Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

elannion

Members
  • Posts

    1,087
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by elannion

  1. Ca serait presque pire ^^ Il serait quasi impossible à déterminer un maître d'oeuvre. Là aussi d'un strict point de vue industriel et technique ce rôle devrait revenir à la France mais ça ne sera jamais mais jamais accepté par les britanniques. Et là où l'Allemagne se surestime totalement, le Royaume Uni a une culture aéronautique militaire bien plus développée et une plus grande légitimité à prendre le lead. Là où je vous rejoins c'est qu'effectivement nous avons des similitudes dans notre approche militaire avec quelques ambitions restantes. C'est pour ça que je pense le mieux pour le RU, comme pour nous, c'est d'être tout seul et de développer l'appareil qui leur convient le mieux. Avec les allemands le problème est double: pas les mêmes besoins et compétition industrielle féroce (et qui dans la réalité n'a pas lieu d'être). Avec les Anglais on pourrait éventuellement mieux s'accorder sur le besoin mais ça serait hyper compliqué de s'entendre industriellement parlant. Les britanniques ont beaucoup souffert avec le F35 en étant de cocus de première. RR s'est complètement fait berner sur la motorisation. Ca leur ferait le plus grand bien de développer comme des grands un appareil de combat. Si je ne me trompe pas le dernier appareil 100% anglais pour leur armée de l'air c'est le Lightning qui est contemporain de notre mirage 3 et le harrier pour leur navy contemporain de notre Super 2tendard. Je rajouterais que politiquement c'est également impensable. Cette coopération (le SCAF) n'est qu'un projet politique pour tenter de donner du crédit à l'Europe. Coopérer avec un pays qui vient d'ne sortir brouillerait le message. . .
  2. Si on reprend les arguments avancés par Alexis ils n'ont pas forcément besoin de trouver une alternative à ce programme. L' Allemagne est aussi embêté. Elle est divisée par sa composante politique et militaire complètement inféodées aux US qui ne voient évidemment pas d'un bon œil des programmes trop ambitieux et trop indépendant et sa composante industrielle qui se verrait bien s'enrichir en allant piller le voisin et qui nécessite donc de rester suffisamment longtemps dans un projet ambitieux et indépendant pour se goinfrer. D'ailleurs plus je réfléchis et plus je pense que que les allemands n'ont jamais réellement cru à leur capacité à s'approprier le SCAF ( nos politiques sont des pipes mais par forcément nos industriels. Et imaginer Dassault, dont le fondateur a été raflé par les boches et mis en camps de concentration, passé sous leadership allemand faudrait pas abuser non plus) mais qu'ils se servent de ce projet pour pousser leurs pions sur le nouveau char de combat et raflé la mise. Et c'est bien pensé, les US qui sont leurs maîtres n'apprécieraient pas du tout un appareil européen mais développé par les français donc à même de rivaliser avec leurs productions c'est donc une impasse dès le départ . Toutefois mettre en regard le programme de chars et d'avions et d'exiger en juste retour du leadership "généreusement" accordé aux français sur le SCAF de l'avoir sur les chars de combat. Le présenter comme un fair deal qu'il n'est déjà pas de base. On sait aussi faire des chars d'excellente facture. Plus qu'a pourrir la situation sur le SCAF pour dégoûter les plus Vichystes de nos politiques de cette "coopération", acheter des avions US pour faire satisfaire le seigneur tout en conservant le leadership sur les chars qui satisfait leurs industriels et éliminent un concurrent (à savoir nous). Si le Scaf tombe à l'eau il faudra évidemment tout renégocier et s'imposer sur les chars. Et si les allemands râlent Auf wiedersen
  3. A quel moment cela aurait été accepté par les soviétiques ? Pas rancunier nos élites dis donc. . . comme quoi la filiation politique est d'autant plus marquée entre hier et aujourd'hui. J'aurais préféré qu'on s'inspire de la période 58/69 On apprends quoi à l'ENA et à science po sérieux; . .
  4. On pourrait pourtant facilement retourner l'argument contre eux. Vous ne souhaitez pas à tout prix disposer d'une aéronautique souveraine. Vous êtes moins regardant finalement sur le produit d'arrivé. Pourquoi donc investir autant ? Restez tranquille, c'est finalement un projet secondaire pour vous donc pas besoin que vous batailliez pour le moindre boulon (à moins que vos objectifs soient autres. .. Qui sont ?^^). on s'occupe de tout, venez admirer le résultat final
  5. Economiquement, industriellement, militairement tout tend pour faire seul. Les bénéfices sont beaucoup plus grands que les contraintes. Beaucoup diront que c'est sur la question politique que ça coince entre deux visions diamétralement opposées: Europe vs France. Pour moi c'est sur la logique. Faire seul c'est respecter les fondamentaux de la logique : il y a un objectif (faire un nouvel avion de combat adapté à nos besoins), on met en place les moyens les plus efficaces pour y arriver. Faire une coopération c'est privilégier un moyen sur l'objectif final. On peut aussi estimer que l'objectif final n'est plus de produire un avion de combat adapté à nos besoins mais créer des intrications politiques et économiques sans se soucier nullement de la qualité ou de la pertinence du produit crée. On a pourtant deux exemples de programmes d'aviations de combats récents qui montrent ce qu'il en coûte de privilégier le politique sur le réel et l'efficacité. . .
  6. C'est un exercice hein, en aucun cas une réalité stratégique ^^ C'est pas difficile de deviner que je ne porte ne les allemands ni l'Allemagne dans mon coeur de là à en faire un parking géant. . . Sans aller jusqu'à une démonstration de nos FAS, je ne serais pas contre une petite dérouillé ( fictive hein, dans le cadre d'un exercice soit planifié soit "imprévu") pour démontrer réellement une réalité et détruire des mythes. Et là ne pas prendre de gants ^^ Pas d'accord sur ce point. Les respect, le vrai s'obtient en apparaissant certes fort mais également fiable et disposé à l'écoute. Je doute que le gouvernement russe soit si respecté que ça, craint oui mais ce n'est pas ce que je souhaite pour la France. De même que je doute qu'au MO les USA soient respectés. Ils sont craints et redoutés mais sûrement pas respecté. Sauf que l'animosité à la France ne date pas du tout du nazisme mais est bien antérieur. . . C'est là encore lui donner trop d'importance. il ne s'agit pas de partir dans un extrême inverse et de couper les ponts mais la France de part son implantation mondiale (la langue française est parlée sur les cinq continents) ne rend pas un partenariat privilégié avec l'Allemagne obligatoire. Là encore le narratif va à l'encontre de la réalité mais c'est l'Allemagne qui a bien plus besoin de nous que l'inverse. le Scaf l'illustre parfaitement. C'est l'aéronautique allemande qui doit urgemment remplacer une partie de sa flotte. C'est l'industrie aéronautique allemande qui ne dispose pas de tout les savoir faires (loin de là) pour développer un nouvel appareil de combat,. C'est l'Allemagne qui a une vision géopolitique peu adaptée à une autonomie totale sur un segment aussi stratégique que les avions de chasse. Mais malgré tout on les laisse mener la danse et on cherche à arrondir les angles par tout les moyens alors qu'on a toutes les cartes en mains et eux peau de balle. . . On a de bonnes cartes en main mais on se refuse de jouer.
  7. Complètement d'accord. Du point de vue allemand c'est parfaitement légitime (enfin légitime dans le cas d'une Europe des nations et pas d'une Europe à visé fédérale car baiser le vosin c'est rarement constructif tout de même). mais du coup cette vision qui va TOTALEMENT à l'encontre de nos intérêts pourquoi y consacrer du temps et de l'énergie ? Il me semble que vus être chef d'entreprise. Si une autre boîte (qui ne possède pas vos compétences et savoirs faire) désirent s'associer avec vous mais que très vite elle devient agressive, exige toujours plus de retours industriels, se montre dédaigneuse vous allez réellement continuez à essayer de discuter ? A perdre du temps et de l'argent avec ce genre de personnes ? Dans ce cas là c'est rideau, merci pour tout, bonne continuation, Adieu, a jamais On sent poindre une exaspération mais la faute logique est toujours là pour autant. La coopération est toujours présentée comme indépassable. Ce qui me rend optimiste c'est que les allemands ne l'ont malgré tout pas jouer si fine et stratégique que ça. Pour complètement nous ferrer il aurait fallu que le projet soit beaucoup plus avancé rendant tout arrêt/reculade plus difficile politiquement ( tout cet argent jeté par la fenêtre). Là on n'en reste qu'aux prémisses et on peut les lâcher en rase campagne sans qu'il ne en nous coûte rien. L'avantage de la réalité sur le narratif c'est que leur besoin aéronautiques sont beaucoup plus urgents que les nôtres (remplacement absolu des Tornado et Typhoon qui dureront moins longtemps que nos Rafale) les obligeant sans doute à devoir jouer sur tout les tableaux en même temps. N'ont pas eu le temps de tisser leur toile et sont obligé d'exposer leur stratégie. Stratégie qui les pousse à nous prendre littéralement pour des cons et des cocus. En tout quoi suffisamment pour même faire tiquer des germanoserviles.
  8. En quoi a t-on besoin de l'avis des allemands ? On est complètement autonome sur ce secteur , autonome et excellent de surcroît. Dialoguer pour dialoguer n'a absolument pas de sens si ce n'est de créer une fausse impression de coopération et d'entente pour faire croire à une Europe Fonctionnelle Et on remarque également que notre discrétion tant vanté ( et qui est tout à notre honneur) ne fonctionne malheureusement pas. Les autres sont toujours persuadés de notre arrogance et le fait d'avoir peu ou pas communiquer a rendu les mensonges et fables du consortium Eurofighter vrai pour beaucoup d'européens. La France (et Dassault) ont factuellement une avance (considérable) sur l'aéronautique militaire mais c'est ignoré de tous. Cela rend plus difficile la négociation car le narratif n'est pas en notre faveur (alors que la réalité l'est) On devrait être beaucoup beaucoup plus agressif dans notre manière de communiquer sans se soucier de froisser des égos mal placés. Aller exercice Poker sur Berlin pour un petit retour à la réalité On cherche beaucoup trop à se faire aimer, apprécier des autres. La seule chose a exiger est du respect. Ca aussi quand certains prendront enfin conscience de la francophobie (pour pas dire haine viscérale de l'élite allemande pour notre pays) le réveil sera douloureux. Ne jamais oublier que la construction actuelle de l'Allemagne naît de la destruction du saint empire romain germanique par la France et que le ressentiment crée est immense et s'est transmis au cours des années. Point légèrement Godwin mais beaucoup ignorent que mein Kampf est autant un brûlot antisémite qu'anti français. . . les germains font chier depuis 843 quoi
  9. merci Boule, j'avais pas autant ris devant de tels concepts depuis le monoxyde dihydrogène déshydraté comme excipient Les ondes scalaires . . . Le jeu est d'associer deux termes scientifiques et kamoulox ? Aller je lance un "laplacien organique" comme méthodologie révolutionnaire pour lutter contre les virus Ca va marcher vous pensez ?
  10. L'esprit Vichyste toujours là! Son grand papa serait sans doute très fier* La légalité dans le sang ^^ https://www.youtube.com/watch?v=t0IeUjQJtig&ab_channel=LeMondedesAvengers
  11. Alors que l'investissement dans la défense rapporte. . . Pourquoi faire simple et juste pour compliqué et tordu ?
  12. On va revenir à une discussion mainte fois évoqué mais une coopération dans quel but ? Il est là pour moi le péché originel et la très très grosse erreur de positionnement. La coopération ne doit pas répondre à une éventuelle exigence industriel ( soit sur une nécessite technologique sur un segment que nous ne possédons pas, soit sur une composante financière) mais à une exigence politique. Et navré mais politique et conduite réussie d'un projet industriel cela fait rarement bon ménage. On gagne quoi à filer du workshare aux allemands ? A part délocaliser des boulots (et des boulots qualifiés) en Germanie je ne vois pas bien l'intérêt. . . Et l'argument financier est juste plus recevable. Les coopérations coûtent PLUS cher que de faire soit même. L'Eurofighter est un cas d'école exemplaire. Les allemands ne sont pas des partenaires fiables. On va se répéter une n-ième fois mais ils ont failli foutre en l'air, par incompétence (la Deutch qualitat c'est de la légende urbaine antifrançaise) le programme A400M, ont emmerdé le monde sur le Tigre, nous escroquent sur les satellites d'observation sans compter le court-circuitage de la compétition en Norvège pour les sous marins pour sauver leur champion national ( elle est où l'Europe libéral et non protectionniste vendu depuis des années ?). Pascal nous a donné une estimation du coût de développement et production d'un nouvel appareil: deux fois plus cher que le rafale. Est ce une dépense inaccessible ? A chacun de juger. En fait non ^^ Quand on lance le programme Rafale au début des années 80 on a un PIB compris entre 550 et 600 milliards de dollars ( en 1986 quand le démonstrateur vole on est à 770 milliards). Aujourd'hui on dépasse les 2750 milliards de dollars. On a multiplié par quatre notre PIB alors que le coût du nouveau programme serait seulement multiplié par deux. Comparativement cela coûterait moins cher de développer un programme aux alentours de 100 milliards aujourd'hui que de lancer un programme de 45/50 Milliards dans les années 80. De plus l'investissement rapporte ce ne sont donc pas des dépenses "à perte". Et toute les dépenses engagés se lissent dans le temps. Le programme Rafale commence au début des années 80 et le dernier Rafale est prévu pour être décommissionner dans les années 2070. On a donc un programme de 50/60 milliards ( j'anticipe le coût des futurs standards de modernisation) sur quasi un siècle. Sans compter (et il a fallu attendre la crise du Covid pour que beaucoup s'en rendent compte. . .) toute l'importance qu'il revêt pour une nation de posséder sur son sol national les outils (les usines) pour répondre à des crises soudaines. On s'est retrouvé à poil dans notre fourniture de médicaments au printemps dernier au plus fort de la crise car on est passé en 30 ans de 90 % de production national à mois de 15%. . . Et le coût engendré pour ne pas pouvoir répondre à une crise explose largement les petites économies (pour peu qu'elles existent réellement) Après depuis même pas 4 ans que cette coopération soit lancé elle se doit d'avaler des boas constrictor tout les 6 mois. . . Elle avait déjà du élever la voix quand le plus naturellement du monde les allemands allaient vers le F35. Le projet n'est même pas réellement lancé et le partenaire "principal" mets déjà un boxon d'enfer; . .Mince des collégiens savent que dans un travail en groupe si l'un des participants fait sa tête de mule ça n'aboutit jamais à un exposé réussi. . . C'est le B.A BA de tout projet un tant soit peu sérieux. Les bases doivent être hyper solides sans le moindre flou, désaccord ou incompréhension. Le projet doit être clair et les besoins fixés. Sans ça ce n'est même pas la peine de commencer à développer de nouvelles technologies et/ou faire preuve de "génie" créatif on ira dans le mur
  13. Idéologie first! C'est le principe de la foi et de la religion. Le cartésianisme et la raison s'effacent devant l'irrationnel. Ils fonctionnent complètement à l'envers de la méthode scientifique de base (qu'un lycéen, allez étudiant de première années maîtrise): -fait (ou résultats expérimentaux) -analyse des faits/des résultats - Conclusion Ici on commence par la "conclusion": - faut faire une coopération européenne et surtout une coopération (soumission ?) avec l'Allemagne - tordre absolument la réalité et les faits pour les faire coïncider avec la conclusion préalablement établie - En cas d''échec avérés recommencer l'itération jusqu'à ce que ça marche et surtout quoi qu'il en coûte Et encore une fois avec les déclarations de responsables du gouvernement les allemands auraient tord de se priver ( entre Goulard et Taché par exemple c'est porte ouverte, servez vous)
  14. elannion

    Le F-35

    L' autopersuasion rien de bien neuf ^^ Je suis sûr qu'on disait la même chose en 38/39 de la ligne maginot - Infranchissable -c'est plus qu'une ligne - Le coût et l'investissement ne sont pas si important - on protège le monde libre (mais on construit pas sur la frontière belge parce que) -l'impact économique national est énorme ( ça vu la quantité d'acier utilisé ça a du faire tourner l'économie local ^^) Comme quoi
  15. Et encore car comme vous le dites il n' y a aucune compétences supplémentaires du côté allemand pour les blindés. Il n' y a donc aucune raison d'un partage autre que 50/50. Et en étant légèrement cocardier on pourrait avancer que le Leclerc est un char technologiquement plus avancé que léopard 2 nous donnant de fait une avance substantielle dans le développement de blindés et exiger un découpage 60/40. . . Mais la déclaration hallucinante de Goulard en 2017 alors qu'elle était une éphémère ministre des armées sur la nécessité que la France abandonne des pans entiers de savoir faire industriels pour faire L'Europe grande encore ( et ça osait se moquer de Trump ensuite ) n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Avec une telle invitation guère étonnant que les allemands se jettent comme des rapaces (on les changera jamais) Pourtant tout le monde pourrait comprendre l'argument " 1 euro investi dans la défense rapporte en moyenne 1,2/1,4 euros. Tout le monde, surtout depuis la crise du Covid, pourrait comprendre la nécessité de posséder sur le sol national les usines pouvant équiper notre armée. Bref avec des arguments justes, de bon sens ( qui ne demandent pas un Bac+8 en stats avancé et bidouillages en tout genre) tout le monde pourrait saisir la nécessité et l'INTERET d'une défense puissante. On va éviter de trop rentrer en politique "politicienne" mais c'est là qu'on voit que les "opposants" de Macron (MLP et Mélenchon pour ne pas les citer) sont des pipes complètes. . .
  16. C'est oublier deux concepts majeures: Une nation n'est pas une personnes morale et n'a donc pas se comporter de la sorte et une nation n'a pas d'amis mais que des intérêts. Rien n'est signé dans le marbre et les traités ne sont finalement que de l'encre sur du papier. Chacun respectant sa part tant qu'il y trouve ses intérêts. C'est d'ailleurs pour ça que je prenais comme exemple le traité de l'Elysée. Il a suffit d'un préambule ajouté pour faire complètement capoter le but même de ce traité et ils n'ont pas attendu très longtemps à l'époque. . . Ce qui est dingue c'est la dissonance cognitive totale des européistes sur le SCAF. L'Allemagne joue sa partition et pense uniquement à ses intérêts alors que chez nous ça parle uniquement coopération et amitié. . . Et fustigent fortement toute voix dissonante et critique et finissent par utiliser les mêmes arguments de nos adversaires sur l'arrogance française et son égoïsme supposé. Bref les autres peuvent faire valoir leurs intérêts et nous non. . . Ce projet est foireux depuis le début et mon seul espoir est qu'il s'agit d'une opération de nos services pour faire perdre du temps à l'Allemagne et la mettre publiquement devant ses contradictions et son hostilité à notre égard. Après quand on sait que ce projet est lancé sous goulard, une traîtresse à la solde de l'Allemagne ( qu'elle a publiquement avoué hein.) j'ai du mal à l'imaginer.
  17. C'est légèrement plus complexe que ça hein. . . On considère d'ailleurs que la France en 1918 est la première nation à avoir pensé et commencé à mettre en place le concept d'art opératif. Et si les anglais et américains n'avaient pas tout fait et obtenu d'arrêter la guerre en Novembre 1918 l'Allemagne l'aurait salement senti passer . . . Ensuite et comme trop souvent dans l'histoire française son élite politique a ruiné tout les progrès réalisés (tant militaires que sociétaux. Largement HS mais c'est une honte de ne pas avoir attribuer par exemple le droit de vote aux femmes dans l'entre deux guerres.) . On a surtout obligé l'armée à avoir le cul entre deux chaises l'obligeant à garder sous les drapeaux des effectifs pléthoriques en temps de paix l'empêchant d'investir et de penser son évolution. Une immobilisation criminelle. On ne parlera évidemment pas de l'instabilité politique majeure qui règnera et comme au début du XX siècle (l'histoire des fiches) et d'une classe militaire aux ordres et dont on se soucie plus de sa "ferveur républicaine" que de sa compétence. Sans compter les hommes politiques comme Aristide Briand que l'on pourrait qualifier de naïf et stupide si l'on est d'humeur clémente avec un pacifisme complètement hors sol. Et pour recoller au sujet on peut remarquer de nombreuses similitudes entre ces années là et aujourd'hui. Une classe politique prête à touts les compromissions avec l'Allemagne par trouille, incompétence et fantasme fédérale européen. Alors certes les moyens sont différents aujourd'hui qu'hier. Les allemands ne comptent plus sur la force militaire brute ( et je pense, mais c'est un simple avis, par pure impossibilité technique plutôt que par "éthique" morale. Ils n'ont pas l'arme atomique et nous oui. Qu'ils s'aventurent sur ce terrains là et c'est game over, DEFINITVEMENT. Pas pour rien qu'ils essaient depuis des années de saborder notre industrie nucléaire ou de réclamer la double clé. ). On a rien à attendre de l'Allemagne. Et elle nous l'a clairement fait comprendre depuis la trahison du traité de l'Elysée en 1963. "Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes." Je ne sais pas combien de partenariats foireux il faudra pour que certains comprennent enfin le sens de cette citation
  18. Ah tu gagnes la première place. Mozinor c'est la réf absolue
  19. https://www.youtube.com/watch?v=_0JSdxdRjho&ab_channel=moutmout80 point godwin ou pas ?
  20. On va en rester là en effet. Ton post prêtait largement a confusion quand a sa compréhension. Je maintiens tout de même. Laisser des gens détruire des vies pour des fadaises idéologiques et laisser faire c'est très dangereux pour la cohésion d'une société Et j'apprécierais également que tu ne montés pas sur tes grands chevaux avec des menaces douteuses. Un forum c'est également fait pour opposer des idées contradictoires.. Bref
  21. Le french Bashing sur un forum Français mauvaise idée Et il y a une large différence entre permettre une libre utilisation de l appareil et DONNER des technologies clés dans des domaines sensibles Donner un libre accès au code source ne permets pas de concevoir un appareil Si un chef 3 étoiles me sert son menu complet je vais me régaler mais en aucun cas je ne saurais refaire les Plats La les schleux exigent qu'on leur file toutes les recettes et qu'on leur tiennent la main pour monter en gamme Bref tu confirmes que les autres pays nous prennent pour des pigeons et qu'on est là soit pour vous filer du blé soit des technologies sensibles... As usual et toujours dans ma métaphore de la jeune fille vous faire maltraiter par le ricain ça passe mais le voisin français qui vous dit bonjour le matin c'est du harcèlement... Quand vous serez incapable de simplement assurer votre propre police aérienne priez qu'on possède toujours un gouvernement europeiste chez nous pour vous assurez le job gracieusement. Perso je vous ferais casquer un max
  22. Sauf qu'une énorme partie de ce fric sert justement à gaver tout un tas de parasites qui n'aident en rien, bien au contraire, à la conception et à la réalisation du film. On pourrait revenir sur des films bien foutus (évidemment pas de type marvel mais bon ce genre va vite s'essouffler aussi) qui coûtent quelques millions/dizaines de millions En plus si des réals indépendants peuvent se rapprocher des gérants de salles de ciné qui vont vouloir absolument sauver leur outil de travail on pourrait voir une alternative crédible à hollywood Tu te rends comptes que ton paragraphe légitime largement la comparaison avec n'importe lequel des pires régimes ayant existé dont le régime nazi ? Tu penses réellement que toi tu t'en tireras ? « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. » Après et à l'énorme différence c'est que les flingues sont dans le camps d'en face. . . Mais en attendant que l'un/une/whateversongender fasse chier le mauvais gars et prenne tarif combien de vies vont ils détruire ? N'empêche Lucas doit être tellement heureux d'être sorti de ce sac de serpents. . . Finalement avec ses 4 milliards il est bien ^^
  23. L'acteur n'est "plus" si jeune. 46 ans cette année et il a réellement percé grâce à Games of thrones (où il faut bien le dire il était crédible pour jouer the red viper) et depuis enchaîne les films et séries. Il 'n a quasi aucun rôle avant 2014/2015 Pour le coup il a profité de sa fenêtre d"opportunité Aberrant mais preuve de plus de la dégénérescence de nos sociétés. Après je ne l'ai jamais trouvé crédible et navré mais surtout physiquement. Xena la guerrière semblait plus crédible c'est dire. . . Enfin le show continue: certains reprochent à Tom Brady (une si ce n'est la légende du foot US) d'être un raciste car il a osé gagner le SuperBowl contre une équipe mené par un quaterback métis le mois du black history month. . . Après je ne connais pas l'attachement de la fan base au perso joué par Carruso (assez secondaire tout de même) pour voir s'il y aura une nouvelle rupture avec les fans
  24. Semble surtout qu'elle faisait une comparaison sur la manière dont on opposait deux populations et la manière dont l'une était systématiquement pointé du doigt Alors oui sans doute hyper maladroit pour pas dire malvenue De là à perdre son job ; . . Et avant les camps les juifs aussi en Allemagne était ostracisé par l'impossibilité de pratiquer certains métiers. . . Après il semblerait que the mandalorian soit en pleine turbulence avec un acteur principal ingérable ( et qui avait tweeté que la moitié des américains étaient nazi. . . mais je vous laisse deviner de quel camps appartenaient ces "nazis". . . et dans ce cas là ça passe crême ) qui serait en pleine crise de narcissisme ne supportant plus qu'on ne voit pas sa tronche et serait jaloux de la notoriété de grogu (baby yoda). . . Sans parler (mais déjà évoqué) de l'hostilité du camps KK Bref ça doit être sympa de travailler chez Disney en ce moment. . .
  25. Et les conséquences sont catastrophiques à court et long terme. A court terme ces entreprises sont complètement dysfonctionnelles avec évidemment plus grand chose qui sort. A long terme, les "jeunes générations" d'ingénieurs ne sont plus formées sur le terrain et ne montent donc pas en compétences . Problématiques pour eux pour leur carrière mais également problématique pour les entreprises car peu voir plus de sachants à moyen terme ( quand l'ancienne génération aura cassé sa pipe. Car on sort déjà les anciens de leur retraite. Un voisin de mes parents retraité depuis les début des années 2000 de l'ESA y fait toujours de missions ponctuelles. . .) Dans de nombreux secteurs techniques (dont le médicament et la santé pour rester dans le sujet mais c'est vrai pour beaucoup d'autres domaines) c'est pas en trois mois ni même en trois ans que l'on apprend le métier et qu'on le maîtrise. Le système de consultant qui consiste à envoyer des jeunes juniors sans aucune compétences propres sur des projets de 3 mois à 1 an c'est néfaste pour tout le monde, hormis le patron de la boîte du consulting qui se gave comme un porc (facture une prestation chère, du au niveau élevé de technicité demandé, mais la confie à des jeunes donc payé pas cher. le rêve du capitalisme de base : maximisation des profits et minimisation des coûts) Pour le niveau des consultants ça peut s'expliquer par beaucoup de choses. Pour rester chez Sanofi, pendant un moment c'était la carotte pour les consultants externes. Un poste d'interne à la fin de ta mission. Evidemment les consultants ne calculaient pas trop leurs heures pour décrocher le sésame. Sauf que bien évidemment makache à la fin. Et maintenant c'est connu de tous. Sanofi ne t'emploiera pas en fin de mission. Au final tu te retrouves sur une mission plus ou moins intéressantes ( et régulièrement pas intéressante du tout. Tu récupères ce que les internes ont pas envie de faire), dans un milieu dysfonctionnel où on te fait comprendre que t'es rien du tout ( A Sanofi les externes n'ont pas le droit au parking des employés et doivent aller à celui des visiteurs situé à 1 km du centre. . . Tu paies plein pot ton déjeuner au restaurant d'entreprise, etc etc) et ce pour une durée qui excède pas un an. . . Dur de rester motivé ( et qui complique par ricochet le travail des internes) Après il y a aussi le niveau universitaire mais là on va partir HS ^^ Ce qui me rend dingue c'est qu'aujourd'hui on voit les ravages du système mise en place depuis 30/40 ans tant sur notre hôpital publique que sur le fonctionnement industriel et que tout est fait pour ne surtout pas le changer tout en nous promettant le contraire. L'an dernier lors du premier confinement quand la main sut le coeur nos politiques promettaient d'investir dans la santé, de se réapproprier des compétences industrielles perdues (encore une fois en 30 ans 100000 lits d'hôpitaux en moins et passage de 90% des médicaments consommés sur le territoire produit en France à moins de 15%) GSK annonçait un plan de licenciement de 10% de ses effectifs en Belgique ( un pote, un autre^^ est passé entre les mailles) et le labo publique dans lequel je bossais a mis 6 mois à retrouver une activité de fonctionnement "normale" précipitant la fin de la collaboration avec laquelle ma boîte bossait. . . On est dans le mur mais même là on refuse encore de changer de directions Guère étonnant qu'on arrive plus rien à sortir Et des anecdotes sur des boîtes pharma dysfonctionnelles il y en a à la pelle. . .
×
×
  • Create New...