Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 08/08/2022 in all areas

  1. Je suis d'accord, si les russes avaient gagné, ils n'auraient pas eu de défaite
    22 points
  2. Non mais pour les négociations il fournit la vaseline, l'occident qu'il adore et les Ukrainiens ces "petits russes" qu'il semble traiter avec énormément de considération n'ont plus qu'à baisser leur froc et se pencher en avant. Poutine refuse une chose retirer ses troupes et sa chair à canon d'Ukraine, tout commence là Je veux bien que beaucoup ici soient taxés d'anti-Poutine primaires ... mais avant de dérouler à l'opposé sur un anti-américanisme tout aussi primaire et de se complaire dans le "European bashing" très à la mode au sein de nos extrêmes il serait peut-être bon de se documenter sérieusement sur les motivations de VVP, sur sa vision de l'occident et de se rappeler ce qu'il est en train de faire subir à ses opposants au sein de leur propre pays. On est sur la scène internationale, pas dans la cours de l'école, le "c'est ki ka komencé" n'a pas court ici. En revanche on sait qui a envahi qui et ceci est peut-être une ligne rouge. Que Poutine du fond de sa paranoïa considère la Russie menacée peut-être, avait-il raison ? il est permis d'en douter tout comme on peut douter que l'invasion ait été inévitable. En revanche ce qui est incontestable c'est que ce sont les Russes qui sont en train de dévaster une partie de l'Ukraine et pas l'inverse, c'est l'autoritarisme du Kremlin qui muselle et emprisonne pas les occidentaux ou les Ukrainiens. Une fois de plus un grand leader a voulu jouer en tablant sur la pusillanimité de ses "adversaires" et leur mollesse, pensant rafler la mise à peu de frais. Badaboum une fois de plus le grand Yaka s'est trompé et impose au monde aujourd'hui les conséquences de ses actions. Zut Poutine n'a pas l'impunité, c'est emm...
    22 points
  3. Bonsoir, j'ai écouté les derniers podcasts de Mike Kofman : Ici : https://podcasts.apple.com/gb/podcast/slicing-the-sausage-ukraines-upcoming-counteroffensive/id1614010500?i=1000574894663 et là https://warontherocks.com/2022/07/ukraines-window-of-opportunity/ et là https://warontherocks.com/2022/08/great-expectations-the-next-phase-of-the-russo-ukrainian-war/ Le premier en présence de Sergii Grabskyi, colonel de réserve de l'armée ukrainienne (opérations au Kosovo et en Irak). Interview du 3 Aout. Grabskyi apparemment commente la guerre sur des média ukraineins, n'est plus d'active, mais a de nombreux amis dans l'armée ukrainienne qu'i questionne. En bref : Sergii Grabskyi : Sur le début de la guerre les renseignements Ukrainiens avaient conclu à une offensive sur le Donbass uniquement, en pensant que les forces aen Bielorussie et en Crimée ètaient la uniquement pour occuper des troupes ukrainiennes Selon tous les critères de la tactique et de la stratégie ex-soviétique (familiers de l'tat major ukrainien) , les préparatifs étaient insuffisants pour permettre une grande offensive (déficit de munitions, de logistique, de nourriture, de structures médicales). Ils anticipaient éventuellement une offensive de large envergure mais pas avant la Paque orthodoxe (24 Avril) à la vue de la vitesse des préparatifs russes. Les frappes russes (avions, missiles) ont largement été inéfficace car les troupes ukrainiennes étaient toutes sur le terrain, en poste de combat, depuis le 15 février (les russes ont frappé des bases vides). Les forces de défense territoriales ont été essentiellement à la manoeuvre autour de Kiev. . La défense territoriale a seulement commencée à être créée au 15 Janvier mais leur dotation en ATGMs étaient excellente : en moyenne 11 ATGMs pour des pelotons de 27 personnes. ce sont essentiellement eux qui ont arrêté les compagnies blindées russes. Grabskyi confirme que le changement de culture de l'armée ukrainienne a été fort : chaque brigade (infanterie, infanterie mécanisée, artillerie) a reçu au moins trois sessions de 2 mois de formation par les US/Brits depuis 2015 + Etat major. Seule l'armée de l'air a été à l'écart de ce 'formatage ' en raison de sa faiblesse. Selon Grabskyi : la culture défensive ukrainienne est excellente. Il y aurait une forme de 'défense de manoeuvre' qui aurait permis d'interdire toute percée russe : à chaque tentative de ^percée, les russes se seriant trouvés face à de nouvelle lignes de défense et n'auraient jamais pu s'engouffrer dans des espaces vides. Sur l'offensive du Donbass Grabbskyi confirme que la russie est incapable d'opérations offesnives militaires combinées, et que de nombreuses pertes de soldats mobilisés de la DPR/LPR auraient été dues à du friendly fire car les forces de reconnaissnce LPR/DPR se voyaient bomabrdés par l'artillerie russes des qu'elles avient identifié des objectifs alors qu'elle les avaient engagés sans avoir reçu l'ordre de se replier. Il évoque un montant de pertes de 55%% dans ces unités LPR/DPR. Grabskyi évoque le chiffre de 8000 prisonniers ukrainiens contre seulement 900 prisonniers russes. Grabskyi et M Kofman s'accordent pour dire que l'Ukraine dispose d'une étroite fenêtre d'opportunités car les forces russes ont du mal à se reconstituer mais le temps ne jouera focément très longtemps pour l'ukraine car la russie est en train de ré-institutionnaliser le recrutement et la formation de recrues (après avoir pillé les centres de formation) et dispose de matériel en cours de déstockage et de munitions en quantité. Par ailleurs à poartir de Septembre ils peuvent décréter de nouvelles républiques autonomes dans le Sud et à Kherson et mobiliser es jeunes de ces régions. Le risque que la russie court à propos du recrutement est que les premiers contrats courts vont arriver à échéance (3 mois ou 6 mois) et les contractuels ne vont pas rempiler. Selon M Kofman, d'ailleurs, la russie ne relève pas ses troupes non seulement car elle manque de ressources, mais aussi parcequ'elle serait confrontée à des vagues massives de démissions (les soldtas contractuels peuvent démissionner dans le cadre d'une 'opération militaire spéciale). nfin l'Ukraine doit rassurer ses alliés avant l'hiver. Sur la contre offensive : Kofman indique ses doutes sur les troupes résiduelles ukrainiennes en indiquant que ce sont toujours les mêmes untés ukrainiennes qui ont porté les contre offensives et que l'attrition en soldats entrainés ukrainiens doit être forte. Selon Grabskyi il y a encore suffisemment de militaires Ukrainiens formés pour mener une telle offensive . Selon Grabskyi, l'attrition des forces unkrainiennes dans le Donbass a été portée par des batailloons de marche des forces de défense territoriales dont les pertes ont été terribles (il évoque une compagnie commandée par un officier de sa connaissance qui n'aurait ramené que 14 soldats sur un éffectif initial de 67). Mais selon lui l'armée ukrainienne est inacapable aussi d'actions offensies de grande envergure basées sur des opérations combinbées. Depuis 1992, l'armée ukrainienne n'a jamais fait d'exercice militaire offensif et est autant incapble d'oparations combinées que l'armée russse.L'Ukraine clairement ne sait pas mener d'offensive d'envergure. Selon Grabskyi, l'offensive ukrainienne se ferait sous la forme de 'découpe de tranches de saucisson' : Scénario offensif plausible : - attaque sur le front de Kherson (sous une forme potentiellement 'incrémentale'. C'est la première tranche de saucisson. Des lors les ukrainens seraint dans l'incapacité de franchir le Dniepr. - une fois Kherson repris, interdiction 'par le feu' de la logistique entre la crimée et le sud par Himars. - Puis offesnive depuis Zaporijia en s'appuyant sur un mouvement de résistance trsè actid autour de Mélitopol pour rejoindre la mer d'Azov et couper le corridor terrestre avec la Crimée. C'est la seconde tranche de saucisson. Kofman indique que selon lui la reprise de Kherson n'est pas nécéssaire pour interdire par le feu la logistique depuis la crimée : des Himars 300Km peuvent faire le boulot. Grabskyi en doute : pour lui les S300 - S400 pourraient intecepter les roquettes longue distance (RETEX Ukraineien?) alors qu'il est clair que jusqu'à 80 Km les russes ne savent pas intercepter. Enfin la capacités offesnive ukrianienne est entravée par un manque encore important d'artillerie, mais surtout d'IFVs et de transports de troupes blindés. Enfi la situation deveint plus compliquée : il y avait uniquement 7 à 10 BTGs russes sur place (effectif ^pour lequel Grabskyi estime qu'une offensive est jouable) , mais depuis quelques jours plutôt 20 à 25000 soldats (beaucoup plus délicat). Enfin les dernières atrocités opérées sur les prisonniers ukrainens (je passe les détails) seraient contre-productives : les soldats ukrainiens envisageraient dorénavant très difficilement de se rendre... Voila!
    19 points
  4. Tu sais, à force de dire "Je suis neutre" "Je prône la désescalade" "Je n'ai pas de religion" pour tenter de faire passer une pseudo impartialité sur ce conflit, ça ne fonctionne absolument pas, personne ici n'est dupe.
    17 points
  5. Justement ! On y arrive ! Voilà le dialogue entre Trappier et Schoelhor en exclusivité sur la suite des négociations du SCAF en octobre . C'est du lourd ! Trappier Eric : J'ai enfin trouvé la solution qui pourra tous nous satisfaire ! Et qui nous permettra d'avancer dans le SCAF Airbus... Michael Schoellhorn : Gut ! Je t'écoute ! Alors Tu me lâches les commandes de vol du SCAF ? Trapier : Oui ! Tu prends les commande de vol car AIRBUS DS est une grande entreprise et nous sommes confiant aux capacités industrielles de Airbus DS ! Schoellhorn : Schon ! Tu me laisses l'interface Homme-Machine aussi alors ? Trappier : Oui ! Vous prenez l'interface Homme-Machine car AIRBUS DS est une grande entreprise et nous sommes confiant aux capacités industrielles de Airbus DS ! Schoellhorn : Sehr Schön ! Tu me laisses aussi la furtivité ? (Michael pousse son avantage jusqu'au bout ) Trappier : Oui ! Vous prenez en charge la furtivité car AIRBUS DS est une grande entreprise et nous sommes confiant aux capacités industrielles de Airbus DS ! Schoellhorn : Sher Schon ! Tu me laisses le développement du moteur partie froide et chaude et on s'inspire de l'EJ2000 de Roll Royce ? (je pousse mon avantage jusqu'au bout ) Trappier : Oui ! Vous prenez en charge le développement du moteur du NGF car MTU est une grande entreprise et nous sommes confiant aux capacités industrielles de MTU ! SAFRAN y apportera la contribution que vous désirez , c'est MTU qui décidera de tout ! Schoellhorn : Et je continue à prendre en charge tout les autres pilliers du programme SCAF ? Remote carrière , CLOUD, senseurs etc.. Trappier : Oui biensur ! vous garderez la maitrise d'ouvrage des autres pilliers , Dassault, THALES, SAFRAN, MDSBA seront là pour accompagner ... Schoellhorn : Et donc vous me confiez la conception et la mise en oeuvre du démonstrateur !??? Trappier : Oui biensur ! Vous concevrez le démonstrateur car Airbus DS est une grande entreprise et nous sommes confiant aux capacités industrielles de Airbus DS ! Schoellhorn : Je suis heureux que vous voyez enfin la réalité des choses et la reconnaissance de notre savoir faire... Trappier : Mais Dassault, Thales , SAFRAN sont très honorés de travailler et de collaborer pour un groupe aussi prestigieux que Airbus DS afin de pouvoir réaliser le SCAF AIRBUS DS... Nous feront tout pour satisfaire les demandes et les exigences de notre client AIRBUS DS. Schoellhorn : Voyons Eric..... Ne soyez pas si modeste ...nous sommes partenaires sur ce projet ... Trappier : Oui partenaires si vous vous voulez ... Mais je suis surtout votre prestataire industriel pour le programme SCAF Airbus DS Schoenhorn : Oui mais pourquoi insister sur le mot SCAF AIRBUS DS ....Ce sera le SCAF de Airbus DS et de Dassault !... On est bien associé ?? N'est ce pas ? Trappier : Oui, mais c'est bien le SCAF Airbus DS : vous êtes le client donc le programme que vous déciderez ce que vous voudrez pour l'appelation... Mais pour nous ,ce sera SCAF AIRBUS DS ! ! Mais pas d'inquiétude , nous sommes très honorés de participer à ce grand projet novateur et ambitieux... peu importe que notre nom ne soit pas mis en valeur.. Schoenhorn : Vous nous faites trop de flatteries Eric ! :) Trappier : Mais les désirs et la réussite de nos clients sont la garanties de notre développment et de notre croissance ! Schoenhorn : Et donc votre gouvernement et votre parlement sont donc d'accord avec tout les compromis que vous venez de faire ... ? Trappier : Notre gouvernement nous a dit d'aider notre partenaire du mieux que l'on pouvait et de donner un coup de main au SCAF Airbus... car la collaboration européenne, plus on est nombreux , plus on est solidaire et plus on est plus fort .... tout ça... Schoenhorn : Euh....Je comprend pas.... Vous insinuez que votre gouvernement ne veut plus financer le SCAF ? Trappier : Si si ! Notre gouvernement nous a dit de faire un "petit" SCAF de rien du tout mais uniquement entre français : le Rafale NG et le Neuron XL . Le fameux plan B... Petit projet sans intérêt ... Mais comme nous sommes des gens généreux et plein de ressources, nous sommes prêt à collaborer et vendre notre capacité industrielle pour vous aider à réaliser votre SCAF selon vos conditions : Vous allez avoir le plus beau SCAF Airbus DS qui n'ai jamais existé et on fera tout comme vous dites ! Schoenhorn : Mais je ne comprend plus trop ! Donc Combien vous allez mettre vous et votre gouvernement sur le SCAF en collaboration ensemble ? Trappier : Le gouvernement français mettra 0 euros et nous les entreprises partenaires , bah on ne vas pas mettre de rond non plus, on attend juste de savoir combien on va récuperer en contrat sur les 100 milliards d'euros que le Bundestag vous a promis . Biensur, notre collaboration sera totale et nous sommes honorés de vous aider ! Vive l'europe de la défense ! Viva Deutschland ! VIVE les 100 MILLIARDS ! Schoenborn : Tu te fous de ma gueule Eric ! Trappier : PAs du tout ! Vous voulez diriger le SCAF à vos conditions bah dans ce cas le Bundestag vas devoir le payer..... ENTIEREMENT :) . Et vous aurez un SCAF 100% AIRBUS ! Et Michael , Ou tu vas ? Ne claque pas la porte ! On est tes collaborateurs ! On est là pour t'aider ! Reviens !!!!!
    15 points
  6. Outre la corruption, ce qui faut beaucoup de mal à l'armée russe est aussi le manque de priorisation. La Russie poursuit beaucoup de programmes simultanément, avec une emphase mise sur les armes "nobles" et qui possèdent une forte valeur symbolique. Sa marine, notamment, a fait l'objet de beaucoup de soins et mobilise plus de ressource que son armée de terre, sans que cela semble très cohérent avec les objectifs géopolitiques poursuivis par la Russie. Quel sens y a-t-il par exemple à vouloir à tout pris réparer à (très) grand frais, un navire comme le Kouznetsov alors même que sa valeur militaire est très limitée. Plus généralement, quel intérêt de maintenir une très grosse marine quand son seul adversaire (l'OTAN) restera toujours infiniment supérieur ? C'est un peu comme la Kaiserliche Marine entre 1900 et 1914 : En dépit d'investissements massifs, elle n'a jamais pu concurrencer sérieusement la Royal Navy et son impact sur la WW1 a été globalement insignifiant. L'Allemagne aurait sans doute mieux fait d'accepter la domination britannique sur les mers et de rediriger ces ressources sur son armée de terre. On peut aussi parler de l'aviation russe. Ils sont en train de relancer à grand frais la fabrication du Tu-160 Blackjack. Le bombardier stratégique, c'est classe, c'est beau, ça fait bien lors des défilés. Mais quelle est la pertinence réelle d'un bombardier non furtif à l'heure des missiles stratégique, des armes hypersoniques et des systèmes SAM de plus en plus évolués ? On peut s'interroger. Surtout : est-ce vraiment la priorité quand on voit la prestation des VVS en Ukraine ? Ne faudrait il pas investir plutôt dans la formation des pilotes, dans la coordination sol-air ou dans l'achat de munitions de précisions plutôt que de relancer à grand frais la production de bombardiers probablement déjà obsolètes en terme de doctrine d'emploi ?
    14 points
  7. Si la Russie visait la désescalade, alors de deux choses l'une : Soit, elle limiterait ses actions aux zones contestées de DNR et LNR pour manifester des objectifs très limités, signifiant une volonté de ne pas engager d'engrenage dangereux. Soit, elle aurait déjà lancé une frappe nucléaire "de désescalade" contre un objectif Ukrainien limité comme le permet leur doctrine d'emploi des armes spéciales. Partant de là, aucune des deux options n'ayant été exercées, la Russie n'est pas dans une voie de désescalade. L'Ukraine, quant à elle, peut elle amorcer une désescalade sans que cela soit considéré comme une défaite ? J'en doute. La désescalade peut difficilement venir de celui qui est agressé. Je te marave la g***le, je te pique ton téléphone portable, et t'es gentil de désescalader, s'il te plait, tu cries moins fort, j'arrêterai de te tabasser. Je crois même que, soumis au biais des coûts irrécupérable, aucun des deux ne voudra que ses pertes soient des pertes "pour rien". Il n'y aura donc pas de désescalade, ni d'un côté, ni de l'autre. Ce n'est pas une raison pour faire monter la tension et augmenter le risque d'escalade, mais pour autant, plus le temps passe, et plus les mises augmentent.
    14 points
  8. Si ce n’est plus. J’ai fait une note récapitulative du coût de la plupart des programmes d’avions de combat en me servant des données récoltées ici qui sont foisonnantes (Cours des comptes, rapports sénatoriaux pour la France, NAO, Chambres des communes, fuites des rapports d’évaluation, données constructeurs etc…) Je suis assez fier de ce travail qui représente de façon factuelle et absolument non biaisée le coût de chaque programme. Rafale : Cher mais bien parce que Dassault donc moins cher et mieux que ses concurrents. EF : Plus cher que Rafale et vraiment moins bien. Mauvaise affaire. Gripen : soit disant pas cher, mais au final cher pour ce que c’est. F35 : Hors de prix et en plus moche. Plus cher que tout et ne fait toujours pas ce pourquoi il est marketé. J’ai fait un signalement à la répression des fraudes. SH18 : Cher mais comme ses emports sont orientés à 3 degrés de son axe longitudinal : pénalité devient très cher pour cause d’aéro pourrie. Flanker family : de raisonnable à cher à mesure que sa consommation de toner augmente. Et puis à l’heure du digitale qui a encore besoin d’une photocopieuse ?
    13 points
  9. Tu vois c'est peut-être ça qui me les brise sévèrement dans ce sujet: j'ai bien précisé que c'est leur intention (et souligné en plus). Comment ils vont le concrétiser? Est-ce qu'ils vont le concrétiser? Sous quelle forme? Ce sont des questions dont eux seuls disposent (ou non) des réponses. Donc inutile de jouer l'ironie, personne ici n'a de réponses à apporter. Idem en ce qui concerne les images de l'attaque sur la base. Je sais que c'est "trop cool, les russes se prennent une claque: bien fait pour vos gueules les orcs!" mais au final, on sait quoi? Ca a pété? Oui. Quelles pertes? Un Su-24(M) documenté pour l'instant. Base détruite? Non. Piste utilisable? Oui (tout ou partie). Etc... Ce serait bien d'attendre d'avoir "un peu d'infos concrètes et vérifiables" avant d'extrapoler des poncifs genre "Le dispositif russe va être sérieusement affecté dans la zone". Si la piste est encore utilisable ainsi qu'une partie des installations: on poussera les carcasses sur le côté et d'autres avions viendront prendre place hein. Dans le cas inverse, ce sera une réduction d'efficacité (temporaire? Définitive? Encore une fois il faudra voir l'étendue des dégâts) ainsi qu'une réorganisation possible du fonctionnement dans la zone. Après vu les bases disponibles dans le coin, je ne m'inquiète pas franchement pour les capacités russes "locales". Dans le même registre, je ne parle même pas des mecs qui rêvent d'une frappe sur le Pont de Crimée (est-ce qu'elle se justifie ou non? Chacun son opinion sur la question, il y a du pour et du contre à ce sujet): il serait temps que certains réfléchissent un minimum sur leurs propos avant d'en arriver à de tels souhaits. A partir du moment où les mecs en face n'hésitent pas à employer une centrale nucléaire (même les soviets ne l'auraient pas fait!) pour couvrir leurs activités, est-il nécessaire de préciser (manifestement oui) que rien ne les arrêtera quand il s'agira d'être "sale" et "méchant" (et je pense qu'ils ont déjà très largement démontrés qu'en matière de c*nnards, ils sont d'un très haut niveau...!) surtout face à ce qu'ils considèrent comme une infrastructure stratégique? Une base militaire qui se fait dépoter: "c'est le jeu ma pauvre Lucette" et c'est bien joué de la part des ukrainiens, un pont (même s'inscrivant dans le cadre de la logistique russe) aussi symbolique et important (regardez les moyens de défense installés autour!) c'est un TRES sérieux risque d'escalade potentielle qu'il sera "utile" d'évaluer avant d'appuyer sur le bouton... même si l'Oncle Sam a donné son aval à des frappes sur la Crimée. Mais bon, je sais que c'est "unpopular opinion" par ici que de raisonner de la sorte. Et maintenant je vais me reprendre un café
    13 points
  10. Je suis pas sûr pour Hostomel, même à supposer que les russes aient pu rentrer dans Kiev, ça aurait été un très très gros morceau. Rappelez vous les images de civils produisant des cocktails molotov en quantité industrielle, les distributions d'arme dans la rue, ect. Le combo partisan + troupes régulières aurait pu vraiment poser de gros soucis. Les colonnes de véhicules russes annihilées dans Bucha l'auraient été 10km plus loin. Le plan russe reposait sur une saisie éclair de Kiev qui impliquait un effet de sidération et une absence de résistance. Je suis d'avantage d'accord sur Zelenski. Non pas que les ukrainiens se battent pour lui, mais sa fermeté morale et son courage physique ont certainement joué un rôle dans l'absence de flottement en début d'invasion, flottement qui aurait été fatal à l'Ukraine
    12 points
  11. Deux ans ? C'est tout ? T'es là depuis combien de temps toi ? Va faire un tour sur le fil Inde... J'y suis depuis le début. On a tout vu nous. Au moins 3 quinquennats, 5 mindef différents (au moins, car ça a commencé avec Michèle Aliot Marie quand même...). Même le Mindef Indien a eu le temps de mourir avant de voir arriver le premier Rafale dans son pays ! Depuis 2001 qu'ils ont commencé à en parler ! Ils sont arrivé 17 ans plus tard. On a impatiemment attendu une bonne dizaine d'année avant de voir le premier contrat se pointer, puis tout s'est enchainé. Alors deux ans, c'est quoi...
    12 points
  12. Oui c'est la faute des ukrainiens de vouloir se défendre, on connaît la chanson
    12 points
  13. Et donc Le Rafale, n'est pas parfait dans tous les domaines mais il est meilleur que tous les autres et il est non pertinent dans certains domaines futurs mais les upgrades prévus sont là pour le rendre pertinent en temps et en heure.
    11 points
  14. L’armée de l’air Suisse sera à la pointe de l’innovation : -Elle sera la première au monde à rebrander ses escadrons de combat en équipes d’esport. -Une chaîne Twitch entièrement dédiée à la PO sera ouverte. -Elle cessera de coopérer avec l’AAE pour les exercices franco suisses au profit de la team Vitality. -La base aérienne d’Emmen sera reconvertie en parc d’attraction dédiée aux activités de gaming. Les hangars permettront ainsi de créer le plus grand escape game du monde, et la piste sera reconvertie en circuit du karting. Les karts utilisés seront 0 émission et silencieux, car propulsés par les obogs reconvertis des F35 (seul point noir la disponibilité des karts). -Ubisoft et Electronics Arts seront sous traitants rang 1 de la maintenance des systèmes de combat aérien.
    11 points
  15. Je crois que c'est surtout que l'on vit dans le fantasme d'une guerre moderne et propre à l'occidentale où le gagnant est censé écraser son adversaire sans avoir la moindre perte. Sauf qu'en réalité cela ne marche que contre des pays du tiers-monde sous-équipés et sous-entrainés ... Les ukrainiens n'étaient ni sous-équipés, ni sous-entrainés et il n'y avait même pas de réel effets de surprise. C'est un peu ce que l'on voit en ce moment avec les HIMARS et les CAESAR. Certains semblent se dire que si ces équipements ont la moindre perte en face de leurs destructions, c'est qu'ils ne marchent pas comme on les a conçu et que c'est nécessairement une erreur des ukrainiens qui n'ont pas été à la hauteur du matériel exceptionnel qu'on leur a donné. Mais non, dans une guerre contre un adversaire sérieux, il y a des pertes, même avec du bon matos. Si on envoyait des Leclerc ou des M1, le site d'Oryx aurait pleins de jolis photos de carcasses noircis à montrer ...
    11 points
  16. Vous pourriez m'attraper l'infographiste responsable et l'enfermer dans une pièce avec 70 élèves de première section et un lot illimité de crayons de couleur ? Il n'y a rien qui va dans cette illustration. Et je ne parle même pas de l'absence de légende, un crime abominable dans le milieu des cartographes.
    11 points
  17. Alors normalement, ces armes là seront utilisées contre les Russes. Pas contre les Ukrainiens. Après niveau destruction, oui. Du moins sur les territoires occupés par les Russes.
    11 points
  18. Pas réveillé le dimanche ? C'est le pont qui les a intercepté, pas le "système".
    10 points
  19. https://www.blick.ch/ausland/putin-berater-ueber-katastrophalen-zustand-der-russischen-truppen-bei-einem-artillerie-duell-wird-ukraine-uns-wohl-besiegen-id17782066.html Le journaliste russe Piotr Skorobogati s'est entretenu avec Ruslan Puchow* sur la situation de guerre actuelle (rien de bien neuf dans ce qu'il dit mais c'est intéressant de voir ces propos tenus dans une interview pas un tel personnage). *Ruslan Puchow est un analyste russe de la défense et le directeur du Centre d'analyse des stratégies et des technologies, basé à Moscou. Outre son rôle au sein de CAST, M. Pukhov est depuis 2007 membre du Conseil public du ministère russe de la défense, composé de civils et de militaires à la retraite, qui conseille le ministre de la défense sur diverses questions. Il était auparavant directeur exécutif de l'Union russe des armuriers, qui représente les fabricants russes d'armes légères.
    10 points
  20. J'ai vu passer un tweet d'un enregistrement radar ou interferometrique d'un objet volant a Mach 2.5 sur zone Si vrai, pas des FS sauf si les ukrainiens ont distribué des collants bleus et des capes rouges a leurs hommes
    10 points
  21. Dans la doctrine occ, le MBT sert a tuer 1 autre MBT. On a reintroduit que recemment des obus APERS qui fonctionnent plus sur un mode chevrotine. Donc le tir indirect est tres peu mis en avant. Alors qu'effectivement, le MBT dans la doctrine ex PAVA sert surtout de canon d'assaut de rupture. La moitie des obus des Txx sont des HE. D'apres les ukrainiens, ils marchent aussi assez bien en tir direct sur char adverse (optiques, antennes, chenilles foutues, equipage sonnée voir blessé si trappe ouverte)
    10 points
  22. ça ne veut pas dire grand chose Russophile et il faut faire une grande précision dans le contexte. Beaucoup d'Ukrainiens de l'est, et j'en connais un sur Dnipro, se dit Russe. Et il est pas moins Russe depuis le début de l'invasion. Quand il se dit russe, c'est de culture Russe. Comme moi je suis Basque vivant en France. Est-ce que ça fait de lui quelqu'un qui accepte les décisions politiques venant de certains Russes vivant dans un autre pays que le sien ? Non. D'ailleurs il attend impatiemment d'être incorporé pour aller casser du Russe. Un Russe qui veut se battre contre des Russes ? C'est là qu'on voit que le monde bipolaire qu'on tente de nous imposer avec les gentils vs les méchants (j'exagère à peine) n'existe pas et ne nous permet pas de comprendre le monde. Il n'y a que des nuances.
    10 points
  23. Bah oui quoi pourquoi les américains ne laissent ils pas les russes massacrer tranquillement les ukrainiens eux-mêmes ? Avec des raisonnements comme ça, Berlin serait la capitale de l'Europe et on parlerai enfin tous la même langue de l'Atlantique à l'Oural depuis 80 ans
    10 points
  24. La tendance est globalement mauvaise partout, en terme d'accroissement des inégalités, mais il y a quand même une différence de magnitude qu'il ne faut pas éluder. "Les inégalités augmentent partout dans le monde mais dans ce domaine, la Russie, ancienne patrie du socialisme, pourrait bien remporter la palme d’or. Selon un récent rapport de Credit Suisse, 1 % de la population russe concentre 74,5 % des richesses nationales – et 10 % détiennent 89 % des biens. Ces chiffres sont considérablement plus élevés que dans n’importe quelle autre puissance étudiée (38 au total), loin devant les Etats-Unis ou la Chine. « Nulle part ailleurs la richesse n’est à ce point inégalement répartie, et cela a des implications dangereuses pour l’avenir politique de la Russie », relevait, le 3 janvier, le journaliste économique Boris Grozovski dans The Moscow Times." https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/01/14/la-russie-palme-d-or-des-inegalites-extremes_5062695_3234.html
    9 points
  25. Les explications du porte parole de l'armée malienne concernant cette attaque : Petit florilège : « L'attaque est intervenue à une heure inhabituelle, c'était à 15h30 comme ça ». « Ils (les djihadistes) allaient nous faire rééditer notre exploit de Moura en exaction sur les populations » (Il n'a pas l'air de se rendre compte qu'il vient d'avouer publiquement que l'armée malienne a commis des exactions contre des populations civiles). « C'est vrai qu'on a enregistré des morts mais c'était pour éviter qu'il y ait beaucoup de mort civils et que la communauté internationale ou bien les branleurs qui veulent mettre en cause la crédibilité, le professionnalisme de nos forces...». La communauté internationale appréciera d'être assimilé à des « branleurs ».
    9 points
  26. "J'ai l'honneur de vous rendre compte que notre drone a été abattu par une boîte à chaussures."
    9 points
  27. Lesquels ? Just kidding... patapé ! Euh... Pas Taipeh !
    9 points
  28. Je pense que ça arrange tout le monde de laisser les choses en l'état. - Pour les russes mieux vaut la version accident/incompétence, plutôt que "notre DA est nulle / ou nos mesures de sécurité anti infiltrations ont foiré". ça permet politiquement de faire des efforts structurels pour améliorer la sécurité sur leurs bases. Et ça évite de devoir utiliser de précieux missiles contre des cibles sans utilités militaires et d'être encore les bouchers de service, mieux vaut garder ses forces pour remporter le conflit. - Pour l'OTAN éviter l'escalade. - Pour les Ukr, éviter de se prendre une pluie de projectiles sur des objectifs civils. Sur les pertes liées à cette attaque, il faut surtout je pense regarder une fois de plus le personnel humain perdu. Pilotes, techniciens, et autres ... c'est plus grave que les avions ou la piste.
    9 points
  29. Les conditions de négociation publiquement annoncées par différentes autorités russes cela revient à une capitulation ukrainienne... évidement, que faire d'autre si ce n'est escalader ? Tu ne prônes pas la désescalade, tu prônes la position de Moscou...
    9 points
  30. Il faut relire Roger Sauvage, pilote du Normandie Nièmen qui expliquait très bien dans son livre comment les pilotes se partageaient les effets personnels de ceux qui étaient tués ou portés disparus en missions le lendemain même de leur mort. Les gars dont ont parle ne se connaissaient ni d'Eve ni d'Adam quelques jours ou quelques semaines avant ... qu'est-ce que cela peut bien faire de prélever argent et effets personnels sur des cadavres qui de toute manière n'en auront plus besoin. Vous voulez en faire quoi, les mettre au Crédit Municipal, les enterrer avec le proprio dont si cela se trouve on ne connais même pas le vrai nom ? Ces gusses ne sont pas pires ou meilleurs que les autres ... ce sont simplement pour beaucoup des morts ou des estropiés en sursis Il faut essayer de sortir du romantisme des films hollywoodiens, à la guerre moins on a d'amis moins on a de peine quand ils se font tuer. La camaraderie c'est celles des combats, la mort met fin à cela. Relire aussi Cendrars, Junger ou Genevoix ...
    9 points
  31. Je n'ai aucune info terrain ni sur cette situation précise. Mais, des soldats qui récupèrent du matos sur leurs copains dcd ou même blessés, je ne vois pas ce qu'il y a de bien scandaleux, surtout quand on manque de matos... Pour les corps, ils disent qu'ils ont été honorés et incinérés, où est le pb? Le mec dit que les officiers ne les écoutent pas (il se croit où, en assemblée générale? ) qu'ils sont envoyés au casse pipe, etc... Ca doit être l'avis, sur les officiers, de n'importe quel soldat de base confronté à ce type de combat. Ils sont fatigués, ils ont envie de foutre le camp, je ne vois là que du très humain...
    9 points
  32. Retraite et crimes de guerre. Ca et les déclarations de comptoir du style "Poutine l'homme viril qui ne bat jamais en retraite", j'avoue avoir du mal à en rire.
    9 points
  33. Bien d'accord, demander aux opérateurs. (voir la vidéo de "Até" par example). Surtout aux Norvégiens qui ont fait face au CdG... Celà dit sans nier les capacités du macareux moine. Je crois que bcp de gens sont surtout remonté par la mayonnaise EF=Gripen=Rafale=F18 E/F vs l'imbattable 5G (brevets Huawei ;-) ) . Ils sont aussi différents les uns des autres que du F-35. Ce que j'aimerais c'est avoir un avis de pilote d'échange F-35 Rafale (parce que français et parce que le Rafale pratique la fusion de données, y compris entre effecteurs pour les senseurs passifs sur le F4)) ou Gripen (parce que les suédois ont inventé les !fdl). Parce que comparer un F18 C/D à un Rafale, par exemple, c'est comparer une dodge caravan à une viper. (pour plus d'infos voir les essais de Vianney Riller Junior qui a descendu sur un tir à l'aide de capteurs passifs une target dans ses 6 heures sur defesanet, par exemple.) Quand je suis allé sur F-16, ma formation académique m'a poussé à vous fournir toutes les références de ce que je disais. (sous forme académique). Non contents, votre petit troll portugais et quelques autres auraient voulu que je scanne les pages des livres ou de magazine concernées. J'ai été banni alors que je me faisais agonir d'insultes par ce petit con et parce que j'ai dit que j'avais plus confiance dans les connaissances techniques actuelles su NATO SACT qu'en celles d'un ancien pilote (que je respecte beaucoup par ailleurs, la plupart de ses interventions étant instructives et très pertinentes) L'utilisation de l'annulation active a depuis été officiellement confirmée etc. Tu as même eu les réfférences que tu souhaitais (private joke). As tu recherché l'unité sur wiki? ( ) etc. Je crois qu'il y a une confusion qui nous énerve, c'est les teen series = Eurocanards. Ben non. Les teen series n'ont pas de récepteurs interférométriques à 360°, de senseurs optiques +/- 360°, de DIRCM à 360° etc. De ce point de vue, à l'exception de la furtivité de formes, un Rafale (y compris dans son concept) est beaucoup plus proche d'un F-35 (ou d'un EAgle + EWPASS) que d'un F-18 C. Dois je te rappeller que il y a 13 ANS (2009 ATLC), un Rafale a repéré des radars sol air qu'un F16 CJ avait ratés (3 au cours du même vol)? Donc le sentiment anti F-35 bien présent chez nous vien d'une part des difficultés du programme, mais aussi d'autre part de la forme de mépris que l'on ressent injustifiée vis à vis de notre fleuron national. Sur ce Bonne journée
    8 points
  34. Et c'est sorti : https://storage.courtlistener.com/recap/gov.uscourts.flsd.617854/gov.uscourts.flsd.617854.17.0_7.pdf Le mandat, et la liste des trucs saisis par le FBI (qui avait été contresignée par Christina Bobb, l'avocate de Trump, pour ceux qui voudraient croire que le FBI a pris les documents dans leur dos...) Extraits choisis : Visiblement c'est une version où les détails ont été censurés, mais ca en fait des lots de documents confidentiels/secrets/top secrets...
    8 points
  35. C'est la méthode australienne comme cela tu peux à tout instant reconsidérer tes besoins et arrêter les développements dès que tu veux annoncer une grande alliance avec les USA pour l'achat exclusif sur étagère de NGAD.
    8 points
  36. Michel Goya a publié un nouvel article sur son blog (ici) avec une hypothèse très intéressante quant à la suite des combats. Résumé partiel et à grands traits: Selon lui l'offensive russe a atteint son point culminant dans le Donbass et progresse désormais à un rythme très lent. Cela est dû à un très net ralentissement de la cadence de tir de l'artillerie russe qui est causé par deux facteurs potentiels: Les frappes ukrainiennes sur la logistique russe (Himars etc) La source de munitions d'artillerie russe que l'on supposait intarissable ne l'est en fait pas et les artilleurs ne peuvent plus tirer autant qu'avant. Dans le même temps, les Ukrainiens sont manifestement pour le moment incapables de lancer une contre-attaque d'envergure pour reprendre le terrain perdu. Une concentration massive de forces attirerait en effet une forte réaction russe d'envergure de la part des atouts qu'il leur reste et exposerait l'armée ukrainienne à de lourdes pertes. De plus, attaquer les positions russes nécessiterait beaucoup d'effort pour un coût humain et matériel sans doute très important et un résultat sans doute faible sur le plan de l'avancée. D'où une stagnation dans les combats. Chaque camp se rabat sur ce qui est le plus facile à faire et tente de tenir son front en frappant l'ennemi dans la profondeur dans une forme de guerre d'usure. Les Russes lancent de nombreux missiles de croisière (peu fiables mais ô combien nombreux) et utilisent à fond leurs LRM. Les Ukrainiens frappent avec leurs Himars (moins nombreux mais beaucoup plus précis et renseignés par les occidentaux ou la population des territoires occupés restée fidèle) et LRM. Ils peuvent aussi utiliser leurs propres missiles à longue portée ou organiser des raids aéromobiles. Pendant ce temps-là, à l'arrière, chaque camp essaye de (re-)créer une force de combat capable de mettre fin à la fixation des combats pour atteindre ses buts de guerre. Le premier qui y parviendra remportera finalement la victoire. Bon après, ça reste une hypothèse... Quelques points en vrac sinon: On a sous-estimé le nombre de missiles divers et variés que les Russes possédait (ils emploient de plus des vieux missiles navals et anti-aérien si besoin, même s'ils sont moins efficace dans ce rôle secondaire). Ils disposent encore de nombreux lance-roquettes multiples et d'une aviation d'assaut. Pour peu précis qu'ils soient au final, tous ces vecteurs sont disponibles en nombre. Les forces spéciales russes sont très discrètes depuis le début du conflit peut-être à la suite du foirage total de l'assaut initial sur Kiev. Elles sont désormais employées comme infanterie classique, sans doute dans la reconnaissance en profondeur, mais aucune action d'éclat n'est à mettre à leur crédit. Peu d'actions de la part de partisans ukrainiens dans les zones occupées à part quelques frappes ponctuelles. La formation d'une guérilla (pour peu que cela soit possible) pourrait constituer un atout majeur pour Kiev si elle prenait de l'ampleur même si les russe ne manqueraient pas dans ce cas de faire étalage de la violence la plus aveugle en retour envers la population.
    8 points
  37. Témoignage d'un commandant de la DPR sur les assauts et l'emploi de l'artillerie https://wartranslated.com/dpr-commander-khodakovsky-on-the-difference-between-the-work-of-russian-and-ukrainian-artillery/ Traduit avec reverso et j'ai fait quelques modifs pour rendre certaines phrases intelligibles.
    8 points
  38. Je pense que le souci des russes n'est pas tant de manquer d'infanterie d'assaut que la volonté de justement d'éviter des assauts couteux qu'ils ne pourraient pas assumer sur le long terme. La propagande ukrainienne parle sans arrêt quasiment de "vagues humaines" russes se faisant exterminer et d'assauts frontaux mais ce n'est pas la réalité des combats que l'on voit. Ce que l'on voit ce sont des reconnaissances en force avec des petits groupes pour trouver des cibles pour l'artillerie et les chars, pas des combattants en masse recherchant le contact. On ne voit aucune position prise réellement à l'assaut mais des forces russes qui forcent plutôt les ukrainiens à reculer sous la pression de l'artillerie et du débordement de leurs positions qui finissent par devenir intenables. Et de toute évidence, les russes évitent de prendre des positions dominés par le relief mais prennent d'abord le relief. Cela veut dire que la prise de nombreuses villes et villages qui sont souvent en contrebas dans les vallées est assez longue. C'est par exemple ce que l'on a vu a Severodonetsk où les russes ont longtemps refusés de prendre la zone directement le long de la rivière car elle était entièrement dominé par le relief sur l'autre rive. La zone dominée n'a été prise que quand l'autre rive est tombée par une attaque latérale.
    8 points
  39. Un ami, prof d'histoire-géo en lycée, se tue à répéter à ses élèves que "La légende, ce n'est pas qu'une histoire, c'est aussi utile pour la géographie". Je ne suis pas sûr qu'ils gouttent son jeu de mots, ni qu'ils progressent pour sortir de leur pré-délinquance cartographique.
    8 points
  40. Je pose ça ici, car ce n'est pas des nouvelles opérationnelles quotidien. La vidéo d'analyse de Perun de la semaine, à propos de l'emploi des missiles tactiques en Ukraine, sur les 2 camps. Comme toujours, il prend le point de vue de l'analyse de RETEX de défense "professionnel", sans jugement de valeur. C'est un bon briefing avec les infos OSINT fragmentaires actuellement disponibles, mais il manque quelques sources pour certaines affirmations. (longue vidéo de 1h comme d'habitude) Articles que je n'avais pas vu passer: Russie: passage en mode production de guerre de certaines usines de missiles ballistiques/de croisière. https://cepa.org/missed-targets-the-struggles-of-russias-missile-industry/ Les usines Novator, Votkinsk seraient passés en mode 3x8 ... mais selon l'estimation du CEPA, ça n'augmenterait la production que de 20%, suite à des pénuries de personnel qualifié et de composants. (moi je blâme le séchage du mastic ) Ce qui représenterait quelques centaines de missile ... en production annuelle, cad 1 semaine de tir avec les cadences de tir actuelles) La baisse des stocks des missiles modernes tactiques dédiés justifierait l'usage de missiles alternatifs (S300, Oniks, et des vieux AS-4 / Kh-22 des années 60). (Il pourrait y avoir environ 3000 Kh-22 en stock avant guerre) Liste partielle des frappes de Kh-22 https://www.19fortyfive.com/2022/06/why-russia-is-using-old-kh-22-aircraft-carrier-killer-missiles-to-hit-ukraine/ (très imprécis en frappe terrestre, car guidage inertiel pur, sans le recalage radar terminal de la version antinavire : le CEP varie entre 300m et plusieurs km suivant la source... d'où les gros "dommages collatéraux" à répétition )
    8 points
  41. A chaque fois, ça me rappelle cette phrase de Berlinois en 1945 : "les optimistes apprennent l'anglais, les pessimistes le russe".
    8 points
  42. Merde alors, qu'est-ce que j'ai donc fait pendant dix mois habillé en vert contre mon gré avec 99-02 marqué au début de tous les papiers qu'on m'as remis ??? Et pourquoi résonne t-il encore dans mon cortex profond "La deux c'est des boeufs" !
    8 points
  43. Parler du partage nucléaire avec l'Allemagne me parait surréaliste quand on ne sait pas se mettre d'accord sur la gouvernance pour construire un prototype d'avion ....
    7 points
  44. Attention à la consanguinité après une seule génération... les indonésiens sont moins bêtes ils en ont pris 6 d'un coup, à raison de 4 enfants par génération (et oui, à quoi croyez-vous que le terme "4th generation" fait référence?) c'est la garantie d'avoir à terme une famille de 38 Rafale sans qu'il y ait d'endogamie néfaste à la viabilité organique des avions. Et pour les 4 restants je pense qu'ils parient sur le fait que certains auront des jumeaux (chances plus élevées chez les couples de biplaces). On comprend mieux d'où venait le problème avec HAL en Inde: avec 18 avions fait en France, 126 avions au total, il aurait fallu que chaque couple de Rafale fasse 12 enfants viables... (ceci est probablement le message le plus insensé que j'aie jamais posté)
    7 points
  45. Lisse ça reste et restera le truc militaire le plus beau qui ait volé.
    7 points
  46. Le bluff fait partie inhérente de la guerre. Les russes sont c*ns (à leur manière), les ukrainiens également (d'une autre manière) et si les belligérants avaient un peu de bon sens: tout le monde laisserait cette centrale tranquille. Le RBMK est du genre grognon (un peu comme bibi faut croire). Après, les russes veulent cibler (c'est logique) la production énergétique ukrainienne: donc qu'ils essaient de conserver au maximum leur emprise sur cette centrale se comprend. On remarque que tout le monde commence (d'une certaine manière) à arrondir les angles au sujet de Saki, les US s'étant empressés d'annoncer que ce n'est pas leur armement qui a été employé... Qui dit vrai? Qui dit faux? Certainement un peu tout le monde... et je n'ai pas d'éléments permettant d'écrire c'est "le colonel moutarde dans la cuisine avec le chandelier" Certainement pas! Et ce n'est pas non plus ce que j'ai écrit. Comme indiqué plus haut: taper une base militaire russe, un dépôt de munitions ou toute installation en rapport avec les opérations militaires en cours? C'est le jeu ma pauvre Lucette et c'est "de bonne guerre". Mais en ce qui concerne le Pont de Crimée, vu les déclarations russes récentes et anciennes autour de ce dernier ainsi que le dispositif de protection autour de celui-ci: je pense que la réaction serait "beaucoup" plus violente provenant d'un pays que "pas grand chose" semble arrêter. Accessoirement, faut pas non plus oublier qu'une bonne partie des Criméens sont notoirement très heureux de vivre en "Russie"... faire péter le pont qui leur permet de relier rapidement la Russie ne va certainement pas plaider la cause d'un retour à l'Ukraine auprès de ces derniers. Quoi? L'argument ne plaît pas? Désolé, faut penser long terme: les russes se prennent une opposition frontale à Kherson par la population (ce qui est compréhensible et logique vu le comportement de ces derniers) mais je ne suis pas du tout convaincu que les soldats ukrainiens seraient accueillis avec des fleurs et de la vodka en cas de retour à Simferopol...
    7 points
  47. Non pas au même titre. Le nucléaire et le risque associé, tu ne peux pas l'évacuer. Tu ne peux pas combattre depuis l'intérieur de la cuve blindée du réacteur en ayant préalablement stoppé la production et évacuer le combustible. Les infrastructure civiles utilisées pour les opérations sont vides de leurs populations, sauf les irréductibles ayant refusé toute évacuation (et attendant la venue des Russes). Tu reprends le narratif du rapport d'Amnesty très controversé, sur la partialité des sources et le traitement du sujet dans son ensemble. Et tu penses que les Russes eux, en plus d'être l'envahisseur, combattent dans les champs loin de tout le monde pendant que les Ukr se planquent dans des écoles bondés d'enfants ?
    7 points
  48. Selon toute vraisemblance, et à la lumière des enquêtes, il y a bien eu tentative de coup d'Etat. Aucun système démocratique ne peut rationnellement laisser passer cela. On ajoutera qu'il est en outre manifestement parti avec plusieurs caisses de documents officiels qui sont donc légalement propriété d'Etat. Il y a donc détournement ou à tout le moins recel de bien publics qui ont vocation à être récupérés, voire même obstruction à l'action de la Justice.
    7 points
  49. Non il faut que tu documentes tes affirmations, que tu construises un raisonnement et que tu sois un peu moins péremptoire. Les "anti-Poutine primaires" de ce topic, pour reprendre les mots de @pascalont été priés d'élever le niveau général de leur contribution par la modération (sources, raisonnement, éviter les redondances, pratiquer le scepticisme professionnel sur les déclarations des uns et des autres, tolérance envers les opinions contraires des pro Russes etc...), c'est pas pour donner le champ libre aux pigeons pro Russes venus chier sur l'échiquier de cette discussion, renverser les pièces du jeu et s'en aller tranquillement.
    7 points
×
×
  • Create New...