Kal

Members
  • Content Count

    897
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Kal

  1. Nous sommes du même avis. Si tu penses que nous sommes incapables d'organiser cela, alors nous le serions tout autant avec quelques radars AESA de plus. Si tu penses que nous serions capables de le faire avec juste des radars AESA en plus, alors nous serions également capables de le faire sans.
  2. Sauf qu'il ne s'agit pas d'un jeu de LEGO et que cela n'est pas du tout réaliste, ni souhaitable, aussi bien pour les diesels que pour les 2000-5.
  3. De toutes façons, dire que l'on peut faire avec un mélange AESA/PESA, ne veut pas dire que c'est idéal. Dans un contexte budgétaire différent, ils (les PESA) seraient probablement remplacés, mais compte tenu de nos priorités, la contrainte capacitaire est jugée comme acceptable sachant qu'il existe des solutions permettant de la compenser dans de nombreux cas de figure. C'est du pragmatisme.
  4. Kal

    [Rafale]

    Comme l'a été le Block-60 des F-16. Un client d'envergure, refusera de plus en plus de ne pas acquérir la version la plus aboutie du matériel qui lui est proposé. Parallèlement à cela, si ta dotation date un peu, il se retrouve en possession d'avions avec certains équipements plus modernes que les tiens. Pour éviter ce phénomène il n'y a qu'une solution, revenir à un bon 3% du budget de l'Etat pour nos armées. Dans le cas du Rafale, je crois que nous n'avons pas trop à nous plaindre, compte tenu des "retrofits" (Rafale M entre autres) et de la modularité assez poussée de l'oiseau de Dassault (compatibilité PESA/AESA). Du côté du Typhoon c'est bien pire (T1 obsolètes...). Par ailleurs, un chasseur est avant tout un système d'armes (très informatisé) et le client sait à peu près ce qu'il achète (avec parfois des surprises -> F-16 qui désactive son radar à proximité de cibles potentielles), mais n'a pas la connaissance détaillée de ce que possède le pays fournisseur dans ses propres forces armées, à moins d'avoir un service d'espionnage particulièrement efficace, ce qui n'est pas à la portée de n'importe quelle nation.
  5. Kal

    Mirage 2000

    Non, c'est "Radar De Merde !", dixit certains pilotes ;)
  6. Cela se passe partout pareil. Dans toute organisation, si tu as un un élément inefficace, incompétent, dont tu ne peux pas te défaire, tu fais avec et tu taches de l'entourer par d'autres qui vont suppléer à ses carences. Dans l'ancien temps, il suffisait de l'envoyer en "éclaireur"... ;) M'est d'avis que l'USAF et la NAVY pourraient avoir dans un avenir proche, pour s'entrainer au tir, un nombre non négligeable de cibles autopilotées (très chères).
  7. Kal

    Le F-35

    Les militaires ne sont pas complètement idiots, ils comparent les appareils sur l'ensemble du spectre, en tenant compte des secteurs encore en développement. Vous savez très bien que des carences ont été identifiées dans des domaines qui ne progresseront plus ou peu (comme la formule aérodynamique, la furtivité hors secteur avant, ou vis à vis de nouveaux modes radar, etc...). Bien sûr que le logiciel peut (et doit) encore progresser, mais là encore les choses semblent très loin d'être simples Effectivement les deux ne sont pas liés et c'était le sens de ma réponse. Je maintiens néanmoins que les motivations de certains décideurs concernant ce programme sont au coeur du sujet.
  8. Kal

    Le F-35

    Quel acrobate tu fais ! Pardon ? Quelques soucis ? Je pensais qu'on pouvait avoir une discussion sérieuse là... En les comparant aux capacités des avions déjà en service et ça fait mal pour le F-35. Je te rappelle que le F-35 est déjà sensé être partiellement opérationnel puisqu'il est versé régulièrement dans différentes forces aériennes. Es-tu un VRP de LM, ou bien possèdes-tu un don de voyant extralucide ? Tu n'as pas peur d'affirmer cela, alors que plus le temps passe et plus les problèmes majeurs s'accumulent et que parallèlement à cela, des défauts présents dès le début du programme ne sont toujours pas résolus. Possible ? Oui. Probable ? De moins en moins. Et comme tu les connais intimement, tu es sûr que leur avis est totalement libre d'influence, rationnel, objectif et surtout fondé sur les seules capacités de l'avion. Si tu n'es pas en mesure de l'affirmer, en quoi est-ce surprenant que des hauts gradés tranchent en faveur de ce programme ? Ne vient on pas de discuter du poids du lobby et de la crainte des militaires parfois de voir un programme annulé sans être immédiatement remplacé ? Des décideurs dans le monde entier ont vendu leur âme à ce programme, alors 2 de plus ou de moins...
  9. Kal

    Le F-35

    Celui qui l'atteindra le premier ? T'étais dans une grotte ces dernières années ;), ou alors quand une innovation n'est pas américaine elle n'existe pas ?
  10. Kal

    Le F-35

    Cteu blague !!! La fusion de données n'est même pas opérationnelle à ce stade, il y a de nombreux problèmes avec le logiciel et 2 F-35 en vol peuvent identifier la même cible comme deux cibles différentes à traiter. Mais t'as raison, comme on dit : "Plus c'est gros, plus ça passe !".
  11. Je te suggère de relire mes interventions, je n'ai jamais dit que la réduction de SER était inutile, sinon je serais critique envers le Rafale (du démonstrateur Rafale A au Rafale C un gros travail a été effectué sur la SER). J'explique que ce n'est plus l'alpha et l'oméga. Certains militaires... C'est bien là toute la différence. Par ailleurs, beaucoup de militaires préfèrent un programme médiocre (à tort ou à raison) plutôt qu'une remise à zéro qui pourrait aboutir à pas de programme du tout. Ils se méfient (à raison ?) des alternances politiques et des baisses de dotation en matière de défense au profit d'autres "priorités".
  12. Très intéressant comme euphémisme avec emploi du passé, pour laisser entendre que cela serait terminé. Affirmation totalement gratuite. De multiples exemples ont été produits ici et ailleurs de voix qui s'élèvent contre et pas que des couillons, mais les décideurs l'imposent. C'est aussi crédible que de dire que l'ensemble des français soutiennent les décisions de leurs actuels décideurs. Inexact. Ils remettent en cause le résultat obtenu ainsi que les retards et les surcoûts. D'autres rapports plus récents, contestent de plus en plus le concept (l'utilité de la furtivité passive) et proposent comme piste l'hypervélocité. Ce qui était vrai dans les années 90, n'offre plus un avantage significatif acceptable au regard des inconvénients générés, par rapport à un un avion à signature radar réduite. Tu vas me répondre que l'avion est encore en développement. Ce à quoi je répondrai que l'avion est versé dans diverses forces aériennes régulièrement. De facto il a perdu son statut de prototype. Emploi du terme "public" et non "analystes" par opposition au pilote qui serait lui libre de donner un avis dénué d'influence (une blague). En gros ce serait bobonne qui a donné son avis. Jolie déformation des faits. On ne décide pas de la configuration de son adversaire. Un intercepteur qui vient te foutre au tapis, il fait généralement en sorte d'être manoeuvrant avant d'aller à la mailloche. Tiens-tu vraiment à parler de troll ? Il y a de nombreux rapports négatifs. De plus en plus en fait, mais si tu veux jouer à cela, entendu ! A mon tour : pourquoi réfuter ce rapport, alors que tu avales avec délice tous les autres, même ceux qui ressemblent lourdement à du lobbying de vendeur d'aspirateurs ? Tu vois, la technique n'est pas très complexe... Je me suis borné à mettre en évidence que plus le temps passe et plus les travers de ce programme semblent coïncider avec les anticipations négatives affichées par de nombreux experts dès le début. Cela devrait t'interroger au minimum. J'ai par ailleurs mentionné qu'une faiblesse attribuée pars certains anglosaxons aux avions français pouvaient difficilement passer pour une force pour un avion américain. Enfin, j'ai contesté la position de victime que tu aimerais voir attribuer aux promoteurs du F-35 ainsi qu'à leur rejeton. La distorsion de réalité vient bien plus de l'industriel et des intérêts qui lui sont liés, que de son opposition. Ton propos n'est qu'une totale caricature de mes interventions. ...et si un jour il vaut le prix d'une PS4, alors ce sera à n'en pas douter une véritable affaire ! Merci pour ta comparaison avec le Rafale. C'est tellement ridicule de vouloir tenter de faire croire que leurs coûts sont voisins. Non, il est beaucoup moins cher et prouve chaque jour, lui, qu'il est un monstre d'efficacité. Le meilleur avion de chasse jamais produit par la France depuis les Nieuport 11-17, dans sa capacité à satisfaire les opérationnels.
  13. Kal

    Le F-35

    Rien n'est clair du tout. Entre les intentions et l'avion qui est remis aux opérationnels, il risque d'y avoir un "léger" écart de performances.
  14. En France oui. Aux USA non, c'est justement l'inverse. Enfin c'est un peu plus compliqué que cela, système inquisitoire vs accusatoire, mais on s'éloigne du sujet.
  15. Tu fais bien plus que cela. Tu affirmes régulièrement que l'avion actuel est déjà très capable dans certains domaines et qu'il l'a prouvé en exercices, alors même que des rapports officiels (et pas du blabla) s'accumulent prouvant le contraire. De qui émanent-ils ? Des plus hautes autorités civiles et militaires U.S.. Tu tentes de justifier les piètres performances de l'avion sous sa forme actuelle, en expliquant que ce niveau médiocre était prévu dans le concept de base, avalant (volontairement ?) les couleuvres les plus énormes de LM. Mon exemple préféré : les mauvaises performances en combat à vue. Réponse de LM que tu mets en avant : les points forts du F-35 en manoeuvrabilité sont différents de ceux du F-16, il faut exploiter sa capacité à détruire son énergie au premier virage. Oui, oui, cette affirmation vient bien du pays qui n'a cessé de critiquer les Mirage en les qualifiant de "sitting ducks" parce qu'ils détruisaient leur énergie trop vite. Hors, à la différence du F-35, les Mirage ont toujours eu une bonne capacité d'accélération (au moins à moyenne et haute altitude), un comportement très sain au décrochage et un excellent tôt de roulis. Par ailleurs, le Mirage 2000 avec ses commandes de vol électriques et son instabilité, était en net progression dans sa capacité à préserver son énergie (par rapport au Mirage III). Malgré tout, l'avion était toujours décrié par beaucoup d'anglo-saxons toujours pour la même raison. Alors désolé, pour moi il s'agit tout simplement de malhonnêteté intellectuelle (LM pas toi) et/ou d'un simple discours de commercial. Encore une fois les rapports sont clairs à ce sujet : le F-16 ne fait qu'une bouchée d'un F-35 dans un combat à vue, ses opposants nous avaient prévenu depuis le début et les faits leurs donnent raison. Et non ce niveau de performances, même si tu l'as répété 50 fois et le fera probablement encore, n'était pas attendu. Il a toujours été annoncé qu'un F-35 en armes serait comparable (en combat à vue) à un F-16 en armes. ECHEC ! Tu essayes à présent de minorer l'impact du gouffre financier du F-35 sur la défense U.S. et sur le budget de la nation, alors que nous savons tous que des avions comme l'A-10 (pour ne citer que celui-là) sont directement impactés par la façon dont le F-35 aspire les budgets (Il ne s'agit pas de discuter ici du bien fondé de l'utilisation opérationnelle d'A-10 en 2016). Je pourrais aussi aborder le sujet du renouvellement des avions citernes, des bombardiers lourds, etc... Par ailleurs, en dehors de l'aspect financier, qu'as-tu à répondre sur les dangers auxquels sont exposés les personnels affectés au F-35, du fait de la concomitance (vulnérabilité aux menaces, fiabilité digne d'un prototype) ? Qu'as-tu à répondre pour ceux contraints de voler avec des avions présentant des signes de fatigue avancée, faute de l'arrivée du successeur ? Qu'as-tu à répondre en terme de doctrine, pour un F-35 opéré seul par des pays clients, avec un parapluie OTAN en retrait ? Enfin pour tous ceux qui affirment qu'il fera le job, je suis désolé, mais vous n'en savez rien. Si vous voulez dire qu'il est tout à fait possible que le F-35 et son lobby énorme impose l'avion malgré tout, oui c'est tout à fait possible (un peu moins peut-être depuis certains résultats électoraux). Sera-t-il capable de capacités minimales ou moyennes afin de présenter un certain intérêt opérationnel ? Evidemment oui, à condition d'injecter encore des sommes démentielles, cela finira par arriver. Mais finalement, est-ce là véritablement un argument ? Si lors de mon prochain achat de véhicule je me plante complètement : fiabilité douteuse, utilisation contraignante, consommation excessive et j'en passe..., je l'utiliserais malgré tout pour aller au travail (en multipliant les réclamations auprès du constructeur), surtout si j'ai pris un crédit de 10 ans dessus. Après, il n'est pas impossible que j'essaye de m'en séparer assez rapidement et au final j'aurais perdu pas mal de temps et d'argent dans l'opération. Par contre l'avantage c'est que dans mon cas, les enjeux sont dérisoires. Certes, il n'a jamais été question d'équiper leurs clients (alliés) d'un avion aussi furtif que le Raptor. Néanmoins, là encore, entre la poudre aux yeux proposée à la signature des contrats et les premières évaluations menées avec l'avion sous sa forme actuelle, les résultats sont présentés comme inférieurs aux attentes pour un niveau de menace important. Cela s'explique notamment par le retard du programme, entre temps les technologies de détection ont évolué. Et là encore les promesses ne sont pas tenues, d'où la réduction des commandes partout, dont l'incidence est d'exploser le coût unitaire. La concomitance à elle seule va coûter et coûte déjà une fortune. Pour finir, il serait temps d'arrêter avec l'argument du "bashing". Un rapport du Pentagone ou de la RAAF, cela ne fait pas dans le bashing. Le Lobbying a été 1000 fois plus fort que le Bashing, mais je sais qu'à notre époque il est de bon ton de renverser la charge de la preuve.
  16. En la matière, on a toujours le choix et à ce stade tout pourrait tout aussi bien être définitivement stoppé et remplacé. Je ne dis pas que c'est une décision facile à prendre et dénuée de conséquences, mais la possibilité existe et pourrait bien être envisagée suite à "l'incident de trop", ou à une évolution rapide du contexte international (financier et/ou géopolitique).
  17. Je prends ta remarque en considération, bien qu'il ne m'a pas semblé avoir été irrespectueux.
  18. Personnellement, si j'attendais une étoile de la mort, je me serais déjà pendu depuis un moment. Tu as bien raison, mais accorder de l'importance aux faits c'est pas mal aussi et ils s'accumulent... Il est très loin justement de ne dire que cela, il prête sans cesse à l'avion des qualités dont il est totalement dépourvu à ce jour. J'ai souvent l'impression de lire une jaquette publicitaire de LM. C'est fini l'époque où l'on pouvait discuter du F-35 comme d'un simple projet en développement. L'avion existe à présent, entre dans les forces et il est à ce stade une calamité, sans aucune utilité opérationnelle et dangereux pour les personnels : merci la concomitance ! Pendant ce temps là, des F-15 et des F-16 font le job et perdent des morceaux en vol, à force de tirer sur la corde. Désolé de vouloir revenir à un constat plus terre à terre.
  19. Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Allez tiens, un rapport détaillé de plus. C'est sûr qu'à côté de cela, tes quelques témoignages de pilotes qui s'expriment sous contrôle, cela pèse vraiment lourd... http://aviationweek.com/blog/pentagons-top-weapons-tester-f-35-still-challenged Quant au silence de toutes les autres personnes qui touchent de près ou de loin au programme que tu assimiles à de la satisfaction, faut vraiment être désespéré pour aller chercher un argument pareil. On pourrait faire voter les morts aussi, non ? C'est effectivement l'idée de départ, mais tu ne cesses de défendre le concept alors que ce qui est dénoncé, c'est le résultat. Avec 8 ans de retard, un budget explosé atteignant des montants de folie, le machin est toujours totalement inutile. Si tu me remets un coup d'exercices où le F-35 a brillé, je te renverrais à ce même rapport où il est clairement indiqué, une fois de plus, que rien n'est finalisé et exploitable opérationnellement à ce stade.
  20. Quel joli roman, pour de pas dire propagande. Ils ont probablement raison et tort, mais pas à la même époque. La furtivité et l'hypervélocité peuvent représenter tour à tour la panacée, aussi bien qu'une solution caduque. C'est comme cela pour tout le monde et depuis un sacré bout de temps. Même en combat à vue la logique reste valable. Ensuite en BVR, cela n'implique pas forcément de tout miser sur la furtivité, il existe d'autres choix qui ont leurs avantages et leurs inconvénients. Tu as raison et les intervenants de la défense U.S. sont nombreux à penser de même. Le seul souci, c'est qu'une bonne partie d'entre eux savent maintenant que la furtivité du F-35 sera décevante, probablement supérieure à ses concurrents, mais loin de celle du F-22 et donc pas de nature à offrir à l'appareil un avantage tout à fait décisif, en tout cas pas dans un engagement contre un adversaire de premier plan. En revanche, les contraintes qu'elle implique, elles, sont bien présentes.
  21. Kal

    Le F-35

    Ils auraient tort de s'en priver. Cet avion là, est un avion bien né !
  22. Kal

    Le F-35

    Je vois plutôt un boulevard qui s'offre au F-15 pour une seconde carrière, avec le F-15SE, voire une version remotorisée avec poussée vectorielle (peut-être envisageable depuis que le F-15 s'est doté de commandes de vol électriques), un concept proche du SU-35 à certains égards. Il s'agirait d'une solution pragmatique pour répondre à la situation inquiétante de l'USAF et de l'Air National Guard, menacées de devoir opérer une flotte "d'épaves volantes" à très court terme. Si le choix est fait de courir ce risque, alors un tout nouveau programme, axé sur de la rationnalité, mais pas de F-22. (opinion purement personnelle)
  23. Kal

    Le F-35

    Dany va peut-être nous expliquer que l'aspiration de tous les crédits allant à la défense était prévue dès le départ, qu'il ne comprend pas pourquoi le gros McCain n'a plus la frite (désolé ! ). Pour le coup, pas sûr que cela suffise à plaider en faveur de l'avion... Pour le coût non plus d'ailleurs !