Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 02/21/2024 in all areas

  1. Il y a en fait 3 aspects dans un obus d'artillerie : 1° le corps de l'obus, en métal, fabriqué actuellement à Tarbes chez Europlasma qui a été miraculeusement sauvé par la guerre en Ukraine, ils devraient pouvoir produire près de 150.000 corps d'obus en 2025 2° Il y a la poudre, les fameuses charges de propulsion, cette deuxième partie que l'on voit enfournée après l'obus dans le canon et qui assure la propulsion de l'obus, là c'est la pourderie de Bergerac qui doit redémarrer en 2025. 3° Il y a l'explosif a mettre dans l'obus pour un effet terminal "optimal", c'est là une opération très pointue et assez dangereuse pour l'environnement (accident, risque d'explosion, ...) et ça c'est Nexter qui le fait essentiellement dans son usine de la Chapelle St Ursin, et je crois que c'est là le blocage principal, pour l'instant ils n'arrivent qu'à en sortir 3.000 obus /mois (36.000 par an) Clairon
    11 points
  2. NAVY FLOP : Le lancement d’un missile depuis un sous-marin britannique ÉCHOUE, le Trident est retombé dans l’océan à quelques mètres du sous-marin Le Sun peut révéler qu’un missile TRIDENT s’est écrasé dans l’océan à quelques mètres du sous-marin nucléaire britannique qui l’a lancé. Le deuxième lancement raté consécutif – après un raté en 2016 – s’est produit alors que le secrétaire à la Défense Grant Shapps était à bord du HMS Vanguard pour assister à l’essai. Le ministère de la Défense a confirmé qu’une « anomalie » s’était produite pendant l’exercice du 30 janvier au large de la Floride, mais la dissuasion nucléaire demeure « efficace ». L’équipage du sous-marin nucléaire a parfaitement terminé son exercice apocalyptique, et le missile Trident 2 a été propulsé dans l’air par du gaz comprimé dans le tube de lancement. Mais ses propulseurs du premier étage ne se sont pas allumés et le missile de 58 tonnes – équipé d’ogives factices – est tombé dans l’océan et a coulé. Une source a dit : « Il a quitté le sous-marin, mais il est juste parti, juste à côté d’eux. » Source: https://www.thesun.co.uk/news/26070479/trident-nuke-sub-missile-launch-fails/
    8 points
  3. Maîtres des horloges de mon cul... il se voyait en 3 jours à Kiev, tel les talibans défoulant sur Kaboul... pensant un coup de force, il obtient une guerre, et, comme à l'accoutumée, la première victime d'une guerre, c'est le plan. Il est prisonnier de sa position, ne peut pas reculer, et ne reculera pas. Dans l'absolu, c'est une position faible car prévisible, il cherche donc à reprendre des marges en menaçant - directement ou via ses seconds couteaux - de diverses mesures offensives et escalades. Il faut bien qu'il puisse se recréer des espaces de discussion. La victoire sera pyrrhique - et quelle tronche aura la plaie après le combat, au final c'est entre les mains des ukrainiens et de leurs soutiens.
    7 points
  4. Petite précision apportée par le CEMAT le général Schill sur ce qui se passe en Ukraine notamment à propos des drones low cost (intervention devant le Sénat
    6 points
  5. oui, mais ce n'est pas de la valeur créé. Tu produit un truc qui fondamentalement ne sert a rien a ta population. Tu pourrais tout aussi bien distribuer le fric investit en contrepartie de rien, ca ferait la meme chose. Si c'etait aussi simple, on ferait tous ca, produire des missiles a gogo juste pour le fun. Ce n'est pas ca qui va faire monter en compétence ton pays, ca ne produit pas de bien de consomation pour ta population, ce n'est pas des investissements d'infrastructure qui prépare ton pays pour le future, etc... Certain investissements seront peut etre reconvertibles àpres la guerre , ils ne seront donc qu'en partie perdu, et la Russie pourra peut être gagner des marchés exports en plus pour son armement (enfin, le marché des T72 et autre BMP...) Mais en gros, si il n'y a pas de menace militaire, il vaut mieux mettre le fric public dans de l'infra, de l'éducation, le support à la création d'usines pour les marchés porteurs du future, l'éducation, la santé, etc. Encore, quand le fric investit dans le militaire c'est principalement pour de la R&D, on peut se dire que cela entretient et nourrit la base techno globale du pays, mais si c'est pour investir dans de la prod en grande quantité de materiels quasi-obsolète, bonjour le retour...
    6 points
  6. Les déboires de la RN sont-ils un résumé plausible des maux profonds qui rongent la société britannique ? Les anglais, plus encore que les américains, mettent en pratique la financiarisation de tout ce qui peut, et surtout, ne peut pas l’être. Fabriquer, construire, faire fonctionner des objets réels n’est plus le but, ce qui compte c’est la profitabilités et le bilan comptable des projets à mener, fussent-ils intraduisibles dans la réalité. En caricaturant : si les ressources allouées aux communicants, juristes et consultants financiers en tout genres avaient été adressées aux ingénieurs et opérationnels il n’est pas interdit de penser que leurs bâtiments fonctionneraient et auraient des équipages.
    6 points
  7. C'est le Sun ... Entre ça et les porte-avions, les T45 aux diesels asthmatiques et les T23 à bout de souffle il me revient cette phrase prononcée à son chef d'état-major par un célèbre amiral le 31 mai 1916 dans la chambre des cartes du Lion alors que le Princess Royal encadré par les tirs semble entrer en ébullition et que quelques temps auparavant l'Indefatigable et le Queen Mary ont explosé à court intervalle "Il semblerait Chatfield que quelque chose n'aille pas avec nos foutus (bloody) bateaux aujourd'hui" Rule Britania Ne pas oublier que nous aussi avons connu pareille mésaventure, mais une fois pas deux
    6 points
  8. Très intéressant cet article, dans le fond et la forme. Pour la forme, première fois que je lis un long paragraphe sur le flou des sources, le brouillard de guerre et les principales méthodes estimatoires (nécrologies, renseignements occidentaux, prothèses commandées, open source et véhicules détruits etc...). Je retiens les informations suivantes: - entre 107 et 120k Russes tués, pour un total de 320 à 350k mis hors de combat. Mediazona a documenté l'identité réelle de 44k tués et un économiste Russe, se basant sur les pensions versés pour décès ou invalidité, affirme pour la seule année 2023, 50k tués et le double de blessés - Entre 60 et 70k tués coté Ukrainiens, pour un total de 170k mis hors de combat - Les civils Ukrainiens font l'objet d'un consensus entre l'ONU et Kiev: 10 500 tués depuis le début de la guerre, pour les zones sous contrôle de Kiev. L'article précise bien qu'il existe une énorme inconnue pour les zones sous contrôle Russe, dont Marioupol en est l'exemple le plus flagrant (jusqu'à 50k morts redoutés). Autre chiffre intéressant: sur ces 10 500 tués, 3 000 ont été exécutés par les Russes, dont les localités qui ont été sous leur contrôle.
    6 points
  9. Il est parti en Espagne de son plein gré et contre l'avis des autorités ukrainiennes pour sa sécurité. Il s'est installé dans un immeuble où vivent plusieurs russes et familles russes. Il a ensuite contacté sa copine pour qu'elle le rejoigne sur place. Naïveté juvénile et prises de risque inconsidérées fatales, qui ont scellé sont sort sans surprise. Et en plus de l'immeuble fréquenté par des "compatriotes", le coin où il s'est installé est prisé par de nombreux russes qui y vivent à l'année. Donc une fois sur sa piste grâce à la surveillance de la copine, pas trop difficile pour l'identifier et le localiser.
    5 points
  10. si votre projet marche, j'espère compter sur votre financement, car j'ai un projet qui me tient à coeur depuis quelques temps ... https://www.3djoes.com/sharc.html
    5 points
  11. A lire à partir de la page 43, un article d'Agathe Demarais sur les sanctions sur l'économie russe, avec aussi d'intéressants graphiques :
    5 points
  12. Il reste des décideurs politiques français qui ont pris ces décisions assez infâmes à l'époque et qui veulent encore jouer les arbritres voire même se présenter devant les suffrages des français, faudrait juste s'en rappeller la prochaine fois avant d'aller voter ... Clairon
    5 points
  13. Disons plutôt que le pays est allé de lui même sur la patinoire, et que l'occident ne l'a pas trop retenu.
    5 points
  14. Stephane Mille, chef d'état-major de l'armée de l'Air et de l'Espace (CEMAAE), a estimé publiquement que l'objectif de doter l'armée de l'Air de 185 avions de combat Rafale à horizon 2030 est "un strict minimum" pour accomplir ses missions dans un espace aérien de plus en plus contesté. Est ce que cela entraîne une révision du planning des livraisons de Rafale à la France? D'une manière plus générale est ce qu'il ne faut pas anticiper un passage à une production de 4 avions par mois compte tenu des succès à l'export et des contraintes possible de la production pour la France. Est ce que les pénuries de matière limitent les possibilités de monter en cadence? Est ce que le coût de production diminue lorsque le volume de production augmente?
    5 points
  15. Greece, Cyprus, France block Bayraktar financing https://www.ekathimerini.com/news/1231979/greece-cyprus-france-block-bayraktar-financing/
    4 points
  16. Je n'ai pas accès à l'article, mais il me semble qu'on arrive à lire entre les lignes ( des faits, pas de l'article ). Une boite privée signe un contrat avec l'armée ukr, en dehors d'accords entre états, DGA, etc....donc dans une lignée un peu "à part". Il y a des clauses suspensives sur le financement car en réalité sur l'achat de 36 M, l'Ukraine ne paie rien ou pas grand chose ou la moitié ( mais certainement pas un gros morceaux ). A la signature le fournisseur potentiel n'a ni les moyens humains ni moyens matériels pour assurer le truc ( ni la tréso pour acheter les matières premières, etc...). Et aprés signature, ils cherchent des sous. C'est une manœuvre TRES maladroite. C'est joueur, a minima, et je reste poli. Non, en fait, c'est presque malhonnête de jouer sur l'Ukr pour avoir accès au médias ( même si défendre sa boite est tout à fait enendable et louable, ça ne fait pas tout ). Donc, olivier lsb, je te propose qu'on monte une joint venture à 1 euro de capital chacun, et on va signer un contrat pour 1 million de casque pour l'Ukr. On a la signature. Et ensuite on pleure à l'état qui sera méchant si on n'a pas les sous ? C'est de l'industrie de bisounours, de naif, etc....
    4 points
  17. Le pilote russe qui avait déserté avec son hélico en Ukraine a été liquidé en Espagne probablement par des agents de la GRU ou des agents dormants du FSB. J'ai vu son histoire et j'estime que les russes avaient toute les raisons légitime de le tuer. Biensur, il a trahit son pays par cette désertion, cela est déjà un crime de haute trahison mais c'est le fait d'avoir buté ses deux lieutenants de l'hélicoptère pour avoir rendu cette désertion possible, c'est cela que je trouve impardonnable. C'est une chose de vouloir déserter son pays si on n'estime que la cause pour laquelle, on se bat n'est pas juste, mais c' est carrément dégueulasse d'aller jusqu'à abattre ses 2 frères d'armes, son propre équipage pour permettre cette fuite. Aucune armée au monde aurait accepté cela... Après, peut-être que je me trompe et que ses 2 comparses ont été tués par leur hiérarchie pour leur négligence ou pour avoir couvert sa fuite....
    4 points
  18. Des difficultés pour financer 36 millions d'euros, dans la seule ETI qui nous permettrait de garder quelques billes sur les armes de guerre de petit calibre. Il y a vraiment des situations que je ne comprends pas...
    4 points
  19. Si, si, quand même... si l'on remonte l'arbre généalogique de Nobel Sport, comme du Prix Nobel, on les croise au niveau d'Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, et créateur du prix Nobel pour se faire pardonner des méfaits des détournements d'usage de son invention.
    4 points
  20. En dehors des coopérations engrangées avec Airbus, Dassault Aviation envisage t'il de nouer des partenariats et/ou de prendre des participations ciblées en Europe pour rompre son (relatif) isolement ?
    4 points
  21. Non, ça commande régulièrement... et on a bien mangé les stocks ces dernières années.
    4 points
  22. la SNPE n'existe plus en tant que telle depuis plus de 10 ans, c'est intégré dans Nexter via Eurenco. Nobel Sport ne fait plus partie de ce groupe Clairon
    4 points
  23. J'imagine déjà la scène du suppositoire royal sortant fièrement de l'eau avant de s'immobiliser une fraction de seconde puis de retomber lamentablement dans l'océan. Imaginez a tête déconfite des opérateurs qui durent annoncer au commandant et aux grosses huiles présentes que ça a fait plouf. Un mélange entre un raté de Kerbal et une scène de Mr Bean.
    4 points
  24. Je crains que l'on se rende compte (... mais un peu tard) que justement on n'avait pas de quoi voir venir. Pas de stock, pas de capacité de production massive activable non plus. L'article ci-dessus des Echos sur ce plan est super intéressant. Les poudreries de la France, la Belgique et la Suède étaient depuis plusieurs années en mode survie. L'activité redémarre à fond avec un carnet de commande bourré pour les 8 prochaines années déjà (les commandes sont là) mais il faut reconstruire l'outil de production pour arriver à pouvoir faire de manière souveraine / autonome... 150 000 coups d'artillerie complet par an en France en 2025. C'est bien mais rien de très impressionnant non plus... On voit à quel point on part de loin...
    4 points
  25. Le commandement de l'opération Aspides est basé en Grèce et commandé par un amiral grec, le commandement opérationnel en mer est établi sur la frégate italienne ITS Caio Dulio (D 554) qui sera le flagshp de la mission. La frégate danoise Iver Huitfeldt doit aussi, en principe, participer à l'opération, mais est-elle déjà entrée en mer rouge !? Une frégate grec était aussi annoncée mais...
    4 points
  26. Un hybride à la sauce HAL qui marche presque et qui marchera demain.
    4 points
  27. Arestovytch, toujours. (Je ne vais pas poster tous ses commentaires. Mais même s'il est maintenant en dehors du gouvernement ukrainien - et hors de sa portée - il me semble souvent intéressant même si pas forcément juste bien sûr. Et il me fait m'interroger aussi sur ce que je penserais si j'étais Ukrainien ...) Chers Ukrainiens, une fois de plus, nous sommes confrontés à une répétition du scénario qui s'est joué à plusieurs reprises au cours des 400 dernières années. Nous avons à nouveau misé sur les mauvaises personnes, nous croyons aux contes de fées, nous ne voulons pas changer et nous ne voulons pas grandir. Lorsque, fin septembre, dans les émissions du journal de guerre, nous avons dit que l'Ukraine courait à la catastrophe, nous n'avons pas du tout menti. Aujourd'hui, les médias occidentaux en parlent, nos militaires et nos volontaires nous le disent. Les politiciens ukrainiens n'aiment pas informer la population de la vérité désagréable à l'avance afin de ne pas faire chuter leur cote de popularité, mais ils la placent avant les faits, comme ce fut le cas avec le remplacement du commandant en chef. Ce qui se passe en Ukraine et dans ses environs est généralement écrit dans la presse occidentale, mais rarement lu par les Ukrainiens. L'Occident discute déjà largement de la perte par l'Ukraine de la guerre avec la Russie, de l'occupation et des conséquences qui en découlent : des millions de réfugiés, une menace pour les autres États européens, etc. La situation sur le front est grave. Sans l'aide des États-Unis, nous connaîtrons d'abord une grave pénurie de missiles de défense aérienne, ce qui réduira considérablement le pourcentage d'interception de missiles et de drones russes, puis il y aura une menace de percée de la défense dans plusieurs parties du front. Tout cela parce que nous n'avons pas compté sur nous-mêmes pendant toutes les années d'indépendance, nous avons compté sur l'Est et l'Ouest, nous ne nous sommes pas préparés correctement à la guerre, nous n'avons pas pris les décisions nécessaires lorsque la situation a commencé à changer, et le plus important, c'est qu'aujourd'hui encore, nous n'allons pas changer, et nous continuons à insister sur ce qui nous a menés au bord du désastre. Bakhmut ne nous a rien appris. Avdiivka est la sixième ville que nous perdons selon le même schéma. L'Occident ne veut pas changer non plus. Au lieu de se concentrer sur l'aide à nous apporter et d'éviter ainsi une guerre majeure avec la Russie, les dirigeants occidentaux multiplient les déclarations de soutien exagérées qui restent des déclarations. Les hommes politiques occidentaux sont également les otages de l'audimat. Un grand homme politique européen annonce qu'il remettra tout à l'Ukraine, que "l'Occident est avec l'Ukraine jusqu'au bout" - l'Européen moyen est heureux, buvant son café au lait à la citrouille, ne pensant pas que bientôt des missiles russes pourraient voler et que des chars pourraient arriver dans son jardin, ne pensant pas que les fantassins ukrainiens meurent chaque jour sous les bombardements ennemis, ne pouvant pas répondre en conséquence, en raison du manque d'obus, de missiles, de mines, de drones et ainsi de suite. L'Ukrainien moyen lit sur les chaînes Telegram que "le Congrès est sur le point de voter l'aide", que "les F-16 arrivent bientôt", "un million d'obus", "800 000 obus que les Tchèques ont trouvés pour l'Ukraine", "un million de drones sont transférés", "le Danemark transfère toute l'artillerie à l'Ukraine", et ainsi de suite, les Ukrainiens attendent le lendemain avec impatience, se rendant compte qu'ils sont trompés quelque part, mais ne voulant pas comprendre l'ampleur de la situation. Mais la vérité est que les obus sont extrêmement rares, que l'aide est à un niveau critique, et que les déclarations restent des déclarations. L'Occident pousse l'Ukraine au suicide en direct à la télévision avec ses promesses exagérées et son inaction. Nos partenaires nous ont jetés sous la patinoire en nous promettant de l'aide. Ce rouleau pourrait bientôt nous écraser, mais nous n'entendons que des paroles de soutien et de nouvelles promesses. Cela ne peut pas durer longtemps. Soit nous prenons conscience de ce qui se passe et commençons à prendre des décisions adaptées à la situation, soit notre sommeil avec de douces déclarations peut devenir éternel
    4 points
  28. Oui, effectivement, j'arrivais plutôt à l'idée générale que les pertes étaient très probablement plus lourdes dans l'absolu chez les Ukrainiens, et probablement nettement plus lourdes. Plus précisément, d'un facteur plutôt x 1,5 à x 2 - ce qui est évidemment énorme si c'est vrai Voici le résumé de mes arguments à l'appui de cette thèse (le 13 décembre dernier), avec en résumé de la conclusion 1) Entre 50 000 et 70 000 Russes morts au combat au 15 novembre 2023 2) Nettement plus de pertes chez les Ukrainiens que chez les Russes Ces affirmations suffisent cependant à conclure que la guerre d'attrition semble tenable pour la Russie (...) mais pourrait ne pas l'être pour l'Ukraine du point de vue des effectifs (...) Ce sont là les raisons qui me font penser personnellement que le risque de victoire russe en 2024 est élevé, en entendant "victoire" comme : l'armée ukrainienne épuisée commence à s'effriter, craquer puis s'effondrer, elle ne peut plus défendre le pays, si bien que la Russie impose sa volonté Et voici la seule source crédible à ce jour à avoir chiffré les pertes ukrainiennes, et le chiffre est effarant. L'homme est un ancien ministre de l'intérieur du temps de Poroshenko, qui a combattu sur le front en 2022 malgré qu'il approche de 60 ans, et c'était en direct à la télévision ukrainienne le 2 janvier dernier "Honnêtement, je dis 500 000, et si on le divise en mois c'est 30 000 par mois. Et on comprend ce qui se passe sur le front. Tués et blessés graves" Je concluais en écrivant que l'Ukraine est dans la situation de la France en 1915 - mais sans alliés combattant à ses côtés, et sans industrie sérieuse, et avec une population 4 fois inférieure à son adversaire. Ou bien elle est dans la situation des Confédérés en 1864 Comme tout un chacun, je n'ai aucun accès à des informations confidentielles, je ne fais que chercher et rassembler et partager des informations et chercher la vérité, comme nous le faisons tous. Je ne suis évidemment pas certain d'être dans le vrai. Ce que je peux dire c'est que si les informations et arguments ci-dessus sont corrects, cela explique les problèmes d'effectifs de plus en plus criants rapportés du côté ukrainien, les unités aux effectifs très incomplets, les projets de mobilisation massive, tout comme les grandes résistances à la mobilisation (les choses se savent sur place sans doute, notamment les risques extrêmement élevés) Tout comme les inquiétudes répétées dans la communication occidentale comme quoi "l'Ukraine ne doit pas tomber" ou "si l'Ukraine perd" (là aussi les choses se savent, du moins parmi ceux qui ont accès à des infos confidentielles, qui créent "l'ambiance" à partir de laquelle sont faits les commentaires)
    4 points
  29. Ce n'est que la piqûre qui fait réagir. https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/guerre-en-ukraine-branle-bas-de-combat-a-bergerac-pour-fournir-plus-de-munitions-2077625
    4 points
  30. Murz, un des plus célèbres milblogger Russe, aurait commis un suicide après son post sur les pertes Russes à Avdiivka, que je relatais ici.
    4 points
  31. Les FREMM ont remis ça pour faire suite au post de @wielingen1991 https://www.meretmarine.com/fr/defense/mer-rouge-les-fregates-francaises-abattent-de-nouveaux-drones-tires-depuis-le-yemen L'article évoque d'autres tirs possibles et un éventuel rechargement de la Languedoc - je dis bien éventuel
    4 points
  32. Pour ce que valent les commentaires des RS, quels qu'ils soient. Ce n'est même pas uniquement leur niveau souvent lamentable, mais également leur non représentativité de quoi que ce soit.
    3 points
  33. 3 points
  34. Côté obus, je me faisais une réflexion. La Corée du Nord a fournit 1 000 000 d'obus, mais ça ne représente "que" 2700 obus par jour pendant un an. Autrement dit, c'est beaucoup mais il est possible qu'ils aient tiré une grande partie. Je ne veux pas rejouer à "La Russie est bientôt à cours de munition", mais simplement pointer : - que ce fût un avantage important mais au rythme où ils les tirent, cet avantage ne durera pas éternellement - avez-vous déjà entendu parlé du fait que la CdN pourraient produire de nouveaux obus pour la Russie ? Car à 1 million d'obus par an, les ukrainiens vont souffrir.
    3 points
  35. Je me demande justement si l'effet levier est le même quelque soit ta fabrication militaire. Mon intuition est que fabriquer des avions de chasse ou des missiles hypersoniques doit faire plus d'investissements et de recherche, et in fine des retours plus importants, que de rénover à la pelle des T72 ou fabriquer des fusils. Dit autrement, je ne suis pas sûr que l'investissement russe actuel dans son complexe militaire soit de grande qualité. Edit : rha, grillé avec talent par @zozio32
    3 points
  36. Ah nom de Dieu, si je n'étais pas si con, je ne serai pas canonnier! Tribord feu Ah nom de Dieu, si je n'étais pas si con, je ne serai pas canonnier! Bâbord feu
    3 points
  37. Non, effectivement. Alors parlons du démantèlement des monuments aux morts pour la France, en Tunisie, en 1957, à l'initiative de certaines municipalités désirant effacer ce reliquat du colonialisme... Cela a appelé des protestations diplomatiques, une crispation temporaire des relations, mais la souveraineté tunisienne a finalement été respectée, même si ça n'a pas plu en France. Là, la Russie avait aussi cette voie à sa disposition : une crispation diplomatique, une désapprobation publique, histoire de s'attirer des sympathies internationales. Le choix qui a été fait est celui de la poursuite et de la judiciarisation, en créant deux précédents dangereux : Une exterritorialité de son duo Police/Justice sans le filtre de la diplomatie. Une négation de la souveraineté Estonienne : l'ex-colonie n'a pas de liberté d'action sans devoir rendre des comptes à la métropole.
    3 points
  38. Le 'game changer' de ces derniers mois c'est plutot l'utilisation des FAB de manière intensive ces derniers mois, les ukrainiens n'arrivent pas a trouver une parade a ca, et contrairement a l'artillerie chaque coup au but détruit une position compléte, et l'accumulation de ces déstructions rend la défense très difficile par la suite, ce qui oblige les ukrainiens a se retirer toujours plus loin.
    3 points
  39. C'est facile de mettre ça sur le dos des politiques... Ce sont eux qui ont réduit les budgets de moitié (c'est ça l'ordre de grandeur, non ?) sur plusieurs années, mais c'est les technocrates civils et militaires qui ont ensuite traduit ça en décision genre "désolé, plus de commande de munitions".
    3 points
  40. Je veux qu’il fasse une inside joke en demandant comment va l’approvisionnement en mastic… Sinon ou en est la recherche sur les « super Matériaux » (style feuilles de graphène) et est ce que c’est envisageable de les voir arriver sur le NGF ? Et de manière plus générale est ce que les perspectives dégradées sur les approvisionnements de certains matériaux/minerais vont forcer Dassault a trouver des alternatives à moyen terme ?
    3 points
  41. La frégate allemande Hessen est toujours en méditerranée (à Souda) où elle attend la confirmation du Bundestag vendredi pour savoir si oui ou non elle rejoint la mission Asides en mer rouge !?
    3 points
  42. C'est une réponse à ma question, mais je préfèrerais que ce soit mon stagiaire qui le dise.
    3 points
  43. Retards insensés ou communications trop en avance, car juste pour faire du clique et montrer qu'on fait des dons, sans se poser la question de remise en état/disponibilité des stocks/formations ? Quand je vois que dans l'industrie, le management annonce des délais insensés, alors que le technicien vient lui dire que c'est réparé pour demain ou attente pièce, donc réparation semaine prochaine, mais le manager a déjà envoyé le mail comme quoi c'était réparé... On marche sur la tête. Et ensuite ça vient quémander à tout bout de chant, le fameux "quand", car maintenant on attend les résultats...
    3 points
  44. Le drone MQ-9 Reaper américain a finalement bien été abattu par les houthis !!!
    3 points
  45. Non je pense pas de manière franche. Mais de mémoire c'est le mois d'avril qui est le plus compliqué. Ca veut dire que les russes n'ont pas prévu de percer d'ici là. Mais qu'ils ont comme priorité de ne pas laisser les ukrainiens réorganiser leurs défenses.
    3 points
  46. Euh non, sauf erreur, Alexis donnait des pertes supérieures en absolu chez les Ukrainiens.
    3 points
  47. Ce n'est pas la deuxième fois que ça arrive d'affilié ?
    3 points
  48. Surtout qu'une partie de ces terres étaient chinoises à un moment donné. Que les chinois s'en emparent et qu'ils montrent une vieille carte à Vladimir ne manquerait pas de piquant. Mais bien sûr personne ne fait plus ça...
    3 points
  49. Ça c'est une vue d'artiste de Rama, qui a retouché une photo de F-22 :) La vue officielle de DA, c'est celle-ci:
    3 points
×
×
  • Create New...