Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ARMEN56

Members
  • Posts

    5,992
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Everything posted by ARMEN56

  1. Ma fille qui vit à Hambourg bien à l'abri j'espère , vient de me faire suivre ceci
  2. j'ai compris que le pont n'avait pas trop été abimé , une "égratignure" ? En cherchant l'épaisseur d'un pont de CVN suis tombé là dessus , si je comprends que c'est épais , voir le ramp strike d'un F14 https://www.quora.com/How-thick-is-a-navy-flight-deck
  3. une torpille d'exercice ( vaut mieux ) , on est prévenu au TUUM ( téléphone sous marin) de mémoire floutée qui remonte à 49 ans https://ph-martin.pagesperso-orange.fr/sous_marin_sirene/index.htm
  4. De mémoire d'ancien DSM d'escorteur rapide , on s'était fait dès fois "allumé" par les 800 tonnes de kéroman lors d'exercice ASM Casex . Quand on ne voit rien sous la couche avec une bathy merdique ....
  5. Coursive centrale porte étanche entre la tranche I et J ; ( pour les non initiés ) nous sommes donc sur l’arrière et on se dirige visiblement vers la zone captas je pense Bv noter le rideau coupe fumées en haut de porte , prêt être déroulé au cas où . Les claquements de porte sont des bruits transitoires rayonnés dans l’eau ils sont non stationnaires et peuvent apparaître sporadiquement ou systématiquement suite à un changement de situation genre prise d’angle de barre aussi . Zone VDS et antenne linéaire que tout le monde connait , « Les FREMM utilisent le système Captas 4, installé sous la plateforme hélicoptère. Présenté comme un outil de supériorité acoustique contre les sous-marins, ce VDS, capable de plonger à 700 mètres de profondeur, émet des ondes actives à très basse fréquence sur de longues portées. Il est composé de quatre anneaux en céramique intégrés à un corps remorqué. S’y ajoute, pour l’écoute, une antenne linéaire déployée indépendamment. Sa grande force est de pouvoir déterminer instantanément d’où proviennent les bruits (bâbord ou tribord), ce qui constitue un atout en haute mer, mais aussi en zone côtière, où le nombre de signaux est très important » Magnifique vue d’ensemble de frégates toutes baptisées dans l’eau bénite du Scorff , dont une FREMM sans brouilleur AH ! @Scarabé
  6. L'Australie déploie des ressources diplomatiques pour lutter contre la "désinformation" chinoise et russe sur l'accord de sous-marin AUKUS L'Australie renforce ses équipes diplomatiques spécialisées à Canberra et à Vienne pour gagner l'acceptation internationale du projet de sous-marin nucléaire AUKUS alors qu'il se prépare à une campagne massive de "désinformation" de la Chine et de la Russie. En septembre de l'année dernière, l'Australie a annoncé un projet controversé d'acquisition de sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre d'un nouveau partenariat de sécurité avec le Royaume-Uni et les États-Unis . Alors que l'accent a été mis sur les défis techniques auxquels est confrontée la proposition ambitieuse, les trois pays AUKUS mesurent maintenant les formidables obstacles réglementaires et géopolitiques auxquels ils sont également confrontés. L'un des principaux champs de bataille diplomatiques sera à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à Vienne, l'organisation intergouvernementale qui travaille à réglementer l'utilisation de l'énergie nucléaire et à limiter le développement des armes nucléaires Test des efforts diplomatiques internationaux Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) a confirmé à l'ABC avoir déployé "plusieurs" personnels supplémentaires pour l'initiative AUKUS, y compris à la mission permanente australienne à Vienne. le DFAT a également renforcé les équipes juridiques et diplomatiques à Canberra qui ont été chargées de faire face aux répercussions juridiques, réglementaires et politiques du projet à l'échelle internationale. La portée et l'ampleur du projet de sous-marins nucléaires allaient toujours imposer de lourdes exigences à la bureaucratie australienne, mais les défis ont été accentués par les relations tendues du gouvernement fédéral avec la Chine . Pékin a déjà furieusement critiqué le projet de sous-marins AUKUS , et les responsables chinois ont clairement indiqué qu'ils feraient tout ce qu'ils pouvaient dans des organisations internationales comme l'AIEA pour le retarder ou le contrecarrer. La Chine dit qu'AUKUS planifie une "violation" du traité de non-prolifération Lors d'une réunion du conseil des gouverneurs de l'AIEA à la fin de l'année dernière, l'ambassadeur de Chine Wang Qun a critiqué les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie au sujet d'AUKUS, déclarant que le projet de sous-marins nucléaires « inciterait les pays de la région à accélérer le développement de leurs capacités militaires, et même chercherait à franchir le seuil nucléaire tout en augmentant le risque de conflits militaires ». Il a également souligné que l'Australie serait le premier État non doté d'armes nucléaires à acquérir des sous-marins à propulsion nucléaire. Cela n'est pas interdit par le traité de non-prolifération nucléaire (TNP), mais M. Wang a déclaré qu'il s'agissait toujours d'une "violation explicite de l'objet et des buts du TNP, au détriment du régime international de non-prolifération". L'ambassadeur a lancé une offre sans précédent lors de la réunion pour établir un "comité spécial" autonome à l'AIEA consacré uniquement à l'examen de l'arrangement AUKUS, et il a déclaré que les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie devraient arrêter complètement le plan jusqu'à ce qu'il ait été examiné de plus près. . La Chine politise la question, selon l'Australie Mais les attaques de la Chine ont suscité une vive réaction du représentant de l'Australie auprès de l'AIEA, Richard Sadleir, qui a déclaré que l'idée d'un "comité spécial" n'était "rien de plus qu'une tentative d'introduire des questions étrangères au mandat technique et juridique de l'AIEA et semble destinée à politiser ce problème". L'ABC a été informé que la Chine avait également fait pression sur d'autres pays pour qu'ils soutiennent sa campagne contre AUKUS à l'AIEA. Et bien que les efforts de la Chine pour établir un comité spécial aient échoué, l'AIEA a décidé de créer un "point à l'ordre du jour" sur l'accord, signe clair qu'elle veut surveiller la mise en œuvre du projet. "Désinformation délibérée" Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Commerce (DFAT) a déclaré à l'ABC: "Il y a eu des erreurs de caractérisation et une désinformation délibérée du partenariat AUKUS et de l'acquisition par l'Australie de sous-marins à propulsion nucléaire armés de manière conventionnelle." "L'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis ont réaffirmé sans équivoque leurs engagements envers leurs obligations respectives en matière de non-prolifération", ont-ils déclaré. "Nous attendons de tous les membres de la communauté internationale qu'ils agissent de manière responsable et s'engagent dans la diffusion précise des informations, et non dans la désinformation ou la mésinformation." Le maître de conférences en relations internationales à l'Université nationale australienne, Ben Zala, a déclaré qu'il était bon de voir le gouvernement fédéral consacrer davantage de ressources à certaines des questions juridiques et réglementaires soulevées par AUKUS. "Compte tenu des problèmes que cela pose au régime de non-prolifération et de l'importance que nous accordons au maintien du régime intact, il est vraiment bienvenu de voir l'Australie reconnaître les défis que pose ce nouvel arrangement et y consacrer de véritables ressources", a-t-il déclaré au ABC. "Il va falloir une réflexion créative pour déterminer comment nous pouvons trouver un nouvel arrangement avec l'AIEA et donner aux autres États l'assurance que nous ne sapons pas trop le régime. Et la seule façon d'y parvenir est de consacrer plus de temps et d'efforts et des ressources là-dedans." Mais le Dr Zala a déclaré que les sous-marins à propulsion nucléaire posaient des défis uniques aux garanties internationales parce qu'ils étaient furtifs par nature, ce qui créait des "problèmes évidents" en matière d'inspection de contrôle des matières nucléaires. Le fait que l'Australie serait le premier État non doté d'armes nucléaires à développer des sous-marins à propulsion nucléaire pourrait également créer un précédent inquiétant, a-t-il soutenu. "Nous avons un peu ouvert la porte à coups de pied", a-t-il déclaré. "La question est donc la suivante : l'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis peuvent-ils trouver une sorte d'arrangement avec l'AIEA qui rende difficile le détournement de ce matériel vers un programme d'armement, et qui offre au moins un certain degré de surveillance et de responsabilité afin qu'il puisse ne sera-t-il pas imité dans d'autres cas ? » AUKUS pose des questions juridiques «complexes» Le directeur général de l'AIEA, Rafael Grossi, a déjà prévenu que le projet de sous-marins nucléaires AUKUS serait le "premier du genre" et poserait des questions réglementaires "très complexes" à l'AIEA. "Nous ne devrions pas nous leurrer à ce sujet. Ce n'est pas une chose simple", a-t-il déclaré au Stimson Center en octobre dernier. "Nous avons un groupe d'experts, certains de mes meilleurs inspecteurs des garanties et certains de mes meilleurs experts juridiques, qui travaillent déjà là-dessus." "Donc, quand ils viendront [à nous], nous aurons un certain nombre de questions et un certain nombre de demandes." https://www.abc.net.au/news/2022-02-11/diplomatic-resources-to-fight-chinese-and-russian-disinformation/100821770 https://www.abc.net.au/news/2022-02-11/diplomatic-resources-to-fight-chinese-and-russian-disinformation/100821770
  7. https://www.linkedin.com/posts/chantiers-atlantique_la-france-en-vrai-chantiers-de-latlantique-activity-6896489890591207424-bd7h/
  8. On est en plein délire ....non ? Un design superstructure mi Zumwalt mi kiosque de soum , il ne plonge pas dés fois ? ....je déconne un coup de la TAG un coup du diesel codad Et le coup de grace pour faire plaisir à @Fusilier ; une étrave inversée
  9. "Le Goff" veut dire "forgeron" bref un petit gars du pays qui a fait son chemin avec son accent "armoricain" Et pour l'encourager , un petit coup de biniou du Bagad au Fort Bloqué ....
  10. La fonction ravitaillement en vol ; Helicopter in-flight refuelling (HIFR) au stanag est optionnelle La manche est spécifique avec coude rigide fixée au point d’attache pont à la marque H , le tout avec un raccord fusible dès fois que l’hélico dévie de son stationnaire ( coup de vent ) ... http://www.artidenizcilik.com/images/galeri/2fd10f9b80c74c719600f60e402ede25_307201512452660.pdf https://www.yeomanmarine.com/images/HIFR-Oct2011-1.pdf https://man.fas.org/dod-101/navy/docs/swos/deck/STU15~2.html Sur FLF et FS on avait 40 à 50 t de TR5 , alors sur une barcasse censée recevoir le V22 ce serait bien plus sachant qu’on peut aussi faire le plein hélico posé
  11. Oui pour BRF on en parlait ici ..................tu disais TMS http://www.air-defense.net/forum/topic/12382-bâtiment-ravitailleur-descadre-flotlog-vulcano-bâtiments-ravitailleurs-de-force-brf/page/26/#comment-1428022 Sur BPC on a que le spot n°1 dédié au gros hélicos ( pont renforcé) , les contraintes du V22 sont les points chauds aux posés et les dispositions constructives adaptées ; revêtement de pont ( sachant que ça diffuse par conduction ) , isolation ….etc , l’USNAvy à fait des tests en tout genres sur leurs barcasses ad hoc V22 sur plateforme de taille ok , mais les flight deck des frégates/destroyers sont ils adaptés à ce type d’engin , nos ponts sont calculés pour du 13 tonnes
  12. J’ai un vieux MALTEBRUN de 1835 dans mes rayonnages qui cause de cette région là ............
  13. On maille et on échantillonne le flight deck en scénario posé violent limite crash pour les 10 tonnes, V22 c’est 24 tonnes full , non ? …….. Ou alors deux thruster pour le DP ?......... https://www.militaryaerospace.com/computers/article/16714097/dynamic-positioning-dp-market-for-surface-ship-navigation-to-hit-148-billion-by-2020
  14. donc j'ai dit une bêtise .....désolé
  15. Et dire que nos FLF de Taiwan sont rang 1 devant les 055 d'en face ....
  16. ..tin , j'avais la forme , serais bien incapable de produire la même chose aujourd'hui .... Me semble que j'avais dit aussi que les bouilleurs étaient gérés en pool ..
  17. Super intéressant , à croiser avec l'historique de "Penhouet" que j'ai posté au mois de décembre dernier cf page 4
  18. l'autre bord pareil
  19. bah oui .... Vu l’orientation du jet traversant les raquettes , c’était ma perception d’une trajectographie gaz anormale bref d’’une percussion de l'arrondi avec forcement un posé déviant interdisant une prise de brins puis direction baille …
  20. Il était une fois des PA à Brest , pardonnez le souk https://i.goopics.net/jngqma.jpg pas certain que ce soit Brest sur celle du dessous ?
  21. Nous aurions aimé qu'il soit présent au G20 G7 pour détecter le "coup de grisou" de la mi septembre , MAIS consigne de la triplette de fonctionner en mode silence , pas de fuite , souriez , souriez souriez ....
  22. J'avais oublié que PJ était Mindef à ctépoque là Derrière les cheveux blancs du DGA Yves Sillard
  23. C'est nouveau çà vient de sortir ==> [ ] bannette
×
×
  • Create New...