Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

olivier lsb

Members
  • Posts

    3,194
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    44

Everything posted by olivier lsb

  1. Je passe outre la poche de Kaliningrad, mais pour le reste, la symétrie avec notre intervention au Sahel est pas idiote et on devrait y réfléchir à deux fois, au risque de faire imploser l'UE, avant d'aller préparer de nouvelles leçons de géopolitiques à nos amis d'Europe centrale, qui avaient vu juste sur toute la ligne depuis des années: On est intervenu à la demande du Mali pour contrer les Jihadistes alliés aux Touaregs, sans demander permission à quiconque dans l'UE, puis on a essayé graduellement de mouiller des pays Européens pour partager l'effort de guerre, au motif que le contrôle, la stabilité de la zone étaient dans les intérêts régaliens de l'UE, notamment pour mieux maitriser les flux migratoires et donc la sécurité des Européens. Dont acte, je ne le discute pas. Prenez la Pologne qui a quasiment la première armée de terre d'Europe (ça donne des arguments), remplacez "Mali" par "Ukraine", "Jihadistes / Touaregs" par "Russie / Wagner" et "intérêts régaliens Européens" par "intérêts régaliens Européens", et vous avez notre narratif repris et recyclé par bon nombre de pays d'Europe centrale. Evidemment, le paramètre puissance de l'adversaire diffère sensiblement dans la situation actuelle, par rapport aux jihadistes de l'époque.... Est-ce que ça rend le raisonnement différent pour autant ? Non, juste politiquement plus sensible, et ce n'est certes pas qu'un détail. J'ajouterais avec une pointe de perfidie assumée, que vue la force morale et la résistance Ukrainienne, comparativement à la Malienne à l'époque, les jihadistes et Touaregs se trouveraient rétrospectivement presque plus légitimes sur leurs prétentions sahéliennes que ne l'est la Russie aujourd'hui sur l'Ukraine.
  2. Ce qui revient donc à demander dans le fond l'avis de papa Scholz, et pourquoi diable insiste-il autant pour que les US fassent une livraison préalable ? Je crois que les US ont largement démontré leur volonté de soutien militaire conventionnel à l'Ukraine, ils progressent en fonction de leur agenda et d'une coordination avec la Chine. Mais leur demander de s'engager préalablement à des livraisons de M1, c'est vraiment mesquin et petit compte tenu de l'aide déjà fournie. Par ailleurs, ce n'est pas comme si l'Allemagne n'était pas dans l'OTAN et qu'ils étaient parfaitement couverts par le parapluie conventionnel des US. Je ne parlerais même pas des parapluies nucléaires US et FR, dont on a élargi pour ce dernier, la définition à des intérêts également Européens (le débat reste encore toutefois en cours). On savait les Allemands averses au risque par nature, mais on a le sentiment que c'est bien trop instrumentalisé pour que ce soit parfaitement sincère.
  3. Naturlich ! C'est même surtout çà l'enjeu: on comprend bien ensuite que le 2e palier aux livraisons de Léo, c'est pour l'Allemagne d'éviter de taper dans les stocks Allemands et autant que faire se peut, de mettre à contribution ceux des autres alliés. C'est une histoire sans fin.
  4. Visiblement, les journalistes (déjà spécialisés sur le conflit) du Monde musclent leur jeu et c'est assez inattendu, mais je n'avais encore jamais lu avec ce niveau de détails, sur les nouvelles tactiques Russes employées à Bakhmout. C'est en gras dans l'article. https://www.lemonde.fr/international/article/2023/01/11/guerre-en-ukraine-les-forces-russes-changent-de-tactique-et-s-emparent-de-la-ville-de-soledar_6157381_3210.html
  5. Et ça donne quoi la charge explo d'une GLSDM par rapport à la roquette M31 ?
  6. C'est quoi ton avis, concernant cette position de Scholz ? Ca ressemble à une n-ième mauvaise raison vu de loin. Est-ce réellement son objectif de parvenir à des livraisons conjointes avec les US, ou est-ce l'habillage formel et diplomatique d'une manœuvre dilatoire. Pour gagner du temps et repousser autant que possible (pour quelle raison ?) le moment ou il faudra bien en livrer ? Scholz espère-t-il retirer un quelconque bénéfice de sa position à contre courant ? Ou est-il dans une impasse politique, dont il ne sait comment se sortir ?
  7. On va manquer de gaz, épisode 37: En fait on va devoir vider un peu les réservoirs à cause de trop-plein... https://www.lemonde.fr/planete/article/2023/01/18/historiquement-pleins-les-stocks-de-gaz-francais-vont-devoir-etre-un-peu-vides_6158328_3244.html
  8. Celle-là, je l'attendais mais je l'ai aussi un peu cherché... Essayons quand même de se recentrer un peu !
  9. Striker et GLSDB seraient au programme du prochain paquet d'aide militaire US https://www.politico.com/news/2023/01/18/major-military-package-ukraine-russia-00078331
  10. 200 sénateurs Canadiens pour l'Ukraine. Excalibur, coup parfait J'espère qu'on en profitera pour accélérer la mise en production du Katana, car le concept semble très pertinent dans le conflit actuel, et devrait le rester encore un certain temps.
  11. J'ai cru bon de le préciser car il y a seulement quelques pages, ça ne paraissait pas évident pour tout le monde que la Russie emploie des MdC pour viser délibérément des objectifs civils (et je ne dis pas "exclusivement", des objectifs et civils et militaires pouvant être désignés en conjonction, dans un tout stratégique cohérent, à défaut d'être pertinent).
  12. C'est plausible, mais j'y crois personnellement assez peu, le temps faisant son œuvre. Si le doute était encore permis le 24 février, puis après le retrait de Kiev, je pense que plus grand monde parmi les décideurs ne peut encore sérieusement avoir d'illusions au sujet de VVP. Toutefois ça n'explique pas pourquoi les comportements restent timorés, enfin surtout celui des allemands. AMHA, nous n'avons pas idée du niveau de penetration des russes dans nos systèmes politiques : financement de partis, corruption, kompromat et j'en passe. Je n'explique pas autrement la position de Scholz. Sous le 5e République, c'est difficile d'imaginer les effets d'une corruption généralisée et diffuse car les pouvoirs sont très concentrés au niveau du PR, donc ça va simplement se résumer à une question de confiance envers le PR élu. ça a tendance à biaiser notre regard sur la politique de nos voisins, qui est presque exclusivement constituée de démocraties parlementaires, où la construction de coalitions et de consensus est un processus extrêmement long, tortueux, fragile.... et donc pouvant "facilement" faire l'objet d'ingérence par des services compétents. Les russes y sont arrivés aux US avec Trump, et pourrait on penser, une partie de l'establishment républicain. Il n'y a pas de raison de penser que l'Allemagne de North Stream 2 y a échappé, sous une forme ou une autre. J'admets cependant qu'à défaut de preuve, par définition difficile voir impossible à réunir sur ce genre de sujet, je présente un raisonnement un peu par l'absurde.
  13. Je reprenais le propos de Yakovleff, qui détaille bien les raisons (force morale des ukr, résistance vigoureuse actuelle, frontière avec L'UE pour base arrière etc...). J'ai pas réitéré ces raisons, beaucoup ayant vu son intervention chez air et couscous.
  14. Non, et...? Je pourrais dire qu'il y a eu une résistance au Vietnam, en Afghanistan, en Corée, au Sahel, au Sud Soudan. Qu'est ce que j'ai établi comme fait intéressant par comparaison avec la situation en Ukraine en 2022 ? Pas grand chose je pense.
  15. Synthèse du compte rendu d'audition de la commission Défense Nationale de l'AN. Un général, deux colonels, un capitaine de vaisseau. Ce sont surtout les organes représentés qui sont très intéressants: - le CDEC - le CICDE C pour Centre, D pour Doctrine, E pour enseignement ou expérimentation, C pour concept ou commandement. https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/comptes-rendus/cion_def/l16cion_def2223025_compte-rendu#
  16. Je pense que cette 2e offensive Russe a bien plus le potentiel pour réussir que la première et je ne serais pas aussi catégorique que beaucoup de commentateurs sur le sujet. Il a manqué beaucoup d'infanterie aux Russes lors de la première et ils s'étaient créés des monceaux de problèmes logistiques avec leur empreinte lourdement mécanisée au sol. Une 2e offensive plus légère, avec de larges masses de manœuvre d'infanterie, sans souci aucun pour la vie du soldat, ce pourrait être un facteur de succès tenant effectivement compte des échecs de la première offensive. Faire simple, massif et sans préoccupation des pertes, ça peut donner les moyens d'une certaine créativité militaire. Clairement, vu l'angle très vertical du missile, il ne s'est pas perdu en slalomant entre des immeubles de banlieue à la recherche d'un objectif militaire. Et quand bien même.... Pardon d'enfoncer le clou, mais oui les civils sont ciblés et font partie des objectifs militaires Russes dans ce qui est une guerre totale, depuis longtemps pour les Ukrainiens, de plus en plus pour les Russes.
  17. Tir sur T-90M, on ne voit pas bien ce qui l'a touché mais j'ai lu que ce serait à base d'AT-4
  18. Le point de vue de Yakovleff est des plus intéressants sur ce sujet: il estime que quelque soit l'issue du conflit, sauf peut être s'il est gelé, la Russie s'est condamnée à terme. En cas de victoire, la résistance ne sera pas éliminée et ça sera parti pour des années de Tchéchénie / Afgha, sur une toute autre échelle, ce qui ne manquera pas d'épuiser la Russie. Et en cas de défaite évidemment... Ils se sont tirés une balle tout seul dans le pied: discuter la fin du conflit, en des termes favorables ou pas pour les Russes, sera peu susceptible de leur épargner des années de troubles intérieurs à terme.
  19. L'option 2 avait de l'intérêt non pour les 15 exemplaires en soit, mais pour forcer la main aux Allemands sur les Léo: ce n'aurait pas été juste 15 Leclercs donnés, mais 15 Leclercs + des dizaines de Léo. Politiquement et militairement, le mouvement était pertinent. Pas convaincu dans le contexte désormais que ce genre de mouvement soit désormais de nature à créer une pression nouvelle vis à vis des Allemands. Il y 15 jours en revanche, j'aurais voté pour. L'option 1 reste plus que jamais la plus pertinente pour nous. J'y ajouterais deux options: - les 2000-D-C-09-ESSD car les volumes existent mais sont en fin de vie, les armements restent performants, le potentiel des cellules encore intéressant et pour autant, en cas de perte, on ne craindrait pas trop d'y laisser des technologies sensibles. - Du griffon, car la chaîne existe et tourne à plein régime: les retex seraient surement très intéressants à obtenir en retour et permettre peut être d'envisager une nouvelle évolution à l'occasion d'une 2e tranche, dans le cadre d'un plan plus large de réarmements et de renforcement du secteur médian (même si c'est plus le segment lourd / chenillé qui devrait être renforcé chez nous). Limite peut être, mais je n'ai rien vu de dégradant, dans le contexte du conflit.
  20. Désolé pour le HS, je poste une vidéo"pan pan boum boum" comme dirait @Clairon Switchblade 300, le retour ? Edit: merci pour le partage de l'excellente interview du général yakovleff
  21. Tiens... Kissinger a tourné casaque, une crise de la centaine ? https://www.lemonde.fr/international/live/2023/01/17/guerre-en-ukraine-en-direct-un-conseiller-du-president-ukrainien-presente-sa-demission-apres-une-grave-erreur-concernant-dnipro_6158155_3210.html
  22. Je crois qu'on ne mesure encore pas assez à quel point le conflit aura contribué à la marginalisation presque totale des oligarques et de leurs cohortes de mauvaises pratiques en matière de corruption. Les vieilles rengaines ont toujours la vie dure, mais au même titre que lorsqu'il a fallu économisé l'énergie dans l'UE, on s'est découvert un paquet de marge de manoeuvre, je crois que la société Ukraine a trouvé de multiples ressources en temps de guerre, en mettant de coté les mauvaises pratiques. Tout le monde se surveille et ce qui était toléré à tous les niveaux en temps de paix n'est désormais plus possible en temps de guerre. La ou c'est très intéressant, c'est que je ne suis pas sûr que la Russie ait suivi une évolution comparable. Au contraire pourrait-on dire, avec la privatisation des armées (il n'y a pas que Wagner), c'est la multiplicité des lois et des arbitraires des seigneurs les plus puissants, ce qui ne va pas trop dans le sens d'une baisse de la corruption. Je pense qu'il ne faut pas trop raisonner en termes occidentaux, en temps de paix, sur les conséquences d'un panel hétéroclite de matériels envoyés en Ukraine. Les types vivent au jour le jour: le but, c'est pas de faire 20 ans d'Afgha dans la montagne ou 9 ans de Barkhane dans le sable. C'est d'espérer enclencher la prochaine offensive d'ampleur stratégique, sur 150 km, pendant quelques semaines maximum. Et puis ensuite de voir ce qui aura tenu, qui devra être réparé pour le prochain coup pendant que la troupe tient le front etc.... Si on a l'élégance de changer les filtres à huiles, et un certains nombre de petits consommables avant livraison, ils devraient pouvoir enclencher la prochaine opération de théâtre avant de subir toute la lourdeur en retour des contraintes logistiques.
  23. Ne réfléchissons pas à la place des Russes de façon inductive, c'est la première erreur qu'ont commis France et Allemagne au début du conflit. Je ne dis pas que les Russes prennent des décisions stupides ou erratiques, mais qu'ils en prennent sous forte contraintes et qui sont / paraissent souvent contre-intuitives, ça c'est oui c'est très probable. Je distinguerais les zones de guerre, zone de contact évacuée ou ancienne zone de contact, de l'arrière encore peuplé majoritairement de civils. L'artillerie sur Kherson en centre-ville par exemple, c'est impardonnable. Paradoxalement, je serais moins tranché sur Marioupol, alors que les destructions sont d'une toute autre ampleur: les Ukrainiens ont usé chaque cm² de terrain pour la défense, les Russes ont tiré, ce sont les lois "normales" de la guerre. oui, et tu as raison de le rappeler. Malheureusement les images sont quotidiennes, mais ici aussi, on s'astreint à une certaine retenue je pense, et l'on n'enrichit pas de voyeurisme morbide. Je suis d'accord pour dire que les situations sont difficilement comparables avec la Syrie et la Tchéchénie, c'est le propre de l'Histoire qui s'écrit devant nous: chaque conflit a son contexte bien spécifique. Toutefois, qui peut affirmer que la Russie ne vise pas délibérément les civils et l'arrière, pour briser la force morale des Ukrainiens ? Je n'en sais rien, on n'en sait rien, mais il n'est pas interdit de penser que ça fait partie des options appliquées, parfois avec des allers-retours: il n'y a cas voir la valse impressionnante des commandants de l'OMS pour se convaincre que chacun à un moment, a du venir avec son "style" et ses pratiques. Ceci d'autant plus que personne ne connait les objectifs de l'OMS, absolument personne ne sait ce que veut VVP. Croire que les civils peuvent faire partie des objectifs a minima indirects, ce ne serait pas hors du commun. On intervient depuis le début du conflit....en 2014 pour ceux qui ont connu les fils Ukraine I, II et 3. Il y a une vraie fatigue de cette guerre, je plaide personnellement coupable. Les images d'infrastructures civiles et de violences relevant de crimes de guerre, ça a commencé bien avant Dnipro. Ca c'est ce dont on peut collectivement témoigner, et je n'ai pas l'impression, à ma modeste hauteur d'Homme, que ça va en s'améliorant. C'est le propre d'une guerre qui s'enlise j'imagine, mais ça n'excuse en rien l'agresseur au contraire. Peu importe les intentions dans le fond, viser des objectifs militaires avec des outils imprécis, en environnement urbain / civil, c'est du pareil au même. Sinon on pourrait alors légitimer les pires crimes ou génocides, au motif que bon, "je vise avec plus ou moins de précision, plus ou moins d'anticipation, des objectifs militaires sans toutefois vraiment m'en donner les moyens puisque les outils dont je dispose ne sont pas précis. Alors dans le fond, était-ce bien une cible d'importance militaire, si je lui ai consacré mes missiles les moins précis ? " Militairement parlant, la guerre devrait donc s'arrêter là et ne pas se poursuivre sur les civils. Et l'excuse de vider les fonds de cuves des vieilleries soviétiques n'exonère en rien de leur responsabilité ceux qui ont participé à la chaîne de tir. Si j'en crois la propagande Russe, 8 ans que Donetsk est bombardée: je crois que la ville est en bien meilleur état que ce que Kharkiv a pris dans la tronche en quelques mois. En tout cas, s'il y en a qui ont des vidéos de Donetsk dévasté, ou même ciblé, je suis preneur. Mais même la propagande Russe n'est jamais venue sur ce terrain, c'est dire... Et Donetsk ville, c'est quasiment la ligne de front.
×
×
  • Create New...