Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 09/09/2020 in all areas

  1. 7 points
    Trump aurait pu dire ce genre de phrase, non?
  2. 7 points
    Ivresse puis gueule de bois ? Sans déc. , vous savez que la bière c'est bourré d'hormones féminines ? A tel point que le comportement masculin peut en être altéré en cas d'excès !
  3. 6 points
    ARCHIFAUX (oui moi aussi je peux utiliser des majuscules) J'ai mis précedemment les sources de financement de l'IHU : parmi d'autres SANOFI, Eurofin, Merieux (si c'est pas du -Big-pharma je ne sais pas ce que c'est) Et même si il a une certaine réputation à l'internationale, s'ériger de soi même 3e meilleur infectiologue de la planète c'est à se pisser dessus de rire (déjà comment on fait le palmarès, on compte les publications ? y'en a un paquet qui en ont plus. Les validations ? l'IHU et son chef se sont fait dévalidés par le CNRS et l'INSERM. Les prix ? tu m’appelleras quand il aura un prix Nobel de Médecine) J'en ai clairement ma claque de lire des fake news reprises sur les sites proRaoult de gens qui ne connaissent ni le bonhomme, ni ses appuis politiques, ni ses agissements, ni sa structure ....
  4. 6 points
    Non, apparemment, sur la vidéo, il avait bien le couteau en main, qui est par la suite tombé dans la voiture quand il a été abattu (Dieu seul sait pourquoi il est allé vers une porte arrière de la bagnole), après avoir d'abord (victorieusement) lutté manuellement avec les flics, puis été tazzé sans effet notable, ce qui m'intrigue: je croyais que les tazzers étaient régulièrement pointés du doigt car trop puissants et dangereux. Ca, c'est le pur truisme qui a été drillé dans les opinions-réflexes depuis maintenant très longtemps: quand la victime est blanche (surtout quand c'est un mec) et tuée par la police ou un criminel, il faut vraiment des circonstances absolument exceptionnelles, un cas caricatural d'abus d'un niveau inouï, pour qu'un média s'y intéresse, même pendant 1 seconde. On ne signale d'ailleurs jamais la couleur de peau quand la victime est blanche ou que le tueur est noir: codes journalistiques en vigueur. Les seuls cas de médiatisation d'une victime blanche qui ne rentrent pas dans cette logique seront ceux qui arrivent à une femme ou une gamine, de préférence dans un quartier tranquille et riche. Il semble avoir été établi assez sérieusement que, à situation égale, les flics tendent à hésiter un peu plus à tirer quand un suspect non armé est noir que quand il est blanc ou latino... Précisément parce qu'il y a des problèmes médiatiques quand ça arrive. En revanche, les mêmes travaux signalent que les suspects appréhendés noirs qui ne sont pas tués ou blessés lors d'interpellations (cad l'immense majorité des cas) tendent à être traités plus brutalement. Mais même là, la raison principale n'est pas forcément le racisme ("systémique" ou non), mais plus simplement le fait qu'il y a une forte culture de résistance, de belligérance, dans la portion de la population noire qui concentre tous les problèmes et les interactions avec la police (que revendique par ailleurs, comme "outil" identitaire, une plus vaste portion des noirs US, surtout les jeunes, qui n'a jamais affaire à la police): c'est la contre-culture des (auto-revendiqués) "ni**ers" qui s'est construite en opposition totale à ce qui est présenté comme la "société blanche", et incite à bien des comportements antisociaux et contre-productifs, comme le dénigrement collectif du travail scolaire (qui contraint les bons élèves potentiels à glander et mal se comporter) et le refus d'obtempérer quand un policier donne des consignes, ce qui à son tour multiplie à l'extrême les chances que les interactions avec la police, même des contrôles de routine, dégénèrent et deviennent violents. Ca, et le fait que la majorité (quelle que soit la couleur de peau d'ailleurs) des groupes avec lesquels la police a le plus de chances d'interagir ne sont pas forcément constitués de la partie la plus maligne ou raisonnée d'une population. Pour la note, les mêmes problèmes de comportement se retrouvent dans certaines portions de la population latino (plus précisément: disproportionnellement les Mexicains, et de certaines régions bien particulières) et blanche (rednecks des zones rurales, surtout autour des Apalaches). Ce sont des sous-cultures très particulières, mais très puissantes dans certaines zones des USA, qui, entre autres choses, augmentent les risques de misère sociale, de violence et de rencontres avec la police qui tournent mal. On peut les regarder différemment, de très (trop haut) en fonction du critère de la race, qui me semble (et à d'autres) le moins pertinent pour analyser et trouver une solution. Mais c'est certainement le regard dominant dans le discours médiatique et politique US depuis longtemps, et l'échec patent et répété de cette analyse et des politiques implémentées et recommandées qui en découlent.... N'a apparemment toujours dissuadé personne de continuer de la même façon: au contraire, c'est même plus en vogue (et rentable pour certains, politiquement, médiatiquement, économiquement) que jamais.
  5. 5 points
    Ouais mais ça c'est le choix des "étrangers" des journalistes en général, ça refléte en rien le poids réel du gars dans le pays. C'est un syndrome qu'on trouve très souvent dans les pays qui sont sous la critique des occidentaux (à tort ou à raison, hein) on va favoriser les opposants qui nous sont le plus favorable et ignorer ceux qui le sont moins même si leur poids est incomparable. Les cas les caricaturaux ont été vu en Irak, mais aussi en Syrie et dans divers pays d'Afrique.
  6. 5 points
    Je me disais que côté turc c'était assez calme aujourd'hui, et PAF !
  7. 5 points
  8. 5 points
    Oui, ce scénario est surréaliste 1. D'une part, le plus probable reste qu'il n'y aura aucun affrontement armé turco-grec, parce que la Turquie avec toutes les postures et les éructations de son mini-sultan saura ne pas aller jusqu'à épuiser la patience d'Athènes - à la fin ils arrêteront effectivement leurs provocations comme l'exigent les Grecs en préalable à toute discussion, et il y aura parlote plutôt que fusillade 2. Ensuite, dans le cas pas improbable tout de même où il y aurait des affrontements, il est très probable qu'ils s'arrêteront rapidement, car les chefs militaires turcs savent qu'ils n'ont pas l'avantage contre une Grèce soutenue par France et Italie et ils voudront éviter que ça dérape tout à fait. Et même si l'article de Die Welt comme quoi ils ont su refuser un ordre de Erdogan d'attaquer un navire ou un avion grec était faux, il reste très vraisemblable qu'ils aient une forte influence sur leur président sur ces sujets : le régime turc est autocratique, mais ce n'est pas une dictature totalitaire à la Staline 3. Enfin, dans le cas très improbable où ça partirait complètement en sucette et où les chefs militaires turcs tenteraient d'attaquer le Charles de Gaulle - après avoir crié "Heil Erdogan!" - il est presque sûr qu'ils échoueraient Je dis "presque" parce que bien sûr toute guerre peut receler des surprises, mais franchement j'ai du mal à imaginer un scénario où les Turcs réussiraient à passer l'écran protecteur du PAN : Des sous-marins ? ===> Mais le CdG sera en haute mer, pas près des côtes, et avec protection d'au moins une FREMM et d'un SNA. Et les SM turcs semblent ne pas trop inquiéter les Grecs, alors qu'ils sont moins bien armés que les Français Des navires ? ===> C'est encore pire, un suicide face à des Rafale M équipés d'Exocet - voire même de simples AASM Des avions ? ===> Mais le CdG sera à peu près en limite de portée pour les F-16 turcs - qui ont les pattes beaucoup plus courtes que les Rafale - lesquels ne sauront d'ailleurs pas où il est au juste, et rencontreraient sur leur chemin non seulement une frégate de défense aérienne, mais surtout une patrouille de Rafale M soutenue par un E2F Hawkeye Le scénario où les forces armées turques parviendraient à porter ne serait-ce qu'un seul coup au CdG est très improbable. Quant à le mettre hors de combat ou à le couler ...
  9. 4 points
    C'est factuellement vrai. Laisser la Rhénanie être remilitarisé est la grande erreur de l'époque.
  10. 4 points
    https://vlada.gov.hr/vijesti/zaprimljene-ponude-za-nabavu-borbenog-aviona-u-morh-u/30315 new Gripen C/D model, USA new F-16 block 70, France used Rafale, Israel used F-16 block 30 (on TPT with USA and LM) We will have final decision by end of 2020.
  11. 4 points
    Voici le résumé sur le Wikipédia anglais des événements menant aux tirs contre Jacob Blake. Toutes les sources sont indiquées, ce qui renforce ma confiance dans cette présentation, même si je n'ai pas été vérifier toutes ces sources. Le 23 août, la police de Kenosha a répondu à un appel au 9-1-1 concernant un "incident domestique" vers 17h11. Selon de multiples sources officielles, la femme qui a appelé Blake a dit qu'il était son "petit ami", qu'il n'était pas autorisé à être sur les lieux, qu'il avait pris ses clés de voiture et qu'il refusait de les lui rendre. Les agents ont également été informés par le répartiteur qu'il y avait un avis de recherche pour quelqu'un à l'adresse indiquée par le code de police 10-99. Blake avait un mandat d'arrêt depuis juillet, basé sur des accusations d'agression sexuelle au troisième degré, d'intrusion et de trouble à l'ordre public en relation avec des violences domestiques. La femme qui a appelé le 911 le 23 août pour signaler que Blake avait volé ses clés est la même qui avait précédemment déposé une plainte pénale alléguant que Blake l'avait agressée sexuellement. Le chef de la police de Kenosha, Daniel Miskinis, et l'association de la police professionnelle de Kenosha ont tous deux déclaré que les agents dépêchés le 23 août avaient connaissance du mandat d'arrêt en cours contre Blake avant d'arriver sur les lieux. Selon un témoin, Blake a garé sa voiture près de "six ou sept femmes qui se criaient dessus sur le trottoir" et "Blake n'a rien dit aux femmes". Selon d'autres témoins, Blake essayait d'intervenir entre deux femmes qui se disputaient lorsque la police est arrivée. Selon le syndicat de la police, les agents ont été dépêchés à la suite d'une plainte selon laquelle Blake tentait de voler les clés et le véhicule de l'appelant. Des officiers ont tenté de maîtriser Blake, et deux officiers ont utilisé des tasers sur lui. Un spectateur qui a enregistré une vidéo de l'incident a déclaré aux journalistes qu'il avait entendu la police crier "lâchez le couteau". Le spectateur a également déclaré : "Je n'ai vu aucune arme dans ses mains ; il n'était pas violent". Le syndicat de la police affirme que Blake était armé d'un couteau dans sa main gauche, mais que les officiers ne l'ont pas vu au début, et qu'il "s'est battu avec force avec les officiers, y compris en mettant l'un d'entre eux dans une serrure de tête", tout en ignorant les ordres de lâcher le couteau. Le syndicat de la police a ajouté : "En raison de l'incapacité à obtenir la conformité et le contrôle après avoir utilisé des moyens verbaux, physiques et moins létaux, les officiers ont sorti leurs armes à feu". L'un des avocats de Blake a contesté cette version des faits, la qualifiant d'"exagérée" et déclarant que les policiers étaient les agresseurs et qu'ils ont immédiatement été agressifs avec Blake dès son arrivée sur les lieux. Après une première échauffourée, Blake s'est dirigé vers le côté conducteur de son véhicule, suivi par l'agent Rusten Sheskey et un autre agent avec des armes de poing dégainées. À ce stade, la vidéo montre que Blake n'est pas armé. Sheskey a tenté d'attraper Blake, et lorsque Blake a ouvert la porte côté conducteur et s'est penché à l'intérieur, Sheskey l'a attrapé et a tiré sept coups de feu dans le dos de Blake. Lors d'une conférence de presse le 26 août 2020, le procureur général du Wisconsin, Josh Kaul, a déclaré qu'un couteau avait été retrouvé sur le plancher avant côté conducteur de la voiture dans laquelle Blake se penchait lorsqu'il a été abattu dans le dos. Kaul a également déclaré que Blake avait dit aux enquêteurs qu'il avait un couteau, bien que Kaul ait refusé de décrire le couteau ou de dire s'il était lié à la fusillade ; les avocats de Blake ont contesté l'implication selon laquelle le couteau était en sa possession. Je conseille de lire ce résumé complet, afin de bien apprécier l'ensemble des événements. Je note pour ma part qu'il y a tendance à divergence entre les témoignages de certains témoins de la scène et les témoignages des policiers. Sans qu'il y ait nécessairement contradiction : un des témoins dit par exemple ne pas avoir vu de couteau dans la main de Blake, mais il était plus loin ce qui pourrait expliquer qu'il ne l'ait pas aperçu. Le procès se concentrera probablement sur la question de savoir si le policier qui a ouvert le feu sur Blake - après que les méthodes verbale, de contrainte physique et de contrainte à létalité diminuée (taser) aient échoué à assurer son arrestation - l'a fait en accord avec les règles du Wisconsin sur l'ouverture du feu par la police. La question ne sera pas "ces règles sont-elles adaptées" - ça c'est une question pour les autorités de l'Etat, et pour les citoyens qui les élisent - mais "les policiers les ont-ils respectées ?" De ce que je comprends le Wisconsin reconnaît aux policiers le droit d'ouvrir le feu lorsqu'ils ont des raisons sérieuses de penser qu'un risque de mort ou de blessure grave existe pour eux-mêmes ou pour un autre citoyen - je ne retrouve plus la citation exacte, mais c'est le sens général. Nous verrons bien ce que décidera le tribunal. Mais à regarder l'ensemble de la séquence, il y a clairement une probabilité forte que les policiers soient innocentés, parce que la cour peut très bien considérer que les policiers avaient des raisons sérieuses de penser que Blake pouvait menacer leur vie. D'une part, il y a la question du couteau. D'autre part, Blake, que les policiers devaient arrêter vu l'accusation d'agression sexuelle contre lui, et qui résistait violemment à l'arrestation et même au taser, était en train d'aller chercher "quelque chose" dans sa voiture... et si ça avait été une arme à feu ? Voici un exemple de ce qui peut se passer quand un suspect résistant violemment à l'arrestation "va chercher quelque chose" dans sa voiture, sans que les policiers ne l'arrêtent c'est-à-dire ne l'abattent avant. Attention, la vidéo peut être choquante pour certaines personnes La question suivante bien sûr, si le tribunal innocente effectivement le policier ayant abattu Blake, c'est les émeutes que d'aucuns pourraient (re)lancer pour protester contre cette "justice raciste"...
  12. 4 points
    C'est effectivement une "règle" empirique et intuitive qui est vraie dans pas mal d'exemple de coadaptation hôtes pathogènes Un nouveau pathogène venant de franchir une barrière d'espèce sera plus létal et moins facilement transmissible qu'un pathogène qui se sera adapté pour persister dans la population de son (nouvel) hôte Cependant, la biologie étant ce qu'elle est, il existe aussi une foultitude de contre exemple le problème étant de définir ce qu'est un critère de virulence Dans la tête des gens, c'est symptômes-morbidité-mortalité Dans la tête d'un microbiologiste peut s'ajouter le facteur de transmission Le contre exemple type étant celui des souches paléolithiques vs antiques/médievales de Yersinia pestis Une (ou quelque mutations) ont rendu les dernières plus virulentes, non pas en augmentant la mortalité mais au contraire la capacité de transmission (les souches plus récentes ayant acquis la capacité de bloquer les tractus digestif de la puce, l'obligeant à se nourrir plus souvent donc a regurgiter plus souvent des bacilles donc a contaminer plus souvent des humains donc a se disséminer plus fortement dans les populations tout en restant hautement létales)
  13. 4 points
    Aucune Il y'a des variants plus virulents et des variants moins virulents (du point de vu invasion des cellules, réplication virale, lyse cellulaire, les résultats observés le sont par contre in vitro) Pour l'instant personne n'a montré un effet épidémiologique (sur le taux de transmissibilité ou la pathogénéicité/mortalité) des variants circulants de façon net. Et on aurait bien du mal, il y'a beaucoup de variants (de tête plus de 7000 mutations décrites, 6 clades,, 14 sous clades au moins) et beaucoup de variables (pays, ethnicité, age, comorbidités, groupes sanguins, critères socioéconomiques, politiques de santé publique)
  14. 4 points
    Qatar Airways dit quand même tout haut ce que beaucoup pensent tout bas : fiabiliser une cellule mal-née dont les CDE et les sécurités autour, en plus de ne pas arriver à compenser réellement les défauts de design apportent leur propre lot de dysfonctionnement, avec en prime désormais une image fortement dégradée aussi bien auprès des exploitants que des clients finaux et une FAA qui en a fini avec la mansuétude, ça laisse peu de marge de manoeuvre pour en (re)faire un succès. Et le simple rebadgage ne sera plus non plus autorisé. Par ailleurs, tous les moyens financiers perdus ainsi que les bureaux d’études fortement sollicités pour résoudre les défauts du Max ne sont pas mobilisables pour préparer les futurs appareils avec un marché en profonde évolution. Et paradoxalement, la période est propice au lancement d’un nouveau programme, puisque le trou d’air économique dû au Covid mettra bien 5 à 8 ans avant de se résorber, voire une bonne dizaine d’années pleine selon certains analystes. Une opportunité avec une perte de parts de marchés sommes toutes limitée, comparativement. Bref, se couper la main maintenant ou risquer le développement de la gangrène et se couper l’entièreté du bras plus tard, c’est vraiment là le choix que doit faire Boeing actuellement.
  15. 4 points
    Quelqu'un lui rappelle que c'est publié ou pre publié par d'autres équipes depuis des semaines (et qu'on est bien au delà de 7 mutants ...) Ca sent le "j'ai besoin d'exister et je cause pour ne rien dire" Baltringue .....
  16. 3 points
    Campagne de vaccination obligatoire comme au bon vieux temps où les gens ne contestaient pas les faits scientifiques de bases, et c'est réglé.
  17. 3 points
    ouais mais lol. Quelles circonstances atténuantes ? On a un type en train de commettre un crime (il est en train de voler une voiture!! pas une chupa chups) avec des antécédents judiciaires lourds (agression sexuel) qui résistent violemment à son interpellation.. . Alors oui on est tous plutôt d'accord pour dire que lui coller 7 bastos c'est overkill mais dans les faits ouvrir le feu n'a rien d'une situation ubuesque ou révélatrice d'une police raciste. là vous faites passez ce fait divers (certes au conséquence importante) pour un lynchage des années 1890 au Mississippi. . . C'est clair que balayer d'un revers de la main des arguments rationnels et fondés pour ne surtout pas remettre en cause sa vision fausse et hyper simpliste c'est beaucoup plus facile. . . on parle bien d'une société qui a sciemment encouragé une industrie agroalimentaire prédatrice et qui empoisonne littéralement sons corps social ? Doit on rappeler les chiffres ? 40 % d'obèses et 7 à 8 % en obésité morbide. . .On va approcher des 150 MILLIONS ( 150.000 000 si les nombres vous parlent plus) d'américains qui vont avoir de graves problèmes de santé. Et au chance cette société a également mis sur place un des systèmes de sécurité social les plus pernicieux et mafieux qui soit. . . On parle bien d'une société qui a littéralement laissé un complexe militaro industriel complètement hors de contrôle avec de graves répercussions sur a stabilité mondiale et qui sont en parti responsable du surarmement de certaines polices ( bah oui fallait bien écouler les énormes productions. . .) Et on ne parlera évidemment pas du système financier ou de répartition social. . . Donc oui cette société pourri mais clairement pas à causse de 3 gugusses qui auraient largement préféré être ailleurs. . .
  18. 3 points
    Ca, j'ai vu des affirmations que c'était le cas, avec beaucoup de bruit médiatique (qui, ces temps-ci, passe pour de la "crédibilisation"), et pas vraiment de preuves, surtout quand on parle de termes chargés comme "miliciens" qui sont automatiquement assimilés à "extrême droite" par les médias, là où il n'y a (s'il y a une telle présence) souvent que des gens du coin qui essaient de remplir le vide laissé par une police/des autorités absentes. Ca, dans bien des cas, c'est plus ou moins vrai... A noter cependant que cette "culture" est avant tout de la responsabilité des politiques (à commencer par le District/City/County Attorney et le maire) qui sont ceux qui ont un réel pouvoir en la matière. De mauvais flics se protégeant mutuellement ou contraignant la majorité des autres, et de leur syndicat, à les couvrir, ne peuvent rien s'il n'y a pas cette couverture en premier lieu: l'omerta professionnelle est tout sauf étanche, et il y a plein de courroies et canaux pour la contourner. Mais pas si "le haut", cad le niveau politique, ne cautionne pas (sauf, j'imagine, dans les très petites villes, où ces choses sont plus informelles et dépendent plus de quelques individus). Or, ce sont les flics qui sont blâmés, et les politiques qui se défaussent sur eux. Ce qui ne me laisse pas penser qu'aucun de ces problèmes sera résolu. Les mêmes politiques qui ont favorisé ce blocage et ces divers niveaux d'impunité (souvent plus par un mélange de lâcheté, d'incompétence, de je m'en foutisme et de calcul de court terme, plus que par un plan concerté) vont à l'avenir rendre la mission policière encore plus impossible (corsetée dans des tonnes de réglementations contradictoires et irréalistes, le tout avec des budgets insuffisants et peu de changements techniques prescrits et/ou financièrement possibles), tout en posant encore plus en "gens qui demandent des comptes et ne plaisantent pas avec la transparence". Soit une bonne évasion de responsabilité. Avec des résultats prévisibles sur la sécurité. Le problème est que, comme les syndicats d'enseignants aux USA, ceux de flics sont pris entre "a rock and a hard place": les "tentatives de réformes" sont souvent des trucs démagos et/ou excessifs, qui rendent la mission policière impossible tout en étant souvent à côté de la plaque techniquement là où elles sont censées améliorer les choses... Et il n'y a pas d'alternative. S'y ajoute un niveau plus ou moins significatif de corruption/pourriture interne (entrisme, omerta, protection des siens...) qui a aussi sa propre logique de fonctionnement. Résultat, la mauvaise foi et le sens de l'auto-préservation des deux parties sont si puissants qu'ils rendent l'espace de négo impraticable: les flics ont peur d'être de la chair à canon sans capacité de dire non à quoique ce soit, tout en voulant préserver/avancer leurs avantages, les politiciens espèrent se défausser de tout sur eux tout en ayant (illusion) un niveau de paix publique/sécurité idéal. De la même façon, les syndicats de profs s'attachent à des privilèges contestés (comme la "tenure", devenue iconique dans ce débat) et à l'absence totale de transparence interne (corruption, absence de pluralité d'opinion, idéologie dominante très forte) parce qu'ils ont les boules (légitimes) de perdre tout pouvoir de négo (comme les syndicats policiers). Et aucune des parties en négociation n'a de raison de croire à la bonne foi de l'autre, ce qui, des deux côtés, écrase ceux qui veulent de vraies réformes utiles. Juste une note: encore une fois, ce n'était pas SA voiture. C'était celle de la nana, dont il venait de voler les clés. Ce qui tend à rendre plus douteux le fait qu'il avait un "quelque chose" à aller chercher dedans. Surtout quelque chose qui serait bien en évidence, cad placé récemment; si c'était au fond d'une boîte à gant, placé là à une date antérieure, quand les relations du couple étaient moins mauvaises, ce serait une chose, mais là... Ca, à ce stade, c'est quasi garanti: on est plus du tout dans le domaine d'un quelconque attachement à la vérité, ou d'un souci réel pour les protagonistes humains d'un tel événement. Tout n'est qu'un outil pour le tribalisme, et encore plus pour les organisations (médias, "advocacy" groups et autres profiteurs/exploiteurs, idéologiques, médiatiques, politiques et financiers) qui vivent de ces polémiques et les utilisent pour leurs agendas. Et qui se foutent totalement des dégâts qui arrivent, y compris ceux subis par les populations qu'ils prétendent défendre. C'est pourquoi le cas du procès pour le flic de Minneapolis responsable de l'événement "originel" est intéressant; les charges retenues contre lui sont absurdes, et ont été portées par un procureur qui est soit trop zêlé, soit idiot (à force de pensée démago), soit très calculateur. Parce que l'importance de ces charges (qui essentiellement clament la préméditation) offre une grande chance que le dit flic s'en sorte. Ce qui déclencherait l'apocalypse. Alors soit le dit procureur désire cette apocalypse pour des motifs idéologiques/politiciens, soit il a complètement merdé.
  19. 3 points
    Je ne suis pas qualifié pour juger de la validité de son affirmation. Toutefois, le peu de support que j'ai en "évolution" tend à montrer que la tendance naturelle de l'évolution, notamment pour les virus et les bactéries, consiste à évoluer vers des variantes plus contagieuses mais moins pathogènes. Ainsi, la dissémination - et la persistance des gènes - est favorisée. Les souches les plus pathogènes disparaissent naturellement et relativement rapidement (hors gros réservoir de porteurs susceptibles d'entretenir la contagion malgré les nombreux décès). Quelque part, un corollaire logique voudrait que plus on détecte de variantes, moins il y a de chances que celles-ci soient "méchantes". Mais c'est la loi des grands nombre et l'évolution naturelle qui veut ça. Ca n'interdit en rien l'émergence, brutale et localisée, d'une souche isolée et terriblement pathogène. Pour moi, il superpose deux concepts qui n'ont pas de lien direct : l'affaiblissement "moyen" de la dangerosité des souches au fur et à mesure qu'elles se multiplient - ce qui relève de la sélection naturelle par la compétition sur le réservoir d'hôtes et le "fermage" de celui-ci. un affaiblissement général des souches par des mutations délétères, ce qui n'est pas prouvé à ce stade et n'empêche pas qu'une de ces mutations ne réarme la dangerosité ponctuellement.
  20. 3 points
    @pascal a aussi dit être de Marseille ... quand tu as dit ça, tu as tout dit.
  21. 3 points
    Didier Raoult, le Trump de la médecine ? Il y a pas mal de points communs, au moins dans leur personnage médiatique, ce besoin de se poser comme étant "l'outsider" face à "l'establishment" du "deep state/big pharma" malgré le fait qu'ils soient tous deux des purs produits du système qu'ils prétendent dénoncer, et qu'ils revendiquent leur statut d'insider pour se donner de la crédibilité quand ça les arrange sans se préoccuper des contradictions.
  22. 3 points
    Ouaip Mais Trump n'est pas dans les 3 meilleurs infectiologues au Monde (tm) (-rien que ça-)
  23. 3 points
    Alors là, non. Les tazus ont déjà fait le choix depuis longtemps entre la Turquie et la Grèce : ils ne lèveront pas le petit doigt, bien au contraire. Et à part vitrifier le pays, il serait très compliqué d'anéantir une aussi grande armée que celle de la Turquie... Sans parler d'Incirlik qu'il faudrait évacuer avant... Un peu de sérieux, que diable ! On n'a pas d'alliés, faut arrêter avec ça. On a juste des alliances de circonstances. Tu crois vraiment qu'on s'oppose aux turcs au bénéfice des grecs pour la beauté des yeux de ces derniers ? Bien sûr que non, on sert nos intérêts, c'est tout. Et parler de guerre, faut arrêter, la guerre ça n'arrive (quasi) que quand les deux la souhaitent, sinon on trouve vite un compromis pour l'arrêter, quitte à baisser sa culotte. Au pire on aura des accrochages limités, mais à la première perte, au delà de la riposte immédiate (histoire de soigner sa politique intérieure), il n'y aura rien. Quant à utiliser le nuke, il y a une doctrine d'emploi, ça n'est pas un outil de vengeance bête et méchant. Un peu de sérieux que diable !
  24. 3 points
    Le remplacant est déjà dans les cartons : la Bombarde Rénovée Utilisant un Tir Unitaire Supersonique ... Clairon
  25. 2 points
    Vien faire mon métier, juste 1 mois, juste un petit mois, avec mon salaire de 1380 euro par mois. Viens enfiler ma tenue, et on en rediscute ensuite... Marre des donneurs de leçons, qui derrière leurs écran de bureau trouve que quand même... Hein... Merde alors... Pourrait faire mieux c'est salopards de feignant de flicaillons... Essais juste pour voir pendant 3 semaines... PS : comme le dit Pascal, revenons au débat !!
  26. 2 points
    EasyCov ? EasyCov !!! J'ai lu que le test salivaire EasyCov, développé à Montpellier en juin, qui donne le résultat en moins d'une heure, est utilisé depuis largement à l'étranger... mais pas en France, faute d'autorisation ? En fouillant sur Internet, je trouve : - Un article du 15 juin précisant que ce test EasyCov, développé par le laboratoire montpelliérain Sys2Diag, facile à effectuer et ultra-rapide, est déjà industrialisé : "200 000 kits sont produits chaque semaine, et sont pour le moment commercialisés à l'étranger ; en France, des tests complémentaires demandés par les autorités sanitaires sont toujours en cours" - Un article du 25 juillet révélant que le ministre de la santé Olivier Véran a récemment "pété une durite" et "remonté les bretelles" de ses interlocuteurs de l'AP-HP : « On est en guerre contre le virus et vous nous dites qu'il faut encore attendre, ce n'est pas possible » - Un article du 7 septembre qui nous informe que ces tests "semblent cocher toutes les cases pour désengorger les laboratoires, débordés par les demandes de dépistage au Covid-19". Cependant, "leur fiabilité nécessite encore d’être validée par les données scientifiques des trois essais cliniques en cours". Comme le précise le coordonnateur de l'essai clinique de Montpellier « Nous avons déjà testé le test EasyCov sur 90 soignants et allons désormais élargir l’essai clinique à des personnes que nous savons positives au Covid-19, mais aussi à des personnes symptomatiques ou asymptomatiques, ainsi qu’à des cas contacts » ===> D'où je me permets de conclure que tout ce qui s'est passé entre le 15 juin et le 7 septembre - presque trois mois - est un test du EasyCov sur 90 personnes - des soignants. Ceci s'agissant d'un test dont on produisait déjà "200 000 kits par semaine" en juin. ... Visiblement, le ministre n'a pas réussi à se faire bien comprendre des responsables des essais cliniques ? Ou bien l'histoire est-elle plus compliquée ? Y a t il une bonne raison derrière cette apparente incurie ?
  27. 2 points
    Aperçu à Lanvéoc, cérémonie de retrait des Lynx ; H160M en maquette grandeur nature, bien sûr sans doute celle déjà vue... Mais mise en oeuvre par la MN en anticipation, en location de H160, à Lanvéoc justement https://www.spotair.org/index.php?call=photo&id=65296
  28. 2 points
    Et puis il n'y a pas que la mortalité à prendre en compte, il y a aussi les séquelles laissées par la maladie. C'est bien beau de survivre du covid à 20 ans, mais si pendant les 60 ans qui suivent on est plus capable de monter 2 étages, de porter des charges lourdes, de marcher/courir un peu à cause des lésions aux poumons laissées par la maladie, ça craint.
  29. 2 points
    ah mais si le char visé suit une trajectoire plane, sans changer de direction et que le char tireur est à poste: la visée (qui prends quelques secondes), le déclenchement de tir, la durée du trajet de la flèche fait que la probabilité d'un coup au but est très élevée. en revanche si le char visé est manœuvrant, d'autant si la vitesse atteint 50 km/h, la probabilité est nettement moindre, elle s'effondre si le char viseur est lui-même en mouvement avec des variations selon si (char en mouvement lent ou rapide, trajectoire plane et rectiligne ou tout terrain). Pour l'immense majorité des chars, le fait de tirer immobile est favorisant quand à l'issue du combat face au char qui manœuvre sauf face à un ... LECLERC qui est le seul char qui tire aussi bien en mouvement tout terrain qu'a l'arrêt, ce n'est pas un chasseur de char mais un tireur d'élite! prenons un exemple relaté (équipages pointus des deux cotés) un AMX 30B2 posté face à trois AMX 30 B2 en maraude: résultats de 0 à 3 AMX 30 B2 assaillants au tapis, le défenseur survivant rarement. un AMX 30B2 posté face à trois LECLERC: rarement un LECLERC au tapis, le 30 tonnes ne survivant jamais un LECLERC mobile en embuscade , face à trois B2 assaillants: résultats 3 trente tonnes au tapis, le LECLERC survivant quasiment toujours un LECLERC mobile en embuscade , face à trois LECLERC: 0 à 2 LECLERC au tapis, le LECLERC ne survivant quasiment jamais
  30. 2 points
    deux concepts clés : - Marché noir. - Transaction en liquide. Depuis des décennies, la Turquie engrange les profits sur le dos de l'Iran, de l'Irak et les derniers en date à se faire tondre sont les syriens. Mais effectivement, pour une fois, ça va dans l'autre sens. Les turques doivent se sentir bien seul pour en venir à de tel extrémité. Peut être est-ce une façon d'attirer l'attention du tonton d’Amérique, un peu comme les enfants qui font des bêtises pour attirer l'attention de leur daron, quitte à recevoir une raclé à la fin.
  31. 2 points
  32. 2 points
    On a déjà vu ça durant la guerre Iran-Irak quand les Turcs avaient réussi à passer un bel accord économique avec l'Iran aux abois et malmené par les Américains : achat de pétrole à pas cher et en échange accès facilité des produits turcs au marché iranien. Mais dans cette affaire, le gain me paraît plus iranien que turc. Ils desserrent l'étau (un peu) et ils mettent Turcs et Qataris dans la mouise. Ils renforcent aussi (un peu mais les symboles comptent beaucoup dans la région) leur street crédibility auprès des pétromonarchies. "L'Iran isolé ? TARATATATA. Regardez le gros copain qu'on vient de trouver !". Si derrière les Russes viennent passer des accords, j'en connais au Pentagone qui vont s'affoler de la naissance d'un bloc Iran-Russie-Turquie.
  33. 2 points
    J'avais vu passer ça, et j'y croyais pas.... Le pire étant, dans l'histoire, qu'il a sans contestation possible une plus grande légitimité à l'avoir qu'Obama qui, quand il l'a reçu (et après, d'ailleurs), n'a strictement rien fait pour le mériter. C'est pas pour faire mousser Trump: outre le faux semblant de Corée du Nord, et le retrait partiel d'Afghanistan, plus le refus de lancer des opérations de guerre contre l'Iran -là où, apparemment, il était fortement pressé de le faire, il a juste l'accord entre israël et les EAU (avec AS, Bahrein et Oman qui semblent suivre), ce que tout le monde présente comme un cap fondamental, mais dont perso je ne vois pas vraiment ce qu'il change de si gigantesque au plan de la paix dans la région. C'est toujours plus qu'Obama, notez bien, et c'est aussi nettement plus dans les clous de ce qu'est être censé être ce prix que quand ils le donnent à une personne sympa et télégénique qui a fait un truc de bien, mais sans grand rapport avec "la paix" (genre Malala: on sera tous d'accord que c'est une gamine admirable qui en a bavé et a été courageuse, mais je vois pas vraiment en quoi elle a contribué à "la paix").... Mais j'ai l'impression que ça en dit beaucoup sur la vacuité complète de ces "prix" et la réalité des groupes qui décident de leur attribution. Pour l'anecdote, afin de situer la réalité des niveaux de risque pour ce groupe ethnique: il y a eu environs 4000 cas de lynchage de noirs (1500 blancs sur la même période) aux USA entre la fin de la guerre de Sécession et le Civil Rights Act (environs 1 siècle). C'est entre la moitié et les 2/3 du nombre de noirs américains qui meurent annuellement de meurtres commis essentiellement par d'autres noirs (250 environs par la police, dont 20-30 non armés -ce qui ne veut pas dire "pas dangereux/violents"). Mais on peut construire un roman autour des gens abusivement tués par la police et dire que c'est un "système" et que chaque membre de ce groupe est littéralement en danger de mort à chaque instant (narration aujourd'hui encouragée et inculquée comme vérité officielle dès le plus jeune âge), et il est interdit d'évoquer la plus vaste réalité (qui d'ailleurs est l'origine première du problème autour de la police) sous peine d'anathème. C'est pas pour prendre parti pour qui que ce soit. Juste pour souligner qu'il y a comme un problème d'analyse à un niveau assez fondamental. Et l'appropriation de cette analyse biaisée par un sentimentalisme caricatural, un biais idéologique prononcé, et l'opportunisme politique, cause aujourd'hui un problème, voire une crise, majeurs dans la première puissance mondiale. Et les conditions sont maintenant tout sauf réunies pour aborder ces problèmes sainement. Ma seule conclusion? Caca zob.
  34. 2 points
    Humilier la Turquie un petit peu (par exemple en lui faisant perdre le contrôle de son état fantoche de Chypres du Nord), ça pourrait peut-être aider à faire passer le message que la voie prise par Erdogan fera plus de mal que de bien à la Turquie, et que si on veut éviter pire, il vaut mieux retourner dans le sillon précédent...
  35. 2 points
    Quand on voit la vidéo d'Alexis, qui montre comment cela peut finir quand une situation échappé au contrôle de la police, on ce rend compte comme c'est difficile d'appréhender la validité ou non d'un tir. Maintenant, soyons factuel, un homme avec un mandat d'arrêt, extrêmement violent ( au moins envers ça femme ) qui tente de volé une voiture. Ce retrouve face a plusieurs policiers ( qui représente l'état, donc la violence légitime et codifié ! ) Alors que ces policiers exerces leurs travail ( protéger et servir c'est du pipeau... Leurs travail c'est : garantir que la violence légitime reste du côté de l'état de droit, appliquer cette violence si un ou des individus rentre en conflit avec l'état de droit ) En France on a pas la même politique, mais aux état unis la règle est simple, quand un policier ordonne, on execute ( on aura toujours le temps de ce plaindre après ) car la bas la violence légitime de l'état est nettement plus direct et immédiate. Mr Blake savais pertinemment comment fonctionne la police dans SON pays, et pourtant après avoir résisté physiquement, après avoir était tazzer, après avoir eu de nombreuses chances de ne pas franchir la ligne rouge... Il a décidé d'aller vers le véhicule ( très certainement avec un couteau ) Il en paie aujourd'hui le prix, le nombres de balles n'a finalement rien a y faire, il a constamment désobéi au plus élémentaires règle de l'état de droit, et de l'obeissance dévolu Il est coupable de rébellion, et dans SON pays tout le monde sais que ce n'ai pas une situation d'avenir, peu importe ça couleur de peau... Il est grand temps d'interroger les methodes de la police américaine, mais prétendre qu'il est mort parce que noir... C'est un mensonge. Il est mort car il était complètement con... Maintenant si on fait des manifestations CLM ( cons lives matter ) on va manqué d'avenues rapidement les gars.... ( Et je vais être obligé de participer, franchement j'ai pas le temps )
  36. 2 points
    Ne soit pas trop dure avec toi-même
  37. 2 points
    Mais non Le personnage de Voldemort est dangereux. Le personnage de Raoult est lui tout simplement... irritant. Son comportement porte un nom en anglais - un nom pas très très poli - une attention whore. C'est-à-dire quelqu'un qui est près à peu près à tout pourvu qu'on parle de lui.
  38. 2 points
    Effectivement, mais contrairement à d'autres dirigeants fantasques, Erdogan n'est pas un fou, il joue incroyablement juste sa partition. Et c'est une ligne rouge qu'il saura ne pas franchir. Tout est question de politique intérieure turque ici. L'objectif n°1 d'Erdogan est de conserver le pouvoir, si possible en bâtissant son pays idéal et que l'Histoire se rappelle de lui comme son bâtisseur (c'est le complexe Ataturk ^^). Si son ambition gazière va à l'encontre des premiers objectifs pré-cités, il renoncera. Or, la menace des sanctions économiques via pléthore de méthodes sont un obstacle à ses ambitions. Tout est donc question d'équilibre entre tirer +/- fort sur la corde sans tout faire s'écrouler. Les Malouines en sont l'illustration parfaite : les colonels ont pris le pari de tirer sur la corde pour une question de survie de leur régime (ils étaient déjà "dans les cordes") et leur défaite militaire s'est directement concrétisée en une défaite politique qui leur a été fatale. Quant à la position européenne, s'il existe une presque unanimité officieuse de vouloir se débarrasser d'Erdogan, il n'en demeure pas moins qu'on a tous conscience qu'une opération militaire (défensive ou offensive, peu importe) qui humilierait la Turquie provoquerait probablement un sentiment d'union nationale autour d'Erdogan, et donc entrainerait son renforcement politique intérieur, et hypothéquerait les chances d'une transition démocratique, naturelle et soft (sisi, on y croit, surtout depuis qu'il a perdu d'importantes municipalités). C'est exactement pour cette raison qu'en cas de conflit, un des objectifs prioritaires sera de tenter de préserver l'honneur turc, voir de nier toute implication dans les pertes turques, afin d'éviter une récupération politique de sa part. J'en veux pour illustration le bombardement mystère opéré sur l'aérodrome Libyen précité dans ce fil. Peu importe qui en est l'auteur : ce qui importe, c'est qu'il a suivi cette logique.
  39. 2 points
    Néanmoins je vois là un très bon mobile, l'arrêt du Nordstream semble le démontrer. Encore quelques coups tordus comme ça et les States feront le même chantage : achetez notre truc de schiste ou sanctions lourdes, en général ça marche assez bien avec les européens.
  40. 2 points
    Si on parle du Black tiré dans le dos près de sa voiture, je ne me rappelle pas avoir vu quoi que ce soit de violent dans son comportement avant d'ouvrir la porte. Ou après. Dans tous les cas, tirer sept balles dans le dos à bout touchant d'un sujet quel qu'il soit ? C'est une preuve d'ensauvagement, ce n'est pas de la compétence.
  41. 2 points
    ARCHIFAUX Kelkin : je dois m'élever encore une fois contre cette diabolisation de Raoult, ce dernier est un éminent professeur extrêmement respecté à l'international, qui a un palmarès éloquent. Cinq minutes de recherche internet suffisent à le démontrer. Par contre il n'est pas du tout proche des entreprise pharmaceutiques...ceci expliquant cela,
  42. 2 points
    Des photos assez impressionnantes de l'arrivée de V. Belenko et de son MiG-25.
  43. 2 points
    Vu dans une émission taïwanaise hier soir, dans une démarche de dé-sinisation du manuel d'histoire, le nouveau manuel taïwanaise de primaire qui entrera en service dans 2 ans va revoir supprimer de large plan sur l'histoire chinoise pour ne laisser plus que 2-3 pages regroupé dans la section histoire asiatique. Bref des plans entier comme les trois royaumes ou encore des personnages comme Cao Cao vont disparaître du manuel d'histoire. Une part importante du manuel va être consacrée à l'histoire de l’île au cours du dernier siècle. Ce qui est paradoxale, c'est que lorsqu'on regarde la situation actuel de l'île, j'ai vraiment l'impression que la culture chinois avait été mieux préservé sur l'île. - L'écriture est plus authentique car n'ont pas utilisé le chinois simplifié, - Il y a pas eu de révolution culturel à Taiwan - Après la guerre, l'éducation de taiwan avait été bien supérieur avec des professeurs bien plus compétents que sur le continent car il y avait un surplus de personne "éduqué" qui ont été emmené sur l’île par le Guomintang - Cela ressent même en visionnant les débats politiques avec les intervenants qui interviennent souvent avec des proverbes chinois en référence à l'histoire du continent et ce des deux cotés de camp politique.
  44. 2 points
    Analyse sur une semaine : +45000 cas, +2100 hospitalisation dont 350 réa. Les hôpitaux de marseille sont saturés en rea covid et non covid, ceux du var devrait l'être dans une quizaine de jour. Toujours sur le var au moins 4 clubs sportifs ont dû stopper leur activité, un de voile un de danse, un de foot et un de rugby. Les mairies continue de laisser les club sportifs fonctionner sans mesure barrière .... Plusieurs articles dans la presse européenne disent ouvertement que le modèle français est lamentable et personnellement je plussoie. je suis personnelement effaré de voir à quel point les mairies bloquent l'information des citoyens au point que les ARS doivent demander aux praticiens de rédiger des articles pour mettre en garde les populations.
  45. 2 points
    Quoi ? Quelque chose de trop lent pour la Suisse ? C'est pas possible... Plus sérieusement, deux remarques me viennent à l'esprit : - En règle générale, on n'attend pas que l'ennemi passe notre frontière pour sonner l'alarme. La prudence impose de chercher à maximiser le préavis et il est donc probablement possible d'avoir au moins un avion en l'air avant qu'un belliqueux ait passé la frontière. De plus, il me semble que dans la compet' précédente gagnée et perdue par le Gripen il était question de pouvoir avoir une patrouille en l'air en permanence. Conclusion : L'objection est fallacieuse. - 7 minutes sans être spécialement préparé à intervenir c'est déjà un excellent score, inaccessible pour beaucoup.
  46. 2 points
    Une série en avance sur son temps: la déstigmatisation de la fellation, hétéro ET homo! Qu'on se rende compte. Le problème de cette série a été la division en deux périodes: pour ceux qui se souviennent, elle a commencé comme une minisérie avec un début et une fin. Celle-ci avait un vrai scénar, une vision, et des moyens (pour l'époque). Mais devant le succès, la prod a pas résisté et a décidé d'en faire une série... Et là y'avait nettement moins de scénar (et de talent dans le pool d'écriture, de délais pour écrire...;), de vision et de moyens. D'où le kitsch et une certaine.... Nullité. Cultissime. Mais nullité quand même. Pour une critique honnête, faudrait arriver à rester éveillé plus de 5 minutes devant un épisode. Jamais réussi. Donc si je faisais une critique de ces séries, je devrais faire comme si j'avais déjà vu au moins un épisode entier, ce qui n'a jamais été le cas. Le point est que, depuis une décennie, même le plus acharné des afficionados de séries ne peut plus browser l'essentiel de ce qui se produit, ni même, en fait, une partie un tant soit peu significative: on est à l'ère des niches de plus en plus séparées, avec désormais très peu de séries qui "transcendent" les divergences, voire barrières, entre publics, et deviennent des séries "communes" à la majorité des gens. Même Game of Thrones et des séries de ce niveau de notoriété n'ont pas été, au final, si partagées par tous, fut-ce au sein d'une même génération des pays occidentaux, ou juste de l'Amérique du Nord. Même les séries genre NCIS ou Law and Order (cad celles sur des networks -cad plus dispo pour un plus grand nombre- et qui ont des audiences encore supérieures à 10, voire 15, millions par épisode en premier visionnage -et plus en diffusion à 7 jours) ne rassemblent plus un pourcentage si important d'une même population pour devenir le sujet de conversation devant la machine à café. Le streaming est la poursuite et l'accélération d'un phénomène qui avait déjà commencé avec le câble/satellite et la numérisation: l'explosion du nombre de chaînes et de programmes, à un rythme infiniment supérieur à la croissance de la population et du temps d'attention dédié à la fiction audiovisuelle. Sans même compter que ce secteur a aussi la concurrence d'une autre forme de streaming: Youtube & co (la vidéo sur FB et Twitter, TikTok....), qui bouffent les PDM de la fiction. Donc l'audience est atomisée, et la production essaie de cibler ces atomes de façon séparée, l'immense majorité devenant des produits de niche. La surproduction est aussi, pour encore un moment, encouragée par la phase de primo-développement du marché du streaming dans laquelle on est encore: les places se conquièrent, Netflix est le monstre à rattraper, émuler, voire battre avec 190 millions d'abonnés dans le monde. Le second est Disney avec 50-60 millions (plus Hulu autour de 30), HBOmx est à 20-25, et Amazon Prime est difficile à évaluer vu la nature de son service (peut-être jusqu'à 150 millions abonnés au service, mais souvent pas pour la vidéo): les autres (notamment Apple, qui investit pourtant des fortunes) sont à des kilomètres derrière. Les sommes investies pour conquérir ces places sont faramineuses, les boîtes qui jouent sont énormes ou soutenues par d'énormes entités, et on va voir des quantités invraisemblables de trucs être produits pour encore assez longtemps, jusqu'à ce que certains s'effondrent, fusionnent, soient rachetés (CBS All Access risque d'être la première victime).... Bref, beaucoup de "dumb money", tout connement parce qu'à ce stade, et avec la facilité d'accès de l'argent (malgré la période COVID et la crise éco, et grâce à elle) pour ce marché que tous voient comme l'avenir, la seule stratégie envisagée est de se battre pour l'attention, de saturer l'offre (et surtout les grands noms, les licenses connues....), soit jeter tous les trucs possibles sur le mur et voir ce qui y reste collé.
  47. 2 points
    Je en suis pas sûr de comprendre la question. Tous les Tibétains/Ouïghours ne voient pas la présence chinoise comme une main amicale, mais la comparerait à "un gougnafier squattant ton séjour, en t'expliquant la vie avec une schlag à la main et une kalash dans le dos au cas où il y aurait des malcomprenants". J'avais posté il y a longtemps quelques images des patrouilles de soldats à Kachgar, équipées à faire palir d'envie certaines fdo américaines. Les discussions que j'avais eu avec les locaux m'ont fait comprendre que tout était très volatil dans ce coin. Au final la situation dans les villes et villages pouvait changer (même si je n'ai jamais entendu parler de touristes piégés en zone devenue interdite), et certains endroits où je suis passé durant mon voyage étaient interdits aux touristes moins de 6 mois plus tard à cause de "manifestations". Mais je ne suis pas repassé en Chine depuis 8 ans, donc ce n'est peut être plus d'actualité... Je pensais y aller avec mon gamin en aventure père fils ce printemps, et nous avons tous été rattrapé par une autre actualité...
  48. 2 points
    Imagine que la secrétaire d’un client tape le « . » avant le « 3 » en allant trop vite pour rédiger un topo préalable à la signature... Le marché est perdu...
  49. 2 points
    Oui il faut aussi y ajouter l'engagement japonais en Chine très coûteux et qui y fixe une bonne partie des divisions ainsi que l'effet des embargos américains, britannique et néerlandais qui limite les stocks japonais à un an de pétrole : le japon aurait eu beaucoup de mal à mener une guerre contre l'URSS dans la durée surtout que celle-ci a toujours conservé un groupe d'armée étoffé face à l'armée du kwantung au cas où... Par contre la perte de la voie maritime pacifique pour l'aide américaine aurait été sévère car elle a représenté 50% des volumes envoyés
  50. 2 points
    Et qu'on fait mousser