Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

TarpTent

Members
  • Posts

    4,577
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21

Posts posted by TarpTent

  1. Il y a 7 heures, johnsteed a dit :

    mais pour la flotte exportée, indienne en particulier et les mirages ex EAU et futur Marocain, il y aurait peut être une demande.

    Ils n’ont jamais réussi en 20 ans à avoir les finances pour un M53-PX3 de la part des pays clients alors que celui-ci devait largement bénéficier de l’expérience M88, je ne vois pas trop pourquoi ces derniers seraient intéressés par une version avec M88 qui les obligerait à revoir en plus toute la cellule, le centrage et les caractéristiques dynamiques.

    • Upvote 3
  2. Il y a 1 heure, herciv a dit :

    Et bien qu'il ne puisse pas dire à quelle vitesse l'EPAWSS peut détecter une menace et réagir, il s'agit du "système le plus rapide jamais déployé". 
    "Nous utilisons les mathématiques et la physique fondamentales", a déclaré Wohletz.

    Ouah… et tout ça au futur, pour le F-15 comme pour le F-35.
     

    Effectivement, c’est très convaincant, limite d’ores et déjà une certitude absolue. :happy:
    (Vous connaissez le même « Shut up and take my Money ! » ?… )

  3. il y a 32 minutes, herciv a dit :

    Les autres passent pour des charlots incapable de me protéger ce qui dévalorisent leur produit.

     

    Alors non, évitons de raconter n’importe quoi :

    - dans ton hypothèse, le produit en lui-même n’est pas dévalorisé, puisqu’il n’est pas mis en défaut sur ses caractéristiques techniques.

    - l’exemple montre à nouveau simplement l’influence / le poids de la géopolitique dans une décision qui par nature est fondamentalement stratégique

    - qu’un pays du fait de ses capacités - militaires, de renseignement, d’impact sur l’économie ou autre - puisse faire montre de ses avantages lors d’une négociation, ça ne transforme en rien les autres en « charlots ».

    - le fait qu’un pays décide d’acquérir un matériel dans le but d’obtenir la protection d’un autre, ça s’appelle de la vassalisation, et ça ne rabaisse en rien les capacités des autres pays et constructeurs soumissionnaires. Ça dit juste qu’un pays achète sa protection au pays qu’il juge le plus à même de l’aider au regard de sa situation et de ses capacités personnelles, et c’est parfaitement logique, au détriment même, si cela se justifie de son point de vue, des capacités réellement opérationnelles du produit qu’il acquiert.

     

     

    Autant ne pas tout mélanger, ça n’aide en rien le débat.

    • Upvote 1
  4. Tour d’horizon rapide et très synthétique :

    - Booster 7 vient de réaliser son premier test de remplissage à température ambiante

    - Starship 24 reçoit une peinture spécifique en High Bay pour le 1er vol orbital. Pour rappel, SN24 possède une première porte cargo de test, et certains considèrent qu’il pourrait embarquer des Starlink lors du vol inaugural.

    - Starship 25 reçoit sa 1ere rampe de distribution de satellites* Starlink v2, tandis que Booster 8 continue d’être assemblé.

    - Un autre test de réservoir va être effectué cette semaine, normalement jusqu’à rupture. Le B7.1 va donc être mis à la torture.

    - En Floride, le 3ième élément de la Tour est sur la route, les 2 premiers ayant été assemblés.

     

     

    * « PEZ dispenser» comme ils l’appellent avec humour

    • Thanks 1
  5. il y a une heure, ARPA a dit :

    Je ne vois pas ce qui rend impossible de déployer sa liaison de données spécifiques sur un autre avion.



    Quand on parle du F-35, il faut plus se rappeler qu’un s’agit d’un mini-awacs dont la torchère actuelle n’arrive même pas à délivrer la puissance électrique nécessaire pour ne serait-ce qu’alimenter tout le bazar prévu.
    Peut-être qu’un F/A-18 Growler pourrait éventuellement délivrer la puissance nécessaire pour embarquer tout l’électronique du F-35, mais comme on n’a pas d’information sur les capacités respectives des appareils, je n’en ferai pas une certitude (dès qu’on parle bombardiers, on n'est plus du tout sur la même échelle, donc forcément, isl ont la capacité d’accueil et d’alimentation nécessaires).
     

    La liaison de données en elle-même requiert à la fois des capacités de traitement en émission et en réception, ainsi qu’un infra dédiée. Quelles contraintes cela génère (volume pour les cartes et processeurs, refroidissement, écrans ou autres, antenne), cela reste à préciser, mais là encore, ce n’est pas forcément à sous-estimer.

  6. il y a 17 minutes, ARPA a dit :

    Tout le reste, un F-16+ pourrait l'avoir.


    C’est certain qu’un « F16+ » aurait tout pour faire tourner la batterie d’électronique dont est bourré le F-35, sans même avoir à changer le réacteur, n'est-ce-pas…
    Soyons sérieux 5 minutes, on ne parle pas que d’une conf aéro, et si l’idée est de refaire un F-16 maousse costaud pour ne remplacer que le F-35A en prime, ça revient « juste» à faire un  nouvel avion, de A à Z, et plus lourd. Mais peut-être qu’on pourra conserver la verrière… peut-être.
     

    C’est l’idée même que le F-35 pourrait remplacer un F-16 (comme un A-10 d’ailleurs) qui était foireuse dès le départ, mais ça ne fait pas pour autant d’un F-16 un appareil capable de remplacer le F-35 avec quelques touches cosmétiques.

  7. Il y a 3 heures, pascal a dit :

    F-35 et simulateur

    Je replace ici ce lien très intéressant

    https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/lsd-la-serie-documentaire/avec-l-armee-de-l-air-et-l-exercice-krypton-2559275

    Au cours de ce reportage un pilote du 2/30 évoque ce que n'apporte pas la simulation ... Ce monsieur doit quand même savoir de quoi il parle

     

    Même sans écouter le reportage, s’il y en a un seul qui m’explique que faire tout l’entraînement en simulateur, c’est la même chose que le cul assis sur une roquette avec les vibrations, la pression physique de la mission à remplir et des enjeux, l’effet de vitesse au ras des montagnes, le risque très mortel de percuter un ailier en vrai et les g plein la tronche, je le félicite et je lui demande gentiment de retourner essayer de convaincre ses copains de bac à sable.

    C’est en réalité un débat qui ne devrait même pas avoir lieu : les pilotes ne sont pas des piquets de tente pour temps de paix. Ça n’est pas à ça qu’ils se préparent, donc ça n’est pas comme ça qu’ils doivent s’entrainer.

    • Upvote 1
  8. Il y a 22 heures, BP2 a dit :

    Je vais prendre le problème d'un autre bout (et comme c'est indien, des bouts y en a peut être bien plus que 2) : N'irions nous pas "gaiement" vers ce moteur de 110kN si ce n'était pas aussi celui (ou un proche dérivé, peut être plus puissant de 2 ou 3 tonnes) qu'on destine au SCAF ?

    Est ce cohérent avec ce qu'on sait du SCAF ?  

    Autant ne pas essayer de prendre le « problème » ainsi.
    D’abord parce que l’on a absolument aucune idée de la tendance technique de l’un ou l’autre des réacteurs, au sein de leurs projets respectifs. Ensuite parce qu’imaginer une convergence maintenant, même si c’est tentant, c’est surtout bâti sur du sable tant chaque projet est à l’état embryonnaire.

    Qu’à terme, par opportunisme ou dans le cas d’une démarche sciemment mûrie, il puisse y avoir des passerelles, on ne sera pas les seuls à se poser la question. De là à la réalité, il y a encore quelques années pour voir venir.

     

    Restons-en à ce qui est évident : si cela se fait côté indien, toute expérience supplémentaire acquise par Safran sur les matériaux et designs des parties chaudes / froides, les Fadec et autres joyeusetés d’un réacteur sera nécessairement mise à contribution pour leurs autres projets de développement (et peu importe quelle sera la part en question, puisque ça n’est pas évaluable à l’instant présent).

     

     

    Le 23/06/2022 à 11:51, BP2 a dit :

    Donc la proposition de tester un moteur de 110kN sur Rafale, même sans PC, est des plus farfelue sauf à modifier énormément l'avion (de la veine d'alimentation aux cadres de la cellule).

    Là encore, inutile de sur-analyser. À aucun moment, il n’est dit que le réacteur doive / puisse être testé dans cette configuration sur l’ensemble de son domaine de vol.

    Comme tester un réacteur ne se limite pas à la position « plein badin », il y a pas mal d’autres aspects qu’il est intéressant d’étudier hors banc d’essai, sans nécessité de re-design absolument complet de l’avion porteur. (Ce qui ne les empêcherait nullement de profiter de l’opportunité, si Dassault considère cela intéressant pour ses propres recherches.)

    • Upvote 1
  9. il y a une heure, Alberas a dit :

    Un prêt "local", je sais pas trop ce que ça signifie. Mais ça parait mieux qu'un troc pétrole contre armement. 

    Dans la situation énergétique actuelle, je ne suis pas sûr. L’option Pétrole aurait pu sembler plus rentable :biggrin:

     

     

    Personnellement, j’aime bien l’idée que le Rafale devienne force d’interposition, dès lors qu’il faille exprimer une certaine neutralité entre pro- et anti- US, tout en maintenant une force crédible.

    • Thanks 1
  10. Il y a 1 heure, herciv a dit :

    Good news

    SAFRAN sur le point de signer un accord de codéveloppement pour un moteur de 110 KN. La partie indienne devra le mettre sur le TEJASMK2, le AMCA et le TEDBF en tant que moteur par défaut pour rentabiliser l'investissement, 1000 moteurs devraient être produits !!!! Le moteur sera initialement testé sur rafale en France.

    http://idrw.org/france-to-hold-joint-ipr-on-the-new-engine-for-the-amca-program/

     

    http://www.indiandefensenews.in/2022/05/engine-deal-for-amca-could-be-finalised.html


    - Tant que ça n’est pas officiellement signé, il y a toujours un doute.

    - Quand c’est signé, il n’y a pas plus de garanties.

    - Quand il y a un volume d’annoncé, il n’est que très rarement crédible (l’Inde faisant en sorte de changer d’avis, de specs, d’idées, de budget, d’acteurs… ou bien juste de refuser à la fin les recommandations faites. Parce que.)

     

    Mais sait-on jamais, que Safran ait de quoi continuer ses recherches avec mise en application concrète sur du 110kn, ça sera toujours bon à prendre. Modulo "légères" réserves ci-dessus.

  11. Il y a 9 heures, herciv a dit :

    la guerre pourrait durer "des années"

    Ce début est réellement à l’image des démarrages des 1ere et 2nd Guerres Mondiales : très lourdes pertes dans les premiers mois de part et d’autres, du fait de l’inexpérience, du décalage entre entraînements et réalité, de l’effet de surprise - à la fois des troupes sur le terrain mais aussi dus à l’emploi des technologies - et des nombreux ratés logistiques.

    Bref, chaque belligérant doit "trouver le bon réglage", et une fois fait, la guerre dure nécessairement. Et si en plus on glisse progressivement vers un affrontement via proxy alors même que l’enlisement est fortement souhaité du côté de Washington (et d’Ankara** aussi, soit dit en passant), il y aura toujours de « bons» prétextes pour maintenir le conflit ouvertement actif.
     

    B Johnson - ouvertement fan de Churchill par ailleurs, à qui il a consacré une biographie impressionnante - considère* l’Ukraine d’aujourd’hui comme la Pologne de 1939.
    Difficile de lui reprocher d’envisager que le fait de céder à la Russie le Dombass n’arrêterait en rien celle-ci de continuer à vouloir s’étendre par la force. Le dernier discours de Poutine lors du Forum Économique International de St Petersbourg n’en donne en tout cas absolument pas l’impression.




    *militairement et géopolitiquement, mais également pour sa propre trace dans l’Histoire.

    ** il y a d’ailleurs de vraies questions à se poser, en matière de prospective, sur les mouvements que la Turquie pourraient prendre l’initiative de lancer en profitant d’un affaiblissement militaire de la Russie (frontière syrienne, évidemment, amis aussi et surtout Arménie avec l’aide de l’Azerbaïdjan, par exemple)
     

     

  12. il y a une heure, Obelix38 a dit :

    Après, seuls les dirigeants Croates peuvent affirmer que c'est suffisant pour eux.

    Le 17/05/2022 à 18:13, Obelix38 a dit :

     

    Je ne vois personnellement aucun monde où donner les mêmes armes de part et d’autres d’une frontière conflictuelle avec garantie de désactivation de celles de l’agresseur peut être jugé comme une assurance par l’un ou l’autre des acteurs.

    D’abord parce que ça signifie d’une part que l’usage de ces moyens devient conditionné au bon vouloir du vendeur (on se rappelle récemment d’un épisode avec des Mirage 2000 pour ne pas avoir à utiliser des chasseurs américains, et donc à avoir à demander la permission avant d’agir… - ? ) , et d’autre part qu’à la fin, l’intervention du vendeur pour désactiver l’un ou l’autre se ferait factuellement au plus offrant.

    Donc en ce sens, rien.

     

    Par contre, la Croatie fait partie de l’UE, et c’est une garantie en soi bien plus importante face à une Serbie qui deviendrait militairement hostile.

     

    • Like 1
    • Upvote 1
  13. Il y a 12 heures, Patrick a dit :

    Oui. Oui tout à fait. Rien à ajouter, effectivement.

    Non, c’est juste du pseudo-élitisme pédant à la médiocrité crasse.

  14. Il y a 7 heures, Patrick a dit :

    Les barbares ont massacré deux avions monuments de la culture aéronautique française en détruisant leur peinture d'origine. À vomir. S'ils voulaient des "Rafale" à mettre en extérieur n'importe quelle maquette en résine armée couverte d'une peinture silicone aurait convenu.

    Là c'est comme si un tocard avait été chercher la Joconde au Louvre pour l'accrocher dans son salon.

    Du coup on se retrouve avec deux avions qui ont fait rêver 2 générations de petits français transformés en pots de fleur inexpressifs, alors que des associations auraient pu les récupérer pour les exposer dignement. J'en connais d'ailleurs une qui dispose d'une collection déjà plus que conséquente, organise les visites à son musée, est animée par une équipe d'anciens et de passionnés, et en aurait été absolument ravie...

    D'autre part je trouve ce spectacle d'une hypocrisie horripilante quand on sait ô combien le Rafale et son constructeur ont été insultés et voués aux gémonies pendant des années.


    Je suis bien d’accord ! Essayer de rapprocher ces fleurons de l’aviation française de la populasse, celle qui ne se déplacera jamais dans lesdits musées stérilisés pour les voir, et surtout trahir la détestation de ces symboles de longue date en en reconnaissant finalement la portée, c’est d’un insultant, c’est d’une mesquinerie, que dis-je, c’est d’un boulot de gougnafier doublé d’une insupportable médiocrité !!
     

    Bon, à la rigueur, ils seraient mis à demeure et en train d’y pourrir, je comprendrais une partie de l’indignation, mais là sérieusement, on va peut-être arrêter de tout vouloir mettre dans le formol, les objets comme les idées…

    • Upvote 1
  15. Il y a 22 heures, rendbo a dit :

    Cédric Jimenez a montré dans Bac Nord sa maitrise du rythme, mais aussi sa capacité à rendre des séquences d'assaut aussi immersives que stressantes.

    Heureusement qu’il y avait ça, parce qu’il n’a pas brillé par la finesse des messages qu’il voulait faire passer… dans le genre gros rouge qui tâche, ils était bien en place.

    Ça « promet» pour ce nouveau film…

  16. Il y a 3 heures, herciv a dit :

    c'est dingue de lire des trucs pareils on a l'impression que l'USAF découvre la notion de planification d'activité quotidienne.

    Euh… non, c’est juste un Général qui explique à des interlocuteurs le niveau de détail auquel ils sont maintenant, opérationnellement parlant, et ce que signifie d’adapter Tindal pour l’arrivée des F-35, pour que ces derniers comprennent qu’on n’est plus dans les déclarations d’intention et les décisions politiques.

    Inutile donc de surinterpréter, les gens sur le terrain connaissent leur boulot, qui n’a pas grand chose à voir avec les décisions des Sénateurs (mais est directement impacté par).

     

    il y a une heure, DEFA550 a dit :

    Ni milestone C ni FOC, mais déjà besoin d'un nouveau moteur. On marche sur la tête... :rolleyes:

    Bon, sur ce plan-là, ils ne font que reprendre le fil de ce qu’ils avaient décidé au lancement du Programme : 2 moteurs contractualisés, par 2 constructeurs différents.
    Ils n’ont pas continué dans cette voie, qui était pourtant sage au regard des ambitions et des risques du Programme, mais s’avérait coûteuse et techniquement complexe à intégrer.

    Du coup, ils recommencent, en y rajoutant tout ce qu’ils peuvent. Et maintenant ça urge. :rolleyes:

    • Like 1
    • Upvote 1
  17. SpaceX aurait identifié le problème ayant conduit au report de l’envol du Cargo Dragon CRS-25 : il s’agirait d’un joint d’entrée de la vanne/ valve d’un des propulseurs Draco qui serait défectueux.

     

    La Nasa annonce que la nouvelle date prévue est le 11 juillet, le temps que SpaceX ait remplacé le matériel en cause.

     

     

     

  18. Il y a 2 heures, Patrick a dit :

    (presque) gentiment

    "La violence n'est jamais la réponse. La violence est la question.. et la réponse est souvent oui" :laugh:

    • Like 1
    • Haha 2
  19. Il y a 4 heures, herciv a dit :


    Bon, si ça leur permet de recycler leurs vieux F-35 de pré-série et pas upgradables, pourquoi pas.
    S’ils sont par contre toujours limités à 5,5 G dans leurs évolutions, ça réduira forcément certains aspects des entraînements.
     

    Et s’ils enlèvent les lentilles de Lüneberg, ils pourront tester les passes canon d’interception et revenir au plaisir du dogfight (… ou pas. Le canon ne tire toujours pas droit, et les F-35 des 1eres générations n’ont pas le droit de faire autre chose que d’aller en ligne droite… par beau temps… en ouvrant la soute de temps en temps pour refroidir… pi en éteignant le radar toutes les 10 minutes… sont pas gâtés ces agressors chinois, quand même :laugh: * ).

     

     

    *oui, je fais du mauvais esprit.

×
×
  • Create New...