Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

judi

Members
  • Posts

    1,827
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by judi

  1. Il y a un problème majeure au report du Brexit. Ce dernier devra impérativement se faire soit avant la période 23 au 26 mai, soit dans cinq ans. Pourquoi ? C'est tout con. Entre le 23 et le 26 mai prochain, il y a les élections européennes partout dans l'UE. Or, il est probablement inenvisageable d'envoyer des parlementaires britanniques pour un mois au Parlement Européen. Même pour quelques années, cela risque de mal passer auprès des pays européens. Là, à deux mois des élections, c'est encore faisable d'enlever les députés brittons qui ont probablement déjà prévu les choses pour leur départ définitif. Mais les virer du parlement juste après les avoir élus ? Ça va compliquer les choses en interne dans tous les partis britanniques. Pas grand-monde ne voudra aller à Bruxelles et Strasbourg pour un mois, sans même parler de l'élection qui serait à organiser plus ou moins en catastrophe. On ne doit, en effet, pas oublier que jusqu'à leur départ effectif, que j'espère le plus tôt possible (c'est-à-dire fin mars), le Royaume-Uni reste un membre de plein droit de l'Union Européenne.
  2. Dis-moi où l'ais-je qualifié de putchiste ? Nul part. Ce n'est pas parce que tu t'opposes à ton chef publiquement que tu es putchiste. Tu me prêtes des propos que je n'ai certainement pas eu et je te défie de me prouver le contraire. Et oui, je suis sûr que De Villiers le fait plus ou moins par opportunisme. Il prépare sa sortie des semaines en avance en se renseignant sur ses possibilités une fois à la retraite. Comme par hasard, peu après, il démissionne. Mon avis ? Il sentait qu'il ne serait pas prolongé d'une année supplémentaire jusqu'à atteindre la limite d'âge. Libre à toi de croire qu'il est le pur et innocent défenseur des armées. Je n'en crois pas un mot. Certes, il les a défendues, je ne vais certainement pas le nier. Mais l'a-t-il réellement fait pendant les neuf années précédentes ? Non, pas vraiment. Ou alors il était loin d'être efficace, comme l'en attestent ses paroles devant la commission devant laquelle il était. Pour moi, le général De Villiers, s'il a été malgré tout un bon général, est loin d'être le héros de certains de part son comportement probable les années précédentes. Attention, il n'est pas le seul. Combien de généraux ont démissionné entre 2008 et 2017 ? Aucun alors que l'armée française (surtout entre 2008 et mi 2015) se prenait des coupes et des projets aberrants dans tous les sens. Aucun n'a démissionné et tous sont sagement restés en place voire se sont défaussés de leurs responsabilités (voire le cas de Louvois où il n'y a, en fait... aucun responsable). C'est ton interprétation de ce que j'ai dit. Personnellement, j'ai surtout nuancer à propos du général De Villiers qui a été loin d'être innocent dans les choix précédents dans les armées et qui était à des postes de très haute influence à ces moments, même s'il n'a pas été un mauvais CEMA, je précise. C'est un autre problème. Le surnom de la Grande Muette ne date pas de 61 mais de bien avant de mémoire. Déjà, pendant la guerre de 14-18, se posait toujours la question de savoir qui devait diriger la guerre. Clémenceau ne dira-t-il pas "la guerre est une affaire trop sérieuse pour être confiée aux militaires" ? Ou un truc dans le genre. C'est un jugement politique sur le président de la république que tu fais là. Et qui n'a donc, théoriquement pas sa place sur le forum.
  3. De fait, le Système D perdure. Et ce n'est pas quelque chose de normal selon moi. Les Allemands sont passés à la professionnalisation entièrement que vers 2011. Jusque-là, c'était encore une armée officiellement de conscription. Or, nos nouveaux matériels (je pense que tu parles du VBCI), ils ont été conçus quand on y était déjà, ce qui a peut-être permis justement de voir la taille moyenne des soldats (surtout dans l'infanterie) supérieure à celle de la population. Et donc de prévoir le matériel en question. Je pense que si (hypothétiquement, hein), demain on repassait à une armée de conscription (utilisée massivement), les matériels ne seraient pas nécessairement les mêmes et seraient peut-être plus petits puisque la taille moyenne est plus faible. Je ne dis pas que les autres font mieux. Je ne dis qu'on ne fait pas forcément beaucoup mieux qu'eux contrairement à ce que l'on entend souvent, il y a une nuance :)
  4. Les problèmes allemands sont liés à des problèmes bien plus précis ailleurs. Pour tout achat (même de faible valeur) de pièces détachées ou autres, ils sont obligés de passer par un véritable labyrinthe administratif. Si tu te souviens de la scène du dessin animé Les Douze Travaux d'Astérix où Astérix et Obélix doivent gagner un formulaire dans une administration, bah c'est pas loin d'être la même chose. Ce qui fait que les stocks de pièces détachées sont très bas. Le budget officiel ne veut rien dire. Ce qui compte c'est que les Armées peuvent effectivement dépenser. Et les militaires allemands ont du mal à dépenser des sous. Le jour où ils simplifieront leurs méthodes d'achats, crois-moi que les problèmes se résorberont assez vite. Les Puma ont une conception assez ancienne. Ce genre de trucs peut arriver. Peut-être aussi que le passage à une armée professionnelle n'a pas arrangé les choses, alors qu'il était conçu dans le cadre d'une armée de conscription. Tancrède l'a très bien expliqué sur d'autres sujets. La taille moyenne des soldats est en général plus élevée que la moyenne de la population (même en excluant les femmes du processus). Ce qui aboutit à ce genre de situation. A mon avis, on aurait eu la même situation, on aurait eu les mêmes problèmes à un moment donné :) Le problème du G36 est un problème d'utilisation. Et puis on peut les critiquer avec nos FAMAS assez anciens dont les munitions n'étaient pas bien adaptées ce qui causait de l'usure prématurée et une efficacité moins importante. Tu cites ici un rapport allemand. Mais ils ont le mérite d'exister. Il n'y en a pas en France. Seules les auditions des CEM devant les députés et sénateurs existent. C'est tout. La disponibilité réelle des matériels français est basse, très basse (à part en OPEX). On déshabille les unités de Métropole pour celles d'OPEX, et ce depuis longtemps. Certes, la situation est un peu meilleure. Mais elle n'est pas folichone non plus. Les unités sont toutes sur le fil du rasoir. L'armée de terre est pratiquement au maximum de ses capacités et risque de bientôt peiner à recruter du monde (patrouiller dans les rues n'est pas très enthousiasmant comme mission, même si ça permet de voir de jolis bâtiments dans certaines villes). L'état de l'Armée Française n'est pas génial. Probablement pas pire que l'Armée Allemande grâce au bon vieux Système D. Mais il est loin d'être extraordinaire. Il y a deux ans (de tête), un calcul avait été fait à l'OTAN sur le temps qu'il faudrait à la France pour envoyer une Brigade Blindée dans l'est de la Pologne en cas de montée de tensions avec la Russie. Un mois, soit le même temps que pour l'Allemagne. La différence est qu'en France, il n'existe pas de rapports aussi complets que ceux en Allemagne (et qui font les choux gras de la presse et des Français, qui se paluchent dessus en comparant avec les chiffres officiels français, qui sont souvent surestimés). Cela fait que les gens n'ont pas conscience du niveau réel. Et non, le Système D ne doit pas être permanent. A noter que cela n'enlève rien à la qualité des soldats français, qui est très bonne de manière générale. Je dis juste qu'il faut raison garder. Pour en revenir au sujet, je suis en partie d'accord avec le colonel. On est allé là-bas sans réelle stratégie de long terme. Comme en Libye, comme au Mali et en Afghanistan. Bon, à peu près toutes les grosses interventions depuis 2001 quoi (à part la Côte d'Ivoire en 2004, mais la situation n'était pas la même). Résultat, c'est le bazar pour encore des années. C'est d'ailleurs une constante des occidentaux depuis les années 90 (à croire que la fin de la Guerre Froide a anesthésié toute réflexion stratégique au sein des armées).
  5. De Villiers avait préparé sa sortie bien en amont, des semaines avant. Il était à un an de la limite d'âge et espérait se faire prolonger d'un an en tant que CEMA. Et cela a très probablement été refusé par le nouveau président. Il n'était pas plus populaire que ça auprès des Français. Sa démission l'a été parce que c'est spectaculaire et que ça faisait bien (médiatiquement) de s'opposer à Macron. Mais il ne faut pas oublier tout son passif. En 2008, il est chef de cabinet du Ministre de la Défense. Il était là quand Louvois a été mis en place. Facile de jouer les vierges effarouchées ensuite. Mais il savait parfaitement que c'était mis en place. Il a contribué aux baisses drastiques d'effectifs et baisses de commandes sous Sarkozy. En 2010, il est Major Général des Armées (soit le numéro 2 du CEMA). Il y passe quand même 4 ans et accepte toutes les réductions d'effectifs, budget (plus ou moins dissimulées sous des artifices comptables). Il n'a jamais démissionné ou quoi que ce soit. Et s'il a menacé, il est toujours resté à son poste, bien sagement. En 2014, il devient CEMA. Les attentats de 2015 "l'arrangent" dans le sens où il peut se donner le beau rôle de "convaincre" l'exécutif de remonter les effectifs. Alors même que les casernes tombent en ruine pour certaines d'entre elles et que la place manque énormément. Il n'y a plus de casernes et, ironiquement, plus assez d'officiers supérieurs, ce qui empêche la recréation de régiments. D'où les créations de 5e compagnies. Là où les Allemands viennent de reformer un bataillon de chars. Ouaip, leur augmentation de matériel est allée avec une augmentation des effectifs. Là où on a les mêmes quantités de matériels pour beaucoup plus d'hommes. Ça ne pose pas de soucis en opérations, mais t'as plus de monde pour s'entraîner sur une quantité identique de matériels (ou à peine supérieure). Ça ne choque personne ? De Villiers est loin d'être le héros que certains veulent faire croire. Il a accepté sans aucun soucis toutes les couleuvres sous les prédécesseurs de l'actuel président. Alors facile de râler contre une baisse budgétaire quand on connait son réel passif. Suffit juste d'aller sur sa bio Wikipédia et de regarder les dates avec les postes occupés. Et pas la peine de faire croire qu'il n'a pas d'influence quand il est chef de cabinet du Mindef, major général des armées et même pressenti pour être chef de l'état-major particulier du président. Il est loin d'être blanc comme neige. Et la plupart des Français se foutaient de savoir qui était le CEMA. Ça l'a juste mis sous le feu des projecteurs pendant quelques jours. Et maintenant, certains ont l'illusion qu'il ferait un bon chef d'état.
  6. Je te trouve extrêmement méprisant pour ma génération dans cette partie de ton message, dont le reste est plutôt bien détaillé par ailleurs. Tu peux aussi voir les choses sous un autre aspect. Pourquoi continuer à risquer sa vie et avoir une solde de merde dans des trous paumés alors qu'on peut bien mieux gagner sa vie dans le privé ? Ce serait intéressant d'avoir les informations sur ce que font les militaires qui quittent l'armée au bout de 5 ans. Et l'excuse de l'iPhone est extrêmement dévalorisante, limite insultante. Ces personnes ont tout de même servit leur pays pendant cinq années, parfois au péril de leur vie. Ce n'est pas à oublier. Rien ne les obligeait à le faire à l'origine. Dois-je te rappeler tous les problèmes de soldes qu'il y a eu ces dernières années ? Je ne parle même pas seulement de Louvois mais aussi des fameux remboursements qui arrivaient on ne savait pas quand et à quel niveau on remboursait. Traiter ses EVAT comme des merdes ne les encourage pas à rester, surtout quand tu vois les installations de certains régiments. Mon père a été au 61e RA et j'ai pu le visiter, tout comme la caserne de Bitche. Bah c'est particulièrement vétuste pour des endroits où tu vis tous les jours, sans même compter que c'est totalement paumé (plus d'une heure entre Bitche et Strasbourg par la route, un véritable périple en train et bus). Comme leur nom l'indique, ils étaient des "Engagés Volontaires" et ils sont sous contrat. Ils ne sont pas officiers ou sous-officiers de carrière. Tout comme certains contrats dans des administrations, rien ne t'oblige à rester à la fin du contrat. Mais si tu veux rester dans tes préjugés, restes-y, libre à toi.
  7. Rassure-moi, tu as vécu des années en Alsace ? Parce que ça n'en donne pas l'impression. L'Alsace n'est plus allemande depuis la guerre de 1939-1945 où il y a eu même là des résistants, même si c'était plus difficile qu'ailleurs. Cela a définitivement vacciné la région contre toute volonté résiduelle de devenir allemand. Même en 1939, il n'y avait presque plus que quelques partis, essentiellement souverainistes, qui défendaient cela. Ils ont tous disparu après-guerre. Maintenant, dis-moi l'influence qu'a l'Allemagne en Alsace-Moselle (quitte à vouloir faire précis, soit-le réellement). Ok, il y a certainement plus de travailleurs transfrontaliers français qu'allemands. Sans surprise, on retrouve cela aussi en Alsace face à la Suisse et dans le Grand-Est (en général) face au Luxembourg. C'est ce qui arrive quand tu habites à côté d'un pays où il y a plus ou moins du plein emploi. Les situations seraient inversées, on serait bien content d'avoir des travailleurs allemands venant chez nous. Si tu veux parler d'aller faire ses courses de l'autre côté de la frontière, sache qu'un grand nombre d'allemands vont faire leurs courses en France. Sont-ils moins nombreux que les Français ? C'est logique vu le nombre de Français rien que dans l'agglomération strasbourgeois. Regarde les populations de l'agglomération Strasbourgeoise et de celle de Kehl. Tu verras une nette différence. Et je te rassure, pratiquement tous les Alsaciens, natifs ou non, s'énervent quand on leur dit qu'ils sont allemands. Moi-même cela m'énerve alors que je n'ai vécu là-bas que 14 ans sur 24. Ils sont français, avec certes quelques particularités, mais ils sont français. C'est pas demain la veille qu'on les verra ne pas traverser au feu rouge pour piétons.
  8. Je n'ai pas lu ces derniers, donc je ne peux pas en parler. Il est toutefois à noter que les Para allemands utilisaient leurs MG 34 ou MG 42 en 1944 contre les avions alliés, au moins en Normandie. Du moins quand les conditions s'y prêtaient un minimum, évidemment. Je doute de l'efficacité réelle de cette méthode. Mais cela donnait probablement au moins l'impression de pouvoir se battre contre cette leçon. Georges avait certes une réputation de Cassandre, mais l'état de l'Armée de l'Air était catastrophique en 1939. Il le sera encore en mai 1940. Et il était abominable en 1938 lors des accords de Munich. Ce fut d'ailleurs une des raisons (l'impréparation totale des armées à une guerre) qui poussa aux accords. Une partie des unités de couverture (notamment celles de la Ligne Maginot) avait été mobilisée à ce moment. Pour la faiblesse de l'Armée de l'Air, je ne saurais en dire plus sur la connaissance du problème par les généraux terriens et aériens. Certainement certains avaient connaissance de la nette infériorité française puisque l'arrivée de nouveaux avions était lourdement encouragée et espérée.
  9. Cela me semblait évident. Mais il ne faut pas oublier non plus qu'à Gembloux, il y a déjà eu la percée sur la Meuse et que la défense française prend déjà l'eau de toute part ailleurs sur le front, désorganisant tout le monde au passage. Ensuite, la supériorité aérienne a fait le reste. C'est probablement l'un des plus gros points faibles de alliés de manière générale. Même avec des unités d'une excellente qualité, sans DCA et sans couverture aérienne, tu ne peux rien faire. De manière générale, les tentatives de contre-attaques françaises ne se déroulent pas correctement tant à cause des problèmes de communications que souvent des itinéraires encombrés voire déjà détruits ou bloqués par les Belges dans leur retraite. Pour le pilonnage de l'aviation, Marc Bloch avait notamment dit dans son livre qu'il ne faisait pas tant de dégâts que cela physiquement. Mais c'était surtout psychologique. Le principal problème vient du fait, à ce niveau, que les Alliés n'ont pas totalement pris en compte les leçons de l'Invasion de la Pologne et négligent toujours l'aviation dans son rôle de soutien, appliquant leur propre mode de raisonnement aux Allemands (au moins indirectement), n'entraînant donc pas leurs troupes à ces attaques. La désorganisation de la DCA française, pourtant relativement bien fournie, n'arrange pas du tout les problèmes.
  10. Le Fall Gelb aurait pu échouer pour une raison très simple. S'ils avaient gardé leur plan d'origine. On l'oublie souvent, mais la première idée de l'état-major allemand correspondait exactement aux plans français (à peu de choses près). L'issue de la bataille aurait été alors bien plus incertaine. Dans la réalité, nous avons eu notamment certaines des meilleures unités allemandes contre des réservistes manquant de beaucoup de choses. Or, dans un cas comme celui que je présente là, on aurait eu les meilleures unités mobiles de l'Armée de Terre (à quelques exceptions, certes) contre les meilleures unités allemandes. Les Allemands auraient peut-être pris l'avantage grâce à une plus forte concentration en chars. Mais ce n'est pas certain non plus. L'issue est bien plus incertaine que ce qu'il s'est passé dans la réalité. @Niafron : je propose de continuer par MP pour les modifications des divisions, pour ne pas perturber ce fil, puisque ce n'est pas trop le sujet :)
  11. Les "marchés" avaient cru au Remain et à la victoire de Clinton, de manière générale. Rares étaient les exceptions. On sait ce qu'il en a été. Les marchés n'ont pas toujours raison non plus.
  12. En théorie, c'est largement possible, d'un point de vue purement matériel. Même si l'Armée de Terre voit sa force blindée alors en pleine transition tant au niveau des matériels que de la production, elle est dans un bon état. Mais dans la théorie, tout est possible, ou presque. En fait, le problème de ta question est qu'elle s'intéresse uniquement au point de vue purement technique et rien d'autre. Evidemment que d'un point de vue purement technique c'est possible sans augmenter les effectifs. J'ai fait un test où je supprimais les brigades à cheval des DLC et fusionnait les DLC en deux divisions bien plus lourdes, renforcées par des BCC. Et les DLM étaient légèrement réduites pour former directement une quatrième DLM. Et ainsi aboutir à deux corps avec plus de 500 chars et AMR chacun. Sans même parler des DCR et autres. L'autre gros défaut de ta proposition est qu'elle ne tient pas compte de la séparation Infanterie/Cavalerie. Chacune veut garder jalousement ses chars. Les DCR dépendent de l'infanterie et surtout d'elle, pas de la cavalerie. Ce qui change beaucoup de choses.
  13. Pour le drone, je verrais plutôt cela au niveau du peloton qu'au niveau du char lui-même. C'est là où ça pourrait réellement commencer à être intéressant parce qu'il y aurait plus de surface à couvrir. C'est aussi là où la structure française avec 4 chars et 4 VBL pourrait être utile. Les personnels guidant les drones et traitant les images pourraient être dans les futurs VBAE et pas dans les chars. En effet, si un char rate une menace (l'ennemi évoluera lui aussi), il ne sera pas apte à répliquer rapidement. Donc je pense que ce serait réellement utile au niveau du peloton. Dans le cas où ce dernier n'aurait que 4 chars et pas d'autres véhicules, un char s'occuperait du drone et les autres assureraient sa protection. Ou à la rigueur deux chars dirigent les drones (c'est même mieux) et deux autres assurent leur protection.
  14. Concernant les condamnations, il faut voir les condamnations en questions. En effet, il peut s'agir au départ de délits relativement mineurs genre vol à l'arrachée ou des trucs dans le genre. En Suisse et en Allemagne, il avait effectué pratiquement toute la peine avant d'être expulsé vers la France. Ce qui est une blague quand on sait qu'on peut circuler librement entre ces pays (ou relativement librement). Et en accumulant toutes sortes de petites condamnations de ce genre, ça peut vite chiffrer. Surtout s'il a commencé assez tôt.
  15. Je ne m'en étonne pas du tout. Ça fait très longtemps que je sais qu'il y en a une. Et j'ai 23 ans. Je disais simplement que la perméabilité est particulièrement forte à Strasbourg où il y a des quartiers sensibles avec de fortes communautés islamistes plus ou moins radicalisées. C'est tout. En général, on ne voit Strasbourg dans les infos que pour deux raisons : l'arrestation d'un terroriste ou d'un futur terroriste et quand le Racing (le club de foot) fait un exploit.
  16. A noter que la perméabilité est assez forte et particulièrement à Strasbourg. Il y a eu un certain nombre d'arrestations dans les quartiers sensibles de personnes préparant des attentats il y a quelques années. De mémoire ils étaient déjà connus des services de Police. A noter aussi que le type a déjà été condamné en Allemagne. Il a peut-être passé la frontière (et peut le faire dans l'autre sens).
  17. Pour remettre dans le contexte (j'ai habité quatorze ans à Strasbourg jusqu'à cet été et c'est là que je rentre en week-end de temps en temps) : Le marché de Noël accueille jusqu'à 2 millions de touristes chaque année. Le quartier frappé est l'un des plus touristiques et compte une forte proportion de bars qui ont des terrasses même en hiver. Il y a aussi des quartiers particulièrement chauds (qui était l'un de ceux avec le plus de voitures brûlées au nouvel an quand le nombre était dévoilé), à savoir surtout le Neuhof et la Meinau (surtout le premier). Il y a aussi celui de Hautepierre. A noter qu'il y a aussi une session parlementaire en cours au Parlement Européen. En 2001 déjà, il y a eu un attentat déjoué contre le Marché de Noël. Qui s'est d'ailleurs tenu même après les attentats de Novembre 2015 et de manière continue depuis 499 ans.
  18. En résumé (j'ai de la famille et des amis là-bas, je suis aussi les infos) Le tireur est identifié et connu des services de police. Il est toujours en fuite. Il y a 2 morts et une dizaine de blessés dont certains en état critique. Les tirs ont été Grand-Rue (très commerçante) et près de la place Kléber (les deux sont très proches géographiquement parlant). Toute la ville est confinée. Ma mère bosse dans un hôtel loin du centre et est aussi bouclée à l'intérieur du bâtiment. Le Plan Blanc a été déclenché et la Grande Île est entièrement bouclée (plus rien ne rentre et sort à part les services de secours). Et l'antenne locale du RAID est déjà sur place avec des unités de CRS présentes à Strasbourg. J'ai vu aussi passer qu'un journaliste de FranceTV à Strasbourg a vu des militaires tirer. EDIT : apparemment, il a blessé notamment un militaire de Sentinelle.
  19. Je suis tout-à-fait d'accord avec toi, ne t'en fais pas. Je suis vos échanges avec un immense intérêt. Mais je faisais juste remarquer qu'il y avait un sujet plus approprié que celui-ci pour parler de l'organisation des sections d'infanterie, notamment si vous voulez (ou non) y introduire une nouvelle arme. Rien de plus :)
  20. Si vous voulez parler de vos visions de l'organisation d'une section d'infanterie, il y a un sujet pour :) Le lien est ici. Vos conversations sont très intéressantes mais on dévie de plus en plus vers ce sujet.
  21. On pourra également noter que la Chine a été vendeuse nette tout comme la Russie, l'Irlande et quelques autres pays. Bon, il en reste encore beaucoup. Mais c'est apparemment la tendance. On notera que la plupart des ventes ont été rachetées aux... Îles Caïmans. Ouaip. Evidemment, ce n'est pas le pays qui en a racheté, mais les hedge funds qui y sont. Tout comme ce ne sont pas toujours les états qui se débarassent des bons du trésor mais les entreprises/banques ou autres organismes qui les vendent. C'est juste la localisation des vendeurs. Le lien : https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301844694432-la-chine-se-met-a-vendre-de-la-dette-americaine-2185326.php
  22. Au cas où tu le ne saurais pas (ce qui peut arriver), la Une du Point ne critiquait pas la Turquie mais Erdogan. Je vois mal l'opposition turque demander le retrait d'une affiche critiquant la personne qu'ils critiquent. Sinon, ce n'est plus une opposition, non ? Sur les sites internet et réseaux sociaux, c'est une promotion de la politique d'Erdogan, rien de plus. Il y a une différence entre le nationalisme et cela. Si tu ne me crois pas, va voir la définition d'un dictionnaire.
  23. En ce moment, la mode en Turquie est plutôt pour le soutien au terrorisme :D Plus sérieusement @Saber : Comme l'ont dit les autres, ce n'est pas le fait que la diaspora ait une opinion politique qui pose problème. C'est le fait qu'ils se considèrent parfois comme chez eux, comme avec l'affaire de la couverture retirée d'un bureau de presse. Il s'agit certes là d'un cas isolé. Mais si le buraliste ou la police avaient plié, ils auraient continué ailleurs. La liberté de la presse, bien qu'imparfaite reste un élément crucial de notre démocratie. De mon point de vue, ceux qui sont contre peuvent retourner dans leur pays s'ils sont étrangers (vu qu'on parle ici de la diaspora turque). S'ils sont français, c'est une autre question. Par ailleurs, je pense que tu peux comprendre l'ironie de la situation comme l'ont bien démontré les quelques postes au-dessus du mien à voter pour un parti nationaliste tout en habitant à l'étranger et en étant encouragé à y rester. C'est... bah intellectuellement impressionnant de mon point de vue. Cela démontre surtout que tu peux leur faire gober tout et n'importe quoi. Et que certains d'entre eux sont presque prêts à l'affrontement pour arriver à leurs fins, comme le montre l'affaire de l'affiche (encore que j'ignore s'ils agissent sur ordre ou non). On peut faire rejoindre cela avec les pages Facebook, Twitter et d'autres encore qui relaient en permanence la propagande (parce qu'à un certain niveau, c'est ce que cela devient) provenant de l'état, souvent par médias interposés. Et on sait très bien que la presse n'est plus vraiment libre en Turquie dès lors qu'elle exprime clairement des positions allant contre celles défendues par l'Etat (voir l'affaire des armes transmises à l'EI notamment).
  24. De mémoire, seuls 20% des jeunes ont voté lors du référundum. Ils pouvaient aussi se bouger pour aller voter contre.
  25. Juste une petite correction pas méchante. On est passé à 4 régiments sur Leclerc. Il y a le 5e RD (qui arme aussi le CENTAC et dispose de deux compagnies d'infanterie, il sert d'unité d'expérimentation mais peut très bien partir en OPEX), le 1er RCh, le 12e RC et le 501e RCC. Plus l'escadron particulier qui est présent aux EAU (mais on ne va pas vraiment le compter ici).
×
×
  • Create New...