Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

cracou

Members
  • Content Count

    1,540
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by cracou

  1. Tu surestimes et de beaucoup le rôle de l'artillerie navale et de l'aviation alliée : Source? Kesselring lui même cite l'aviation et la marine comme la source de l'échec. une situation à la Anzio en 1944 en Normandie serait un succès stratégique allemand SI les anglais sont dans une situation à la Anzio, ce n'est pas le cas des américains. Tu n'as toujours pas expliqué par quelle logique Omaha n'aurait pas été prise.. ( cf Rondeau "invasion" si tu veux une source ) Source de quoi? Sans Omaha, le flot de troupes alliées serait bien moindre Bien? Raté, Omaha est la plage
  2. Sceller avec quoi? Du troisième ordre presque immobile et du moyen (en tout cas en Bretagne). Et si on retire les forces de Bretagne, qu'est ce qui empêche un débarquement léger (type italie du sud) dans leur dos? Pour les forces retirées du Cotentin: à partir du premier jour la route de Carentan est bloquée par les deux camps. Il reste celle de Lessay qui est vraiment pas terrible mais bon. Les forces du Cotentin selon tous les rapports étaient potables en défense statique mais vraiment minables pour le reste par manque de moyens (camions, chevaux). Une bonne partie était constituée de tr
  3. pas vraiment: les deux têtes de pont sont isolées mais les américains n'ont toujours pas grand monde en face d'eux et peuvent remonter comme prévu sur Cherbourg. Je vois mal les allemands se désengager (comment?), faire le grand tour par l'ouest du Cotentin et bloquer les américains.
  4. Sauf que cette idée du char sur la plage n'existe pas, selon les projets de Rommel ( et selon les auteurs ) Tu ne perçois pas que j'ai dit "la seule manière pour que ça marche serait". Je n'ai pas dit "ils peuvent faire ça" ni "Rommel a dit de faire ça". Benoit Rondeau dans son récent ouvrage sur la campagne de Normandie estime que le déploiement de 2 ou 3 divisions blindées supplémentaires conformément aux demandes de Rommel en mai 1944aurait fait la différence et "donné" la victoire aux allemands soit directement ( écrasement des têtes de pont alliées à Omaha et des paras britannique
  5. Plus sérieursement, beaucoup s'interroge sur la présence de Somua dans certaines PzDiv, après 40, vu que les allemands n'y avait pas porté grand interêt (ergonomie jugée mauvaise, pas de radio...). Formation à la conduite? Lutte anti-partisans? Entrainement des mécanos? C'est une bonne question.0 Disons que tu as plus de chance de survie (blindage) et de puissance de feu (canon) dans un Tigre ou un Panther que dans un Pz IV. la différence s'en ressent inévitablement sur l'emploi, la manoeuvre et l'efficacité d'une unité. Mais logistiquement c'est bien plus compliqué car les deux s
  6. Concernant l'effet des bombardiers lourds sur les blindés: Regarder à 1h08 et suivantes. Et c'est ce qui s'est passé lors d'une attaque ratée... sur des unités retranchées.
  7. Effectivement, à l'aube du 6 juin, il y a des bombardements lourd, sur les côtes même du débarquement (complètement ratés d'ailleurs), mais c'est pour casser du blokhaus, du barbelés, l'artillerie légère.... En fait c'est surtout raté à Omaha. Ailleurs le but est de faire baisser la tête et démoraliser puisque la probabilité d'un coup au but était estimée à 4% par arme. Si une vision avait été concentré près de la plage, elle se serait mangé les pruneaux (avec une imprécision totale). Le 6 juin 44, elle est éparpillée au sud de Caen. Elle possède entre 110 et 121 chars (selon les so
  8. Le tableau 5.1 de Zetterling indique la perte de : - 46 AFV ( chars, STuG etc ) donc de 120 à 70 ça fait grosso modo 50... soit ce que j'indiquais non? Soit dit en passant Zetterling est bien connu pour avoir quelques problèmes de "comptabilité" Il semble que l'aviation alliée à Mortain n'ai pas été particulièrement efficace sur l'ensemble des cibles Il semble donc que la terrible efficacité de l'aviation contre les cibles peu ou non blindées soit une hypothèse non vérifiée Je suppose que tu as donc lu le récit de la disparition des colonnes de ravitaillement en carburant (ce qui a lou
  9. Elle échoue parceque les allemands ne peuvent pas manoeuvrer correctement sous la menace permanente des chasseurs. S'ils se concentrent ils se font hacher (plus correctement les semi chenillés et les camions se font chacher). S'ils se dispersent ils n'ont pas assez de force pour percer. (citation)... qui constate comme chacun sait que les roquettes ne sont pas très efficaces sur des Panzer... mais qui le sont sur le reste et surtout tu oublies le plus important: les Panzer ne soufrent pas trop car... ils se cachent et ne bougent pas la journée. Tu ne peux pas dire "tu vois ils n'ont pas be
  10. Faux: si évidemment elle n'aurait pas été sur la plage, Rommel les voulait vraiment très près des plages (je n'ai plus le texte sous la main mais de mémoire c'était "prête à intervenir dès l'aube"). Je ne vois pas la division sur cette carte par exemple: Pas vraiment. Le principal problème fut la traversée de Caen et la seule unité qui a vraiment tenté de contourner a perdu deux Pz sous le feu de chasseurs en maraude. Faux: la division (plus exactement quelques éléments de reconnaissance) a simplement profité du fait que les unités alliées sortant des plages ne s'taien
  11. C'est rigolo, il y en a eu justement ce matin là... (je me suis cependant mal exprimé: je sous entendais évidemment "aux premières lueurs de l'aube" puisque c'est une mission de B17/B24. D'ailleurs il suffit d'utiliser ces forces: STRATEGIC OPERATIONS (Eighth Air Force): Mission 392: 423 of 464 B-17s and 203 of 206 B-24s hit coastal defenses in the Le Havre, Caen, Boulogne and Cherbourg, France areas; 4 B-17s and 2 B-24s are lost, 1 B-24 is damaged beyond repair and 37 B-17s and 39 B-24s are damaged; 1 airman is KIA, 10 WIA and 47 MIA. Escorting are 127 P-47s and 245 P-51s; 1 P-47 and 1 P-
  12. oui mais non... 1/ si la Pz était dans le coin elle se serait mangé quelques box de lourds la nuit précédente (et ce d'autant plus qu'elle aurait été concentrée et près des plages 2/ la division se serait fait hacher : déplacement diurne, sous les jabbo, à portée des BB et CL, CA... . Devant les anglais elle ne serait pas passé. A Omaha là faut voit à quelle heure.... Le jour même aurait été plus dur mais la Pz aurait été liquidée dans la journée.
  13. Pas vraiment. Cela suppose que les autres divisions arrivent avant... or on ne peut pas les ravitailler. Je suis bien d'accord mais cela ne change pas le fait qu'on ne peut pas les ravitailler Sauf que... c'est un peu une légende: quel que soit le choix, c'était foutu d'avance. La proposition 1 revient à trop disperser les hommes. La 2 et la 3 assurent que les divisions ne seront pas en place assez rapidement. Remarque bien que pour les alliés le plus siple aurait été une charge blindé allemande vers les plages: elle était attendue et espérée. Entre les 17 pounder et l'ar
  14. Je suis d'accord sur les besoins. Le problème des allemands c'est que c'était "hommes ou munitions". Déplacer les divisions veut dire un plus gros besoin en fourrage/carburant/nourriture etc... or la logistique ne suit pas. Pour simplifier honteusement ils peuvent ravitailler correctement 10 DI + 5 DB ou 20 DI mais pas 20 DI+ 5DB.
  15. Attention dans l'armée allemande le transport des centres logistiques est assuré par les moyens divisionnaires : le rôle du haut commandement au niveau logistique consiste à créer des centres de ravitaillement en arrière des lignes ( ça doit être Le Mans pour la 7ième armée ) sur lequel les divisions vont pouvoir aller se "greffer" Justement: les divisions manquent de camions/chevaux pour aller jusque là et en plus les centres sont trop loin / vides et les voies de chemin de fer n'apportent pas assez de ravitaillement. oui et non. Par rapport aux américains c'est risible et surtout
  16. En fait non: les unités remplacent celles perdues ou sérieusement diminuées (qui n'ont plus besoin d'autant de logistique). Ce qui coince n'est pas le transport intra division (où leurs moyens sont limites mais acceptables) mais le ravitaillement entre les trains et les divisions (car l'armée allemande est totalement dépendante du rail). Non, il est assez moisi mais totalement adapté à une défense dans la région. Les stocks de carburant sont lamentables dans tous les coins. En munition par contre cela va mieux (sauf évidemment pour les pièces du mur lui même qui sont très souvent des
  17. Une chose très rarement rappelée est que la XVe armé ne pouvait pas opérer en Normandie pour des problèmes avant tout logiqtiques: - les hommes pouvaient se déplacer à pied - l'artillerie etc pouvait se déplacer plus ou moins facilement et franchir la Seine... Mais il faut quotidiennement des tonnes de ravitaillement. Je parle en particulier des réserves de carburant et de munitions: les réserves disponibles en Normandies sont pathétiques dans les deux cas et les Allemands travaillent presque à flux tendu. Plus de pièces d'artillerie n'aurait pas aidé: ils manquaient avant tou d'obus!
×
×
  • Create New...