EOA

Members
  • Content Count

    614
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

356 Excellent

About EOA

  • Rank
    Connaisseur

Profile Information

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

1,149 profile views
  1. Je ne vois pas trop d'intérêt à la version 120. Je regrette la disparition du 105 cependant. Je pense qu'une doctrine bien réfléchie qui s'appuierait sur des moyens suffisants (ces deux facteurs n'étant pas du tout réunis) emploierait le triptyque lourd (Leclerc), moyen (blindé médian avec 105 plus projetable et mobile) et léger reco (avec ebrc 40 cta), plus des VBL pour soutenir le tout. Maintenant il a fallu faire un choix. Un choix qui a ete fait surtout à un moment où la cavalerie se résumait essentiellement dans les opérations à la patrouille de reconnaissance et à l'appui feu en tir direct de l'infanterie (sur des cibles protégées type maison ou des véhicules type pick up + 14,5) donc l'EBRC convenait plutôt. Enfin tu envisages de place des ebrc dans les RCXL. Ces régiments ne sont pas engagés "en bloc" aujourd'hui mais comme tous les régiments de l'armée de terre par unités détachés (par escadrons dans des SGTIA/GTIA). Donc dans la théorie un escadron EBRC pourrait servir dans l'engagement en bloc d'un régiment Leclerc oui, ses mmp sont d'ailleurs un argument de choix. Mais dans le contexte actuel ça ne sert pas à grand chose. Si besoin on ajoutera au groupement ad hoc un peloton ou un escadron EBRC.
  2. Moi je suis d'accord avec HK sur le fait qu'il reste à prouver le besoin commercial de cette FTI. À part le Sea Fire 500 que poussait Thales et l'étrave inversée pour le moment aucune révolution technologique. Et on aurait tres bien pu mettre le radar sur les FREMM DA, ce qui serait d'ailleurs beaucoup plus logique avec des Aster 30. C'est limite ridicule les choix d'agencement ici ... Quant au besoin commercial de proposer des coques autour de 4000 tonnes DCNS sait très bien moduler la longueur des coques de ses navires existants pour coller au besoin du client. L'affaire des corvettes malaisiennes en est l'exemple parfait. Le client veut plus de rayon d'action? Ba on rajoute 15 mètres de coque à la gowind 2500 et le tour est joué ... pas besoin de sortir à grand frais une nouvelle classe! De la meme facon si un client trouvait la FREMM trop grosse et trop automatisée il suffisait de réduire un peu les proportions et d'intégrer des technologies de gestion du navire plus simples ce qui est tout à fait possible sous peine de quelques modifications de l'architecture et du design... rien de sorcier encore une fois! Mais non DCNS a décrété qu'il lui fallait absolument une nouvelle frégate de 4000t pour l'export sans motiver en rien sa volonté... quels marchés? En quoi cette frégate différera t elle vraiment des autres? Pourquoi ne pas utiliser les modeles deja existants? Tout cela au prix de l'abandon du tres bon programme FREMM et aux frais de l'état, pour faire plaisir aux ingénieurs du bureau développement ... suffisait de lancer BATISMAR ou les nouveaux pétroliers ravitailleurs si ils avaient besoin de boulot hein Donc au final on va avoir des Micro séries de 6 FREMM ASM, 2 FREMM DA apparemment sous armées sans SF500 (aster 30?), et 5 FTI de 4000 t ASM avec un SF 500 ...cherchez l'erreur !
  3. Les loyalistes vont devoir mettre le paquet à Hama, sans refluer sur les autres fronts c'est ca l'important. Apres, les rebelles en acceptant de mener une bataille conventionnelle à ciel ouvert et à découvert tendent aussi la perche aux russes et au régime qui pourraient saisir cette occasion de casser les reins des troupes rebelles grâce à leur supériorité enorme en moyens de feu : aviation, artillerie, blindés... il faudrait vraiment etre stupide pour ne pas en profiter la! Dans tous les cas les rebelles ne sont plus qu'à quelques kilomètres d'Hama donc le régime va bien devoir mettre les moyens pour repousser l'offensive le plus loin possible. Le nord d'Hama vient de devenir en quelques heures le centre de gravité de tous les fronts...
  4. C'est presque deja le cas. Les groupements au Sahel sont à dominante cavalerie légère (10RC et majorité VBL), bien souvent les seuls appuis sont les mortiers de compagnie (81mm) ou les avions, et les régiments d'infanterie sont sur VAB (à cause de la menace ied récurrente). Hormis une compagnie vbci au Mali ou c'est vraiment chaud. Le probleme c'est surtout que ces groupements légers il en faudrait plutot 6, 8 ou 10 pour tenir le terrain que 2 actuellement ... et je parle pas des appuis qui font la différence comme le nombre d'hélicoptères dispos ou les drones ou les chasseurs. Et il faudrait aussi la possibilité d'aller taper les djihadistes dans leurs nouveaux sanctuaires en Algérie et en Libye ...
  5. C'est incroyable que les loyalistes soient aussi rapidement transpercés à Hama. La menace est la depuis longtemps. Le temps n'a pas manqué pour fortifier les positions. Ils disposent de la supériorité en artillerie et en aviation et l'attaque était connue des services de renseignement. Comme quoi la SAA reste terriblement affaiblie en dehors des quelques unités mobiles fers de lance qui servent de troupes d'assaut ou de pompiers sur des fronts trop nombreux ...
  6. En attendant l'encerclement de Deir Hafe, par le Sud cette fois ci, se poursuit. La SAA et les Tiger Forces ont encage la Ville sur 3 côtes, laissant ouvert l'est de la Ville pour permettre à l'EI de se replier et de lâcher la ville si ils le décident... Sinon la SAA aura le choix de donner l'assaut à la ville ce qu'elle semble vouloir éviter, ou de l'encercler et de continuer sa manœuvre vers le Sud et la base de Jirah, voire la Ville de Maskanah. Ce n'est peut être pas une mauvaise idée. La Défense de la base et de Deir Hafer immobilise constamment de grosses ressources humaines pour l'EI. Or, au delà de ces objectifs la géographie se transforme du désert, terrain facile pour les troupes loyalistes, a des îlots de zones vertes et d'habitations avec des petits villages partout facilement défendables pour un adversaire déterminé à causer des pertes à l'assaillant. Donc pourquoi pas garder Deir Hafer et Jirah au chaud avec leurs garnisons rendues inutiles et continuer tranquillement vers maskanah pensent peut être les dirigeants des opérations la bas ... la jonction avec une pince venant de l'est d'Hama ne devient plus si chimérique que cela. Par contre il va vraiment que le régime règle une bonne fois pour toute la présence de l'EI dans l'est d'Hama / Homs autour du village d'uqayrabat. Entre la menace qu'ils font peser sur l'axe d'Alep, sur Salamiyah et sur la pince de Palmyre qui ne peut s'élancer vers Deir Ezzor avec un aussi gros danger sur le dos, c'est enorme pour pas grand chose sur le terrain ...
  7. Le probleme c'est que les constats sont effectués et sont acceptés par tous les cadres de l'infanterie : ... - nécessité de renforcer la puissance de feu anti personnelle (il y a déjà eu des efforts avec les lunettes et optiques félin, la réintroduction de la mitrailleuse en 7.62 et la sauvegarde des TP dans la section) - la tres relative utilité et efficacité du l'AT4 et du LGI (effort aussi avec le nouvel AT4 modernise commande mais je doute toujours autant qu'il vale un CarlGustav de génération 3 ou 4) - la faiblesse de l'équipe à 3, bien identifiée et qui nécessiterait de passer à des groupes de 4. Faiblesse en générale des effectifs de la section et de la compagnie à cause du système RH. Pas assez d'hommes pour avoir des effectifs pleins, a l'instruction ou limite en opex ... plusieurs barrières paraissent encore aujourd'hui insurmontables au commandement : - la premiere est budgétaire. Malgré le renforcement de la FOT si on dopait les sections à 45/50 ca représenterait un coût certain en hommes et en matériels dont on est loin d'avoir les moyens - la seconde, encore plus contraignante, tient aux caractéristiques des véhicules d'infanterie qui ont été conçus pour la section actuelle. Avec 9 places par véhicule et 3 groupes de combat dits "00" à 9 pax (1 CDG et 2 quadrinomes) on se retrouve avec seulement 9 places dans le 4eme véhicule pour l'appui et le commandement, qui serait en plus concentrés dans le même véhicule. Si on met 5 véhicules ça commence à faire bcp de monde ... l'idéal serait un enfin au poids contenu embarquant une dizaine de pax mais bon ... Moralite il est urgent de réformer les sections et les modèle mais on a ni la volonté ni les moyens de le faire actuellement.
  8. Ca serait une solution bien plus logique avec 8 FREMM ASM, 4 FREDA, 2 HRZ et une serie de 4 à 8 gowind 2500, voire agrandie à 3000 pour augmenter le rayon d'action ... mais les besoins de la marine sont ce qu'ils sont et ceux industriels de DCNS sont autre chose ... et de l'équation il ressort l'incohérence absurde de la limitation du programme FREMM, du lancement du programme FTI, et de la non considération de la classe gowind pour la marine ...
  9. Les kurdes viennent de faire un gros coup avec ce deal si il fonctionne. Ils abandonnent une large partie du front aux troupes gouvernementales ce qui va leur permettre de dégager des réserves pour leurs autres fronts contre l'EI ou les turcs et ils sont confortés dans leur rôle d'acteur indépendant par leur capacité à traiter avec les russes et le régime au détriment des turcs qui veulent les faire passer pour une simple organisation terroriste sans représentativité ni légitimité. De l'autre côté pour la SAA a part gagner quelques villages misérables le deal n'a pas beaucoup d'intérêt. Ils va drainer encore des ressources pour la garde de ces territoires pour établir une defense solide face au rebelles et aux turcs dont la réaction est imprévisible. Le risque d'un conflit ouvert avec eux augmente avec la SAA qui devient leur seule cible sur le front. Mécaniquement ... et ces troupes feront défaut pour le régime sur d'autres fronts bien plus importants tels que Deir Hafer, Palmyre, Alep, Damas ou Daraa ... L'avantage c'est que ce deal arrime d'une manière plus ou moins officielle les FDS et les kurdes dans le camp pro régime de facto. À voir comment les rebelles modérés alliés à cette force vont réagir et si le régime respectera dans le temps l'autonomie kurde et les problèmes qui ont attrait à la question. Les russes semblent etre la pour veiller au grain ! L'autre grosse news de la journée c'est que l'armée syrienne a repris la ville de Palmyre dans un temps assez record depuis qu'ils ont lancé leur grosse offensive il y a 3 jours dans cette direction. L'Appui aérien russe a ete omniprésent mais les troupes au sol sont majoritairement syrienne avec l'appoint de quelques alliés. La position demeure toujours précaire avec les flancs en l'air et la capacité de l'ei a semer la pagaille sur ces longs étirements vulnérables dans le désert ...
  10. Il devrait y avoir théoriquement 2 postes de tir par compagnie dans la section d'appui soit 10 pièces niveau compagnie (5 cies de combat) plus les pièces de la section anti char de la compagnie d'appui (normalement 8 postes et 4 groupes de 2 si je me souviens bien). Donc ca ferait 18 postes de tir par régiment d'infanterie, théoriquement bien sûr. Mais bon ca n'a plus beaucoup de sens concret des lors qu'on ne déploie plus les régiments en entier mais par compagnie détachées... Le CG c'est une super arme qui en plus est devenu très légère dans ses dernières versions composites! Il aurait tout à fait pu remplacer l'AT4 dans les groupes de combat pour traiter les cibles dures et faire l'autodéfense contre les véhicules blindés. Je ne comprends pas vraiment l'acharnement avec l'AT4 que je ne trouve pas fameux. Mais on nous a vendu récemment que la nouvelle version commandée serait beaucoup mieux avec un vrai viseur, meilleure portée bla-bla-bla ... voir ce que ça donne en réalité!
  11. C'est bien cela oui. Les compagnies de combat conservent leur modèle à 3 sections de combat dites "00" et une section appui composé d'un groupe Milan a deux pièces et d'un groupe Mo81 à deux pièces également. L'histoire dont on parle ici tourne donc autour du groupe TE / VAB 20 mm qui effectuerait un retour à la CA ... Par contre une section mitrailleuse à la CA ca c'est tres nouveau. Meme si on ne peut qu'être d'accord avec le constat du CEMAT selon lequel le combat d'infanterie se construit autour de la mitrailleuse de 7,62 qu'on avait un peu oublié avant l'Afghanistan ... on peut y rajouter le lance missile vu sa capacité de sniping en Syrie mais bon avec les quantités qu'on a commandées ...
  12. Je diverge un peu de ces considérations techniques mais quelqu'un sait il ce qu'il en est de l'organisation des régiments de la lourde après les récentes décisions des derniers mois? On repasse à 4 régiments lourds, mais combien ont ils d'escadrons lourds théoriques et quels sont leurs dotations en Leclerc / Vbl? Sachant que le 5e cuir aux émirats consomme aussi des chars avec ses unités permanentes. Chaque régiment de cavalerie comporte maintenant 2 ERI qu'il soit lourd ou RC mais s'est On aligné sur un modèle général à 3 escadrons blindés ou les lourds conservent ils leurs 4 escadrons? À 13 ou 17 chars du coup? Merci pour les infos!
  13. J'ai croisé des colos du 3 à coet fin décembre qui nous présentaient le nouveau gilet allégé (je m'y perds avec vos appellations!) dont il est question dans l'article plus haut. Celui qui est entièrement modulable du brûlage, à la chest rig et jusqu'a la carapace enorme de protection. Apparemment le 3 doit constituer la relève d'un GTIA sur le théâtre Sahel et partir avec cet équipement dont les tests ont été effectués au RMT. Maintenant avec le départ hâtif des gaillards du 35 peut être qu'ils auront effectivement l'honneur d'être les premiers à le porter la bas. Pour l'avoir essayer c'est bluffant et vraiment top!
  14. Et la SAA Apres une poussée ce soir serait à 1km d'al bab. Les Tiger forces (info à confirmer donc) ont annoncé etre au contact des carrefours sud de Tadef. La Ville pourrait tomber demain si la poussée se maintien et les forces du régime seront à Al Bab. Il semble quand même que ce front Sud était beaucoup moins défendu et préparé que le nord une fois le verrou d'arran tombé. En attendant les rebelles et les turcs piétinent toujours à l'ouest de la Ville apres avoir réussi à y entrer il y quelques jours. Ça promet un peu de sport dans les jours à venir ...
  15. J'ai envie de te répondre un peu de tout. Si ils apportent une plus value sans commune mesure compare aux VAB la mécanique moderne et la technologie en font des véhicules relativement moins rustique que les VAB auxquels suffisent souvent des réparations sommaires. C'est un peu comme compare la logistique d'une twingo des années 90 et celle d'une Audi d'aujourd'hui si tu m'autorise la comparaison de Jacky Picardien ;) Donc non le véhicule ne souffre pas spécifiquement d'un défaut de fabrication mais la qualité opérationnelle se paye aussi sur la chaîne log... Apres l'usure du terrain est la meme pour tous les véhicules mais elle est effectivement particulièrement cassante. Et j'imagine qu'à l'EMA ils préfèrent rincer les dernières générations de VAB en bout de course que les nouveaux VBCI qui doivent encore servir pour 30 ans!