Desty-N

Members
  • Content Count

    951
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Desty-N

  1. Les chiens wokistes aboient la caravane passe. Pour en revenir à SW, j'ai retrouvé un article avec les principaux projets de série: Si on rajoute à ça la série sur Obi-Wan, alors les 4 séries de Favreau et Filoni ne constituent en effet qu'une partie de la future offre. Je dois avouer qu'il y a 4 titres pour lesquels j'ai un a-priori nettement plus positif que pour les autres ...
  2. Ils lui reprochent quoi exactement? Même s'il est vrai que le perso ne dégage rien d'extraordinaire, personnellement, j'apprécie qu'elle ne soit pas folle amoureuse du Mandalorien (en fait on ne sait rien de sa vie privée. Si au final, elle n'aime pas les hommes, alors ceux qui la critiquent sont homophobes !) Surtout, ils ont la bonne idée de choisir une ancienne combattante de MMA. Au moins, l'actrice a la stature et assez de technique pour que, quand elle balance un coup, ça ne semble pas totalement irréaliste que son adversaire ait du mal à encaisser.
  3. Sauf erreur de ma part, Favreau et Filoni ne s'occuperont dans un futur immédiat que de 4 séries: Mandalorien, le livre de Boba Fett, Rangers de la république et Ashoka Talo. Ils ont prévu de les connecter entre elles et de faire au moins un cross-over. Ils doivent s'inspirer de la logique Marvel, avec qui Favreau a pas mal bossé (Iron Man 1 & 2, Happy) : ils se rôdent en développant plusieurs fictions avant de les réunir. A priori, Fav; & Fil. n'auront donc pas grand chose à voir avec le reste des séries SW,. Tant mieux pour eux car ça leur permet de se concentrer sur la tâche qui les attend. Par contre ça me fait craindre le pire pour les autres fictions. Quand tu penses qu'une des grandes révélations supposées nous tenir en haleine, c'était la présence d'un personnage transexuel ... Maintenant, il faut être honnête et rappeler que le wokisme sous une forme ou une autre joue un rôle depuis longtemps dans les films SW. Lando Calrissian n'est apparu que parce que les afro-américains se plaignaient qu'aucun des leurs n'ait joué dans Nouvel espoir. Mais il s'est avéré qu'il s'agissait d'un personnage bien écrit, très bien interprété et bien filmé, ce qui fait que c'est passé sans problème. Les sjw commettent une erreur classique chez les idéologues: "notre cause est juste, donc nous vaincrons". Sauf que les leçons de morale et les commissaires politiques ne remplacent pas le talent. Dans le dernier épisode de la S2 du Mandalorien, c'est moins l'intervention de Luc en deus ex machina qui m'a plu, que la manière dont le réalisateur donne des indices successifs (X-wing -> silhouette semblable à quelqu'un qu'on a vu dans Le retour du j. -> jedi -> sabre laser vert -> main gantée ...) Suffisamment discret pour ne pas troubler le néophyte, mais suffisamment aguicheur pour exciter tout fanboy qui se respecte. Ça s'appelle raconter une histoire, et tout le monde ne sait pas faire. Dans ce genre de franchise, il faut désormais un bon dosage entre fan service et intrigues nouvelles. Je crois que le meilleur exemple récent, c'est Cobra Kai. On sent que les créateurs adorent Karate Kid, mais ils connaissent aussi leur métier.
  4. C'est marrant, ça me rappelle quelque chose ... De toute façon, comme @Tancrède l'a mentionné dans un autre fil , les consommateurs ne disposent pas d'un budget illimité et devient de plus en plus versatile. Si KK persiste dans ses parti-pris idéologiques pour sa prochaine série, au bout de deux épisodes les abonnements vont se retrouver en chute libre. Et ça Disney ne peut PAS se le permettre. Ils ne survivent en bourse que parce que Disney+ s'avère le seul concurrent sérieux de Netflix et que la VOD est à la mode chez les investisseurs. S'ils se mettent à perdre des parts de marché alors que le grand N rouge vient de passer les 200 millions d'abonnés ( https://www.wsj.com/articles/netflix-tops-200-million-subscribers-for-the-first-time-11611090902 ), le marché ne va pas apprécier. Maintenant vu le niveau des idéologues wokistes, je ne les vois pas accepter la réalité. (un peu comme Trump ). S'ils se retrouvent totalement mis sur la touche, ils vont faire comme dans Zadig de Voltaire: Nihil novi sub sole
  5. Même si elles vont sans doute souffrir un peu, Oxford et Cambridge s'en sortiront toujours, elles en ont vu d'autres. Entre le prestige du nom, la diffusion de la langue anglaise et la forte proportion d'étudiants hors UE (surtout américains et chinois), elles parviendront à trouver un nouvel équilibre. Pour moi, le problème, se posera pour les autres établissements. Le monde universitaire britannique ne se résume pas à Oxbridge, contrairement à ce que semblent croire les ministres anglais. En même temps, beaucoup n'ont jamais fréquenté que ce milieu Je m'inquiète bien plus pour toutes ces facs de taille moyenne qui accueillaient des étudiants via Erasmus, ce qui leur permettait d'obtenir des subsides non négligeables. Elles vont voir leur équilibre financier menacé, or leurs laboratoires constituaient un des fondements de la recherche britannique. Bien sûr si l'état lance le programme Turing en y mettant tout son poids, la situation pourrait se redresser d'ici quelques années. Boris Johnson a jusqu'ici parfaitement fait la preuve de sa constance et de sa cohérence . Sinon : & Et bien on va pouvoir avoir tout de suite un décision de politiques britanniques qui peuvent faire la différence, puisque des pécheurs britanniques veulent une action du premier ministre: Autant globalement, je plains les écossais qui ont majoritairement voté contre le Brexit, autant les pécheurs ne me tireront pas une larme. Les problèmes de délais pour cause de formalités administratives étaient connus. On en parlé un peu partout, y compris sur ce forum. Il a été annoncé que ça risquait de rendre impossible la livraison des produits les plus frais. Ça a été écrit, dit, redit, encore et encore, mais les pécheurs ne s'en sont rendus compte qu'à la mi-janvier. Ils n'ont rien voulu entendre, ils ont voté pour le Brexit, ils ont cru au père Noël, qu'ils en assument les conséquences. Maintenant, outre un fond de soutien, le gouvernement pourrait fournir une aide administrative. Ce n'est pas le métier d'un marin de remplir des formulaires, il pourrait déléguer ça à quelqu'un de spécialisé. @pascal m’arrêtera si je dis une bêtise, mais en douane, il existe des entreprises qui jouent ce rôle d'intermédiaires spécialisés et qui s'appellent des transitaires agréés. Ce qui est lamentable c'est que les ministres n'aient pas vu le coup venir. Ils disposent de fonctionnaires compétents et fins connaisseurs des arcanes européennes. Si les indépendantistes écossais sont malins, ils en feront un enjeu des élections qui doivent se tenir cette année. Quelque chose comme "Votez pour nous, nous trouverons des transitaires pour s'occuper de la paperasse. C'est un scandale que le gouvernement anglo-londonien ne l'ai pas fait. Ça montre bien son mépris et sa mentalité colonialiste!"
  6. En fait, même s'il n'y a pas de sauterelles, on commence quand même à voir quelques effets sur la City : Une baisse d'activité de 6 milliards de Livres sterling en une seule journée, ce n'est quand même pas négligeable . Pour répondre par avance à ceux qui vont qualifier la finance de domaine déconnecté de la réalité, je voudrais juste rappeler que c'est un gros secteur d'activité pour le UK. De mémoire, ça compte pour ~7% du PIB. Donc le Brexit a eu un impact immédiat sur une activité qui représente une part non négligeable de la richesse de l'Angleterre. D'autre part, comme le mentionnait @cracou , si la Grande-Bretagne a profité de sa souveraineté retrouvée pour virer la Norvège, le Groënland et les îles Feroé de ses zones de pêche, ces pays lui en rendu la pareille. Ce qui, à en croire certains journaux, constitue une calamité bien pire que les rivières de sang et les nuages de sauterelles: Sans oublier que le RU voulait récupérer 35% de ses quotas de pêche dans les 5 ans à venir, alors que l'UE proposait 25%. Je m'attendais à un compromis à 30%, mais c'est la position de l'UE qui l'a emporté, ce qui en dit long sur le rapport de force ... Enfin, pour mémoire, les affaires étrangères britanniques redoutent par dessus tout de devoir affronter l'ensemble des pays européens à la fois. Ce n'est pas nouveau, ça date au moins de Napoléon. C'est pour ça qu'ils ont toujours adopté la politique "diviser pour régner". Ils ne se sont alliés à la France qu'après 1870, quand l'Allemagne leur a semblé constituer une menace plus importante que l'Hexagone. Même quand ils ont rejoint l'Europe, ils ont continué à constituer des alliances de revers, face au couple franco-allemand. Tout ça, c'est fini, maintenant ils font face au bloc de l'UE qui comporte même l'Irlande. Et à mon avis, pour le Foreign Office, c'est bien pire que toutes les plaies d'Egypte .
  7. Gibraltar, sauvée in extremis du « no deal » Donc après l'Irlande du Nord, dont les étudiants pourront continuer à bénéficier de Erasmus, on a Gibraltar qui va intégrer Schengen. Ce qui nous donne déjà en ce début d'année 2021, deux territoires britanniques avec des statuts d'exceptions par apport au reste du RU, et pas les mêmes dérogations, pour ne rien arranger. Si Dublin et Madrid deviennent taquins, ils pourraient demander les avantages accordés à l'autre. A quand des places dans les universités espagnoles pour les jeunes étudiants de Gibraltar? Et si un jour la République d'Irlande rejoignait Schengen (une de mes mes marottes ), le Sinn Fein pourra commencer à militer pour que l'Irlande du Nord fasse pareil. Sans oublier que, pendant ce temps là, les écossais pourront se plaindre de l'injustice des anglais qui ne leur ont accordé aucun de ces avantages ...
  8. Petite précision que je ne crois pas encore avoir lue. Parmi les nouvelles séries SW, on sait désormais lesquelles se trouveront pris en charge par Favreau et Filoni, les papas du Mandalorien. Il s'agit de Rangers of the New Republic, Ahsoka, et The Book of Boba Fett. Comme pour Marvel, tout ça va culminer un joli crossover. (on sent que J. Favreau a travaillé avec Kevin Feige) Si moi, j'ai trouvé cette info en cherchant 5 mn, j'imagine que les fans hardcore sont déjà au courant. A mon avis les titres que je viens de citer pouront compter sur une certaine indulgence, quelle que soit leur qualité. Par contre, les autres productions risquent d'être attendues au tournant ... Finalement, les actuelles intrigues de cour chez Lucasfilm mériteraient à elles seules leur propre série pour une belle "mise en abyme."
  9. La Pologne et la Hongrie viennent d'accepter un plan de relance qui conditionne les aides au "respect de l'état de droit." Quoi qu'on puisse mettre derrière ce concept, il implique une induscutable conditionnalité au versement de certains fonds à venir ... Pour ne pas faire trop HS: La city commence à se réveiller: Bref, les financiers se réveillent cette semaine pour lundi prochain. Et après on va vanter la "sagesse intrinsèque" et la "main invisible du marché." La vraie question consistera plutôt à savoir quelle place boursière récupérera le plus de transactions? Je pense que ça va se jouer entre Francfort et Paris. Les deux vont abriter les bureaux de filiales bancaires: la première abrite le siège de la BCE et bénéficie de la puissance de l'économie allemande, la seconde accueille l'autorité de régulation européenne boursières et son homologue pour les banques. mon avis, la capitale française attirera plus les gens que la métropole allemande (nettement plus facile de trouver comment occuper la femme d'un cadre japonais un mardi soir près de l'Opéra Garnier que dans la Hesse ) Reste à savoir quels seront les bénéfices pour la France en général et la ville lumière en particulier ...
  10. La Commission européenne a dévoilé jeudi les grandes lignes du partenariat économique et commercial conclu avec le Royaume-Uni, qui fixe un cadre aux futures relations entre les deux partenaires à partir du 1er janvier. Un point à noter : Et je rappelle que pour les produits de la pêche, la fraîcheur compte énormément Boulogne est le premier centre de transformation des produits (frais) de la pêche de la mer du Nord (80% des volumes?) Donc si les pêcheurs britanniques deviennent casse pieds, un peu de zèle dans les contrôles peut permettre un rapide retour à la réalité. (En 2021, les postes de préfet et de directeur des douanes de Calais vont s'avérer sacrément sensibles et politiques ) Bien sûr la GB peut développer sa propre industrie de transformation et/ou se doter de bateaux avec congélateurs pour exporter en Asie, mais ça nécessitera des investissements conséquents et sur la durée. Ils viennent d'obtenir 5 ans, on verra bien comment ils en tireront profit. (Personnellement, j'ai un doute sur leur vision stratégique )
  11. Le nombre de cas flambe et le nombre de décès a entamé une croissance très rapide ( https://www.worldometers.info/coronavirus/country/south-korea/ ). Le genre qui annonce un doublement toutes les trois semaines. La même situation se profile pour le Japon : https://www.worldometers.info/coronavirus/country/japan/ Ces deux pays s'avèrent analogues à l'Allemagne ( https://www.worldometers.info/coronavirus/country/germany/) : après une bonne gestion de la première vague, qui en a peut-être amené certains à se reposer sur leurs lauriers, le virus finit par trouver un moyen de passer. Et - bizarrement- la supposée supériorité du modèle de tel ou tel pays commence alors à montrer rapidement ses limites. Pour rappel l'Allemagne frôle aujourd'hui les 30 000 morts, contre 15 000 il y a un mois. Et ça ne m'étonnerait pas qu'au premier trimestre 2021, ils passent allègrement la barre des 40 000 ...
  12. Accepter de vivre avec le virus, ça a des implications, ne serait-ce qu'au niveau de l'équipement médical. Tests, lits en réanimation, procédures d'urgence, tout ça il faut prévoir large, bref, surdimensionner avec les conséquences financières qui s'ensuivent. Et même dans ce cas, ça ne se décrète pas sur un coin de table, il faut du temps. Je reste donc sceptique sur la préparation de l'Autriche, même si j'espère me tromper. Quand au cycle confinement / déconfinement, je ne vois pas vraiment d'alternative. Au mieux, on peut ajuster les choses, pour que ne pas trop nuire à l'économie. Comme la France qui a réussi, jusqu'ici avec des dégâts limités, à laisser les commerces ouverts pour les fêtes. (j'étais hier dans une FNAC, et il y avait des acheteurs. Et tous masqués ... à commencer par moi )
  13. L'Autriche doit de nouveau entrer en confinement, pour la troisième fois depuis le début de la crise sanitaire. Mais ses 400 stations de ski vont pouvoir ouvrir : C'est très bien si une station " dispose de ses propres centres de tests, d'un laboratoire et surveille les eaux usées", mais je que j'aimerais savoir c'est ce qu'ils ont prévu si on détecte un gros foyer de contamination, ce qui me semble quasi inéluctable. Ils vont faire quoi, si on se retrouve à nouveau avec des milliers de personnes infectées au milieu des cimes? Ils ont prévu l'équipement pour pouvoir monter un hôpital de campagne? Ont-ils préparé une procédure pour envoyer un afflux inopiné de malades dans les différents établissements de la région? Est-ce que leurs centres de test sont seulement équipés pour pouvoir tester rapidement toute la population d'une station? Je vais être honnête: il se peut que ce soit prévu, mais que l'article n'en parle pas. En tout cas, ça sera intéressant pour l'industrie du ski français de suivre l'expérience autrichienne, histoire de profiter du retour d'expérience. Le cas échéant, ça peut même servir de test grandeur nature pour décider ce qu'il conviendrait de faire pour les vacances de février. Bientôt des hôpitaux de campagne sur les parkings de Courchevel ...??
  14. Ce qui me marque le plus, c'est le sentiment de totale impréparation dégagé par le gouvernement britannique. Il y avait déjà les WC qui ont tardé à arriver sur les parkings, alors qu'un décideur dans le BTP sait dégoter des toilettes de chantier en 12 à 24h. Mais si en plus ils ont décelé la souche sur-contagieuse depuis septembre, je ne comprend pas qu'ils n'aient rien prévu pour les tests des passagers et des chauffeurs routiers : Bref impréparation, trafic au ralenti et chauffeurs routiers réticents à aller outre-Manche. Les flux de marchandises vont sans doute rester ralenti, au moins jusqu'au 31 décembre ...
  15. Bon, ça y est, la saison 2 du Mandalorien est finie. Je vais faire quelques remarques sur un ou deux point du dernier épisode de la saison. J'essayerai de cacher les spoilers, mais si vous ne voulez pas courir de risques, ne me lisez pas: Avec ce coup-là, je crois que c'est bon les fans sont de retour, et ils mangent dans la main de John Favreau et Dave Filoni. Et comme il paraît que certains parlent déjà avec un brin de dédain de fanservice ... Note pour KK: ça s'appelle tout simplement savoir raconter une histoire. Et le résultat, c'est que que bon nombre de fans ont préféré dix minutes d'un épisode de la S2 de la série, à l'intégralité de la dernière trilogie sortie au ciné. (je vous laisse deviner ma position ) La seule ombre au tableau, c'est que ça met la barre très haut pour les prochaines saisons et pour les autres séries SW. @Tancrède parlait d'une guerre civile chez Lucasfilm, et je pense qu'elle va devenir féroce, surtout si un des camps manque cruellement de talent d'arguments. Étant moi-même un fanboy, quoique j'espère pas trop hystérique , je vais aussi me permettre mon petit délire personnel:
  16. Les écossais vont y voir la preuve qu'ils se sont mieux préparés que le gouvernement anglais britannique. Concernant les accusations envers Macron, je ne le pense pas stupide, il savait bien qu'en bloquant les camions avec leurs chauffeurs il allait déclencher une sacrée pagaille du côté de Douvres. Autant ça m'étonnerait qu'il se soit agi de son objectif principal, autant il a dû garder cette conséquence dans un coin de son esprit. Une bonne occasion pour les anglais de découvrir ce qui les attend en cas de no deal: Par contre, si on se dirige vers une solution : Il semble que Londres peine encore à comprendre le rapport de forces : Je l'ai déjà dit, mais je vais le redire: tout ça va se terminer le 31 décembre après 23h, et sans doute même après 23h45.
  17. Bien que causé par le coronavirus, je vois mal le nouvel isolement de la GB cesser avant le 31 décembre, ce qui place nos voisins dans une forme de répétition générale de ce qui les attend pour 2021. Tant mieux pour les collègues de @pascal ça leur laisse un répit pour gérer l'incertitude des négociations (je m'attend à ce que les douaniers apprennent le 1er janvier vers 1 heure du matin comment ils devront gérer le flux de marchandises avec l'Angleterre, pour la journée qui commencera) Par contre, je me demande comment font les pêcheurs britanniques? Normalement, ils ne doivent plus pouvoir débarquer eux-même leur poisson à Boulogne. Or, s'ils doivent le faire passer par conteneur, cela prend plus de temps, ce qui fait perdre à la marchandise de sa fraîcheur, et donc de sa valeur. Pour les marins anglais aussi, il s'agit d'une répétition générale, voire d'un avant-gout ...
  18. Je me demander si ce genre de problème est spécifique à la France, ou bien si on le rencontre dans les administrations d'autres pays. Un petit coup de benchmarking européen pourrait s'avérer intéressant. Pour ne pas faire trop dans le HS, une action de Trump que, pour une fois, je ne critiquerais pas: Trump promulgue la loi contre les firmes chinoises cotées aux Etats-Unis On a donc le "Holding Foreign Companies Accountable Act" ( https://en.wikipedia.org/wiki/Holding_Foreign_Companies_Accountable_Act ) qui interdit à toutes les sociétés étrangères d'être cotées sur les marchés américains si elles ne respectent pas les règles du US Public Accounting Oversight Board, sur les audits. En soi, l'idée ne me choque pas, je trouve que c'est un usage astucieux, voire judicieux du soft power des USA. Par contre je ne croyais pas que c'était possible jusqu'ici de se faire coter sur les marchés américains, sans d'abord respecter leurs normes comptables ! Est-ce que ça ne va pas impacter aussi des sociétés comme la saoudienne Aramco? D'autre part, je serais curieux de savoir si les normes américaines ont fait des progrès depuis la crise de 2008, quand on a découvert que des entreprises immobilières et des banques avaient prêté à tort et à travers, sans trop se soucier des garanties présentées par les emprunteurs, puis avaient fourgué leurs créances via des produits financiers particulièrement "créatifs."
  19. J'ai l'impression que - au moins dans la finance anglo-saxonne - on tend de plus en plus souvent à confondre comptables et investisseurs. Résultat les décideurs considèrent tout investissement avant tout comme une dépense et non comme une forme de placement susceptible de rapporter à terme plus qu'il n'a coûté. Ce n'est pas spécifique à la sécurité informatique, il suffit de voir la logique qui a présidé à la genèse du 737 MAX chez Boeing ... Je ne dis pas qu'il faut pour autant dépenser tous azimuts, voire à tort et à travers, comme l'a fait par exemple Areva, mais il me semble que le balancier ferait bien de repartir un peu dans le sens de la vision stratégique de moyen terme. Airbus ou Amazon démontrent que c'est possible.
  20. En même temps, le PIB du Qatar, c'est grosso modo, 150-175 milliards de dollars, alors que celui de la Turquie tourne autour de 850-900 milliards. Même si Doha doit disposer de réserves financières non négligeables, elles ne sont sûrement pas infinies, surtout avec la crise actuelle. Cette aide constitue un ballon d'oxygène pour Ankara, une opportunité pour les investisseurs qataris d'effectuer des investissements fructueux et de gagner en influence, mais ça ne pourra pas durer éternellement. Il reste à voir si Erdogan saura profiter du répit afin de trouver une porte de sortie honorable pour la plupart des protagonistes. Honnêtement, j'ai un doute , mais je ne demande pas mieux que d'être surpris .
  21. Quelques ruines, voire quelques amputations: Irlande du Nord, Ecosse, Gibraltar ... Sur ce dernier point, les espagnols l'ont joué finement en proposant non pas le rattachement mais la co-souveraineté, comme pour Andorre. Si Dublin était malin, il proposerait quelque chose d'analogue à Belfast. Genre l'adhésion à une "confédération celtique du Nord", avec ce qu'il faut de flou pour troubler les unionistes (pro GB) et faire basculer le vote des hésitants en cas de referendum. (obtenir l'adhésion est le plus compliqué. Une fois que c'est fait, on peut toujours changer le nom de la confédération ...)
  22. Je vais reprendre une de mes marottes, déjà développée sur d'autres Topics de ce forum, mais si le E2 devient de facto un "super capteur déporté", est-ce que, d'ici quelques années, il y aura toujours intérêt à ce qu'il embarque des opérateurs? Si on les installe à bord du PA, on a moins de problème de bruit, des WC à proximité, et on peut opérer un roulement des personnels, histoire de ne pas les épuiser trop vite.
  23. La politique est aussi une forme de spectacle. Il faut que nos gouvernements, tout comme BoJo, puissent dire "je n'ai pas obtenu tout ce que je vous avais promis, mais je me suis battu jusqu'au bout!" Accessoirement, si les parlements doivent voter en sachant qu'un refus entraînera un hard Brexit, ça devrait leur mettre de la pression et éviter des mauvaises surprises (souvenons-nous que les députés britanniques ont fait quelques coups pendables à Theresa May)
  24. Quelques nouvelles de nos voisins: La Suisse se refuse au confinement, malgré une deuxième vague très virulente Les officiels suisses estiment que c'est plus facile de gérer une pandémie si l’on est entouré d’eau. Je ne suis pas sûr qu'on partage son point de vue en Grande-Bretagne ... Sinon, la stratégie suédoise se trouve également remise en cause : J'espère que chacun prendra ses responsabilités. Aussi bien le chef épidémiologiste qui s'en est tenu à une certaine doctrine, que le gouvernement qui a suivi son avis. Tout le monde peut faire des erreurs -et en France, ça n'a pas manqué- le tout c'est de s'en rendre compte et d'en tirer la leçon. De manière générale, il semble que, si les différentes approches étatiques de l'épidémie permettent de mieux affronter certaines batailles, au final la guerre se déroule grosso modo de la même manière, du moment qu'on admet la gravité des circonstances. Si on les nie, on se retrouve dans la situation de Trump, Bolsonaro ou BoJo. Dans le cas contraire, on peut gagner un peu de temps, sans doute même passer la première vague, mais au final la question du confinement finit inéluctablement par se poser. Qui se souvient encore que, avant la Suède, les Pays-Bas aimaient à vanter leur "approche citoyenne et responsable" ? Au début de l'année, on a aussi loué la stratégie allemande... Je crains qu'il ne faille attendre la fin de l'épidémie et la parution d'études prenant un peu de recul pour connaître les facteurs qui auront véritablement joué: densité de population, taux d'obésité, proportion de personnes âgées...?
  25. Et si, en l'occurrence, l'objectif était de se servir des nacelles utilisées par les F-18 pour se ravitailler en vol entre eux, et donc déjà présentes sur le porte-avion? Sur un bateau en mer on ne dispose pas toujours de beaucoup de place , même quand on sert dans l'US Navy. Si le MQ-25 peut recourir au matériel déjà embarqué et que les mécanos connaissent, c'est toujours ça de gagné. Tous les ravitaillements n'ont pas vocation à s'effectuer en territoire ennemi. Par exemple, je crois me souvenir que les Rafales du CDG partent parfois avec un chargement d'armes complet et les réservoirs à moitié vides pour des raisons de masse maximale au décollage. Seulement, dès qu'ils sont en l'air, ils font le plein complet. Si tôt, que les pilotes doivent encore pouvoir regarder le porte-avion, pendant l'opération. Même avec leurs moyens, les américains se voient peut-être soumis au même genre de contraintes? De manière plus général, cela ne me semblerait pas idiot que le MQ-25 puisse faire fonctionnern'importe laquelle des nacelles (reconnaissance IR, Radar ...) qu'emportent les F-18 de l'US Navy, et ce pour les raisons de commodité déjà évoquées ci-dessus. Cela permettrait un gain de modularité à peu de frais. Le drone n'opérerait en configuration lisse que pour les missions requérant de la furtivité comme le F35. Il existe tout de même une nacelle spécifique qu'il serait intéressant de développer pour le MQ-25: un équipement radar dédié, capable de faire au moins une partie du travail du Hawkheye. Un des avantages d'un drone réside dans sa capacité à rester en l'air beaucoup plus longtemps qu'un avion piloté. Restant à bord du PA, les opérateurs pourraient se relayer sans difficulté. Il n'y a que la taille du radôme, nettement plus petite, qui poserait vraiment problème, mais même cette difficulté n'est pas insurmontable. On imaginait pour le Rafale, une possibilité où deux appareils se coordonneraient pour que chacun puisse interpréter tant ses émissions radar que celles émises par l'autre. Pourquoi ne pas appliquer cette technique avec deux drones volant de concert et adéquatement équipés?