Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation on 10/18/2020 in all areas

  1. 10 points
    Argument qui s'appuie sur des à-prioris obsolètes. L'époque où il était nécessaire de changer de monture pour augmenter le niveau de difficulté est révolue. D'abord parce que les avions d'entraînement turbo-propulsés offrent des performances qui ne sont pas celles d'un DR-400, et en prime ils embarquent une avionique et un système d'armes (même si seulement simulé) qui n'existait pas sur un TB-30 ou un Alphajet. Ensuite parce que les simulateurs ont fait beaucoup de progrès, et enfin parce que la seule difficulté qui reste dans la transition est celle liée à la vitesse de croisière (= contraction du temps dans toutes les étapes du vol). C'est ce qui explique en grande partie pourquoi le marché du jet d'entraînement est un marché moribond. Ca intéresse potentiellement ceux qui font faire des heures de vol sur ce type de jet plutôt que sur chasseur, pour faire des économies (qui ne sont du coup pas seulement budgétaires), et ceux qui en font une flotte opérationnelle de deuxième classe faute de pouvoir faire mieux. Pour l'écolage pur et dur, les besoins en formation sont tellement réduits (en rapport avec les flottes de combat nationales) qu'un avion avancé aussi léger soit-il est déjà trop cher pour l'usage prévu.
  2. 8 points
  3. 8 points
    “Une singularité que la maison Dassault s’est attachée à tenir secrète le plus longtemps possible, afin de ne pas donner des idées au(x) concurrent(s). De faux aérofreins ont même été peints de part et d’autre du fuselage sur les maquettes du futur Rafale exposé ici ou là”. source : Rafale la véritable histoire, Germain Chambost
  4. 8 points
    A propos des aérofreins du Rafale, anecdote d'un ancien pilote de Mirage F1 : Le rafale pousse vraiment fort, c'est impressionant, faut faire gaffe à pas trop pousser sur la PC sinon tu fais péter les vitres sans t'en rendre compte. C'est une bête qui prend de la vitesse au moindre mouvement sur la manette des gaz etc etc.. Mais ce qui est encore plus bluffant, c'est sa capacité à perdre de l'énergie. Lancé à M1,4, un petit coup sur le bouton AF et en un demi tour, t'es en patrouille avec le DR400, limite décrochage aux grands angles. Bref, si le rafale n'a pas de surfaces mobiles dédiées à la fonction de freinage, il a une commande (sur la manette des gaz) d'aérofreins qui semble bien plus efficace que les ailettes dédiées du Mirage F1
  5. 7 points
    La définition même de : tourner en rond.
  6. 5 points
    Ne me remercie pas
  7. 5 points
    Hey Roger, t'arrive trop vite sur le tanker là. Utilise tes aerofreins ! Heu... Kevin, je suis sur Rafale, t'as oublié qu'il n'y a pas d'aerofrein. Et ton bouton sur la manette de gauche, c'est du flan ? Quoi.. ça ? Mais nan ça ralenti mais... C'est pas l'aerofrein. Ben ça fait quoi alors ? Je sais pas c'est magique. Ça active des gouverne dans tout les sens pour créer de la trainée sans faire bouger l'avion. La définition même d'un aérofreins Roger ! Mais puisque que j'te dis qu'il n'y a pas d'aerofrein bord'aile ! *BOUM*
  8. 5 points
    Durant le mois de septembre, le Bâtiment de Soutien et d'Assistance Métropolitain Rhône a navigué dans les eaux du Grand Nord lors de sa participation à l’exercice Argus. Le Rhône a fendu les flots d’un bleu azur, l'occasion pour l'équipage d'assister aux levers de soleil sur ciel arctique et de naviguer près des icebergs. Revivez en photos ce déploiement dans les eaux glacées ! Merci au mini drone pour les superbes photos
  9. 5 points
    On trouve des papiers sur le sujet depuis plus de 10 ans. A priori ça aide à réduire les coûts, à une meilleure intégration de composants et/ou à l'ajout de fonctions dans un volume donné, mais ça ne remplace pas vraiment le AsGa ou le GaN qui serait toujours présent dans certaines parties des modules. Du moins c'est ce que j'ai retenu des quelques sources trouvées et parcourues rapidement.
  10. 4 points
    Et ça, ça ressemble pas à des aérofrein ? Hihi, je sors.......
  11. 4 points
    C'est la faute de la partition de l'Inde, donc des Britanniques, en fait. Diviser pour mieux régner cause toujours des problèmes une fois qu'on a fini de régner, parce que la division reste. (Comme toujours.) L'idée de départ étant que les Musulmans d'Inde ne pouvaient vivre décemment que dans un pays dirigé par des Musulmans selon des lois découlant de l'Islam. Ça a été un énorme traumatisme, avec des déplacements massifs de populations, et malheur aux Hindous, Sikhs, Bouddhistes, Jaïns voir Chrétiens, Juifs ou même Musulmans de cultes minoritaires (Chiites, Ahmadites...) restants au Pakistan. Donc l'Inde après l'indépendance s'est construite sur un modèle laïc (désormais menacé par le suprémacisme hindou) tandis que le Pakistan s'est bâti sur l'idée que la cohabitation entre Musulmans et infidèles païens impies était impossible. Rajoutons à celà la question du Cachemir, le soutien pakistanais au terrorisme à ce sujet, et les multiples guerres entre les deux pays : Syed Ahmad Khan et Muhammad Ali Jinnah ont gagné la bataille idéologique, maintenant les Indiens sont convaincus que, en effet, il est impossible pour les Musulmans de vivre paisiblement dans un pays quand ils n'en sont pas les chefs. Car la définition du Musulman en tant que croyant d'abord, citoyen ensuite, et n'acceptant comme légitime que des autorités religieuses et des lois découlant de la charia, sont exactement ce qu'il faut pour convaincre quiconque que les Musulmans sont absolument incompatibles avec une république laïque et tolérante. Je rappelle au passage le paradoxe de la tolérance : une société ne peut rester tolérante que si elle ne tolère pas l'intolérance. Si on tolère l'intolérance, la société cesse d'être tolérante. Par définition. Donc voilà, le seul moyen pour l'Inde de garder son âme est de se débarrasser des Musulmans, et c'est le Pakistan qui en a convaincu les Indiens. Si le courant absolutiste et suprémaciste de l'Islam soutenu par la Pakistan venait à disparaître, un effort de réconciliation serait possible pour résorber les tensions et en finir avec cette lutte fratricide. Mais ça n'a pas l'air d'être pour demain la veille, alors...
  12. 4 points
    On est bon... French Ranting About Combat Air Systems En tout cas ça colle bien avec notre arrogance nationale.
  13. 3 points
    Le problème vient des circonstances ayant mené à la naissance dudit voisin par parthénogénèse traumatique.
  14. 3 points
    Le roi de la Thaïlande dans son comportement me rappel surtout Bảo Đại , dernier empereur du Vietnam. Quoique ce dernier était politiquement plus subtils et intellectuellement d'un tout autre calibre que son homologue thaïlandais.
  15. 3 points
    Maintenant qu'on a des chiffres, on peut calculer l'impact de la vente à la Grèce de manière plus précise: D'abord cela concerne que l'Armée de l'air donc de 74 avions en ligne sur 143 Rafale on doit passer à 55 avions en ligne sur 106. Si donc on prélève 12 Avions, il faudra avoir 55 avions en ligne sur 94 soit une disponibilité de 58,5% au lieu de 52%. Et si on prélève aussi 12 avions pour la Croatie on passe à 55 / 82 soit 67% de disponibilité, à moins que ce prélèvement soit retardé pour être concomitant avec un déploiement d'avion neuf. J'ai déjà parlé des heures perdues et de la façon de les rattraper et donc je n'y reviens pas.
  16. 3 points
    Le Griffon n'est pas un VCI, sa protection est tournée vers la survie des personnels embarqués et non la survie du véhicule. Même si sa protection lui permettra d'avoir une survivabilité intéressante pour ce genre d'engins, il reste un blindé sans réel rôle sur le champ de bataille, c'est le groupe embarqué qui a un rôle, le véhicule sert au déplacement. Tout comme son armement, ça reste une arme d'autodéfense, de saturation dont le téléoperage et l'optique permet de lui amener de l'efficacité mais surtout la protection de l'opérateur. Quand on dit que le véhicule résiste à tel ou tel IED, on ne dit pas qu'il va continuer à rouler, qu'il sera récupérable, non, c'est juste qu'il permet de protéger les personnels à bord. Le blindé sera HS, la partie avant est même conçu pour se désolidariser de la partie arrière ou se trouve les militaires lorsque ça roulera sur une mine. Le Griffon est aussi optimisé pour faciliter la maintenance, donc l'accessibilité, on peut s'en convaincre et ceux qui ont bossé sur le VAB vont être content.. Contrairement à un VBCI par exemple, ce genre d'engins sont par nature moins coûteux et plus facile à entretenir. Le VBCI a son moteur enfermé, une plaque de protection plus fine qu'ailleurs sur l'engin, un enfermement qui a créer de nombreuses surchauffes au Sahel (mais aussi en France) , donc de pannes. Comme souvent c'est une affaire de compromis, pour obtenir un avantage on créer un inconvénient. Pour le Griffon on cherche un engin qui protège les hommes et qui soit facile à soutenir, à modifier et à adapter. Ceci pour réduire les coûts augmenter la disponibilité. On a aussi pris en compte la vie opérationnelle du VAB. Mais ayons aussi en tête la logique militaire. Tout combattant connaît plus ou moins les qualités de ses armes . Face à un véhicule lourdement blindé, vous n'allez pas vous amuser à tirer dessus avec votre fusil, même s'il y a des zones sensibles qui impacterait l'intégrité de certains systèmes embarqués. Face à un blindé lourdement armé, si vous n'avez pas les armes pour le détruire vous vous faites discret, vous n'allez pas vider vos chargeurs dessus comme un mongole. C'est une réalité qui se voit partout, y compris chez les terroristes. En Afghanistan, les Talibans pouvaient arroser à petits calibres certains blindés, mais c'était pour créer de la confusion pendant qu'ils faisaient péter leurs IED, qu'ils tiraient leurs roquettes. Quand ils n'avaient plus de munitions antichars, ils se cassaient et lorsqu'ils n'avaient pas du tout ce genre d'armes avec eux, ils regardaient les convois passés. On s'attaque donc à ce qu'on peut détruire et il y a une cause à effet du blindage, c'est que plus il est épais, plus le blindé est imposant moins il attire le petit calibre voir le moyen calibre, il faut savoir se mettre dans la place de celui d'en face. L'ennemi choisit ses cibles en fonction de ses moyens, s'il ne peut pas détruire des blindés il va fuir, se planquer et préférera affronter ce qui est à sa hauteur. Il connaît nos matériels , il mesure ses chances. Avec un véhicule ou il n'y pas un servant de mitrailleuse à atteindre en superstructure, une tourelle blindée avec des optiques IR (détection de la chaleur des corps), ou il y a un détecteur de départ de coup, personnellement je me garderai d'utiliser une kalachnikov ou si je suis un embusqué de tirer. Derrière on apporte un blindage additionnel avec des grilles contre les roquettes à charge creuse qui vont aussi remettre en question la garantie d'atteindre ces véhicules par l'infanterie ennemie. Il reste donc au-delà de la menace blindée adverse ( dont la neutralisation revient à la cavalerie et aux VCI) la menace des missile antichars et des IED qui devront être costauds.
  17. 3 points
    Tiens, ça devient rentable de créer un avion pour 60 exemplaires maintenant ... Je ne comprends pas le planning et l'argumentation autour du SCAF en tout cas. Les F5 espagnol ne vont pas tenir encore 20 ans.
  18. 3 points
    Apparement Thales a develope un radar AESA avec une nouvelle techno pour radar AESA, le SiGe (silicon germanium) qui serait plus efficace en energie par rapport aux autres techno AESA. Le radar AirMaster C est un radar compact qui sera en dotation sur les helico H160M Guepard. Premiere fois que j'entends parler de SiGe. Ca donne quoi par rapport au GaN? Est ce que cette techno sera utilisee sur un futur standard de Rafale (par ex. antenne laterale)? https://www.c4isrnet.com/c4isr/2020/10/16/thales-launches-small-aesa-radar-for-small-aircraft/
  19. 3 points
    oui mais non... Je le fais court: 1) la doctrine US était l'attaque de navires de guerre 2) les commandants avaient des ordres précis pendant 15 ans: économiser les navires et ensuite seulement agir 3) dès le début de la guerre la principale base US a été perdue (Cavite) et donc le soutien aux SM a été nul en 42 malgré les efforts (temps perdu en transit totalement délirant) 4) il y a surtout eu le célébrissime problème des torpilles Mk14 qui méritait qu'on fusille tout le bureau dédié. https://en.wikipedia.org/wiki/Mark_14_torpedo En gros les torpilles étaient excellentes sur le concept mais... le détecteur magnétique merdait totalement (forcément un con l'a préréglé niveau atlantique nord alors que dans le pacifique l'orientation magnétiquye change... genre on est 500km plus au sud). ensuite elle allait trop profond et quand les commandants de SM se sont dit qu'un truc déconnait et on désactivé le système.... le percuteur nécanique déconnait aussi totalement car il avait été conçu pour des torpilles à 30 Nds et pas 46Nds et donc il se cassait au choc sans faire exploser la torpille... sauf quand le tir était fait à un angle merdique où paradoxalement l'angle aidait au déclenchemenbt et quand les commandants ont ralé le bureau a prétendu que tout allait bien... Les cas d'école sont n,ombreux y compris le jour où un SM US a tiré dix torpilles sur des PA japonais et SEPT torpilles ont explosé prématurément ou ont merdé (genre le SM entend la torpille faire mouche sans exploser). Il parait que le commandant a tenté de faire la peau à touty le monde à Pearl après car il pouvait couler deux voir trois PA d'un coup.
  20. 3 points
    L'EF est un énorme aérofrein...
  21. 3 points
    Pour info, pour Euronaval, General Atomics nous a réservé un emplacement de banner (celui le plus en évidence) ... et quand on a reçu la banner, Oh Surprise! Elle est en Français en plus, le message n'est on ne peut plus clair! Allez voir -> navalnews.com Accessoirement, j'interview le patron de GA-EMS mardi (en video) concernant les EMALS et je vais demander ce qu'il peut nous dire de PANG... et de cette image qu'on voit dans la banner... (J'interview le PDG de Naval Group lundi... mais je doute qu'il puisse dire grand chose sur PANG tant qu'il n'y a pas eu d'annonce officielle des authorités françaises).
  22. 2 points
    Airbus dévoile un projet d’avion d’entraînement (jet supersonique) pour la formation des pilotes de combat à destination de l'armée de l'air espagnole. Les autres pays européens suivront-ils notamment la France et l'Allemagne dans le contexte du SCAF. Le fond européen de défense [FEDef] et de la coopération structurée permanente [PESCO] pourrait soutenir se programme. Opex 360 / Airbus dévoile un projet d’avion d’entraînement pour la formation des pilotes de combat http://www.opex360.com/2020/10/17/airbus-devoile-un-projet-davion-dentrainement-pour-la-formation-des-pilotes-de-combat/ " D’où le projet AFJT [Airbus Future Jet Trainer] qu’a présenté Airbus Defence & Space à la presse espagnole, le 16 octobre. Ce programme est « bien plus qu’un avion et va au-delà du simple remplacement des F-5 », a commenté Fernando Peces, responsable du programme Eurofighter en Espagne. Cet avion sera « conçu par et pour l’Espagne » et il permettra « au pays de maintenir sa position d’acteur de premier plan dans le secteur de l’aérospatiale et de la défense », a-t-il fait valoir. Selon les estimations d’Airbus, les besoins seraient de l’ordre de 50 à 55 appareils. En effet, outre le remplacement des F-5M, cet AFJT pourrait assurer des missions qui relèvent d’une partie des C-101 Aviojet ainsi que la transformation des jeunes pilotes sur F-18 Hornet et Eurofighter EF-2000. En outre, cet avion pourrait tenir le rôle d' »agresseur », comme le font les Alphajet de l’escadron 3/8 Côte d’Or en France. Mais l’industriel voit des perspectives intéressantes à l’exportation, même si la concurrence est rude, avec le T-7 Red Hawk [Boeing et Saab], le M-346de Leonardo, le T-50 Golden Eagle du sud-coréen KAI, voire le F/A-259 Striker du tchèque Aero Vodochody. Cet AFJT a quelques ressemblances avec l’EADS Mako HEAT [High Energy Advanced Trainer], un projet d’avion d’entraînement avancé, qui, lancé durant les années 1990 avec Aermacchi [Leonardo], Saab et Dassault Aviation en tant que sous-traitants, n’a jamais vu le jour. Monomoteur et de conception « modulaire », l’AFJT serait un appareil supersonique [c’est à dire que sa vitesse dépasserait les 380 m/s], pouvait se décliner en avion léger d’attaque. Détail susceptible d’intéresser l’armée de l’Air & de l’Espace à l’avenir : cet AFJT serait susceptible de contribuer à la transformation et à l’entraînement des pilotes sur le SCAF [Système de combat aérien du futur], programme initialement franco-allemand que l’Espagne a rejoint."
  23. 2 points
    les trappes de train ppl sont de beaux aérofreins, le Rafale c'est comme le Corsair pour le glide bombing sortez le train ...
  24. 2 points
    Attends... Y'en a bien un qui va sortir des fourrés au moment où tu t'y attends pas.
  25. 2 points
    Il sort quand le pilote appuie sur le bouton dédié à l'aérofrein.
  26. 2 points
    Je pense qu'il ne faut pas remuer le couteau dans la plaie. La collaboration franco belge sur Alpha Jet devait représenter les prémices d'une telle école. On sait ce qu'il en est advenu.
  27. 2 points
    Parce que c'est un cochon qui se lave jamais! La raison pour laquelle Luke tire la gueule à la fin du Retour du Jedi, quand il enlève le masque de Vader, c'est pas parce qu'il est triste, mais parce que la dépressurisation de l'armure à ce moment révèle bien des choses. Pourquoi Mozinor n'a t-il jamais décrit le phénomène?
  28. 2 points
    Soutien aux arméniens ! Tout le monde connaît mon ressentit sur la Turquie, donc il y aura pas besoin de palabre, mon avis est déjà tranché ! Seul rêve mais bon qui en restera qu'à se stade vue notre gestion face au nouveau dirigeant, le néo sultan qui se voit récupéré l'ancien empire ottoman, c'est un magnifique remake en plus terrible pour les turcs, un nouveau 5 octobre 1571 à Lépante. Et comme le dit Cervantes*dans nombres de ses citation : *il a combattu à Lépante et perdu l'usage d'une main. * pour imager, l'Europe. C'est exactement se que fait le salopard de Erdogan... Avec Erdogan, il n'y a que comme ça que ça marchera... Ça me fait penser à l'Europe... Enfin bref, les turcs sont mes ennemis, ça s'est sûr !
  29. 2 points
    Le point de vue Armenien https://armenpress.am/eng/news/1031960/azerbaijan-tries-to-take-khoda-afarin-dam-under-control-to-have-leverage-on-iran-E28093-davit-babayan.html
  30. 2 points
    Selon Air & Cosmos de ce 16/10/20, je brode en résumé de l'Edito: - vu l'état de toute la filière aéronautique civile ( trafic en stagnation ) qui touche + l'Europe que les autres gros blocs, - vu que la proportion des dépenses aéro militaires dans les autres gros blocs mondiaux + forte => les filières aéro de ces autres gros blocs vont pouvoir résister grâce justement aux commandes militaires ! - En Europe, avec des budgets de la défense nationaux, donc dispersés, et avec une proportion mili / civil + faible, les filières aéro sont beaucoup plus fragiles ! Il serait donc temps pour l'Europe d'avoir 2 fers au feu : - à côté de la filière Hydrogène ( c'est bien ... ) - de l'OXYGENE par la France et l'Allemagne sur le SCAF : par une augmentation et une accélération des budgets alloués ! Sinon : menaces de mort globale à petit feu ...
  31. 2 points
    French Rafale(bis) Advance Combat Air System histoire de rappeler qui c'est Raoul
  32. 2 points
  33. 2 points
    Puisqu'on parle de la France et de la confédération, spéciale dédicace monsieur le Cajun: ci-dessus les "Tigres de Louisiane" ( qui comptaient pas mal d'Irlandais de ce que j'ai compris d'ailleurs, puisque tu en parlais).
  34. 2 points
    Un rafale avec du MetaXa dedans ? https://en.wikipedia.org/wiki/Metaxa
  35. 2 points
    Effectivement, on peut aussi imaginer qu'ils sont plus clairvoyants que le reste de la planète mais juste après le réveil sonne et faut aller bosser.
  36. 2 points
    En tout cas Airbus propose un disign ou l'on retrouve pêle-mêle du F-1, du F-5 et du F-18. Le changement dans la continuité. Sont forts ces commerciaux, les rois de la propale !
  37. 2 points
    Pas facile, sur une photo, de déterminer l'épaisseur précise d'une tôle, ne parlons même pas de la nuance de la matière. La protection est une affaire de spécialiste aussi bien dans la conception que dans la qualification. Un véhicule peut être STANAG 2 et se faire percer par un AK47 qui tire de la munition perforante à moins de 10m. Ces "certifications" sont théoriques et surtout statistiques. Toute cuirasse a son point point faible, la taille de ce(s) point(s) faible(s) rentre(nt) en ligne de compte pour la qualification de tel ou tel niveau Stanag. Je tire mon chapeau (en souriant) à quiconque capable de dire que tel véhicule est certifié Stanag X juste en regardant une photo. Dans ce cas présent, on tout au plus dire que la protection GMP n'est pas STANAG 4
  38. 2 points
    Les incohérences et exceptions intéressent surtout les érudits, amateurs de curiosités et anecdotes, organisateurs de dictées, qui en font des livres... Pour le commun des mortels, la complexité de la grammaire et de l'orthographe française sont surtout des calamités, qui le plus souvent n'apportent rien à la richesse et à l'expressivité de la langue. Richesse : taille du vocabulaire, capacité à exprimer avec précision les concepts les plus divers avec leurs nuances. C'est cela qui fait la richesse du français. La seconde video me fait très peur, contrairement à ce que voudrait suggérer son titre. Petite pensée pour les étrangers qui essayent d'apprendre notre langue.
  39. 2 points
    Oh ils sont sympas! Avec des petits Rafale sur le pont, un qui décolle, et tout! Par contre "embarquÉe" c'est avec un accent aigu et pas un accent grave. Bah, c'est pas grave, ça ne se voit que si on zoome. Je ne fais pas de screenshot, allez voir, ça fera du trafic à Xav!
  40. 2 points
    Voilà, d'ailleurs tout est "vintage" sur ce truc donc ça aurait été dommage de mettre un pied dans la modernité. Comme quoi la cohérence d'ensemble est encore une valeur bien comprise. ---> [ ]
  41. 2 points
    Heureusement que le flanc nord de l'Europe sera maintenant défendu par des F-35, si doués pour l'interception et tellement peu cher à l'heure de vol !
  42. 2 points
    Le français, c'est quoi ? est ce sa précision, sa musicalité, ou son orthographe parfois inutilement compliqué ?
  43. 2 points
    si une frégate allemande avait été illuminée, la diplomatie allemande demanderait pardon d'avoir coupé ce faisceau illuminateur avec sa frégate. Elle promettrait de ne plus faire, et les Vert demanderaient le démantèlement de ces navires polluants, surtout qu'ils sont plus souvent à quai qu'à servir en mer.
  44. 1 point
    Pfffft! Il sent le vieux, la clope, le mauvais whisky, le renfermé (cf armure jamais changée... Dans laquelle il se soulage), la vieille sueur et la litière pour chat... Ou Bantha.
  45. 1 point
    Ce n'est pas à proprement dit le premier Rafale mais le démonstrateur Rafale A. Les chinois ont fait encore plus classique-rustique sur le J20, le parachute !
  46. 1 point
    Pour ce qui est de la lente remontée en puissance de la marine russe, l'abandon ou la réduction de commandes de sous-marins, la non commande d'un navire de sauvetage moderne pour la flotte du Nord, les entrées en service de sous-marins décalées... montrent qu'à l'évidence on en est loin, très loin. Voir le sujet marine russe !
  47. 1 point
    @Fusilier La 101ème Airborne au Vietnam
  48. 1 point
    Donner du temps à la Turquie. C'est une lecture. Les provocations d'Erdogan sont quand même une réalité bien tangible sur le terrain, et elles posaient questions, un peu plus qu'une approche empathique qui serait "ce petit garnement va se reprendre".. Je pense de mon côté que le biais Atlantiste Allemand n'est pas encore mort, et pour ce qui est d'une Europe politique donc diplomatique et de défense, en effet L'Allemagne se donne le temps. Edit : Et nous on perd du temps (point de vue franco-centré)
  49. 1 point
    Burke : Pas du tout le même concept de coque. Sinon, goût et couleurs... Moi, j’en suis resté au chic classique :)
  50. 1 point
    Je plussoie. La grosse teneur sur l'artillerie de ce hors série "opérations terrestres" est très intéressante et nourrie. Est enfin illustré une modification significative de l'approche selon laquelle les feux de l'artillerie sont en train de se positionner "à coté" de ce qui vient du ciel, enfin. De là à dire que l'artillerie d'assaut redeviendrait l'objet de préoccupations ...