Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 11/13/2021 in all areas

  1. bonjour, maintenant je n'arrive pas à mettre les liens, je commente de mémoire : - L'Espagne s'est engagée auprès de l'OTAN à disposer d'au moins une force de débarquement de 900 fantassins avec leurs moyens de combat et de transport. - Les villes de Ceuta et Melilla sont indéfendables.Je crois qu'un des plans en cas d'attaque de ces villes par le Maroc était la saisie et le contrôle d'un certain territoire national marocain pour ouvrir la voie à une négociation. Ne prenez pas mes notes comme sûres, je parle de mémoire et je peux être totalement confuse, je ne peux pas pour le moment réviser ou publier à ce sujet. À votre santé
    6 points
  2. Hé ho les professionnels de la navigation hauturière et des RIPAM deux tons en dessous et du calme vous n'avez aucun tenant et aboutissant de l'incident ... si tant est que pour certains vous ayez un début de compétences ... Regardez les photos il y a eu action de barre, le voilier n'a pas été heurté de plein fouet mais a ragué le long du bord, a priori il n'y a eu aucune réaction à son bord
    6 points
  3. Moi, je pense que c'est les roms.
    6 points
  4. https://www.legorafi.fr/2021/01/28/la-fondation-bill-gates-rappelle-pres-dun-million-de-doses-de-vaccin-en-raison-de-nanopuces-5g-defaillantes/
    5 points
  5. Je ne veux pas trop m'étendre sur le sujet, mais l'utilisation conventionnelle du nuage de paillettes est une chose et l'utilisation combinée avec SPECTRA de ce nuage en est une autre.
    5 points
  6. Ça introduit surtout de terribles vulnérabilité ... l'adversaire n'ayant plus aucune surprise. N'avoir qu'un type homogène d'opposition ... même si elle est performante ... ça rend le job beaucoup plus simple, en n'ayant pas a développer et mettre en œuvre tout un tas de tactique selon les unités et les équipements contre lesquels on combat. Encore mieux ça empêche à l’opposition de s'adapter ... sa boite à outil étant très limité.
    5 points
  7. De ce que j'avais compris c'était plutôt l'inverse, LEA = moins de paillettes, voire plus du tout, vu qu'ils seront logés au même endroit que les lance-paillettes actuels, tout en étant plus longs. http://rpdefense.over-blog.com/le-bourget2013-de-nouvelles-évolutions-du-rafale-présentées-au-salon 17/06/2013 Par Guillaume Steuer - air-cosmos.com L'impératif de soutien export a triomphé du culte de la confidentialité qui entoure habituellement les évolutions programmées pour le Rafale. Au salon du Bourget, la Direction générale de l'armement présentait ainsi sur son stand deux programmes d'études amont (PEA) actuellement financés pour améliorer les performances de l'avion de combat de français en matière de détection et de guerre électronique. Inédit, le projet LEA (leurre électromagnétique actif) était ainsi présenté pour la première fois à l'occasion du Bourget. Celui-ci porte sur le développement d'un leurre actif largable, qui permettrait de brouiller l'autodirecteur de certaines missiles air-air dans leur phase de guidage terminale. Au moins quatre leurres pourraient ainsi être emportés par un Rafale, au même endroit que les actuels lance-paillettes situés à l'arrière du fuselage. Contrairement à celui qui équipe par exemple l'Eurofighter, ce leurre ne serait pas tracté par l'avion, mais bien largué ; il ne disposerait pas non plus de propulseur. "Un tel système permettrait de compléter efficacement le système Spectra déjà intégré à l'avion pour déjouer certaines menaces très particulières, par exemple des autodirecteurs de missiles air-air fonctionnant en bande Ka", explique un ingénieur de l'armement présent au salon. Le "véhicule" servant de base au LEA est en cours d'étude chez MBDA, et des essais au tunnel de tir ont eu lieu il y a un mois pour vérifier le système de séparation. Des essais en soufflerie du leurre largable devraient avoir lieu à la fin de l'année. Ce programme est mené dans le cadre du PEA Incas (Intégration de Nouvelles Capacités à Spectra), dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises dans nos colonnes. La DGA présentait également pour la première fois un PEA baptisé Tragedac. Notifié en 2010, celui-ci vise à doter le Rafale d'une capacité de localisation passive de cibles grâce à une mise en réseau des appareils d'une même patrouille. Concrètement, deux Rafale détectant une cible grâce à leur optronique secteur frontal (OSF) ou leur Spectra pourrait améliorer la précision de localisation de leur objectif en échangeant leurs données via liaison 16. Une modification purement logicielle mais qui, selon la DGA, serait surtout complexe à mettre en oeuvre du point de la vue de la synchronisation des données entre les appareils. De premiers vols d'essais devraient commencer en fin d'année afin de collecter des données. Plus de détails sur ces programmes dans la prochaine édition d'Air&Cosmos, à paraître vendredi prochain en kiosques. Un .pdf à (re)lire avec en page 2 l'historique du LEA: https://sa8459d7c52db8143.jimcontent.com/download/version/1561649157/module/11920834012/name/Lettre d'information GUERRELEC N°48 Décembre 2013.pdf Milieu des années 90 quand même... Encore un programme qui aura mis 30 ans à arriver en unités. Que de temps perdu.
    5 points
  8. Une explication donnée par un Indien à un fan-boy du F-35 Le seul et unique inconvénient du Rafale est l'absence d'une soute. Les Soviétiques avaient prévu que le Su-47 et le Mig MFI soient équipés d'une soute, bien qu'ils ne soient pas furtifs, ils étaient la version SU du Rafale/Typhoon. Mais s'ils avaient mis une soute dans le Rafale, il serait devenu beaucoup plus grand et plus lourd. Mais alors, si l'union soviétique avait existé, l'Europe aurait déjà fait voler ses chasseurs furtifs. Après une production de 25-30 ans de Rafale/Typhoon, nous aurions vu leurs successeurs prendre forme aujourd'hui, prêts à être introduits en 2025-30, aux côtés du NGAD, du Su-57, etc. L'Europe se contente donc de ce qu'elle a pour l'instant. Cependant, le Rafale possède des capacités qui peuvent être exploitées jusque dans les années 2040, comme sa charge utile importante, sa furtivité électronique et sa capacité de supercroisière. Le problème avec le F-35, c'est qu'une fois que ce niveau de furtivité aura été vaincu en quelques années grâce à de meilleures techniques de traitement du signal, des radars multistatiques, etc, c'est plié. Les performances 9G sont agréables à lire sur le papier, mais elles n'ont aucun sens sans charge utile d'armement supplémentaire, en particulier les soutes pour les missiles WVR. Quelle est l'utilité de faire du 9G devant un ennemi qui va vous tuer avec une arme que vous ne possédez pas ? Et le 9G est de toute façon inutile pour une mission de frappe. Vos meilleures performances seront à 5-5.5G. C'est pourquoi la marine et les marines ne se soucient pas de 9G. Mach 1.6 est également inutile puisqu'il s'agit de postcombustion, ce qui ne représente que 2 à 3 minutes de temps de vol, comme pour les avions de 4ème génération. Ces capacités de papier ne seront donc pas vraiment utiles dans le monde réel. En outre, une mission de frappe du F-35 nécessite plus d'avions que celle du Rafale. Comme l'ont déjà mentionné les dirigeants américains, le F-35 n'est pas un appareil de supériorité aérienne, ce qui explique pourquoi il faut 8 F-35 pour faire le travail de 2 F-22. La raison en est que les F-35, avec leur petite charge A2A, ne peuvent pas s'escorter eux-mêmes. Et leurs faibles performances les empêchent de fuir des avions plus performants. Les 2 F-35 transportant des charges de bombes ont besoin de 6 F-35 pour les protéger. La capacité du Rafale à s'escorter et à supercruire, deux capacités que l'on retrouve également dans le F-22, assure une plus grande efficacité par jet que le F-35. Quel est l'intérêt d'être 20% moins cher à l'achat que le Rafale, mais d'avoir besoin de 2 à 4 fois plus d'appareils pour effectuer une seule mission ? Enfin, alors que la furtivité du F-35 se dégrade avec le temps, voire est vaincue relativement rapidement, la furtivité du Rafale, qui passe par des moyens électroniques, ne peut que s'améliorer avec le temps. Tant que la furtivité électronique du Rafale fonctionnera réellement, tous les prétendus avantages du F-35 perdront leur sens du jour au lendemain. C'est ce genre de choses que les forces aériennes plus sérieuses prendront en considération. Même une réduction de 20 % du temps d'entraînement signifierait 20 % de temps opérationnel en plus pour certaines forces aériennes comme l'IAF. Si nous volons plus que l'adversaire, nous conservons un avantage psychologique sur lui. Qu'importe si la sortie est une sortie d'entraînement ou une sortie de mission, les Pakistanais et les Chinois ne le sauront pas. Si nous créons une présence, ils doivent contrer, et cela leur rend la tâche plus difficile car ils doivent dépenser plus d'argent et de vie de cellule par sortie que nous. Des choses comme celles qui précèdent sont importantes. Certains autres avantages mineurs du F-35, comme un peu plus de charge utile externe, un peu plus d'autonomie interne en carburant, etc, ne sont pas pertinents en comparaison.
    4 points
  9. Qui est la déformation d'un fait historique véritable ! La vraie histoire est arrivée au HMS Montagu (donc la marine rosbif, pas la marine burger), qui en 1906 s'était échoué sur l'île de Lundy, dans le Devon, à cause du brouillard. Le capitaine pense s'être échoué sur la côte britannique plutôt que sur une île, et envoie un groupe prévenir le phare de Hartland Point de l'incident, pour qu'il puisse informer l'amirauté. Comme ils sont en fait sur l'île de Lundy, ils arrivent au phare de Lundy North, et là l'officier qui mène le groupe se dispute avec le gardien du phare au sujet de où ils sont précisemment, avant que le gardien lui rappelle qu'il sait quand même à quel phare il est posté. Oui, ce n'est pas aussi rigolo que la blague du porte-avion américain, mais c'est quand même amusant.
    4 points
  10. Voilà on te parle de HI et puis la triste réalité est là... A chaque fois c'est la même chose, il ne manque pas grand chose pour voire des navires passer de bons à très bons... Des trucs pas si coûteux mais qui peuvent changer la donne le jour J... Vous serez rassurer d'apprendre que le montant de l'aide au développement 2020, oui, de l'AIDE AU DEVELOPPEMENT à la Chine (oui la CHINE) était de 140 millions d'€, de quoi disposer de FDI parfaitement équipées https://www.capital.fr/economie-politique/aide-au-developpement-la-france-verse-des-millions-a-la-chine-bientot-premiere-puissance-mondiale-1419553
    4 points
  11. Ça dépend d'où vient la richesse. Si elle vient principalement de l'exploitation des ressources locales, en effet. Par contre si elle vient principalement des liens avec la France, c'est déjà beaucoup moins le cas. Exemple typique : une bonne grosse base militaire, histoire de protéger nos territoires pacifiques, ça fait beaucoup d'argent français qui serait perdu en cas d'indépendance. Bonus si la population kanake est largement impliquée dans le fonctionnement de cette base, à la fois par les effectifs militaires (ils sont, me semble-t-il, de bons marins) et par les emplois civils. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'il faut négliger les ressources locales ! Car ça serait perçu comme une faute de l'état. Il faut se débrouiller pour que leur exploitation soit très imbriquée dans des circuits français, c'est à dire veiller jalousement à ce que les compagnies chinoises et américaines ne s'incruste pas plus dans l'économie calédonienne. On peut aussi chercher à renforcer les liens avec les autres territoires français du Pacifique, liens qui seraient brisés par l'indépendance.
    4 points
  12. Je dirai même qu'il y a deux écoles : - celle qui veut tout dominer par l'armement...quitte parfois à chercher la quadrature du cercle ; - celle qui veut faire au mieux avec ce qu'elle a. J'ai un souvenir ému de a lecture d'un récit où été écrit un truc du genre "...l'adversaire n'hésite pas à utiliser son armement collectif AC contre des bâtiments ou des troupes débarquées...". Genre la barrière est vraiment dans la tête de certains, pour se dire LRAC = char et rien d'autre.
    4 points
  13. Qui dit tractage dit mécanisme de déroulement enroulement, câble etc ... c'est lourd encombrant sujet aux pannes et aux impondérables cela engendre des contraintes en terme de maintenance bref çà n'a pas que des qualités ... On est pas tant sur des questions de budgets que des questions de doctrine d'emploi, de surcroît Spectra n'est pas fait pour les chiens ... La GE c'est d'une complexité sans nom et c'est un domaine où les coûts sont parfois impressionnants.
    4 points
  14. Du coup avec ton raisonnement y’a pas besoin d’armée de l’air suisse et donc pas plus d’intérêt d’acheter des Rafale que des Lightning II. Vous devenez lourds les gars... Vivement que la Finlande choisisse le F-35, que les mouches changent d’âne
    4 points
  15. Que ce pays soit stratégique ou pas ne change rien à l’affaire. D’ailleurs je pense qu’il est préférable d’avoir peu d’amis mais des vrais plutôt que d’en avoir beaucoup mais de ne pas pouvoir compter dessus. - Je me méfie d’un président qui modifie fréquemment la constitution de son pays afin d’augmenter son pouvoir et de faciliter par la même occasion son maintien à la tête du pays. - Je n’aime pas du tout un président qui utilise la misère des réfugiés pour en faire un moyen de pression sur d’autres pays. - Je n’aime pas un président qui exerce des pressions démesurées sur les médias afin de les dissuader de dire quoi que ce soit qui pourrait lui nuire. - Je n’aime pas un président qui trouve n’importe quel prétexte pour mettre le moindre opposant en prison. - Je n’aime pas un président qui joue les va-t-en-guerre dans d’autres pays que le sien et qui contribue au malheur des populations civiles de ces pays. Je suis peut-être un peu dure mais comme tu peux le constater, je n’aime pas du tout Erdogan (par contre, je n’ai rien contre le peuple turc).
    4 points
  16. https://foreignpolicy.com/2021/11/09/australia-china-decoupling-trade-sanctions-coronavirus-geopolitics/ Lorsque la Chine a interdit les importations de charbon australien à la mi-2020, les services publics chinois ont dû se tourner vers les fournisseurs russes et indonésiens. Cela a eu pour effet de retirer le charbon russe et indonésien du marché, créant ainsi des écarts de demande en Inde, au Japon et en Corée du Sud, que le charbon australien a pu combler. De plus, la pénurie mondiale d'énergie a fait grimper le prix du charbon, ce qui a entraîné une hausse des recettes d'exportation des producteurs australiens de charbon cette année, ce qui n'est pas exactement l'effet recherché par la Chine. De nombreuses industries australiennes ont appliqué cette tactique avec succès. L'orge a été redirigée vers l'Arabie saoudite et l'Asie du Sud-Est, le cuivre vers l'Europe et le Japon, et le coton vers le Bangladesh et le Vietnam. D'autres secteurs ont développé des solutions de contournement plus créatives. L'industrie du bœuf a envoyé du bétail à traiter dans des abattoirs qui disposaient encore de licences d'exportation, tandis que les éleveurs de homards ont utilisé des routes grises, par exemple via Hong Kong, pour entrer sur le continent. Ces tactiques de diversion réussies ont considérablement amorti le choc pour les industries dont le commerce avec la Chine a été suspendu. Par conséquent, le coût du découplage de l'économie australienne de la Chine a été bien moins élevé que prévu. Selon les estimations du Trésor australien, les secteurs touchés par les restrictions commerciales chinoises ont perdu 5,4 milliards de dollars australiens (environ 4 milliards de dollars) d'exportations vers la Chine au cours de la première année complète des sanctions, mais ils ont simultanément trouvé 4,4 milliards de dollars australiens (3,3 milliards de dollars) de nouveaux marchés ailleurs. La perte nette d'un milliard de dollars australiens ne représente que 0,25 % des exportations australiennes. Qui plus est, en raison de la flambée des prix du minerai de fer, la valeur des exportations australiennes vers la Chine a en fait augmenté de 10 % depuis l'entrée en vigueur des sanctions. "Notre économie a ... prouvé qu'elle était remarquablement résistante", a déclaré le trésorier australien Josh Frydenberg. Il est certain que le détournement des échanges ne sera pas toujours une réponse efficace au découplage coercitif. L'Australie pourrait réacheminer de nombreuses exportations relativement facilement, car une grande partie de son commerce avec la Chine porte sur des produits de base génériques qui peuvent aller partout. Le bois et le vin australiens, principalement produits spécifiquement pour le marché chinois, ont eu du mal à trouver d'autres destinations. Pour les chaînes d'approvisionnement plus complexes dans les secteurs de la technologie et de la fabrication, le découplage est un exercice encore plus difficile. L'expérience de l'Australie permet néanmoins de tirer une leçon importante : le découplage des échanges ne signifie pas automatiquement la destruction des échanges. Si la Chine avait l'intention de contraindre l'Australie au silence, cette campagne a été un échec spectaculaire.
    4 points
  17. Les tensions sur les matières premières poussent vraiment à n'importe quels excès... ...anovs?
    3 points
  18. Les américains ne veulent pas proposer le F-35 officiellement à l'Inde pour ne pas subir l'affront d'un refus, mais l'ont bien proposé 3 fois officieusement: Les Américains seraient prêt à tout pour avoir le marché Indien. Mais il n'y a pas que le F-35 comme avion furtif, les Indiens s'étaient engagé dans le programme FGFA dérivé du PAK FA qui est devenu le SU-57 et ils s'en sont retirés, pourtant c'est moins cher que le F-35, les avions Russes, et même moins cher que le Rafale!
    3 points
  19. https://www.legorafi.fr/2021/11/08/la-cop-26-sengage-a-recycler-les-promesses-des-autres-cop/ https://www.legorafi.fr/2021/11/08/la-cop-26-sengage-a-recycler-les-promesses-des-autres-cop/
    3 points
  20. le manque global de puissance de feu de l'adt aurait pu être en partie compensé par une version musclée du VBAE qui aurait pu remplir ainsi le rôle de la Sagaie en opex pas trop agressive car je ne vois pas bien le Jaguar faire le boulot. Ne jamais oublier que l'on va perdre 260 canons de 105 et 140 canons de 90 mm en première ligne. Comme on dit dans la marine, le poids de la salve ça compte. Dès que nos ennemis potentiels auront eux aussi adopté le combat collaboratif ou un truc équivalent, la différence se fera ailleurs: mobilité tactique, puissance de feu, appuis, et on sera largués.
    3 points
  21. Suffisant pour quoi, c'est la question. Suffisant pour les opérations en cours ? Apparemment. Suffisant pour répondre à une nouvelle crise soudaine demandant une réaction forte et rapide ? Là, ça devient plus difficile à affirmer.
    3 points
  22. Si tout est vrai... des infos intéressantes sur la NEZ du Meteor (une confirmation?), l'ouverture du point externe sous voilure pour MICA, etc...
    3 points
  23. Cela me rappelle un incident dans les années 80 en rade de Brest. L'escorteur d'escadre sur lequel j'étais embarqué effectuait des mesures sur une base de vitesses. Un Avurnav avait été émis dans les temps e nous arborions tous les pavillons prévus en plein jour. Tout d'un coup, à vitesse élevée, nous avons dû battre en arrière d'urgence (AR444 pour les connaisseurs), parce qu'un voiler nous coupait la route, en arrivant sur notre tribord. Et du cockpit émerge une pécore qui commence à prendre le Pacha à partie en lui demandant où il avait appris à naviguer, que les voiliers étaient toujours prioritaires, qu'elle allait en informer son amiral de père etc. Le Pacha porte donc l'affaire devant la Gendarmerie Maritime. Et le lendemain, scène d'anthologie parce la dite donzelle tirée par l'oreille par son amiral de père arrive à bord ... pour présenter ses plus plates excuses au Pacha. L'incident n'ayant entraîné aucun dégât, la plainte a été abandonnée. Mais l'amour propre de la miss en a pris un sacré coup ! Surtout que beaucoup d'entre nous la connaissaient ! Donc pour la partie manœuvre, il faut attendre pour savoir quels signaux arborait le PA...
    3 points
  24. A noter ces dernières semaines le rapprochement des pays arabes avec la Syrie. - Efforts de l’Égypte pour réintégrer la Syrie dans le giron arabe : https://www.google.com/amp/s/www.al-monitor.com/originals/2021/11/egypt-intensifies-efforts-bring-syria-back-arab-fold%3famp - Appel du roi de Jordanie au président Assad : https://www.atlanticcouncil.org/blogs/menasource/jordan-is-pushing-for-rapprochement-with-syria-but-is-it-to-reinforce-artificial-stability-in-the-region/ - Visite du MAE Emirati à Damas : https://www.google.com/amp/s/www.aljazeera.com/amp/news/2021/11/9/uae-foreign-minister-visits-damascus-set-to-meet-president-assad Oman et Bahreïn avaient déjà rouverts leurs ambassades à Damas en 2019-2020 sans toutefois aller plus loin vers la normalisation. L’Arabie Saoudite et le Koweit demeurent toujours silencieux. Le Qatar par contre s’est opposé publiquement à toute réconciliation avec la Syrie après la visite du MAÉ emirati à Assad.
    3 points
  25. L'importance du référendum (x3) c'est la légitimité. Légitimité pour être indépendant, mais aussi légitimité de la France à prendre les mesures nécessaires pour son maintien. Si le non l'emporte une nouvelle fois, les indépendantistes perdront la légitimité d'un combat qu'ils mènent depuis très longtemps et ne pourront plus prétendre à l'indépendance par la voie politique. Par leur appel au boycott du référendum, ils préparent le terrain pour demain, celui ou ils pourront prétexter que les conditions n'étaient pas réunis pour qu'il soit viable et le résultat reconnu. Ils pourront ainsi continuer leur lutte. Mais ça c'est pour la survie des figues politiques de l'indépendance. Le problème c'est que beaucoup d'indépendantistes comprendraient que c'est "mort", qu'il n'y aura plus rien de ce genre, que c'est "perdu". Ces gens pourraient dans ce cas reprendre des actions violentes pour obtenir cette indépendance ou un nouvel accord politique pour le préparer et l'obtenir. Mais la France a la légitimité pour s'opposer à ces gens par la force plutôt que négocier leurs revendications. C'est une zone ou on a une arme dans chaque foyer, ce ne sont pas des armes de guerre, ils n'ont pas non plus des milliers de munitions, mais il y a de quoi s'inquiéter et il y a une facilité pour mener des actions armés de la part d'une population radicalisé dans sa lutte. Un dérapage peut arriver, comme par le passé et pourra amener les autorités à agir plus fortement, voir à tirer. Mais n'allons pas dramatiser une situation qui ne l'est pas encore, spéculer sur un résultat qui n'est pas fait. Il est même très probable que la victoire du "non" laisse indifférent le camp du "oui" et qu'on assistera à plusieurs années d'acceptation avant de voir des groupes se radicaliser. En fait je pense même que si le "oui" à l'indépendance gagne, on assistera bien plus à des manifestations de personnes mécontentes craignant pour son futur.
    3 points
  26. Sans que cela ne retire de mérite aux simulateurs du F-35, il me semble bien que le complexe de simulation Rafale permet le même genre de choses, avec un entrainement mettant en jeu à la fois la cellule de Landivisiau et celle de Saint Dizier par exemple, le tout en collaboration/opposition avec de véritables appareils en vol. Je me doute bien que les appareils en vol ne vont pas s'enrouler avec les pilotes en simulation, cela ne peut pas donner une juste représentation de la mailloche, mais pour l'entrainement BVR ou pour des entrainements combinés de strike ou de CAP, cela augmente significativement les possibilités, y compris lorsque le nombre d'appareils disponibles n'est pas suffisant pour le volume de l'action d'entrainement envisagée. Je ne veux pas paraître arrogant en disant qu'il n'y a rien de neuf sous le soleil avec cette capacité, mais il faut reconnaitre que si elle est à notre portée, je suis quasi persuadé qu'elle est aussi accessible à l'ensemble des candidats du marché Suisse et ne peut pas être directement un élément différenciant de l'offre F-35.
    3 points
  27. Pour le Griffon, il y a bien entendu des limites pour en faire un "VCI". Sa modularité prend en compte un certain type de tourelle à un emplacement donné, ajouter plus gros comme cette tourelle belge amènera une modification structurelle assez importante qui fera perdre la modularité, en gros on aura un Griffon VCI mais qui restera toujours ainsi et non une tourelle qu'on pourra prendre sur l'un et mettre sur l'autre. Mais la question ne se pose pas encore et à mon avis elle ne se posera pas avant 10 ans, la priorité du moment est de réceptionner les véhicules et en passant du VAB au Griffon/Serval, on progresse déjà bien. Avoir une tourelle (que ce soit en 7.62/12.7 ou LG40mm) téléopéré en quantité (75% du parc pourra recevoir une tourelle) est déjà une avancée quand pour le VAB on était réduit à 200 ou 300 exemplaires (tourelle fixe et non transposable à d'autres VAB) et ou la grande majorité n'était pas armé ou avait une 12.7 servis manuellement. Le fait d'avoir aujourd'hui un VBCI avec un canon de 25mm ne créer pas un "manque" dans le domaine des VCI fortement blindé à roues. Le fait d'avoir dans la cavalerie un échelon intermédiaire avec "Jaguar" n'est pas une chose commune à toutes les armées du monde, il faut le rappeler. Beaucoup d'armées vont avoir le char de combat et compenseront avec des VCI en allant créer des version disposant d'un armement plus conséquent. Nous l'oublions souvent dans nos comparaisons ou on va comparer un VCI de notre armée avec le VCI d'une autre armée et en se disant "oui mais les leurs ont un plus gros canon" et quand on vient évoquer le Jaguar, on ne sait pas dans quelle cas le mettre. Il n'y a pas un modèle d'armée unique, chaque armée à son modèle qui a les qualités de ses défauts et je regrette que dans les analyses, il ne faut pas aller prendre le VCI de telle armée, prendre le char de telle autre armée, un véhicule de reconnaissance encore ailleurs pour dire au final "qu'ailleurs c'est mieux et qu'ils ne font pas comme nous, qu'on doit les imiter". On doit cesser de prendre les avantages des uns et des autres pour essayer de donner l'image d'une armée française désavantagée partout. Je m'égare du sujet, peut-être, mais je considère qu'il est important de toujours comprendre notre modèle, notre concept, nos modes d'engagement afin de comprendre et connaitre nos besoins. Une armée c'est une chaine out tous les maillons se complètent et sont liés les uns aux autres, faut cesser de vouloir mettre un Griffon face à un VCI qu'on aura choisi sur wikipédia pour se dire qu'il se fera pulvériser car l'un a un canon de 40mm et l'autre une 12.7. Ce n'est pas comme ça que cela se passe. En fonction de la menace, on adapte nos moyens et dans ce cas autour d'un Griffon/Serval on aura du Leclerc, du Jaguar, du VBCI (sans compter les moyens aériens, mais faisons comme s'ils n'existent pas). Le Griffon n'est pas un VCI mais un transporteur de troupes. Son armement est celui qu'on peut qualifier de "2e niveau", adapté à un environnement dégagé d'une menace blindé mais toujours "pollué" par une menace de type infanterie (donc de toutes les armes qu'un tel soldat peut transporter). La menace à traiter est donc articulé sur de l'autodéfense et un appui dédié au groupe embarqué pour traiter de l'infanterie adverse. La menace blindée est celle de l'imprévue, un véhicule qui était caché par exemple, mais là aussi, avant de regarder l'armement du Griffon en se disant "que ça ne suffirait pas", il faut comprendre que l'arme numéro un d'un VTT c'est le groupe embarqué et que dans ces groupes, il y a des roquettes, des MMP. Il ne faut pas se focaliser tout le temps sur le véhicule. On a ce qu'il faut pour faire cette complémentarité. Le problème auquel on fait face, c'est que souvent, pour des plus petits conflits, nous n'allons pas tout déployer pour des raisons (très souvent) budgétaires. Ainsi dans de petits conflits, ou même si la menace blindée est inexistante, on peut manquer d'un canon plus gros (car aucun char n'est déployé), pour faire de l'anti-infrastructure, pour faire des appuis plus "choquants", ou pour traiter des véhicules légers d'une manière plus nette (plutôt que d'utiliser des MMP...). Si bien entendu l'aérien compense généralement, il manque une immédiateté dans l'action terrestre. C'est donc dans cette expérience et ces situations qu'on cherche souvent à vouloir compenser en cherchant à avoir des véhicules qui disposeraient d'un armement plus conséquent. Quand on prend cela en compte, la trame de véhicule concerné est celle du VBCI et du Jaguar. Avec l'évolution à venir et la doctrine de la haute intensité, il y a des chances de voir le VBCI se faire remplacer (horizon 2040 quand même) par un véhicule chenillé qui serait potentiellement armé de la tourelle du Jaguar. On verrait alors un pan entier de l'infanterie et l'ensemble des VCI passer dans une catégorie "trop lourd/trop coûteux" pour un grand nombre de petits engagements comme on peut en faire au Mali. C'est uniquement dans ce scénario là qu'on pourrait voir un besoin émerger pour transformer le Griffon voir le Serval afin de lui donner un peu plus de puissance de feu. Mais ce ne sera pas du tout généralisé, ça pourrait être par exemple 25% des véhicules des régiments d'infanterie (soit environ 200 véhicules Griffon et Serval). Soit on arrive a concevoir une tourelle adapté à du 20 au 25mm soit on compensera par l'introduction d'un module de roquettes guidées laser voit un mixte des deux. Mais comme je l'ai indiqué on est là sur une perspective 2040 ! Le VBAE n'est pas un véhicule de "compensation" entre un VCI et un char. Il n'est pas non plus une version allégée du Jaguar comme le VBL n'est pas une version allégé du 10RC (...). Il restera un véhicule léger de reconnaissance, un véhicule presque d'ouverture d'itinéraire dont le but principal et premier est la recherche d'informations. Son armement sera léger car la destruction de l'ennemi n'est pas la raison d'être de la majeure partie des unités qui utiliseront ce véhicule. Pour les unités qui pourraient s'en servir pour la lutte anti-char (comme dans une section anti-char d'un régiment d'infanterie) on n'ira pas plus loin qu'une adaptation pour y accrocher un poste portatif du MMP voir dans le meilleur des cas une tourelle téléopéré pour MMP. Le VBAE est comme son nom l'indique une "aide" à l'engagement, entendez par là qu'il est une sorte de précurseur avant la venue de la "vraie" force, il n'est pas un véhicule qui engage l'adversaire, il cherche à le déceler. Sauf exception pour les unités qui l'utiliseront en AC mais ça s'articulera autour du MMP comme dit, pas de tourelles de 25, 30 ou 40mm, ce n'est pas un véhicule qu'on va greffer à une tourelle. Ce n'est pas une question de faisabilité ou non, c'est une question d'organisation de notre modèle d'armée qui n'a pas évolué et ou le VBAE reprendra les missions du VBL et ou les besoins n'ont pas changés fondamentalement. Le "faire mieux et plus" se concentrera sur la mission de renseignements, des liaisons de communications, l'armement est presque secondaire, du domaine de l'autodéfense dans un repli après contact et ou il est même préférable d'avoir une mitrailleuse légère avec une cadence de tir plus importante qu'un canon.
    3 points
  28. C'est bien sûr un risque. Cependant il est probable que les restrictions sur le corps électoral ne s'appliqueraient plus à de nouveaux référendums. Après, c'est aussi à l'état français de rendre l'appartenance à la France plus attractive. S'il n'est pas capable de donner envie aux kanaks de rester français, et bien l'indépendance de la Kanaky sera méritée.
    3 points
  29. C'était l'une des concessions données par les Accords de Matignon et Nouméa. C'était une autre concession de ces accords. Le but était d'obtenir des independantistes qu'ils arrêtent les actions armées et acceptent de déplacer leur lutte pour l'indépendance sur un terrain purement politique. Or, c'est un terrain où l'état français dispose d'un avantage considérable, puisque c'est lui qui dicte les règles et arbitre les résultats. C'est un peu comme le handicap au jeu de go : le joueur le plus faible a droit à des avantages censés rééquilibrer la partie. En l'occurrence, ici on ne peut pas utiliser l'immigration pour renforcer le vote loyaliste, et on donne trois chances aux indépendantistes pour réussir.
    3 points
  30. Le maintien et/ou le retour d'une compétence? Il n'est pas impossible que pour ne pas froisser les susceptibilités anti-militaristes de certains partis (Belgique, pays de l'éternel compromis boiteux), "on" commence avec 9 puis "on" en reprenne d'autres par la suite sous prétexte que "bon, vous savez avec 9 on ne va pas loin hein"
    3 points
  31. Il est certain que lorsque tu mêles ta famille à tes fonctions (exemple avec son fils), que tu nommes ton gendre ministre des finances (quitte à le sacrifier plus tard) et que tu installes tes amis aux poste clé, tout le monde est d’accord avec toi. https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/turquie-des-millions-ont-ete-verses-au-fonds-de-l-un-des-fils-erdogan-321268 https://www.econostrum.info/Demission-du-ministre-turc-des-Finances-gendre-du-president-Erdogan_a27205.html Ensuite tu bâillonnes la presse, mets en prison les opposants et le peuple turc n’entendra plus qu’une seule voix, celle de la propagande de son président. Après cela, il n’est pas étonnant qu’au final une grande partie du peuple soit d’accord avec lui. Ce phénomène est très fréquent dans la plupart des dictatures. http://www.slate.fr/story/163499/international-turquie-election-presidentielle-24-juin-2018-erdogan-akp-fraude-electorale-reforme-constitutionnelle-changement-loi La Turquie n’est pas encore une dictature pure et dure car lors des élections beaucoup de gens osent encore voter pour l’opposition, mais jusqu’à quand ? Erdogan teste ses adversaires. Il avance pas à pas et si personne ne réagit il continue. Macron s’est clairement mis en travers de sa route (c’est d’ailleurs le seul qui a osé le faire). Résultat, Erdogan s’est mis à aboyer de plus belle, mais dans les faits il a tout de même adopté une posture de replis, il s’est calmé. Cela ne veut pas dire qu’il est devenu un gentil petit mouton, mais cela signifie qu’il ne peut plus faire n’importe quoi car il sait désormais que certains ne l’accepteront pas. Pour ce qui est de Biden, désormais c’est la Turquie qui aimerait se rabibocher avec les Américains car elle sait qu’elle a beaucoup à perdre. La gloire de la Turquie sur la scène internationale est une chose mais lorsque le pouvoir d’achat du peuple diminue et que la pauvreté impacte de plus en plus la vie quotidienne de nombreuses personnes, le risque devient de plus en plus important pour son président. La gloire du pays est un élément, mais lorsque le peuple a faim, les équilibres changent et Erdogan le sait et il en a peur. La grande inconnue dans tout cela est le soutien qu'apporteront (ou pas) des pays très riches tels que le Qatar. https://www.la-croix.com/Monde/Le-Qatar-secours-Turquie-coups-milliards-2020-12-18-1201130964 Il y a plusieurs millions de Turcs en Allemagne ceci explique cela. https://www.revueconflits.com/les-turcs-en-allemagne/
    3 points
  32. Affaire Pegasus : NSO Group placée sur liste noire par le département du commerce des Etats-Unis La décision, motivée par des activités « contraires à la sécurité nationale », est un signal très fort envoyé à l’entreprise fabricante du logiciel espion, qui a toujours affirmé que son outil n’était utilisé que pour lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée. https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/11/03/affaire-pegasus-nso-group-placee-sur-liste-noire-par-le-departement-du-commerce-americain_6100827_4408996.html
    3 points
  33. Fallait pas te sentir obligé... C'est pas comme si tu étais compétent pour prendre ce genre de décisions. Les lance-leurres tractés, c'est "no go". Quant au Britecloud il est tellement ancien que les annonces datent de 2018. Passons...
    3 points
  34. C'est déjà vieux: ça fait un moment que ce slogan a son merchandising sous absolument toutes les formes possibles (T-shirts, mugs, posters, boîtiers de portables, capotes....) et plusieurs chansons dont 3 (toutes faites par des rappers noirs ) ont fait un malheur sur Youtube (qui s'est ensuite empressé de les ralentir, voir d'en bannir certaines.... Tout en laissant tout ce qui contient "Fuck Trump" passer) et sont allées directement en haut des classements de streaming musique (2 au moins passant le nouvel album d'Adèle qui n'en était alors qu'à sa 2ème semaine). "Fuck Joe Biden" devenant "Let's go Brandon" est un bon meme spontané et viral en termes de mécanique pour de telles choses. Mais l'hypocrisie du monde médiatique essaie depuis d'interdire, bloquer, handicaper la diffusion par tous les moyens possibles, y compris, évidemment, en disant que c'est encore un coup de la "white supremacy" et que le slogan est un "hate crime". L'ironie venant bien sûr du fait que ces cris d'orfraies sont poussés par des gens et organisations qui n'ont fait qu'encourager et crier eux-mêmes des slogants équivalents contre Trump, et osent demander en public pourquoi tout le monde est si divisé et "fantasme" sur un deux poids deux mesures dans les médias. Dans l'ensemble, c'est plutôt à crever de rire.... Le seul pour lequel je suis un peu triste, c'est le mec nommé Brandon, le pilote de Nascar victorieux dont l'interview a déclenché toute l'affaire: pendant un moment, il y croyait vraiment... Pov'gars!
    3 points
  35. Il n'y a pas un angle de prise de vue du mirage 2000 qui soit à son désavantage. C'est dingue.
    3 points
  36. Et bien c'est justement à mon avis un grave problème de souveraineté pour l'Italie, qui ne devrait pas laisser faire. ...ce qui prouve que je sais aussi être patriote à la place des autres. Et je ne vois pas en quoi cette rationalisation nous rendra plus forts. Quand on a X acteurs européens et qu'un meurt, on a perdu un acteur. Quand on a plus qu'un seul acteur européen et qu'il meurt, on a plus rien.
    3 points
  37. Hello, C'est vrai que le propos n'est pas agréable à entendre, mais ce n'est ni le premier, ni le seul à l'affirmer, et pour preuve, là où les US ont leurs Parc Disney, les anglois ont: ( 'tain, j'adore ce mec! ) A+/Yankev
    3 points
  38. Detends toi, il y a aucun probleme ou comble ! sauf qu’il est fort possible que les kits soient encore plus fragiles et surtout qu’ils impactes l’aérodynamique. un ram endommagé vaut mieux que pas de ram du tout… pas exactement l’idee derriere dedira c’est de pallier a une faiblesse de l’annulation active. Cette derniere fonctionne d’autant mieux que la ser est faible donc si un jour, on a une difficulté, dedira est un boost. Apres je comprends ce que tu veux dire pas de besoin de dedira, pas besoin des dents … je rappels quelles ont ete place en 92 soit 20 ans avant le pea dedira … qu’on voit ces problemes sur les zones de contrôles et pas forcément ailleurs (ou beaucoup moins). Bref je suis pas convaincu qu’il faille jeter le bebe avec l’eau du bain. Le rafale fait une visite toutes les 330h (?) qui sait si elles sont abimées a la 40ieme ou 300ieme h ? Quelle prix de mco ? Est ce surtout la resultant d’une grosse chaleur suite a un passage a mach 1.6 ? Verra t on des matériaux plus résistants arriver d’ici peu ? bref trop de questions en suspend pour avoir une tournure aussi negative mais l’essence de question est évidemment légitime.
    2 points
  39. Yes ; Brest même , yes ; Bourbon yes ; AB L'Abeille Bourbon et les 4 gros échappements des MAK 8M32 C de 4 MW chacun et donc 16 Mw pour du 200 t de BP . Photos prises lors visites bord ET large discussion avec le pacha
    2 points
  40. Comment ça ? Le Rafale ne s'est exporté qu'à des pays qui n'ont pas de F-35. La Grèce est le seul client du Rafale qui envisage aussi le F-35. Donc, commercialement au moins (et c'est uniquement ça qui compte tant que la troisième guerre mondiale n'est pas déclarée), le F-35 est un succès. S'il avait été un échec, la Belgique et la Suisse auraient choisi le Rafale. Donc, non, Dassault s'en sort parce que le Rafale est une réussite, malgré le succès incontestable du F-35.
    2 points
  41. On en profitera pour rappeler cette immortelle blague...
    2 points
  42. Pour l'anecdote, dans le dernier Raid sur le ravitaillement en vol dans l'AAE, il est précisé que la capacité de ravitailleur comme de ravitaillé de l'A400M n'est toujours pas disponible pour les forces (juste pour le CEAM) Mais ces capacités devraient arriver "prochainement". On aura peut-être "prochainement" de bonnes nouvelles avec des A400M ravitailleurs (ce qui doublerait le nombre de ravitailleurs) ou avec des A400M ravitaillés qui battront des records de charges utile ou de distance franchissable. Le C160 avait un record avec un vol sans escale vers la réunion (mais 24 heures et 2 ravitaillements) on pourrait avoir presque la même chose mais à destination de la Polynésie.
    2 points
  43. Bonjour, on m'a recommandé une vidéo sur une présentation au Congrès espagnol des députés par le colonel Pedro Banos (spécialiste en géostratégie, défense, sécurité, terrorisme djihadiste et renseignement. Depuis 2012 il est en situation de réserve) il était chef du contre-espionnage et Sécurité de l'armée européenne à Strasbourg. Il a retenu mon attention et c'est pourquoi je vous demande où je pourrais obtenir plus d'informations à ce sujet sur le commentaire suivant à la minute 42:30, je recommande de mettre à partir de 42:10 « La guerre en Irak de 2003 était très dirigée contre la France, en fait sapin contre la France a été l'une des raisons de l'invasion de l'Irak, Je m'excuse si le commentaire n'est pas bien compris Les salutations https://www.youtube.com/watch?v=AByqjlbwZwE
    2 points
  44. Ah ! Ne plus être obligé de bouffer du Rapidfire 40CTA juste par patriotisme économique ! Pouvoir rêver sereinement à un 76 sovraponte
    2 points
  45. Sur ce coup là je ne fais pas de la géopolitique, je donne juste mon ressenti sur le bonhomme. Si la Turquie avait un président raisonnable il n'y aurait pas de problème et encore une fois, je n'ai rien contre les turcs. Mais si tu veux vraiment en venir à la géopolitique, ne trouves-tu pas incroyable qu'un pays de l'OTAN (Turquie) en arrive presque à se livrer à une bataille navale contre un autre pays de l'OTAN (France) et que les tensions avec son voisin Grec en arrive une fois de plus à un stade particulièrement critique. La fermeté de la France a empêché Erdogan de faire ce qu'il voulait et l'élection de Biden qui visiblement n'apprécie pas Erdogan a contribuer à calmer ce dernier. Mais dans un scénario de fiction où la Russie serait en confrontation avec l'OTAN, dans quel camp basculerait la Turquie? Le seul fait de se poser la question ne serait-ce que deux secondes prouve qu'il y a un réel problème.
    2 points
  46. C'est, j'en suis sûr, une capacité révolutionnaire et exceptionnelle que seul le F-35 peut faire et à laquelle personne d'autre n'a jamais pensé avant. Là encore, très certainement une exclusivité exclusivement exclusive de l'offre américaine. Quels seront les prochains gamechangers que nous apprendrons sur cet appareil miraculeux ? Serait-il capable de prouesses inédites telles que le décollage et l'atterrissage ?
    2 points
  47. https://www.japantimes.co.jp/news/2021/10/02/national/media-national/netflix-drama-prompts-new-look-sdf-bullying/ (2 octobre 2021) Le 17 septembre, le site web Boei Nippo a publié une étude sur la santé mentale dans les forces d'autodéfense japonaises, en réponse aux taux de suicide inhabituellement élevés parmi les recrues. Bien que les brimades ne soient pas la seule cause du problème, il existe suffisamment de preuves anecdotiques pour suggérer qu'elles sont endémiques. Le 16 septembre, TBS a diffusé un reportage sur un ancien soldat des SDF qui a enregistré un supérieur menaçant de lui "briser le crâne" et de le tuer. L'enquête de TBS a révélé une relation embrouillée entre les deux hommes, qui pourrait avoir commencé par une farce alcoolisée qui a mal tourné. Dans tous les cas, il semble y avoir une différence de sensibilité générationnelle. Lorsque TBS a interviewé un officier plus âgé au sujet de l'incident, il a rejeté l'allégation comme étant non pertinente. Si la jeune recrue n'aimait pas ça, il n'avait qu'à démissionner, ce qu'il a d'ailleurs fait. Un avocat a déclaré à TBS qu'il n'existe pas de véritable fonction d'enquête au sein des SDF comme c'est le cas dans les forces armées d'autres pays. Au Japon, la même culture martiale a été transmise depuis avant la Seconde Guerre mondiale, et selon cette culture, dit-il, infliger de la violence à une recrue qui désobéit ou fait une erreur est considéré comme naturel. Cette culture était au centre d'un appel entendu par la Haute Cour de Fukuoka en décembre dernier, dans lequel un ancien élève de l'Académie de défense nationale poursuivait le gouvernement pour les abus physiques et mentaux qu'il avait subis dans le cadre du programme de l'école consistant à ce que les élèves de la classe supérieure enseignent aux élèves de la classe inférieure. L'académie forme des officiers pour le SDF, et le défendeur [sic] a affirmé que l'instruction a entraîné un trouble de stress post-traumatique pour lequel il est toujours traité. Le tribunal lui a donné raison. Dans un essai publié dans JB Press en août dernier, le critique Koji Seko a décrit deux cas d'intimidation au sein des SDF qui ont entraîné la mort. Il affirme que les SDF couvrent régulièrement ces violences tout en insistant sur le fait qu'elles traitent le problème en interne, mais que les seuls recours possibles semblent être les tribunaux civils et pénaux. La couverture médiatique du problème est fragmentaire, en raison non seulement de l'insularité du SDF, mais aussi de la complaisance du public. La situation ne peut être comparée à celle de la Corée du Sud, mais ce n'est pas seulement parce que le service militaire y touche la vie de presque tout le monde. La culture populaire coréenne met en lumière les problèmes sociaux de manière souvent sensationnelle. Après tout, "D.P." est une série télévisée d'action, remplie de poursuites et de combats minutieusement mis en scène. Une telle émission sur un tel sujet semble impensable ici.
    2 points
  48. Du 14 au 16 novembre 2021 se déroule à Paris le conclave IONS (Indian Ocean Naval Symposium). La France est présidente de ce symposium qui regroupe 25 pays de l'océan Indien pendant deux ans depuis Juin 2021 où elle a reçu le flambeau de la part de l'Iran, à la Réunion.
    2 points
×
×
  • Create New...