Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Born to sail

Members
  • Posts

    1,553
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Born to sail

  1. Sans compter la modernisation du XL qui risque de glisser Qu"appelez vous XL ?
  2. Peut on alors considérer que l'AMX 10 RC est un char employable ou alors faut t'il vraiment avoir une paire de chenille, pour définir ce qu'est un char ?
  3. Donc notre Cher Leclerc n'est pas employable, qu'attendons nous pour les revendre a bon prix, et s'équiper en CV90 105 ou 120, "employable, et pourquoi pas quelques Armadillo et CV90 30, produit sous licence en France bien sur. S'équiper en matériel employable quoi !!! Avec lequel on peut s'entrainer sans griller le budget MCO.... Qui existe sur étagère. Et sur lequel il est facile d'obtenir du retex... Combat provenu pour certains de ces modèles en plus.
  4. Heu je suis l'inculte de jour, qu'est ce que le concept de char employable ? :'(
  5. Justement dans les autres armées quel est le véhicule en service équivalent au VAB / VBMR ?? l'US ARMY ce serai le Couple M 113 / Humwee L'USMC le couple MTVR / Humwee Mais les autres ??
  6. Le VBMR ; un camion blindé. On est pile poil dans la cible. Par contre si il y a une communalité avec l'ERBC je ne sais pas a quoi il va pouvoir ressembler.....
  7. Je ne souhaite pas abandonner les chars mais arrêtons plutôt le char lourd, pour moi un char léger ou moyen genre CV 90 120T ou PL 01 est bien suffisant. regardons ce que nous faisons de nos Leclerc trop gros (et pourtant ils font partis des poids plumes de la gamme). Et j'entend déjà "oui mais si des hordes de chars débarquait en europe", il faudrait faire bloc avec nos 250 Leclercs, je ne leur donne pas longtemps a tenir avec un rapport de 1 pour 10 au mieux. Le combat anti char aujourd'hui c'est une équipe de fantassins avec un missile antichar version guérilla. Et traiter quelques cibles d'opportunité avec des chars légers. Mais pour moi on ne peut plus imaginer les scénarios de 1980. on n'en a plus les moyens. Le char aujourd'hui doit être un support, un complément, un démultiplicateur de l'arme d'infanterie. alors le char lourd c'est Has Been. Plus il sera lourd et blindé, plus on mettra une grosse charge pour le faire sauter. Alors le char léger, contant bien moins cher, remporte le match.
  8. En effet mais sur un véhicule qu'est ce qui coute le plus cher entre la plateforme et le système d'arme ? Dans cette logique de vouloir employer le même système d'arme sur différents theatre d'opérations. Il faudrait avoir pour chaque système une version sur chenillé et une version a roue. donc on augmente les couts d'acquisition alors que la version à module on plug le système sur le châssis qui nous intéresse. Ceci sert aussi a éviter le débat roue vs chenille. ^-^ Si je prends le cas de l'artillerie actuellement on a de l'ordre d'une grosse 100 de AUF1 et CAESAR. On pourrai avoir un module type Donar. une centaine aussi. Et de décider suivant le théâtre d'en équiper 75 sur châssis chenille pour manoeuvrer en Centre Europe et le lendemain d'en prélever 50 pour faire une opex au Mali sur châssis à roue pour couvrir rapidement de longues distances.
  9. Et si on repartait de Zéro, avec quel véhicule équiperiez vous L'ADT dans sa composante blindée chenillé et à roues ? Voici la plateforme que je propose: Elle est inspirée du SEP, du CV 90, du Boxer, du Puma et du VBCI: Le SEP pour une transmission et motorisation électrique et le fait d'avoir un châssis interchangeable, roue ou chenille. Du CV 90 dans son concept char Leger / Moyen, et Armadillo chenille souple. Du Boxer ; module arrière interchangeable. Du Puma ; blindage additionnel en couche successive. Du VBCI ; Dimension, mobilité, design général. La plateforme de base aurait un poste de conduite centrale avec à l'arrière du pilote le pointeur tireur. Tout électrique son moteur serai place dans le bas de caisse, avec le système d'alimentation auxiliaire. - Dans sa version à roues (8 ou 10), la transmission de puissance se ferait par un moteur électrique par roue. - Dans sa version chenillée deux gros moteurs électrique entrainerai les barbotins de par et d'autres du pilote a l'avant. Ce Véhicule dans sa version chenillé nue pèserai entre 20 et 25 tonnes, avec son module aux alentours de 30 a 32 tonnes et son blindage additionnel , vers les 35 tonnes. Ce Véhicule dans sa version a roue nue pèserai entre 18 et 23 tonnes, avec son module aux alentours de 28 a 30 tonnes, il est également équipé de deux hydrojets pour le franchissement de coupure humide, voir des actions amphibies, il ne peut embarquer de blindage additionnel comme la version chenillé mis a par un filet anti RPG ou un Slat armor. Pour moi ce véhicule a 2 châssis remplace tous les blindés existants (sauf VAB) dans notre armée. Le char lourd n'est plus, mais la combat débarqué anti char, et à la rigueur la chasse au chars en meute est la référence. Toutes les plateformes peuvent êtres "modularisées" : Canon de 120, canon de 30, Caesar et Auf1, LRM, poseur de pont, EBG, ARV, VCI, VTT, défense aérienne etc .... De quoi faire de sacré économies sur le MCO mais l'investissement serai conséquent. Cet équipement aura l'avantage d'envoyer le bon blindé sur le bon théatre. VCI chenillé surblindé dans le Caucase, VCI chenillé ou a roue au Sahel, VCI a roué en RCA. Le tout restant aero transportable : une section d'infanterie sur chenillé surblindé tient dans 5 A 400 M. voici de quoi illustrer mes propos:
  10. J'ai bien quelques idées (bien mures) sur un nouveau véhicule polyvalent mais je ne suis pas sur que ce soit le bon sujet pour en parler.
  11. Ma section d'infanterie idéale serai celle ci: 60 personnel reparti en 4 véhicules. - 3 VTT (base VBCI), armé d'une tourelle téléopérée mixte LG 40 et 12.7 mm, a 10 roues capable d'emporter 14 fantassins en plus de l'équipage (composé du pilote et du servant d'arme / radio). Le groupe porté serai constitué du CDG et son radio et de 3 équipes de deux binômes. - 1 Véhicule de Commandement et Soutien, armé d'un canon de 30 mm et de 4 missiles MMP, lui aussi à 10 roues toujours sur la base du VBCI, son équipage serai constitué du Pilote et de son servant d'arme. Il emporterai le CDS et son radio, le SOA et l'AUX SAN, ainsi que les binômes de renfort: 2 TP Lourds, 2 servants du poste de tir "MCP", 2 servants de mortier. NB: le MCP serai un dérivé du MMP plus léger avec une portée réduite à 2000 m l'armement d'une équipe serai 2 Fusils d'Assaut en 7,62 équipé LG, 1 FA portant le Lance Roquette, 1 Mitrailleuse 7, 62.
  12. Je me répète mais pour moi une section d'infanterie mécanisée idéale, serait composée : - d'un VBCI T25 avec MMP en version commandement (donc peu d'hommes a bord, 1 pilote, 1 pointeur tireur, le chef de section et 3 ou 4 pax pas de PB de sac dans ce cas) - et de 3 VBCI VTT equipé t'un tourelleau téléopéré mixte 12.7 et LG 40. (1 Pilote, 1 tireur et 10 à 12 combattant).
  13. Le Higuard n'est pas un peu trop typé transport de troupe surblindé, par rapport au TITUS qui serai un Grand VAB polyvalent ? Une question est'il possible d'avoir un TITUS porte mortier, reconnaissance NBC, camion plateau, etc .... ?
  14. Certes, mais en ces temps de disette budgétaire, réutiliser des VBCI, les transformer à moindres frais et construire quelques exemplaires de plus, en s'équipant de TITUS et SHERPA, devrait générer quelques économies sur le programme Scorpion. Il faut dire que le VBCI a un encombrement et une hauteur de caisse importante mais il est 8x8, donc une capacité de franchissement, presque au niveau d'un chenillé, ce qui sera toujours mieux qu'un ERBC 6x6, la plate-forme soutiendra sans problème un système d'arme comme la tourelle 40 CTA avec MMP, et le cout du MCO est connu, pas de surprise. autrement on ressort le Leclerc T40 mais la c'est plus le même budget.
  15. En faisant un calcul (loin de la vérité) rapide, je pense même que l'on pourrai acheté quelques VBR ou CRAB, pour compléter / accompagner les ERBC, et même acheter quelques dérivés du VBCI: dépannage, porte mortier, ambulance etc...
  16. Le programme scorpion cherche a avoir une communalité entre l'ERBC et le VBMR et pourquoi on ne repenserai pas la chose autrement : Partons du VBCI pour en faire des ERBC: transformons une partie du parc actuel de VBCI 25 mm en VBCI 40 CTA et VBCI VTT, gardons des VBCI 25 mais adaptons les en véhicule de commandement et de soutien, des VTT et chars Leclerc, en y ajoutant un lanceur de missile MMP sur la tourelle Draggar et les moyens ce commandement et transmission nécessaire. ET pour les VBMR lourd le TITUS qui est un camion blindé suffit et il n'est pas trop cher, sur les 2000 véhicules on fera des économies pour financer la transformation des VBCI en VBCI 40 CTA et VTT (on devrai même pouvoir augmenter l'emport de fantassins). Pour les VBMR légers le SHERP Light dans ses différentes déclinaisons suffit également. On pourrai structurer les forces ainsi: Un VBCI 25 commandement et soutien pour 3 Chars Leclerc. Un VBCI 25 commandement et soutien pour 3 VBCI VTT. Un bataillon de reconnaissance sur (ERBC) VBCI 40 CTA. Et la mobilité et le soutien sur TITUS ET SHERPA.
  17. Je rêve beaucoup mais j'aurais aimé voir ceci: Développons de nouvelles armes et munitions telescopique et équipons nous avec : Revenons au système métrique !!! Du 5 mm pour un PA et PDW léger ! du 7.5 mm avec un pois de munitions allégé pour un FA qui ressemblerai à l'ACR mais repensé pour l'intégration FELIN, avec chargeur de 25 cps. Du 10 mm pour les TP et l'arme d'appui collective. Du 12.5 mm pour les véhicules et TP grande distance en remplacement des 12.7 mm Du 15 mm comme arme anti véhicule et affut lourd pour les véhicules. Faisons en un nouveau standard et exportons le.... Enfin bon je rêve vraiment beaucoup.
  18. Bon çà c'est de l'explication, merci. A t'on toujours la possibilité industrielle de fabriquer une arme sous licence en France ? Et il me semblait que Giat possédait la FN Herstal, on aurai pas des regrets aujourd'hui ??
  19. Ok Vous en avez surement parlé au moins une dizaine de fois auparavant, mais pourquoi ne pas passer au calibre 7.62 plutôt que 5.56, apriori les Etats Unis préférerai passer a ce standard a cause du pouvoir d'arrêt de la munition.
  20. Etonnant que Remington ne propose pas son ACR. Je pense qu'une évaluation du HK 417 et du SCAR H, aurait eut de l'intérêt aussi.
×
×
  • Create New...