéma). https://www.polygon.com/2020/8/7/21358471/trump-tencent-wechat-tiktok-executive-order-video-games-riot-epic-fortnite-league-of-legends Si jamais Trump changeait d'avis d'ici Octobre (ou voulait forcer un divorce d'une industrie avec la Chine) , voici toutes les compagnies de jeu vidéo touchées (dont League of Legend) https://en.wikipedia.org/wiki/Tencent#Video_games
    2 points
  37. Okay, tu voulais du glamour, tu voulais du sang, du sexe et du rock n’roll, en voilà :
    2 points
  38. oui, c'est aussi con que l'accident du le Costa Concordia, et presque autant qu'un accident de selfie, ...
    2 points
  39. Rectification de ma part. Au delà du calibre 88 mm Nazi (Panzer....) , il devient délicat de maintenir correctement l'arme au moment du tir. D’où la dispersion. C'est la raison pour laquelle les USA ont mis leurs canons sans recul sur trépieds. J'ai donc élargis au 112 mm APILAS le fait qu'il serait souhaitable d'avoir aussi cette possibilité de trépied mais je ne crois pas que cette possibilité existe allant à l'encontre de la conception de cette arme. Mes excuses pour ce "raccourci" Patrick.
    2 points
  40. Et encore plus récemment, savoyard ...
    2 points
  41. [edit], à l'heure où j'édite (14H) j'entends sur FranceInfo que le verdict du Tribunal Spécial sur le Liban (ONU) est toujours attendu (huh!) Du coup, l'info de Reuters repris par le tweet ci-dessus...
    2 points
  42. En reprenant les différent post de DEFA j'ai compris le raisonnement : une activité disons de 250 h/ans est programmée qu'elle soit en OPEX ou en entraînement en métropole ce sera identique et dans ce cas posséder en plus des turboprop n'apportera pas d'économie.
    2 points
  43. Ca me rappelle une vague histoire que j'ai entendu (il y a plus de 10 ans) au sujet des F404, avec à la clé un refus de GE de poursuivre le contrat de maintenance parce que les suisses avaient fait quelques modifications personnelles (mécanique, maintenance ou exploitation, je ne sais plus exactement) sur leurs moteurs. Si depuis l'affaire a dû rentrer dans l'ordre, elle avait initialement débouché sur un quasi-divorce et était semble-t-il une des raisons de la non participation (ou plutôt du retrait prématuré) de Boeing lors du premier appel d'offre. Tout ça au conditionnel, bien évidemment.
    2 points
  44. Eventuellement, mais ce n'est pas un seuil facile à atteindre. L'activité hors OPEX sert d'amortisseur, y compris après la fin (ou la réduction) de cette OPEX. Il faudrait une consommation durablement trop élevée pour peser indéfiniment et à un niveau si inacceptable sur l'activité hors OPEX que ça contraindrait à durablement dépasser la consommation moyenne de potentiel allouée à chaque appareil de façon à pouvoir répondre à l'activité en OPEX et fournir le volume d'activité hors OPEX jugé incompressible. A ce moment là il y a plusieurs solutions à ISO-budget. La première c'est de diminuer le nombre de pilotes (temporairement ou pas), ce qui implique une réduction de l'activité hors OPEX. La seconde, encore plus douloureuse, est de se séparer d'une partie de la flotte "chasseurs" pour introduire à la place une flotte d'avions légers, dont une partie est déployée en OPEX à la place des chasseurs, et l'autre partie sert hors OPEX pour l'activité ordinaire habituelle (formation, qualifications et entraînements sur type). La troisième c'est de restreindre l'activité OPEX à ce qui était prévu lors du dimensionnement de la flotte chasseurs, parce que c'est là qu'est finalement le problème initial : Un dépassement des prévisions qui est la conséquence d'une inadéquation entre la volonté politique et les moyens alloués. Et il y a les solutions qui ne sont plus à ISO-budget. C'est sûr qu'il en faut beaucoup pour essayer de tordre la réalité et la faire coller à ses envies.
    2 points
  45. A part quelques suppositions-affirmations de "journalistes", personne n'a revendiqué l'initiative de la paire de gifles. C'est une vraie attitude de puissance sereine.
    2 points
  46. Si bien positionné (avec des frégates Horizon pour les navires) un très bon niveau je suppose. Mais on n'aurait pas les détails cruciaux de ces capacités. La question surtout pour un tel dispositif en tant que "police du ciel", c'est la permanence sur zone il me semble ...
    2 points
  47. Certes tu as factuellement raison, mais je pense que sans le "leak" de l'évaluation le Gripen E aurait été sélectionné et serait en passe d'entrer en service (quand il sera/aurait été prêt).
    2 points
  48. Ce qui n'est pas forcément stupide, pour peu que cela soit sincèrement conduit, plutôt que céder le pouvoir à on ne sait trop qui en fait... Ce qui n'est pas du tout le cas de l'OTAN, qui ne voit clairement pas en la Russie son ennemi... Pour moi c'est l'inverse, 80% de chance de ne pas voir d'intervention russe en l'absence de déclencheur (demande d'adhésion à l'OTAN...).
    2 points
  49. Ça dépend comment tu mesures tes degrés... Ainsi que je l'ai expliqué, la limite de 35° au bulbe mouillée n'est pas une mesure directe de la température extérieure, c'est une mesure de la température d'un objet rafraîchi par évaporation. Du coup, la température réelle peut être beaucoup plus élevée, selon l'hygrométrie. Dans un air très sec, ça peut correspondre à 50°. Dans un air très humide, ça peut correspondre à 36°. Pour les ceusses qui ont du mal à suivre, je propose l'expérience suivante : préparez-vous donc une bonne pizza. Vous mettez le four à préchauffer à 200°, et pendant ce temps vous étalez la pâte, faites la garniture, ajoutez les olives, etc. C'est fait, votre pizza (crue) est préparée, et le four est chaud : vous l'ouvrez, vous vous prenez au passage une bouffée d'air à 200° sur le visage, puis vous enfournez la pizza en la portant avec vos mains sans maniques dans le four, plongeant dans l'air à 200°. Vous refermez le four et mettez le minuteur sur 20mn, avec vos mains qui ne comportent pas la moindre trace de brûlure. (Après, je ne dis pas qu'il faudrait les laisser dans le four longtemps...) Mais pendant ce temps vous vous êtes aussi fait cuir des oeux durs, et ils sont prêts maintenant. L'eau de cuisson est à 100° (en fait un peu moins) et vous venez d'avoir eu la preuve que vos mains pouvaient endurer du 200° sans problème pendant une durée courte, donc vous attrapez les oeufs dans l'eau bouillante directement et vous vous retrouvez ensuite aux urgences comme un con. Moralité : l'humidité, ça compte pour beaucoup dans les effets de la température.
    2 points
×
×
  • Create New...