Arland

Members
  • Content Count

    1,241
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Arland

  1. Ils plombent notre économie, interdisent l'utilisation du matériel made in 'murika, déploient leur flotte pour nous gêner, disloquent la coalition ... la liste peut être longue et sans même envisager un seul moment une action militaire. Mais bon c'est quand même un scénario extrême, il faudra déjà que nous arrivions à monter nos couilles sur la table.
  2. Trump n'a qu'une vision commerciale des relations internationales et ce n'est franchement pas une référence. Il a piqué une colère sur à peu près tout le monde et le coup du F35 c'est purement symbolique. L'OTAN se résume aux USA vu leur capacité de nuisance politique/économique face aux 29 autres membres et l'énorme différence de capacités militaires, si ces derniers ne veulent pas bouger sur un dossier, la majorité les suivra. Par contre je suis tout à fait d'accord sur le fait de faire une coalition suffisamment forte pour poser nos couilles sur la table et regarder Erdogan virer au vert. Une douzaine de navires de combat face à la Libye avec couverture aérienne ça devrait les dissuader d'approcher cette zone. Si par miracle ça se faisait, tout le problème ensuite c'est de tenir assez longtemps à ce niveau d'engagement aussi bien politiquement que sur le terrain. Les USA nous ont déjà trahis par le passé, ils pourraient très bien recommencer si ils estiment que c'est dans leurs intérêts.
  3. Maintenant si l'objectif de cet incident pour les autorités françaises était de mettre en porte à faux Erdogan vis-à-vis de l'OTAN, ça ne sera sans doute pas suffisant car les turcs auront le soutient indéfectible des USA quelque soit leurs actions. L'option OTAN est une impasse dans cette histoire.
  4. Stoltenberg cherche à gagner du temps pour que l'affaire tombe dans les limbes. Mercredi, il ne voulait même pas entendre parler de cette dernière (ou comment redéfinir la politique de l'autruche) en parlant d'un simple "désaccord entre alliés" mais la seconde charge de la France et d'un certains nombre d'autres pays européens l'a obligé à enclencher le plan B ce Jeudi.
  5. https://www.reuters.com/article/us-nato-france-turkey-plans/turkey-still-blocking-defence-plan-for-poland-baltics-nato-envoys-say-idUSKBN23O1TN?utm_source=reddit.com
  6. Bordel ça doit être le pied d'être dans le nez vitré quand cette scène arrive, surtout si la cible est un navire turc !
  7. Le problème c'est que ne sont pas de simples Perry mais la classe G, des Perry qui ont eu de profondes modifications qui leur permettent d'être des navires de premier rang pour les turcs : 32 ESSM dans 8 cellules VLS 41 devant le lanceur Mk 13, Radar Smart-S mk2, Système de combat GENESIS, nouveau sonar.
  8. "Mettre les points sur le i".... et bien à ce niveau d'agression, le minimum, pour elle, c'est d'exiger l'exclusion de la Turquie de l'OTAN sinon autant qu'elle la boucle car ça ne sera que du vent.
  9. C'est sans doute pire que ça, cet immeuble faisait partie d'un ensemble assez moderne (c'est celui dans la partie sud du complexe) et vu la violence de cette explosion pas vraiment faite dans les règles de l'art pour la démolition de bâtiments, il semble que les autres constructions du complexe aient bien morflée. Mais bon c'est dans la zone industrielle de Kaesong, si un jour ils changent encore d'avis sur ce lieu, ils se feront refinancer par les sud coréens pour les réparations, comme d'habitude. https://www.google.fr/maps/place/Kaesong,+Hwanghae+du+Nord,+Corée+du+Nord/@37.932546,126.6212819,615a,35y,360h/data=!3m1!1e3!4m5!3m4!1s0x357c592a043c909f:0x4c8e26b003d70eb6!8m2!3d37.9381943!4d126.5877948
  10. Le problème c'est si son prochain mouvement, ou excuse pour sa scène intérieure tout dépend le point de vue, se déroule directement en Europe. Son pouvoir de déstabilisation grâce à sa diaspora et l'hystérie qu'il peut déclencher ne sont pas à négliger.
  11. L'US Navy déploie 3 porte-avions dans le Pacifique (pour la "photo"...).
  12. Les turcs lancent l'opération Claw-Eagle contre les kurdes en Irak, bombardements importants sur leur positions cette nuit.
  13. Quelque chose me dit que l'on va regretter de ne pas avoir coulé leur satané navire et calmé les ardeurs de ces fanatiques quand c'était encore possible...
  14. Oh oui les principes sont les mêmes évidement mais dans les détails il faut bien former les gars et leur donner les automatismes sur leur nouvelle machine et ça prend du temps quand même. Après tout les principes sont les mêmes entre un Boeing et un Airbus mais ça n’empêche pas qu'un pilote qui passe de l'un à l'autre doit quand même se taper ses qualifs. Ensuite, Il a fallut 2 années entre le début des travaux de réactivation du Ouessant et le début de la formation des malaisiens alors qu'il avait passé à peine 2 années sous cocon. Et un SM réutilisé pour la formation c'est une chose, créer une flotte de nouveaux SM classiques aptes à la guerre dans un délais très court c'est autre chose. Si au final leur objectif c'est simplement de servir de bouche trou en attendant les Suffren puis un retrait rapide, alors l'option de la greffe devient plus crédible surtout si les équipements les plus coûteux sont encore là. Bon c'est dans l'hypothèse où la partie avant serait irrécupérable. Mais si par contre c'est dans le cadre d'une relance d'une filière classique dans la marine alors pourquoi pas mais là ça me semble être plus un rêve mouillé.
  15. C'est clair qu'il y pas mal de missions qui vont être impossibles à réaliser pour la marine dans les années à venir. Les SNA ce n'est pas que la couverture des SNLE à la sortie de la rade de Brest ou l'escorte du PA, c'est aussi le contrôle des approches maritimes pour savoir qui fait quoi chez nous (les russes et les anglais et les USA s'en privent pas, peut-être même les chinois dans le futur) et le renseignement. Dans le cadre du renseignement c'est toujours bon de pouvoir harceler les nouvelles productions étrangères pour récupérer leurs signatures acoustique ou analyser leurs opérations maritimes et ça c'est quelque chose que l'on ne peut pas réellement laisser aux "alliés". Il reste les frégates mais même là c'est pas Byzance niveau disponibilité et les missions sont encore plus variées et elles ne seront jamais aussi discrètes. Alors, à moins d'avoir le capitaine Picard à bord du rare SNA disponible et qu'il lance un "distorsion 9 !", il va falloir faire des choix douloureux et lourds de conséquences. Maintenant commander des SM classiques c'est bien gentil mais ça ne se sort pas du chapeau comme ça, il faut la décision (et ça c'est déjà long dans une démocratie), trouver l'argent, trouver un industriel qui peut fournir en urgence en moins de deux ans, former le personnel à ce type de SM et mettre en place la logistique et les procédures spécifiques. En attendant cela démontre encore une fois l'absurdité d'une armée homéopathique tout en ayant des ambitions opérationnelles importantes, si seulement les politiciens pouvaient retourner aussi vite leur veste sur ce principe que sur les question sociales...
  16. Qui a besoin d'uranium quand tu te trouves sur un des plus grands filons d'or connu de la planète (Niger, Burkina Faso, Mali), le truc qui a provoqué la mort prématurée de tant d'hommes. Rien que la limitation de l'orpaillage illégal dans la région et donc le financement massif de groupes djihadistes peut déjà justifier une présence armée.
  17. On va dire que la mort brutale et radicale de Kahdafi a soulagé plus d'un dans la sphère dirigeante de la France des années 90-2000 et a évité d'avoir un encombrant témoin.
  18. Et l'Italie, qui elle, soutient le GNA, bref un beau sac de nœud pour les représentants de l'OTAN.
  19. Et l'OTAN va faire quoi? Aider un pays qui se base sur des individus ennemies de l'occident pour faire leur sale besogne? Aider un membre qui viole largement l'embargo de l'ONU et ruiner le peu de crédibilité qui lui reste? Et je passe le fait que la Turquie est ouvertement devenue un ennemi de l'UE par son comportement belliqueux systématique, ça risque d'être comique les négociation au sein de l'OTAN. C'est l'orgasme assuré pour Poutine derrière.
  20. D'un autre coté quand tu as un couteau sous la gorge, c'est difficile de ne pas devenir raisonnable, le GNA et les turcs bombardent Syrte et leurs forces sont aux portes de la ville, si cette dernière tombe, c'est la route directe vers le croissant pétrolier, une des grandes prises du LNA il y a deux ans. 220km plus loin c'est Sidra puis Ras Lanouf et il n'y a pas grand chose pour les embusquer sur cette route. Vu les moyens qui sont déployés par Erdogan pour conquérir la région il va falloir une très grosse épingle pour leur dégonfler la tête. http://www.rfi.fr/fr/afrique/20180622-libye-le-croissant-petrolier-enjeu-national-international
  21. Et bien du coup, al-Sissi semblerai faire monter la pression à coup d'Abrams et de Mi24 à la frontière. https://defence-blog.com/news/army/egypt-sent-abrams-tanks-and-attack-helicopters-to-the-libyan-border.html
  22. C'est tout le problème d'une entité qui est fondée sur le principe de l'unanimité pour pouvoir avancer et les USA comptent bien là-dessus pour conserver leurs intérêts intacts. Ensuite espérer c'est bien beau mais il faut que ça bouge des deux cotés, que les USA acceptent ces nouvelles conditions (autant de chance que de gagner 10 fois d'affilé au loto) et que les pays européens acceptent les sacrifices économiques et politiques d'une armée européenne unifiée, bien équipée et entrainée bref crédible et susceptible d'être utilisée pour défendre nos intérêts avec ou sans l'aide des USA, là déjà ta majorité aura moins fière allure. Quand à la position allemande, j'ai du mal à en voir qu'une seule et dans ce pays de coalition cela rend leur politique très changeante.
  23. Si on se place du point de vue américain, la réponse est oui, cela reste une plateforme logistique majeur pour leurs opérations face à la Russie, au moyen Orient ou en Afrique du nord et cela représente un formidable outil d'influence et de domination sur les pays européens et par conséquence sur le reste du monde. Du point de vue des pays atlantistes c'est un moyen d'obtenir un statu quo sur le continent et qu'aucune puissance européenne ne cherche ou ne puisse dominer les autres militairement. Du point de vue de ceux qui préfèrent une Europe indépendante et suffisamment puissante pour être dissuasive, la réponse est simplement non car la simple présence des troupes américaines peut déjà empêcher l’émergence d'un consensus sur la question. Après reste les nationalistes de tout poils mais là, en fonction des intérêts, ça va osciller entre oui et non.