Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Janmary

Members
  • Posts

    1,051
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Janmary

  1. Oui effectivement Kiriyama. Est-ce le fait qu'à l'époque indiquée, le Japon qui voulait apparaitre comme un grand sur la scène Asiatique et Internationale, se préoccupait de son image ? Je pense que c'est dû essentiellement aux décisions des généraux commandant les forces Japonaises. Durant le second conflit mondial, c'était l'Armée dans sa forme la plus primaire et excessive qui avait décider que c'était une obligation pour l'Empire du Japon que d'avoir des possessions territoriales prises avec mépris aux occidentaux qui n'étaient que des peureux, des hêtres inférieurs (presque autant que les Chinois) et certes pas des guerriers ! Mépris absolu donc.. Ce qui expliquerait le sort des habitants de Nankin. Lire l'ouvrage = Le viol de Nankin - 1937 : un des plus grands massacres du XX° siècle Par Iris Chang Chez Payot et Rivages 2007 Ce livre fut un Best-seller aux USA en 1997 lors de sa parution. Fille de parents Chinois, elle est née aux USA et elle publie cet ouvrage à 29 ans. Elle devait écrire un ouvrage sur les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki mais se suicida avant. John Rabe, l Juste de Nankin Un film de Florian Gallenberger (Achat en DVD) - Existe en livre. John Rabe était industriel Allemand et Nazi chez Siemens depuis 30 ans à Nankin dans la concession Internationale qui fut créé. Il porta assistance aux Chinois et ouvrit les portes de son domicile et créa une zone de sécurité pour les réfugies contre la barbarie Nipponne au point d'être nommé Président de cette zone. Rentré en Allemagne par force, il subit les foudres des Nazis pour son implication anti-Japonaise, puis des Américains parce que Nazi !! Dénazification ! Il perdit tous ses biens et décéda dans la misère. Ce sont les Chinois de la ville après guerre sui l’assistèrent financièrement et à sa mort ils lui firent une statut de sa personne. Le Juste de Nankin ! https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Rabe
  2. En fait, nous savons (d’après un document sur la chaine "Toute l'Histoire" à la télévision) que les restes calcinés d'Hitler furent enfermés dans une boite et gardés par un détachement de l'Armée Soviétique et ce de façon permanente et strictement secrète avec des déplacements géographiques réguliers jusqu'à la désintégration de l'Empire Soviétique. La boite fut alors ouverte , les restes filmées et les cendres jetés dans la rivière Neckar (orthographe non sure) si ma mémoire est exacte (fin des années 80 - début des années 90). Un document basé sur des archives Soviétiques. Au même titre que le secret de l'emplacement des restes de la famille Impériale Russe Tsariste (assassinée par les révolutionnaires bolcheviques lors de la révolution du même nom) qui fut levé à peu prés à la même époque. L'Histoire est quand même passionnante malheureusement source de nombreuses souffrances humaines.
  3. Passionnant votre sujet Kiriyama ! Un ouvrage - ancien - existe à ce sujet. Il s'agit = Un général Suisse contre Hitler. L'espionnage au service de la Paix1939 - 1945 Par Jon Kimche Librairie Fayard et J'ai lu 1961 pour les éditions Françaises. Spying for Peace pour l'édition Britannique. Il s'agit de la nomination du Général Henri Guissant qui à transformé la Suisse en un réduit que devait résister longtemps et surtout intoxiquer les Allemands sur la volonté de se battre des Suisses en leurs faisant subir des pertes hors de proportion si une tentative d'agression et d'occupation du territoire Helvétique devait survenir...
  4. Merci pour cet aspect de l'Histoire (avec un grand H) La collaboration États-Unis - Allemagne Nazie fut développée sur une grande échelle. On peut citer, les collaborations = > Bancaires (avec le grand père du Président W.Bush et père de l'ancien Président Bush), > Sidérurgiques (usines nom bombardées durant la guerre), > Chimique (avec Dupont de Nemours et les gaz divers), > Et les machines mécanographiques avec IBM (ancêtres des ordinateurs dont le système de fonctionnement et d'exploitation est presque identique et qui était étudié dans les années 70 dans les cours d'informatique et ce fut mon cas). Ce sont ces machines de gestion utilisant les cartes perforées (comme les premiers programmes informatique tel le COBOL de gestion) qui furent utilisées en masse pour le fonctionnement de chemins de fer Nazis et les transports des déportés, d’où la régularité des arrivées dans les cas de concentrations et d'exterminations. Après guerre, certains durent faire profil bas aux États-Unis (Dupont de Nemours peut-être parce que Français et le Banquier Bush) et d'autres pas du tout inquiétés De nombreuses enquêtes et ouvrages existent à ce sujet. Je citerais l'un d'entre eux = IBM et l'Holocauste Par Edwin Black Chez Robert Laffont 2001 (pour l’édition Française). .
  5. Oui, en effet, quel article ? S'agit-il de l'ouvrage de Joukov ou de tout autre publication ? Peut-être quelques argumentaires seraient-il nécessaire pour développer vos affirmations ? C'est ce que vous demandait - du reste - aux autres membres lors de leurs interventions.
  6. Effectivement Kiriyama. Nous savons aujourd'hui que c'est Staline qui à donné des ordres pour que la mort d'Hitler ne soit pas officiellement annoncé mais que la rumeur d'un Hitler vivant et réfugié aux Amériques était bien plus utile à l'URSS dans le cadre de la guerre froide qui s'annonçait ! Drôle d'allié que les puissances occidentales ont eu avec eux pour vaincre le Nazisme = > Demande de Staline et de l'URSS (sans ménagement aucun ) que les Alliés ouvrent un second front, > Refus d'ouvrir les aéroports aux Alliés pour assister les Polonais par parachutage, > Refus de payer le matériel de guerre fournis a l'Amérique ("Nous étions alliés et nous n'avions pas à payer ce matériel Prêt-Bail"), Une partie du matériel fut redonné aux USA qui le mire au pilon devant les Soviétiques (Japon) ! La liste est longue et des Parlementaires et certains Généraux Britannique ont fait reproches au Premier Ministre Winston Churchill, de s'être allié spontanément avec l'URSS dès le 22 juin 1941 ! (Ce fut le cas du Président Américain Roosevelt aussi du reste) Des mémorandum furent remis au Premier Ministre pour que l'aide Britannique soit conditionné par = > La reconnaissance de l’État Polonais et son indépendance après guerre, > Évacuer les territoires Finlandais et la Bessarabie Roumaine (territoire pris par l'Armée Rouge); > Respecter les 3 territoires Baltes et leurs indépendance après guerre, Tout cela fut rejeté pour avoir un Allié et que la Grande-Bretagne ne soit plus seule dans le au combat contre l'Allemagne Nazie. C''est de l'Histoire et des décisions qui ont engendrés des mainmises (un rideau de fer) sur les pays de l'Est avant la désintégration de l'URSS à la fin des années 80 et début 90 !
  7. J'aime bien les narrations de Rober Leckie du fait qu'il a vécu ces événements d'une part, et d'autre part, qu'il décrit et écrit bien les combats et les sentiments des Marines dans ces conflits.. C'est à juste titre qu'il est devenu journaliste et écrivain.
  8. J'en suis bien conscient Patrick. Il y a beaucoup à dire sur ce sujet effectivement. Entre les goulags, la collectivisation forcée avec la mort de millions de paysans et Soviétiques dans les déportations, le summum est quand même Valaam et la façon dont l'Armé Rouge pratiquait l'offensive d'une façon générale. Mais cela est un autre débat effectivement. C'est le général Eisenhower qui raconte dans son livre "Croisade en Europe" qu'à Berlin, lors des entretiens avec les généraux Soviétiques pour la signature de la Capitulation sans condition, ceux-ci avaient dit comment la guerre s'était déroulée à l'Est en particulier quand les champs de mines Allemands gênaient l'avance de l'Armée Rouge, cette dernière lançaient des vagues d'assauts pour faire exploser ces mines. Mais je m'écarte du sujet.
  9. Presque au même titre, Staline avait promus l'initiative des pilotes féminines de guerre avec le succès et l'abnégation dont elles firent preuves.Elles étaient encensées par le régime et l'Armée Rouge. Après la guerre, interdit de parler du sujet et plus de pilotes féminines dans l'aviation militaire et même civile ! Mais au moins, elle ne furent pas déportées et ne moururent pas dans un camp. Il faut entendre ces femmes parler de leurs vies et de leurs actons (émissions de télévision "Histoire" et "Toute l'Histoire"). Ignoble ce régime de terreur et ce dictateur méprisant ses compatriotes à ce point !
  10. Mes excuses de revenir sur un point particulier du sujet. Juste un encart Il fut prouvé que le canon anti-chars Français de 25 mm.était trop faible à l'époque. Même le 37 mm était insuffisant. Le 57 mm était surabondant. En fait le 47 mm en calibre long était l'arme avec des paramètres de poids - portée convenables. Les Allemand avaient cette arme sur chars malheureusement (ou heureusement) en calibre court (longueur du canon dit en longueur en calibre) de 50 mm.. 1° - Des essais avaient été effectués - nombreux et variés - sur le polygone de tirs de Bourges avant 1939 ou cette année là. > Bombes "explosives" - incendiaires (essence-amorçage par poudre noire) contre les villes, > Mortier de 120 mm, > Sous-calibrage pour "obus - sabot" augmentant la vitesse de l'obus donc la portée et la perforation des blindages (par exemple pour un obus de 75 mm, un sabot de 75 : 4 = soit 18 mm (en gros) entourant l'obus est volatilisé en sortie du tube, c'est à dire que l'obus réel de 54 mm (en gros) à reçu la charge du 75 mm et va donc plus vite et plus loin, l’énergie restante servant à une meilleure perforation du blindage). Les Allemands en arrivant à Bourges prirent possession des tests effectués. 2° - Plus tard,(1956) Hotchkiss et Brandt (Thomson) fusionnèrent pour former le groupe. Les essais allèrent bon train tel la conception des mortiers de 120 mm décomposable en 3 parties avec le poids du mortier de 81 mm. > Ils firent des essais et tests avec du matériel de 1939, dont le canon anti-chars de 25 mm. Ils s'aperçurent alors, qu'un complément de portée par une petite propulsion additionnelle par fusée et une coiffe en "Carbure de tungstène" (très cher, les Allemands abandonnèrent cette solution au profit de la charge creuse ) avec sa haute densité (remplacé aujourd'hui par de l'uranium appauvri), pénétrait tous les blindages de l'époque. C'était un petit complément au sujet.
  11. Par ailleurs, il existe un ouvrage assez récent sur ce conflit. Il s'agit de = La Guerre de Corée Par Ivan Cadeau (Officier et docteur en Histoire, chef de la revue historique des armées, enseignant aux armées). Éditions Perrin 2016 Il a également écrit plusieurs ouvrages sur la guerre d'Indochine = Le bataillon Français de l'ONU en Corée 1950 - 1953, les enseignements de la guerre d'Indochine, Diên biên Phû, la Guerre d'Indochine, etc.
  12. Comme ouvrage, il y a le livre de Robert Leckie, qui fut un ancien Marine de la guerre du Pacifique (1° Division de Marines) et il fut rappelé pour la guerre de Corée. Il fut par la suite journaliste et écrivain. Certes les ouvrages datent un peu mais l'auteur parle d'événements qu'il a vécus, contrairement à beaucoup d'autres prétendus "Historiens" Ses ouvrages évoquent l'ensemble des opérations et pour la Corée parle des opérations stratégique et tactiques, des évolutions, de l'historique et des combats de la 1° Division de Marines (débarquement sur les arrières des Nord-Coréens à Inchon), l'arrivée au fleuve Yalu séparant Corée et Chine et les durs combats au réservoir de Chosin, la contre offensive Chinoise, et enfin des palabres amenant à l'armistice....presque là ou la guerre commença ! etc). > La Guerre de Corée Chez Robert Laffont 1963 pour l'édition Française. > Les Marines dans la guerre du Pacifique (1942 - 1945) Chez Robert Laffont 1965 pour l'édition Française.
  13. Merci Cathax mais il est vrai que j'ai vraiment fait qu'effeuiller du bout du doigt cette culture quand même difficile à saisir. Pour confirmer les propos de tout à chacun, j'ai relu mon petit cahier de notes lors de ne déplacement professionnel à Tokyo. L'épouse du permanent du groupe Litton au Japon était Française. Nous avons eu quelques conversations sur le sujet de ce conflit. Les Japonais ne parlent aucunement de ces événements en particulier avec des Américains ou Européens. Ni les Japonaises bien sur dont nombres de maris présentent leurs épouses comme une sotte femme (cela diminue aujourd'hui parait-il) ! 1° L'Empire Nippon considérait le Pacifique comme devant leur appartenir (C'était leur "lac" à eux).. 2° - Il était anormal que les puissances coloniales puissent posséder des zones d’influence (Chine) et posséder des territoires avec des ressources stratégique tel du pétrole, caoutchouc, matières première, etc dans le Pacifique, zone étant Japonaise par nature (avec la Mandchourie du reste). Le Japon devait avoir un Empire colonial. 3° - De ce fait, il était naturel que le Japon se substitue aux USA aux Philippines), aux Hollandais aux iles de la Sonde (Indonésie), aux Français et surtout aux Britanniques peut-être dû au passé de la Marine britannique qui a formée la Marine Japonaise D’où l'expression de "l'Asie aux Asiatique" Quand on considère que les militaires Japonais voyant arriver les forces américaines à leur porte entrainant la population et les écoliers au combat pour repousser un débarquement allié sur leur sol avec des lances de bambou avec un poignard ou couteau fixé dans le prolongement, on peut s'imaginer le degré endoctrinement à cette époque. Cela fut suivi par un grand soulagement après la fin des combats signés sur le cuirassé Missouri qui donna le temps - avant le débarquement proprement dit - à la population de "respirer" avec les propos de l'Empereur . Les Japonais ne se penchent pas beaucoup sur leur Histoire bien qu'un mouvement semble se dessiner aujourd'hui avec la jeunesse qui voudrait savoir. Janmary
  14. Je suis en phase avec vous concernant cette évolution et je souscris à vos conclusions. Il à fallu une discipline réelle et sans appel pour les militaires d'une part et la population civile d'autre part pour "Supporter l’insupportable" (Propos de l'Empereur lors de la capitulation de l'Empire) et "Tenir autant de temps" devant tant de forces opposées avec la fin de la maitrise navale entrainant des restrictions industrielles et alimentaires et des bombardements stratégiques particulièrement violent.
  15. Même si la mentalité Japonaise - qu'il faut aller fouiller et aller chercher assez profondément - et que cracou exprime sommairement est réel , c'est très insuffisant pour comprendre le Japon, le Japonais et en particulier sa mentalité par ses racines et plus particulièrement à cette époque de militarisme accentuée. La mentalité Japonaise s'est forgée depuis des décennies et des siècles dans le cadre que noue appelons une société médiévale. Ils sont restés sur les règles forgées au cours de leur Histoire avec pour essence le Budisho qui en est la quintessence et les règles absolues à observer et à appliquer. Toute dérogation est la mort par autrui et c'est la honte la plus absolue sur celui qui transgresse cette règle et sur sa famille ou se faire Seppuku (et non Hara-Kiri qui est une expression américaine tournant en ridicule cette pratique de se suicider pour l'honneur). Pour le Japonais (pour l'asiatique en général), pour le guerrier Japonais, Il est essentiel de ne pas perdre la face dans toutes les circonstances. Le combat, la valeur du combattant, pour lui même, son clan, son Maître (pour faire simple) est absolue et sans compromission. L'entrainement au combat est très poussé et le guerrier doit y exceller et sa vie est secondaire dans ce cadre sous l'autorité du Shogun d'abord, puis de l'Empereur qui est issu de la Déesse du Soleil donc de droit Divin. Cela à bien rire les américains et les occidentaux mais ce dévouement envers le Tenno (l'Empereur) de l'Empire du Japon ne souffre d'aucune exception et reste totale. La capacité des combattants Japonais , les charges "Banzaï", les suicides collectifs (Iwo-Jima et Okinawa), les Kamikaze (Nom des vents divins qui ont détruits la flotte Mongole) démontrent le degré de combativité et la véracité de cette société Nippone. Dans le Budisho et les Arts Martiaux qui en découlent (dont Amérique et occident ne connaissent que la partie sportive désormais), le pratiquant ressent cette forme de violence absolue. Il s'agit de gagner son combat, de créer la peur chez l'ennemi, de le mettre en fuite et ce de façon honteuse pour ce dernier qui ne mérite aucune considération. De toute façon, le combattant ennemi est un pleutre, un lâche, qui ne mérite aucune considération et seule la mort peut le soustraire au mépris total d'un guerrier Japonais en particulier si l'ennemi ose s'attaquer à lui. Et pourtant au début du siècle,à Port-Arthur, il y eu l'exception d'une armée de prisonniers Russes bien traitée par l’Armée Nippone (dû au général Japonais 'Nogi si ma mémoire est bonne). Les exactions de l'Armée Nippone durant le second conflit mondial s'explique uniquement par ces façons de penser et d'agir inculquées et façonnées depuis des siècles sur la population et l'armée. N'oublions pas que le Japonais - pour lui - est un blanc et non un Jaune et que nous sommes des hommes de couleur rose (synonyme de cochon quand même) Néanmoins l'ennemi qui s'est battu avec courage peut-être honoré et il sera alors décapité. A Hong-Kong, les vieux retraités qui prirent un fusil pour combattre l'invasion Nippone furent honorés par la présentation des armes par ces derniers, mais par ailleurs, tout fut saccagés, tués, exécutés, les infirmières violées, etc. Pour en revenir au début du sujet, il était évident que l'attaque de Pearl-Harbor (et des Philippines puis de Singapour) , verraient les américains et les occidentaux mourir de peur et refuser le combat. Curieusement, la crainte était quand même au rendez-vous puisque l'Amiral Nagumo refusa de lancer des vagues d'attaques supplémentaires pour la destruction totale des installations militaire du port au motif de la présence des parte-avions US. L'ensemble de ces données firent qu'en fait, l'agression sur Pearl-Harbor fut un échec stratégique avec de multiples raisons dont certaines ont été citées et développées ici-même. Note = J'ai utilisé mes notes prisent lors de mes déplacements professionnels pendant en un court séjour à Tokyo pour un Meeting / Training de mon groupe Litton avec des discussions avec le représentant Français des établissements ou nous étions (Yokogawa qui étudiait et fabriquait des moteurs asservis entre autre) . Ceinture noire d'Aïki-Do, cette discipline m’a permis de toucher du bout du doigt seulement la mentalité Japonaise. La passion de l'Histoire en particulier le conflit du Pacifique avec nombre d'ouvrages m'ont permis d'avancer un peu dans la connaissance (très relative) des Asiatiques et du Japon.en particulier. La raclée reçue sur le dojo de l'Aïki-Kaï à Tokyo ou je fus invité par un membre de la team Japonaise (pour connaitre le Japon et assister à un cours d'entrainement pour étrangers) à fait le reste avec quelques réalités de cette mentalité en question. Janmary
  16. "C'est logique car l'attaque japonaise était débile dans son concept même. En gros ils étaient en guerre avec la nation la plus populeuse du monde et ont attaqué la première économie mondiale tout en étant menacé par la première armée du monde (Russie). Faut être un peu concon, non? S'ils avaient tenté la colonisation avec création de régimes fantoches ça se serait bien passé pour eux.". . 1° - Effectivement, quand on compare les niveaux d'industrialisation des deux futurs belligérants, à savoir les capacités des chantiers navals, aéronautique, industrielles d'une façon générale et les productions de pétrole, d''aciers, bref, en un mot les capacités comparées des deux pays, il y avait comme une erreur que de croire et de s'illusionner sur la suprématie de l'Empire du Japon. Mais les militaires au pouvoir avec derrière eux une longue tradition de castes avec le "Budisho" (L'Art de combattre et de mourir pour faire simple) et les victoires antérieures sur les Russes ce sont illusionnés.. 2° - Quand à l'attaque sur Pearl - Harbor, je suis plus nuancé. Toutes les armées du monde, lors d'un début de conflit dans un cadre d'offensive, tentent d'avoir l'ascendant sur l'adversaire. Donc, en soit, la neutralisation de cette base - pour un temps - avec le sentiment erroné que les américains demanderont un armistice ou une paix négociée sur ce dernier point était totalement faux. ."J'ai peur que nous ayons réveillé un Tigre endormi" comme aurait affirmé l'Amiral Yamamoto). En fait ce sont les résultats de cette attaque qui firent que les objectifs fondamentaux ne furent pas détruits.Certains historiens Japonais parlent même d'une défaite.On peut citer = > Les bâtiments américains qui furent renfloués pour une partie d'entre eux par la suite;. > Les porte-avions absent ce jour là, > La non-destruction des réservoirs de pétrole de la flotte, dont l'Amiral Nimitz a écrit que cette destruction aurait entravée les opérations navales pour au moins 18 mois, > La non-destruction de la centrale électrique de l'ile, > Et la non destruction des cales sèches du port même en partie. Ces destructions auraient entrainées des soucis graves pour l'Amirauté Américaine tel les travaux sur les destructions des navires, le manque d'alimentation en pétrole, etc.etc. Midway - par la suite - n'aurait pas pu être défendue et les opérations de contre offensive mises à mal pendant un temps (Guadalcanal ), etc. Le sort du conflit aurait été plus long, plus difficile, plus dépensières en vies humaine et en temps.
  17. De toute façon, après le fin du conflit en Europe, qu'il y ait eu un conflit en cours dans le Pacifique avec le USA ou pas, l'URSS serait intervenu pour flanquer une toise à l'Empire Japonais, ne fut ce que pour rappel des conflits précédents Russie -Japon (Port-Arthur, Tsushima) et "incidents frontaliers". multiple. Il y a là une erreur effectivement de conception stratégique que de croire que l'Empire du Japon pouvait se "goinfrer" le Pacifique, la Mandchourie, la Chine, les Iles de la Sonde (Indonésie), la Birmanie, etc. etc. au même titre que les Nazis pensaient créer un "Espace vital" à l'Est dans un pays qui s’étend jusqu'à l'Oural et le Pacifique.
  18. Bonjour Avec un peu de retard, je suis allé sur le site ci-dessous. 1° - Si vous êtes intéressés par ces sujets - complexes - il faut le reconnaitre (cryptographie, Enigma) - je vous suggère = > D'aller sur le site = http://exo7.emath.fr/ Vous y verrez des cours téléchargeable avec corrections (de haut niveau pour ces dernières) dit Cours Concis, de niveau Bac+1, > En cours de base de mathématiques Concis, > Cours d'Analyse, d'Algèbre, de Géométrie (avec étude des GPS), logiciel de programmation Scratch pour collégiens, et calcul formel qui est un cours sur le logiciel de calcul, > Et Algorithme (Algorithmes et mathématiques, Cryptographie, calcul formel). Je vous conseil de télécharger ce texte et de tenter d'étudier les chapitres dont la cryptographie. Le chapitre concernant la cryptographie et donc Enigma mérite d'être lu voir téléchargé. > Les deux cours Algèbre et Analyse sont édités en livre (que j'ai acquit. Il n'y a pas de couleurs dans les textes et explications de ces deux ouvrages. Autant travaillé sur le site.. 2° - Parmi les ouvrages relatif a ces sujets, il faut noter l'ouvrage d'assez haut niveau = Théorie des Codes (Cours avec exercices) Compression, Cryptage, Correction. Pour Master et écoles d'Ingénieurs Chez Dunod - Collections Sciences Sup 3° - IL existe également des publications comme Tangente (et tangente sup) chez pôle. http://poleditions.com/pole/ En particulier concernant la machine de cryptage Enigma. A lire et pas très onéreux. Cordialement. Janmary
  19. Le Japon qui manquait de produits pétroliers avait pour ambition de se servir sur le dos des Hollandais, c'est à dire sur le pétrole Indonésien. La guerre fut engagée - en fait - dû essentiellement à l'embargo imposé aux Nippons par le Président Roosevelt pour des motifs multiples (Guerre en Chine, occupation de l'Indochine, etc.etc.).. Or le Japon n'avait pas une flotte de pétroliers (moins d'une centaine de mémoire) en conséquence pour l'importation et du pétrole Indonésien (Iles de la Sonde à l'époque) et des cargos pour les matières premières. En effet, le pétrole était généralement livré par les vendeurs (Amérique et Hollandais). Ils furent du reste assez vite coulés par les sous-marin de l'US Navy dont ce fut une cible prioritaire. Ce qui m'étonne, c'est que le Japon puisse "avoir tenu le choc " . Il est vrai que les américains n’étaient pas prêt pour ce conflit et la reconquête d'iles en iles ne pouvait qu'être longue et difficile.
  20. La tactique dite des "sauts d'Iles et iles ou sauts de moutons" appliquée par le général MacArthur (voir ses mémoires) et par l'US Navy. Entre autre avec les bases stratégiques importante Nipponnes tel que Rabaul, etc. Le manque de ravitaillement de ces "forteresses" encerclées les rendirent progressivement inefficace et ne capitulèrent qu'à la fin du conflit..
  21. Je crois me souvenir qu'il s'agit du film = "Le chagrin et la pitié" passé à la télévision, il y a bien longtemps maintenant. Il s'agit d'un long métrage qui évoque la France sous l'occupation Allemande avec les récits de personnalités ou de familles connues ou qui allaient être connues donnant leurs sentiments ou leurs convictions durant cette époque.. Français collaborateurs et Français issus de la résistance dont le centre retenu était la région Lyonnaise si je me souviens bien. Haine entre Français suivant leurs idéologie, leurs sentiments politique et/ou patriotique ou chacun s'exprime assez librement et sans se remettre vraiment en cause leurs passés. C'est de l'Histoire, de la grande Histoire de Français contre d'autre Français. Nous sommes dans le thème du sujet.
  22. Un peu en dehors du sujet. La division Charlemagne avec nombre de SS Français ont défendus Berlin contre l'armée rouge en 1945. Lors d'une vieille émission de télévision (en France), l'un d'entre eux est venu raconter cette période de sa vie ou il s'était engagé Il s'appelait Christian de la Mazière. Il écrivit un livre sur cette période = "Le rêveur casqué". Cet ouvrage est encore en vente sur certains réseaux de distributions. Il raconte les combats de Berlin et la peur viscéral des femmes envers les viols envers ces dernières. Beaucoup d’Allemands "donnaient" leurs filles aux SS...français afin qu'elles ne soient plus vierges ! C'est dire, le moral et le malaise des populations civiles envers les Alliés et la venue de la guerre sur leur sol. Il avait un poste important dans le monde de la mode - je crois - lors du passage de cette émission et il fut licencié et ses amis ne le ne connaissait .plus. Fin du hors sujet.
  23. Deux extraits d'un file que j'avais affiché sur le forum. La Chine n'a pas été conquise par le Japon et loin s'en faut, Les troupes Japonaises avaient conquis le Nord, le Nord Est et les villes côtières mais tenaient avec difficultés l'intérieur du pays malgré une férocité que l'on à rarement vue dans l'histoire sauf médiéval : voir le sac de Nankin ( des documents sont désormais accessible sur Internet ) ou l'extermination de la population fut totale : viols, meurtres d'enfants, assassinat des prisonniers à la mitrailleuse ou à la baïonnette ! > En fait, le théâtre d'opération Chinois fut le tombeau de l'armée Impériale Japonaise et ceci pour plusieurs raisons, 1° L'immensité du territoire et la violence des troupes Nippones fit que les forces Chinoise du Général Chang Kai Che aidés par 2 hommes d’exceptions allaient contenir l'invasion et se battre vraiment, 2° Les pertes de la population civiles chinoise furent estimées entre 11 millions et 17 millions de personnes suivant que l'on prenne en compte ou pas la guerre interne entre les forces nationalistes et communiste, Les pertes de l'armée chinoise furent de 3 200 000 soldats sur 5 600 000 militaires engagés dans le conflit, Les pertes Japonaises furent de 1 100 000 soldats sur ce territoire alors que l'ensemble des pertes japonaise sur tous les fronts fut de 1 220 000 soldats : on voit que ce ne fut pas une petite guerre d'autant plus que les Japonais réalisent des expérimentations médicales importantes réalisé par l'unité 731 de Shiro Ishii crée dès 1935 ! D’où le ressentiment très fort de la Chine contre le Japon, qui fut et qui est le seul pays de l'Axe à ne pas s'être excusé pour ce quasi génocide, On peut comprendre le problème du Yukikaze dans ces conditions même si cela est regrettable ! 3° Donc les forces chinoises se replièrent dans la région sud prés du Tibet, à savoir le Yunnan avec pour capitale Kunming, L'armée chinoise fut entrainée par deux hommes remarquables, Le premier fut le général Allemand Alexander Von Falkenhausen (29/1/1878 à 31/07/1966) qui fut conseillé de Chiang Kai Shek de 1930 à 1937, Lors de la retraite de l'armée chinoise vers le Yunnan, ce général introduisit les méthodes de guérilla qui valurent des pertes très sévères aux forces Japonaises à tel point que le gouvernement Japonais exigea son rappel en Allemagne ce qui fut fait, ( Il devint gouverneur de Belgique pendant l'occupation Allemande de ce pays, se passionna pour une Belge et termina sa carrière dans les prisons de la Gestapo puis Américaine comme criminel de guerre pour fait d'atrocités contre des partisans Belge ), 4° Enfin, le deuxième fut le général Claire Lee Chennault qui organisa la défense aérienne de la Chine avec les célèbres Tigres Volants (AGV) puis 14° Air Force et qui fut ravitaillé par le pont aérien de l’Himalaya, dit aussi "la bosse", Ces formations obtinrent des palmarès remarquables en nombre de victoires aériennes et en nombre de bombardements des convois maritime Japonais entre la Chine et le Japon, 5° Voilà donc, de façon sommaire, ce qui est historique et confirmé par les archives et témoignages des anciens combattant ( Américains, Britanniques, Hollandais et Français d'Indochine qui sera mon prochain mail), J'ai en effet rencontré aux USA le fils d'un pilote des Tigres Volants (Larry M. Pistole ) et en France, à Bordeaux le soldat Cron, témoignage à venir sur les soldats Japonais, Attention: Il ne faut pas confondre les forces Japonaises de la WWII et le Japon d'aujourd’hui même si le gouvernent Japonais refuse les excuses à toutes les puissances engagées dans ce conflit, En tant que cadre supérieur (!! Je n'y peux rien) dans un groupe américain, j'ai travaillé avec des firmes Nippones et tous les gens rencontrés étaient adorables, peut être parce ceinture de Aïki Do, j'avais une petite vue sur la façon de voir les choses de leur point de vue, c'est dire sur le Budisho qui est l'Art de mourir et de se comporter pour un Japonais. : En effet, reconnaitre les exactions, c'est perdre la face pour un asiatique ! C'est impensable dans leurs traditions bien que lesdites traditions aient été mise un peu à mal par l'occupation du Japon par les américains ! Janmary +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ En ce qui concerne l'unité 731, le meilleur que j'ai trouvé, c'est le livre : > La guerre bactériologique > de Peter Williams et David Wallace > Chez PLON 1990, traduit de "The Japonaise Arm's secret of secrets" de 1989 Tout y est dit ou presque. J'ai habité Bordeaux ou jeune, mes parents ont connu un certain viticulteur, ancien soldat, appelé Cron, Je crois que c'est là que j'ai commencé à m'intéresser au conflit dans le Pacifique. Le soldat Cron était en garnison à Langson, au Tonkin, en Indochine pendant la seconde guerre mondiale qui était sous "occupation Japonaise" ou plutôt en cohabitation suite à l'accord Franco-Japonais de l'Amiral Decoux suivant les instructions du Maréchal Petain. Le 9 mars 1945 eut lieu le célèbre coup de force Japonais qui attaquent, désarment et exécutent les prisonniers français des garnisons et citadelles. Au Tonkin, le général Alessandri qui sentait venir l'affaire avait pris ses précautions et partit vers le Yunnan chinois pendant de nombreuses semaines de marche avec au départ presque 3 000 hommes. Ces forces furent d'ailleurs mise de coté par les américains du général H.Stilwell, chef d'état major de Chiang Kai chek pour raison de colonialisme ! On vit la suite au Vietnam ! Langson tient devant l'assaut Japonais plusieurs jours. A la capitulation, les officiers Japonais saluèrent les officiers Français puis le carnage commença ! Les femmes des militaires furent violées par des bataillons entiers et succombèrent ainsi sous les yeux de leurs époux enterrés jusqu'au cou. Ils furent d'ailleurs décapités par des engins à lames dans cette position ! Les autres furent décapités au sabre dont le soldat Cron qui au moment de l'exécution se laissa tomber dans la fosse sur ses camarades alors que le sabre entailla mais ne coupa pas la tête. Il ne bougea pas alors que dans la fosse, les soldats Japonais s'entrainaient ou terminaient l'exécution à l'arme blanche de ceux qui bougeaient encore. Des heures plus tard, il réussit à sortir avec la tête contre la poitrine et marcha ainsi pendant des semaines aidés par la population locale. La blessure sur le cou était impressionnante à voir ! C'est fait assez extraordinaire ! On retrouva les corps de ces charniers en 1947 quand le Général Leclerc repris possession des lieux. Il y à un dossier complet sur ces fait au Fort de Vincennes, lieu des archives de l'Armée Française. Ainsi combattirent la plupart des unités Japonaise. J'ignore ce que sont devenues ces sépultures. Le général Bigeard à négocié avec les autorités vietnamienne pour les morts de Diên Biên Phû et ainsi que ceux de la guerre d'Indochine en général mais je crois que les tombes de Langson furent abandonnés lors de l'évacuation Française de 1950 des postes frontière. Janmary
  24. Bonjour à toutes et à tous. Bonnes fêtes de Nouvel An à tout à chacun(e) et à vos proches. Pour tout à chacun(e), une meilleure année encore meilleure que l2017. TOUS MES VŒUX 2018 A TOUTES ET A TOUS. Janmary
  25. Bonjour Bienvenue sur le forum. Au plaisir de se lire. Cordialement. Janmary
×
×
  • Create New...