cracou

Members
  • Content Count

    1,531
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by cracou

  1. Jojo , avant d'aller plus avant je te conseille de relire un bon bouquin sur les théories d'échantillonage, les estimateurs (genre Horwitz Thomson) et les mécanismes de calage ex post des échantillons et on reparle du problème.
  2. Un truc du genre "on fait du bruit et on rameute le mec"... Peut être. C'est quand même une bonne image de la différence entre la théorie et le terrain.
  3. C'est fort probable. Il est plus simple de se focaliser sur des données (finalement l'approche américaine) que sur l'ensemble (un peu le holisme asiatique)
  4. Il faut arrêter de faire les surpris: n'importe qui peut prendre une arme et tirer. C'est courant - comprenez au moins une fois par an - aux USA. Heureusement que nous avons un contrôle des armes bien plus performant sinon tout comme eux nous aurions les fusillades dans les écoles causées par des gamins instables. Le système fonctionne parce que dans la pratique le nombre de personnes prêtes à commettre un tel acte est très faible. Même au plus fort de la guerre d'Algérie et des attentats il faut bien se souvenir que c'était le fait d'une incroyable minorité de la population. De même pour les actes de résistance pendant la guerre. Le plus dangereux dans les entrainements et les gens qui reviennent de Syrie ne vient probablement pas de l'endoctrinement mais de l'acceptation psychologique de la violence crue comme un élément normal. De nombreuses études (voir les RETEX sur le sujet) sur le stress au combat (y compris si je n’abuse celle du colonel Goya) montrent qu'un homme normal confronté pour la première fois à la guerre et à son niveau de violence perd les pédales ce qui conduit à des prises de décision absurdes ou à une passivité mortelle. Le vétéran a cette habitude et cet engourdissement (le mot est de Norman Mailer) salutaire. Celui qui revient de Syrie a cette expérience, a survécu à un processus darwinien et continuera à fonctionner en situation de stress, ce qui le rend d'autant plus dangereux.
  5. Ce sujet fait suite à une remarque sur un autre fil: Le débat peut porter sur plusieurs points. Soyons bien conscient du fait que les assassinats ciblés de ressortissants étrangers ou pas en dehors du cadre judiciaire sont évidemment hors-la-loi (au sens littéral du terme) et sujets à provoquer des dérives. En effet qui jugerait de l'opportunité d'assassiner? Et selon quels critères? - La légitimité de ces actions - L'efficacité des actions - La nature de l'autorité en charge de la décision - le cadre dans lequel agissent les hommes: que se passe-t-il en cas de découverte? - l'existence d'un cadre légal pour encadrer ces activités illégales. que dit la loi sur les "groupes alpha" français? Je crois avoir lu que la seul limite était l'interdit d'assassinat d'un ressortissant français. - l'opportunité de faire une action lisible c'est à dire de bien montrer que c'est une exécution et non pas un "accident" - La nature des actions: faire agir une équipe ou financer un groupe concurrent qui éliminerait la principale menace n'est pas la même chose. A ma connaissance les assassinats de ce type ont toujours existé. Certains exemples sont connus comme les célèbres actions contre les responsables de Munich (avec justement des erreurs de cible si je ne m'abuse). Il est cependant évident que l'immense majorité des actions est probablement restée dans l'ombre. Je suis d'ailleurs bien incapable d'estimer le nombre d'actions menées par chaque pays. Avant de conclure je donne un rapide avis personnel: je ne vois pas de justification morale satisfaisante à l'utilisation du cadre extra judiciaire mais je ne suis pas non plus aveugle devant les réalités et je comprends très bien le concept de raison d'état et ses conséquences: la mise en œuvre d'actions pour défendre la nature même d'un état soumis à une menace.
  6. Pour revenir sur le sujet - suite à un appel, les policiers se déplacent. Leur posture dépend fortement du message envoyé par le dispatcher. Si le message est "coups de feu potentiels quartier machin" (donc potentiellement des gamins qui font les cons) la réaction sera très différente de "hommes armées et AK devant Charly Hebdo". La zone n'est pas "attirante" pour le criminel moyen (bijouteries...). - le temps de réaction dépend comme le disait très bien g4lly & all de la densité policière. Le choix c'est plus 3 par voiture qu'un par voiture. Chaque approche a ses intérêts. Maintenant si tu veux mettre un policier à 5mn de tout le monde il faut quelques milliards d'euro par an. On coupe où? - le fait de "foncer dans le tas" ou pas dépend de la doctrine et de la situation: si tu as un mec avec un AK à 50m qui te tire dessus, descendre de la voiture est débile. Entre un AK à 50 et un SIG à 50m je parie sur l'AK même si le policier est excellent. A 5m je ne dirais pas la même chose (encore faut il arriver à 5m). - la réaction des terroristes n'est pas "classique" dans le sens où le policier intériorise le comportement des criminels ce qui est logique puisqu'un policier a une chance infime de rencontrer un jour un terroriste. Un criminel, même fou et dangereux sait bien que les tirs attirent la police et tirera pour se dégager et gagner du temps. Le policier a intérêt à le neutraliser (facile à dire), à le fixer (de même) ou à le pousser à adopter un comportement moins dangereux pour la population (le faire fuir). Il est bien moins dangereux de coincer un criminel par la suite en le logeant qu'en tirant avec des passants. Je ne dis pas que c'est bien mais ces éléments sont à prendre en considération. - un GPB ne serait pas forcément efficace contre un AK... (euphémisme) Les conséquences à moyen et long terme sont énormes: - une population choquée (et en particulier le "peuple de gauche" pour qui les dessinateurs étaient des références absolues en temre d'irrévérence et de non collusion avec les pouvoirs). - un rapprochement potentiel entre la population et la police. - un rejet probable et bien plus important de tout ce qui est musulman et islamiste (je fais exprès l'amalgame puisque les gens vont le faire). Je suis certain que les groupes Dans les média j'ai déjà vu des relents nauséeux (tout ce que je vais dire c'est du lu): - les américains qui expliquent que c'est la faute des français car ils n'arment pas la population et le mec qui filmait aurait dû avoir un M16 (ben tien). - le complot sioniste ou des services secrets (!!!). Complot de gauche aussi, ou de droite, c'est selon. Je me demande s'il ne faudrait pas enfermer tous ces abrutis des fois! - des média US qui mettent les unes de Charly Hebdo... floutées parce que bon, faut pas heurter les sensibilités... Concernant le manque de nouvelles, je crois que c'est la conséquence de l'appel de Valls aux média: "fermez la sur l'enquête". Sur un autre sujet: quelle est la probabilité qu'un exécutif (de n'importe quel pays) dise "bon ça suffit tout ça, j'accepte que l'on monte des opérations homo sur les cibles les plus importantes". La forme serait par exemple des "disparitions" d'agitateurs notoires ou des "disparitions en mer"de personnes repérées en arrivant ou en repartant de Syrie?
  7. Pour rester factuel car ce genre d'événement ne me donne vraiment pas envie de faire de l'humour. Pour moi Cabu c'est mon enfance (fin années 70 et 80). - il faut s'attendre à ce que les policiers changent leur manière de faire (si c'est bien deux morts et deux blessés): ils risquent (malheureusement et logiquement) de prendre moins de risques si ça se répète et il peut y avoir de la casse (et particulier s'ils sont dans un cas différent). - si ce sont des franco-algériens ça va vraiment vraiment dégrader la perception des "immigrés-descendants d'immigrés-musulmans" (je mets tout en semble à dessein puisque justement n peut s'attende à de multiples amalgames. - je n'ai pas envie de parler politique mais j'espère VRAIMENT qu'il n'y en n'a pas un qui va tenter de surfer sur ça pour faire des voix.
  8. Dans CS tu n'as pas le recul, la position, la conscience des événements (situation awareness) etc...
  9. Est ce qu'une personne compétente en la matière pourrait commenter la manière de tenir les AK? Est ce logique? Existe-t-il des "écoles" dans le domaine? Cela pourrait donner quelques indices.
  10. "qu'à des action islamistes (en général ces derniers sont des Kamikazes(barbus) qui restent sur place, prennent des otages sans essayer de s'échapper" Je ne suis pas spécialiste mais ce n'est peut être pas la majorité puisque c'est finalement assez peu courant (par rapport à toutes les actions dans le monde). Nous nous focalisons sur les quelques cas connus. Pas mieux. Je ferais un pari au pif pour des délinquants radicalisés avec un passé en prison mais sous toute et prudente réserve.
  11. C'est attaquer l'image même de ce qui fait la France telle que nombre des français se voient: irrévérencieux, avec une totale liberté de parole. Le plus emblématique est Cabu. Il est connu par des générations entières grâce à son personnage de dessinateur légèrement évaporé, la durée de sa carrière et le nombre de ses interventions: Pilote et Hara-Kiri (génération de années 60-70), Charlie Hebdo (70 et 90) sur Antenne2 (chez Dorothée) dans les années 80. A ma connaissance c'est la victime la plus connue de tous les attentats de ces dernières années (entre autre!).
  12. oui mais moi j'ai l'uniforme + perruque de Worf... (next generation, avec le communicateur)
  13. ah non, pas tous, juste certains (dans le genre je tends une perche...) Ce n'est pas non plus ce dont je parlais. Je disais (premier message) que nombre de personnes évoquent d'avantage les armes en elles même que le cadre d'utilisation d'icelles. Dans l'exemple USA/Chine il est vain de passer des heures à comparer les armés sans prendre le moindre du monde en compte l'environnement stratégique dans lequel évoluent ces deux pays. Ceci expliquant le "recule" au lieu de "recul" (deuxième perche )
  14. Deux possibilités: soit tu fais exprès de ne pas comprendre que l'on parlais d'un scénario hypothétique (ce qui ne fait pas avancer le débat et fait légèrement troll) soit tu ne te rends pas compte de l'inanité de la remarque (chose que je n'ose envisager). 1/ Où ais-je dis ça? Je suis preneur du copié collé. 2/ pas en commerce international (mais dans un domaine connexe) 1/ quel lien avec le sujet? Si tu veux continuer à évoquer des arguments fallacieux, je t’invite à relire cette page qui devrait te donner quelques idées (et en particulier les généralisation invalides) 2/ j'aimerais que tu me cites des noms des économistes marxistes dans les universités (ce serait assez rigolo) plutôt que de rester dans des généralités approximatives 3/ Bohm-Bawerk a affimé que les positions marxistes ne tenaient pas (étant issue de l'école autrichienne, c'est logique). Lui même a été remise en cause (Von Mises était plus convainquant). Enfin ces digressions nous éloignent encore du sujet: l'incapacité des participants à prendre du recul et leur tendance à s’appesantir sur un détail mineur.
  15. On ne parlait pas de ça. Le message disait " pourquoi des milliers de messages pour comparer les mérites respectifs des missiles chinois et des avions américains.... Cela revient à poser un paradigme: le conflit se résume à leur opposition. Cela revient à nier quelques "petites" évidences stratégiques comme blablabla". De quoi parles tu? On se place dans le cas où la guerre existe déjà. 1/ pas forcément des mêmes pays, ça s'appelle le commerce international 2/ autant je ne suis pas forcément compétent dans certains domaines autant là j'ai malheureusement un argument d'autorité
  16. C'est un post sur le manque de considérations stratégiques dans le forum, pas sur la pertinence du déploiement d'un SM dans un scénario hypothétique pas clairement défini (ni soit dit en passant sur le caractère rural des communes). Comme je le faisais remarquer, à chaque fois qu'on tente de prendre de la hauteur ça repart dans des pinaillages qui n'apportent finalement pas grand chose au fond du problème... et c'est très courant.
  17. Mon exemple parlait d'un cas USA/Chine. Par ailleurs tu fais probablement exprès de te focaliser sur le détail du SM alors qu'il est de peu d'importance. Ce qu'il veut dire l'est beaucoup plus: la Chine n'a aucun moyen d’empêcher les USA de bloquer à très peu de frais les importations et exportations chinoises. Je ne vois pas par contre pourquoi tu évoques le deuxième point.
  18. des exemples pour l'instant l'idée de voir un DD chinois couler un SM américain dans le détroit de Malacca est de la plus pure SF. La mariche chinoise peut faire de l'interdiction de zone en surface, près du continent. Bloquer du SM loin de chez eux ce sera pour dans 20 ans... Donc tu supposes que seuls les USA importent... Hypothèse étrange (et ce d'autant plus après les investissements chinois en amérique du sud, en Afrique et en Asie) où aurais-je dis ça? Utiliser les définitions internationale me semble être fort pertinent. Je ne vois pas le rapport avec le débat.... Encore une fois, et c'est un xième exemple, le débat retombe toujours sur des cas d'espèce, du argumentum ah hominem et manque de prise de hauteur.
  19. Un centre ville évolue ou est laissé de côté tout simplement. Les japonais arrivent à construire des services publics de transport efficaces les suisses aussi et les asiatiques en général sont sur le chemin. Comment font-ils ? Donne moi des sources pour confirmer ça car le métro de Tokyo et le métro de Paris t'es entassé pareil. Pour les autres villes j'aimerais bien que tu me dises en quoi les systèmes publics de déplacement de Djakarta, Manille, Hanoi, Bangkok (pour juste prendre quelques capitales au hasard) soit efficaces ou en voie de l'être. De même pour toute la circulation en Inde (je n'ai jamais vu des conducteurs aussi psychopathes qu'en Inde d'ailleurs)
  20. Je suis tout à fait d'accord avec toi: j'affirme que moins de 20% de la population vit en zone rurale et pas forcément dans les grosses métropoles. Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Citation Sauf que continuité du service et abordable, on sait pas faire, sans même prendre en compte la dimension historique: je peux te faire un réseau efficace mais alors il faut que tu m'effaces les centre ville présents depuis 1000 ans. C'est fortement probable. Regarde un peu la bronca des élus départementaux qui tentent de justifier leur existence en refusant la surpression de ce niveau de décision. Il est évident que l'on devrait faire sauter ce niveau de prise de décision. La fusion des régions est pour moi totalement inutile: rien que le budget pour faire changer les panneaux et en têtes devrait représenter des milliers de logements!
  21. Là justement ce que tu dis n'est pas du tout probant: leur définition de métropole n'est pas la même. D'ailleurs avoir des grosses villes ne veut pas dire que le % de la population en dehors n'est pas le même qu'ici. Et en Belgique puisque j'habite juste à côté je peux te dire que c'est exactement comme en France. Justement il n'y a pas de différence. Sauf que tu commets une erreur car tu mélanges métropole et taille de la ville. Lille est une métropole de 1 millions d’habitants... mais la ville en elle même est bien plus petite. justement parce que leur définition de ville diffère. Lille est petite mais la métropole c'est Lille Roubaix Tourcoing et tous les trucs entre. Dans un autre pays il n'y a qu'un nom. De même. Un exemple français: Toulouse est une petite métropole... mais pour des raisons historiques la ville de Toulouse est très étendue donc on a l'impression que c'est grand... alors que nombre d'autres métropoles composées de plusieurs villes sont plus grandes. Ne change pas la définition du problème. Tu affirmais que la population rurale était plus importante en France qu'ailleurs. Je te montre que c'est un artefact statistique lié à la définition de la ruralité et de la spécificité française. Ettt non: 20km du centre.... Et l'agglométation est très étendue. Si tu enlèves les quelques champs pour faire joli entre les bleds tu es dans la continuité la plus totale. Le mode de vie, le développement, les habitudes de toute la population sont urbaines. Sauf que ce n'est pas la réalité. C'est ta perception (et d'ailleurs tu es fort pour définir le caractère urbain ou pas d'un villae que tu ne connais pas alors que j'y habite). C'est pourtant le critère choisi dans le monde entier... et je suis assez d'accord avec toi sur le caractère étrange du critère. Perso je suis plus rapidement à l'hôpital (25mn) que celui qui habite en ville mais à l'opposé! LOL! 20 minutes de tout en ville. Va dire ça à l'immensité des urbains. Vu les problèmes de déplacement c'est loin d'être le cas.
  22. Peut être... En fait je ne sais pas. Pourrais tu nous donner quelques exemples de la chose car ce n'est pas trop ce que je vois dans les quelques pays limitrophe que je connais (mais c'est peut être le cas pour la majorité d'entre eux). Oui et non.... Comment définis tu centre urbain? Je suis dans un village de 1500 mais à proximité (20km) d'une très grand métropole. J'y travaille et le rythme de vie est totalement urbain pour tous les habitants du coin... pourtant la commune est classée comme rurale étant donné la définition de l'INSEE qui est très restrictive. C'est la conséquence d'un choix politique ancien où on a décidé de conserver artificiellement élevé le nombre d'habitants des zones rurales en bidouillant la définition de zone rurale. En fait la population est bien plus que cela en zone "urbaine". INSEE: une commune est rurale si elle n'est pas urbaine INSEE: La notion d'unité urbaine repose sur la continuité du bâti et le nombre d'habitants. On appelle unité urbaine une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) qui compte au moins 2 000 habitants. Stop : le truc est là. Dans mon coin il est TRES courant d'avoir un "cercle vert" de champs autour de chaque village (lié au fait que les maires ne veulent justement pas voir le village passer en zone urbaine pour ne pas se faire absorber par la Communauté urbaine) mais ceux ci sont dans la pratique totalement intégrés à la vie de la métropole. Ils sont classés comme "ruraux" (je viens de vérifier) alors que c'est absurde (on a les bus, les services, le drive à 400m...). Chaque village a moins de 2000 habitants justement à cause du découpage en 36000 communes. J'ajoute une autre chose issue du site de l'INSEE: "Ces seuils, 200 mètres pour la continuité du bâti et 2 000 habitants pour la population des zones bâties, résultent de recommandations adoptées au niveau international." C'est tout à fait logique... mais cela ne tient pas compte du fait qu'historiquement la France avec ses 36000 communes a généré 36000 centre-ville et donc une croissance très spécifique.
  23. Tu as tout à fait raison Mais justement tu fais un cas d'espèce qui est tout sauf stratégique ou représentatif (il faudrait travailler au niveau IRIS, ce qui est faisable sur les bases INSEE).
  24. Arf je parlais de consommation quotidienne. donc il te faut de l'énergie et donc le problème n'est pas la surface mais l'énergie. Si tu as de l'énergie on peut fort facilement cultiver dans le désert... Pas du tout. Si tu veux je te passe quelques études thermique. En fait la vraie question est "2000 pour quoi"? Tu parles du chauffage? tu parles de la consommation d'énergie primaire avec sous sans pénalité pour l'électricité? Tu prends en compte le coeff régional? Bref tu parles de 2000 KW pour quoi exactement?
  25. Tiens je me demande quelle partie du travail peut être faite à distance... et comment (dans un studio je vois mal les gens mettre un bureau). 10 kw? C'est rien de rien. Exemple: j'ai une maison TRES bien isolée et je suis en été à 10 kW / jour et en hiver à 22 kW / jour (je suis en tout électricité "amélioré"). Avec d'autres énergies je ne gagnerai pas beaucoup. Ceci sans aucun déplacement ni utilisation du moindre bien (car si j'achète des stylos faut bien les produire et les déplacer). Avec 10 kW tu est très en dessous des besoins. Le problème c'est pas les terres mais l'énergie. C'est pas aussi simple. Le principe était "faisons des hlm de masse pour loger les mal logés après la guerre". Ce fut un succès énorme. Après quelques années le stock de mal logés a diminué et les plus nantis sont partis des ensembles pour réaliser leur rêve: le pavillon (bien aidés qu’ils étaient par une inflation folle pendant les années 70). Progressivement les grands ensembles se sont vus habités par des gens qui n'avaient pas connu pire (ceux là on les entendais pas) et qui n'avaient plus d'espoir de sortir de là par le haut. Je suis caricatural mais voici ce qui c'est passé: années 50: mal logés: 70% grands ensembles: 0% pavillons: 30% années 60 mal logés: 30% grands ensembles: 35% pavillons: 35% années 70 mal logés: 5% grands ensembles: 55% pavillons: 40% années 80 mal logés: 5% grands ensembles: 50% pavillons: 50% arrêt de la mobilité sociale années 90 mal logés: 5% grands ensembles: 40% pavillons: 60% années 2000 mal logés: 5% grands ensembles: 40% pavillons: 60% années 2010 mal logés: 5% grands ensembles: 40% pavillons: 60% Le problème ne vient pas de la localisation ni rien mais de l'arrêt de l’ascendeur social: les gens sont prêt à tout accepter s'ils peuvent espérer mieux pour eux et leurs enfants. A partir du moment où tu enlèves ça c'est la merde. Sinon tu n'as pas besoin de quartiers spécifiques pour avoir des cas soc. J'ai vu de tout. Et j'étais au collège/lycée à Roubaix.