Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Wallaby

Members
  • Posts

    14,970
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    51

Wallaby last won the day on October 9

Wallaby had the most liked content!

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

11,645 profile views

Wallaby's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • Very Popular Rare
  • Reacting Well Rare
  • First Post Rare
  • Collaborator Rare
  • Posting Machine Rare

Recent Badges

11.3k

Reputation

  1. C'est là qu'on voit que Biden est un anachronisme. L'Amérique devrait avoir tourné la page Biden, parce qu'il a été battu par Obama (et Hillary Clinton) lors de la primaire de 2008. En faisant l'éloge funèbre de Collin Powell, il continue de se fourvoyer dans son vote pour la guerre en 2003. Il persiste dans son erreur, alors qu'une des raisons - ce n'est pas la seule - de l'élection d'Obama en 2008, c'est qu'Obama avait voté contre la guerre quand Biden et Clinton avaient voté pour. Obama représentait la page qui se tourne pour clore l'ère Bush. Avec ces obsèques de Collin Powell, on a l'impression de retomber dans le bushisme. Notamment avec ce mépris de l'ONU et du multilatéralisme.
  2. Aux Etats-Unis, le type bien qui a essayé de convaincre de ne pas faire la guerre d'Irak de 2003, et qui mérite des fleurs sur sa tombe, c'est Brent Scowcroft :
  3. Bien sûr qu'il avait d'autres qualités, mais c'est aussi effrayant de voir que l'épisode de la fiole est complètement passé sous silence dans un article tel que https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-colin-powell-representait-les-ideaux-les-plus-eleves-de-la-diplomatie-et-de-l-armee-salue-joe-biden_4812457.html Le principe du journalisme qui consiste à mettre l'information en perspective, en contexte, est complètement défaillant dans cet exemple.
  4. Il n'y a pas de statistiques : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMsa0707782 En l'absence de systèmes fiables d'enregistrement des décès, l'estimation de la mortalité repose principalement sur les enquêtes auprès des ménages, qui sont sujettes à de nombreux biais, même en temps de paix.
  5. https://www.lemonde.fr/international/article/2008/03/19/cinq-ans-apres-le-debut-de-la-guerre-en-irak-incertitudes-autour-du-nombre-d-irakiens-tues_1024896_3210.html La dernière étude en date, menée pendant l'été 2007 par l'institut de sondage britannique Opinion Research Business (ORB), confirme l'ampleur du taux de mortalité en Irak et suggère même que le bilan pourrait être encore plus lourd. Selon l'institut, 16 % des Irakiens interrogés affirment avoir perdu un membre de leur famille de façon violente depuis 2003, 5 % déplorant deux décès. Et plus d'un million de civils, sur une population légèrement supérieure à 26 millions d'habitants, auraient ainsi trouvé la mort en quatre ans.
  6. https://jamestown.org/program/who-is-losing-belarus-2/ (13 octobre 2021) Le 5 octobre, l'un des principaux quotidiens russes, Komsomolskaya Pravda, dont on dit qu'il est le journal préféré de Vladimir Poutine, a fermé sa branche biélorusse. Cela s'est produit après qu'un journaliste de cette branche, Gennady Mozheiko, un citoyen biélorusse, a publié un article dans lequel un ancien camarade de classe d'Andrei Zetser partageait des souvenirs favorables de lui. Zeltser était un associé d'une société informatique qui a tiré sur l'officier du KGB Dmitry Fedosyuk et a ensuite été tué par des tirs de riposte (EDM, 5 octobre). L'article n'a été disponible sur le site Internet du journal que pendant quelques minutes, après quoi le site a été bloqué et le journaliste arrêté (DW, 5 octobre). En Russie, la réaction initiale à l'arrestation de Mozheiko a été explosive. L'influent rédacteur en chef du Komsomolskaya Pravda, Vladimir Sungorkin, a protesté, tout comme la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonyan, et l'ensemble de l'Union des journalistes russes. Même l'attaché de presse de Poutine, Dmitri Peskov, s'est opposé au traitement de la "liberté de la presse" par Minsk. Et pourtant, après quelques jours, la Komsomolskaya Pravda a tranquillement fermé sa branche de Minsk, et le scandale a pratiquement disparu du débat public (Naviny, 6 octobre). Le journaliste indépendant Artyom Shraibman a partagé son interprétation de cette chaîne d'événements. L'arrestation de Mozheiko, souligne-t-il, est conforme à l'arrestation d'environ 200 personnes en rapport avec leurs publications sur les réseaux sociaux exprimant des attitudes favorables à Zeltser et dénonçant "le régime". Il observe également que la publication Komsomolskaya Pravda en Biélorussie, entité distincte de sa maison mère, était une publication hybride. D'une part, elle était assez libérale, c'est-à-dire qu'elle n'était pas redevable aux autorités biélorusses ou russes. D'autre part, elle profitait du parapluie protecteur de Moscou. En septembre, M. Lukashenka a reçu les lettres de créance des ambassadeurs de neuf pays ; auparavant, en avril, de six pays ; et en novembre 2020, de douze ambassadeurs, dont ceux d'Israël, du Vatican, du Japon et de la Turquie. Et tout cela sans compter la participation de M. Lukashenka aux sommets de l'OTSC et de l'Organisation de coopération de Shanghai et les rencontres avec les dirigeants de l'Iran et du Pakistan.
  7. C'est un vieux serpent de mer, David Cameron en avait fait une promesse électorale, et la ministre de l'intérieur Theresa May en parlait : -- May a utilisé un discours dans le centre de Londres pour soutenir que c'était la convention, plutôt que l'UE, qui avait retardé l'extradition de l'extrémiste Abu Hamza [vers les Etats-Unis] pendant des années et qui avait presque stoppé la déportation d'Abu Qatada [vers la Jordanie]. "La CEDH peut lier les mains du Parlement, n'ajoute rien à notre prospérité, nous rend moins sûrs en empêchant l'expulsion de ressortissants étrangers dangereux - et ne fait rien pour changer l'attitude des gouvernements comme celui de la Russie en matière de droits de l'homme ", a-t-elle dit.
  8. https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-colin-powell-representait-les-ideaux-les-plus-eleves-de-la-diplomatie-et-de-l-armee-salue-joe-biden_4812457.html Colin Powell représentait "les idéaux les plus élevés de la diplomatie et de l'armée", salue Joe Biden
  9. https://www.tagesschau.de/ausland/europa/russland-nato-105.html (18 octobre 2021) À partir de novembre, la Russie suspendra sa mission auprès de l'OTAN à Bruxelles. Le Kremlin réagit à la décision de l'Alliance de retirer l'accréditation de diplomates russes soupçonnés d'espionnage. En réponse à la révocation des accréditations des diplomates russes, la Russie suspend les travaux de sa mission permanente auprès de l'OTAN à Bruxelles à partir de début novembre. Le ministre des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a expliqué qu'il s'agissait de la réaction du pays à l'expulsion de huit représentants russes auprès de l'alliance militaire. Les bureaux de liaison et d'information de l'OTAN à Moscou seront également fermés.
  10. https://www.aol.co.uk/news/goto-energy-becomes-13th-supplier-143245739.html (18 octobre 2021) Goto Energy est le dernier d'une liste toujours plus longue de fournisseurs d'énergie à mettre la clé sous la porte depuis le début du mois de septembre, dans un contexte de flambée des prix du gaz. La société, qui approvisionne environ 22 000 ménages au Royaume-Uni, a cessé ses activités lundi, a annoncé le régulateur Ofgem. Ces clients seront protégés par le filet de sécurité de l'Ofgem, qui veillera à leur attribuer un nouveau fournisseur et à ce que leur approvisionnement ne soit pas interrompu. Environ deux millions de clients ont vu leur fournisseur d'énergie faire faillite au cours des sept dernières semaines. https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/energie/prix-du-gaz-au-royaume-uni-les-petits-fournisseurs-d-energie-coulent-les-uns-apres-les-autres_AD-202109250030.html (25 septembre 2021) Fort heureusement, le Royaume-Uni compte encore une quarantaine de fournisseurs d’énergie dont six poids lourds (British Gas, EDF Energy, E.ON, npower, Scottish Power, SSE) qui pèsent à eux-seuls 70% de la distribution d’électricité. Et c’est généralement l’un d’entre eux qui est désigné par l’Ofgem pour récupérer les clients dont le fournisseur a fait faillite. Même si cela se traduit souvent par des factures plus élevées.
  11. https://www.telegraph.co.uk/politics/2021/10/16/dominic-raab-sets-plans-overhaul-human-rights-act-reform-judicial/ Les soldats britanniques et les institutions telles que la police et les services de santé ne devraient pas se laisser "dicter" par les juges de Strasbourg, a déclaré Dominic Raab, alors qu'il dévoilait les détails d'un projet de révision de la loi sur les droits de l'homme. Dans une interview accordée au Telegraph, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice a laissé entendre que la Cour européenne des droits de l'homme imposait trop d'"obligations à l'État" au lieu de simplement défendre les individus contre les "interférences indues". Il a également prévenu que l'utilisation par les criminels étrangers du "droit à la vie familiale" prévu par la loi restait un "problème grave" auquel il entendait s'attaquer, avec "entre 100 et 200 cas par an dans lesquels des délinquants étrangers font échouer des ordres d'expulsion". M. Raab a exposé pour la première fois les domaines dans lesquels il souhaite remanier le régime actuel des droits de l'homme, après avoir annoncé une "refonte" de la loi sur les droits de l'homme lors de la conférence annuelle des conservateurs. Il a également mis en garde contre le fait que les révisions judiciaires, qui permettent aux individus de contester les décisions du gouvernement, étaient utilisés pour "harponner" les grands projets d'infrastructure, tout en présentant les changements prévus au système actuel.
  12. https://www.t-online.de/nachrichten/deutschland/id_90986338/illegale-einreisen-polizeigewerkschaft-fordert-grenzkontrollen-nach-polen.html (18 octobre 2021) En raison du nombre élevé d'entrées illégales en provenance de Pologne, des syndicalistes de la police fédérale demandent des mesures de contrôle, selon un article de presse. Il y a un risque d'un nouvel effondrement comme en 2015. Le président du syndicat de la police fédérale, Heiko Teggatz, demande instamment l'introduction de contrôles temporaires aux frontières de la Pologne. Teggatz a justifié cette décision dans une lettre adressée au ministre de l'Intérieur Horst Seehofer (CSU), en invoquant, entre autres, un nombre élevé d'entrées non autorisées à la frontière germano-polonaise ainsi que des risques sanitaires pour les employés de la police fédérale, comme le rapporte le journal "Bild". Les gouvernements de Lettonie, de Lituanie et de Pologne accusent le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko d'amener de manière organisée les réfugiés des régions en crise à la frontière extérieure de l'UE. M. Loukachenko avait annoncé fin mai que Minsk n'empêcherait plus les migrants de se rendre dans l'Union européenne, en réaction au durcissement des sanctions occidentales contre son pays. Depuis lors, on signale de plus en plus de tentatives de franchissement illégal des frontières aux frontières extérieures de l'UE avec la Biélorussie et à la frontière germano-polonaise.
  13. https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-monde-est-a-nous/aux-etats-unis-des-greves-en-serie-apres-la-pandemie_4794167.html Le 1er octobre, 2 000 employés d'un hôpital privé dans l'État de New York arrêtent le travail. Le 5, 1 400 salariés débrayent chez Kellogg's, le fabricant de céréales, plus de Rice Krispies et les Corn Flakes, les usines s'arrêtent. Et ça n'est pas pour eux, mais parce que l'entreprise est en train de généraliser une nouvelle catégorie d'employés qui n'ont pas accès aux mêmes avantages que les plus anciens et dont les salaires ne seront plus automatiquement ajustés sur le coût de la vie alors que l'inflation augmente comme jamais depuis des décennies. Jeudi dernier, encore plus fort, 10 000 salariés du constructeur de tracteurs John Deere cessent le travail. Quatorze sites de production ou de distribution sont à l'arrêt. Les négociations avaient débouché sur une augmentations des salaires de 5 à 6%, le salaire moyen serait passé de 60 000 dollars à près de 72 000 dollars par an. Pas suffisant ont dit les syndicats qui espèrent obtenir beaucoup plus et revenir aux avantages qui ont été perdus dans les années 90. Ils se savent en position de force : le pays fait face à une importante pénurie de main-d'œuvre et l'entreprise vise des bénéfices record pour cette année, presque 6 milliards de dollars, 84% de plus qu'en 2019, avant la pandémie. En juillet, dans le Kansas, après seulement 19 jours de grève, les 600 salariés d'une usine de gâteaux apéritifs ont obtenu un jour de congé par semaine et des augmentations. Dans l'Oregon, le patron des snacks Nabisco a lui cédé après cinq semaines de conflit. Là encore l'entreprise n'avait pas connu de mouvement social depuis 1969. Hollywood est passé à un cheveu d'une grève massive des équipes de tournage. Un accord a été trouvé in extremis ce week-end pour éviter la paralysie de l'industrie du cinéma.
  14. https://www.lemonde.fr/international/article/2021/10/18/en-hongrie-l-opposition-choisit-un-candidat-conservateur-et-croyant-face-a-viktor-orban_6098756_3210.html Peter Marki-Zay, 49 ans, a remporté dimanche 17 octobre le deuxième tour de la primaire en vue des législatives prévues au printemps 2022. Fort de ses convictions conservatrices, ce fervent catholique, père de sept enfants, lui-même ancien électeur du Fidesz, présente un profil difficile à attaquer pour Viktor Orban qui se proclame le meilleur défenseur d’une « Europe chrétienne et conservatrice ». https://hungarianspectrum.org/2021/10/17/peter-marki-zay-won-the-primary-runoff-election/ Il n'est pas surprenant que le Fidesz-KDNP n'ait pas vu venir la victoire de Márki-Zay. Peu d'entre nous l'ont fait. Les propagandistes du Fidesz se sont concentrés sur le maire de Budapest, Gergely Karácsony, qui était censé être le candidat le plus sûr et le plus prometteur pour affronter Viktor Orbán. Ils ont concentré leur temps et leur argent sur lui. Une situation comparable se développe avec le "documentaire" Elkxrtuk de Gábor Kálomista, qui était censé discréditer à la fois Klára Dobrev et Gergely Karácsony. Mes sources qui regardent la télévision d'État ou écoutent Magyar Rádió me disent que tous deux avaient judicieusement évité toute mention des primaires qui ont tenu en haleine au moins la moitié du pays et qui sont considérées comme un tournant dans la vie politique hongroise. Mária Schmidt, en revanche, a fait preuve de bon sens aujourd'hui, ce qui est rare. Spirit FM, le programme radio d'ATV qui a repris la fréquence perdue du Klub Rádió, l'a invitée pour une interview, dans laquelle elle a déclaré ce qui suit. "Je ne comprends pas ce qui se passe. Selon mon interprétation, six partis se sont mis d'accord sur un programme commun, se sont répartis les circonscriptions et le candidat commun au poste de premier ministre a été sélectionné lors d'une élection primaire. Le fait que ces six partis se soient laissés pirater par une partie extérieure qui n'était pas impliquée dans cet accord, qui ne finance pas toute cette élection primaire, est incompréhensible pour moi". La victoire de Péter Márki-Zay a bouleversé tous les pré-calculs. Personne n'était vraiment préparé à son succès soudain, car pendant un certain temps, son Mouvement pour la Hongrie de tous (MMM) était à peine remarqué par le public. Il y a exactement un an, Márki-Zay et ses proches collaborateurs ont organisé une réunion à l'hôtel Gellért, "Écrivons l'histoire", qui était censée être la première salve du mouvement. Une courte vidéo de la réunion révèle qu'il n'y avait pas plus de 30 ou 40 personnes présentes. La véritable organisation du mouvement, cependant, a commencé à prendre place dans la "sphère publique alternative", l'internet. Les politiciens de l'opposition et les faiseurs d'opinion étant exclus de la télévision et de la radio d'État, le débat politique s'est déplacé vers YouTube ainsi que vers la télévision et la radio sur Internet. Des influenceurs populaires ont épousé la cause de Márki-Zay et ont réalisé des interviews vidéo avec lui. Il ne faut pas oublier non plus que pendant une vingtaine d'années, il a travaillé en Hongrie, au Canada et aux États-Unis en tant que directeur du marketing, et qu'il savait donc se vendre comme un visage frais qui sait comment gagner. S'exprimant aussi bien en hongrois qu'en anglais (et apparemment aussi en français et en allemand), débatteur convaincant, candidat de longue date devenu premier maire non-Fidesz de Hódmezővásárhely depuis 1990, il est apparu comme une alternative convaincante aux candidats de l'opposition. Les politiciens et les propagandistes du Fidesz n'ont pas à s'inquiéter des opinions politiques de Márki-Zay. Il n'est pas un gauchiste clandestin, même si c'est ainsi qu'il a appelé Jésus. Il n'est pas un trou noir, comme Schmidt l'a appelé. C'est un conservateur pur et dur dont le héros avant 2010 était Viktor Orbán. Il a déclaré à Népszava en octobre 2018 : "Je suis un partisan désabusé du Fidesz, et je pense que la période la plus progressiste des 28 dernières années en Hongrie a été le premier gouvernement Orbán de 1998-2002. Je me considère comme un chrétien, un conservateur, un homme de droite modéré." https://insighthungary.444.hu/2021/10/14/tensions-sparkle-between-dobrev-and-marki-zay-hungarian-government-tackles-the-eu-twice-and-president-of-momentum-steps-down (14 octobre 2021) Mme Dobrev n'a cessé de répéter que Márki-Zay ne convenait pas au poste de candidat au poste de premier ministre, car il manquait "d'endurance mentale." Elle l'a également comparé à Donald Trump, et a déclaré qu'il perturbait la coalition d'opposition et que ce qu'il avait fait ces derniers jours était une "course folle." Péter Márki-Zay est resté stoïque pendant l'accusation et a déclaré que des mensonges personnels étaient répandus à son sujet alors que le DK faisait chanter des politiciens, dont le maire de Budapest Gergely Karácsony. Alors que l'opposition entre les acteurs encore en lice et leurs partisans dans les primaires semble tendue, il n'y a que peu ou pas de désaccords sur les programmes entre les promesses du social-démocrate DK [Dobrev] ou la gouvernance libérale-conservatrice de centre-droit du MMM [Márki-Zay]. Les principes de base sont la restauration de l'État de droit en Hongrie, la purge de la Loi fondamentale de ses parties qui ne servent à rien d'autre qu'à cimenter le pouvoir du Fidesz, la distribution équitable et transparente des ressources et, bien sûr, la volonté de demander des comptes aux anciens dirigeants et hommes de paille.
  15. https://www.guichetdusavoir.org/question/voir/54960 Raymond Aubrac eut alors une profonde envie d’annexer Monaco, mais il lui parut plus sage de soumettre cette question au général de Gaulle. Et lors d’une réunion des commissaires de la République, il lui posa la question d’un changement de statut de la principauté. La réponse du général ne manque pas de lui faire regretter son légalisme excessif : « Si vous l’aviez fait sans me le dire, je vous aurais blâmé officiellement mais approuvé personnellement. Vous me demandez l’autorisation, je dois vous la refuser. »
×
×
  • Create New...