Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Bocket

Members
  • Posts

    481
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Bocket

  1. Selon Nuclear Monitor, beaucoup de report des dates prévisionnelles de redémarrage : Penly 2 ( 23 nov au 29 Jan), Cattenom 1&3 ( 17 nov. & 11 dec au 26 février). Chooz B1 est également reporté au 29 jan (initial 13 nov). Une bonne nouvelle quand même, Tricastin 4 a redémarré ce matin, à la date prévue. Au total compte tenu des retards d'une semaine ici ou là , 29 réacteurs sont actuellement à l'arrêt, représentant environ 31 GW.
  2. Cartographie du trafic militaire vers l'aéroport polonais de Rzeszow sur le mois d'octobre. Non sourcé donc à considérer avec prudence. La France préfère sans doute le train ou la route à la différence de nos voisins, rien non plus à partir de l'Espagne, curieux.
  3. Le Jérusalem Post sur le projet d'acquisition du système Israélien Arrow 3, précise que O.Scholtz a approché Israël en mars dernier et que "le retard à l'exportation est du à un manque d'approbation par les États-Unis qui ont précédemment rejeté les demandes d'autres pays pour acheter le système...Mais la guerre en Ukraine a ... fait naître l'espoir que Washington donnera son feu vert à la vente de l'Arrow-3 à Berlin." L'Allemagne qui serait partie très tot en cavalier seul, pas très surprenant, mais que les USA ralentissent le projet, c'est plus étonnant. Les Patriot oui, les Arrow 3 Non :) https://www.jpost.com/israel-news/article-721357
  4. Le refus Suisse de fournir des munitions pour les Guepards commence à énerver sérieusement. Ne pas vouloir tordre le bras Suisse est pratiquement considéré comme un aveu de faiblesse . Henning Otte, également démocrate-chrétien et vice-président de la commission de la défense, a fait écho à cette position. "La Suisse ne doit pas s'abstenir sur la question du soutien de l'Ukraine en matière de munitions", a-t-il déclaré au journal. Son collègue et membre de la commission, Serap Güler, a ajouté : "Avec tout le respect dû à la neutralité suisse, la Suisse ne peut et ne doit pas supporter d'assister à l'anéantissement d'un peuple. Il ne s'agit pas de la Suisse qui fournit des munitions à l'Ukraine, il s'agit de l'Allemagne qui le permet." Marcus Faber, du parti libéral Free Democratic Party, s'est montré plus critique. "Si les réexportations sont impossibles dans un cas comme celui-ci, je ne pense pas que nous puissions obtenir davantage d'armements de la Suisse à l'avenir", a-t-il déclaré. Les producteurs suisses d'armement, tels que Ruag, Rheinmetall (la filiale Air Defence l'ex Oerlikon ?) et Mowag, sont d'importants fournisseurs de l'Allemagne. Au cours des dix dernières années, l'Allemagne a acheté des biens militaires à la Suisse pour une valeur de 1,4 milliard de francs suisses, soit 23 % de l'ensemble des exportations durant cette période. https://www.swissinfo.ch/eng/report--german-politicians-criticise-switzerland-over-ukraine-ammo-veto/48015340
  5. Un défi de la part de l'ONU et et surtout Turquie avec le départ de cargos chargés malgré le retrait de la Russie de l'accord . Un sérieux casus belli si la Russie coulait ces navires. Au total, douze cargos doivent quitter lundi les ports de la mer Noire contrôlés par l'Ukraine, et quatre autres s'y dirigent. L'un d'entre eux, battant pavillon turc, a déjà pris la mer, a indiqué le Centre de coordination conjoint (JCC), qui supervise l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes via la mer Noire. Le transport de céréales ukrainiennes a été bloqué en mer Noire dimanche après la suspension par la Russie de l'accord d'exportation vital pour l'approvisionnement alimentaire mondial, une décision dénoncée par Kiev, Washington et l'UE. Plus tôt, les Nations unies, la Turquie et l'Ukraine auraient décidé de poursuivre la mise en œuvre de l'accord sur les céréales après l'arrêt du transport dimanche, un plan de transit en place pour 16 navires lundi étant désormais actif. Le gouvernement ukrainien a déclaré que 218 navires participant aux exportations de céréales avaient été bloqués - 22 chargés et bloqués dans les ports, 95 chargés et partis des ports, et 101 en attente d'inspection. L'un des navires, chargé de 40 000 tonnes de céréales à destination de l'Éthiopie dans le cadre du programme d'aide des Nations unies, n'a pas pu quitter le port dimanche en raison du "blocage" de la Russie, a déclaré sur Twitter le ministre ukrainien des infrastructures, Oleksandr Kubrakov, ajoutant que les exportations étaient désormais "impossibles". L'OTAN s'est jointe à un chœur international appelant la Russie à revenir sur sa décision. La Russie a déclaré dimanche qu'elle aurait "bientôt" des "contacts" avec la Turquie et l'ONU au sujet de l'accord sur les céréales, a rapporté l'agence de presse nationale TASS, citant le vice-ministre des affaires étrangères Andrey Rudenko. Mais, a-t-il ajouté, cela ne se produira qu'une fois que toutes les circonstances entourant "l'attaque de l'Ukraine" contre sa flotte de la mer Noire auront été clarifiées et qu'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies aura eu lieu. Kiev a dénoncé le lien établi par Moscou entre la suspension de l'accord sur les céréales et l'attaque présumée en Crimée comme étant un "faux prétexte", appelant à faire pression pour que la Russie "s'acquitte à nouveau de ses obligations". L'accord conclu sous l'égide des Nations unies, qui permet à l'Ukraine d'exporter des produits agricoles, a permis d'exporter plus de neuf millions de tonnes de céréales pendant la guerre et de faire baisser la flambée des prix alimentaires mondiaux. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) https://www.euronews.com/2022/10/30/ukraine-war-russias-grain-deal-pullout-will-worsen-world-hunger-say-western-leaders
  6. Sur ces munitions pour Guepards, l'Allemagne comptait d'abord sur la Norvège, qui était capable d'en produire ... MAIS elles sont inutilisables (cf l'article du 31 juillet ci dessous) . Au final, les 3 pays fournisseurs (Suisse, Norvège, Brésil) prévus se révèlent incapables de fournir pour des raisons techniques ou politiques. Quand même livrer 30 systèmes, importants opérationnellement, sans vérifier la possibilité de fournir les "consommables" qui vont avec , cela fait un peu amateur . Il s'avère maintenant que les munitions norvégiennes déjà livrées à l'Ukraine ne sont pas reconnues par le système d'arme et qu'il ne peut pas les tirer. Des sources affirment que des tests conjoints des munitions Gepard SPAAG et des canons automoteurs anti-aériens ont eu lieu en Allemagne. Selon elles, de nouveaux tests seront effectués en août après la mise à niveau des munitions. Cependant, cela pourrait s'avérer être un problème très sérieux pour les capacités de défense des forces armées ukrainiennes. Elles ne peuvent actuellement pas utiliser les munitions norvégiennes. Si la nouvelle configuration des munitions s'avère concluante en août, l'Ukraine devra renvoyer les munitions qui lui ont déjà été livrées en Allemagne pour qu'elles soient modifiées. Le ministère de la défense de l'Ukraine et l'état-major général des forces armées n'ont pas encore commenté cette information. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) https://bulgarianmilitary.com/2022/07/31/norway-delivered-gepard-spaag-35mm-shells-are-useless-in-ukraine/
  7. Sur le centre de réparation des Pzh2000 en Lituanie mentionnée par @olivier lsb, concernant 12 Pzh: cela pourrait représenter 50% d'une flotte assez limitée ( peut être 23 selon les infos publiques). II avait été évoqué l'utilisation trop intensive et l'utilisation d'obus non conformes pour augmenter la portée, mais quand même. La définition de la haute intensité va devoir être revue.. L'Allemagne en aurait fourni au moins 10, la Hollande 8 : Christine Lambrecht said Monday that the ten howitzers already supplied by Germany and eight from the Netherlands “have proven themselves in battle ( https://defence-blog.com/ukraine-to-receive-more-pzh-2000-self-propelled-howitzers, plus non confirmé, 5 par l'Italie https://www.armyrecognition.com/defense_news_june_2022_global_security_army_industry/italy_delivers_to_ukraine_five_pzh_2000_155mm_self-propelled_howitzers.html
  8. Vidéo censée être Guépard en action contre un essaim de drones, parait trés efficace. Cette vidéo circule sans trop de détail (première apparition sur nexta). On voit la conso , environ une quinzaine de rafale de 6 obus, ce qui est relativement modeste , le problème est sans doute liée à l'utilisation contre des objectifs terrestres
  9. Les munitions pour les Guépards, sont finalement un sujet international , avec la Suisse , le Brésil et la Roumanie Pour résumer : selon le Speigel "L'Allemagne avait fourni à l'Ukraine un premier paquet de munitions contenant environ 60 000 cartouches. Selon la lettre de Lambrecht, cependant, Kyiv signale actuellement un "manque de munitions" urgent en raison de l'utilisation intensive du "Gepard" contre les drones et les missiles de croisière russes. La Suisse : Jusqu'à présent, la Suisse avait refusé de délivrer les autorisations nécessaires à la réexportation des munitions "guépard" fabriquées par la société zurichoise Oerlikon-Bührle. La raison invoquée était la règle de base de ne pas livrer d'armements dans les zones de crise. De plus, la Suisse veut toujours rester neutre dans les conflits internationaux. Comme Israël, la Suisse a donc jusqu'à présent rejeté tout soutien à l'Ukraine. (article spiegel) La Roumanie, comme le dit @pascal, ils pourraient en avoir besoin eux mêmes , donc peu probable sauf si on leur donne autre chose Le Brésil aurait un stock de 300 000 munitions. Situation assez confuse selon l'article d'Amerika en mai : l'Allemagne était partie avec l'idée de pouvoir envoyer une partie de ce stock en Ukraine, mais le Brésil n'aurait pas reçu de demandes ..L'Allemagne insistant pour que cela soit une affaire purement commerciale entre l'Ukraine et le Brésil (se cacher derrière son petit doigt, ça a peut être changé depuis). Mais surtout .. le soutien indirect de l'Ukraine pourrait mettre à rude épreuve les "bonnes relations" entre le président Jair Bolsonaro et le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine ainsi qu'un accord conjoint sur les sous-marins, estiment des observateurs sur la difficile situation décisionnelle du gouvernement . Lors de sa visite à Moscou une semaine avant l'attaque russe , Bolsonaro et Poutine ont convenu que la Russie aiderait le Brésil à construire des sous-marins à propulsion nucléaire et la centrale nucléaire d'Angra 3 près de Rio de Janeiro. L'armée brésilienne poursuit depuis longtemps un plan visant à équiper la marine de sous-marins à propulsion nucléaire afin de sécuriser les réserves de pétrole au large des côtes brésiliennes. Dans leurs efforts, cependant, ils ont été bloqués par les États-Unis, c'est pourquoi Bolsonaro s'est tourné vers la Russie, a rapporté la presse locale. https://amerika21.de/2022/05/257889/gepard-munition-brasilien-ukraine-krieg
  10. Recherche urgente de munitions pour les (30) Guépards . Lambrecht demande à la Suisse de libérer des munitions "guépard" : L'Ukraine a un besoin urgent de nouvelles munitions pour les chars anti-aériens »Gepard«. Selon les informations du SPIEGEL, le ministre de la Défense Lambrecht a lancé un appel à la Suisse. La ministre de la Défense Christine Lambrecht ( SPD ) tente de faire appel à la Suisse pour organiser les munitions nécessaires de toute urgence pour les chars antiaériens « Gepard » déployés en Ukraine . Dans une lettre, Lambrecht a exhorté sa collègue Viola Amherd à délivrer une licence de réexportation correspondante pour les munitions de 35 millimètres fabriquées en Suisse. La lettre est à la disposition du SPIEGEL, le "Tages-Anzeiger" suisse en avait déjà fait rapport . Lambrecht soutient que les systèmes »Gepard« en Ukraine sont principalement utilisés pour protéger les infrastructures critiques. Ce faisant, ils ont également sécurisé les ports maritimes du sud du pays, qui sont cruciaux pour l'exportation de céréales ukrainiennes. Compte tenu de "l'impact humanitaire mondial" qu'entraînerait un arrêt des livraisons de céréales, selon Lambrecht, l'Allemagne et la Suisse devraient "absolument se conformer" à la demande de plus de munitions. trad google https://www.spiegel.de/politik/deutschland/christine-lambrecht-bittet-schweiz-um-freigabe-von-gepard-munition-a-fbfc70d9-8eac-4754-99c1-0fc0249b6a98
  11. Selon Reuters : Anti aériens : Plutôt que des Patriot, les USA vont livrer un nombre "indéterminé" de lanceurs et missiles Hawk , l'Espagne envoyant pour sa part 4 lanceurs . WASHINGTON, 25 octobre (Reuters) - Les Etats-Unis envisagent d'envoyer des équipements de défense aérienne HAWK plus anciens, stockés en Ukraine, pour aider ce pays à se défendre contre les attaques de drones et de missiles de croisière russes, ont déclaré deux responsables américains à Reuters. Les missiles d'interception HAWK constitueraient une mise à niveau des systèmes de missiles Stinger - un système de défense aérienne plus petit et de plus courte portée - que les États-Unis ont déjà envoyés pour contrer l'invasion de la Russie. L'administration Biden utiliserait la Presidential Drawdown Authority (PDA) pour transférer l'équipement HAWK, qui est basé sur la technologie de l'époque du Viêt Nam, mais qui a été amélioré à plusieurs reprises. Le PDA permet aux États-Unis de transférer rapidement des articles et des services de défense à partir de leurs stocks sans l'approbation du Congrès en cas d'urgence. Reuters n'a pas été en mesure de déterminer le nombre de systèmes et de missiles HAWK que les États-Unis peuvent transférer. La Maison Blanche s'est refusée à tout commentaire. Le système HAWK est le prédécesseur du système de défense antimissile PATRIOT fabriqué par Raytheon Technologies (RTX.N), qui n'est toujours pas sur la table pour l'Ukraine, ont déclaré des responsables américains à Reuters. Le président américain Joe Biden a promis au président ukrainien Volodomyr Zelenskiy que Washington fournirait à l'Ukraine des systèmes aériens avancés après un barrage de missiles dévastateur de la Russie au début du mois. Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré que l'Espagne avait l'intention d'envoyer quatre lanceurs HAWK. Les États-Unis enverront probablement dans un premier temps des missiles d'interception pour le système HAWK à l'Ukraine car il n'est pas certain qu'un nombre suffisant de lanceurs américains soient en bon état, a déclaré un responsable américain à Reuters. Les systèmes américains sont stockés depuis des décennies. Un APD est envisagé pour plus tard cette semaine, ont déclaré des responsables américains. Un responsable américain a déclaré qu'il serait probablement deux fois moins important que les récents programmes d'assistance en matière de sécurité, qui s'élevaient à environ 700 millions de dollars. Il n'a pas été immédiatement précisé si des missiles d'interception HAWK seraient inclus, mais les responsables américains ont précédemment averti que la taille et la composition des programmes d'aide militaire peuvent changer rapidement. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) https://www.reuters.com/world/europe/exclusive-us-considers-hawk-air-defense-equipment-ukraine-say-us-officials-2022-10-25/
  12. Les Allemands commencent à voir l'intérêt du nucléaire Français. A noter que ce matin nous avons atteint les 31 GW en prod nucléaire, niveau jamais atteint depuis avril dernier.
  13. Recrutement de pilotes étrangers, la Chine rechercherait "des instructeurs qualifiés pour l'appontage sur porte-avions », explique François (prénom modifié), ancien pilote de Super Étendard sur le Charles de Gaulle. Un contrat à environ 20.000 euros par mois, net d'impôts."... La France offre un précieux vivier d'anciens officiers maîtrisant la délicate technique de décollage par catapulte et d'appontage sur ces géants des mers. Le Fujian, le troisième porte-avions chinois tout juste dévoilé sera équipé de catapultes électromagnétiques, une technologie uniquement utilisée par les États-Unis, et bientôt la France, alors que le Royaume-Uni s'est converti à l'avion à décollage vertical Harrier depuis les années 80. «Les Américains sont hors de portée de la Chine car leurs services secrets sont extrêmement vigilants», juge l'officier français. " Conclusion qui souligne l'attractivité de la proposition : "Après une longue hésitation, l'ancien élève de l'École Navale a finalement rejeté l'offre juteuse de Pékin. D'abord «par crainte d'avoir des ennuis», dit-il, redoutant les tentacules des services chinois. Et par conscience patriotique. «C'est un choix éthique. La Chine est une puissance rivale régulièrement pointée du doigt par nos services. On n'est pas dans le même camp», résume l'aventurier des airs. A lire dans le Figaro https://www.lefigaro.fr/international/quand-l-armee-chinoise-recrute-des-pilotes-francais-20221021
  14. Un hélicoptère ukrainien à trés, trés basse altitude sur une autoroute en activité . Pas de contexte mais il passe à quelques mètres de la voiture qui le filme. Un bon moyen de se dissimuler ...
  15. Ah oui un incident en septembre, "release " d'un missile par un SU27, "beyond visual range " in the "vicinity" d'un RC135 britannique en patrouille en mer noire ("non armé ") . Pas très clair comme explication, un tir de missile dans le vide ou un accident ?
  16. Un tweet de Michel Rose de Reuters @MichelReuters (qui notamment couvre le pdt Macron), où l'on apprend qu'en fait le président ronge son frein pour ne pas leur voler dans les plumes, pour des raisons surprenantes : ne pas encourager le sentiment anti allemand et les partis anti-allemands (ah bon je ne savais qu'ils étaient si forts, peut être en 1950? ) Les responsables français ont exprimé leur irritation face à ce qu'ils considèrent comme une série de décisions unilatérales prises par l'Allemagne au cours des derniers mois, notamment le paquet énergétique de 200 milliards d'euros (195 milliards de dollars) dévoilé par Berlin. La taxonomie, l'énergie nucléaire, le gazoduc je Midcat mais aussi les programmes de défense communs et la politique spatiale (Arianespace) sont d'autres sujets qui ont mis la France et l'Allemagne à couteaux tirés, nous ont dit des sources. M. Macron s'est longtemps abstenu de critiquer l'Allemagne publiquement. Les responsables français estiment que c'est souvent contre-productif et qu'ils ne veulent pas alimenter le sentiment antiallemand et les partis anti-allemands en France. Mais les diplomates français estiment que l'Allemagne pèse trop souvent de tout son poids et prend des décisions qui vont à l'encontre des intérêts français. "Les Allemands pensent que nous boxons en dehors de notre catégorie et qu'il faut nous ramener à notre niveau ", m'a dit un diplomate français. Les Allemands font ce dont les Français sont souvent accusés : prendre des décisions sans consulter leurs partenaires pour servir leurs intérêts", a déclaré un diplomate européen à @IrishJReuters. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
  17. Comment l'Allemagne s'est mis l'Europe à dos: en faisant cavalier seul sur trop de dossiers d'autant que "les Allemands ne sont pas très bons en mode crise, rappelle un haut fonctionnaire européen, ils n'aiment pas les surprises et détestent agir dans l'urgence". Et dans le domaine militaire, le SCAF et la défense anti missile seront surement sur la table selon le journaliste (Snober la France et l'Italie sur ce coup c'est quand même trés fort)
  18. Je me demandais à quoi correspondent ces drones revolvers , il y a bien une vidéo montrant une arme automatique monteé sur un drone. En fait un barillet rotatif qui porte jusqu'à 8 mines de mortiers (la vidéo du tweet montre juste le drone éjectant ces munitions en démo statique, dans une pièce) . Pas très clair d'ailleurs comment ces drones sont arrivés sur place. Fin aout il était question de vente à la Pologne qui les revendait à l'Ukraine
  19. Des points surprenants dans ce long article (accés libre). 3 exemples , 1. Zelensky refusant de communiquer ses plans de défense aux USA en février avant de montrer un truc griffonné, tellement les ukrainiens n'avaient pas confiance: Un attaché militaire de l'ambassade US , a été convoqué à une réunion au quartier général de l'état-major et a reçu un croquis d'une page des positions ukrainiennes et des schémas défensifs. Elle n'a pas reçu de copie et n'a été autorisée à prendre que des notes manuscrites. Même après avoir stipulé ces conditions, Zaluzhnyi n'a pas été très coopératif. Ses subordonnés ont montré à l'attachée une fausse version du plan, masquant toute l'étendue de la campagne défensive. Bon ça a changé, maintenant c'est tapes dans le dos et comment vont les enfants 2. Le partage de renseignements US c'est de la dentelle : Dans certains cas, les agents de renseignement et les militaires américains fournissent des informations de ciblage non sollicitées : "Nous leur faisons savoir, par exemple, qu'un bataillon se dirige vers Slovyansk depuis le nord-ouest, et voici à peu près où ils se trouvent." mais attention Il y a des lignes que nous avons tracées afin de ne pas être perçus comme étant en conflit direct avec la Russie", Les États-Unis transmettront les coordonnées d'un poste de commandement, par exemple, mais pas la présence d'un commandant particulier. "Nous n'essayons pas de tuer des généraux". 3. L'optimisme de Reznokov sur les prochaines livraisons: Quand j'étais à Washington en novembre, avant l'invasion, et que j'ai demandé des Stingers, ils m'ont dit que c'était impossible", "Maintenant, c'est possible. Quand j'ai demandé des canons de 155 millimètres, la réponse a été non. Les himars, non. les Harm non plus. Maintenant, tout cela est un oui". Il a ajouté : "Par conséquent, je suis certain que demain il y aura des chars, des atacms et des F-16." Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) https://www.newyorker.com/magazine/2022/10/24/inside-the-us-effort-to-arm-ukraine
  20. Les redémarrages des réacteurs sont toujours à la traine, et s'y ajoute les grèves. A titre indicatif entre les maintenances programmées et les arrêts fortuits, il manque 32 GW, à comparer avec la prod actuelle de 28 GW, import 4GW (RTE) On peut espérer un vrai mieux en novembre. Le calendrier est plus que serré et le track record EDF incite à le considérer comme "indicatif" voire en tant que vue d'artiste . Heureusement que nous sommes en vague de chaleur en cette mi octobre.. Tableau récap des redémarrages via les données de Nuclear monitor)
  21. Un premier bilan des exports Ukrainiens au 29 septembre : environ 240 navires avec 5,4 millions de tonnes. Premier article (environ 1/3 de la normale ) Coté Russe l'export de céréales entre juillet et aout est estimé à 5.8 million tonnes, -28% par rapport à l'année dernière, pourtant pas une bonne année, et 50% de destination en moins. "L'invasion de l'Ukraine par la Russie n'a pas déclenché de sanctions sur le commerce alimentaire et agricole. Cependant, elle a engendré des contraintes logistiques et financières, certaines banques et compagnies maritimes ayant choisi d'éviter la région". Sans doute perçu comme un boycott qui ne dit pas son nom https://news.un.org/en/story/2022/09/1129042 https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-08-17/russia-wheat-flows-drag-as-war-hits-shipment-of-record-harvest
  22. Etonnant, vraie défection ou opération d'intox ? : Un employé du PMC Wagner et un officier du FSB ont demandé l'asile politique en France, a déclaré à The Insider Vladimir Osechkin, responsable du projet médiatique Gulagu.net. Selon Osechkin, les deux personnes apportent des témoignages pour aider l'enquête internationale sur les crimes de guerre commis par la Russie. "L'une des personnes est liée au travail du quartier général et de l'équipe de [Evgeny] Prigozhin, tandis que l'autre est un officier du FSB. Tous deux ont pris le même avion et ont envoyé leur carte d'embarquement, conformément à [nos] règles. Ainsi, lorsque nous avons vu des cartes d'embarquement presque identiques avec les mêmes inscriptions, nous avons pensé que deux personnes différentes nous avaient envoyé le même billet - puis nous avons regardé de plus près et découvert que l'une était assise au 28e rang, tandis que l'autre était au 29e. Les deux sont allés en synchronisation pour demander l'asile politique et la protection internationale, cela semblait bizarre - chacun pensait que l'autre le visait. La police française et la sécurité de l'aéroport étaient également suspicieuses - la situation était pour le moins extraordinaire. Pas de précisions sur la ligne aerienne utilisée Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite) https://theins.ru/en/news/256042
  23. Il y a des Français dans cette vidéo montrant comment les Ukrainiens prennent (bien) soin des prisonniers. On l'entend très bien au début avant que les échanges ne soient noyés par la musique. Ca change des images habituelles qui sont plus beaucoup plus dures ..
  24. L'article de Meduza est assez curieux. D'une part l'estimation de 90 000 pertes ( morts, disparus et blessés devenus inaptes) selon deux sources : un officier actif du FSB et un ancien officier des services spéciaux russes. En même temps , l'article indique : Selon des sources ouvertes, au 7 octobre, 7 184 Russes qui ont participé à la guerre en Ukraine seraient morts, selon le service russe de la BBC et Mediazona , qui ont étudié les rapports officiels sur les morts. Ce qui est quand même une sacré dissonance avec 90 000 même en comptant les blessés ! https://meduza.io/news/2022/10/12/vazhnye-istorii-bezvozvratnye-poteri-rossii-na-voyne-protiv-ukrainy-prevysili-90-tysyach-chelovek
×
×
  • Create New...