Desty-N

Members
  • Content Count

    865
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Desty-N

  1. Dans ce cas, ils risquent de finir par regretter les manières des USA...
  2. Ses motivations? Couvrir quelqu'un. Elle, par exemple si elle a déjà envoyé la note erronée, des copains de promo en poste à Nice qui n'auraient pas assuré, l'institution policière qui ne peut avoir failli, etc … La liste est longue. Il suffit d'une personne qui décide que le monde doit de plier à sa vision des choses et/ou que les vieux réflexes jacobins reprennent le dessus (Paris ordonne, la province exécute)
  3. Un point intéressant : Cela s'avère plutôt compatible avec certaines explications avancées sur ce forum (je me cite mais d'autres l'ont également envisagé): Ne jamais attribuer à la malveillance, ce que l'incompétence suffit à expliquer. En parlant de ça, je pense que la commissaire de l’état-major de la direction centrale de la sécurité publique doit préparer ses cartons, si on ne l'a pas encore mutée d'office. Se faire surprendre à "arranger" un rapport officiel, ça doit pouvoir, à la rigueur, passer dans des conditions normales, mais si ça met dans l'embarras le ministre, je pense que le règlement intérieur s'appliquera sans aucune indulgence ...
  4. Mouais. J'ai bien envie de résumer la conférence de presse par "circulez, y a (presque) rien à voir". Je me demande comment les allemands vont prendre la chose. Pour rappel, élections législatives régionales en Mecklembourg-Poméranie-Occidentale le 4 septembre 2016, et à Berlin le 18 septembre 2016. Beaucoup doivent prier à la CDU pour que l'EI n'agisse pas à nouveau fin août. Quand à la CSU bavaroise... on les entend surtout parler. J'espère qu'un jour, on saura si en interne ils ont essayé d'influencer la chancellerie.
  5. Desty-N

    Le F-35

    Alors les anglais pourront toujours nous racheter le CDG quand on le remplacera. Vus les retards du JSF, ça pourrait même coïncider avec le début de l'utilité opérationnelle du F-35C
  6. Desty-N

    Le F-35

    Rooo comment c'est méchant … pour le Charles !!! Plus sérieusement et pour ne pas virer trop HS, notre porte-avion pourrait-il accueillir et faire décoller les futurs F-35C de l'US Navy?
  7. Ça y est on a un nom: On peut voir le verre à moitié vide: on désigne déjà un interlocuteur, certains peuvent en déduire qu' on s’apprête à négocier avant l'activation de l'article 50. Mais on peut aussi estimer que son passé de commissaire européen n'a pas laissé que des bons souvenirs à Londres : Je pencherais plutôt pour la seconde option, mais chacun peut voir midi à sa porte Les deux premiers points me semblent contradictoires: soit c'est Business as usual, soit le gouvernement prend acte d'une situation difficile et agit en conséquence. Pour le troisième point, bon courage à celui qui engagera ce type de réformes. Les universités et autres grandes écoles disposent d'une certaine inertie et leurs anciens élèves ne manifestent pas toujours un grand enthousiasme face au changement (je me souviens d'un paleux sur ce forum, plutôt mitigé vis-à-vis de Sciences Po depuis la réforme LMD ... ) Faire évoluer les facultés -britanniques ou autres- me semble presque aussi compliqué que de réformer la république romaine du 1er siècle avant notre ère. Marius, Sulla/ Scylla et même César s'y sont cassés les dents. Qui sera l'Octave-Auguste de l'enseignement supérieur britannique??
  8. La série noire continue: Comme évoqué ailleurs, on a l'impression que tous les tarés se donnent le mot. Pire qu'une nuit de pleine lune aux urgences psychiatriques.
  9. Conséquences du Brexit pour les universités britanniques: Je me demande si un phénomène analogue ne se trouve pas à l’œuvre pour l'économie, quoique plus lentement? Certains investisseurs hésitent un peu, ce qui se traduit par un ralentissement de la croissance, ce qui les conforte dans leurs hésitations. Les entreprises britanniques, à commencer par la City, veulent croire que rien ne va changer, mais si brusquement elle décident qu'elles avaient tort, elles pourraient s'affoler. Le gouvernement anglais dispose des moyens de renverser la vapeur... sauf qu'à en croire le Guardian, ils estiment que rien ne presse! En même temps ce même Guardian, expliquait dans un article précédent que la GB était en train d'arracher à l'UE un statut sur mesure . Donc à prendre avec précaution
  10. Cette fois, c'est officiel: Il aurait laissé une vidéo explicite dans son portable. Dans ce cas, on pourrait même considérer qu'on dispose de plus de preuves que pour Nice.
  11. Ce n´est qu'une hypothèse, mais ne pourrait-on pas imaginer une faute de la part de la commissaire à qui la policière municipale a eu affaire? Par exemple: désireuse de laisser dans l'ombre les failles du dispositif national (parce qu'elle veut se couvrir elle ou son équipe?), la commissaire entreprend d'obtenir un rapport allant dans le sens qui l'arrange. Devant les résistances rencontrées, la cadre de la police nationale s'énerve: "vous ne savez pas qui je suis, je travaille pour le ministère de l'intérieur, je connais du monde , etc …" (Cela a du arriver à pas mal d'entre nous de tomber sur des cheffaillons se targuant d'une autorité et d'une influence disproportionnée voire franchement imaginaire) La policière municipale déjà hostile par principe au gouvernement, prend mal la chose, et tout dégénère. Je ne sais pas si ça s'est vraiment passé ainsi, mais ça ma semble possible. "Ne jamais attribuer à la malveillance, ce que l'incompétence suffit à expliquer"
  12. Je pensais aux eurosceptiques français. (allemands, italiens, espagnols...)
  13. Cazeneuve pourra se la jouer Reagan dans l'IranGate: "Comment!? Mes plus proches collaborateurs magouillent!!?? Je li'gnorais! On a trahi ma confiance! Je ne peux le croire" Etc, etc, etc ...
  14. Si on en croit les journaux anglais, on en fait bien aux britanniques Mais je te rejoins sur le fait que l' Élysée aurait intérêt à se montrer ferme avec la GB, qui doit en plus faire face à une détérioration,de son économie. Les politiques londoniens peuvent essayer de finasser, mais si le PIB commence à se contracter, ils auront du mal à en faire abstraction. S'ils se trouvent pressés par le temps, cela les priverait de marges de manœuvres, et par conséquence affaiblirait la position des eurosceptiques (même s'il faut s"attendre à ce que ces derniers expliquent qu'eux aux manettes sauraient mieux négocier)
  15. Quelqu’un l'avait vu venir? Un scalp offert à Sanders et à ses partisans pour les calmer?
  16. Qu'entends-tu par jouer dur? Vis-à-vis de l'UE, de la GB, ou de ses électeurs ?? (on fera pas durer le HS trop longtemps, histoire d'échapper aux foudres des modos)
  17. Deux-trois éléments surprenants dans l'article: Donc il s'agit d'une hypothèse de travail, destiné à ne pas affaiblir le projet européen ainsi que l'économie, car il faut faire attention à ne pas accorder trop de faveurs à la GB, sinon cela donnerait des idées à d'autres eurosceptiques. Sauf que le statut décrit semble tout de même très avantageux pour Londres. Tout cela semble tout de même un peu contradictoire, et on ne peut pas exclure que le journaliste aie, par moment, un peu pris ses désirs pour des réalités (wishfull thinking quand tu nous tiens ) Accessoirement, si notre président accepte une telle négociation, non seulement il risque de ne pas aller au second tour des élections de 2017, mais on peut même se demander s'il a une chance aux primaires. Maintenant, le suicide politique, ça peut exister
  18. Comme la nature n'aime pas le vide, on verra arriver d'autres partis d'opposition. À commencer par les libéraux-démocrates europhiles et les eurosceptiques du UKIP. Et je ne suis pas sûr que les conservateurs gardent longtemps leur unité si le BREXIT se révèle source de problèmes… En parlant du Brexit: Étant donné que les mêmes milieux d'affaire s'avéraient persuadés que le Brexit ne passerait pas, ils feraient peut-être bien de parler avec un peu plus de précautions
  19. Les libertariens semblent très cool dans le domaine social en général et en matière de mœurs en particulier (ils bouchent le bouchon assez loin, mais je leur reconnais une certaine cohérence: liberté dans tous les domaines) Les frères Koch ne risquent-ils pas d'hésiter à soutenir un candidat ouvertement favorable à l'avortement, aux mariages en tous genres, à la libéralisation des substances illicites …??
  20. Je ne veux réagir que sur le point souligné en gras. À lui seul, ce thème va s'avérer compliqué à gérer. Voici quelques mois encore, une certaine Angela M faisait la leçon aux membres de l'UE sur le sujet et leur reprochait leur manque de compassion. Il y a du pain sur la planche avant de trouver un terrain d'entente…
  21. Après ce HS (passionnant, donc j'assume la responsabilité ), revenons à nos moutons (je ne parle pas des électeurs américains ): Il semble qu'à partir de 15% d'intentions de vote, un candidat gagne le droit de participer aux débats télévisés. Un affrontement à trois Clinton-Trump-Johnson pourrait s'avérer rigolo. Le précédent remonte à 1992 avec (déjà) Clinton-Bush-Perrot.
  22. On verra bien quand et comment les britanniques activeront l'article 50. Mais dans l'état actuel des choses il ne faudra pas que notre président s'avère surpris s'il ne se trouve pas au second tour en 2017. Son attitude actuelle, comme celle de la chancelière allemande donne raison aux eurosceptiques : L'Angleterre pourrait-elle faire rendre gorge?? EDIT : histoire de modérer mes propos Mais en l'occurrence, Paris et Berlin n'y sont pour rien!
  23. Sauf erreur de ma part, Sylla pratiquait plutôt la proscription. Ce dont Cesar n'a pas à se plaindre vu qu'il en a bénéficié. Et pourtant il était proche de Marius (neveu par alliance?) Pour en revenir aux USA, oui je rapprocherais plutôt Trump de Crassus. Mais ce qui manque, c'est un nouvel Octave-Auguste! Celui qui s'en rapprocherait le plus dans l'histoire récente, ce doit être F-D Roosevelt, pour sa capacité à jouer avec les règles démocratiques, afin de concentrer un maximum de pouvoir de façon durable (J-E Hoover s'avère également remarquable à ce jeu là, mais il n'a jamais occupé de fonction élective)
  24. Je vais rester encore un peu en HS (désolé les modos ) mais dans le contexte que tu décris, comment places-tu Sylla? Il me semble qu'il s'agit d'un acteur non négligeable. D'une part parce qu'en tant que chef militaire, je ne crois pas qu'il aie jamais perdu une bataille, ce qui peut toujours nous intéresser vu le thème général du forum. Mais surtout parce qu'il me semble que sa démarche fera au moins un émule : convaincre ses troupes de marcher sur Rome, puis après une guerre civile, se faire nommer dictateur à vie… On peut se dire que Cesar disposait d'une bonne source d'inspiration!
  25. Tancrede évoquait l'intervention controversée de T. Cruz : Il faut reconnaître une certaine "cohérence" à T. Cruz. Déjà au congés, il préférait bloquer les finances de l'état fédéral plutôt que d'accepter un compromis. Qui n'est pas avec lui est contre lui.Ça pourrait presque passer, si ses dents ne rayaient pas le plancher, en vue de 2020. C'est drôle, les élus qui veulent "faire de la politique autrement" ne datent pas d'hier (les Gracques sous la république romaine?) mais au final la plupart veulent juste le pouvoir…