Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

KnewEdge

Members
  • Posts

    296
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by KnewEdge

  1. @ARMEN56 Superbes ces photos, c'est là qu'on peut pleinement prendre conscience du tissu industriel qu'il faut à un pays pour construire ces barcasses. https://nsa40.casimages.com/img/2020/10/24/20102410455515648.jpg Sur cette photo, c'est le moteur électrique? Le trou du bas c'est la ligne d'arbre et le haut c'est pour quoi? Gouvernail et barres de plongées? Ah oui et sais-tu pourquoi la France n'adopte la forme albacore qu'à la fin des années 80-début des années 90? Quand les Agosta/Redoutable ont été construits, ça existait depuis bien 15 ans puisque les US avaient les Scorpions/Georges Washington dès la fin des années 50.
  2. En parlant des Agosta, les deux qui étaient encore à Brest partent au démantèlement. https://www.meretmarine.com/fr/content/brest-deux-anciens-sous-marins-francais-mis-au-sec-pour-etre-deconstruits?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1603462339
  3. Du coup c'est un nouveau sous-marin, car ce n'est plus vraiment la Perle, mais ce n'est pas vraiment le Saphir non plus. C'est beau.
  4. De mémoire, il avait été dit dans les vidéos Naval Group faites autour du lancement l'année dernière, que c'était la première fois qu'autant d'essais de matériels avaient été effectués avant même le lancement du navire.
  5. Pollux a dit qu'elle avait 50km de fibre optique, mais qu'elle peut en réalité aller "bien plus loin" en toute autonomie.
  6. KnewEdge

    [Char] Leopard-2

    Ce sont des suppositions toujours répétées (ancrées chez les anglo-saxons et répétées par des Français ensuite) ou bien des éléments factuels (qui ne peuvent jamais être vérifiés) que le Leclerc est moins bien blindé que les Léopard ou les Challenger? (surtout de face étant donné les différentes doctrines d'emploi). J'avais cru comprendre que le Leclerc était certes plus léger que ces chars, mais qu'il était aussi 1 mètre plus court (moins de volume à protéger) et que ses éléments de suspension étaient bien plus légers. Donc en terme de densité, le Leclerc serait autant voir davantage protégé que les Léo ou Chally, puisqu'un plus grand pourcentage de sa masse serait consacré au blindage... Après je n y connais pas grand chose, et suis peut-être abusé par une terrible propagande franco-française héhé.
  7. Il a un moteur Maybach? Je croyais que c'était un moteur SACM rachetée depuis par Wartsila.
  8. KnewEdge

    [Rafale]

    Sur ce cher Wikipedia on peut lire : Perception management is a term originated by the US military. The US Department of Defense (DOD) gives this definition: Actions to convey and/or deny selected information and indicators to foreign audiences to influence their emotions, motives, and objective reasoning as well as to intelligence systems and leaders at all levels to influence official estimates, ultimately resulting in foreign behaviors and official actions favorable to the originator's objectives. In various ways, perception management combines truth projection,[1] operations security, cover and deception, and psychological operations.[2] Après une petite traduction DeepL La gestion de la perception est un terme créé par l'armée américaine. Le ministère américain de la défense (DOD) donne cette définition : Actions visant à transmettre et/ou à refuser certaines informations et certains indicateurs à des publics étrangers afin d'influencer leurs émotions, leurs motifs et leur raisonnement objectif, ainsi qu'aux systèmes de renseignement et aux dirigeants à tous les niveaux afin d'influencer les estimations officielles, ce qui aboutit en fin de compte à des comportements étrangers et à des actions officielles favorables aux objectifs de l'initiateur. De diverses manières, la gestion de la perception combine la projection de la vérité(propagande), la sécurité des opérations, la couverture et la tromperie, et les opérations psychologiques[2].
  9. C'est bien à Biscarosse en effet.
  10. Je me disais bien que j'avais vu la tête du pilote quelque part; son call sign était "Sex". Il est l'un de ceux qui apparaissent le plus dans le reportage en 10 épisodes de PBS "Carrier". Ca date de 2005 et c'était son dernier déploiement justement. La série est très "américaine", mais c'est assez intéressant et marrant. C'est lui qui ramène le dernier avion dans cette vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=uTVj_ZSwxGE
  11. C'est juste derrière le canon pendant le tir
  12. L'un des meilleurs reportages que j'ai pu voir sur les sous-marins avec un photographe et son beau-fils (ingénieur du son) qui avait embarqué sur la Perle en 2005 pour un cycle complet entrainement/déploiement (dont exercices en Ecosse avec l'OTAN, puis repérage du grand Nord). Episode 1 - Les Hommes à l'épreuve (1/2) Episode 1- Les Hommes à l'épreuve (2/2) Episode 2 - Le Bateau aveugle (1/2) Episode 2 - Le Bateau aveugle (2/2) Episode 3 - Le Temps immobile (1/2) Episode 3 - Le Temps immobile (2/2) Episode 4 - Le Guerre virtuelle (1/2) Episode 4 - Le Guerre virtuelle (2/2) Episode 5 - Le dernier Rivage (1/2) Episode 5 - Le dernier Rivage (2/2) Cette chaine a beaucoup de reportages sympas, et le nom de la chaine semble indiquer un petit désaccord avec Dailymotion héhé.
  13. Pas de chance cette affaire, mais je suis curieux de voir les mesures pour essayer de continuer à remplir le contrat opérationnel ou d'être rapidement capable de le remplir à nouveau. J'ai l'impression qu'il n y a qu'un seul type Rubis à la mer; les trois cales Missiessy ont l'air d'être pleines, et il y en a un autre à quai d'après les photos.
  14. Sur wiki je lisais un coût unitaire de 5 million d'euros dollars US (surement la version actuelle de l'armée française); je ne pensais pas du tout que c'était aussi cher et je comprends mieux le nombre de 77 dans l'armée française. Je me demandais quelle était la répartition de la valeur dans ce coût entre canon, véhicule et conduite de tir?
  15. Et nous aussi on l'attend punaise ! Vivement les reportages RMC Découverte saupoudrés de phrases du genre "c'est l'arme de destruction par excellence"; "Aujourd'hui, c'est le sous-marin le plus performant de la planète" etc etc !
  16. Jai le malheur de pouvoir placer dans l'ordre tous les épisodes de toutes les saisons.... heureusement je n'en suis pas encore à me déguiser comme un grand maître goa'uld.
  17. D'après le premier commentaire il y a un désaccord quant à la notion de "plongée"... apparemment c'était plutôt la première fois qu'il flottait.
  18. Je vais répondre très brièvement, mais oui je devrais savoir sur quel espace de discussion je poste, et donc m'attendre à ce genre de réponse. Tout ce que je peux énoncer ici sera compris de travers mais c'est normal et je m'y attendais. Je me contenterai à l'avenir de rester dans les bornes de la bienséance ^^. Oui j'ai peut-être raconté beaucoup de conneries et suis un fou qui délire dans sa névrose pleine de contre-sens nauséabonds (merci pour ce mot car j'ai bien ri); c'est possible. Mais je te dirai qu'il est plus facile de voir la paille dans l'oeil de son voisin que la poutre dans le sien (il n y avait vraiment qu'un charpentier pour sortir un truc pareil héhé). Et comme j'ai passé une bonne partie de ma vie à prendre conscience de ma poutre (image douteuse ici); j'y regarde à deux fois quand quelqu'un observe ma paille (merde encore plus douteux et mon égo en prend un coup) héhé. Merde je suis vraiment fou pour écrire une phrase pareille. Je retourne lire les Protocoles du coup.
  19. Oh oui c'est possible que mon interprétation de l'histoire soit Hum (on est tjrs le Hum de quelqu'un d'autre n'est ce pas héhé), elle n'est pas figée mais amenée à évoluer. Je tiens compte de ce que vous me dites et vais y réfléchir, merci mon cher ^^
  20. Le truc difficile avec les USA c'est qu'il y a la nation américaine qui a dominé le monde et qui a pris son rôle de superpuissance comme part de son identité, et il y a les USA base de puissance/relais de puissance de l'élite mondiale judéo-protestante qui a grossièrement le contrôle principal des flux de richesse mondiaux depuis maintenant plusieurs siècles. Les deux sont imbriqués mais peuvent également jouer l'un contre l'autre. Il y a les sauts des centres successifs du capital mondial expliqués par Braudel (Venise/Portugal/Espagnal/Hollande/Angleterre/USA) et avec ça les USA ont offert et se sont développés par leur formidable potentiel (immense espace riche avec un rapport social européen hautement avancé débarrassé de ses traditions/pesanteurs). Le capital a développé les USA autant que les USA ont développé le capital. Il y a eu cette lutte permanente au 19ème siècle, et ce même dès les pères fondateurs avec les différents milieux : Hamilton (New-York) et Washington(Planteurs ancrés sur le sol américain). Au 19ème quelques présidents américains ont même laissés leur peau dans cette lutte pour savoir ce que seraient les USA: une nation qui défend ses intérêts sur la scène internationale ou une nation qui sert les intérêts du capital mondial. Plus récemment Kennedy a évidemment laissé sa peau sur la table dans la continuité de cette lutte. Au sein même du capital mondial il y a eu des luttes entre New-York et Londres comme lors de la Guerre de Secession: le Nord qui met des tarifs douaniers pour s'industrialiser et le Sud qui de par sa production préfère le lien Anglais qui lui achète son coton en échange de produits manufacturés; voir aussi l'émission de Greenbacks pour éviter de passer par Londres et les prêts de Rotchschild a des taux très élevés. Lors de la 1ère guerre mondiale, les USA sont dans le camp allié bien que cela n'ait rien d'évident au début: la communauté juive alors dans son mouvement de libération nationale y a surement joué pour beaucoup; et au travers d'Israël elle sert aujourd'hui de point d'appui au Moyen-Orient avec un ego national très utile, puisqu'il est pour le moment en alignement parfait avec la volonté du capital mondial. Jusque dans les années 20 la lutte New-York/Londres est intense pour la maitrise du pétrole (voir les coups d'états successifs au Mexique pour savoir qui de la Shell ou d'Exxon maitriserait le pétrole; pétrole des puits de Baku en URSS également; les tractations très fortes autour de la maitrise de l'Afrique du Sud pour ses réserves d'or dont la principale place de transit gagnerait le rang de monnaie de réserve mondiale: Londres fait tout pour garder son statut, malgré sa dette américaine et un tissu industriel britannique qui n'a plus la capacité de suivre une telle position; coupes énormes dans les budgets avec à la clé des grosses révoltes dans la Royal Navy (1931) dont les salaires sont horribles). Les Anglais avaient déjà bien compris l'importance de la zone puisqu'ils avaient envoyés 300000 hommes (!!!) pour battre les Boers au début du 20ème siècle. Finalement, face au traité de Rapallo Londres/New-York commencent à comprendre qu'il y a d'avantage d'intérêt à s'unir face à une Europe qui s'est reconstruite et se renforce (alliance URSS/Allemagne; France qui a des réserves d'or énormes par sa compétitvité retrouvée et dont le gouvernement de la Banque de France (Emile Morreau) veut jouer d'une politique monétaire nationale forte qui n'entre pas dans les plans de LondresNY, au contraire). Cette alliance peut être illustrée par les accords secrets d'Achnacarry en 1927 pour le partage du pétrole mondial. Les années 30 sont celles de la déflation et de la crise (suite au montage monétaire manipulé par Norman Montagu(BoE) face/avec Benjamin Strong (FED) afin de maintenir la Livre comme monnaie de réserve alors que la réalité britannique est à l'opposé d'une telle position; il y a aussi la circulation des paiements de réparations allemands avec les plans Dawes puis Young... bref de grosses tensions : la guerre militaire était finie, mais pas la guerre monétaire/financière), mais surement pas pour tout le monde: on peut penser que les plus gros détenteurs de capitaux ont accru leur pouvoir sur l'économie. Il y a cependant une lutte à venir car la nation allemande est toujours là et son capitalisme a toujours besoin de s'étendre. La première guerre mondiale n'a pas assez vassalisé ce capitalisme pour plusieurs raisons: l'Allemagne n'a pas été occupée, et la crainte de la puissance française a forcé à conserver un équilibre. Toutefois laisser la nature des intérêts allemands intacts, c'est laisser la possibilité de son développement. Les intérêts New-Yorkais ont financés Hitler et l'industrie allemande: les capitaux ont besoin de débouchés; et Hitler est un bien meilleur adversaire (plus marketable on en conviendra héhé) qu'une démocratie allemande forte. La réalité c'est que le capitalisme anglo-saxon ne fera pas la guerre aux Nazis: il fera la guerre à la nation allemande dont peut émerger son plus grand conccurent et ce même s'il prétendra faire la guerre à son régime. Ses bombardements stratégiques massifs sur les habitations allemandes seront un témoignage de cette logique. La logique de la puissance allemande, c'est la domination de l'Europe, et Hitler voulait un partage du monde où il dominerait l'Europe en laissant le reste du monde aux Anglo-Saxons (surement la raison de son discours à ses généraux à Dunkerque, et de son admiration pour les Britanniques); il voulait surement négocier avec la France et l'industrie métallurgique française avait d'ailleurs déjà en bonne partie été arrimées aux intérêts allemands qui achetaient son acier. Par contre il est fort probable que son véritable objectif militaire était l'écrasement de l'URSS (l'état de développement de ce pays le conduit à être une colonie potentielle mais qui a un contrôle politique fort sur sa population; c'est sa seule résistance possible; et les USA la perfuseront pour résister aux Allemands). L'Europe sous domination allemande (c'est la logique des rapports de force) était en cours... le seul problème c'est que cette domination sans que les Anglo-saxons n'aient de contrôle dessus est innacceptable car une telle domination est un templin indestructible vers la domination mondiale avec l'ouverture vers l'Eurasie, le Moyen-Orient et l'Afrique. 2nd guerre mondiale il y a; l'Allemagne n'y avait pas intérêt (pas plus qu'à la 1ère puisqu'elle gagnait par la paix: exportations; BagdadBahn; électrification massive de son économie; flotte commerciale et guerrière en explosion etc) et les rapports de force en termes de ressources et de capacités de production en sont un témoignage; d'ailleurs l'Allemagne n'est passée en mode économie de guerre que très tard. Les USA en profiteront également pour écraser le Japon qui avait été provoqué jusqu'au bout car il se développait tout de même un peu trop (embargo pétrole; gèle des avoirs japonais...). (Je vais sortir la rengaine parce qu'on est à une époque de taboos qui sont nécessaires pour le contrôle du rapport social et donc du capital: non ça ne veut pas dire que le Japon et l'Allemagne sont des gentils et les USA des méchants; on s'en tape de ce genre de raisonnement héhé) USA sortent de la guerre tous puissants et les intérêts anglo-saxons règnent sur le monde. L'Europe sera vassalisée: la France résiste un peu plus que prévu (pas de monnaie d'occupation; De Gaulle choisit les préfets et le système américain ne sera pas appliqué); l'Allemagne est elle vassalisée sous la culpabilisation et même découpée (plan Morgenthau= aurait pu être encore plus violent; traitement des prisonniers de guerres allemands absolument horrible jusqu'en 1947; pays occupé). Aujourd'hui encore l'Allemagne a le droit de régner sur l'Europe, mais doit obéir à ses maitres (toujours occupée; oops pardon les USA l'aident contre la Russie qui est son débouché naturel: réseaux d'écoute sur son sol; armée sous contrôle de l'OTAN; et pour grossir le trait j'aimerais bien savoir à qui obéissent les gardes du corps de la chancelière héhé). Ce qui ressort dans les décennies suivantes: c'est l'impossibilité de garder les USA comme seule producteur du monde et son capital qui cherche des meilleurs rendements: reconstruction de l'Europe et du Japon qui redeviennent des concurrents économiques, à cette différence près que leur politique est vassalisée et donc amenée à des décisions, des renonciations qui iront à l'encontre des rapports de productions réels; Les accords des années 70 où les USA acceptent de dévaluer peut-être de 10% (alors que des ministres français demandent 100%) mais dans le même temps ont le pouvoir pour forcer les autres à dévaluer aussi de 10% ce qui ne change rien à la situation mais met un peu de "poudre de perlimpim" dans les rapports. Bref il ne faut pas croire que la dette US soit une faiblesse en soi car elle est en réalité la conséquence d'une force terrible à faire accepter à l'autre de se faire e*****r pour parler cruement. La dette US est l'expression de la capacité du capitalisme anglo-saxon à faire accepter au reste du monde qu'il maitrise l'épargne mondiale et de perpétuer cette maitrise. Ainsi et en l'état, la chute du dollars et des USA; c'est la chute de l'économie mondiale: telle est la puissance de ces élites mondiales. Cependant on voit que le stade est avancé où la vampirisation est telle qu'on est amené à troquer avec l'Iran pour éviter de passer par le dollars (peur du grand maitre), et l'état du manque de débouché des capitalismes européens et japonais qui sont en premier lieux bloqués par le manque de débouchés des anglo-saxons. Ainsi si chute des USA il y a, ce sera soit la chute du capitalisme comme mode de production (on voit déjà les tensions fortes dans le pays que Marx décrivait comme le plus avancé en termes de contradictions capital/conscience ouvrière, à savoir la France: commune de Paris; mai 68 le plus fort d'Europe; gilets jaunes...); soit le renforcement des élites mondiales "occidentales" qui planifient déjà la chute de la nation USA pour la fondre dans un plus grand ensemble... et il est alors possible que Trump ne soit que le chant du cygne de la nation US dominante. La question c'est jusqu'à quand le reste du monde va accepter de se faire avoir. La Chine veut en effet prendre le relais mais en a t elle les moyens, et surtout ses élites seront elles compatibles avec la classe capitaliste mondiale? Je crois que le plus grand archaïsme de la Chine est qu'elle n'est pas l'incarnation de l'argent roi: aux USA l'argent dirige alors qu'en Chine on a un régime qui veut maitriser l'argent pour réaliser des ambitions politiques.... c'est un archaïsme que l'Histoire balaiera. Les riches chinois préfèrent le dollars et envoient leurs jeunes étudier dans les pays occidentaux (??). La Chine est elle-même criblée de dettes à tous les niveaux de son économies sauf que ces dettes ne sont pas le signes que les autres acceptent de se faire avoir, mais bien la nécessité de continuer son développement pour maintenir sa propre stabilité. Bref la Chine coco a vendu sa main d'oeuvre au capital mondial et en retiré des marges de manoeuvre, mais pour combien de temps? Comment la cybernétique hyperavancée du capital anglo-saxon va t elle la mettre à genou; si tant est qu'elle ne se soit levée une seule fois véritablement? Personnellement je crois que la plus grande force du capitalisme occidental (puisqu'il a en effet assimilé l'Europe et même le Japon ensuite) c'est de faire croire qu'il est faible et au bord du gouffre; mais également de faire en sorte que l'idée de sa disparition provoque la peur en y mettant des perspectives apocalyptiques... La Chine et la Russie sont pour moi beaucoup plus faibles que ce que l'on croit, et ces deux pays ont été construits par des capitaux "occidentaux" et même leur image de grand méchant a été construite par les médias occidentaux. Bref à voir mais je ne suis pas sûr que les perceptions communes soient très fiables; il faut remonter dans l'Histoire pour avoir une autre image; mais ça demande de la pratique et du temps... C'est sans fin héhé. Bref en apparence un beau bordel, mais tout est logique... même si ça n'en a pas l'air comme ça héhé.
  21. Ce n'est pas en France, mais peut-être que l'avenir du nucléaire est ici: https://www.youtube.com/watch?v=obpUQXXlrA8
  22. Oui c'est peut-être juste ça. A part que l'hystérie écolo a toujours été manoeuvrée depuis les centres du capitalisme anglo-saxon pour éviter que ses véritables concurrents (France/Allemagne/Japon et Italie aussi) ne viennent remettre en cause son hégémonie. Les êtres humains ont surement raison de s'inquiéter quant à l'industrie nucléaire, mais il est toujours intéressant de voir quand cette inquiétude est nourrie, amplifiée et canalisée dans certaines directions lorsqu'il est nécessaire d'abattre un concurrent stratégique. Disons qu'on parle quand même d'un pays capable de proposer au monde une centrale nucléaire de 4ème génération avant l'an 2000, alors qu'à présent aucune centrale d'un tel niveau n'est attendue avant au moins 2030. Cela représentait au bas mot une décennie de monopole français complet dans le domaine avec tout le prestige qu'il en aurait été retiré dans le monde pour le capitalisme français, et avec des gains de part de marchés qui auraient peut-être orienté les finances mondiales dans des circuits plus dur à controler pour ceux qui les controlaient presque totalement jusqu'à alors avec leur énorme levier de maitrise sur le pétrole. Donc oui c'est peut-être une bête histoire de politique pour 2 ou 3% de votes.... mais devant l'importance archi stratégique de la chose, son l'ampleur médiatique, et le matraquage dont la technologie française a alors été victime, il y a surement beaucoup plus derrière... Je vais ressortir ce que Mitterrand disait à Benamou : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. » Mais bon rien de vraiment surprenant.
×
×
  • Create New...