Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Picdelamirand-oil

Members
  • Posts

    12,215
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    260

Everything posted by Picdelamirand-oil

  1. Le refroidissement par air est moins performant que le refroidissement utilisant un liquide spécial circulant dans un circuit.
  2. Pas en une fois et c'est moins cher. Les Indonésiens ont pu acheter 6 Rafale .... avec le budget prévu pour les SU-35.
  3. Tout baigne, il n'y a aucun problème, c'était encore pire au début du programme F-16 Quoi? on est pas au début du programme F-35? mais vous allez arrêter de pinailler oui !!! occupez vous plutôt des lacunes du programme Rafale non mais.
  4. Oui si tu veux qu'il n'y ait pas d'interruption dans les livraisons, et en supposant une livraison par mois, tu dois commander un nouveau batch 6 mois après le premier si celui-ci était de 6 avions et de même pour les batchs suivant, le nombre d'avions te donne une idée du délai avant une nouvelle commande.
  5. Oui mais eux c'est plutôt: trop cher mon fils... ce qui augure mal de grandes quantités en une seule fois. Je pense qu'il y aura quelque chose, je pense que Dassault fera du Make in India à une hauteur disproportionnée genre je produis pour l'export aussi, et je pense que du coup la production de Rafale en Inde s'arrêtera 10 ans après la France, c'est à dire dans 25 ans, ce qui laisse le temps de produire pas mal pour l'Inde.
  6. 1000 pilotes pour 860 F-35 ce serait peu mais supportable, mais je voudrais rappeler que j'arrive à 746 pilotes seulement pour 860 F-35 ce qui est vraiment très peu. A 1000 pilote on pourrait argumenter que les autres sont partis volontairement, à 746 pilotes il est indéniable qu'une partie au moins soit partis sans que ce soit volontaire.
  7. Gaz, électricité : les 5 chiffres qui traduisent le nouveau monde de l'énergie
  8. LM produit des chiffres globaux donc j'utilise des chiffres globaux, je ne fais pas d'hypothèse sur ce que font les Américains, les Australiens, les Japonais, les Coréens, les Italiens, les Néerlandais, les Norvégiens et les Israéliens, je n'en ai pas besoin. Tu voudrais que je ne compte pas les avions qui sont arrêtés ou qui sont utilisés différemment, et que je focalise sur les avions neufs pour voir ce dont ils sont capables, mais moi ça ne m'intéresse pas, et je fais les calculs qui m'intéressent. Cela m'intéresse pas car ce n'est pas comme ça qu'on calcule en France: quand les Rafale F1 ont été stockés, ils comptaient dans le calcul de disponibilité, j'applique le même principe ailleurs pour pouvoir éventuellement faire des comparaisons, et les chiffres qui englobent même les avions arrêtés sont bien plus représentatif de ce qui va se passer au cours de la vie opérationnelle de l'avion que ceux qui ne l'englobe pas, parce que des arrêts il y en aura. Si tu veux savoir de quoi sont capables les avions neufs, ce que je comprend puisque ton pays vient d'acheter des F-35, tu n'as qu'à le calculer toi même. Tu fais comme si je n'avais pas de billes pour nourrir mon soupçon, mais ce que dit le monsieur est en contradiction avec les heures totales générée par l'AAE, il n'y a pas eu de pénurie. Il n'y a pas faute et je n'ai pas besoin de pardon. Ces avions n'étaient pas des vrais avions de série, un peu comme les 860 F-35 produits jusqu'à présent, c'était plutôt des avions de pré-série, la remise à niveau a donc été plus coûteuse, mais ils nous ont évité l'achat de F-18 pour la Marine, qui n'était pas d'accord, mais qui est bien contente aujourd'hui. Bien sûr que ce serait mieux d'avoir une antenne AESA pour chaque Rafale, mais la France est en déficit chronique et a été gouverné par la gauche en alternance, or la gauche coupe volontiers les budgets des armées. Mais grâce aux qualités du Rafale et à la modicité du coût réel du programme, cela a pu être fait sans drame, je pense que les solutions alternatives au Rafale auraient entraîné plus de problèmes ou plus de déficits. Et le prix du développement d'un standard pour le Rafale c'est 1 à 2 milliards, alors que pour le F-35 c'est plutôt 14 et en plus on change moins souvent les équipements qui sont étudiés pour être up-gradables: On entend jamais parler de problème de puissance de l'informatique centrale car elle fonctionne sur une machine virtuelle, on ne change pas le radar, mais seulement son antenne, les anciens équipements et les nouveaux sont plug and play et reconnu par l'informatique centrale qui s'adapte, pour ne citer que quelques exemples.
  9. J'ai fait un petit calcul dans le cas du Rafale avec les valeurs de PAE que tu as rapportées de F16.net pour illustrer le gain permis par la technologie. Premier cas, on veut des modifications minimales et donc on ne veut pas toucher à l'extraction de chaleur. Je prend un PAE moyen pour la techno du radar actuel soit 30% cela nous donne une puissance d'entrée de 33 W avec une puissance rayonnée de 10 W comme attendu et une puissance dissipée en chaleur de 23 W. Je passe au GaN j'ai le droit de dissiper 23 W mais le PAE moyen est de 45% cela nous donne une puissance d'entrée de 42 W avec une puissance rayonnée de 23 W comme attendu et une puissance rayonnée de 19 W. Là il faut remarquer que la puissance rayonnée est presque le double comparée à la techno GaS mais pas la portée qui s'améliore de 17% car elle varie comme une puissance 1/4 de l'énergie qui est dans l'impulsion radar, et comme on ne change pas la durée de l'impulsion cela devient puissance 1/4 de la puissance. En gros on a 1.17 ^4 = 1.9. Maintenant on nous dit qu'en GaN on peut prendre des modules plus puissant. Dans ce cas il va falloir extraire plus de chaleur. Pour le Rafale, les EAU nous avait demandé d'améliorer de 10 % la portée et pour cela on avait proposé de changer la pompe du circuit de refroidissement pour pouvoir émettre une puissance rayonnée de 14 W. Cette pompe permettrait donc d'avoir des modules GaN de 19*1.4 = 28 W soit presque 3 fois la puissance du GaS ce qui améliorerait la portée de 29% ainsi la portée sur une cible de 1m^2 de SER serait de 207 km Doubler la portée est peut être possible comparé à un vieux radar classique, mais pour le faire par rapport à un AESA il faudrait avoir une sacrée techno d'extraction de chaleur.
  10. C'est vrai que je traites différemment le cas F-35 et le cas Rafale et ça peut ne pas être compris, donc ta question est pour moi l'occasion de clarifier un peu ma procédure. Je traites différemment parce que la situation n'est pas semblable. Pour le F-35 le nombre d'heure est contraint, c'est à dire que l'air force aimerait bien que chaque avion fasse plus d'heures mais ils n'y arrive pas et ils font ce qu'ils peuvent. Donc si ils faisaient comme nous un arrêt de 9 mois et demi ils ne génèreraient dans l'année que 33 heures de vol (13 par mois) statistiquement bien sûr avec des avions en produisant 40 et d'autres en produisant 20. Tandis que nous on fait comme on veut puisqu'on est capable de générer 83 h par mois de façon régulière et même 350 en mode "surge" sur un seul mois. Donc c'est pas parce que les Américains font autrement que je fais une différence de traitement, c'est parce que avec l'avion qu'ils ont et l'organisation qu'ils ont mis en place autours de cet avion, ils ne sont pas capable de générer plus de 13 h de vol par mois alors que c'est dans leurs objectifs. Je ne dis pas ça pour dénigrer la personne, elle est dans son rôle pour obtenir le plus possible des politiques pour l'armée de l'air et de l'espace. mais on a vu passer un rapport (je m'en souviens mais je ne l'ai pas recherché) qui disait que actuellement les Rafale français volaient 275 h par an au lieu de 250 jusqu'à présent, ce qui montre que le nombre d'heure total généré par l'AAE n'a pas baissé et que ces Rafale feront l'année prochaine (donc cette année puisque le 1er Janvier est passé) 300 h ce qui montre notre intention de continuer à générer le même nombre d'heures. J'en conclus que c'est une fausse excuse et que l'on constatera à la fin de l'année que les pilotes ont pu faire leur quota d'heures. D'une manière générale, étant donnée la capacité monstrueuse que l'on a d'accroitre le nombre d'heures de vol de nos Rafale, je n'arrive pas à croire qu'il puisse y avoir une pénurie de celles ci. Je commencerais à m'inquiéter si il fallait dépasser 500 h de vol annuel par Rafale. C'est vrai, mais je n'ai pas les chiffres pour les autres pays. J'ai suivi un peu ce qui se passe en Inde et je n'ai pas de chiffres, mais ils sont extrêmement satisfait de la disponibilité et ils semblent l'utiliser encore plus que nous, après tout ils en voulaient 126 et ils n'en ont eu que 36... Mais si ils mettent la même équipe au sol que si ils en avaient 126, ils peuvent générer autant d'heures, après tout ça ne fait que 350% du taux normal soit 875h par an alors qu'ils peuvent aller jusqu'à 1000, par contre leur avion sera usé plus vite L'avion a semble-t-il effectué un travail très intéressant à la frontière Chinoise et les forumeurs indiens défendent maintenant la furtivité active du Rafale, comme le feraient certains français, lorsque les américains la mettent en doute. Il n'y a pas de comparaison. le standard F1 n'a concerné que 10 appareils et le passage de F1 à F3 a coûté € 300 Millions. Ensuite les standards sont des évolutions logicielles avec compatibilité ascendante, c'est à dire que le nouveau standard doit gérer les nouveaux équipements, si il y en a, mais aussi les anciens, donc on décorrèle l'aspect matériel de l'aspect logiciel, c'est pourquoi tous nos Rafale sont au standard F3R et pourtant ils n'ont pas tous une antenne AESA ni un DDM ng, ni un OSF IT, mais si on leur accroche un meteor ils pourront le tirer, et si la cible est trop éloignée pour le Radar PESA du tireur, celui ci pourra utiliser la piste transmise par L16 d'un autre Rafale qui possède un Radar AESA. En plus ces équipements sont plug and play et peuvent se monter sur tous les Rafale rapidement. Donc le prix pour le standard logiciel c'est le prix du développement du standard parce que la mise à jour de l'avion se fait avec un portable en 2 heures. Selon la complexité du standard c'est entre € 1 et 2 milliards mais il faut rajouter le prix des nouveaux équipements et pour cela savoir combien on en commande. Ensuite F4 est un peu différent parce que jusqu'à présent F4.1 suivait la philosophie de la compatibilité ascendante, mais F4.2 ne pouvait plus la suivre et entraînait des modifications matérielles, par exemple du câblage et des circuits de refroidissements. Sinon du point de vue du logiciel et des essais c'est € 2milliards.
  11. Does French Navy’s cryptic comment mean Rafales will soon deck INS Vikrant? Le commentaire énigmatique de la Marine française signifie-t-il que des Rafale seront bientôt posés sur l'INS Vikrant ? Alors que le porte-avions français Charles de Gaulle, actuellement dans l'océan Indien, entame l'exercice naval indo-français Varuna, les spéculations vont bon train quant à l'éventualité d'un contrat officiel pour l'équipement de la version navale des avions de combat Rafale sur l'INS Vikrant, le tout nouveau porte-avions indien. En accueillant lundi à son bord des officiers de la frégate furtive à missiles guidés INS Teg de la marine indienne, le Carrier Strike Group français a signalé un développement majeur en vue du renforcement du partenariat stratégique franco-indien. "Heureux de vous donner la mer INS Teg. C'est le début de notre coopération avec la marine indienne. L'INS Teg effectue des exercices opérationnels avec le CSG français dans l'océan Indien. Quelque chose de GRAND se prépare entre nos deux marines !" a tweeté l'interface officielle du CSG français. Emmanuel Lenain, l'ambassadeur de France en Inde, a également conseillé de "rester à l'écoute pour en savoir plus", alors que les deux marines ont donné le coup d'envoi de l'exercice bilatéral sur la côte ouest lundi. Paris n'a cessé de réaffirmer son engagement dans la région indo-pacifique et la place centrale de l'Inde dans la stratégie française pour la région. Comme l'a rapporté IndiaNarrative.com, la France offre le chasseur maritime Rafale de Dassault Aviation pour les opérations de porte-avions sur le premier porte-avions indien conçu et construit par l'Inde, INS Vikrant. Le ministre français de la Défense, Sébastien Lecornu, à bord du premier porte-avions indien, INS Vikrant, conçu et construit en Inde, à Kochi en novembre (Image courtoisie : Twitter/@SebLecornu) En novembre dernier, le ministre français de la Défense Sébastien Lecornu est monté à bord du plus grand navire jamais construit dans l'histoire maritime de l'Inde pour souligner le rôle central de la coopération navale entre les deux pays. "La France et l'Inde sont unies dans leur volonté de défendre leur souveraineté maritime et de garantir la liberté de circulation en mer dans la zone indo-pacifique", a déclaré le ministre français de la Défense. Alors que l'année 2022 a vu une accélération des efforts des forces armées françaises et indiennes vers une plus grande interopérabilité à travers des exercices conjoints de l'armée de l'air, de la marine et de l'armée de terre, tels que IMEX 22 (mars), Varuna (mars-avril) et Garuda (octobre-novembre), 2023 a débuté avec la conduite de la 21e édition de l'exercice naval bilatéral Varuna. Les opérations navales de cinq jours en mer jusqu'au 20 janvier verront la participation du destroyer furtif à missiles guidés INS Chennai, de la frégate à missiles guidés INS Teg, des avions de patrouille maritime P-8I et Dornier, des hélicoptères intégraux et des avions de combat MiG29K. La marine française est représentée par le porte-avions Charles De Gaulle, les frégates FS Forbin et Provence, le navire de soutien FS Marne et l'avion de patrouille maritime Atlantique. Selon la marine indienne, l'exercice comprendra des exercices de défense aérienne avancée, des manœuvres tactiques, des tirs de surface, des réapprovisionnements en mer et d'autres opérations maritimes. "Les unités des deux marines s'efforceront d'affiner leurs compétences en matière de combat sur le théâtre maritime, d'améliorer leur interopérabilité pour entreprendre des opérations multidisciplinaires dans le domaine maritime et de démontrer leur capacité en tant que force intégrée à promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région", a déclaré la marine indienne dans un communiqué. L'exercice, a-t-il ajouté, offre non seulement l'occasion d'apprendre des meilleures pratiques de l'autre, mais facilite également l'interaction au niveau opérationnel entre les deux marines afin d'encourager la coopération mutuelle pour le bon ordre en mer, soulignant l'engagement commun des deux nations envers la sécurité, la sûreté et la liberté des biens communs maritimes mondiaux.
  12. Non! ça permet de retrouver ses compétences plus rapidement à partir du moment où tu peux voler suffisamment et ensuite une fois que tu as validé que tu es de nouveau compétent tu gardes cette compétence si tu voles assez.
  13. Maintenant je vais t'expliquer mon point de vue sur la pénurie de pilotes. Tu mets en avant la pénurie de pilote Canadiens et tu l'explique par les performances peu attrayantes des CF-18. Mais il y a la même pénurie aux US et par contre celle ci n'existe pas en France. Alors je vais l'expliquer. L'idée de mon raisonnement sera de montrer les limites en nombre d'heures de vol générées de chaque type d'avion, ensuite d'en déduire le nombre de pilotes qui peuvent maintenir leur licence de vol compte tenu du nombre d'avion et du nombre d'heures de vol maximal que ceux ci peuvent générer. On en déduira le nombre de pilote maximal que l'armée de l'air peut garder et donc le nombre de ceux qui doivent partir. Pour le F-35 on a déjà parlé du nombre d'heure de vol extrêmement restreint qu'il est capable de générer: je met ce lien http://www.air-defense.net/forum/topic/29-le-f-35/?do=findComment&comment=1558488 qui explique que le F-35 ne peut générer que 13 h de vol par mois et qui donne d'autres liens pour montrer que ce n'est pas nouveau. Et je mets ce graphique pour montrer un phénomène nouveau qui est que le nombre total d'heures générées par la flotte de F-35A ne varie plus alors que le nombre de F-35A continue à croitre, ce qui signifie que le nombre d'heure de vol par F-35A diminue. On retiendra donc que le F-35 peut générer 156 h par an (13*12) et que ce nombre est contraint car l'US air force a un objectif à plus de 200 h qu'il n'arrive pas à tenir. Passons maintenant au Rafale. L'Armée de l'air et de l'espace a à peu près 100 Rafale et 1.4 Pilotes par Rafale soit 140 Pilotes pour cette flotte. Pour maintenir leur compétence elle a besoin de générer 140 * 180 = 25200 h de vol par an soit 252 h de vol par Rafale et comme on veut répartir sur l'ensemble de la flotte la consommation des heures de vol, on arrête les Rafale qui ont atteint leur quota et on les stock à Châteaudun. On a donc des taux de disponibilité assez faible parce qu'ils sont calculés en comptant les avions stockés à Châteaudun comme indisponibles contrairement aux US qui ne compte pas les avions en arrêt longue durée. Dans l'appel d'offre que Dassault à fait pour la Finlande, il s'est engagé à ce que le Rafale puisse générer 1000 h de vol par an et même 350 h en un mois en mode "Surge". ce qui fait que le nombre d'heure que l'on peut générer dépend assez peu du nombre d'avions et beaucoup du nombre de techniciens de maintenance disponibles. En effet chaque heure de vol de Rafale implique 8h de maintenance et on peut mettre jusqu'à 8 techniciens de maintenance autours d'un Rafale pour qu'ils travaillent simultanément sans se gêner à le rendre de nouveau disponible. On voit donc que, en pratique, le nombre total d'heures de vol générées est fonction du nombre de techniciens de maintenance disponibles et que le fait qu'ils travaillent sur un avion ou sur un autre n'a pas d'importance. Ceci entraîne que pour les OPEX (OPérations EXtérieures), on envoie peu d'avions et on les utilise intensément. Pour l'opération Chamal au Moyen Orient, le maximum de Rafale envoyé a été de 6 et actuellement il est de 4. Mais on les utilise à 500% du taux normal, celui ci est d'à peu près 20 h par mois et donc nos rafale en OPEX font 100 h par mois, ce qui signifie qu'ils atteignent leur quota de 250 h annuel en 2 mois et demi, ils sont ensuite relevés et stockés à Châteaudun pour 9 mois et demi. Comme il y a 4 Rafale en OPEX et que ce stockage intervient plus de 4 fois dans l'année cela explique qu'il y a 14 Rafale stockés à Châteaudun et ceux ci sont légitimement des sources de pièces détachées car ils sont stockés pour presque 10 mois. Par exemple cela permet de récupérer 28 moteurs ce qui n'est pas négligeable pour la flotte restante de 86 Rafale, cela permet aussi de récupérer 14 antennes AESA, de même pour les DDM NG et pour les OSF IT. Bien sûr on les équipera de tout ce qui est nécessaire avant de les remettre en vol. On voit donc que pour les Rafale le nombre d'heure de vol qu'on est capable de générer n'est pas contraint par les qualités cde l'avion, pourtant un officiel français à prétendu que l'on ne pourrait faire que 150 h par pilote cette année, que c'était supportable, mais à condition que cela ne dure pas trop longtemps et que donc il ne fallait pas continuer à vendre des avions d'occasion. C'est un mensonge pour arrêter un phénomène désagréable pour l'armée de l'air, car cela limite ses marges de manœuvre en cas de conflit de haute intensité. Car on sait par ailleurs qu'il nous manque 6 avions vendus aux Grecs et que cette année les Rafale ont fait 275 h de vol. Or 6 avions représentent 6% de la flotte mais 7% des 86 avions qui ne sont pas stockés et 7% de 250 h font 17.5 h alors qu'actuellement nos Rafale volent 275h par an au lieu de 250 soit 10% de plus. On maintient donc les heures de vol de nos pilotes, et on compte les maintenir malgré la ponction totale de 12 avions pour la Grèce et de 12 avions pour la Croatie puisqu'il est prévue de ne le faire qu'en parallèle avec de l'approvisionnement et en augmentant le nombre d'heure de vol des Rafale à 300 par an. Est ce que le F-35 peut maintenir un volume important de pilotes qualifiés? https://www.f35.com/content/dam/lockheed-martin/aero/f35/documents/November F-35 Fast Facts 2022.pdf D'après le document en lien, en novembre dernier il y avait 860 F-35 qui pouvait générer 156 heures de vol par an soit 134160 heures en tout ce qui permet de maintenir 134160/180 = 746 pilotes, or le même tableau montre que il en a été formé 1810 donc 1064 ont du quitter l'armée. On remarquera qu'on ne peut même pas maintenir 1 pilote par F-35.
  14. The first completed "Phase I" CF-18 was delivered to the Canadian Forces on time in May 2003. Final delivery of all "Phase I" CF-18s was done at a ceremony on 31 August 2006 at L-3 Communications in Mirabel, Quebec. The first completed "Phase II" CF-18 was delivered to the Canadian Forces on 20 August 2007, at a ceremony in Montreal. The total cost of the entire CF-18 Incremental Modernization Project and concurrent Hornet upgrades was expected to be around C$2.6 billion. The final upgraded aircraft was delivered in March 2010. The total cost of the HEP Phase II package was estimated by US Congressional Budget Office at US$862.3 Million. The total program cost for the CF-18 purchase and upgrade programs up until 2011 was approximately $11.5 billion (in 2011 dollars) including upgrades. Additionally, the cost of maintenance for any 20-year period has been approximately $5 billion, or $250 million per year. https://en.wikipedia.org/wiki/McDonnell_Douglas_CF-18_Hornet
  15. Donc d'après vous le statut de combattant n'a jamais été révoqué officiellement, mais tout se passe comme si il avait été révoqué. Alors je vais vous dire un truc: Il est évident que les officiels US, y compris les pilotes, ne peuvent pas dire, "notre F-35 de la mort qui tue sera un jour conforme à tout ce qu'on raconte, mais pour l'instant c'est une telle merde que les Russes et les Chinois peuvent nous attaquer, on ne pourra pas se défendre". Cela ferait très désordre, l'industrie crierait au scandale en disant comment voulez vous que je vende des F-35 à l'export, après une telle sortie, comment voulez vous que le programme soit rentable si je ne peux pas vendre à l'export, et surtout cela encourage les Russes et les Chinois à nous attaquer, et c'est la fin de l'empire Américain. Donc cette information, même si elle est vraie, est Secret défense. Et donc les pilotes et les autres officiels US n'ont pas le droit de la dire ou de l'écrire.
  16. Oui mais je considère que Bogdan est un escroc : il a inventé la livraison à la date prévue, quelque soit l'état du logiciel, et le report dans les versions suivantes des fonctionnalités qui n'ont pas pu être développées ainsi que la correction des anomalies qui n'ont pas pu être corrigées. C'est de son époque qu'a été créée une dette technique qui est devenue monstrueuse. Toute ces manœuvres ayant pour but de cacher les retards du programme. Donc pour lui faire des déclarations rassurantes pour passer un jalon du programme est une seconde nature. D'ailleurs le block 2B qui a obtenu l'IOC des US Marines a ensuite été déclaré inapte au combat et réservé à l'entraînement pour les appareils qui n'ont pas reçu l'upgrade informatique permettant de passer au block 3.
  17. C'est vrai qu'il vaut mieux partager les investissements, tellement les programmes co co co co co coûtent cher.
  18. Non la discussion portait sur le fait qu'on avait trouvé des Français en possession de documents classifiés Allemands, il n'était pas affirmé que ceux ci avaient été vendu, et donc la situation était semblable à celle que j'avais vécu.
  19. Je n'ai jamais dit que ce n'était que toi, la plupart des Américains qui sont soumis à la propagande construite par L.M et propagée par les médias américains pensent comme toi, ça ne prouve rien parce qu'il y a une cause unique. Je ne vois pas quel problèmes tu pourrais avoir si tu discutais du Rafale, sauf peut être te ridiculiser, mais on dit en France que le ridicule ne tue pas. Les conclusions récentes auxquelles d'autres pays sont parvenues font de l'année 2022 une année exceptionnelle pour le Rafale et ce n'est pas de la malchance ou de la chance, mais le résultat des qualités du Rafale. De ce fait la production du Rafale est saturée jusqu'en 2031, nous allons donc devoir augmenter nos capacités de production pour pouvoir faire face aux futur succès supplémentaires que l'on anticipe maintenant. L'armée de l'air ne reconnait aucune lacune au Rafale, et chaque fois qu'elle communique sur les évolutions du Rafale elle précise bien que ces évolutions sont réalisées pour maintenir la supériorité du Rafale sur les menaces qu'il risque de rencontrer dans l'avenir. Alors là je vais utiliser un procédé sémantique que tu utilises beaucoup, pour te faire voir comme c'est agréable: Tu prétends que les Canadiens auraient évidemment préféré commencer la transition vers l'abandon des frelons plus tôt que tard et pourtant ils l'ont commencé tard, c'est bizarre non qu'ils fassent le contraire de ce qu'ils préfèrent? Je ne te crois pas.
  20. Vous ne comprenez pas nos arguments parce que pour vous le F-35 est meilleur au combat que le F-18, mais pour nous c'est le contraire, de même nos arguments de coût concernant le Rafale sont valides parce que le Rafale a plus de capacités réelles au combat que le F-35.
  21. Eh bien moi je vous dis que je préfèrerais être à la place des Canadiens plutôt qu'à la place des Australiens, mais je n'échangerais pas ma place de Français. Bien sûr que les Canadiens c'est pas optimum, mais c'est beaucoup mieux que les Australiens qui ont l'air d'être des spécialistes du gaspillages comme par exemple AUKUS.
  22. Et il faudra mettre au point des méthodes d'exfiltration du Japon à l'usage des dirigeants des "coopérants".
×
×
  • Create New...