Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Boule75

Members
  • Posts

    14,834
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    80

Status Updates posted by Boule75

  1. Depuis quand on est sanctionné pour avoir cité Poutine ?

    1. Show previous comments  2 more
    2. Akhilleus

      Akhilleus

      donne moi une source crédible, je retirerais les points

    3. Boule75

      Boule75

      Bien.

      Ok. Je n'ai pas le verbatim russe et serais incapable d'en faire quoi que ce soit.

       

      "A l’occasion de la conférence de presse avec son homologue français Emmanuel Macron, Vladimir Poutine s’est fendu d’une phrase moqueuse, difficile à traduire, et dont la teneur sexiste a beaucoup fait réagir. « Que ça te plaise ou non, ma jolie, faudra supporter », a lancé l’homme fort de la Russie à l’intention du président ukrainien. Volodymyr Zelensky venait de se montrer critique sur certains aspects du plan de paix concernant l’est de l’Ukraine et négocié en 2015 entre Kiev et Moscou.

      La misogynie de cette pique, lancée à son adversaire dans un conflit qui inquiète les Occidentaux, a choqué de nombreux observateurs. « C’est plus que du vocabulaire sexiste, c’est le vocabulaire de l’agression sexuelle, du viol, masqué par une fausse plaisanterie », réagit Véronique Perry, chercheuse en linguistique. En une phrase, le chef du Kremlin étrille la notion de consentement : il fera ce qu’il désire « que ça plaise ou non » à son ennemi, qui devra « supporter » la situation.

      https://theworldnews.net/fr-news/conflit-ukraine-russie-vladimir-poutine-ou-l-art-du-delire-viriliste-en-politique

       

      « Tiens bon, ma belle »

      Interrogé par un journaliste, Poutine a commenté avec désinvolture le président ukrainien Volodymyr Zelensky si l’accord de Minsk était toujours valide. L’accord de Minsk stipule un cessez-le-feu dans les régions séparatistes d’Ukraine et une amnistie pour les combattants dans les régions de Donetsk et de Lougansk. Selon l’accord de Minsk, ces zones devraient également devenir autonomes et pouvoir organiser leurs propres élections régionales.

      Cette partie de l’accord est difficile à justifier au niveau national pour le président ukrainien. Dans ce contexte, Poutine a déclaré lors de la conférence de presse sur Zelenskyy : « Le président actuel a récemment déclaré qu’il n’aimait pas un seul point de ces accords de Minsk. Que cela vous plaise ou non – endurez-le, ma beauté ». Il faut maintenant trouver le courage d’admettre ce qui est écrit dans l’accord."

      https://confluencenews.fr/poutine-laisse-macron-accourir-a-moscou-voulez-vous-que-la-france-entre-en-guerre-avec-la-russie-politique/

       

      "Au lendemain de la rencontre, Moscou fait le service après-vente. Mardi, le Kremlin a défendu une remarque de Vladimir Poutine de la veille, qui a fait en s'en prenant au président ukrainien un commentaire interprété par de nombreux internautes et observateurs comme une blague sur le viol.

      Que ça te plaise ou non, ma jolie, faudra supporter", a lâché le président russe, sous forme de rime."

      "https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/ma-jolie-faudra-supporter-le-kremlin-defient-poutine-apres-une-remarque-polemique-sur-l-ukraine_AD-202202080195.html"

       

      Et bien d'autres occurrences, avec à chaque fois manifestement une impossibilité de la traduction littérale.
      La mienne est-elle orientée ? Probablement. Est-elle fausse ? Je ne crois pas.

       

      Et je réitère le bon courage quand même... :sleep:

    4. Boule75

      Boule75

      Et je te remercie.

×
×
  • Create New...