Kal

Members
  • Content Count

    897
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Posts posted by Kal


  1. Il y a 2 heures, prof.566 a dit :

    Non non Kal.Ca me vient tout droit de Bercy. Il y a un certain ras le bol européen à tous les échelons. Et toutes les décisions ne sont pas prises à l'unanimité.

    Bercy ne représente que... Bercy.

    Tu veux que je te remémore la taxe Tobing avortée ? La tentative qui a accouché d'une souris contre la directive des  travailleurs détachés ? L' échec de la tentative européenne de taxation des GAFA ? Le glyphosate ? Le conflit sans fin entre les différents états membres au sujet de l'immigration, etc... Etc... Macron est plus que jamais isolé en Union Européenne, à tel point que l'on a même rappelé notre ambassadeur d'Italie. C'est dire que le consensus va être facile à trouver, surtout avec des pays comme la Pologne qui ne jurent que par le parapluie militaire américain et qui ne fâcheront jamais l'oncle SAM. Avec les européennes qui arrivent, je vois que le logiciel "On va vous faire une AUTRE Europe" sera encore d'actualité. Après tout, ça fait quoi, 30 ans qu'il fonctionne sans la moindre mise à jour. On aurait tort de s'en priver !

    Par ailleurs, notre cher président vient de lâcher les allemands en rase campagne sur le projet nord stream 2, justement sous la pression américaine, alors imaginer qu'il ose les affronter sur l'extraterritorialité du droit, cela prête juste à sourire, Bercy peut bien rager...


  2. il y a 3 minutes, prof.566 a dit :

    L''Europe est réellement en train de travailler le sujet de la réciprocité de l'extrraterritorialité. Sérieusement.

    Parfait, il nous manquera juste à obtenir 27 signatures. On me dit dans l'oreillette qu'un seul refus fera tout échouer (dixit traités européens). Me voilà grandement rassuré ! Ce n'est pas comme si  des milliers de lobbies étaient dans les couloirs du parlement européen, là ça craindrait vraiment...


  3. Le manque d'intérêt pour l'A380, comme pour l'A340 avant lui, vient surtout de la modification des règles ETOPS en faveur des biréacteurs. Une modification obtenue après une forte pression des... américains. Ah cette chère concurrence libre et non faussée ! :smile: Tiens, après avoir laissé la Société Générale et la BNP se faire rançonner, si on parlait de l'extraterritorialité du droit américain et des conséquences pour Airbus ? Oh et puis non... Nos responsables trouveront bien un prétexte pour dénoncer les conséquences de ces problèmes et pour ne surtout jamais s'attaquer aux causes, pourtant les langues commencent à se délier si j'en crois une récente déclaration du PDG de Total assez fataliste, constatant la démission de nos gouvernants européens face à de telles pratiques, celle d'Eric Trappier avant lui, etc...

     

    • Like 2

  4. Il y a 14 heures, seb24 a dit :

    Simplement ce ne sont pas les éléments qui ont poussées au choix du F-35 :

    • La Belgique bosse étroitement avec l’armée de l'air des pays-bas. Ils travaillent presque comme une seule et unique armée de l'air. Et je n'ai pas vu la moindre volonté de changer cela. Aller sur du Rafale aurait impliquer de revoir complètement tout ca avec de possible dommage politique et opérationnels.
    • Du coup il aurait fallut une décision politique forte. Et avec un gouvernement de coalition assez fragile et un ministre de la défense pas vraiment pro-Rafale. Personne ne serait aller risquer faire exploser le gouvernement pour un achat d'armement.

    Du coup a partir du moment ou les hollandais ont décidé de choisir le F-35, la probabilité de voir la Belgique choisir autre chose était très faible. C'est en quelque sorte une décision européenne mais sans nous et pas dans le sens ou on l'entendrais de notre cote.

    D’où la décision de la France de ne pas participer au RFP, car c’était perdu d'avance,  et aussi la décision de tenter un accord a part avec tout un package. Car il fallait pouvoir proposer quelque chose de global aux Belges pour avoir la moindre chance et contre balancer leur coopération avec les Pay-bas.

    Du coup on aurait pu faire nos super truc national, ITAR Free, etc. Ca n'aurait eu aucun impacte sur la Belgique, car ils sont membre de l'OTAN et achètent US depuis pas mal de temps et ne cherchent pas une solution particulièrement indépendante des US.

    Merci pour cette réponse argumentée et qui est une parfaite description de la situation actuelle. Néanmoins, je me permets d'attirer ton attention sur cette partie de ta réponse qui est d'après moi fondamentale : "Et je n'ai pas vu la moindre volonté de changer cela. Aller sur du Rafale aurait impliquer de revoir complètement tout ca avec de possible dommage politique et opérationnels."

    Je partage ce point de vue, mais comment en sommes-nous arrivés là ? C'est là-dessus que je mets le doigt. La France a abandonné toute volonté de puissance et de diplomatie propre, pour sombrer dans un suivisme l'entrainant à de plus en plus souvent agir à l'encontre de ses intérêts. Nos voisins ne sont pas aveugles et choisiront de s'adresser au bon dieu plutôt qu'à ses saints. Depuis le choix du F-16, la Belgique a fait le choix de l'Amérique et la position de la France (avec autant de répercussions, hélas, sur son rayonnement) n'a cessé d'aller vers toujours plus de soumission au monde anglo-germanique, il n'y avait donc aucune raison pour que la Belgique reconsidère son positionnement.

    En revanche, un pays comme l'Inde peut se satisfaire de l'indépendance stratégique que lui procure l'achat de matériels militaires français et des éventuels transferts de technologie qui vont avec. Elle n'attend rien d'autre de notre part, ou à la rigueur un petit coup de pouce pour obtenir un siège de membre permanent au conseil de sécurité de l'ONU. Qui sait, à continuer à se comporter comme une carpette, elle aura peut-être juste à récupérer celui de la France, si les allemands nous l'ont pas piqué avant. Pour le reste de ses visées géostratégiques, l'Inde à la masse critique pour définir seule la conduite à tenir, la Belgique non.

    En résumé, la défaite face à cet appel d'offres belge, ne s'est pas jouée depuis les quelques années où il a été lancé, mais ces dernières décennies et ce n'est pas une défaite de Dassault ou du Rafale, mais bien de la France.

    • Upvote 1

  5. il y a 16 minutes, seb24 a dit :

    Il ne faut pas faire dans les analyse simplistes. Je veux bien que ce soit décevant mais raison il faut garder.

    Cela n'a rien de simpliste désolé et c'est au contraire le fond du problème de mon point de vue. Le Rafale est le trésor de notre industrie nationale de défense, mais il passe bien trop de temps à frapper des objectifs désignés par les américains. C'est pas le tout d'avoir du matériel ITAR Free, il faut avoir des Etats-majors qui le soient aussi.

    En ce qui concerne la déception, pour ma part je n'ai jamais envisagé la victoire comme possible, à cause de la raison que je viens d'évoquer.


  6. il y a 4 minutes, seb24 a dit :

    Pourtant le Rafale est justement le symbole du programme Franco-Français complètement sous contrôle au niveau national.

    Comme nous le savons tous, l'achat d'un avion de chasse dépasse totalement le cadre du seul équipement militaire, aussi bon soit-il. Si le Rafale était américain et le F-35 français, la Belgique aurait sélectionné le Rafale.


  7. En Union Européenne qui fait la pluie et le beau temps ? Certainement pas la France !

    Dans ce cas, pourquoi choisir de s'équiper auprès du supplétif de l'armée américaine et pas directement auprès du donneur d'ordres, avec l'assurance d'obtenir son approbation et une certaine bienveillance. La France doit reprendre en mains son destin et c'est à cette seule condition qu'elle sera à nouveau respectée et regardée par nos proches voisins comme une alternative possible. Bref, nous sommes au moins autant responsables de cet échec que les décideurs belges.

    • Like 1
    • Upvote 1

  8. il y a 16 minutes, FATac a dit :

    On peut largement discuter de cette affirmation.

    Considère t'on l'UE comme la suite de la CEE, elle même dans la continuation de la CECA initiale ? Il y a de profonds changements derrière le changement de nom. Ce n'est pas que de la sémantique, ni une question de nombre d'adhérents.

    Quant au Jaguar, il me semble que si la CEE était en plein essor à l'époque, il faut quand même remarquer que les britanniques n'en faisaient pas partie. Il ne s'agit donc pas d'une collaboration UE à proprement parler ...

    Mais je pinaille et c'est très périphérique au sujet principal.

    Périphérique tout à fait, par contre ce sont des précisions fondamentales sur lesquelles tu mets le doigt. Je ne développe pas, car l'essentiel est dit et que ça n'est pas le lieu.

    • Upvote 2

  9. Pauvre Raptor qui risquerait d'hériter de capteurs obsolètes et d'un code tellement dense qu'une armée de programmeurs ne semble pas parvenir à le débugger.:sad:

    Tout cela ajouté au problèmes intrinsèques du F-22 et à son coût unitaire, on risque encore de bien rigoler, mais l'essentiel est sûrement que les versements continuent pendant de très loooonnngues années...

     

    • Like 1

  10. il y a 6 minutes, prof.566 a dit :

    j'y étais justement. et ce n'est pas dans l'UE.

    Donc tu étais un soldat français (pays membre de l'U.E.) engagé dans le cadre d'une mission de l'OTAN, bras armé de l'U.E. (c'est marqué dans les traités), sous contrôle américain et tu vas m'affirmer que le conflit des Balkans n'était qu'une affaire entre Yougoslaves, c'est bien ça ?

    • Like 1

  11. Il y a 2 heures, gargouille a dit :

    Tu parles bien de non guerre grâce à la dissuasion nucléaire et non pas par l'Europe donc.... .

    Je dis que l'arme atomique, qui laisse le choix entre l'annihilation de tous, ou l'absence de conflit direct a calmé les tentations belliqueuses en Europe comme ailleurs. Si les USA et l'URSS ne sont pas passés de la guerre froide à un conflit ouvert généralisé, c'est très probablement grâce à l'existence de telles armes et des conséquences qu'elles entraineraient dans les deux camps en cas d'utilisation. Je ne dis rien d'autre.

    La domination de l'Europe était et reste un enjeu pour les deux camps, d'où l'Europe scindée en deux que nous avons connue jusqu'à la chute du mur de Berlin, puis l'effondrement du régime soviétique.


  12. il y a 12 minutes, prof.566 a dit :

    Ah bon, les états non nucléaires ont été en conflit?

     

    Dans le monde ? J'espère que tu plaisantes... Encore qu'il n'y a pas trop matière à rire.

    En Europe ? Où étais-tu pendant les évènements des Balkans ?


  13. Citation

    En fait, j'ai plutôt l'impression qu'il a fallu presque 50 ans pour le développer. Le Rafale est l'aboutissement des multiples programmes de Dassault (depuis le mirage IVC, à aile en flèche, variable, delta avec canard...) pour fournir enfin une sorte de F4 moderne (biréacteur performant, pour l'armée de l'air et la marine)

    Pourquoi ne pas remonter à l'invention des premières voilures ? Parce que sans "ailes", il n'y aurait jamais eu d'avion, donc de Rafale :wink:

    • Haha 2

  14. Je suis du même avis que Rendbo, être sous embargo change pas mal la donne. Evidemment que leurs annonces sont enrobées de propagande, mais sont-ils les seuls à pratiquer ce genre de sport ?

    Sont-ils plus ridicules que ceux qui ont été contraints de renoncer à la chasse ou que les pays qui mettent des années à acheter un avion sur étagère, en changeant 10 fois d'avis ?

    Mentent-ils plus que ceux qui prétendent que le F-35 ne souffre aucune concurrence, est adapté à un pays comme le Canada, etc... ?

    Si j'étais un pilote (on peut rêver), affecté à un escadron de F-35 (débandade ;)) et que j'avais la mission de survoler l'Iran discrètement à bord de cette chose, je prierais pour que la "com" de LM sur sa survabilité en milieu hostile et sa vision parfaite de la situation tactique ait un gros fondement de vérité, afin de ne pas me retrouver à la mailloche avec des F-5 ou même des F-14 fatigués.

    Bien sûr, tout cela se passerait une belle nuit d'été sans lune et surtout sans orage. :biggrin:

    • Like 2

  15. Le 08/08/2018 à 06:24, 2020 a dit :

    Ça serait super cool ..... ;) que le tir ait été effectué vers le 2000 et que celui ci ait réussi à s en sortir !

    M2000 1 eurofighter 0  lol

    Et si au passage on est agrandi notre bibliothèque de CM ;)

    Ce qui est super cool, c'est que tout le monde puisse rentrer à la maison entier.

    Le mirage 2000, ou même un ULM peut être la cible d'un tir en BVR et s'en tirer sans avoir une once de mérite. Je n'affirme  pas qu'aucune manoeuvre n'a été entreprise (faute d'informations vérifiées), néanmoins la fiabilité des tirs en BVR en conditions réelles étant ce qu'elle est, il n'est pas du tout inconcevable qu'un avion puisse en réchapper sans rien faire, voir même sans avoir eu connaissance de la situation (plus dans le cas d'un ULM que d'un Mirage 2000 évidemment :)).

     

    • Like 1

  16. Il y a 20 heures, Kelkin a dit :

    La Yougoslavie n'était pas dans la CEE, donc s'en servir comme argument contre l'UE, c'est tirer à côté du but.

    Posséder des armes nucléaires n'a pas empêché l'Union Soviétique de se démanteler toute seule, et ça n'a pas empêché non plus la Russie d'entrer en guerre contre sa propre province de Tchétchénie, contre la Géorgie, et contre l'Ukraine. Donc, je ne vois pas pourquoi affirmer qu'une bombe atomique dans l'arsenal Yougoslave aurait évité les massacres dans les Balkans.

    C'est tirer au contraire en plein dans le mille, mais pour ça il faut comprendre ce qui a motivé le démantèlement de la Yougoslavie et qui a exacerbé les haines dans le but de servir quels intérêts. La France a tenté de soutenir son allié serbe, puis à été contrainte de s'aligner sur la position de l'empire qui en avait décidé autrement. Ce revirement prouve sans équivoque que le conflit était bien loin de n'être qu'une affaire yougoslave. Si tu penses que ce sont les crimes contre l'humanité qui nous on fait évoluer de positionnement, qu'attendons-nous pour faire volte face vis à vis des massacres au Yémen ?

    Dans la lignée de ces politiques de "regime change", tu as aujourd'hui le camp occidental à travers l'U.E.  et l'OTAN qui envoie des chars sous les moustaches des  russes, au mépris de l'escalade qui pourrait en résulter. Si jamais un conflit explose, me diras-tu que cela n'a rien à voir avec l'U.E. parce que la Russie n'est pas dans l'U.E. ?

    Je sais que c'est compliqué de prendre du recul, je fais aussi partie des générations d'ex-étudiants à qui on a bourré le crâne d'âneries, comme par exemple le fait que l'OTAN aurait été créé en réponse au pacte de Varsovie, alors que dans les faits, c'est le contraire...


  17. il y a 22 minutes, web123 a dit :

    Le rêve européen est avant tout la paix. L'Euope est en paix depuis 70 ans, ça n'est jamais arrivé. Pour ma part ça justifie largement mon soutient à l'UE. 

    La paix... Tu veux dire comme la guerre en Bosnie au coeur même de l'Europe ? Drôle de paix !

    Ah, en fait tu penses peut-être juste aux grandes puissances européennes. Cette paix là par contre est bien effective, mais tu es dans l'erreur d'en attribuer la paternité à l'U.E.. C'est l'arme nucléaire qui a changé la donne, rendant les conséquences d'un éventuel conflit dissuasives jusqu'à ce jour. Pas de chance pour la Yougoslavie, elle n'était pas dotée d'une telle arme.

    • Confused 1