Wallaby

Members
  • Content Count

    12,635
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    41

Everything posted by Wallaby

  1. En Californie l'épidémie régresse. https://www.mercurynews.com/2020/09/13/coronavirus-california-continues-to-beat-back-coronavirus-after-deadliest-day-in-the-bay-area/ Les Californiens commencent à pousser un soupir de soulagement alors que l'État continue à repousser une vague d'infections qui a commencé en juin après que les responsables gouvernementaux aient commencé à lever les mesures de confinement et à reprendre certaines activités sociales. Les hospitalisations de patients atteints de coronavirus ont diminué de 4,4 % jeudi par rapport à la veille, pour atteindre 3 142. C'est le plus faible nombre de patients hospitalisés dans l'État depuis le 14 juin. La majorité des patients hospitalisés se trouvent en Californie du Sud, avec en tête les comtés de Los Angeles, San Diego et Orange. Le nombre de patients dans les lits des unités de soins intensifs avec le COVID-19 a également diminué de 1,6 % par rapport à la veille, pour atteindre 1 023. C'est moins que le nombre de 1 053 patients dans les unités de soins intensifs le 16 juin, le plus bas depuis le 3 avril. https://www.sfchronicle.com/business/article/Even-as-gyms-partially-reopen-fitness-companies-15560761.php (12 septembre 2020) A San Francisco les salles de sport peuvent rouvrir à 10% de leur capacité à l'intérieur (à l'extérieur l'air est trop pollué par les incendies). Avec une petite pique en fin d'article : l' Health Officer de la ville a finalement fermé les salles de sports internes de l'administration réservées au fonctionnaires (de police, etc.) qui étaient auparavant passées sous le radar : Il n'a pas abordé le fait que les experts de la santé disent que les indices de masse corporelle, le diabète et les maladies cardiaques - tous des facteurs contribuant aux décès dus aux coronavirus - sont à un niveau record et pourraient être réduits en mangeant bien, en dormant bien et en faisant de l'exercice.
  2. https://www.lci.fr/sante/en-direct-covid-19-ncov-pandemie-coronavirus-plus-de-7100-contaminations-supplementaires-30-900-deces-au-total-2161513.html L'Autriche annonce ce dimanche, être entrée dans une "deuxième vague" de la pandémie de Covid-19 qui continue de se propager rapidement dans le monde, comme en République tchèque ou en France. Le pays a enregistré ce samedi près de 870 nouveaux cas, dont plus de la moitié à Vienne. Pour son chancelier Sebastian Kurz, le pays est "au début de la seconde vague" et dépassera bientôt les 1.000 nouveaux cas par jour. Ce dernier a appelé la population à respecter strictement les mesures anti-virus et à réduire au maximum les contacts. A partir de lundi, les masques, déjà obligatoires dans les supermarchés et les transports, le seront dans tous les magasins et tous les bâtiments publics.
  3. Je trouve cela un peu déprimant et négatif (on ne voit personne agir activement pour faire les bons gestes) par rapport à la communication coréenne :
  4. https://www.thetimes.co.uk/article/pompeo-angers-turkey-by-lifting-arms-embargo-on-cyprus-99jlx99qm (2 septembre 2020) Les États-Unis ont levé un embargo sur les armes vieux de 33 ans à l'encontre de Chypre au milieu d'un conflit croissant sur les droits et la souveraineté énergétiques en Méditerranée orientale. Mike Pompeo, le secrétaire d'État, a annoncé cette décision lors d'un appel téléphonique avec le président Anastasiades hier soir [1er septembre], déclarant que cela permettrait à l'Amérique d'"approfondir notre coopération en matière de sécurité" avec la république hellénophone. M. Anastasiades a qualifié cette décision de "développement positif". Cependant, la Turquie, qui est le seul État à reconnaître la souveraineté de l'administration turcophone dans la partie nord de Chypre, a déclaré que cette décision "empoisonne la paix et la stabilité" de l'île et a averti que son gouvernement "prendrait les contre-mesures décisives nécessaires" si les États-Unis ne revenaient pas sur leur décision.
  5. Silencieux ? J'ai cette vidéo intitulée « "meeting de la victoire" du M5-RFP à Bamako », 21 août 2020, par TV5 Monde :
  6. Il y a longtemps eu une distinction entre le peuple, les manants, et l'aristocratie, avec un dosage variable de méritocratie. Les titres de noblesse se transmettent de père en fils, à commencer par celui d'empereur. L'aristocratie constitue ainsi une "caste". https://fr.wikipedia.org/wiki/Noblesse_chinoise#Dynasties_Sui_et_Tang Finalement, tous les nobles perdent la plupart de leur pouvoir durant la dynastie Tang, au profit des mandarins sélectionnés lors des examens impériaux pour occuper les postes officiels. Ce système méritocratique remplace le système des neuf-rangs mis en place par Cao Cao à la fin de la dynastie Han et rapidement détourné à leur profit par les nobles. La réaction des aristocrates ne se fait pas attendre, et très vite, une faction anti-méritocratique et pro-aristocratique conduite par Li Linfu apparait à la cour des Tang. La noblesse finit, toutefois, par plus ou moins s'adapter à ce système et à l'utiliser à son avantage. C'est ainsi que Su Liang, un érudit confucéen et pur produit du système des concours, vient de la famille noble des Liang, qui est originaire d'Anding. Il y a eu aussi la "dynastie communiste" qui a classé les gens en paysans pauvres, paysans moyennement riches, paysans riches, etc. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cinq_catégories_noires Les Cinq catégories noires est un des classements de la population chinoise sous l'ère maoïste, il est constitué de propriétaires fonciers, de paysans riches, de contre-révolutionnaires, de mauvais éléments et de droitiers. Cette classification des individus s'étend à leurs familles et enfants. Ils sont considérés comme des parias et exclus de la société. Les cinq catégories noires contrastaient avec les « cinq catégories rouges », favorisées par le Parti communiste chinois et bénéficiant de privilèges sociaux. Il existe toujours une hiérarchie de droits entre les "travailleurs migrants" extraprovinciaux et les habitants autochtones de la province, et jusqu'à il y a peu, entre les citadins et les ruraux au sein de chaque province, avec le système des hukou, plus ou mois en train d'être réformé, atténué : Je me demande si le système de "crédit social" informatisé ne trahit pas également un désir de créer une hiérarchie qui se transmette de père en fils, avec une volonté de punir les enfants pour les crimes des parents. https://en.wikipedia.org/wiki/Social_Credit_System Certaines villes ont également interdit aux enfants de résidents "indignes de confiance" de fréquenter des écoles privées et même des universités.
  7. Les mêmes qui "célébraient" au son des vuvuzelas après le putsch seraient-ils en train de déchanter ? https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/09/13/au-mali-la-junte-au-pouvoir-s-engage-a-une-transition-de-dix-huit-mois_6051974_3212.html Le M5-RFP dénonce « la volonté d’accaparement et de confiscation du pouvoir au profit du Conseil national de salut du peuple », institué par les putschistes. « Le M5-RFP dénonce les intimidations, les pratiques antidémocratiques et déloyales dignes d’une autre époque [et] se démarque du document produit qui ne reflète pas les points de vue et les décisions du peuple malien. »
  8. https://www.lopinion.fr/edition/wsj/usa2020-future-politique-biden-vis-a-vis-chine-ressemble-etrangement-a-223472 (13 septembre 2020) « Je pense qu’au sein du parti démocrate, tout le monde ou presque s’accorde à dire que le diagnostic de Trump sur les pratiques prédatrices de la Chine est pertinent », affirme Kurt Campbell, responsable pour l’Asie du département d’Etat sous la présidence Obama et désormais conseiller de Joe Biden. Les conseillers du candidat démocrate expliquent qu’ils veulent poursuivre la campagne publique de soutien aux secteurs technologiques stratégiques (intelligence artificielle, informatique quantique et réseaux 5G notamment), qui entend réduire le pouvoir économique et l’influence de la Chine, ainsi que l’interdépendance. Les droits de douane décrétés par Donald Trump pourraient eux aussi être pérennisés par l’administration Biden. Joe Biden a critiqué la guerre commerciale menée par son adversaire, la jugeant destructrice pour les Etats-Unis, mais son équipe de campagne a refusé de s’engager à supprimer les tarifs douaniers, indiquant simplement qu’ils seraient réévalués. Les démocrates du Congrès ont, eux, indiqué qu’ils feraient pression sur Joe Biden pour qu’il conserve certaines taxes afin de protéger les travailleurs américains. De son côté, l’équipe de Donald Trump affirme que Joe Biden représente l’establishment qui a soutenu l’essor de la Chine et défendu un système de libre-échange que beaucoup d’Américains jugent aujourd’hui responsable de la fermeture des usines dans leur pays. En 2000, alors qu’il était sénateur, Joe Biden avait usé de son influence sur les questions de politique étrangère pour défendre le projet de Bill Clinton, qui souhaitait que la Chine entre à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). « Donald Trump n’a pas eu peur de remettre de l’ordre dans le bazar laissé par des politiciens de carrière comme Biden », a déclaré mercredi Jack Bergman, élu républicain du Michigan et soutien du président sortant. Pour lui, malgré son nouveau discours, le candidat démocrate a toujours la même vision des choses. De fait, l’opposition frontale à la Chine est un changement de cap majeur pour Joe Biden et son équipe, dont une grande partie est issue de l’administration Obama. Une administration qui, pour beaucoup, s’est montrée trop conciliante vis-à-vis de Pékin et n’a pas compris assez vite le penchant nationaliste et autoritaire du président Xi Jinping. « Il est dans notre intérêt que la Chine continue de prospérer », avait-il déclaré lors d’un voyage en Chine en 2011, une phrase qui revient souvent dans la campagne de Donald Trump. Les soutiens de Joe Biden affirment que Donald Trump a tenu des propos similaires pendant sa présidence. Si l’administration Obama avait adopté au départ ce point de vue sur la Chine, c’est parce qu’elle pensait que Xi Jinping poursuivrait la libéralisation amorcée par ses prédécesseurs. Mais quand le Président chinois a durci le ton et décidé de revenir sur l’essentiel des avancées en la matière, l’opinion américaine a évolué. Leurs équipes de campagne respectives ont réalisé des vidéos publicitaires de l’autre candidat rencontrant Xi Jinping. « Biden défend la Chine », affirme le clip de Donald Trump. « Trump est à la botte des Chinois », réplique celui de Joe Biden. Dans un sondage réalisé cet été par le Pew Research Center, 73 % des Américains avaient une opinion défavorable de la Chine, tandis que seulement 22 % en avaient une opinion favorable. En 2011, 51 % des Américaines avaient une opinion positive et 36 % avaient une opinion négative. S’il est élu, Joe Biden veut relancer la croissance avec une touche d’interventionnisme à la chinoise. Son ambitieux programme « Buy American » comprend notamment une augmentation des aides fédérales en faveur des entreprises américaines. Aujourd’hui, l’équipe de campagne de Joe Biden estime que la réadhésion au TPP n’est pas une priorité.
  9. https://www.lepoint.fr/europe/coronavirus-l-espagne-submergee-par-la-deuxieme-vague-12-09-2020-2391560_2626.php Si l'Espagne arrive dans de si mauvaises conditions pour affronter la deuxième vague, c'est essentiellement par ce qu'elle a mal anticipé. C'est la conviction du physicien et chercheur Alex Arenas, expert en modèles mathématiques, de l'université Rovira y Virgili : « D'une manière générale, toutes les décisions prises par nos gouvernants, aussi bien ceux du pouvoir central que des régions, sont insuffisantes et surtout tardives. Le travail n'a pas été réalisé en été, on n'a pas embauché suffisamment de rastreadores (ceux qui dépistent les porteurs du virus), on n'a pas fait suffisamment de tests PCR massifs afin d'arriver à une incidence faible au moment du redémarrage de l'économie. Si bien que d'ici peu, il va peut-être falloir détricoter ce qui a été avancé : l'ouverture des lycées et collèges, des entreprises, de pans de l'économie… Il va sûrement falloir aussi accroître les restrictions dans les commerces, les lieux publics… ». Pour autant, le retour à un scénario comme au printemps est-il réellement envisageable ? « Personnellement, je n'y crois pas, poursuit Pedro Gullón. On observera sûrement des fortes limitations dans les activités, voire le caractère obligatoire du télétravail, mais une fermeture drastique assènerait un coup trop fort à l'économie. » https://www.telegraph.co.uk/news/2020/09/12/spain-cant-stop-partying-late-night-discos-sauna-socials-pushing/ Malgré les mises en garde des autorités pour qu'elles mettent un frein à un comportement social expansif, la police de Madrid a arrêté et condamné à une amende, aux premières heures du jeudi, 73 personnes qui avaient contourné l'interdiction des discothèques nocturnes en faisant la fête dans un sauna en sous-sol du principal quartier d'affaires de la capitale. Personne ne portait de masque facial. Le week-end dernier, à quelques pâtés de maisons de là, 75 personnes ont été prises dans un local sans licence fonctionnant comme un bar et un bordel, défiant ouvertement les ordres du gouvernement espagnol de fermer les bordels. La ville est l'un des endroits les plus touchés d'Espagne, les hôpitaux enregistrant une augmentation alarmante des admissions. Le gouvernement a lancé cette semaine une campagne visant à dissuader les jeunes de minimiser le danger de Covid. La vidéo en noir et blanc, intitulée #EstoNoEsUnJuego (#ThisIsNotAGame), juxtapose des jeunes gens se rassemblant pour boire dans la rue et des images de personnes hospitalisées, pour finir avec un cercueil moins que subtil sur un brancard. L'explosion de la vie nocturne espagnole a été ciblée par les autorités espagnoles comme l'une des causes principales de la hausse des cas de coronavirus en juillet et août, ce qui a conduit à un accord national entre le gouvernement central et les gouvernements régionaux pour fermer tous les bars au plus tard à 1 heure du matin, les dernières commandes étant passées à minuit. Mais la fête ne se déroule pas souvent dans un établissement ordinaire en Espagne, où un grand nombre de jeunes ont tendance à se rassembler pour des rassemblements de beuverie en plein air appelés "botellones" ou raves. Le dernier week-end d'août, la police a dispersé une fête de plus de 100 personnes sur la plage de Valdevaqueros, près de Tarifa. 300 personnes ont vu leur botellón interrompu dans la ville de Benimaclet, tandis que 160 ont été prises en train de profiter d'une rave dans un entrepôt de la zone portuaire de Barcelone. "Il est vrai que nous avons un comportement social plus interactif que d'autres pays. Presque rien ne peut être célébré en Espagne si ce n'est dans un grand groupe", déclare Ildefonso Hernández, professeur de santé publique à l'université Miguel Hernández d'Alicante. "Le nombre de réunions que les gens ont est très élevé, la vie familiale est très active, et nous constatons qu'un grand nombre de foyers sont causés par des occasions familiales". Les réunions sociales, y compris les événements familiaux, ont été limitées par plusieurs régions, dont Madrid et la Catalogne, à 10 personnes, tandis que Murcie est la plus stricte avec un maximum de six personnes. Les chiffres du ministère espagnol de la santé montrent qu'environ 25 % des nouveaux cas sont constatés chez les personnes âgées de 15 à 29 ans, ce qui explique en partie, outre les niveaux de détection plus élevés, que le taux de mortalité ne soit que de 0,6 %, moins de 5 % nécessitant un traitement hospitalier. https://www.theguardian.com/world/2020/sep/13/weve-learned-how-we-need-to-act-spain-braces-for-second-wave-of-covid La proportion de lits d'hôpitaux occupés par des patients atteints de Covid s'élève actuellement à 7,5% au niveau national, bien que le chiffre à Madrid soit presque trois fois plus élevé, à 18%. Le nombre de décès reste lui aussi relativement stable. Vendredi soir, l'Espagne avait enregistré un total de 29 747 décès dus à des coronavirus, dont 241 au cours des sept jours précédents. Pour le moment, dit García, les choses sont stables à l'hôpital [universitaire Infanta Cristina de Parla], les admissions de Covid reflétant les sorties quotidiennes. "C'est plutôt bien en situation de pandémie, car cela signifie que nous ne sommes pas débordés", dit-il. Mais le personnel médical est encore fatigué de ses efforts au printemps et redoute la perspective d'un nouvel assaut.
  10. https://www.morgenpost.de/politik/article230387516/Coronavirus-Todeszahlen-wird-Corona-schwaecher-Analyse.html (12 septembre 2020) En Espagne, cet été, l'âge moyen des personnes infectées est passé de plus de 60 ans à moins de 40 ans, et la majorité des personnes souffrant actuellement de corona sont en meilleure santé et ont moins de maladies concomitantes. Selon les données du RKI [pour l'Allemagne], l'âge moyen des cas de Covid 19 nouvellement enregistrés est tombé à une valeur moyenne de 33 ans au cours des dernières semaines - contrairement au début de la pandémie, où l'âge moyen des personnes nouvellement infectées était supérieur à 50 ans. L'une des raisons en est la meilleure protection des groupes à risque, d'une part. D'autre part, les jeunes sont plus enclins à prendre des risques lorsqu'ils voyagent et font la fête. Cependant, comme les jeunes tombent moins souvent gravement malades, la nouvelle augmentation du nombre d'infections ne se traduit pas par un nombre plus élevé de décès.
  11. https://www.voanews.com/europe/europes-wartime-memories-aggravate-resentment-germany (12 septembre 2020) L'objection affichée à la sélection de Freytag von Loringhoven, premier chef des services de renseignement de l'OTAN et directeur adjoint de l'agence allemande de renseignement extérieur, comme ambassadeur était que son père était un officier de l'armée allemande qui avait servi dans l'entourage d'Adolf Hitler dans les dernières semaines de la guerre. "Ce qui est étrange pour nous, c'est que Berlin n'a pas réalisé que leur choix pouvait susciter du ressentiment", a déclaré un haut fonctionnaire polonais. Pour les Allemands, l'objection a été déconcertante. Le père de Freytag von Loringhoven était un officier de carrière, et il n'a été accusé par la suite d'aucun crime de guerre. Il a ensuite été général dans les forces armées allemandes d'après-guerre.
  12. https://www.voanews.com/east-asia-pacific/voa-news-china/price-beijings-vaccine-diplomacy-southeast-asia (12 septembre 2020) Dans un discours télévisé au niveau national en juillet, Duterte a déclaré qu'il avait demandé au président chinois Xi Jinping d'accorder à Manille un accès prioritaire aux vaccins, ajoutant qu'il ne chercherait pas à entrer en conflit avec la Chine dans le différend sur la mer de Chine méridionale. "La Chine revendique [la mer des Philippines occidentales], nous la revendiquons. La Chine a les armes ; nous n'en avons pas ... c'est aussi simple que cela", a-t-il déclaré. [Gregory Poling, expert de l'Asie du Sud-Est au sein du groupe de réflexion basé à Washington, le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS)] a souligné que cela montre qu'on n'a rien sans rien. "Les diplomates chinois ne vont pas dire : reconnaissez nos revendications en échange de vaccins, mais la transaction sera comprise", a déclaré M. Poling. "On s'attendra à ce que si vous voulez avoir accès à ces vaccins rapidement, vous éviterez certaines lignes rouges chinoises. Et la mer de Chine méridionale est l'une d'entre elles".
  13. Pardon, mon orthographe a déraillé. Je te présente mes plus plates excuses.
  14. https://www.europe1.fr/societe/coronavirus-les-autorites-ne-comprennent-pas-cette-epidemie-3991296 (12 septembre 2020) La situation va continuer à se dégrader", alerte Catherine Hill en soulignant tout particulièrement la hausse préoccupante des admissions journalières en réanimation. Un chiffre multiplié par trois et demi en quatre semaines selon elle. "Dans huit semaines on sera presque à 700, comme le nombre maximum atteint en avril. Il y a quelque chose qui ne va pas. C’est vraiment une catastrophe." Pour la scientifique c'est toute l'organisation des autorités sanitaires qui est à revoir. Elle leur conseille avant tout de "séparer le dépistage du diagnostic", assurant qu'on ne détecte actuellement "qu'un cas sur cinq". Pour cela, le dépistage massif de la population semble la solution la plus adéquate. "Il faut essayer de tester au maximum l’ensemble de la population même avec des tests qui sont moins performants. Les tests antigéniques sont parfaits pour cela", préconise-t-elle avant d'appeler à aider les laboratoires en leur fournissant plus de personnels. "Si on arrivait enfin à avoir des tests salivaires, qui sont disponibles dans d’autres pays, on pourrait grouper les tests. Avoir les échantillons de 20 personnes dans un seul tube", a aussi proposé Catherine Hill. https://www.jim.fr/medecin/actualites/pro_societe/e-docs/jean_castex_beaucoup_de_bruit_pour_peu_dannonces__184397/document_actu_pro.phtml (11 septembre 2020) Notons, pour commencer, la comparaison difficile à comprendre de Jean Castex, qui filant la métaphore guerrière initiée par le Président en mars a indiqué qu’il n’y avait pas de ligne Maginot contre la Covid-19… ce que certains ont pu interpréter comme un regret bien surprenant ou d’autres comme un rappel inconscient de l’inefficacité prévisible des barrières que nous pouvons dresser face à la pandémie… Après avoir fait le constat d’une « dégradation manifeste » de la situation épidémique et d’une menace sur les hôpitaux et les services de réanimation, le Chef du gouvernement a égrené une suite de mesures…imprécises. Il a ainsi étonné beaucoup d’observateurs qui s’attendaient à des décisions disruptives, comme l’annulation des fêtes de mariage, la limitation du nombre de contacts par personne ou des confinements locaux ou catégoriels.
  15. Faudrait suivre. J'ai été parmi les premiers à défendre la notion de masque pour tous contre ses détracteurs. Par exemple j'ai mis un "upvote" au message de Snapkoke (et j'étais bien seul) Et je j'ai pas mis d'upvote au message de quelqu'un qui répondait à Snapcoke en le traitant de « gens qui pensent que les jeux videos c'est la vraie vie ».
  16. https://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=902 (20 août 2020) En Allemagne, une étude comparative entre les différentes régions où le port du masque grand public a été rendu obligatoire [dans les transports, ou dans les magasins ou les deux] conclut à une nette réduction de l’incidence des cas de Covid-19 (Mitze et al. 2020) [*]. Selon la région analysée, les masques faciaux ont permis de réduire le nombre cumulé de cas de Covid-19 enregistrés entre 2,3% et 13% sur une période de 10 jours après l’entrée en vigueur de l’obligation de les porter. Les auteurs du rapport concluent que les masques faciaux ont permis de réduire la croissance quotidienne du taux d’infections signalées d’environ 40% [15]. Le cas de la ville de Jena, la première ville d’Allemagne à l’avoir rendu obligatoire à partir du 6 avril, est particulièrement significatif, une diminution de 23% a été calculée après 20 jours d’obligation et de 13% après 10 jours. La réduction calculée pour les personnes de plus de 60 ans était de 50% mais plus faible pour les 15-34 ans (10%) et les 35-59 ans (20%). [*] http://ftp.iza.org/dp13319.pdf (juin 2020)
  17. https://taiwanenglishnews.com/military-drone-found-beached-in-japan-confirmed-to-be-from-taiwan/ (11 septembre 2020) Le drone échoué sur l'île japonaise de Taketomi était taïwanais.
  18. Propositions du ministre de l'économie sur le carbone : https://www.spglobal.com/platts/en/market-insights/latest-news/metals/091120-germanys-altmaier-proposes-cross-party-consensus-on-climate-targets (11 septembre 2020) Les propositions de M. Altmaier comprennent un pourcentage fixe du PIB, juridiquement contraignant, à dépenser chaque année pour atteindre les objectifs climatiques, des "contrats carbone pour la différence" et des enchères de CO2 pour que des secteurs tels que l'acier ou la chimie investissent dans de nouveaux processus de production écologiques et fournissent les énormes quantités d'énergie verte nécessaires à l'industrie pour la transition. Le ministre de l'économie a également appelé à la révision d'un mécanisme d'ajustement aux frontières pour le carbone d'ici le début de 2021 ainsi qu'à la création de nouvelles institutions au niveau national et européen afin de piloter la transition. La proposition comprend une promesse d'objectif zéro net pour 2035 pour toutes les institutions fédérales et publiques. Les parties prenantes telles que le lobby allemand des fournisseurs d'énergie et d'eau BDEW et le lobby des énergies renouvelables BEE ont salué l'initiative surprise, mais se sont concentrées sur les points litigieux des propositions de réforme actuelles telles que la loi sur les énergies renouvelables (EEG). Le ministre a souligné que le temps était limité pour prévenir le changement climatique avec la crise du coronavirus en cours ainsi que les élections fédérales de 2021 et la formation ultérieure d'un gouvernement représentant un retard potentiel pour de nombreux processus législatifs. https://www.spiegel.de/politik/deutschland/peter-altmaier-was-der-wirtschaftsminister-mit-seiner-klima-charta-bezweckt-a-675ab980-2a78-4c0a-a06d-ce3450514687 (11 septembre 2020) Altmaier veut probablement prendre par surprise les Verts, qu'il considère comme son plus grand concurrent dans le camp bourgeois. Les Verts plus faibles passeraient peut-être de la deuxième à la troisième place derrière le SPD. Cela contrecarrerait une option vert-rouge-rouge concevable au sein du gouvernement fédéral - et ouvrirait la voie à une alliance noir-vert. De nombreux membres de la CDU auraient préféré cela après les dernières élections - en particulier Peter Altmaier. Si nécessaire, le FDP devrait devenir le troisième partenaire si les votes ne sont pas suffisants pour une alliance bipartite avec les Verts.
  19. https://www.lci.fr/sante/covid-19-coroanvirus-il-ne-faut-pas-tester-tous-les-asymptomatiques-les-laboratoires-alertent-sur-la-penurie-de-tests-pcr-2164284.html (11 septembre 2020) Il semble également de plus en compliqué d'être dépisté rapidement, faute d'écouvillons. "Depuis mardi, les délais se sont allongés de manière irréaliste", continue le Dr Favre [médecin généraliste à Villeneuve D'Ascq (Nord)], assurant qu'il faut désormais "entre 7 et 15 jours" [vraiment ? ça me parait quand même beaucoup] pour obtenir un rendez-vous. Une situation qui ne se limite d'ailleurs pas qu'au nord de la France. "Nous sommes en extrême tension", indique ce vendredi sur notre antenne Vincent Pargade, responsable d'un laboratoire à Paris (voir vidéo en tête de cet article). Dans son centre, il n'accepte plus que "les personnes symptomatiques et les cas contacts". "Nous avons mis énormément de moyens humains pour réaliser un tri des malades", avoue-t-il. "Par exemple, nous ne pouvons plus nous permettre de réaliser des PCR avant un voyage. Cela ne présente aucun intérêt de santé publique." « j'ai une livraison le lundi et je suis en contingentement, c'est à dire j'en fais 400 par jour point. On distribue des bons de rationnement, en fait. On en distribue 200 sur ce site, 100 sur un autre et 50 sur un autre. Et on est en priorité 1 de testing, c'est à dire qu'on ne fait que les sujets symptomatiques et les cas contact. Il n'y a pas d'amélioration prévue avant mi-octobre. Je refuse des patients, des patients en contact ou symptomatiques. À 8h on arrête de donner nos bons et à 13h on a déjà fini. Le contact tracing est compromis à Paris et en Île de France » "Dans le sud de la France, certains me parlent même de délais de 7 jours avant d'obtenir un résultat." Conséquence : en attendant de savoir s'ils sont contaminés, certains porteurs du Covid-19 ne sont pas isolés. "Médicalement, cela provoque une diffusion du virus dans la communauté", avertit Lionel Barrand Pour le président du syndicat national des jeunes biologistes, il y a eu "une montée en charge trop rapide" avec une incitation trop importante pour "se faire tester n'importe où, n'importe comment". "Il ne faut pas dépister tous les asymptomatiques", demande-t-il. "Sinon, cela veut dire tester 70 millions de Français. Cela prendrait 70 semaines, juste pour les tester une fois ! C'est une mauvaise stratégie. Le gouvernement a permis à tout le monde de se faire tester sans ordonnance et avec une prise en charge à 100%. Résultat : cela coince complètement."
  20. Réponse dans le fil Australie : Sinon, Xi Jinping a étudié le génie chimique à l'université Tsinghua de Pékin, son prédécesseur Hu Jintao, le génie hydraulique à Tsinghua, dont le prédécesseur Jiang Zemin avait étudié le génie mécanique à l'université Jiao Tong de Shanghai. Mais la génération plus jeune de dirigeants a une formation plus économique (Gong Zheng, maire de Shanghai) et plus internationale (Chen Jining, maire de Pékin, diplomé de génie environnemental de Tsinghua puis de l'Imperial College de Londres).
  21. https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/covid-19-si-on-ne-regle-pas-la-question-des-tests-on-reconfinera-184463 (10 septembre 2020) Médecin de formation, le sénateur membre du groupe socialiste, Bernard Jomier a mis les pieds dans le plat en interpellant le professeur Lima. « Clairement, il n’y a toujours pas de doctrine, c’est ce que vous êtes en train de nous dire ? » Le membre du conseil scientifique a alors jugé bon de résumer son propos : « Le dépistage doit être fait différemment du diagnostic. Il doit y avoir des filières de diagnostic dédiées. Point. Deuxième chose, dans le cadre du dépistage il faut qu'on ait un inventaire de la puissance analytique que l'on a en face et qu'on ne se lance pas dans ces stratégies de dépistage en disant qu'on va faire toutes les universités [l'exemple donné par B Jomier dans sa question] alors qu'on sait qu'on ne peut pas le faire. Il faut qu’on classe par ordre ce qu’on fait et quand on voudra monter en puissance (dans les dépistages) il faut regarder où est la ressource pour monter en puissance ». Ce à quoi, René-Paul Savary a réagi : « Pourquoi ça n’a pas été fait avant puisque ça fait des semaines qu’on est sur cette stratégie de dépister tout le monde ? ». « C’est une décision de l’exécutif » rappelle le professeur.
  22. https://www.nouvelobs.com/monde/20200911.OBS33163/le-patron-francais-de-rio-tinto-demissionne-apres-la-destruction-d-un-site-aborigene-en-australie.html Le patron français de Rio Tinto démissionne après la destruction d’une grotte aborigène en Australie L’importance culturelle du site avait été établie par des fouilles réalisées un an après l’obtention par Rio Tinto de l’autorisation de le détruire. Ces fouilles avaient permis de découvrir l’outil en os le plus ancien découvert à ce jour en Australie, réalisé il y a 28 000 ans avec un os de kangourou. Des analyses ADN avaient établi un lien entre le peuplement du site et des personnes habitant toujours dans la zone.
  23. J'ai posté un lien sur la peste de Justinien il y a peu de temps. J'ai lu la Peste de Camus en mars-avril dernier pendant le confinement. C'est de la fiction, mais c'est très riche sur le plan philosophique, en faisant incarner les différents points de vues par différents personnages (le médecin, le fonctionnaire, le voyou, le représentant de commerce de passage, le père de famille, le curé, etc...) avec leurs hésitations, leurs revirements. Les parcours ne sont pas en ligne droite, ils sont sinueux.