Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

fraisedesbois

Members
  • Posts

    973
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by fraisedesbois

  1. (deepl): Dr. s. Jaishankar [mae Indien, au csonu] ..... Madame la Présidente, la trajectoire du conflit en Ukraine est un sujet de profonde préoccupation pour l'ensemble de la communauté internationale. Les perspectives d'avenir semblent encore plus inquiétantes. La question nucléaire est particulièrement anxiogène. Dans un monde globalisé, l'impact du conflit est ressenti même dans des régions éloignées. Nous avons tous ressenti ses conséquences en termes de hausse des coûts et de pénurie réelle de céréales, d'engrais et de carburant. Sur ce point également, il y a de bonnes raisons de s'inquiéter de ce qui nous attend. Les pays du Sud, en particulier, ressentent la douleur de manière très aiguë. Nous ne devons donc pas prendre de mesures qui compliquent encore plus l'économie mondiale en difficulté. Et c'est pourquoi l'Inde réitère avec force la nécessité d'une cessation immédiate de toutes les hostilités et d'un retour au dialogue et à la diplomatie. Il est clair, comme l'a souligné le Premier ministre Narendra Modi, que l'ère actuelle ne peut pas être celle de la guerre. De notre côté, nous fournissons également une aide humanitaire à l'Ukraine et un soutien économique à certains de nos voisins en proie à des difficultés économiques. Pour en venir au sujet spécifique soumis au Conseil aujourd'hui, permettez-moi de souligner que, même dans les situations de conflit, rien ne peut justifier la violation des droits de l'homme ou du droit international. Lorsque de tels actes se produisent, il est impératif qu'ils fassent l'objet d'une enquête objective et indépendante. C'est la position que nous avons adoptée à l'égard des meurtres à Bucha et c'est la position que nous adoptons encore aujourd'hui. Le conseil se souviendra également que nous avions alors soutenu les appels pour une enquête indépendante sur l'incident de Bucha. La lutte contre l'impunité est essentielle à l'objectif plus large de garantir la paix et la justice. Le Conseil de sécurité doit envoyer un message sans ambiguïté et sans équivoque à ce sujet. La politique ne devrait jamais servir de couverture pour échapper à l'obligation de rendre des comptes, ni même pour faciliter l'impunité. Malheureusement, nous l'avons vu récemment* dans cette même salle lorsqu'il s'est agi de sanctionner certains des crimes des terroristes les plus redoutés au monde. Si des attaques flagrantes commises en plein jour sont laissées impunies, ce Conseil doit réfléchir aux signaux que nous envoyons en matière d'impunité. Il doit y avoir cohérence si nous voulons être crédibles. Une fois de plus, permettez-moi de souligner, Madame la Présidente, que la nécessité du moment est de mettre fin à ce conflit en Ukraine et de revenir à la table des négociations. Ce conseil est le plus puissant symbole contemporain de la diplomatie. Il doit continuer à être à la hauteur de son objectif. L'ordre mondial auquel nous souscrivons tous est fondé sur le droit international, la charte des Nations unies et le respect de l'intégrité territoriale et de la souveraineté de tous les États. Ces principes, eux aussi, doivent être défendus sans exception..... ———- * Ici, il fait au moins allusion à un véto Chinois concernant un Pakistanais suspecté/poursuivi pour les attentats de Mumbaï.
  2. Ça plus le fait que sur le dossier “soums”, le gvt Morrisson était conseillé par un ancien secrétaire à la US Navy https://www.theguardian.com/world/2021/sep/29/former-us-navy-secretary-now-scott-morrisons-aukus-middle-man-on-submarine-plan
  3. En effet rien de spécial me semble-t-il. L'administration Biden discute de la construction des premiers sous-marins nucléaires pour l’Australie La proposition vise à accélérer les capacités d'un allié clé de Washington d'ici le milieu des années 2030, jusqu'à ce qu'il puisse construire ses propres sous-marins nucléaires.
  4. … Et puis les PA Indiens sont plus proches du tonnage CdG que de la classe Nimitz. C’est aussi la première fois que je lisais l’enveloppe budgétaire allouée à ce contrat (5Mds$). Et que le SH avait été une première fois recalé (mais c’était pour l’IAF, non?)
  5. (ANI, 22 sept.) La marine indienne évalue le rapport d'essai du Rafale et du F-18 pour un contrat de 5 milliards de dollars pour des avions de combat. New Delhi [Inde], 22 septembre (ANI) : Dans le cadre de l'appel d'offres de 5 milliards de dollars pour l'achat de 26 avions de combat, le rapport des essais approfondis des avions français Rafale et américains F-18 est en cours d'évaluation par le quartier général de la marine indienne. Il est prévu que la marine acquière ces avions dans le cadre d'un accord de gouvernement à gouvernement pour les opérations de son dernier porte-avions INS Vikrant, récemment mis en service par le Premier ministre Narendra Modi à Kochi. "Une équipe de la marine a procédé à des essais approfondis à Goa pour les deux avions de combat Rafale et F-18. Le rapport se trouve au siège et est en cours d'évaluation pour la présélection finale", ont déclaré des sources gouvernementales à l'ANI. L'évaluation vise à déterminer si l'avion répond ou non aux spécifications techniques des exigences navales, ont-elles ajouté. Les avions américains sont construits pour des porte-avions pesant environ cent mille de tonnes, tandis que le Rafale français est conçu pour des porte-avions de 60 000 tonnes. La marine dispose de MiG-29K, qui opèrent à partir de l'INS Vikramaditya et qui n'ont pas non plus un très bon état de service, et leur nombre est considéré comme suffisant pour un seul porte-avions. Le rapport d'essai déterminera le vainqueur de la compétition, qui était initialement prévue pour 57 avions mais qui a été réduite à 26 seulement. La dernière fois que ces deux avions ont participé à un appel d'offres indien, le Rafale était sorti vainqueur, mais le marché n'a pu être conclu en raison de problèmes techniques. Cependant, sur la base de la sélection finale du précédent marché, le gouvernement a acquis 36 Rafale qui ont joué un rôle important lors du déploiement contre la Chine dans l'est du Ladakh et dans d'autres régions. La partie américaine a affirmé qu'elle avait amélioré les performances et les capacités de l'avion par rapport à la dernière compétition et qu'elle avait répondu à toutes les exigences de la marine indienne. (ANI) (merci au posteur originel)
  6. Mais par rapport au Loyal Wingman tel que c’était envisagé, quelles sont/seraient les différences majeures?
  7. Le gvt australien s’est donné jusqu’à mars23 pour annoncer qui serait le fournisseur des soums.
  8. Nan mais les flingues, points rouges, réducteurs de son toussa c’est pour les amateurs. C’est des technologies du passé. Pour tuer un russe de manière professionnelle, c’est: peau d’banane sur le balcon. Tout l’monde sait ça, c’est connu —>[ ].
  9. Ça me dérangerait pas qu’ils paient des Rafale avec leurs bénefs du pétrole russe
  10. @collectionneur dans le doute (ta réaction) je colle la traduction deepl du papier du WaPo en date du 18/02/2019: Dans les hauts plateaux de l'asie centrale, un nouveau venu tranquille : les troupes chinoises
  11. @Ciders Sais-tu, sait-on s’il y a toujours des troupes chinoises discrètement et officieusement stationnées au Tadjikistan (pour surveiller la frontière avec le Wakhan). j’ai un papier du WaPo en ce sens, mais il date un peu: https://www.washingtonpost.com/world/asia_pacific/in-central-asias-forbidding-highlands-a-quiet-newcomer-chinese-troops/2019/02/18/78d4a8d0-1e62-11e9-a759-2b8541bbbe20_story.html (si vous n’avez pas accès je peux le “coller”.) edit. Un peu de bon sens. Dans l’absolu, avec le retrait US d’Astan et l’arrivée au pouvoir des taliban, les Chinois ont tout intérêt à se maintenir et même à se renforcer au Tadjikistan. Mais les Tadjiks ne les apprécient pas, c’est sûr.
  12. Il est pudiquement expliqué dans l’article que l’embargo US avait pour objectif de «prévenir une course aux armements et encourager un règlement pacifique entre la majorité grecque et la minorité turque». À mon avis il s’agissait surtout de complaire à l’indispensable turc. Vous croyez qu’ils vont vendre à Chypre les F-35 de qui vous savez?
  13. … mais les locaux (les peuples) sont carrément sinophobes.
  14. Des sna pour l’Australie, “c’est pas fait”. C’est compiqué quel que soit le fournisseur, et pas sûr que les aussies persistent dans ce choix. Mais de toutes façons le pacte aukus déborde de beaucoup la question de la propulsion ses soums.
  15. “… nuclear powered conventionally armed submarines.” prop. nucléaire mais armement conventionnel. Des sna. edit. je profite de ton message (merci) pour souligner le chapô de l’article: «L'Inde et la France vont intensifier leur coopération dans la région indo-pacifique en ayant des contacts trilatéraux avec les EAU et l'Australie à New York la semaine prochaine en marge de l'Assemblée générale des Nations unies». Des accords “trilatéraux” entre Inde, France, EAU et Australie (ça fait un “quadrilatère” ça, non?)
  16. (HindustanTimes, 15sept) L'Inde et la France sont des alliés "sans limites" avec un spectre complet de coopération opérationnelle. L'Inde et la France vont intensifier leur coopération dans la région indo-pacifique en ayant des contacts trilatéraux avec les EAU et l'Australie à New York la semaine prochaine en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. La ministre française des Affaires étrangères en visite, Catherine Colonna, a déclaré aux hauts dirigeants indiens que le président Emmanuel Macron lui avait dit d'offrir un partenariat "sans limites" à l'Inde, avec une coopération opérationnelle complète dans la région indo-pacifique et un partenariat global dans les relations de défense et de sécurité, ont déclaré des personnes familières de la question. L'Inde et la France, qui ont toutes deux des aspirations communes à l'autonomie stratégique, ont décidé d'organiser des réunions ministérielles trilatérales séparées avec l'Australie et les Émirats arabes unis (EAU) à New York, en marge de la session de l'Assemblée générale des Nations unies, la semaine prochaine, dans le cadre de leur coopération dans la région indo-pacifique, ont ajouté ces personnes. Mme Colonna a rencontré le premier ministre Narendra Modi, le ministre des affaires étrangères S. Jaishankar et le conseiller à la sécurité nationale Ajit Kumar Doval. Les deux pays ont discuté de la guerre en Ukraine et ont décidé qu'une solution diplomatique était la seule façon de sortir de ce conflit prolongé. Le président russe Vladimir Poutine ayant des conversations téléphoniques régulières avec le président Macron et le Premier ministre Modi, les deux parties ont décidé d'utiliser leurs bons offices pour mettre fin à la guerre en poussant à une solution diplomatique. La ministre des affaires étrangères en visite a également discuté avec son homologue de la manière d'atténuer les effets négatifs de la guerre en Ukraine, notamment sur la sécurité alimentaire et énergétique mondiale. Si Mme Colonna s'est concentrée sur le renforcement des liens diplomatiques et politiques avec l'Inde, elle a clairement indiqué que la France ne cherchait pas à conclure des contrats de défense, mais un partenariat de défense avec l'Inde, avec un transfert de technologie à 100 %, des coentreprises pour la fabrication de matériel à spectre complet et l'exportation vers d'autres pays, selon les personnes citées ci-dessus. La France a déjà proposé le développement et la fabrication en commun de moteurs d'avions Safran, de sous-marins AIP et est également prête à aider l'Inde dans la construction de sous-marins conventionnels à propulsion nucléaire. Alors que l'MAE Jaishankar et le CSN Ajit Doval ont partagé leur évaluation du voisinage avec Colonna, en se concentrant particulièrement sur la Chine et la région Af-Pak, les deux parties ont également eu des discussions intensives sur l'Indo-Pacifique, les deux pays s'engageant à sauvegarder leurs intérêts mutuels et à fournir une assistance aux autres pays, du sud-ouest de l'océan Indien au Pacifique lointain. Les deux pays cherchent également à établir des relations trilatérales avec les pays d'Asie du Sud-Est afin de consolider leur convergence dans la région indo-pacifique. Le terrorisme émanant de la région Af-Pak a également figuré dans les conversations, la France offrant un soutien total à l'Inde pour que les terroristes basés au Pakistan soient sanctionnés par le comité 1267 du Conseil de sécurité des Nations unies, ajoute-t-on. /deepl https://www.hindustantimes.com/india-news/indiafrance-are-no-limits-allies-with-full-spectrum-opcooperation-101663204038921.html
  17. Heu, il a débuté dans les milieux nationalistes et musulmans dans les années 70, et a été élu à Istanbul sous l’étiquette Refah, parti islamiste-natio-conservateur. Donc bon… Laquelle? (Ça change tout le temps)
  18. Le UCAV polonais Bayraktar TB2 exposé pour la première fois Le Bayraktar TB2 UCAV (Armed Unmanned Aerial Vehicle), produit pour l'armée polonaise, a été exposé pour la première fois lors du salon international de l'industrie de la défense MSPO 2022. BAYKAR a signé un accord avec la Pologne l'année dernière pour l'exportation des UCAV Bayraktar TB2. En achetant 24 UCAV Bayraktar TB2, la Pologne sera le premier utilisateur d'UCAV turcs en Europe et dans l'OTAN. Au cours de la foire MSPO, qui se tiendra à Kielce, en Pologne, du 6 au 9 septembre 2022, BAYKAR a exposé pour la première fois le Bayraktar TB2 UCAV produit pour l'armée polonaise. On a appris que le SİHA en question est un produit réel et que ses tests sont en cours, et qu'il sera ramené en Turquie après l'exposition. Les livraisons de l'UCAV BAYRAKTAR TB2 à la Pologne auront lieu entre 2022 et 2024. La première série complète (6 unités) devrait être livrée d'ici le 31 octobre 2022. La livraison de la deuxième série est prévue pour le 30 avril 2023. La date de la troisième série est le 31 octobre 2023 et la dernière série est le 30 avril 2024. Dans chaque ensemble Bayraktar TB2 UCAV: 3 Station mobile de contrôle au sol Baykar (Station mobile de contrôle au sol) 6 capteurs EO/IR MX-15 2 radars SAR (pour les missions de reconnaissance) 6 systèmes IFF 3 terminaux de données mobiles (pour l'extension de la portée) seront inclus. En plus de ces systèmes, il est également connu que la Pologne [?] fournira des munitions avec des têtes chercheuses laser (munitions MAM-L et MAM-C produites par Roketsan). Un approvisionnement de 270 millions de dollars: Selon le ministère polonais de la Défense, chaque kit qui sera exporté vers la Pologne (1 kit = 6 Bayraktar TB2, 4 kits = 24 au total) correspond à environ 67 millions de dollars. Le coût total des quatre kits destinés à la Pologne est estimé à environ 270 millions de dollars. [/deepl] https://www.savunmasanayist.com/polonyanin-bayraktar-tb2-sihasi-ilk-kez-sergilendi/
  19. (info déjà postée par Herciv dans un autre fil, je le colle ici) (scmp, 05sept.) Xi Jinping se rendra au Kazakhstan pour son premier voyage hors de Chine depuis le début de la pandémie. Le président chinois rencontrera son homologue Kassym-Jomart Tokayev pour des entretiens, selon le porte-parole du gouvernement kazakh. Cette visite pourrait être suivie d'un voyage en Ouzbékistan pour assister au sommet de l'OCS, où Xi rencontrera le dirigeant russe Vladimir Poutine. (…) https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3191433/xi-jinping-visit-kazakhstan-first-trip-out-china-pandemic
  20. (corlobe.tk (theprint.in), 26août) Le gouvernement indien assouplit certaines conditions de son appel d’offres pour la construction de nouveaux sous-marins Piqué au vif par le refus de la France, de la Russie et de la Suède de participer au projet de construction de nouveaux sous-marins (P75I) et par la position évasive de l’Allemagne, le ministère indien de la Défense a assoupli certaines dispositions du document d’appel d’offres publié en vue d’apaiser les craintes des entreprises étrangères, notamment dans le domaine du partage de responsabilité. Le projet P75I prévoit la construction de 6 sous-marins classiques à propulsion anaérobie (AIP) dans le cadre d’un partenariat stratégique entre un chantier naval indien et un fournisseur étranger. Cependant, 3 d’entre eux — Naval Group, le bureau d’études russe Rubin et le suédois SAAB — ont officiellement informé la marine indienne de leur incapacité de participer au programme, principalement parce que la marine indienne insiste pour que les sous-marins soient équipés d’un système AIP déjà éprouvé à la mer. Seuls les Allemands et les Sud-Coréens disposent d’un tel système. Une autre raison, avancée en particulier par les Allemands de TKMS, est que l’appel d’offres fait reposer toute la responsabilité sur le fournisseur étranger. Lors d’une conférence de presse, le vice-chef d’état-major de la marine indienne, le vice-amiral Ghormade a indiqué que certaines clauses de l’appel d’offres avaient été modifiées. Même s’il est resté évasif sur les modifications apportées, il a toutefois précisé que le caractère “déjà éprouvé à la mer” du système AIP n’avait pas été soulevé par les chantiers navals indiens. Des sources ont indiqué que la principale modification concernait la clause de responsabilité. Dans le cadre du partenariat stratégique, le chantier naval portera la responsabilité en cas de retard dans la mise en place du projet, la qualité et le reste reposera sur le fournisseur étranger. Pour expliquer l’insistance sur un système AIP “déjà éprouvé à la mer”, les sources expliquent que le fournisseur étranger ne peut pas effectuer les essais d’un système AIP aux frais de la marine indienne afin de voir s’il fonctionne vraiment. « Le projet P75I est crucial pour la marine indienne et il ne peut être retardé. D’où l’insistance sur le caractère éprouvé de cette technologie, » explique une source. Le ministère de la défense a aussi modifié le calendrier de livraison des sous-marins. Les sources indiquent que la marine indienne espère que, lorsque les compagnies étrangères auront reçu les clarifications, en particulier ThyssenKrupp Marine Systems, elles soumettront une proposition. [fin]
  21. Il me semble que c’est un (en fait, deux) bon argument en faveur du RafaleM, ça non? 1/ à terme (à l’arrivée du tedbf), que deviendrait la micro-flotte de SH? A contrario, les RafaleM pourraient être reversés à l’IAF. 2/ un argument Indien en faveur du SH est la “communalité” avec l’USN. Ok, mais ce ne serait alors qu’une communalité “stop gap”, le temps que le tedbf n’arrive. Donc cet argument de la communalité heu tombe à l’eau. non?
  22. (entre parenthèses, ce sont les KSS-III coréens qui ont de l’optronique FR, aussi)
  23. Attention ça date de 2020, quand-même. C’est pas le “dernier scoop” quoi.
×
×
  • Create New...