Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 05/07/2024 in all areas

  1. Tu n'as pas compris (ou fait semblant de ne pas comprendre) La théorie du contournement, primo ne date pas des années 90 (elle est même déjà présente aussi dans les années 20 à l'échelon politique ..... cf Lénine pour qui une révolution par influence permettrait de récupérer les territoires perdus par le traité de Brest Litovsk sans avoir besoin de les réenvahir militairement) Cette théorie que l'on qualifie d'hybride n'a jamais quitté les schémas doctrinaux soviétiques, parfois en perte de vitesse (versus notamment l'offensive à outrance de Toukachesvki par exemple), parfois de retour (déstabilisation des gouvernements ouest occidentaux par justement des moyens non militaires -y compris financement et appui de groupes armées ou d'états affidés-pendant les années 80). Cette vu de la théorie de la "guerre hybride" censément soviétique/russe est d'ailleurs très biaisée, les occidentaux ayant intégré cette approche également depuis longtemps (et oui la guerre hybride par la propagande, psyops, actions périphériques, softpower d'influence etc ..... c'est pas nouveau, ca date au moins .....de l'Antiquité d'ailleurs). Seul l'adjonction du 5e espace de bataille (net) est "nouveau" Par ailleurs j'ai bien précisé que le plan A était effectivement "Prise de Kiev en 3 jours" comme tu pastiches si bien Si tu veux plus séquentiel, le plan B suite à l'echec du plan A était de patcher les pertes et tenir la ligne (réaction au désastre et conséquence du désastre du plan A) en attendant le plan C qui est lui clairement assumé d'un jeu d'attrition sur le temps long pour des raisons à la fois opérationnelles (densité des feux défensifs) mais aussi politique (Je me permets juste de (te) rappeler que Poutine déclare dès 2023 que ce sera une guerre longue ce qui montre que le politique assume -pour l'atteinte de ses objectifs- un conflit lent et long donc un conflit d'attrition)
    10 points
  2. Ce qui me navre, c'est qu'il y a eu une page de discussions sur cette intox russe d'un déploiement de légionnaires guyanais en Ukraine. C'était quand même aussi gros que la fiction d'une élection démocratique en Corée du Nord...
    8 points
  3. Toujours du grand (ahem) Pol/Jesus1/2/3/24 qui débite les mêmes bêtises Plan initial russe : arriver à leur objectif politique (ou celui de Poutine et de son entourage, de par les déclarations du même dit Poutine dès 2022) par les armes ou la politique Politique ayant échoué on passe au plan A : tentative rapide de renverser l'appareil politique ukrainien Plan A ayant échoué on passe au plan B qui est dans la doctrine russe une guerre d'attrition (formule assumée depuis les années 20 chez eux au passage) se traduisant par un choc entre les capacités (toutes incluses) des pays belligérants ou co belligérants. Le plan rapide ayant échoué, le plan long (et lent) est en place (suffit de lire un peu les livres doctrinaux russes et ex soviétiques pour comprendre, mais ça faut faire l'effort intellectuel de le faire et avoir la capacité intellectuelle de l'intégrer) C'est donc un test de volonté militaire (et le passage de 190 000 hommes en 2022 à 450 000 en 2023/2024 et 600 000 envisagés en 2025 le montre bien, a contrario les ukrainiens après 4 appels de volontaires et levées partielles ont du mal a compléter leurs effectifs) Un test de capacité industrielle (et on voit que l'aide européenne patine, et que l'aide américaine a également du mal à suivre pour des raisons à la fois politique et capacitaire.....) Un test de volonté social (et un camp s'approche plus de la battle fatigue que l'autre de ce point de vue) Un test de volonté politique (pour l'instant aucun des 2 n'est prêt à lacher) Tant que certains posteurs n'auront pas compris que le conflit ne se gagnera pas par des démonstrations à l'échelle microtactique d'auftragstaktik, de microsaupoudrage de matériels en quantité homéopathiques et non homogènes (bonjour la log) ou en espérant que l'aide américaine (déjà 200 milliards dépassés auquel on peut ajouter autant du coté européen ...;. le tout mal utilisé parceque en ordre décousu) change la donne (en tout cas si elle suit l'approche actuelle de je donne, je donne pas,je donne mais pas tout de suite, je donne de l'échantillonnaire -même si pour le format AdT Française cet échantillonnaire parait enorme .... mais bon a vu ce que 100 à 150 Bradleys ont changé sur le terrain), bref tant que certaines personnes n'ont pas intégré l'échelle dite macrostratégique du conflit (au sens architecture socio-militaro-industrielle des pays directement concernés), leur post sera vide de sens. Les USA avaient compris ca pendant la 2e GM comme les soviétiques (mais pas les Allemands), sauf que là ils ne sont pas directement concernés. Cette guerre est donc une guerre d'attrition purement ukraino-russe, les fournitures d'armes ou les adaptations économiques des uns et des autres à l'aide de partenaire sous la forme actuel ne changeant cet état de fait qu'à la marge. Pas grave, de toute façon, ce sont toujours les mêmes (qui polluent aussi bien ce fil que celui guerre de Soukhot d'ailleurs)
    8 points
  4. "Moi jaim la russie kar le praisiden, il monte un (o)urss" #GrosTroll
    7 points
  5. Puis l'Allemagne a un bon petit retex sur la qualité des constructions sous licences d'avions Lockheed. Je proposerai le développement du F-35G avec quelques subtilité par rapport aux F-35A (pas de sièges éjectable par exemple pour gagner du poids) pour bien montrer que c'est l'héritier du F-104G.
    7 points
  6. Et voilà, Pol refait une attaque personnelle .... Décidément incorrigible et c'est toujours les mêmes, dés qu'on n'est pas d'accord avec leur opinion, il faut toujours qu'ils attaquent et , ce qui est marrant, c'est qu'ils sont persuadé être de grands démocrates.
    7 points
  7. Eh bien ils auraient pu fabriquer des Rafale sous licence....
    6 points
  8. En matière terrestre, la France n'a pas et ne doit pas essayer d'avoir le rôle principal, ni même à mon avis l'un des rôles principaux en Europe Nous ne pouvons pas tout faire ! - La France est le seul pays européen présent ou avançant sur un certain nombre de capacités pourtant cruciales : dissuasion nucléaire indépendante, missiles hypersoniques, armes spatiales, chasseur-bombardier moderne (Rafale F5), porte-avions toutes capacités (contrairement aux PA britanniques) - Nous sommes encore parmi 2 ou 3 pays seulement pour ce qui est d'autres capacités essentielles comme les SNA (France+RU) ou une marine de surface un peu ambitieuse (RU+France+Italie) Je ne pense pas que la France devrait dépenser pour sa défense un % de son PIB nettement différent de celui des autres pays européens. Surtout, elle ne devrait pas dépenser pour la défense de ses alliés un % de son PIB différent du leur Des pays comme l'Allemagne et la Pologne continueront selon toute vraisemblance à investir peu dans la Marine et probablement rien dans la dissuasion nucléaire. Ils seront comparativement forts par rapport à nous sur le plan de l'armée de Terre. Et c'est très bien comme ça Pas question pour la France de s'épuiser à tenter de contribuer autant à la défense terrestre que l'Allemagne, ni que la Pologne. Encore moins question d'abandonner ou de négliger relativement ses domaines de compétence spécifiques... si nous le faisons pas, qui d'autre en Europe ? Sur ces questions, nous pouvons reprendre à notre compte le slogan des VDV «Никто, кроме нас» : à part nous, personne ==>Le mieux que nous pouvons faire pour contribuer à la défense de l'Europe, c'est de développer et je dirais de renforcer nos points forts ==>Le mieux que nous pourrions contribuer spécifiquement à la défense de l'Europe centrale contre une possible agression russe, c'est une capacité de bombardement à distance durable et "profonde", c'est-à-dire Rafale F4 puis F5 avec Scalp puis FMC ainsi que AASM en grand nombre après multiplication de la capacité de production. Il y aurait là moyen de construire une "dissuasion conventionnelle" propre à contribuer à la réflexion d'un éventuel autocrate agressif à Moscou Deux points : - Selon Montgomery, "La règle 1, à la page 1 du livre de guerre, est la suivante : « Ne marchez pas sur Moscou »... [La règle 2] est la suivante : « N'allez pas vous battre avec vos armées terrestres en Chine » " Cette règle reste valable à notre époque - Le mieux que puissent faire les Européens pour aider les Américains, suivant le stratège républicain (et auteur de la proposition d' "OTAN dormante") Sumantra Maitra est de prendre en charge la défense de leurs pays, Washington n'a pas besoin d'intervention militaire européenne en Asie. Je pense qu'il a raison. Et cela correspond d'ailleurs parfaitement à nos intérêts en tant que Français, ce qui convient bien
    6 points
  9. Quel article naze. Il n’a pas atteint sa vitesse maximale dès son premier vol… il n’a même pas rentré les trains! Quand un « journaliste » ne sait même pas recopier correctement les communiqués de presse qui lui sont fournis gratuitement sur un plateau doré…
    5 points
  10. Que la Russie souhaite tester les volontés Ukrainiennes et occidentales, on peut l'affirmer sans trop de risque: comme tu dis, vu les valse hésitations à chaque fois qu'il faut remettre trois machines au pot, il aurait tort de ne pas vouloir nous tester. D'ailleurs durant la 2e GM, les américains l'avaient tellement bien compris qu'il s'occupèrent d'une partie très significative de la préparation de l'orbat soviétique, mais passons. En revanche, je ne sais pas si ça a de l'intérêt à remonter aux années 20 pour dire qu'une telle politique militaire fait partie de leur doctrine (en 100 ans, il s'en est passé des choses), mais la guerre d'attrition ne faisait plus du tout partie de leur doctrine depuis au moins 30 ans. Et il y eu quelques changements notables de leadership politique et militaires depuis les années 20. Dire qu'ils en sont arrivés là où ils en sont en Ukraine par une approche réfléchie, assumée et planifiée, c'est factuellement faux et je rejoins totalement Pol: on devait faire Kiev en 3 jours, une préparation log quasi inexistante et les costumes d'apparat embarqués à bord pour le grand défilé de la victoire. Le meilleur spécialiste FR sur le sujet: https://www.ifri.org/fr/espace-media/lifri-medias/dimitri-minic-ukraine-russes-ont-voulu-contourner-lutte-armee-fut-un Le contournement de la lutte armée n'est pas une doctrine mais un tropisme théorisé par les stratégistes russes depuis la chute de l'URSS, et qui a fini par investir les discours des officiers militaires et politiques, puis les doctrines. Dans les années 1990, très marquées par la Guerre froide et la dislocation de l'URSS sans confrontation militaire directe, les élites militaires ont commencé à théoriser l'idée que la lutte armée passait au second plan dans l'atteinte des objectifs politiques décisifs. Elles ont fini par changer leur concept de guerre et considérer que la guerre commençait en réalité bien avant les actions de combat directes et même que ces dernières n'étaient plus obligatoires ; que les moyens non militaires (informationnels, cybernétiques, économiques, diplomatiques, politiques, financiers, culturels…) et militaires indirects (forces spéciales et paramilitaires, insurgés, dissuasion stratégique, emploi dissimulé d'unités régulières…) étaient aujourd'hui assez puissants et efficaces Les militaires russes ont aussi théorisé le contournement en considérant que les actions indirectes occupaient la majeure partie du processus de guerre. Ce processus s'achève par une lutte armée décisive mais limitée et principalement à distance. C'est ce que l'opération militaire spéciale était censée être. Non seulement Moscou pouvait compter sur tout le travail de subversion russe en Ukraine depuis 2014, mais il a clairement renforcé cette subversion et la déstabilisation du pays à partir de 2021. [...] L'opération militaire spéciale devait être la conclusion armée, mais limitée de toutes ces actions indirectes. Sauf que cette deuxième application du contournement a été un fiasco total.
    5 points
  11. Quelle surprise! Bingo. Mais pas de soucis le SCAF n'est pas menacé ne vous inquiétez pas. Dormez bien, braves cons gens.
    5 points
  12. Encore une fois et comme indiqué précédemment: tu pars de ce dont tu disposes pour construire ce que tu peux selon tes moyens. Les russes disposent de deux usines: UVZ (T-72B3/T-90M) et Omsktransmash (T-80BV) et ils ont besoin de chars maintenant. Donc quelles sont les options les plus simples? 1/ UVZ modernise (T-72B3 et T-90A) et produit (T-90M). C'est disponible maintenant. 2/ Omsktransmash modernise (T-80BV). C'est disponible maintenant. Quelles sont les options à très court terme? 1/ Augmenter la capacité d'UVZ en virant les modernisations/révisions de T-72B3 => disponible rapidement. 2/ Augmenter la capacité d'UVZ pour augmenter la priorité accordée au T-90M neufs => disponible rapidement (modernisation production de châssis + deuxième ligne de production). 3/ Exploiter la capacité d'Omsktransmash pour produire des T-80BV => disponible +/- rapidement. Principale problématique: la motorisation. "Réglé" dixit les russes (crédible, IMHO). Reste la question de la production de tourelles neuves. Quelle est la seule option à plus long-terme? 1/ Le T-14. Peu importe sa forme finale qui sera adaptée selon les RETEX ukrainiens et avec une motorisation fiabilisée => nécessitera encore du temps. En fait le "débat" sur les chars russes est à mettre en parallèle avec le Su-57 (ou le Tu-160M). "Non, ils ne le feront jamais", "il est trop cher", "sont incapables de le produire", etc... mais au final, il est quand même en production et le nombre d'appareils produits annuellement augmente régulièrement dans le contexte industriel qui est le leur. In fine, chacun se fera son opinion sur la question.
    5 points
  13. interview du Chef d'états major de la marine avec pas mal de news : https://lerubicon.org/la-marine-nationale-face-aux-desequilibres-strategiques/ - renforcement LAD - augmentation de l'enveloppe de tir du 76 - nouveau systeme a venir sur les batiment contre les drones (non spécifié) - reflexion sur l'augmentation du nombre de silo sur les fdi - augmentation des équipages et aussi la rh en général, le futur PA, l'indopaf...
    4 points
  14. Un bon compromis pour un avion pensé dans les années 60 et construit dans les années 70. Un intercepteur pouvant aller à mach 2, mais pouvant aussi faire de l'attaque au sol, avec une autonomie supérieure au mirage 3 et pouvant se poser sur des pistes plus courtes. Il était plus polyvalent que le Jaguar, qui était plus axé sur l'attaque au sol, avec 2 moteurs, une autonomie plus importante, mais qui n'était pas bisonique,et était moins à l'aise en haute altitude. Le mirage F1 avait un radar correcte pour les années 70. Il a été dépassé ensuite par le F16 en agilité et en sécurité avec les commandes électriques, ce qui a été une révolution. Les évolutions F1 E - M53 n'étaient pas suffisantes. Sa structure comme ça été dit était limité. En 90 lors de la guerre du Golfe nous avons dû donner des secrets aux Américains par rapport contre mesures électroniques qui étaient sur les nouveaux mirages F1 livrés aux Irakiens. Nous étions en avance technologiquement . Le super 530 F était le premier missile à guidage semi actif utilisé aussi sur les premiers mirage 2000 RDM, le super 530 D arrivant sur les versions avec le radar RDI que fin des annnées 80
    4 points
  15. @Salon de Provence le Rafale est toujours tres dynamique lors des salons, mais la je trouve qu'il a encore plus la peche que d'habitude
    4 points
  16. On se calme? Les échanges acerbes en pm? Bon, je suis pas modo hein...
    4 points
  17. tout ça c'est la faute des industriels de l'agro alimentaire qui veulent tuer les petits producteurs de saucissons (qui ne peuvent eux vendre du tranché)
    4 points
  18. Tu annonces faire partie de ceux qui comprennent les raisons du pourquoi la Russie est engagée en Ukraine. Je te cite et tu considères cela comme une "attaque personnelle"? Justement avant guerre, justement c'est à ce moment qu'on pouvait deviner les raisons ayant poussées la Russie en Ukraine. En réalité ton raisonnement suit une seule logique temporelle, c'est celle de la propagande russe. Fin 2021 elle présentait l'armée ukrainienne sur le point d'attaquer le Donbass, les russes l'évacuant en partie. On justifiait le renforcement militaire russe comme étant un moyen de pression pour l'éviter. En gros tu as adhéré à cette vision de la chose comme tu continues à adhérer à l'ensemble de la vision de la propagande russe qui est pour toit désormais la voie de "ceux qui comprennent". Mais surtout n'allons pas dire que c'est être pro-russe, non je suis convaincu que les gens comme toi sont juste les victimes d'un parti pris. Honnêtement tu adhères toi même à tes propres propos? Je suis un troll nuisible? Non je suis nuisible à ceux qui n'aiment pas avoir des contradicteurs derrière. Donc ton petit appel à vouloir encore une fois me voir bannir pour continuer d'être tranquille, chacun le jugera de sa hauteur. Mais je constate encore et toujours qu'ici, sur ce forum, ceux qui se font bannir sont souvent ceux qui ne sont pas "bien conciliant" avec la Russie. Oui il faut toujours minimiser ses propose sur elle, minimiser ses échecs, minimiser ses pertes, il faut l'excuser, il faut la comprendre il faut relativiser car il n'y a qu'une seule finalité possible, celle ou la Russie gagnera car c'est une victime et car c'est la plus forte. Les gens qui font cela ne sont jamais inquiété, les gens qui disent cela quand ils sont reprises se sentent agressés et c'est pour cela que par le passé j'ai été bannis comme de nombreux autres pendant que des gens comme toi, qui racontent des énormités, sont toujours là et osent après coup jouer les victimes. Je suis néfaste, assurément, néfaste à l'image de la Russie que certains veulent entretenir, défendre. La question c'est pourquoi tout cela semble tant les blesser? Pourquoi on cherche d'une certaine manière à évincer ceux qui "portent une opinion contraire à la sienne?"
    4 points
  19. comme tu le signales, certains, dont je fais parti, comprennent certaines raisons ayant poussées la Russie à lancer cette guerre. Malheureusement, pour certaines personnes, dire cela est le signe d'être un pro-russe, et cela sans nuance. Il faut pour ces personnes mettre le monde en noir ou blanc en oubliant que le monde est gris.
    4 points
  20. Mais en fait, ils perdraient quoi à l'affaire? Rien. Ils n'ont pas l'ambition de faire un avion seuls. Fabriquer sous licence ne leur pose pas de soucis. L'indépendance technologique ne les anime pas. Le vrai souci c'est qu'on pense les Allemands avec notre état d'esprit . Mais chez eux les choses ne marchent pas comme ça. L'indépendance stratégique totale virant vers l'autarcique, c'est un truc de Français, et tout le monde s'en moque.
    4 points
  21. En fait, le parachute de freinage sert à freiner (Cpt. Obvious dans la place) dans tous les cas où le freinage intrinsèque de l'appareil peut s'avérer insuffisant : Appareil lourd Vitesse d'approche élevée Posé long Avarie du système de freinage Incapacité de freinage aérodynamique (par roulage avec incidence ou par aérofreins) Piste contaminée ou adhérence réduite etc. Le cas des premiers essais d'un appareil me paraît compatible avec toutes ces circonstances tant que le comportement de l'appareil n'a pas été totalement caractérisé.
    4 points
  22. En raison de l activités en Atlantique, en Baltique, et Mer du Nord, les 4 FREMM de Brest vont passer à double équipages. Une en 2025 et la dernière en 2026. La FDI va se concentrer sur la validation de ses nouveaux capteurs puis son DLD prévu en 2025. Avant un retour a Brest pour un AT en fin d année et une ASA en 2026. 2026 verra aussi l arrivée à Brest du Ponton FREMM 3 2026 c'est aussi l arrivée du dernier POM et du BRF 2 Chaud la RH
    4 points
  23. cocorico Record de fusion établi pour le tokamak au tungstène WEST https://www.pppl.gov/news/2024/fusion-record-set-tungsten-tokamak-west Des chercheurs du laboratoire de physique des plasmas de Princeton (PPPL) du ministère américain de l'énergie ont mesuré un nouveau record pour un dispositif de fusion revêtu intérieurement de tungstène, l'élément qui pourrait être le mieux adapté aux machines commerciales nécessaires pour faire de la fusion une source d'énergie viable pour le monde. Le dispositif a maintenu un plasma de fusion chaud(Link is external) d'environ 50 millions de degrés Celsius pendant une durée record de six minutes, avec une puissance injectée de 1,15 gigajoule, soit 15 % d'énergie en plus et une densité deux fois plus élevée qu'auparavant. Le plasma devra être à la fois chaud et dense pour générer une énergie fiable pour le réseau. Le record a été établi dans un dispositif de fusion connu sous le nom de WEST, le tokamak de tungstène (W) Environment in Steady-state, qui est exploité par le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). PPPL travaille depuis longtemps en partenariat avec WEST, qui fait partie du groupe de l'Agence internationale de l'énergie atomique pour la coordination des défis internationaux en matière d'exploitation à long terme (CICLOP). Cette étape représente un pas important vers les objectifs du programme CICLOP. Les chercheurs soumettront un article pour publication dans les prochaines semaines. "Nous devons fournir une nouvelle source d'énergie, et cette source doit être continue et permanente", a déclaré Xavier Litaudon, scientifique au CEA et président du CICLOP. M. Litaudon a déclaré que les travaux du PPPL à WEST en sont un excellent exemple. "Ce sont des résultats magnifiques. Nous avons atteint un régime stationnaire malgré un environnement difficile en raison de ce mur de tungstène". Rémi Dumont, chef du groupe Expérimentation et développement des plasmas de l'Institut de recherche sur la fusion magnétique du CEA, a été le coordinateur scientifique de l'expérience, qu'il a qualifiée de "résultat spectaculaire". Les chercheurs du PPPL ont utilisé une nouvelle approche pour mesurer plusieurs propriétés du rayonnement du plasma. Ils ont utilisé un détecteur de rayons X spécialement adapté, fabriqué à l'origine par DECTRIS, un fabricant d'électronique, puis intégré au tokamak WEST, une machine qui confine le plasma - le quatrième état ultra-chaud de la matière - dans un récipient en forme de beignet à l'aide de champs magnétiques. ... ... ... Je vous laisse lire la suite si vous même
    4 points
  24. Ton bon sens à toi ... ... Si c'est chez moi et que ça ne me convient pas je le change ... c'est mon bon sens à moi. Ce que tu penses être essentiel à l'occident ne l'est pas c'est juste une forme de conservatisme de ta part, qui voit un occident mythifié, conforme à un moment donné de ton imaginaire. De la meme maniere que tu encourage les Ukrainiens à qui l'Ukraine ne convient pas de faire la révolution, ou aux Iraniens à qui l'Iran ne convient pas de faire la révolution, pourquoi n'encourage tu pas les "occidentaux" à qui l'occident ne convient pas/plus à faire la révolution?
    3 points
  25. «Opération Chrysalide»: comment la France organise la livraison de missiles Scalp à l’Ukraine
    3 points
  26. C'est ici Currently, final assembly and check-out of German F-35 aircraft is planned to occur at the Fort Worth facility using major components from across Europe, including Germany, UK, and Italy,” Janes was told in a joint statement issued by Lockheed Martin and the Joint Program Office (JPO). Deux raisons potentielles : - un debut de rationalisation de la prod dont la trop grande dispersion n'est plus d'actualité - un plan de charge de Cameri trop important qui rend les dates de livraisons aux allemands trop lointain.
    3 points
  27. Ca n'existe pas ou plutôt c'est un paramètre parmi d'autres : politique, économique etc.... Si la loi du plus fort était le facteur unique qui décidait des relations internationales (et intranationales) tu n'aurais jamais eu la victoire de l'ANC sur le régime sud-africain, celle du FLN contre la France coloniale ou plus particulièrement celle des groupes terroristes juifs contre l'Empire Britannique Le poids de la communauté internationale joue aussi De plus un facteur interne est aussi à prendre en considération qui est celui de la démographie : il est évident que les gouvernements israéliens n'ont aucune volonté de mettre fin au conflit et d'aboutir à une solution de compromis mais à terme cela rendra impossible (je ne me prononce pas sur le fait que le terme est peut être déjà dépassé) une solution à deux états et aboutira de facto à une solution à un état binational honni par les partisans d'un état juif A moyen terme, il y a bien sur le risque que la population palestinienne soit déportée ou exterminée comme le souhaite une partie de l'extrême droite israélienne mais passé ce terme, il sera impossible de maintenir un état qui est devenu de facto un état d'appartheid et qui a long terme aboutira à un état non juif Les dirigeants israéliens les plus lucides l'ont compris mais ils ne sont plus au pouvoir depuis bien longtemps
    3 points
  28. Cette idéologie qui sous-tend l'Etat poutinien - et que tu nous aide à découvrir - lui donne une empreinte particulière qui s'ajoute à la multitude de particularités qui constituent cet immense territoire qu'est la fédération de Russie et que pour l'essentiel, nous ne connaissons pas. Cette idéologie ne pourrait avoir un effet en retour sur les populations européennes que par des effets indirects que génère cette empreinte. D'une part, car cette idéologie n'est globalement pas connue en France et d'autre part, les français qui en auraient connaissance n'y verraient pas d'accroche (contrairement au communisme soviétique qui pouvait raisonner dans les classes ouvrières). Pour reprendre tes arguments relatifs aux éléments de sympathie que cette idéologie génère (indirectement à mon sens) : la recherche d'un "ailleurs", l'opposition à un monde unifié, une forme de conservatisme et une question liée à la confrontation au Mal : - la recherche d'un "ailleurs" : c'est un élément extrêmement puissant de la psyché humaine. Nous voyons les jeunes faire des tours du monde, passer des mois en Thaïlande ou en Amérique latine, etc. Je ne vais pas refaire "triste topiques", mais la facilité d'aller constater cet ailleurs, c'est aussi le germe de sa disparition. Un "ailleurs" qui résiste, c'est le maintien possible d'une forme d'émerveillement pour des sociétés qui en génère peu en dehors des paris sportifs... - l'opposition à un monde unifié : c'est un élément nécessaire à mon sens, car un monde unifié perdrait sa capacité d'évolution. Il faut des oppositions, des contradictions pour que le monde puisse continuer son évolution et donc le progrès se faire, ce que la philosophie dialectique a essayé de montrer historiquement. Par opposition avec le charme de "l'ailleurs", les oppositions internes au monde répondent à des contraintes/karma/destin. Les "ailleurs" peuvent être cherché très librement (j'ai bien aimé un des derniers livres de Hubert Reeves sur les fleurs qu'il trouvait proche de chez lui), mais des schémas s'emparent vite des groupes humains... - une forme de conservatisme : sur ce point, nous avons les ingrédients à domicile, pas besoin des russes. Emane de la communication de l'Etat russe une ambiance étrange : une dose de Hannah Arendt (la crise la culture) avec un zest de René Guénon (la crise du monde moderne) et bien sur une grosse dose d'objectifs poutiniens. Dans l'essai de Serguei Karaganov paru vers mai 2023 sur la possibilité d'utiliser l'arme nucléaire dans le conflit actuel, il y avait une ambiance bizarre. En lisant la traduction, je me suis dis, ce type est un théosophe contrarié/loupé. - sur la confrontation au Mal, il y a une approche radicalement différente entre l'Occident et la Russie. En Occident, tout pousse à déporter le Mal ailleurs - on le refile à son voisin, qui le refile à son voisin, etc - en Russie, on le laisse venir et on le regarde en face, quitte à ne pas savoir réagir et à faire n'importe quoi et à amplifier les problèmes. Face au Mal, l'Occident est astucieux, mais lâche, alors qu'en Russie on est téméraire et terriblement maladroit. Les bourgeois occidentaux n'auront jamais la moindre sympathie pour cette tendance russe qui d'ailleurs les arrange, c'est impossible. D'ailleurs, il est relativement assumé en Occident qu'on se bat par ukrainien interposé avec la Russie. les ukrainiens l'ont compris... Ce qui me semble se détacher de ceci serait plutôt une forme de neutralité, la Russie est différente, acceptons le.
    3 points
  29. Tu es néfaste parceque 1- tu ne discutes pas mais assène ton parti pris à longueur (et c'est peu dire mais j'y reviendrais) de posts 2- ne t'autocritiques jamais bien que tu en ais balancé (et continue le faire) des âneries depuis ton inscription ici (je peux citer de mémoire dans le désordre : les russes n'ont pas d'armes guidées (nonobstant les 1000 Kh22 et Iskanders qu'ils ont visiblement pas lancés sur l'Ukraine depuis 2 ans, les milliers de Krasnopol, les milliers de Kilotov et Gran, les Ataka, Tornado-S et compagnie qu'ils n'ont visiblement pas tiré, les russes vont être à court de munitions (ca doit dater de 2023), les russes n'ont plus d'hommes (passage de 195 000 à 450 000 hommes de 2022 à 2024 sur le front Ukrainien), les russes n'ont pas les capacités industrielles pour une guerre de longue haleine (se référer aux projections de chars produits postés par red samovar ici) 3- noie systématiquement le poisson dans des posts qui peuvent impressionner quelques fanboy par effet de longueur ( de mon coté on va résumer à TL, DNR) mais "une idée claire s'énonce succinctement". Sans parler de la forme (pour un soit disant analyste peut être ancien mili, les fautes de grammaires en particulier sur les participes passés et imparfaits du subjonctif font saigner des yeux, oui, quand on fait le cador, la forme est aussi importante que le fond 4-fait systématiquement ton martyr donc la leçon n'a pas été comprise (bizarre pour un analyste) : c'est ta manière de poster brut de décoffrage et sans critique possible de tes écrits (sinon on monte immédiatement dans les tours ou on se fait traiter de traitre à la patrie/pro-Poutine/ directement ou avec un lourd sous entendu. Tu devrais accepter le principe d'un forum : tu es là pour discuter les opinions des uns et des autres et les tiennes ne valent pas mieux que celles des autres (et à mes yeux souvent valent moins en terme de qualité ... même si tu as un aréopage de hiérophantes) Bref tu es l'archétype du posteur toxique et un plaie sur tous les sujets sur lesquels tu interviens quittes à te faire reprendre par des membres de qualité (gustave, vrai militaire lui, avec une approche beaucoup plus nuancée que la tienne; loki qui est ici depuis bien plus longtemps que toi et à une connaissance plus précise du conflit israélo-palestinien que ta personne, spécialiste auto proclamé de tout mais en fait de rien) Voilà, ça c'est écrit, ca passera pas la modération mais au moins elle verra A-ce que je pense de toi (et de ton petit cercle de validateurs) B- ca relancera peut être la machine modération qui t'as laissé revenir, on se demande pourquoi
    3 points
  30. C'est valable avec n'importe quel arme par destination ... y compris ta voiture. Le principe de la prohibition ne fonctionne jamais vraiment, c'est assez facile à contourner.
    3 points
  31. On a trouvé un traître que la purge commence @Ciders !!!
    3 points
  32. Non, pour eux, le Rafale ça faisait trop guerrier!...
    3 points
  33. https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2024/05/06/visite-detat-de-xi-jinping-president-de-la-republique-populaire-de-chine-premiere-journee-a-paris Pour autant, nous ne sommes en guerre ni contre la Russie, ni contre le peuple russe, et nous n'avons pas non plus une approche consistant à rechercher un changement de régime à Moscou. Emmanuel Macron, 6 mai 2024
    3 points
  34. Le solde commercial global s'améliore quand même nettement depuis 2022, puisqu'on passe de -16 milliards à mi-2022 (impact prix du gaz+pétrole il est vrai) à -6 milliards en mars 2024. En mars 2024, on a le sixième trimestre consécutif de réduction du déficit commercial de la France Ce qui est remarquable aussi c'est que le solde des biens de consommation reste excédentaire (+ 0,4 Md€) et que ce solde des biens de consommation enregistre depuis novembre 2023 sa plus longue période d’excédent depuis les années 2000.
    3 points
  35. Mmmmh, je sais ce qu'il manque à ce fil. Un canal de témoignage sécurisé, garantissant l'anonymat du témoin (+ l'immunité + le pardon + le service de protection pour les repentis), pour qu'ils puissent se lâcher sans crainte des répercussions. Bref, qui veut aller à la confession ? Je préviens par avance que mon cachet pour jouer le rôle de curé est trop cher pour les finances du forum. (blague à part, pour ceux qui hésitent à griller leur réputation, vous pouvez toujours créer un autre compte pseudo anonyme : Temoin_numero1 , Russe_anonyme, MAGA_nemo)
    3 points
  36. Outre la question de désengorger les tribunaux, il n'y avait pas une jurisprudence sur les lames (courtes) pliantes sans cran d'arrêt qui fait qu'elles ne sont pas considérées comme des armes? Sur le fond, ça risque de créer un casier pour pas mal de monde. A voir sur les retours de l'expérimentation, mais j'ai peur que le fait que ce soit une procédure simplifiée encourage les FdO à moins se poser de questions sur le contexte et à mettre l’amende par défaut, surtout à des jeunes. Sauf que si j'en crois l'article ça vaut condamnation immédiate pour un délit, ce qui n'est pas rien. Je suppose qu'il y a toujours possibilité de faire appel mais du coup ça ne va en rien désengorger les tribunaux et tout le monde ne le feras pas forcément par manque d'informations (et se retrouvera peut-être surpris d'avoir un casier plus tard dans sa vie). Mettre une amende forfaitaire et confisquer l'arme immédiatement pas de problèmes, mais condamner quelqu'un pour un délit sans passer devant un juge ça me semble dangereux.
    3 points
  37. Fallait s'attendre à quoi? Un Kulbit au deuxième vol? Trêve de plaisanteries, je vous trouve bien féroces vis-à-vis de l'appareil. Est-ce que ce dernier sera performant? A voir. Est-ce qu'il satisfera les besoins turcs? A voir. Est-ce que c'est de la "5th gen de la mort qui tue sa race, walla walla couz"? A voir. L'avion a du potentiel, à voir ce qu'il en adviendra. En l'état actuel des choses, il y a eu deux vols d'essais qui ne sont pas franchement "sexy chouke" (enfin ce n'est pas le but non plus) d'une catégorie d'avions que ce pays produit pour la première fois de son histoire. Sans même essayer de leur chercher des excuses/justifications par rapport à cette prudence apparente, celle-ci est quand même compréhensible: un crash dans les tous premiers vols par excès de confiance serait un très mauvais signal envoyé sur ce dernier. Après, là où je rejoins Patrick, c'est sur l'idée de la posture. Si en plus, ça leur permet à terme d'avoir un avion de conception nationale (en grande partie) qui satisfait à leurs besoins. Why not?
    3 points
  38. Bah ce n'est pas si trivial, et c'est bien l'objet de ce sujet. Je dirais que les choses se sont polarisés (comme beaucoup d'autres sujet d'ailleurs). Certains sont au contraire "fans" de la position Russe. Et j'aimerais justement qu'ils viennent expliquer les raisons de manière claire et argumenté. Et qu'on échange ici sans trop de manichéisme. Car ici il n'est pas question de faire passer les "pro Russes" pour des idiots. Premièrement parceque ce n'est pas le cas. Et deuxièment parceque ça n'avance à rien. Au lieu de mini concours de pseudo trollage / propagande (des 2 côtes...) dans les topics, j'aimerais mieux une discussion saine sur les "pourquoi ?". Pas pour essayer de démonter des arguments. ça ne mènera à rien. On le voit tous les jours sur les sujets. Juste pour qu'on se comprenne mieux d'une certaine manière.
    3 points
  39. La légion la légion la légion ! Le point Godwin du milporn. Attend un peu le jour où on va vraiment envoyer des troupes en Ukraine: ça va commencer par les tringlots pour préparer les popottes et le SSA pour installer les perfusions, les trolls et propagandistes vont sacrément débander... Je n'ai pas la télé, mais ça pue le Jacques Baud à plein nez. Lecornu a annoncé la livraison de 40 SCALP pour l'Ukraine, nuance. Je ne sais pas dire d'où sortent ces SCALP, à part que si on les avait commandé flambant neuf (en recomplètement de nos stocks ou directement pour l'Ukraine), il y a fort à parier que le MinArm l'aurait annoncé en ce sens. Comme ce fut le cas pour les CAESAR livrés à l'Ukraine ou les Rafales recomplétés, suite aux dernières ventes à l'argus de l'AAE.
    3 points
  40. Selon cet X, Les F35 allemands ne seraient pas assemblés en Italie, à contrario des F35 italiens, bataves, suisses etc... Même si FortWorth est cité, cela sent la création d'une ligne d'assemblage en Allemagne même chez Rheinmetall.. https://twitter.com/GarethJennings3/status/1787542470638850089
    3 points
  41. Tout est dit. C'est du "l'ennemi de mon ennemi est mon ami", purement et simplement. La russie a raclé tout ce qu'elle pouvait de gens malmenés, oubliés, bafoués, et a mélangé leurs revendications dans une espèce de goulash indigeste, pour leur resservir clés en main. Ces opérations n'ont pas cessé avec la guerre froide. Des réseaux ont été réactivés. Des liens jamais distendus ont été retissés. Ajoutez une couche d'aveuglement et de prophétie auto-réalisatrice de la part de populations qui ne savent plus que croire, du fait d'avoir été pendant des décennies confrontées à de l'info-spectacle en continu, et d'avoir été témoins de vrais scandales, certains masqués maladroitement, et hop! Les voilà complètement subvertis et prompts à croire en la "gentille russie" etc etc. Je le re-re-re-reposte. Si vous voulez tout comprendre, tout y est. Vous ne perdrez pas votre temps: Et les versions longues: En interview: Au tableau noir: En une image: J'avais synthétisé le phénomène global dans ce message: Qui se traduit aujourd'hui par ceci:
    3 points
  42. Je ne pense pas que les russes avaient un plan B et qu'ils ont décidés de l'appliquer. Pour moi ils se sont retrouvés sur un échec, plongé dans une guerre qu'ils espéraient être une grande manoeuvre militaire sans trop de combat (comme pour la prise de la Crimée). Je continue de croire qu'ils ne voulaient pas d'une guerre et pensaient vraiment voir les ukrainiens rester sur le cul face aux événements. Qu'après cet échec, après qu'ils aient atteint des limites capacitaires, ils se trouvent à devoir mener une guerre qu'ils ne peuvent pas arrêter sauf à perdre. Ils ne se sont pas retrouvés dans leur position actuelle par choix stratégique, ils y ont été contraints et ont défendus le maximum qu'ils pouvaient. S'ils possèderaient les moyens d'avancer massivement, ils n'hésiteraient pas, sauf qu'ils ne les ont pas, qu'ils ne le peuvent pas. Ces incapacités et limites militaires russes passent mal chez beaucoup de monde, que ce soit en Russie ou chez ses soutiens à l'étranger. On cherche donc à y voir une stratégie mûrement planifiée, on fait croire que cette guerre de position est un choix pour user et faire effondrer l'armée ukrainienne. Non cette guerre est un blocage totale dans laquelle les deux parties s'usent fortement car ils ne peuvent rien faire de plus pour accélérer une victoire. Tout stratège militaire sait qu'il faut éviter les guerres qui durent, prétendre choisir de faire durer une guerre pour la gagner c'est juste insensée, encore plus quand vous êtes l'agresseur/occupant. L'effondrement de l'armée ukrainienne est une perspective qui permet au camp russe d'accepter ses pertes ou de justifier subtilement qu'ils ont une stratégie planifiée plutôt que d'avouer qu'ils n'ont aujourd'hui aucun objectif clair sur quand et comment finir cette guerre. Ils galèrent pour prendre des villages ou des champs, qui peut croire aujourd'hui qu'ils peuvent s'emparer de villes comme Kharkiv, Kiev ou Odessa? Les russes pour avancer doivent tout raser, c'est ce qu'on observe depuis un moment et ça fait bien longtemps que les grandes villes ukrainiennes sont les bases arrières de l'armée ukrainienne, faut pas croire que s'ils vont prendre une tranchée dans le Donbass, ils vont créer une brèche jusqu'à Kiev et que dans la ville c'est porte ouverte car non défendue. On ne se rend pas compte du blocage militaire dans lequel sont les russes (enfin le Kremlin) pour éviter de perdre. Ils ne savent tout simplement pas comment ça va finir, les ambitions politiques dépassent les possibilités militaires pour y arriver. Ils n'ont pas non plus le monopole pour dire "stop on s'arrête là" car en face ils ne l'accepteront pas. L'occident poursuit son aide, à Moscou on comprend qu'on en a encore pour minimum 1 an et demi et que si ces derniers temps, "ça allait un peu mieux" il y a un fort risque de voir de nouveau les ukrainiens reprendre du jus dans les mois à venir. Il y a des armements de plus en plus complexes qui arrivent, des drones de plus en plus nombreux qui frappent en Russie. Non le temps ne joue pas pour les russes, car cette guerre ne diminue pas en problèmes pour eux, l'Ukraine ne se démilitarise pas. Et si certains pensent que Trump va y mettre fin au bénéfice de Moscou, je pense que s'il devient président (déjà ça) il va au contraire pousser à augmenter le soutien à Kiev. Il fera du chantage avec les européens pour qu'on en fait plus en échange de sa contribution, nous le ferons. Les russes comprennent petit à petit que le "système" américain n'est pas lié qu'au président, Lavrov a même déclaré hier que les 2 partis américains sont contre la Russie. Le système américain ne laissera pas Trump abandonner l'Ukraine au bénéfice de Moscou et en se mettant à dos toute l'Europe. Je l'avais déjà précisé il y a plusieurs mois sur l'aide américaine qui a été récemment votée, peu importe la guéguerre et chantage politique interne aux USA, cette aide serait votée d'une manière ou d'une autre car ce n'est pas l'aide à l'Ukraine qui posait problème , c'était son instrumentalisation pour faire pression en vue d'obtenir un financement contre l'immigration. Les américains démocrates comme républicains (à quelques extrêmes prêts) sont largement en faveur de soutenir l'Ukraine contre la Russie. Donc ne nous attendons pas à voir l'Ukraine abandonnée par l'occident, ça c'est l'espoir du camp pro-russe depuis des mois.
    3 points
  43. C'est le Titus la BRI, mais il était en prêt, la BRI a des PVP
    2 points
  44. J'avais bien compris Akhilleus, c'était plus la partie "plan assumé" sur la guerre d'attrition qui m'a fait tiquer. C'est plus subi que planifié, puis avalisé par Poutine, faute d'alternative. Parce que contournement de la lutte armée etc.. justement pour s'épargner le niveau de pertes actuel qu'on connaît.
    2 points
  45. Parole datant de 2021, donc bien avant la guerre en cours. Par contre, pour garder une trace de ce qu'une personne ( moi dans ce cas ) a pu dire et faire des recherches en ce sens, ça montre une volonté réelle de nuire à la personne et surtout, comme je l'ai dit, de ne pas accepter une opinion contraire à la sienne. Ca a déjà été dit, mais Pol est clairement un troll nuisible à ce forum et qui revient malgré avoir été banni plusieurs fois.
    2 points
  46. Je n'ai jamais obligé personne à être d'accord avec moi, fort heureusement d'ailleurs Plus sérieusement, quand je parle du fait que l'avion doit satisfaire les besoins turcs (Capt'ain Obvious), je sous-entendais (pas assez clairement) qu'il doit être un outil permettant de faire la guerre (Capt'ain Obvious). Si c'était pour faire de l'aéroclub uniquement, ce serait fort onéreux comme projet. Bref, tout ça pour dire que peu importe où il finira (je n'ai pas de boule de cristal et je jette directement le marc de café): c'est un projet (à l'instar du KF-21) dont les prémisses sont intéressantes et qu'il est (beaucoup) trop tôt pour le juger comme étant "une version Wish du F-22". Après si j'étais taquin, j'indiquerais que le KAAN finira peut-être par être plus efficace et fiable que les F-35 jamais livrés...
    2 points
  47. Attention à ne pas confondre un fonctionnement "normal" et un fonctionnement "exceptionnel". Si les 2 divisions vont se régionaliser, c'est dans un fonctionnement normal, pour garder une certaine cohérence dans les relèves, pour créer des habitudes et pour faciliter un commandement qui pourra mieux se spécialiser. Si demain on a un engagement exceptionnel au niveau de la division, que ce soit en Europe ou ailleurs, nous réaliserons un "montage" de brigades et c'est ce montage là qui formera la division. Suivant la zone de déploiement, on va privilégier soit le commandement divisionnaire de la 1ère ou soit celui de la 3e. Même si on se dit que la logique veut que toutes les brigades viennent de la même division, ce ne sera pas le cas, au même titre que ce ne sera pas toutes les brigades/unités présentes actuellement dans l'une de nos 2 divisions qui sont concernées. Quand on parle de projeter 1 division ce n'est donc pas de projeter la 1ère ou la 3ème division au complet, ni d'être capable de la relever dans son ensemble et encore moins on sera là à se dire que la division axée sur l'Europe n'est pas concernée par autre chose que l'Europe et inversement. L'engagement majeur c'est la création d'une division par le montage de brigades qui seront elles aussi montées à partie de différents régiments (pas forcément au complet). Il faut voir cela dans la logique pyramidal du commandement, la division c'est un commandement permettant de gérer plusieurs brigades qui elles mêmes géreront leurs unités. Ces brigades se feront au besoin, car de toute façon il faut y adjoindre des unités qui sont de facto en dehors des 2 divisions actuelles, que ce soit des unités de transmissions, du renseignement, du train (logistique), de l'Alat, du matériel, SSA, SEA, de régiments spécialisés (2e RD, 1er RA, 19e RG...) ou même des FS. On ne va pas se priver par exemple des paras pour un déploiement en Europe car on s'est dit que ce sera une division centrée en dehors de l'Europe, ça ne marchera pas ainsi. On est donc sur la projection du niveau divisionnaire avec le montage de 2 brigades. Alors bien entendu qu'on va chercher au maximum de la cohérence en cherchant à déployer une brigade complète comme constituée actuellement, mais il faut être lucide, l'engagement régimentaire ne se fera pas au complet, vous aurez toujours à minima au moins une compagnie indisponible pour diverses raisons (des trous dans les effectifs, des inaptes, des gens en fin de contrat etc). Chaque brigade sera interarme et il est fort possible que le moment venu on s'oriente vers la création de GTIA ou de bataillons dans ces brigades pour répartir au mieux les moyens. Que ce soit pour le premier engagement ou la relève, on piochera de droite à gauche dans nos 2 divisions. Ce sera tendu mais c'est tenable sans autres engagements et en réduisant certaines missions (sentinelle par exemple). Donc cette division projetable ce n'est pas la projection de l'une des deux que nous avons, c'est 1 division à 2 brigades interarmes sur laquelle on peut greffer des forces alliés.
    2 points
  48. Sauf que cela est un non sens économique aberrant ! Car si une usine d'assemblage serait construite en Allemagne pour le F35, ce serait avec des fonds intégralement ALLEMANDS ! Et en plus, même si les allemands en commandaient une centaine, le coût du F35 allemand restera astronomique ! Car il va bien falloir investir au moins 1,5 milliards de $ pour construire cette usine. Et surtout, je suis sidéré que Airbus DS à Manching reste indifférent à cette hypothèse car l'argent investi dans le F35 n'ira pas pour programme Eurofighter ! Bref pour se tirer une balle dans le pied, il existe pire que nous !
    2 points
×
×
  • Create New...