Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ULYSSE

Members
  • Posts

    693
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by ULYSSE

  1. ULYSSE

    Le successeur du CdG

    En cas de conflit dur........nous sommes au tapis sans les US, avec ou sans PA ......... A mon sens le PA, en France, se justifie davantage en cas de guerre asymétrique, cad quand il peut affirmer sa supériorité, sans contestation véritable. Je prends le débat en cours et je n'ai pas remonté tout le fil de discussion....mais il me semble que vous avez oublié comma alternative aux PA les missiles de croisière. Ce sont pourtant eux que les US emploient massivement avant toute entrée sur un théâtre d'opérations. Pour rappel (de mémoire- à vérifier) quatre SNLE de la classe Ohio ont été modifiés pour emporter chacun 154 missiles de croisière Tomahawks . Sans compter les capacités de leurs SNA. Beaucoup moins coûteux, 3 bâtiments de surface spécialisés ( 64 missiles de croisières en silos - 2 /76 mm et 32 missiles AA pour l'autodéfense) pourraient pour la France bien faire l'affaire en lieu et place de l'unique PA que l'on pourra se payer. A vu de nez un croiseur de 12 000T devrait suffire. Permanence à la mer ( à ce sujet dans le dernier DSI voir l'article de Henrotin , qui rappelle qu'il faudrait 3 PA et non 2, pour assurer une permanence à la mer........), coût maîtrisé, caractère dissuasif pour la diplomatie par la mer (un bâtiment qui croise avec 64 MdC,ça impressionne), évolutivité (il suffit de changer les missiles de croisière....)...... Ne pas se tromper l'avenir ce sont les missiles et les drones...... même si ce n'est pas très sexy.
  2. Oui. Je suis ancien joueur et entraîneur de rugby. Tu me parles Mais l'information précède l'action. Savoir pour agir.
  3. Oui mais l'avantage indiscutable des UAV est la permanence de la surveillance. Intéressant pour lutter contre les trafics illicites ! Après vérification: 300 M euros pour 14 drones,et tout ce qui va avec (22M l'unité) Gibbs c'est un autre sujet (je vais me faire taper sur les doigts), mais brièvement, l'AT a bien évidemment besoin de drones (et elle n'en a pas assez malgré les futurs 14 Patroller) !) mais pas d'un drone MALE, qui décolle d'une piste, dont les conditions d'emploi sont proches des REAPER. Ce que font les Patroller les REAPER peuvent le faire, il aurait mieux valu dans ces conditions augmenter les dotations de REAPER ! A mon humble avis, le besoin de l'AT est celui d'un drone tactique (environ 100 kms de portée...pas nécessairement guidé par liaison satellite) qui décolle verticalement ou d'une catapulte (cad qui n'a pas besoin d’infrastructure de mise en oeuvre...) et qui opère à basse altitude pour éviter les couverts . Cf les drones US (BAT, Scan Eagle...) ou israéliens.
  4. Il y a à mon sens une vraie solution........qui ferait hurler l'AT . C'est de basculer les 12 Patroller commandés par l'AT à la MN. Je ne blague pas. L'utilité des Patroller pour l'AT est extëmement discutable. En résumé un peu caricatural (mais....) L'AT a voulu son joujou pour ne pas dépendre de l'AA. 14 PATROLLER permettraient d'équiper 3 ou 4 zones chaudes ( 3 à 4 drones par système): Par exemple: - Guyane-Antilles 1 système de 3 à 4 drones) ; - Méditerranée ( 1 système de 4 drones pour le contrôle des migrants et des traffics illicites,la protection de Toulon....) - 1 système de formation, réserve et intervention, basé en métropole, pour des points chaud ponctuels (le PATROLLER est aisément aéroportable, ailes démontables)) - 1 système aux EAU ? PS: compte tenu des distances voir aux Antilles Guyane si 4 TBM 850 ne seraient pas mieux adaptés (et moins chers?) que des Patroller ?
  5. idéal pour une section ou une compagnie d'infanterie !
  6. Et oui.....il faut un temps pour tout: Un temps pour la réflexion .....Et un temps pour l'action...........
  7. Je me suis sans doute mal exprimé: pourquoi des batiments de 700 T avec une DF de 3200N ( à 12N...de mémoire) pour une élongation de 160 N? Pourquoi pas, pour un même coût global, d'avantage d'unités de dimensions réduites et une vitesse plus élevée pour une présence sur zone plus prompte ( 3 CPV 32 par ex) et une disponibilité accrue. PS: ajouter aux FAG cinq Puma, quatre Fennec et trois Casa CN235 Tous mon capitaine . Les drones vont envahir les forces armées: drones terrestres, drones marins, drones MALE, HALE, drones basses altitudes et manoeuvrants .......et bientôt drones chasseurs de drones. Pour l'instant la France n'a pas su prendre le train en marche (sans allusion politique)...... Le PLG c'est un P 400 au goût du jour, avec un design figé. Alors qu'à mon sens , il était préférable de mettre en oeuvre une plateforme polyvalente capable à moindre coût, d’accueillir les évolutions à venir. Donc avec un vaste espace arrière modulable.
  8. C'est toute le limite du choix du PLG, qui n'est qu'un P400 actualisé. un bâtiment de guerre est construit pour 20 ans (euh....30 ans) ...et les drones vont envahir notre avenir. D'une façon générale, ne pas prévoir dès l'origine une plateforme arrière polyvalente capable d’accueillir des drones et d'abord des hélidrones est une faute. Quant au choix des PLG pour assurer la défense des abords de la Guyane, je reste dubitatif, au regard de la géographie et de l'élongation de son littoral . J'ai bien compris que leur mission s'étendrait jusqu'aux Antilles...mais je pense que 3 patrouilleurs rapides de type CPV 32, au lieu de 2 PLG, auraient mieux fait l'affaire. Mai
  9. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    Il semble me rappeler que la tourelle TOP 12,7 de Konsberg coûte 300 000 euros pièce ! A méditer....
  10. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    si j'étais taquin, je dirai que le VBRM est destiné à remplacer le VAB ? C'est clair le choix franco-français se portera entre le Sherpa (RTD) et le Bastion (RTD).....à moins qu'un mix des deux..........
  11. je n'avais pas compris que les FLF étaient destinées au combat littoral Là ou toute une flottille d'Atlantique 2 et de NH 90 attendent moteurs vrombissants d'intervenir...... c'est surtout faire avec ce qu'on nous donne, même si cela conduit à des choix incohérents. Et les autres de KINGKLIP MK 2. Bien entendu...... en situation de guerre tout se passe toujours comme prévu (cf la notion de friction) Les ATL 2 sont disponibles, les FREMM sur zone.......... et le sous marin adverse attendra patiemment qu'ils arrivent.....
  12. Je bricole, je bricole........... A quand les FLF....(Frégates Légo furtives) Je propose de pousser le concept plus loin: Des bâtiments nus avec des espaces conservatoires pour les équiper en cas de nécessité avec l'armement voulu (je sais ça existe les frégates flexibles from Norway ou les CLS US ...... à l'origine) Plus de MM40, plus de 76 mm, des 20 mm amovibles......... Que d'économies.
  13. Désolé HK: mais doter les FLF avec un sonar de coque et ne pas prévoir de torpilles (sur le bâtiment ou l'hélico.;) .... me laisse songeur.......pour rester poli. Donc on pourra tenter d'éviter les torpilles (contralto) mais ne rien faire contre l'assaillant........ ouah !bonne chance les gars. La MN n'y est pour rien (un peu quand même), elle fait avec les miettes qu'on lui consent, mais vraiment on frise souvent le ridicule.
  14. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    Pas tellement protégé le Bushmaster ? Stanag1 sur la version de base me semble-t-il, même si les RETEX de l'Afgha sont excellents. Mais je crois que G4lyy parlait de sauver le soldat RTD............ Extrait de Challenge de décembre 2016: "Jean-Yves Le Drian veut absolument conserver l'ancrage français de ce groupe de 1.200 salariés et 500 millions d'euros de chiffre d'affaires. La commande des 3.700 véhicules tout-terrain, des dérivés militarisés du Ford Ranger américain, accroît encore le poids de la France dans le carnet de commandes de RTD (50% de l'activité)........... ce qui permettra au ministère de peser encore plus sur le choix du repreneur.Si RTD est la filiale d’un groupe privé suédois, l’hôtel de Brienne a donc bien l’intention de peser de tout son poids sur le choix du repreneur. L’allemand Rheinmetall et des fonds d’investissement se sont montrés intéressés par la société, mais le ministre de la défense pousse plutôt un rapprochement avec le leader français des blindés, Nexter, en pleine fusion avec l’allemand KMW au sein d’un nouveau groupe baptisé KNDS. En intégrant RTD, le champion franco-allemand atteindrait un chiffre d’affaires d’environ 2,5 milliards d’euros. De quoi peser dans une compétition mondiale très dure sur le segment de l’armement terrestre, avec des concurrents comme BAE, Patria, Rheinmetall, mais aussi des rivaux turcs ou chinois.:" Les choix techniques passent au second plan de enjeux industriels..........plus ou moins bine compris........ Au petit jeu des devinettes, Sherpa APC (triple bof.....) ou Bastion (ce serait une bonne nouvelle......combat proven tchadien?)
  15. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    Intéressant: Totochez peux tu nous préciser les critères défaillants ? La tradition d'un économie planifiée est encore bien présente dans certains ministères (sans compter la pression des lobbys industriels). Un autre option aurait consisté à définir un cahier des charge technique et financier et lancer un appel d'offres ouvert (pourquoi pas à l'échelle européenne) Je suis assez convaincu que la mise en concurrence des grands groupes d'armement ou leur collaboration spontanée aurait abouti à des propositions maitrisant les clauses techniques, le calendrier et les couts.
  16. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    Beaucoup des choix récents sont dictés par une logique industrielle davantage que des choix de défense, c'est le credo de Laurent Collet-Billon, le DGA, qui a récemment rappelé qu'une défense forte suppose une industrie de la défense forte, c'est aussi de mon point de vue la politique de Le Drian, qui a fait sienne cette ligne de conduite. Je pense qu'il faut analyser beaucoup de décisions récentes avec ce filtre: faire travailler les bureaux d'étude, promouvoir les exportations, maintenir le tissu industriel. Le Griffon est un exemple symptomatique de cette politique, quand le Titus de Nexter répondait à l'essentiel des besoins de l'AT.......notamment en termes de prix. Mais il fallait donner du boulot à Thales et RTD.....
  17. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    Gros problème du Griffon...son gabarit et en particulier son poids. sujet largement débattu , d'autant que durant sa vie, un véhicule blindé s'alourdit en moyenne de 10%, ce qui donne à terme un griffon de 27T. Soit un seul Griffon aéro transportable par A400M. La notion "d'entrée en premier" dont l'intérêt semble refaire surface dans l'AT, nécessite un véhicule blindé plus léger. Un A400M peut transporter deux Bastion HM (13-14T) qui semble effectivement sur le papier le choix le plus adapté comme VBRM..........avec le risque de phagocyter le Griffon..... Nota: Le Bastion n'aura pas couté un Euro en RD à l'Etat..............comme le Titus .......et contrairement au Griffon dont la justification me semble (je sais , je me répète) relever d'avantage d'une stratégie industrielle, que des exigences de défense.
  18. ULYSSE

    [VBMR light] 4x4

    Si je résume , on risque fortement d'avoir du Sherpa light comme VBRM léger. cad d'avoir la déclinaison française du Humvee , 35 ans après les US............qui ont entrepris leur emplacement par des véhicules mieux protégés avec une cellule de survie (M-ATV)........un peu la même chose pour l'arlésienne VAE......le Fennek , superbement adapté à sa mission, date de 2004. D'une façon générale , alors que la production française s'est longtemps distinguée par son originalité (EBR,AML, AMX10RC, LECLERC........), elle est tombée dans un conformisme entaché d'archaïsme (Griffon, jaguar, Sherpa.......) peu propice aux exportations. le choix du Sherpa pour les FS n'est pas davantage réjouissant. (alors que PATSMAS, Thales Hawkeye, VBR.........) Ce tropisme au profit de RTD est d'autant plus surprenant que l'entreprise détenue par Volvo est à vendre, après avoir coulé corps et âme Panhard. Regardez le site de RDt , disparus les CRAB ou VBR. Pour l'instant ACMAT a réussi à sauvé sa peau.
  19. @Fox Ma proposition est reliée à l'analyse du Col Goya, qui met en avant le principe de simplicité, notamment en ce qui concerne la séparation des tâches. Elle s'appuie également sur les éléments suivants: - l'avènement du combat en réseau. La section d'infanterie n'agit pas isolément (sauf pour ce qui concerne les troupes aéroportées ou de montagne, utilisées en tant que telle....ce qui n'est pas la doctrine de l'aT, qui nécessitent à mon sens une organisation particulière)Elle est intégrée dans un ensemble de moyens d'actions qui interagissent entre eux en temps quasi réel. c'et l'objet principal du projet "Scorpion". - Dans mon schéma , la section "assaut" , est soutenue par des groupes spécialisés, en fonction des circonstances (cad en fonction de la mission, de l'environnement physique et de l'ennemi) : groupe AC, groupe tireur d'Elite....sapeurs...... - Les french combattants sont censés être appuyés par leur véhicule de transport (BCI, VBRM, VHM) qui disposent d'une 12,7 ou d'un 25 mm. - Le développement des appuis déportés. C'est une évolution majeure et le pendant du combat en réseau. Les troupes d'infanterie auront de plus en plus un rôle d'observateur pour l’artillerie déportée (frappes aériennes, obusiers, missiles....) Ce qui tue en combat urbain c'est l'artillerie et la précision. L'infanterie est là pour observer, nettoyer , occuper le terrain. - A l occasion , je regrette l'absence de mortiers automoteurs dans l'AT, (M 120 sous tourelle sur VBCI et MT120 de type WIESEL)
  20. Extrait de ce remarquable (comme toujours) article du colonel Goya: "J’ai expérimenté de 1993 à 1999, une organisation de la section directement inspirée des sections d’assaut allemandes de 1944 avec un groupe appui-feu, regroupant les armes tirant à 600 m, et deux ou trois groupes d’assaut équipés simplement de Famas. Dans la majorité des cas, cela fonctionnait beaucoup mieux qu’en les répartissant dans les groupes (dans l’embuscade d’Uzbeen, hormis un tireur de précision et une seule grenade LGI lancée, les armes portant à 600 m n’ont fourni aucune plus-value réparties dans les groupes). On transpose: 1 section "contact" (personnel débarqué) = - 2 groupes "assaut" (avec 3 commencerait à se poser la question de la maîtrise de la complexité) composés de 2 équipes de 4 voltigeurs , équipés de 3 HK416 et 1 Minimi, renforcés selon le contexte par des AT4 en surdotation; - 1 groupe "appui direct" composé de ,1 chef de section, son adjoint (observateur), 2 tireurs "précision" (HK 417 qui peut également faire de la saturation), 2 tireurs "destruction" équipés au mieux de XM25 US (qui va révolutionner à terme le combat urbain) ou d'un Carl Gustav M4, 2 pourvoyeurs. total : 3 X 8 = 24 combattant s'ajoutent auxquels une sur dotation de 25% pour un effectif total de 30 hommes. Armement: 12 HK416 - 4 Minimi - 2 HK 417 - 2 CGM4 3 VBCI ou 3 VBRM.
  21. Dans le genre , plus gros et plus performant .......et donc plus cher on a aussi la série des Landing plateform chez Damen de 7000 à 13 000 t en charge La version 7000
  22. Avec quelques aménagements (1/ 76 mm pour l'appui feu et 1 SADRAL pour l'AA) l'un ou l'autre feraient d'excellents bâtiments pour affirmer la présence française dans l'Océan indien et le canal du Mozambique ! Raidco
  23. Merci pour ces précisions qui éclairent la réflexion. Il me semble avoir lu (mer et Marine...?) que DCNS espérait vendre un cinquantaine de FTI à l'export........ !!!!! (Bonne chance ) En ce qui concerne la MN, il y a clairement un problème de positionnement et d'affichage. La version FTI choisie par la Royale ressemble à une proposition bâtarde, trop petite et insuffisamment armée pour prolonger la série des FREMM, trop coûteuse et sophistiquée pour succéder aux FLF. C'est à mon sens cela qui provoque tant incompréhension.
  24. Sauf que le problème ne se pose pas en ces termes: - "De maniere on préférera souvent 3 frégate de 4000t que deux de 6000". Raté , le prix d' 1 FTI de 4000T = le prix d'1 FREMM de 6000T. Effectivement c'est pas la coque qui coûte le plus mais les équipements, la logique de G4lly pour 4000T versus 2000t vaut également pour 6000T versus 4000T........ -"Il doit y avoir de ça dans le choix d'une FTI/4000 t plutôt que de Gowind." Les FTI de 4000T prennent la place des FREMM de 6000T. Le post de HK est excellent , il synthétise parfaitement la situation. J'y ajouterait un post de Scarabé (FTI) sur l'empressement du ministre Le Drian....à donné de l'emploi à la Bretagne........ La pression amicale de DCNS qui pense vendre beaucoup de 4000 T (bof, à voir, mais l'exemple des FM 400 est peu probant.....) Et le tour de la question aura été fait. FM 400 année 2008
×
×
  • Create New...