Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 05/07/2022 in all areas

  1. Il corrige parfois a posteriori certains tracés, le plus généralement parce que l'auteur a été amené à interpréter certaines données en l'absence de mieux. Puis il y a parfois de l'inertie entre le moment où il reçoit de premiers éléments et le moment où il se décide à modifier le tracé après avoir reçu de la donnée plus solide ou recoupée. Mais il y a clairement la volonté d'avoir un rendu de la situation robuste. Par ailleurs, les revendications en matière de gains territoriaux ne semblent pas excessivement exagérées côtés russe ou ukrainien. Du moins en ce qui concerne les communiqués officiels. De toutes manières, c'est assez rapidement vérifiable.
    8 points
  2. On se croirait dans les musées nords coréens
    6 points
  3. Toujours réconfortant de savoir que quelqu'un pense à nous quelque part.
    6 points
  4. Il semblerait qu'un satellite ait pris une photo d'un feu en pleine mer a l'endroit de l'incident , selon les sources de BFM https://twitter.com/CatManDoo18/status/1522549079292596225/photo/1
    6 points
  5. On livre des armes a ceux qu’on considère comme des alliés (Palestine et Yéménites sont des potes de nos adversaires politiques au moyen orient). Pour l’Arménie… complexe c’est un état semi vassale de la Russie, et d’Azerbaïdjan est allié avec la Turquie et Israel … a mon avis la politique de on s’implique pas dans le merdier a primée. Maintenant on s’en fout un peu de l’avis de pays du reste du monde, la Russie et l’Ukraine c’est un soucis européen et associé (USA, Canada…) pas asiatique, africain, sud américain…. Pour moi ce sont des mesquineries de pays qui ont gardé un complexe post colonial et qui aimerait bien qu’on se prenne une taule avec Poutine mais qui par ailleurs vont venir couiner que le blé va manquer et qu’on doit les aider dans 6 mois (Tiens a mon avis il vont pas demander à Poutine) Bref des Ingras par anticipation.
    6 points
  6. Analyse de Herfried Münkler, le géostratège le plus connu d'Allemagne : https://www.ndr.de/kultur/europa994_page-1.html Les questions financières et constitutionnelles de l'UE passent au second plan La politique étrangère et de sécurité déterminera pour longtemps l'agenda de l'UE Les problèmes avec la Pologne passent au second plan, les problèmes avec la Hongrie persistent Indécision sur l'admission de la Serbie dans l'UE : faut-il miser sur des valeurs communes (donc contre l'admission, car la Hongrie pose déjà des problèmes) ou sur un espace géopolitique fermé (donc pour l'admission, contre la zone d'influence de la Russie. Il suppose que l'UE tente une voie médiane qui est conflictuelle. L'Amérique est cette fois de retour en Europe, mais il ne faut pas compter sur elle une nouvelle fois (à cause de la Chine et d'un éventuel retour de Trump). Les Européens doivent rapidement développer des capacités d'affirmation de soi - contre qui que ce soit. Citation Pour ce faire, ils doivent d'abord réfléchir à la contre-action stratégique qui pourrait les rendre capables de contester à Poutine la domination de l'escalade qu'il détenait avant le début de la guerre d'Ukraine et dans sa première phase, ou du moins de la contrecarrer durablement. La menace russe d'une troisième guerre mondiale au cas où "l'Occident" soutiendrait la résistance ukrainienne en lui fournissant des armes lourdes est inacceptable, afin qu'elle ne devienne pas un moyen de pression permanent contre les Européens. Tout au long du XXe siècle, des livraisons d'armes ont eu lieu sans que les États qui fournissaient des armes n'en deviennent pour autant des belligérants. Réagir à cela en menaçant d'étendre la guerre dans l'espace révèle le caractère effréné de la volonté de domination de la Russie. Les Européens doivent apprendre à gérer le fait que les politiques russes - en l'occurrence le ministre des Affaires étrangères Lavrov - formulent comme un avertissement inquiet ce qui doit être perçu par les Européens comme une menace claire. Il ne s'agira donc pas seulement de dépenser plus d'argent pour armer l'armée allemande, mais aussi de provoquer un changement de mentalité au sein de la classe politique et de la population. Il doit être clair que la liberté et la prospérité ne peuvent pas être obtenues à long terme par un repli craintif, mais uniquement par une préparation déterminée à la défense. Comment les Européens réagiront-ils si l'Allemagne devient la plus grande puissance militaire conventionnelle en Europe ? Je cite : La politique allemande devra garder à l'esprit cette ambivalence de ses voisins européens, et ce ne sera pas toujours facile, même si une part importante de la puissance militaire allemande est placée sous l'égide de l'OTAN, donc "communautarisée" au niveau européen. Et plus les Etats-Unis se retireront de la responsabilité de la sécurité en Europe, plus cet exercice d'équilibre sera compliqué. Mais la politique allemande ne pourra guère l'éviter, car la Russie restera longtemps une puissance révisionniste, même si Poutine n'est plus président. Et cela vaudra également pour l'Ukraine, si la guerre actuelle se termine pour elle, comme on peut le supposer, par des pertes territoriales à l'est et au sud. Un ordre de paix dans lequel la confiance repose sur l'interdépendance économique et non sur la dissuasion militaire mutuelle, comme l'ont souhaité la plupart des Européens, restera longtemps hors d'atteinte. Je vois aussi cette ambivalence dans ce forum. On se moque de l'utilisation névrotique de la puissance militaire par l'Allemagne, mais on observerait aussi une "normalisation" avec des maux d'estomac. En même temps, il y aurait des tentatives de différents côtés (Etats-Unis, Europe de l'Est, France) d'utiliser la force conventionelle allemande et de la diriger. Si l'Allemagne voulait suivre cette voie, elle devrait avoir une idée très précise de ses priorités géopolitiques. Nous avons un très long chemin à parcourir, car les compétences sont rares.
    5 points
  7. Autre image des Rafales pour le Tiger Meet 2022, Lorraine et Côte d'Argent.
    5 points
  8. Je m'auto-cite (dieu que c'est laid d'ailleurs): La vidéo est clairement un fake, j'aurais dû percuter plus vite mais l'image du radar Fregat M2M ne correspond absolument pas. Pour donner un point de comparaison, voir la vidéo ci-dessous. Des sources russes indiquent que la frégate Makarov est en action mais pas dans la zone "supposée" de l'attaque donc vu que ce n'est pas officiel à prendre pour ce que ça vaut.
    5 points
  9. Du coup il faudrait laisser la Russie écraser l'Ukraine pour être considéré comme des partenaires fiables ?
    5 points
  10. Pas étonnant qu'après une journée de boulot, si en plus il doit se taper une conférence de presse... "...Le célèbre chien de déminage ukrainien "Patron" fait une sieste lors d'une conférence de presse conjointe..."
    4 points
  11. Justement, voici une analyse intéressante sur ces autres intangibles, par un historien militaire réputé. « Ce qui est important à propos de la bataille de Kharkiv est ce qu'elle montre sur le comportement militaire ukrainien par rapport à ce que la bataille du Donbass montre sur l'armée russe. Qu'est-ce que l'Ukraine a fait autour de Kharkiv ces derniers jours? Elle semble s'être fixé un objectif clair (éloigner les Russes de la ville pour la protéger et donner des options pour les opérations futures). Ils ont identifié une partie faible des lignes russes (qui se concentraient sur le Donbass). Les forces rassemblées sont appropriées pour l'opération. Ils ont attendu d'être prêts et ils ont méthodiquement pris toutes les bonnes villes pour atteindre leur objectif. En 4 jours, ils ont atteint leur objectif, les Russes semblant surpris et incapables de réagir du tout. Comparons à la bataille du Donbass. Empestée par le manque de professionnalisme et l'échec. Les Russes télégraphient essentiellement l'opération aux Ukrainiens (vous savez que nous arrivons). Ils précipitent alors des forces apparemment désordonnées dans le théâtre. Beaucoup étaient épuisés de Kiev, d'autres n'avaient aucune idée de ce qu'ils faisaient. Leurs lignes de ravitaillement étaient bien exposées aux attaques. Quand ils ont attaqué, c'était avant qu'ils ne soient prêts, ils n'avaient pas assez de force. Au lieu de cela, ils semblaient engager leurs forces par petits groupes. Ils n'ont pratiquement pris aucun territoire ; ont subi d'énormes pertes et n'ont pas bougé depuis près d'une semaine. Leur logistique est encore inégale, leurs soldats font preuve d'une grande hésitation et leurs attaques semblent non coordonnées. Maintenant, ils s’apprêtent à lancer des troupes épuisées de Marioupol pour attaquer par le sud. Résumons. Un côté est professionnel, se fixe des objectifs importants et réalisables et concentre la force nécessaire pour les atteindre. L'autre est pompeux, non professionnel, attaque lorsqu'il n'est pas prêt et gaspille ses propres forces. Quand on regarde les faits de ce point de vue, il n'est pas difficile de comprendre comment la guerre s'est développée jusqu'à présent. »
    4 points
  12. Une expo intéressante à Moscou : https://www.lefigaro.fr/international/direct-guerre-en-ukraine-joe-biden-annonce-une-nouvelle-aide-militaire-de-150-millions-de-dollars-a-l-ukraine-20220507 Une exposition sur la «cruauté de l'Otan» à Moscou «Otan - chronique de la cruauté». Ainsi s’intitule la nouvelle exposition au musée d'État d'histoire contemporaine à Moscou. Le message principal: l'Otan est un agresseur. Sur les murs abondent des photos de manifestations européennes anti-Alliance et de nombreuses photos d'enfants, blessés ou souriants, dans les gravats de zones de conflit. Jusqu'au 22 mai, les visiteurs peuvent venir s’instruire sous le bourdonnement assourdissant d'avions de guerre craché par des haut-parleurs. Contrairement aux autres expositions du musée, situé sur l'avenue Tverskaïa en plein cœur de Moscou, celle-ci est gratuite. Préparée «en moins de quelques semaines», elle a déjà accueilli 14.000 visiteurs. «Nous parlons ici, entre autres, du fait que, dans le conflit actuel, l'Otan joue un rôle très important et très actif», affirme à l'AFP Fiodor Kokine, 28 ans, responsable scientifique du musée. «Ils fournissent des armes, du matériel, des munitions à l'Ukraine». Le guide Polesterov, essoufflé, montre pêle-mêle aux étudiants des treillis et drapeaux bleu et jaune fraîchement arrivés d'Ukraine posés à côté d'un casque de SS nazi et d'un drapeau américain, des cartes montrant jusqu'où en Russie pourraient arriver des missiles de l'Otan. Dans la salle trône un «lanceur de missiles antichars produit au Royaume-Uni et utilisé par les forces armées ukrainiennes», selon le responsable du musée.
    4 points
  13. Plus exactement on peut penser que la DCA russe qui est la plus dense du monde est excellent mais conçue pour tout sauf du drone moisi qui se traine à 20m d'altitude et qui fait un bruit ridicule tout en ayant une signature sonore presque nulle. En fait plus le drone est gros et va vite, plus le système le comprend. Ensuite le drone moisi de base coûte moins cher que le SAM lui même. Actuellement le pire ennemi d'un S300 ou d'un S400 serait une attaque par saturation avec un mélange de roquettes non guidées scandaleusement bon marché et des drones suicide (plus en avant quelques drones capteur radar comme les anciens HARM). Si tu allumes le radar, les HARM te visent. Si tu eteins les drones suicide passent. Si tu brouilles, tu te reprends les drones radar. Bref c'est une situation à la con dans tous les cas.
    4 points
  14. Rien que ca c'est tres tres relatif. Sinon la vitesse en fin de phase propulsé d'un V-2 c'est autour de 6000km/h donc ça colle assez. De toute façon avec les engins balistiques c'est assez simple, la vitesse initiale et l'angle de site définissent toute la trajectoire, notamment apogée et portée. En gros tout missile balistique de 300km de portée à forcément un vitesse initiale "hypersonique" ...
    4 points
  15. Qu'on se focalise beaucoup trop sur le matériel depuis le début du conflit, et que c'est une grille de lecture qui nous biaise de façon importante. Or beaucoup d'autres paramètres tout aussi important entrent en ligne de compte, mais plus dur à apprécier: - Le C2 - Le renseignement le renseignement le renseignement - Tactique, formation, expérience des troupes et du commandement - Moral - L'impact des régimes politique sur la conduite des opérations. Je pense notamment aux asymétries d'information entre le commandement terrain et l'échelon politique, que je pense être plus importantes en régime autoritaire qu'en démocratie. Idem pour les biais de confirmation.
    4 points
  16. Clairement tu te moques de nous car tu connais parfaitement la réponse: la question alimentaire est avant tout financière. Pour le transport des marchandises là où c'est possible. Pour payer les engrais qui augmentent les rendements. Pour inciter les agriculteurs à produire à plein (et donc à ne plus avoir certaines primes de jachère etc). Pour inciter les semenciers à produire à plein les variétés plus rentables mais plus chères (et dont le développement prévu était plus long) Pour faire des travaux dans les réseaux d'irrigation etc. Rien que ça peut fortement améliorer les rendements dans de nombreux pays. Une rapide vue de la zone critique: Les UKE viennent de reprendre la rive ouest du lac de retenu du Donetz (et contrôlent les écluses, ce qui peut noyer les efforts russes). Les Russes n'ont pas progressé depuis Izium de toute la semaine, mais c'est clairement une zone où ça tape violemment. Ils avancent par contre et vont probablement prendre rapidement toute la rive nord (y compris Liman). La plus critique est la voie de chemin de fer (pointillé). Si les UKR arrivent à la prendre sous le feu (au nord ou, plus important, au carrefour des lignes), la position Russe à Izium devient intenable ou presque par manque de ravitaillement. C'est très étrange que les Russes aient laissé les UKR progresser sur ce front, à moins évidemment qu'ils n'aient parié sur un effondrement dans le sud.
    4 points
  17. Sur le journal du partie. j'ai trouvé ça je resume La dissolution des 5 em Compagnie permet de densifier les autres compagnies et la compagnie d'appuis Les compagnies de combat passent à 180 personnels (pax). Une compagnie de combat se compose avec la nouvelle reforme 20/20 1 section de commandement avec 18 pax 3 sections de combat avec 40 pax 1 section d'appuis passe à 42 pax avec deux mortiers de 81 deux postes de tir MMP, 2 postes Mag 58, et 1 drones Parrot . La section de combat s'articule en : 3 groupes de combats de 10 pax HK 416 Minim + 1 groupe appui de 4 pax avec lance-roquette de nouvelle génération + 1 tireur précision FPSA 7.62 + 5 pax pour l'encadrement. Les Fantassins des Brigade lourdes sur VBCI. Les brigades Medianes sur Griffon. Les Brigades Legere Sur VAB ULTIMA puis Serval a partir de 2024. La compagnie d'appuis passent à 130 pax une section de tireurs d'élite 40 pax ( 12 Groupes de 3 pax avec 1 TLD avec PGM révalorisé 1 TP avec FPSA 1 Observateur) + 4 encadrement 1 section Appui 48 pax avec groupe MMP + LRNG + Groupe Mitrailleuse 12.7 mm 1 drone Parrot ( pour Tir MMP ) 1 Section renseignement éclaireurs 18 pax (3 groupes de 6 pax avec Materiel photos trans + 1 drone Parrot et Black Hornet ( utilisent MRZ ou Fardier ou Quad )) 1 SAED ou GCP/GCM . 24 pax A noter que chaque GCP et GCM seront equipés de VPS 4X4 et auront un Sherpa 20 mm en appui .
    4 points
  18. J'allais la poster Ca explique les frappes sur les systèmes de défense aérienne. Suppression suivie d'une vraie frappe aérienne, imparable vue que le piquet SAM est au fond de l'eau (Moskva) et les systèmes à terre sont détruits. Comme c'est loin à l'Ouest peu ou pas de couverture aérienne Bon il reste donc au moins deux avions ukrainiens actifs (difficile de dire si ce sont bien des SU 27 ou autre chose) Quand au pourquoi de cet acharnement, l'ile a une vue sur tout le bassin Ouest de la Mer Noire Sa neutralisation permettrait de faire passer des bateaux de Roumanie vers l'Ukraine sud ouest Et puis c'est un symbole
    3 points
  19. Mais qu'est-ce qu'ils ont à s'acharner sur ce caillou au milieu de la mer ?
    3 points
  20. Intéressant. Je le trouve néanmoins assez définitif sur ce que sera la Russie à la sortie de cette guerre, sur les éventuelles menaces que celle-ci pourrait faire peser sur les pays ouest-européens.... et sur ce que sera l'UE. Dans mon esprit, l'arbre des possibles demeure particulièrement large. D'ici 20 ans, on se dira peut-être que les problèmes majeurs à résoudre sont essentiellement au sein de l'union plutôt que face à une éventuelle menace russe.
    3 points
  21. Sauf qu'il y a une nuance entre conserver une saine dose de scepticisme et prendre en compte ce qu'on sait sur l'ennemi/l'allié afin d'établir les décisions et les choix à prendre/faire, et affirmer à tort et à travers. Si un camp a déjà fait 15 fois comme ça sur le reste du front et ces dernières années sur d'autres théâtres, il y a beaucoup moins de chance qu'ils soient devenus adeptes de la négociation et de la frappe chirurgicale (quoi que cela veuille dire) qu'ils aient gardé les mêmes méthodes brutales mais qui fonctionnent. Je ne fais que rappeler qu'un camp jusque-là s'est montré relativement fiable et l'autre a continué de montrer les mêmes travers qu'on lui connaît. Partant de là, même un idiot pourrait te donner des côtes de 60/40 voire 2/1 sur la véracité des versions ukrainiennes/russes.
    3 points
  22. Le probleme surtout en montagne c'est qu'il y a des phénomènes ultra locaux qui ne sont prévisible que quelques heures à l'avance parfois seulement quelques dizaine de minutes. En général en spéléo on prévoit des zones refuges. Des salles suffisamment grande et haute pour qu'on puisse au besoin y attendre la fin de la crue que les étroitures soit à nouveau franchissable sans équipement spécial. Meme deux ou trois jour s'il faut. Après parfois les choses ne se passent pas du tout comme ça devrait ... c'est malheureusement toujours le risque des activités en milieu naturel. Un risque qu'il faut accepter sans vouloir toujours en rejeter la responsabilité sur des boucs émissaires. Le probleme étant de faire comprendre aux usagers "ubérisé" que les activités en milieu naturel, sont naturellement à risque, même une simple randonnée à la journée.
    3 points
  23. Et visiblement, il y avait un Tor à bord. Faire ça serait donner une arme extraordinaire à la propagande russe.
    3 points
  24. Du nouveau pour les fans de Carl Gustav et autres lance-roquettes réutilisables, le CG a une nouvelle munition, la HE448 qui remplace la HE441. La munition est décrite comme une munition multi-fonction programmable pouvant fonctionner en airburst ou à l'impact. La munition est aussi prévue pour fonctionner avec un nouveau FCS, le FCD558, qui apparemment facilite la tâche du tireur par rapport aux systèmes actuels. La fusée mécanique est ici remplacée par une fusée électromécanique plus légère qui a permis de diminuer la masse de ~0.5kg. Résultat, la munition HE ne pèse plus que 2.7kg et sort plus rapidement du canon ce qui se traduit par une portée accrue allant jusqu'à 1500m. Dernier point, la 441 comprenait 800 billes en acier qui se sont vues remplacées par 4000 pièces de tungstène pour plus d'effets FRAG. https://www.saab.com/newsroom/stories/2022/may/accuracy-meets-simplicity @Clairon @Patrick @Fusilier
    3 points
  25. Je déplace ici : Mef' les gars. Le chef du SSSI (Spéléo-SecourS de l'Isère) en personne, Thierry Larribe, a qualifié les deux moniteurs spéléo de grands professionnels expérimentés. A priori le phénomène qui a eu lieu hier a été exceptionnel. Il n'a pas plus des draches de dingue mais à priori une conjugaison de phénomènes qu'il reste à identifier a provoqué une crue énorme et très rapide. La monitrice spéléo a perdu la vie en sautant volontairement dans l'eau pour sauver une collégienne qui y était tombée. Elle l'a sauvée mais a été emportée avant de pouvoir s'en sortir elle même. Rien que cet acte mérite un peu de recueillement. Tout ça pour dire qu'il est urgent d'attendre le résultat de l'enquête avant de crucifier les moniteurs spéléo, un peu comme le policier du pont neuf. Je suis comme vous, ma première réaction a été de me dire mais qu'est-ce qu'ils branlaient dans les cuves par temps de pluie, sauf qu'apparemment ce n'est pas aussi simple que ça. Je ne dis pas qu'il n'y a pas faute, je dis juste que des fois la montagne est imprévisible et que même avec beaucoup de précautions, le seul moyen de ne pas prendre de risque est de ne jamais y aller. Mais du coup, faut jamais prendre la voiture non plus. Bref, vous l'aurez compris, beaucoup d'émotions dans la région et admiration des sauveteurs pompiers, spéléo, CRS et gendarmes de montagne qui ont œuvré hier après-midi. Wait and see.
    3 points
  26. Les états n'ont pas de morale, que des intérêts.
    3 points
  27. C'est vrai ! C'est à "l'insu de leur plein gré" que la soldatesque de Vladimir Poutine détruit Marioupol comme elle a détruit Grozny ou des villes syriennes, massacré les populations civiles, instaure des camps de filtration, torture des prisonniers de guerre, viole les femmes, pille les habitations et j'en passe.
    3 points
  28. Ça ne cesse de m'interloquer de retirer un PA Nuke de seulement 35 ans, quand les amerloques poussent les leurs jusqu'à 50 ans et que, par ailleurs, l'Ukraine montre l'importance de disposer de matériels de réserve.
    3 points
  29. Macron est aussi le président d'un pays, avec l'Italie, qui a le plus de nostalgiques du trotskisme et aux réflexes anti-américain (y compris parmi les milieux journalistiques, culturelles et économiques) , et qui se veut depuis des décennies carrefour du dialogue Est-Ouest et Nord-Sud. Il fait sans doute beaucoup plus que ce que Le Pen ou Mélenchon auraient fait mais il se doit/devait d'être discret sur l'aide. Quant à la No Fly Zone, si reproche il y a à faire (car ce concept n'existe pas sans attaque au sol, comme on l'a vu en Libye, en ce y compris sur la défense AA en Russie), c'est une décision OTAN , pas Française. Maintenant, les Ukrainiens se font agresser et dépouiller par une des plus grande force barbare du monde, normal qu'il y ait quelques surréactions de choc, de panique et de rage. C'est pas le moment de la réflexion et de la prise de distance. (et ce ne le sera jamais pour eux) Un rapport complet sur l’opinion publique UE sur la guerre en Ukraine. La France et la Belgique sont les deux opinions publiques qui s'intéressent le moins au conflit. Mais entre 62% et 80% d’approbation de la politique des états membres sur le conflit. page 13 du pdf et page 28-30 (numéro de page du fichier et pas de la page) https://webgate.ec.europa.eu/ebsm/api/public/deliverable/download?doc=true&deliverableId=81594
    3 points
  30. Je corrige quelques petites erreurs/imprécisions techniques, et complète la liste (désignations NATO des bombes utilisées sous Rafale français): Paveway II: -GBU-12 (corps de bombe Mk82, BLU-111, BLU-126 et CBEMS BANG-250 de la classe des 500 livres) -GBU-16 (corps de bombe Mk83 de 1000 livres) Paveway III: -GBU-22 (mêmes corps de bombe de 500 livres que la GBU-12) -GBU-24 (corps de bombe Mk84 ou BLU-109 / BLU-116 de 2000 livres) Enhanced Paveway II (laser + GPS): -GBU-49 (mêmes corps de bombe de 500 livres que la GBU-12) AASM - 250kg (mêmes corps de bombe que GBU-12/49/22) -SBU-38: guidage INS/GPS -SBU-64: guidage INS/GPS/IIR -SBU-54: guidage INS/GPS/Laser (je ne sais pas si les derniers Block conservent la même désignation ou pas) AASM - 1000kg - Mêmes corps de bombe de 2000 livres que la GBU-24 - Aucune idée du nombre de variantes (modes de guidage) prévus pour les forces françaises, ni des désignations associées. Voilà, c'est pour les grandes lignes, et c'est forcément un peu flou sur les dernières variantes de l'AASM en cours de développement/intégration. Les désignations Mk8x et BLU-xxx ce sont les corps de bombe non guidés. Le kit Paveway II leur ajoute une solution de guidage laser. Paveway III améliore le tout (voir ce qu'en a dit @DEFA550). Et Enhanced Paveway II, c'est en gros une combinaison des capacités de désignation laser des Paveway II et GPS des JDAM (que nous ne possédons pas en France). Là, je n'ai listé que les GBU compatible Rafale pour les forces françaises, même si dans les faits la GBU-22 n'est pas aussi couramment utilisée que les Paveway II ou des AASM. Après, on avait quelques stocks de GBU-58 (Paveway II avec Mk81 ou BANG-125 de 250 livres) qu'on utilisait sur Super Etendard. Je ne sais pas si on les a garder pour armer les seuls ATL2 (également qualifiés) ou si la Marine prévoit de les intégrer sous Rafale ? On notera que, la seule capacité qu'il manque à la panoplie Rafale, c'est une solution type SDB, à savoir légère, autonome, capable d'être employée en grand nombre et tirée en salve pour de l'A2AD. Bref, une sorte de AASM mais plus petite et plus légère. C'est cependant en cours d'intégration, de ce que j'en sais, avec les Spice 250 (~120kg) prévues sur emports quadruples en Inde. Pas sûr cependant que ça soit vraiment une priorité côté français, où l'AASM fait déjà très bien le job, d'autant qu'il peut être couplé à la BLU-126 si on veut réduire la zone de létalité de la bombe. A part ça, on a quand même un catalogue très fourni en munitions tactiques air-sol.
    3 points
  31. C’est sûr que si on avait regardé les ukrainiens se faire écraser par les russes, on aurait été jugés partenaires fiables…
    3 points
  32. Surveillance maritime et aérienne, et domaine maritime autour naturellement. Presque en face de Sebastopol, c’est commode.
    2 points
  33. Si tu dois assurer la mission et que tu n'as rien d'autre, ou rien de plus adapté, ou que c'est ce que tu as de satisfaisant et dont la perte est acceptable... C'est un peu cela la vraie guerre. D'autant qu'on ne sait rien de ce qui se passe globalement sur et autour de cette île: il y a peut-être eu des dizaines de liaisons navales dont nous n'avons pas connaissance, ou aucune autre....
    2 points
  34. C'est le batiment le mieux adapté pour opérer ras les côtes (d'iles ou de terre). C'est fait pour ça. On doit d'ailleurs être la seule marine d'importance a en être dépourvue. Après ces riverrines ne sont pas des croiseurs de bataille. Ils pèsent moitié moins qu'un MBT donc ils peuvent prendre cher par tout et n'importe quoi Considère qu'il s'agit de BRDM2 ou de VBL sur l'eau. Ils sont autant vulnérables que les 2 engins que je viens de citer cad beaucoup mais leur rôle n'est pas un rôle de contact/d'engagement de ligne
    2 points
  35. Qu'est ce qu'ils te fait dire que les systèmes touchés sont "vulnérables" ? C'est la guerre, on a un peu tendance a oublier qu'à la guerre, la vraie, pas contre des barbus en sandalette avec une copie d'AK Pakistanaise, on perd du matériel Et on ne sait ni combien de missions ont été tentées pour aboutir à un "score" de 2 raptor, 1 Strela 10 et un TORM1 Combien de drones ont été perdus (si il en y a) Combien de missions ont été avortées avant d'obtenir la réussite vue Bref on ne sait rien et surtout on ne peut pas dire que spécifiquement les engins détruits sont vulnérables à un système d'arme en particulier Sinon à ce titre, le fantassin est vulnérable à de la 7.62 (OTAN ou PAVA quel que soit le fournisseur)
    2 points
  36. Un article intéressant d'un think tank américain Atlantic Council, sur les conséquences de sactions mutuelles Chine-Occident si jamais ça devrait arriver. Impossible pour moi de vérifier les chiffres, €€ n'est pas mon fort. Wargaming a Western Freeze of China’s Foreign Reserves https://www.atlanticcouncil.org/blogs/econographics/wargaming-a-western-freeze-of-chinas-foreign-reserves/ Henri K.
    2 points
  37. J'allais dire un peu près la même chose... mais il faut quant même un peu plus que 300 km de portée Un tableau que j'ai dans un coin de fichier Excel : Je n'aime pas parler en Mach, c'est une notion relative. Mais sinon, oui, au-delà d'une certaine portée un missile balistique est forcément hypersonique. Dans ma tête quand on parle d'armes hypersoniques c'est soit non propulsées ou propulsées. Non propulsé c'est genre les planeurs comme DF-17, propulsé c'est par exemple les missiles à scramjet. Missile balistique pour moi ne fait pas réellement partie car ils le sont par défaut. Henri K.
    2 points
  38. Peut-être plus approprié sur l'un de ces fils :
    2 points
  39. On revient à ce qu'on disait tous Ces petits trucs pas chers, facilement trouvable sont devenus des plaies Y compris face à des groupes non étatiques qui vont pouvoir y avoir accès Ca risque de pas mal faire chier dans le futur, de perdre des blindés à X millions d'euros contre un petit engin d'aéromodélisme à moins de 1000 balles, munition comprise La question qui va se poser c'est de savoir comment lutter contre Veille IR ??
    2 points
  40. https://www.rferl.org/a/ukraine-cheap-grenades-expensive-tanks/31835434.html Balaises les ucrainiens ...
    2 points
  41. Et tu as vu une seule erreur en 71 jours? Ben non.
    2 points
  42. Une vidéo un peu ancienne (du 20 avril) mais que je n'ai pas trouvée sur le forum et qui se passe lors d'un événement encore plus ancien, l'assaut de l'aéroport de Gostomel au premier jour de la guerre en février. Il y a deux vues du même événement. Ce qui la rend super intéressante c'est la vidéo "POV" de la caméra embarquée sur le casque du pilote russe d'un hélicoptère Ka52 attaquant l'aéroport qui est abattu par les Ukrainiens au cours de l'action.Je suppose que les Ukrainiens ont ensuite récupéré la caméra. C'est en anglais (et sous-titré en anglais) et le commentateur ukrainien russophone traduit les échanges des pilotes russes. Le commentateur est également un pilote professionnel d'aviation civile commerciale.
    2 points
  43. juste une remarque d'une cible potentielle... si tu ne peux pas l'intercepter...... tu peux peut etre l'empecher de partir ??? c'est à dire que, si la situation est suffisamment tendue pour que l'adversaire soit tenté de l'utiliser, détruire sa base pourrait l'empecher de partir....
    2 points
  44. Même chose parmi toutes les Ukrainiennes (et oui, ce n'est pas une légende, ce sont majoritairement des femmes et des enfants qu'on retrouve chez nous, mais je laisse a l'UNHCR le soin de danser la jigue pour nous expliquer cette spécificité) que j'ai vu passer ici en France. Florilège : -Macron est un lâche qui ne fait rien -L'UE et l'OTAN sont des lâches de ne pas avoir "fermer le ciel" Ukrainien -Il est incompréhensible qu'on envoie des troupes en Afrique mais pas en Ukraine -La vision Française d'une Europe de l'Algarve à l'Oural est une trahison à l'Europe (s'allonger devant les USA et où se lancer dans une guerre nucléaire de grande ampleur avec la Russie etant par contre légitime) Et je pourrais continuer longtemps avec des termes beaucoup plus fleuris. Je vous ai juste résumé le plus basique et le plus courant. Bon après c'est un échantillon qui ne représente rien qu'une partie de la classe moyenne féminine 20/50 ans. Mais ne pensez pas trouver beaucoup de gratitude en Ukraine, et ça s'entends, on leur dit que leur pays est attaqué par une sorte de resucée de la Wehrmacht, qui bombarde les couveuses, et la seule aide dont elles entendent parler c'est des petits trucs pour tirer sur des chars. Et les conséquences de la non arrivée d'engrais et de blé ukrainiens ou russes ne se sont pas encore fait complètement ressentir en Afrique..
    2 points
  45. Avec un élan public autour du "Nouveau Monde" triomphant des vieilles lunes impérialistes occidentales.
    2 points
  46. Après 71 jours quelques remarques: 1) Tout le monde a été incrédule devant l'attaque. Même si elle a parfaitement été prévue et annoncée par les USA. 2) Personne a vu venir la résistance UKR et l'incapacité de la Russie à trouver des solutions opérationnelles. 3) Personne a vu venir l'union des européens (et des Suisses sur ce coup là). 4) Personne aurait parié que la grande guerre contre la Russie était là, devant nous, avec une Russie qui dépense 40 ans de stocks accumulés à toute vitesse. A un tel point qu'on pourrait se demander à quoi pourraient ensuite bien servir les armes européennes su la Russie continue à s'autodétruire comme ça. Et après? Et là on n'en sait rien. Dans le meilleur des cas on pourrait voir un cesser le feu sur la ligne de front, sachant que les deux camps tenteront de reprendre les zones à la seconde où l'autre baissera la garde.
    2 points
  47. - 1° L'UE a appuyé la première dans un grand et rare moment de cohésion à fond sur le champignon sans même se préoccuper des USA, ces derniers étant assez hésitants au départ pour se refaire à fond ensuite (trop belle occasion). - 2° Pas d'agression (russe), pas de coercition aussi poussée (même si les sanctions étaient déjà lourdes depuis 2014) - 3° Comme beaucoup d'autres pays jouant avec le pétrole/tout autre denrée stratégique selon que leurs intérêts/sentiments de menace sont en jeu. Quels sont les pays râlant sur la Chine fermant/ouvrant à répétition ses ports/industries selon que le COVID s'agite ou se calme, avec des conséquences considérables sur l'économie mondiale ? - 4° Quand on a vu de prés la mâchoire de l'ours russe, il est vrai que l'on transige peu. C'est amusant, beaucoup de pays issus de la décolonisation sympathisent souvent (-> Lula) avec une puissance impérialiste ayant des menées colonialistes sur ce qu'elle considère comme une marche de son empire perdue, à reprendre dans un esprit très revanchard. Après, je comprends qu'au Brésil, très dépendant des imports d'engrais russes spécifiques à la Canne (qui soutient l'industrie des carburants brésiliens), la chose passe mal.
    2 points
  48. Pour les "jeunes", il y a ce qui est illustré par l'effet loupe des réseaux sociaux, le niveau crasse habituel de certaines personnalités (qui jeune ou vieille, seront toujours aussi consternantes), mais de ceux que j'observe très régulièrement, le niveau égoïsme/générosité et discipline/rigueur (avec évidemment des manières de l'exprimer variant d'une génération à l'autre) ne me semble pas avoir beaucoup bougé sur les quelques décennies où j'ai pu l'observer. Donc à voir ? Sur le même genre de réflexion, un participant exprimait ( @Chaps ) l'idée que la mobilisation de la jeune française en cas de conflit serait problématique, au vu du supposé bordel ambiant français, quand l'armée russe le réaliserait sans problème, vu l'encadrement politique autocratique du pays et l'évidente volonté politique et discipline du peuple russe qui en découle (mouais...). J'ai souvenir qu'en 2015, le recrutement militaire (de jeunes) avait soudainement fait un bond, donc ? Et à contrario, entre deux modèles de frégates, une russe et l'autre française, un autre contributeur( @Skw ) remarquait que le modèle russe marquait une recherche de signature radar faible, tentative échouant sur l'absence de rigueur ou de discipline nécessaire à ce type de démarche (planter des équipement dans tous les sens, raté...), là ou la frégate française passe haut la main l'exercice. Bref... Pour l'image vers le reste du monde, c'est à dire ? et la Russie est aussi incluse dans la définition "d'Occident" ? Pour la gestion de la guerre Ukraine/Russie Trop mou/pas belliqueux de la part de l'UE /OTAN ? Ou l'inverse, trop invasif par rapport à la Russie ? Ou " ça y est, L'Europe est reparti dans un cycle guerrier dévastateur (et on a pas envie de se trouver au milieu de la trajectoire ) "? Etc ...??
    2 points
×
×
  • Create New...