Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Arland

Members
  • Posts

    2,028
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Posts posted by Arland

  1. Il y a 12 heures, Nec temere a dit :

    Pourquoi ne serait il pas intéressant pour nous que l'OTAN soit étendu à la zone pacifique ? J'avais compris que L'OTAN et les states y serait un grand atout pour nous si la Chine devait menacer nos intérêts.

    Il y a quand même pas mal d'intérêts d'autres pays entre nous et la Chine dans le pacifique si on part dans une perspective militaire. Du coup si ils arrivent jusqu'à nous, c'est que la  situation est déjà pas fameuse  pour les USA, l'Australie et le Japon.

    Par contre, avec l'OTAN, les USA nous impliqueront directement et les positions françaises seront autant de cibles légitimes à bombarder pour les chinois derrière alors qu'au final notre contribution militaire ne pourra être que mineure dans un tel conflit.

    • Upvote 2
  2. Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

    l'obus n'est pas trop lourd pour être porté à la main et chambré par un seul homme sans aide ni engin de levage ("l"argument" moisi qu'on lit depuis quelque temps sur le net)

    Oui alors là s'agit d'une simple vidéo avec un mec qui trimbale un obus pépère sur un champ de tir en statique et il en faudra plus pour conclure.

     

    Le 29/06/2022 à 16:50, Patrick a dit :

    même si ça ne voudrait pas dire grand chose vu que dans la vidéo de Rheinmetal le tir est effectué à l'arrêt

    Non seulement ça, mais aussi sans véritables données sur la performance réelle de ce canon en action sur un chassie par rapport à l'existant.

    Par contre la première séquence est assez intéressante, c'est un point de vue peu fréquent qu'ils nous offrent et nous permet de mieux apprécier la génération de fragments derrière le point d'impact. L'onde de choc arrivant avec l'obus est aussi impressionnante.

    • Like 1
  3. Il y a 5 heures, herciv a dit :

    Oui mais non, la guerre contre le terrorisme, c'est la guerre d'hier enfin voyons !

    Puis c'est pas assez vendeur pour le matos high tech, pas vraiment besoin d'une dinde connectée et invisible pour étaler des gars en pickup avec kalash. :biggrin:

  4. il y a 34 minutes, pascal a dit :

    Le soucis de cette posture réside dans le fait de savoir jusqu'à quand le chef de la bande aura les mêmes intérêts que les nôtres ... D'où l'idée que les Européens se prennent en main histoire de prévenir une évolution par trop radicale.

    Il faudrait déjà que ça commence, penser que les USA et l'UE partages des valeurs communes ce n'est pas évident mais alors croire que l'on puisse avoir des intérêts commun là c'est du fantasme sauf à incorporer les pays européens dans les USA.

  5. Il y a 7 heures, herciv a dit :

    Eh voilà pour ceux qui n'avait pas compris les objectifs :

    La nature Atlantique de l'OTAN devient mondiale et en particulier en intégrant nommément la Chine dans son périmètre d'attention.

    http://www.opex360.com/2022/06/29/lotan-estime-que-les-actions-de-la-chine-portent-atteinte-a-sa-securite/

    Ainsi, ce nouveau concept stratégique de l’Otan décrit la Russie comme étant la « menace la plus importante et la plus directe pour la sécurité des Alliés et pour la paix et la stabilité dans la zone euro-atlantique ».

    « Par la coercition, la subversion, l’agression et l’annexion », la Russie tente d’exercer un contrôle direct et d’établir des sphères d’influence. Elle emploie des moyens conventionnels, cyber ou hybrides contre nous et contre nos partenaires. Sa posture militaire coercitive, sa rhétorique et le fait qu’elle soit manifestement prête à mettre la force au service de ses objectifs politiques ébranlent l’ordre international fondé sur des règles », est-il ensuite avancé dans ce document.

    En outre, celui-ci souligne la modenisation des forces nucléaires russes, qui passe par de « nouveaux vecteurs à double capacité, aux effets perturbateurs ». Probablement fait-il référence aux missiles Iskander-M ainsi qu’aux armes hypersoniques récemment mises en service par la Russie.

    Après avoir dénoncé rôle de la Russie dans la déstabilisation des pays « situés à l’est ou au sud du territoire de l’Alliance », le concept stratégique met l’accent sur la capacité de cette dernière à « entraver le renfort d’Alliés par le nord de l’Atlantique ». Et d’estimer ainsi que « la liberté de navigation dans cette zone constitue un défi stratégique pour l’Alliance ». Le document évoque également le renforcement du dispositif militaire russe dans les « régions de la mer Baltique, de la mer Noire et de la Méditerranée », sans oublier « son intégration
    avec la Biélorussie ».

    « Compte tenu des politiques et des agissements hostiles de la Fédération de Russie, nous ne pouvons pas la considérer comme un partenaire. Nous restons néanmoins disposés à maintenir ouverts les canaux de communication avec Moscou pour gérer et réduire les risques, prévenir toute escalade et accroître la transparence », est-il écrit dans ce nouveau concept stratégique.

    Quant à la Chine, ce que ce document avance n’est pas vraiment une surprise, compte tenu des récents propos tenus par Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, et de la déclaration finale du sommet organisé à Bruxelles en juin 2021.

    La « République populaire de Chine affiche des ambitions et mène des politiques coercitives qui sont contraires à nos intérêts, à notre sécurité et à nos valeurs », affirme, sans ambage, le nouveau concept stratégique de l’Otan. Ainsi, développe-t-il, Pékin « recourt à une large panoplie d’outils politiques, économiques et militaires pour renforcer sa présence dans le monde et projeter sa puissance » tout en entretenant parallèlement « le flou quant à sa stratégie, à ses intentions et au renforcement de son dispositif militaire. »

    Si, en 2021, les membres de l’Otan s’étaient mis d’accord pour dire que la Chine présentait des « défis systémiques », le concept stratégique va plus loin en affirmant que ses « opérations hybrides ou cyber malveillantes, sa rhétorique hostile et ses activités de désinformation prennent les Alliés pour cible et portent atteinte à la sécurité de l’Alliance. »

    Et de dénoncer ses actions visant à « exercer une mainmise sur des secteurs technologiques et industriels clés, des infrastructures d’importance critique et des matériaux et chaînes d’approvisionnement stratégiques » ainsi que sa politique consistant à utiliser le « levier économique pour créer des dépendances stratégiques et accroître son influence ».

    Pour l’Otan, la Chine « s’emploie à saper l’ordre international fondé sur des règles, notamment pour ce qui concerne les domaines spatial, cyber et maritime ». Et sa proximité stratégique avec la Russie, récemment rappelée par son président, Xi Jinping, va « à l’encontre » des « valeurs » et des « intérêts » de ses membres.

    Si les Alliés se disent « disposés à interagir » avec la Chine de « façon constructive », il n’en reste pas moins qu’ils entendent travailler ensemble pour « répondre aux défis systémiques » que celle-ci « fait peser sur la sécurité euroatlantique ». Aussi, « nous affinerons notre connaissance commune des enjeux, renforcerons notre résilience, relèverons notre niveau de préparation, et nous prémunirons contre les procédés coercitifs employés » par Pékin ainsi que contre ses tentatives visant à diviser l’Alliance », font-ils valoir.

    Quoi qu’il en soit, les enjeux sécuritaires de l’Atlantique-Nord et ceux de l’Indo-Pacifique sont de plus en plus liés [et la Russie est présente dans ces deux régions…]. Ce nouveau concept stratégique en témoigne… de même que la participation, au sommet de Madrid, de chefs d’État et de gouvernement venus d’Australie, du Japon, de Corée du Sud et de Nouvelle-Zélande.

    C'est bien, au moins la seconde guerre froide est enfin officiellement annoncée. :rolleyes:

    • Upvote 1
  6. Il y a 6 heures, Rochambeau a dit :

    La vache Erdogan a fait un Tiercé-quinté au jeu diplomatique !

    Franchement joli coup, il a su parfaitement utilise de son atout pour rafler le maximum d'objectif. 

    Oui mais savons nous ce qu''il avait demandé au départ?

    Vu son passif, ça pourrait être les 7 points les plus "raisonnables" d'une longue liste d’exigences contre les intérêts de l'UE. :happy:

  7. Le 24/06/2022 à 21:02, Akhilleus a dit :

    Attendez je résume : les USA ce pays qui sert de marqueur pour la liberté et la démocratie vient dans la même semaine

    d'interdire l'avortement et d'autoriser le portage d'armes dans tous les états qui le veulent (ou ne le veulent pas d'ailleurs) quelques jours après un enième massacre en milieu scolaire et  tout en confirmant que l'ancien président était impliqué dans une tentative de coup d'état (mais ca c'est passé sous le radar)

    Et ben

    J'attends avec impatience les jours qui arrivent, en particulier

    Dans les états ou villes initialement contre le Concealed Carry (et à NY ca risque d'etre marrant surtout comme le NYPD est chatouilleux)

    Et à coté des dernières cliniques pratiquant l'avortement y compris thérapeutique

     

     

    Et encore nous n'avons pas encore eu de journaliste/lanceur d'alerte ou opposant à enfermer cette année pour menace envers les intérêts de la sainte Amérique...

     

     

    Pour le moment ....

    Révélation

    640x410_fondateur-wikileaks-julian-assan

    OMW !

     

  8. Il y a 5 heures, Chaps a dit :

    La crise majeure est antérieur de beaucoup à la guerre en Ukraine, c'est le basculement vers les énergies non fossiles. Est-ce possible? A quel coût? Avec quel renoncement?

    L'inflation massive c'est aussi avant l'Ukraine.

    Rien à voir avec la transition vu qu'elle n'a même pas encore commencée.

    L'inflation était surtout dû à une reprise économique très forte post-covid d'où une surchauffe et une pénurie de matières premières sauf que l'on faisait patienter les gens en leur promettant un retour à la normale pour 2022-2023. Et là paf la guerre et les mega sanctions qui viennent relancer la machine. Et derrière il y aura vraiment la transition lancée en urgence et à l'arrache.

    • Upvote 2
  9. il y a 33 minutes, Heorl a dit :

    Il y a un monde entre la complexité des obus actuels et ceux de la guerre de 14. Va donc produire un obus flèche ou une roquette de Grad avec les moyens de l'époque 

    Tout l'intérêt des Grad et de leurs 122 mm c'est justement leur simplicité pour faire de grosse quantités, c'est juste un moteur poudre, une charge explosive et un détonateur simple.

    L'obus flèche, je ne crois pas que ce soit le plus demandé coté russe en ce moment. Par contre des obus d'artillerie ça reste simple et très demandé.

    Ensuite, il y a aussi un monde entre les usines de 14-18 et celles du 21ième siècle, même pour les russes.

    • Upvote 1
  10. Il y a 15 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

    Washington Post :

    Au rythme actuel, les forces russes n'auraient plus que pour quelques semaines de munitions conventionnelles disponibles. (SR US et Britanniques)

    C'est quand même sacrement vague comme terme "munitions conventionnelles". Les contraintes sur les stocks ne sont certainement pas les mêmes entre la balle de 7,62, les mines, les ATGM  ou les missiles de croisière. Je trouve que la propagande anglo-saxonne ne se mouille pas trop sur ce point.

    Définition de l'ONU pour les munitions conventionnelles :

    https://www.un.org/disarmament/wp-content/uploads/2016/11/IATG-01.40-Glossary-and-Definitions-V.2.pdf

    Citation

    conventional ammunition
    a complete device, (e.g. missile, shell, mine, demolition store etc.) charged with explosives, propellants, pyrotechnics or initiating composition for use in connection with offence, or defence, or training, or non-operational purposes, including those parts of weapons systems containing explosives.

     

    Il y a 15 heures, cracou a dit :

    Un rapide calcul montre que les Russes utilisent au moins 2.000 tonnes de munition par jour (en me basant sur 50.000 coups par jour, ce qui est la limite basse actuelle). Cela n'a pas toujours été le cas mais cela fait 100.000 tonnes (!) en 50 jours. On est dans des échelles de volume clairement industriels et la Russie ne peut pas produire 2000 tonnes de munitions par jour. 

    Si on parle d'obus  d'artillerie, c'est rien 50 000 par jour sur un front si vaste (il y a 108 ans les chiffres étaient bien plus dramatiques  avec des moyens bien moins performants), ce serait assez risible pour l'industrie et l'administration russe que d'être incapable de compenser cela après avoir été supposément préparées pour cet événement depuis 8 ans. Par contre, pour les missiles, c'est probablement plus difficile pour eux, surtout si ils utilisaient beaucoup de fournisseurs étrangers pour l'électronique.

  11. il y a 1 minute, Boule75 a dit :

    Les armes nucléaires russes sont d'ailleurs la seule raison pour laquelle on se retient, non pas d'envahir la Russie (définitivement aucun intérêt, désolé), mais d'éclater proprement les troupes russes en défendant l'Ukraine, ce qui serait parfaitement légitime.

    Si ma tante en avait ... toussa ... :tongue:

  12. il y a 58 minutes, mgtstrategy a dit :

    Donc en gros, point de salut sans artillerie massive?

    Quand une aviation massive ne domine pas le ciel, c'est le substitut. Il faut bien de la puissance de feu pour préparer le terrain ou affaiblir suffisamment les mecs en face avant de les prendre d'assaut.

    Après ça ne doit être beaucoup plus agréable de se prendre des salves de 20 bombes de 250kg (ou plus) ou des rafales de 20 ou 30mm à ma chaine.

  13. il y a 17 minutes, Métal_Hurlant a dit :

    Suite: -Arakhamia a déclaré qu'il y avait eu une forte augmentation du nombre de victimes au cours de la dernière "semaine environ". -Il a dit que l'Ukraine a 1 million de recrues prêtes à combattre et 2 millions de plus à appeler

    Option boucherie, mais avec une telle mobilisation, les russes vont devoir suivre et passer eux aussi à la mobilisation générale si ils ne veulent pas voir les ukrainiens reprendre la Crimée à terme (avec toutes les implications en terme de riposte derrière). :unsure:

  14. Il y a 4 heures, herciv a dit :

     

    Wu souligne les "preuves" du renforcement militaire de la Chine, notamment des exercices navals à l'est de Taïwan pendant deux semaines au début du mois de mai et des exercices aériens dans l'espace aérien de Taïwan.

    Encore un "journaliste" qui n'arrive pas à faire la différence entre espace aérien, FIR et ADIZ?

    FA87yLHVUAAApq1?format=jpg&name=4096x409

    Franchement, le jour où il y aura des avions militaires chinois DANS l'espace aérien taïwanais sans le consentement de ces derniers, ça ne sera plus un exercice.

     

    Il y a 5 heures, herciv a dit :

    "Leur porte-parole de l'APL [Armée populaire de libération de la Chine] a déclaré que la ligne médiane du détroit de Taïwan n'existait pas parce que Taïwan faisait partie de la Chine", a déclaré Wu à Van Susteren, notant que la ligne médiane du détroit de Taïwan "sauvegarde le statu quo, la paix et la stabilité dans cette région depuis des années".

    "Très récemment, le porte-parole de leur ministère des affaires étrangères a également parlé du fait que Taïwan fait partie de la Chine et que, par conséquent, le détroit de Taïwan n'est pas une eau internationale, donc si nous mettons tout cela ensemble, nous voyons une Chine très menaçante ces jours-ci."

    D'un autre coté, je les vois mal dire le contraire et de facto se tirer une balle dans le pied dans leurs revendications de Taïwan. Rien de bien nouveau dans les positions chinoises pour le moment.

    Ça ressemble à quelqu'un qui cherche à crier fort, histoire que l'on pense à lui dans cette période de larges cadeaux financiers et militaires.

  15. il y a une heure, olivier lsb a dit :

    Trop c'est trop... Cette fois ci, les fermiers Ukrainiens vont beaucoup trop loin. La récolte de maïs directement dans le panier de salade roquettes, c'est NON !

     

    Ouais mais là le pilote était largement plus ambitieux, il a voulu jouer au bucheron et ramener un peu de bois à la base.

     

    Vous me direz c'est toujours mieux que de ramener un lot de Stugna-P ou de Stinger ... :tongue:

  16. Le 13/06/2022 à 17:38, mehari a dit :

    Non. Juste chaque compagnie qui essaie de se positionner avec ses propres éléments et sa propre pub pour essayer de faire peser les choses en sa faveur. Ni l'EMBT ni le KF51 ne sont des programmes à même de remplacer le MGCS en soi. Ils montrent juste des capacités de développement actuelles de chacune des compagnies/groupes de compagnies. Les deux pourraient facilement entrer en service dans les 5 prochaines années alors que l'Allemagne ne va pas acheter le KF51 et la France ne va pas acheter l'EMBT car les deux sont en plein milieu de l'upgrade de leurs chars pour la prochaine décennie avec le Leo2A7V et le Leclerc XLR.

    En pratique, ce n'est pas entre les mains des industriels mais des politiques et sur ce coup on attend une décision des allemands sur certains desquels l'industriel Rheinmetall a beaucoup de poids.

    Cependant malgré tout ce poids, le KF51 est un produit purement Rheinmetall et je ne pense pas que les Allemands accepterons un projet purement Rheinmetall alors que tous leurs derniers projets ont été une combinaison de Rheinmetall et KMW (Boxer, Puma, Leopard, PzH2000), à moins qu'on ne voie une compétition entre une proposition KMW et une proposition Rheinmetall.

     

    Bref, chaque boîte fait son coup de pub et on attend la suite. Et sur ce coup, je pense que KNDS a perdu des points en ne montrant pas son EMBT avec un canon de 140mm alors que Rheinmetall montre sont 130mm sur véhicule.

    En fait ça peut être une réponse allemande aux déclarations de Dassault sur le plan B. Maintenant, le KF51 leur donne un moyen de pression contre les français dans leurs négociations sur l'ensemble des programmes du genre si on cède pas ils reprennent leurs billes (KMW) et ils font leur futur char sur une base du KF51 dans un futur couple Rheinmetall/KMW.

    • Thanks 1
    • Upvote 2
×
×
  • Create New...