Wallaby

Members
  • Content Count

    10,818
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    34

Wallaby last won the day on January 23

Wallaby had the most liked content!

Community Reputation

6,059 Excellent

About Wallaby

  • Rank
    Héros

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

4,618 profile views
  1. Oui mais est-ce que n'est pas un peu le cas tous les week-ends de façon générale ? Les gens qui ont des symptômes bénins n'attendent-ils pas le lundi pour aller se faire soigner ? Et les labos qui font les tests n'ont-ils pas plus de personnel le lundi que le dimanche ?
  2. Un pays, deux expertises : https://www.scmp.com/news/china/society/article/3048020/chinese-experts-say-wuhan-coronavirus-outbreak-will-not-last (29 janvier 2020) L'un des plus grands experts chinois a déclaré que le taux d'infection par le coronavirus de Wuhan pourrait atteindre un pic début février. "J'estime qu'il atteindra son pic dans la semaine ou les 10 jours à venir, après quoi il n'y aura plus d'augmentation majeure", a déclaré Zhong Nanshan, le scientifique spécialiste des maladies respiratoires qui a joué un rôle central dans la lutte de la Chine contre l'épidémie de coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (Sars) en 2002-2003. "Le SRAS a duré près de cinq ou six mois, mais je ne pense pas que le nouveau coronavirus pourra continuer aussi longtemps", a déclaré Zhong, aujourd'hui directeur du Laboratoire national des maladies respiratoires en Chine. Gabriel Leung, doyen de la faculté de médecine de l'université de Hong Kong, est en profond désaccord sur le taux d'infection potentiel du virus de Wuhan. L'épidémie devrait atteindre son apogée en avril ou mai dans cinq grandes villes chinoises - Pékin, Shanghai, Chongqing, Shenzhen et Guangzhou - avant que le nombre d'infections ne commence à diminuer progressivement en juin ou juillet, a déclaré M. Leung. Jusqu'à 44 000 personnes pourraient être infectées rien qu'à Wuhan, et seulement 25 000 d'entre elles pourraient présenter des symptômes à ce moment-là, a déclaré M. Leung, citant les recherches de l'équipe. Cependant, l'estimation du taux d'infection par Zhong a été reprise par Gao Fu, le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies. Il a déclaré qu'il était "optimiste" que le "tournant" de l'épidémie pourrait arriver d'ici le 8 février si le protocole actuel de contrôle de la maladie est maintenu. "Personne ne peut prédire avec précision le temps qu'il faudra pour que cette épidémie atteigne son point culminant", a déclaré John Edmunds, professeur à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, spécialisé dans la modélisation des maladies infectieuses. "Cependant, je me risquerais à deviner que la probabilité que l'épidémie atteigne son point culminant dans sept à dix jours est extrêmement faible. Avril ou mai semblerait beaucoup plus probable". Lorsque W. Ian Lipkin, professeur d'épidémiologie à l'université de Columbia, a été invité à commenter les opinions contradictoires sur le moment où les infections par le virus de Wuhan pourraient atteindre leur maximum, il a répondu dans un courriel : "Je n'ai pas de boule de cristal."
  3. Est-ce que quelqu'un comprend les tenants et aboutisants de l'attaque de Silgadji ? Quel est l'intérêt pour les djihadistes présumés de s'en prendre à des civils ? Est-ce qu'on est vraiment sûr qu'on a affaire à des "djihadistes" ?
  4. https://www.bbc.com/news/uk-england-tyne-51277602 (28 janvier 2020) L'entreprise suisse Stadler a remporté un contrat de 362 millions de livres sterling pour la construction d'une nouvelle flotte de trains pour le métro Tyne and Wear [Newcastle]. Elle s'était heurtée à l'entreprise espagnole CAF et à l'entreprise japonaise Hitachi, qui a été écartée l'année dernière bien qu'elle ait une usine de fabrication dans le comté de Durham. Stadler sera responsable de l'entretien de la flotte de 42 trains pendant une période pouvant aller jusqu'à 35 ans, et construira un nouveau dépôt de maintenance. L'opérateur de métro Nexus a déclaré que les nouveaux trains circuleraient au plus tard en 2024. La valeur du contrat devrait s'élever à environ 700 millions de livres sterling si l'on tient compte des coûts de démantèlement de la flotte existante de Metro dans les années 1980. La décision d'exclure Hitachi a été qualifiée de "folie" à l'époque par le maire de la vallée de Tees, Ben Houchen, qui a déclaré que cela mettrait en danger jusqu'à 250 emplois. L'usine d'Hitachi à Newton Aycliffe, qui emploie 700 personnes, a construit les nouveaux trains Azuma de la East Coast Mainline. En janvier, Hitachi a confirmé jusqu'à 250 licenciements, mais a déclaré qu'elle pourrait réembaucher du personnel si la demande pour ses trains augmentait. En réponse à la nouvelle que Stadler avait remporté le contrat, M. Houchen a déclaré "C'est une décision absolument scandaleuse de la part de Nexus." Martin Gannon, président du conseil de Gateshead et du comité conjoint des transports du Nord-Est, a déclaré : "Nous avons travaillé dans les limites des contraintes légales. "Nous devons garantir l'ouverture, la transparence et l'équité. Nous avons fait de la publicité dans le monde entier et avons demandé aux gens de faire une offre. "Nous devons être justes envers tout le monde, y compris envers Hitachi." Le directeur des ventes de Stadler, Ansgar Brockmeyer, a déclaré : "Le contrat avec Nexus représente une étape importante pour Stadler en Grande-Bretagne. "Après Glasgow et Liverpool, c'est le troisième opérateur de métro à opter pour un véhicule Stadler." L'entreprise suisse possède une usine à Liverpool et construit une nouvelle flotte de Merseyrail. Toutefois, les trains pour le métro Tyne and Wear seront construits à St Margrethen, dans le nord-est de la Suisse. Nexus a déclaré que plus de 30 entreprises britanniques fourniraient des pièces pour les nouveaux trains - dont la moitié dans le nord-est. Le directeur général Tobyn Hughes a déclaré : "Stadler va mettre en place de nouvelles chaînes d'approvisionnement ici dans le nord-est de l'Angleterre et au Royaume-Uni, garantissant ainsi des emplois locaux. "Nous avons demandé les meilleurs trains au meilleur prix. Stadler a tenu ses promesses sur tous les fronts". Les nouveaux trains seront équipés de l'air conditionné, de sièges linéaires de type tube pour augmenter la capacité, de portes et d'allées plus larges, d'une connectivité wifi et de points de recharge.
  5. En plus il contredit sa prise de position précédente "je ne pense pas que pénaliser l'antisionisme soit une bonne solution". Si l'antisionisme est assimilé à l'antisémitisme, comme ce dernier est pénalisé, on aboutit au contraire. BFMTV, 19 février 2019
  6. https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6 Carte interactive de l'université Johns Hopkins de Baltimore, apparemment mise à jour régulièrement, avec les nombres de cas, de décès, de guéris, dans chaque province de Chine et chaque pays du monde.
  7. Moi j'en reste à ce que disait le scientifique de Hong-Kong avec un pic prévu en avril-mai. Le nouveau patient allemand : https://www.merkur.de/welt/coronavirus-deutschland-bayern-china-was-ist-symptome-infektion-mann-muenchen-news-zr-13500123.html Mise à jour du 28 janvier 2020, 10h21 : L'homme est un homme de 33 ans de Starnberg. Apparemment, le patient a été infecté pendant un stage de formation de son entreprise Webasto en Bavière, qui était dirigé par une Chinoise de Shanghai. La Chinoise est rentrée en Chine le 23 janvier. Sur le vol de retour, la femme a développé des symptômes de grippe et s'est sentie mal. Avant son voyage en Allemagne, la femme de Shanghai a reçu la visite de ses parents, qui sont originaires de la région de Wuhan. La société Webasto a été informée.
  8. http://french.xinhuanet.com/2020-01/27/c_138737392.htm (27 janvier 2020) Les congés d'une semaine qui devaient à l'origine se terminer le 30 janvier, ont été prolongés jusqu'au 2 février. Les universités, les écoles primaires et secondaires ainsi que les écoles maternelles de tout le pays reporteront jusqu'à nouvel ordre l'ouverture du semestre de printemps, selon la Direction générale du Conseil des Affaires d'Etat. Tianjin, ville portuaire dans le nord de la Chine, et les provinces orientales du Zhejiang et de l'Anhui ont commencé lundi à suspendre les services d'autobus de passagers entre les provinces. Auparavant, la ville de Shanghai et la province du Qinghai avaient déjà interrompu les services d'autobus similaires. Beijing a également mis en place la détection de la température dans 55 stations de métro, dont les arrêts dans les gares et à l'Aéroport international de la capitale de Beijing.
  9. Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression qu'on est parti sur une maladie qui a une dynamique comparable à la grippe saisonnière, aggravée par le fait qu'il n'y a pas de vaccin. Ensuite reste la question philosophique de savoir si la grippe saisonnière à la quelle nous sommes habitués est "rassurante" ? Et est-ce que la vie humaine, qui jusqu'à preuve du contraire, n'en déplaise aux transhumanistes, est mortelle, n'est pas inquiétante car tragique ?
  10. https://www.theamericanconservative.com/articles/martin-indyk-an-important-neoliberal-defects/ (22 janvier 2020) Andrew Bacevich commente le revirement de Martin Indyk, un des grands noms de la classe dirigeante de politique étrangère (le "foreign policy establishment" ou "blob" pour les intimes, selon la terminologie de Ben Rhodes) : Tout au long de sa carrière, Martin s'est profondément investi dans le "processus de paix" israélo-palestinien et dans la proposition selon laquelle les États-Unis ont un intérêt vital à poursuivre ce processus jusqu'à son aboutissement. Plus largement, il a souscrit à l'idée que les États-Unis ont des intérêts vitaux en jeu au Moyen-Orient de manière plus générale, la stabilité régionale et le bien-être des populations qui y vivent dépendant de l'exercice par les États-Unis de ce que les gens à Washington appellent le "leadership". Dans ce contexte, bien sûr, le leadership tend à être un euphémisme pour l'utilisation ou la menace d'utilisation de la puissance militaire. Dans un article d'opinion extraordinaire publié dans le Wall Street Journal (ce qui est peu banal), il affirme que "peu d'intérêts vitaux des États-Unis continuent d'être en jeu au Moyen-Orient". Les politiques visant à assurer la libre circulation du pétrole du golfe Persique et la survie d'Israël sont devenues superflues. "L'économie américaine ne dépend plus du pétrole importé", note-t-il à juste titre. "La fracturation hydraulique a fait des États-Unis un exportateur net de pétrole et de gaz naturel". En conséquence, le pétrole du Golfe Persique "n'est plus un intérêt vital - c'est-à-dire un intérêt pour lequel il vaut la peine de se battre. Aussi difficile que cela puisse être de se faire à cette idée, c'est à la Chine et à l'Inde de protéger les voies maritimes entre le Golfe et leurs ports, et non à la marine américaine". Quant à l'État juif, Martin note, toujours à juste titre, qu'Israël a aujourd'hui la capacité "de se défendre par lui-même". En dépit des menaces fanfaronnantes régulièrement émises par Téhéran, "c'est l'Israël d'aujourd'hui, doté de l'arme nucléaire, qui a les moyens d'écraser l'Iran, et non l'inverse". De plus, Martin a eu son compte de processus de paix. "Une solution à deux États pour le problème palestinien est un intérêt vital pour Israël, pas pour les États-Unis", écrit-il, en insistant sur le fait qu'"il est temps de mettre fin à la farce qui consiste à présenter des plans de paix américains pour que l'un ou les deux côtés les rejettent". Certes, Martin identifie un intérêt vital pour les Etats-Unis au Moyen-Orient : éviter une course aux armements nucléaires. Pourtant, "nous devrions nous méfier de ceux qui se précipitent vers les postes de combat", prévient-il. "Pour freiner les aspirations nucléaires de l'Iran et ses ambitions de domination régionale, il faudra une diplomatie américaine assidue, pas une guerre". Cette dernière phrase résume l'essentiel de la conclusion générale de Martin : il propose de ne pas se désengager du Moyen-Orient mais de démilitariser la politique américaine. "Après le sacrifice de tant de vies américaines, le gaspillage de tant d'énergie et d'argent dans des efforts chimériques qui ont fini par faire plus de mal que de bien", écrit-il, "il est temps pour les États-Unis de trouver un moyen d'échapper au cycle coûteux et démoralisant des croisades et des retraites". Aujourd'hui, de tels sentiments apparaissent régulièrement dans les pages de The American Conservative et sur le site web du Quincy Institute for Responsible Statecraft. Pourtant, dans les milieux de l'establishment, il est rare que l'on soit prêt à qualifier la politique américaine au Moyen-Orient de donquichottesque. Quant à la reconnaissance du fait que nous avons fait plus de mal que de bien, de telles opinions de bon sens sont généralement considérées comme dépassant les bornes.
  11. Bruno Lina, professeur de virologie au CHU de Lyon et au Centre international de recherches en infectiologie : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-la-france-est-prete-a-lutter-contre-une-eventuelle-propagation-de-l-epidemie-selon-le-virologue-bruno-lina_3799409.html (28 janvier 2020) Il y a eu 1 300 cas et 41 décès : cela veut donc dire que 1 260 personnes ont guéri, ou vont guérir. Notre système immunitaire nous permet de guérir dans la grande majorité des cas de ces viroses respiratoires. Ce n'est pas toujours suffisant, puisqu'on voit qu'il y a des formes sévères et que quelques décès sont observés. Mais nous ne sommes pas tous égaux devant ce virus : les données préliminaires montrent actuellement que les enfants ne sont pas touchés. On a extrêmement peu, voire pas d'enfants et même de jeunes adultes de moins de 25 ans, puisqu'on n'a pratiquement pas de cas. Il y a beaucoup de formes simples de cette infection. Dans les cas de formes sévères, il s'agit de personnes présentant des pathologies chroniques, cardiaques, respiratoires, neurologiques, plus fragiles. Cela rejoint un petit peu ce que l'on observe avec la grippe. Ce sont ces personnes les plus fragiles qui risquent de faire des formes plus compliquées et éventuellement de mourir. Je trouve un peu rapide sa manière de calculer le nombre de personnes qui vont guérir en soustrayant le nombre de décès du nombre de cas, comme si les morts d'aujourd'hui n'étaient pas entrés vivants dans l'hôpital quelques jours auparavant. Donc personnellement, n'étant pas du métier, je n'oserais pas faire ce calcul, mais peut-être que pour quelqu'un du métier et qui a l'expérience de ces calculs, il y a de bonnes raisons de se livrer à ce type d'approximation. Ce que je ne vois pas c'est s'il y a beaucoup de cas non graves qui avec le temps évoluent en cas graves, ou si on peut savoir déjà si la majorité des cas non graves restent non graves et évoluent presque toujours vers la pleine guérison.
  12. https://epaper.hubeidaily.net/pc/content/202001/28/content_19283.html À 21h00 le 27 janvier, notre province [Hubei] a tenu une conférence de presse de routine sur la prévention et le contrôle de l'épidémie de pneumonie d'une nouvelle infection à coronavirus. Il a été révélé lors de la réunion qu'à 24 heures le 26 janvier, la province avait signalé un total de 1423 cas confirmés de pneumonie infectée par le nouveau type de coronavirus, 221 cas graves, 69 cas critiques, 76 cas de décès et 44 patients sortis. À l'heure actuelle, 10 394 contacts étroits ont été retrouvés et 1 291 personnes ont été libérées de l'observation médicale.
  13. https://www.scmp.com/news/hong-kong/health-environment/article/3047907/china-coronavirus-hong-kong-government-deny-entry (28 janvier 2020) Hong Kong réduira considérablement les voyages transfrontaliers avec la Chine continentale afin de contenir la propagation du coronavirus mortel de Wuhan, en commençant par la fermeture des deux voies ferrées et en refusant l'entrée aux voyageurs individuels du continent. Les vols en provenance et à destination de la Chine continentale seront réduits de moitié et les autocars transfrontaliers seront également réduits, a annoncé la directrice générale Carrie Lam Cheng Yuet-ngor lors d'une conférence de presse, en énumérant la stratégie d'endiguement qui n'a pas abouti à l'arrêt total demandé par les législateurs de tout l'éventail politique. Pékin a accepté de ne plus délivrer de visas de voyage individuels aux habitants du continent, qui représentent la moitié des arrivées dans la ville. Ces mesures entreront en vigueur jeudi à minuit. https://www.scmp.com/news/asia/east-asia/article/3047913/japanese-bus-driver-who-had-never-been-wuhan-contracts (28 janvier 2020) Le gouvernement japonais a confirmé mardi deux autres cas de ce nouveau coronavirus, dont celui d'un chauffeur de bus touristique qui n'avait pas visité la ville de Wuhan. Ces résultats portent à six le nombre total d'infections confirmées au Japon. "L'un d'entre eux n'a jamais visité Wuhan, mais a conduit des touristes de Wuhan dans un bus à deux reprises en janvier", a déclaré le ministre de la santé, Katsunobu Kato.
  14. https://www.latimes.com/world-nation/story/2020-01-27/xi-jinping-reputation-china-authoritarian-system-outbreak-coronavirus Les médias sociaux chinois censurent généralement les critiques des responsables gouvernementaux. Mais des messages de colère blâmant l'ineptitude et la malhonnêteté des fonctionnaires de Wuhan pour avoir exacerbé l'épidémie de coronavirus ont été laissés bouillir en ligne, un jeu stratégique du gouvernement central pour trouver un bouc émissaire.
  15. J'ai l'impression qu'il est allé extrêmement loin en assimilant l'antisionisme à l'antisémitisme ( https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1579690553-france-israel-l-antisionisme-quand-il-est-la-negation-de-l-existence-d-israel-comme-etat-est-un-antisemitisme-macron-a-jerusalem , ce qui revient à faire des rabbins du 19e siècle opposants de Théodore Hertzl des complices d'Hitler... https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_sionisme#Le_nationalisme_religieux Les rabbins orthodoxes étaient hostiles au sionisme, parce qu'ils considéraient majoritairement que Dieu avait décidé de la dispersion du peuple juif, en punition de ses péchés. Seul Dieu, par l'intermédiaire du Messie, pouvait donc restaurer Israël. Toute tentative anticipée était non seulement vouée à l'échec, mais risquait d'attirer la colère divine. À cette hostilité théologique s'ajoutait aussi une hostilité au laïcisme parfois agressif (surtout à gauche) des sionistes. , et plus généralement dément l'idée qu'Emmanuel Macron serait une espèce de disciple de Ricoeur capable de manier finement et sagement les concepts comme un vrai philosophe), puis qu'il a voulu faire marche arrière en envoyant un signal fort antisioniste (réaffirmer une hypothétique et symbolique souveraineté française sur l'église Sainte-Anne de Jérusalem, en convoquant le fantôme de Jacques Chirac). Mais dire une chose puis son contraire, c'est une diplomatie brouillonne. C'est vouloir faire plaisir à tout le monde et "en même temps" ©®™ mécontenter tout le monde. On est loin d'une diplomatie de la ligne de crête, qui ménage la chèvre et le chou, sans insulter l'avenir. On est loin de la finesse d'un Roland Dumas qui avait soufflé à Yasser Arafat à Paris, le 2 mai 1989, que la charte de l'OLP avec son "élimination de la présence sioniste et impérialiste" était "caduque", amorçant une détente qui préludait les accords d'Oslo (1991-1994).