Wallaby

Members
  • Content Count

    13,608
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    45

Everything posted by Wallaby

  1. Je rappelle la liste : Dedans il y a l'accès aux soins. À partir du moment où vous avez des médecins, cela veut dire que vous avez l'éducation pour former des médecins, un peu de routes, un peu d'électricité, etc... Or Cuba est un pays qui a réussi brillamment dans le domaine de l'accès au soin, au point d'envoyer ses médecins en Italie ou en Martinique pour combler les défaillances d'une Europe submergée par le coronavirus. https://la1ere.francetvinfo.fr/en-martinique-les-medecins-cubains-n-ont-pas-totalement-convaincu-880892.html
  2. Le seul pays qui soit à l'heure actuelle à peu près capable de cela, c'est Cuba, mais cela suppose 1) peut-être d'être une île 2) peut-être une homogénéité ethnique et 3) un régime autoritaire si féroce que nous ne pouvons pas l'approuver. Parce que la Chine, par exemple, elle a un régime autoritaire bien féroce, est sortie de la pauvreté de façon remarquable, mais elle est en dehors des clous quant aux limites planétaires.
  3. Attention de ne pas survoler trop vite l'histoire du Venezuela qui ne peut se résumer à un ou deux mandats de quelques années. Il faut voir l'évolution dans la longue durée, notamment sur le plan alimentaire. Les Vénézueliens crevaient de faim sous les régimes précédant l'élection d'Hugo Chavez [1]. Et c'est le régime d'Hugo Chavez qui a résolu le problème de la faim [2] au Vénézuela : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugo_Chávez#Distribution_alimentaire En 2013 la FAO félicite le Venezuela pour ses progrès « remarquables et extraordinaires » en matière de lutte contre la sous-nutrition. L'organisme onusien estime la proportion de personnes affectées par la faim réduite de 14,1 % en 1990 à 4,6 % en 2013, malgré l'accentuation du problème jusqu'en 2001. Le problème de la faim au Venezuela est ainsi considéré comme pratiquement éliminé. [1] [2] qui constitue avec la pauvreté les deux faces de la même pièce :
  4. Le problème du développement, en ces temps de réchauffement climatique, c'est qu'il faudrait au minimum le qualifier de "développement durable" et le rendre respectueux des "limites planétaires". Cela risque d'être compliqué de prêcher en Europe la frugalité, c'est à dire le sous-développement, tandis qu'on prêchera le "développement" pour l'Afrique. Une autre façon de penser le problème pourrait être de dire que le Sahel est déjà trop développé : si les djihadistes combattaient à l'aide d'arcs et de flèches et non de 4x4 Toyota et de Kalachnikov, ils seraient plus faciles à contenir. Plus le Sahel sera développé, plus les djihadistes auront accès à des ressources importantes, et à une sophistication de réseaux économiques, de techniques de pouvoir, de techniques politiques.
  5. https://www.theguardian.com/technology/2021/feb/15/bill-gates-carbon-neutrality-in-a-decade-is-a-fairytale-why-peddle-fantasies Cependant, contrairement aux Elon Musk ou aux Larry Ellison de ce monde, Gates est perçu comme un homme sensé, fidèle à sa femme, modeste, jurant de ne pas ruiner ses enfants avec un héritage sans limite ou de ne pas gaspiller son énergie à essayer d'envoyer des choses sur Mars. Il y a un autre obstacle plus important à l'atteinte de l'objectif de zéro émission, qui est le défi politique - dont une partie implique que les militants du climat limitent leur exposition aux accusations d'hypocrisie. Gates aime les jets privés ; il les appelle son "plaisir coupable". Il aime les hamburgers et manger du raisin toute l'année. Quelques semaines après notre entretien, on rapporte qu'il est impliqué dans une offre d'achat de Signature Aviation, qui assure les services au sol pour 1,6 million de vols de jets privés par an. Aujourd'hui, il déclare : "Je reçois du carburant aviation durable que j'utilise quand je vole". La partie déprimante du livre est le récit du défi à venir, que Gates présente comme extrêmement urgent - et, pour ne pas être défaitiste, à la limite du réalisable. Il indique un chiffre en gros titre : 51 milliards. Il s'agit de la quantité de gaz à effet de serre, en tonnes, émise chaque année dans le monde, que nous devons ramener à zéro d'ici 2050. La première étape pour y parvenir est de comprendre à quoi nous avons affaire. "Il faut que les articles sur le climat soient plus nombreux, afin que les gens puissent comprendre si c'est une percée qui est importante ou non". Par exemple, le secteur des transports, qui fait l'objet de tant d'attention, ne représente que 16 % des émissions mondiales - c'est pourquoi, alors que le transport aérien a cessé, les gaz à effet de serre n'ont diminué que d'environ 5 %. Comme le souligne M. Gates, l'avenir des déplacements en voiture réside dans les véhicules électriques ; mais si l'électricité provient de centrales au charbon, le changement est d'une valeur limitée. Les voitures représentent une part mineure du problème par rapport au poids des émissions générées par les industries mondiales du ciment et de l'acier. Le plus grand geste que les autorités les plus puissantes consentent à faire consiste à retirer les industries polluantes de leur portefeuille d'actions. L'année dernière, l'État de New York s'est engagé à se défaire de son fonds de pension de 226 milliards de dollars (165 milliards de livres sterling) auprès des entreprises de combustibles fossiles. Cela semble totalement inadéquat à M. Gates ; cela détourne l'attention de préoccupations plus urgentes, telles que la recherche d'une source d'énergie neutre en carbone pour alimenter le réseau électrique. Il en va de même pour tous ceux qui jurent de manger moins de viande. Mais si vous ne remplacez pas l'acier, c'est une blague. Obliger les entreprises à déclarer leurs émissions de CO2 est une bonne chose, mais si vous ouvrez le rapport de cette entreprise sidérurgique, vous allez vous dire : "Oh, c'est choquant, ils ont des émissions ! Et alors ? N'allons-nous pas construire des bâtiments en Inde pour fournir aux gens un abri de base ?" "Si tout cela ne concernait qu'une réduction de 20%, cela devrait être assez facile. Les pays riches pourraient réduire de 20 % nos voitures et nos grandes maisons, ainsi que les quantités ridicules de viande que nous mangeons. Ce qui rend le climat si difficile, c'est qu'il ne s'agit pas d'une réduction de 20 %, mais de l'amener à zéro. Donc des choses comme le changement des transports en commun pour que vous ayez 20 % de kilomètres en moins à faire en voiture, ça ne vous mène nulle part". Sur le Green New Deal, la proposition soutenue par Alexandria Ocasio-Cortez qui relève l'objectif de neutralité carbone en une décennie, il est carrément négatif. "C'est un conte de fées. C'est comme dire que les vaccins ne fonctionnent pas - c'est une forme de négationnisme scientifique. Pourquoi colporter des fantasmagories aux gens ?" "Il n'y a pas de solution simple comme fabriquer un vaccin et le cauchemar prend fin. Il s'agit de remplacer toutes les usines d'acier et de ciment, tout ce que vous faites avec l'électricité et les transports, même la nourriture. C'est beaucoup plus large, et le temps nécessaire pour faire ces choses à grande échelle est beaucoup plus long". S'il avait 30 ans de moins, envisagerait-il de ne pas avoir d'enfants ? "Les pays riches s'inquiètent de la diminution de leur population. Alors non, je ne dirais pas à quelqu'un de ne pas avoir d'enfants. Nous ferons du monde un endroit raisonnable où vivre et où les enfants iront bien". Il réfléchit un instant. "C'est bizarre qu'en 2050, j'aurai 95 ans. Est-ce que je vivrai pour voir tout cela se dérouler, en termes de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas ? C'est pourquoi il faut faire participer les jeunes". Y a-t-il un seul domaine d'innovation qui, si nous le faisons bien, pourrait nous sauver ? "La réponse de base est non", déclare M. Gates. L'ampleur de la menace est si globale, si exigeante en termes de changements radicaux dans les transports, les bâtiments, l'industrie, l'utilisation du sol et la volonté politique, qu'"il n'y a pas une seule percée qui puisse résoudre toutes ces choses". Il y en a, dit-il, "quelques unes qui sont très en haut de la liste". "Mais si vous n'avez que les premiers sur la liste", dit-il, avec une sorte de calme terrifiant, "vous êtes dans un très, très, très grand pétrin."
  6. Ils ne l'ont jamais fait car à cette époque ils n'en avaient pas le droit. Le droit de donner à un enfant un prénom en dehors de ceux du calendrier est un revirement de jurisprudence récent, rendant obsolète la loi du 11 germinal an XI.
  7. https://www.lowyinstitute.org/the-interpreter/unique-power-tiktok-s-algorithm (7 octobre 2020) Les médias sociaux ont été mis en avant pour leur contribution à la dégradation des valeurs démocratiques. Mais TikTok est structurellement différent des autres plateformes de médias sociaux d'une manière qui mérite notre attention. Peu importe qui finit par posséder TikTok aux États-Unis, il est temps d'examiner la façon dont TikTok interagit avec l'information dans les démocraties, et comment nous pourrions adapter la puissance algorithmique de la plate-forme vers un changement social positif, plutôt que la dégradation des normes démocratiques.
  8. https://www.lowyinstitute.org/the-interpreter/scottish-independence-and-implications-british-defence (12 février 2021) Un livre blanc du gouvernement écossais, "Scotland's Future", publié en 2013, a signalé l'intention du gouvernement de retirer les armes nucléaires des bases britanniques en Ecosse, y compris le programme nucléaire Trident, si l'Ecosse devenait indépendante. C'est à partir de là que le gouvernement britannique a reconnu que la menace qui pèse sur le dispositif de dissuasion nucléaire actuel du Royaume-Uni est devenue réelle. Il est peu probable que la position du gouvernement écossais change, la première ministre Nicola Sturgeon réaffirmant la position de son parti selon laquelle les armes nucléaires sont "immorales, inefficaces et constituent un gaspillage d'argent". En raison de la possibilité d'indépendance de l'Écosse, le gouvernement britannique a beaucoup réfléchi à l'endroit où il pourrait déplacer les missiles Trident et les sous-marins Vanguard en Angleterre et au Pays de Galles. Certains analystes ont cependant spéculé que, compte tenu de l'incompatibilité de plusieurs des sites d'accueil potentiels du Royaume-Uni, associée aux implications de l'accueil d'armes nucléaires à proximité des centres de population et au coût global de la relocalisation (avec des coûts nets prévus de 2,5 milliards de livres sterling et des coûts globaux qui devraient atteindre 20 milliards de livres sterling), cela pourrait conduire le gouvernement britannique à abandonner complètement son programme d'armes nucléaires.
  9. https://www.theatlantic.com/international/archive/2021/02/myanmar-military-coup-joe-biden/617997/ (11 février 2021) Suu Kyi commande une dévotion plus religieuse que politique. En langue birmane, elle est décrite comme ayant l'awe za, un mot qui dénote un certain pouvoir et une certaine autorité qui suscitent le respect et l'admiration, explique Kenneth Wong, professeur de langue birmane à l'université de Berkeley. Une partie de ce pouvoir est tirée, m'a dit Wong, de son lien avec son père. Un terme qui revient souvent aussi dans la prose des journalistes est "adulée" comme ici : https://www.ouest-france.fr/monde/birmanie/birmanie-adulee-au-pays-la-lady-aung-san-suu-kyi-a-decu-le-monde-7139159 Et dans l'émission de France Culture évoquée plus haut dans ce fil, l'un des intervenants dit qu'elle a un peu la position du roi en Thaïlande. Je pense qu'il s'agit plus du précédent roi Rama IX, avec son charisme, que le roi actuel. Je ne sais pas ce qu'il en est en Birmanie, mais en Thaïlande, traditionnellement le roi est un "devaraja" un dieu-roi, sur le modèle d'Angkor.
  10. https://www.arte.tv/fr/videos/040864-001-A/la-guerre-de-secession-1-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-002-A/la-guerre-de-secession-2-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-003-A/la-guerre-de-secession-3-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-004-A/la-guerre-de-secession-4-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-005-A/la-guerre-de-secession-5-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-006-A/la-guerre-de-secession-6-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-007-A/la-guerre-de-secession-7-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-008-A/la-guerre-de-secession-8-9/ https://www.arte.tv/fr/videos/040864-009-A/la-guerre-de-secession-9-9/ La Guerre de Sécession, documentaire en 9 épisodes de Ken Burns, 1989. Disponible jusqu'au 31/03/2021
  11. L'auteur de l'article est Tetsushi Furukawa Docteur en médecine, vice-président de l'université médicale et dentaire de Tokyo Né en 1957 à Tokyo, au Japon. A terminé le cours de doctorat à la Graduate School of Medicine de l'Université médicale et dentaire de Tokyo en 1989. Vice-président de l'université médicale et dentaire de Tokyo. Il est l'auteur de "Un livre pour ceux qui s'inquiètent de la pression artérielle et du cœur", "Tout sur la fibrillation auriculaire : 12 chapitres pour éviter l'infarctus cérébral, la démence et l'insuffisance cardiaque" et "L'exercice bon pour le cœur et l'exercice mauvais pour le cœur". https://www.researchgate.net/publication/266771492_Molarless_mice_accumulate_amyloid-beta_protein_in_the_hippocampus (2010) KAWAHATA, M. & ONO, Y. & OHNO, A. & Hori, Norio & AOKI, H. & KIMOTO, K. & ONOZUKA, M.. (2010). Molarless mice accumulate amyloid-beta protein in the hippocampus. La souris SAMP8 (Senescence-prone mouse) est un modèle de rongeur non génétiquement manipulé de la maladie d'Alzheimer. La protéine bêta-amyloïde (Aβ) s'accumule dans l'hippocampe au fur et à mesure que ces souris vieillissent. Nous avons précédemment montré qu'une mastication réduite due à l'extraction des molaires entrave l'apprentissage spatial dépendant de l'hippocampe chez cette souche de souris (...) Les résultats actuels suggèrent que la condition sans molaire favorise une accumulation de la protéine Amyloïde β dans l'hippocampe des souris SAMP8, altérant ainsi la fonction cognitive.
  12. https://www.nytimes.com/2021/02/12/world/asia/china-world-health-organization-coronavirus.html Les scientifiques chinois ont également reconnu qu'ils avaient découvert que 92 personnes avaient été hospitalisées à Wuhan dès octobre 2019 avec des symptômes tels que la fièvre et la toux. Les experts chinois ont déclaré qu'ils n'avaient trouvé aucune trace de Covid-19 chez ces personnes, mais les tests étaient incomplets. Les membres de l'équipe de l'Organisation mondiale de la santé ont déclaré que des recherches supplémentaires étaient nécessaires. L'équipe de l'OMS, qui devrait publier un rapport complet sur ses conclusions dans les semaines à venir, continue de faire pression sur les autorités chinoises pour qu'elles procèdent à des contrôles exhaustifs des échantillons de sang afin de détecter des signes indiquant que le virus aurait pu circuler plus tôt. Les experts demandent également à la Chine d'enquêter plus en profondeur sur le commerce des animaux sauvages à Wuhan et dans les environs pour trouver des indices sur la façon dont le virus a pu passer des animaux aux humains. On ignore dans quelle mesure le gouvernement chinois - qui continue de contrôler fermement la recherche sur les origines du virus - coopérera.
  13. https://information.tv5monde.com/afrique/centrafrique-reprise-du-trafic-sur-l-axe-vital-de-ravitaillement-de-bangui-395977 (12 février 2021) "Après les villes de Boali, Bossembélé, Bossemptélé, Yaloké, Bouar, les Forces armées centrafricaines (Faca) et leurs alliés russes et rwandais ont libéré la ville de Beloko, ouvrant ainsi la route nationale jusqu’au Cameroun", a affirmé le gouvernement centrafricain sur sa page Facebook. La capitale n'a connu aucune pénurie grave, mais les prix des produits importés, comme la farine ou les oignons, y ont considérablement augmenté. Selon le Bureau de coordination des Affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha), plus de 1.600 camions sont bloqués à la frontière avec le Cameroun, dont 500 d'aide humanitaire. Or, la quasi-totalité des marchandises importées par la Centrafrique, le deuxième pays le moins développé du monde selon l'ONU et totalement enclavé au cœur du continent, arrive par la route depuis le Cameroun. Lundi, un premier convoi de 14 camions d’aide humanitaire de l'ONU était parvenu à Bangui sous escorte des Casques bleus après 50 jours de blocus. Les rebelles, sur la défensive après avoir perdu plusieurs villes, ont annoncé mercredi qu'ils autorisaient temporairement le passage des convois humanitaires vers la capitale. La CPC "autorise exceptionnellement et temporairement l’utilisation de l’axe routier Garoua-Boulaï Bangui pour des raisons humanitaires", mais "met en garde les utilisateurs de cet axe contre toutes déviations aux dispositions ayant fait l’objet de négociations", a-t-elle souligné dans un communiqué. Malgré la reprise de l'axe par l'armée et ses alliés, les convois n'ont pas encore repris et la menace d'embuscades des rebelles persiste pour les transporteurs.
  14. https://president.jp/articles/-/42931 (6 février 2021) Beaucoup de gens peuvent penser qu'Okinawa est la préfecture qui a la plus longue espérance de vie du Japon, mais la préfecture de Nagano est actuellement celle qui détient le record, tant pour les hommes que pour les femmes. Depuis quand et pourquoi ? La préfecture de Nagano est entourée de montagnes de tous les côtés et, en hiver, vous êtes pris au piège dans la neige. Les conserves sont donc utiles, comme le montre le nozawana. Nous utilisons beaucoup de sel pour conserver les aliments, car le sel empêche les microorganismes tels que les bactéries de se reproduire. C'est pourquoi, dans la préfecture de Nagano, dans les années 1965 (1965-1974), la consommation de sel était la quatrième plus élevée du pays, et le taux de mortalité dû à l'hypertension et aux accidents vasculaires cérébraux était élevé. À cette époque, la préfecture d'Okinawa avait une espérance de vie extrêmement longue. En 50 ans, Okinawa et Nagano ont complètement inversé leurs positions. Le cancer est depuis longtemps la principale cause de décès au Japon. La préfecture de Nagano a toujours le taux de mortalité par accident vasculaire cérébral le plus élevé du pays, mais c'est aussi la préfecture qui a la plus longue durée de vie car elle a le taux de mortalité par cancer le plus bas du pays. Le secret du succès de la préfecture de Nagano n'est pas les soins médicaux après une maladie, mais la médecine préventive, qui empêche les gens de tomber malades. Les services médicaux dans la préfecture de Nagano, désormais appelés "modèle de Nagano", ont débuté avec le "mouvement de réduction du sel" lancé par des médecins enthousiastes de la médecine communautaire qui se sont succédés dans la ville de Saku. Cette activité a conduit au "mouvement de réduction du sel" dans l'ensemble de la préfecture de Nagano en 1980, et il semble que l'apport quotidien en sel était de 15,9 grammes à cette époque, mais il a été réduit à 11 grammes en 1983. Dans le modèle de Nagano, l'accent est surtout mis sur l'amélioration et le renforcement des habitudes alimentaires. Examinons en les caractéristiques. La première est la durée des repas.La préfecture de Nagano est la troisième plus longue du Japon, avec une moyenne de 104 minutes par jour. Bien mâcher empêche de trop manger et réduit l'obésité. En conséquence, la préfecture de Nagano est l'une des préfectures qui présente un faible pourcentage d'obésité comme cause de maladie. On sait également que la démence augmente si l'on mâche moins souvent, et il est donc important de bien mâcher. La seconde est la consommation élevée de légumes. La préfecture de Nagano est le premier producteur de choux chinois et de laitues du Japon, et les choux et les tomates sont également parmi les meilleurs du pays. D'autre part, la consommation de légumes par les hommes et les femmes est également la plus élevée au Japon : la moyenne nationale est de 301 grammes de légumes par jour, tandis que la préfecture de Nagano en consomme 379 grammes. La quantité la plus faible de légumes dans la préfecture de Tokushima est de 245 grammes, ce qui fait que la préfecture de Nagano en consomme 1,5 fois plus. La préfecture de Nagano est également connue pour avoir un pourcentage élevé de consommation locale de vin rouge, qui contient des polyphénols et est connu pour être bon pour les maladies cardiaques et l'artériosclérose. La préfecture de Yamanashi est la première pour la production de vin et celle de Nagano la deuxième pour les deux, mais la préfecture de Yamanashi expédie 98,5 % de la production, qui est rarement consommée (seulement 1,5 %). En revanche, 12 % de la production est consommée dans la préfecture de Nagano. Outre les légumes, la préfecture de Nagano possède plusieurs autres aliments dont le volume de production est le plus élevé du Japon, mais le miso fermenté est de loin le meilleur du Japon : le "Shinshu miso" représente environ la moitié de la production totale du Japon. En particulier, la consommation de champignons est 1,4 fois plus élevée que la moyenne nationale et 2,5 fois plus élevée que celle de la préfecture d'Okinawa, qui en consomme le moins. Là encore, la préfecture de Nagano est en mesure de réaliser une production et une consommation locales. La raison pour laquelle le miso et les champignons sont bons pour la santé est qu'ils contiennent une substance appelée polyamine, dont il a été révélé récemment qu'elle est bonne pour la santé et particulièrement efficace pour prévenir le vieillissement.
  15. Apparemment c'est ce qui a été fait en partie lors du premier confinement : https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/coronavirus-voila-comment-frontaliers-francais-sont-discrimines-allemagne-1820448.html (25 avril 2020) Dorothée Haffner est journaliste pour Arte, elle habite à Strasbourg et a dû se rendre à Sarrebruck en Sarre pour déposer son fils chez son père, dont elle est séparée, juste avant le week-end de Pâques. "Normalement, je sors de l'autoroute à Sarreguemines, et je prends la direction de Sarrebruck. L'accès était condamné, et pas de policiers en vue ! J'ai essayé de passer par Spicheren et la croix blanche, j'étais dans ma voiture et je racontais l'histoire de cette croix à mon fils de 10 ans, tous les morts qu'il y a eu à cet endroit. Et sur cette petite route que je connais si bien, juste derrière, je tombe sur une barricade ! C'était choquant." Elle finira par trouver un point de passage en pleine forêt. C'est aussi ce que fait le Canada, une frontière plus longue et potentiellement plus difficile à contrôler que celle entre la Belgique et la France : https://www.journaldemontreal.com/2021/02/09/covid-19--un-resultat-de-test-negatif-remontant-a-un-maximum-de-72-heures-exige-aux-frontieres-terrestres « Dès lundi prochain, le 15 février, lorsque vous revenez au Canada par les frontières terrestres, vous devrez fournir un résultat de test négatif remontant à un maximum de 72 heures, comme pour le retour par avion », a annoncé le premier ministre Justin Trudeau, mardi.
  16. https://www.connaissancedesenergies.org/la-situation-energetique-de-la-birmanie-en-quelques-chiffres-cles-210202 (2 février 2021) En 2019, le pays a produit 17,1 milliards de m3 de gaz (0,4% de la production mondiale), exportant près des deux tiers de cette production vers ses pays voisins (la Thaïlande et dans une moindre mesure la Chine(4)). Cela fait de la Birmanie le 3e exportateur asiatique de gaz après la Malaisie et l’Indonésie (et le 1er par voie terrestre). Le Myanmar est par ailleurs importateur net de pétrole, avec une faible production domestique. Actuellement, « quatre champs de gaz offshore sont exploités au Myanmar, en partie détenus par des intérêts thaïlandais et japonais (PTTEP, Mitsui) », précise Éric Mottet, directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est à l’UQAM (Université du Québec à Montréal). « Lorsque la demande d’énergie intérieure était plus faible dans le passé, la junte militaire a signé des contrats d’approvisionnement à long terme » avec la Chine et la Thaïlande, le gouvernement ayant utilisé ses ressources gazières « comme moyen d’obtenir des devises étrangères ». En 2020, « le gouvernement a autorisé le conglomérat énergétique public thaïlandais PTTEP à investir 2 milliards de dollars dans le développement de champs de gaz naturel, la construction de centrales électriques (600 MW), un gazoduc de 370 km allant du champ de gaz à la centrale électrique, et une ligne de transmission de la centrale à Yangon », indique Éric Mottet. Il existe par ailleurs « des ententes avec Total et le groupe australien Woodside Energy pour exploiter des champs de gaz offshore et construire des gazoducs (début de la production en 2023-2024)». La Birmanie était censée organiser « bientôt des appels d’offres internationaux pour 15 champs de gaz offshore et 18 champs de gaz onshore ». Mais depuis le coup d’État du 1er février, « plusieurs compagnies ont annoncé l’annulation de projets d’investissement au Myanmar. C’est notamment le cas d'Amata (Thaïlande) et de Suzuki et ANA (Japon), pays pourtant très présents dans le secteur énergétique au Myanmar », souligne Éric Mottet. « Il est donc fort probable que le secteur énergétique souffre de la mise au ban du Myanmar par la communauté internationale », avec la mise en place de sanctions internationales contre la junte militaire. « Cela devrait pousser le pays dans les bras de la Chine et ses nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative) dont le volet énergétique est important, notamment à travers le corridor économique Chine-Myanmar (gazoduc et oléoduc, barrages hydroélectriques, énergie solaire) », estime le directeur de l’Observatoire de l’Asie de l’Est à l’UQAM. La question énergétique a été « un sujet central durant la campagne électorale de 2020 » dans un pays où « la demande d’électricité augmente de 15 à 16% par an et a été multipliée par quatre entre 2003 et 2018 », rappelle Éric Motte. « L’administration d’Aung San Suu Kyi a développé peu de nouvelles capacités de production depuis son entrée en fonction, la plupart des projets ayant été initiés par la junte militaire. Dans le Myanmar Energy Outlook 2040(9) publié par le ministère birman en charge de l’énergie et l’ERIA (Institut de recherche économique de l’ASEAN), il est par ailleurs souligné que la production gazière du pays est appelée à décliner dans les deux prochaines décennies. En anticipation, « le pays a décidé de commencer à importer du gaz naturel liquéfié en 2020 ».
  17. https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/covid-19-l-autriche-prete-a-produire-les-vaccin-russe-ou-chinois-877100.html (7 février 2021) La chancelière allemande Angela Merkel s'est également dite ouverte à l'utilisation du Spoutnik V dans l'UE, sujet à controverses, après la publication de résultats scientifiques positifs sur son efficacité par une prestigieuse revue médicale. Elle a également entrouvert la porte au vaccin chinois, en soulignant qu'un pays comme "la Serbie vaccine plus vite" que le reste de l'Europe "avec le vaccin chinois".
  18. https://www.tagesschau.de/ausland/oesterreich-finanzminister-durchsuchung-101.html (12 février 2021) Il ne démissionnera pas, a annoncé le ministre autrichien des finances Gernot Blümel. Il a déclaré que les accusations portées contre lui par le bureau du procureur chargé des affaires économiques et de la corruption étaient fausses et pouvaient facilement être réfutées. Les enquêteurs avaient fouillé sa maison hier. Il y avait des soupçons de corruption et de pots-de-vin : la société de jeu Novomatic aurait pu effectuer des paiements illégaux au parti populaire autrichien ÖVP en échange d'une aide pour le paiement d'arriérés d'impôts à l'étranger. L'enquête se concentre sur les incidents de l'été 2017 : À l'approche des élections législatives anticipées, le PDG de Novomatic de l'époque, Harald Neumann, aurait envoyé un SMS à celui qui était confident du ministre des affaires étrangères de l'époque, Kurz - Gernot Blümel : "Bonjour, j'ai une requête : j'ai besoin d'un bref rendez-vous avec Kurz (d'abord concernant un don et ensuite concernant un problème que nous avons en Italie)". Selon le parquet des affaires économiques et de corruption, les autorités fiscales italiennes avaient ordonné à Novomatic Italie de payer 60 millions d'euros d'arriérés d'impôts. Selon le quotidien Der Standard, Blümel aurait écrit à Thomas Schmid, alors chef de cabinet au ministère des finances, via Whatsapp après avoir reçu ce SMS pour entrer en contact avec le patron de Novomatic, Neumann. "Faites-le pour moi", se lit textuellement le message. Par la suite, le "Standard" cite le procureur général, Blümel en informe alors Kurz. L'ancien directeur général Neumann, ainsi que Blümel et d'autres représentants de l'ÖVP, nient ces événements.
  19. https://francais.radio.cz/les-deputes-votent-contre-la-prolongation-de-letat-durgence-qui-prend-fin-ce-8708152 (12 février 2021) Après sept heures de débat, les députés tchèques ont voté jeudi contre la prolongation de l’état d’urgence qui prend, de fait, fin ce dimanche. https://francais.radio.cz/fin-de-letat-durgence-debut-du-chaos-8708225 (12 février 2021) Cette impasse politique plonge la République tchèque dans l’incertitude, alors que le pays est confronté à une montée inquiétante de cas liés aux variants très contagieux du coronavirus et que les hôpitaux sont à la limite de la saturation. Depuis plusieurs semaines, la coalition gouvernementale minoritaire, formée par le mouvement ANO d’Andrej Babiš et le parti social-démocrate, est en effet sous le feu des critiques de l’ensemble de l’opposition : frustrée par le fait de n’être ni écoutée, ni invitée à la table de négociation, elle reproche au cabinet d’Andrej Babiš de ne pas maîtriser la pandémie, de ne pas assurer des compensations suffisantes aux secteurs les plus touchés, bref, de ne pas avoir cherché de solutions alternatives. Ce sont donc désormais les présidents des régions qui pourront mettre en place certaines mesures restrictives pour tenter d’endiguer la pandémie qui sévit notamment dans l’ouest et dans le nord-est de la Bohême, où trois districts viennent d’être isolés par le gouvernement. Président de la région de Karlovy Vary, Petr Kulhánek ne cache pas son inquiétude : « En tant que présidents de région, nous pourrons par exemple réquisitionner le personnel médical. Mais, ce qui nous préoccupe le plus, c’est que nous ne pourrons pas réguler le fonctionnement des commerces, des services ou encore, par exemple, des infrastructures de sport. » Ainsi certains petits commerçants se disent prêts à ouvrir leurs magasins, tout en assurant de respecter les règles sanitaires, de même que les stations de ski qui ont d’ores et déjà annoncé l’ouverture des remontées mécaniques à partir de lundi. Pour sa part, le gouvernement envisage de réinstaurer l’état d’urgence, malgré le désaccord de l’opposition. Encore faut-il que la constitution tchèque le permette.
  20. Si les frontaliers alsaciens-lorrains ont tant souffert de la fermeture de la frontière allemande lors du premier confinement, et insisté pour qu'on la rouvre le plus vite possible, c'est probablement parce que c'était plus qu'un petit effet d'annonce : Source : https://www.lalsace.fr/sante/2020/05/14/jean-rottner-demande-la-reouverture-de-la-frontiere-franco-allemande
  21. https://jean-jaures.org/nos-productions/la-diaspora-turque-en-europe (10 février 2021) Néanmoins, dans l’ensemble, les membres de la diaspora turque en Europe continuent de s’identifier avant tout comme Turcs plutôt que comme membres à part entière de la société dans laquelle ils vivent. Ils restent plus absorbés par les développements et la politique en Turquie que dans leur pays de résidence. Finalement ils approuvent fortement (de manière implicite et explicite) la maxime du président turc Recep Tayyip Erdoğan selon laquelle les Turcs d’Europe devraient « s’intégrer mais pas s’assimiler », même si leur compréhension précise de cette expression est sujette à interprétation. L’enquête révèle des opinions mitigées sur la politique turque, y compris sur le président Erdoğan en tant que personne mais aussi sur la question de savoir s’il se soucie ou non du bien-être des Turcs en Europe. Pour autant, Erdoğan est plus populaire que toute autre personnalité politique turque, y compris le principal leader de l’opposition Kemal Kılıçdaroğlu, le leader nationaliste Devlet Bahçeli et le leader politique kurde emprisonné Selahattin Demirtaş. Parmi les quelque 66 % de l’échantillon ayant la citoyenneté turque, une majorité – environ 56 % – déclare avoir voté aux élections turques de 2018. Les préférences qu’ils ont déclarées reflètent plus ou moins celles de la Turquie, bien qu’on puisse constater que la droite ultra-nationaliste (MHP) n’a suscité qu’un intérêt très minime parmi les membres de la diaspora. Le Parti de la justice et du développement (AKP) a remporté 51 %, le Parti républicain du peuple (CHP) 30 %, le Parti démocratique du peuple (HDP) 10 % et les autres partis 9 %. Leurs votes auto-déclarés lors de l’élection présidentielle turque de 2018 ont suivi un schéma similaire, et les réponses étaient à peu près conformes aux votes déclarés pour les différents partis au Parlement.
  22. https://tnova.fr/notes/production-des-vaccins-quels-enseignements-tirer-de-l-experience-covid (22 janvier 2021) L’UE n’a pas été capable de mettre autant d’argent sur la table que les Etats-Unis : quand Washington ajoutait 10 milliards de dollars aux financements de crise sanitaire avec l’opération Warp speed dès le mois de mai 2020, Bruxelles disposait de son côté d’une enveloppe légèrement supérieure à 3 milliards de dollars. Alors qu’elle héberge des leaders mondiaux dans l’industrie des vaccins, que deux tiers des chercheurs de ces leaders travaillaient sur son sol il y a encore dix ans, ses investissements publics dans ce domaine de recherche ont reculé, quand ceux des Etats-Unis étaient multipliés par trois. Dans le même temps, le BARDA américain (Bio-medical Advanced Research and Development Authority), établi en 2006, attirait investissements et chercheurs... Dans un tel contexte, « l’Union européenne de la santé » actuellement en discussion devrait intégrer une Health Emergency Response Authority (HERA), qui aurait des compétences similaires au BARDA. Il est à souhaiter qu’elle dispose de la même puissance de feu si les Européens veulent conserver leur rang et protéger leur souveraineté sanitaire. De la même manière que le BARDA est un dispositif fédéral qui complète l’action individuelle des Etats, il sera important que chaque pays ait également une stratégie nationale.
  23. https://supchina.com/2021/02/09/why-is-china-lagging-behind-in-covid-19-vaccinations/ 100 millions de vaccins Pfizer-BioNTech devraient être expédiés en Chine dans le courant de cette année, selon le président de BioNTech, Ugur Sahin.
  24. https://www.lemonde.fr/international/article/2021/02/12/premier-accord-entre-la-chine-et-l-inde-sur-la-region-himalayenne-du-ladakh_6069720_3210.html Premier accord entre la Chine et l’Inde sur la région himalayenne du Ladakh Obtenu après neuf cycles de pourparlers commencés au mois de juin entre hauts gradés chinois et indiens, l’accord, qui aurait été bouclé le 24 janvier, vise à « rétablir substantiellement la situation qui existait avant le début de l’antagonisme de l’an dernier », selon M. Singh, qui a jugé bon de préciser que l’Inde n’avait « rien concédé ». Sur la rive nord du lac Pangong, où se succèdent huit barres rocheuses parallèles, l’armée indienne a commencé, dès mercredi, à reculer de la huitième crête, où passe la ligne de contrôle, à la troisième crête. Simultanément, l’armée chinoise a abandonné la huitième crête en direction de l’intérieur de l’Aksai Chin. Au plus fort des tensions, l’armée populaire de libération avait avancé jusqu’à la quatrième crête, après avoir bâti une route dans la partie indienne de la zone.