Desty-N

Members
  • Content Count

    955
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Desty-N

  1. Je vais reprendre une de mes marottes, déjà développée sur d'autres Topics de ce forum, mais si le E2 devient de facto un "super capteur déporté", est-ce que, d'ici quelques années, il y aura toujours intérêt à ce qu'il embarque des opérateurs? Si on les installe à bord du PA, on a moins de problème de bruit, des WC à proximité, et on peut opérer un roulement des personnels, histoire de ne pas les épuiser trop vite.
  2. La politique est aussi une forme de spectacle. Il faut que nos gouvernements, tout comme BoJo, puissent dire "je n'ai pas obtenu tout ce que je vous avais promis, mais je me suis battu jusqu'au bout!" Accessoirement, si les parlements doivent voter en sachant qu'un refus entraînera un hard Brexit, ça devrait leur mettre de la pression et éviter des mauvaises surprises (souvenons-nous que les députés britanniques ont fait quelques coups pendables à Theresa May)
  3. Quelques nouvelles de nos voisins: La Suisse se refuse au confinement, malgré une deuxième vague très virulente Les officiels suisses estiment que c'est plus facile de gérer une pandémie si l’on est entouré d’eau. Je ne suis pas sûr qu'on partage son point de vue en Grande-Bretagne ... Sinon, la stratégie suédoise se trouve également remise en cause : J'espère que chacun prendra ses responsabilités. Aussi bien le chef épidémiologiste qui s'en est tenu à une certaine doctrine, que le gouvernement qui a suivi son avis. Tout le monde peut faire des erreurs -et en France, ça n'a pas manqué- le tout c'est de s'en rendre compte et d'en tirer la leçon. De manière générale, il semble que, si les différentes approches étatiques de l'épidémie permettent de mieux affronter certaines batailles, au final la guerre se déroule grosso modo de la même manière, du moment qu'on admet la gravité des circonstances. Si on les nie, on se retrouve dans la situation de Trump, Bolsonaro ou BoJo. Dans le cas contraire, on peut gagner un peu de temps, sans doute même passer la première vague, mais au final la question du confinement finit inéluctablement par se poser. Qui se souvient encore que, avant la Suède, les Pays-Bas aimaient à vanter leur "approche citoyenne et responsable" ? Au début de l'année, on a aussi loué la stratégie allemande... Je crains qu'il ne faille attendre la fin de l'épidémie et la parution d'études prenant un peu de recul pour connaître les facteurs qui auront véritablement joué: densité de population, taux d'obésité, proportion de personnes âgées...?
  4. Et si, en l'occurrence, l'objectif était de se servir des nacelles utilisées par les F-18 pour se ravitailler en vol entre eux, et donc déjà présentes sur le porte-avion? Sur un bateau en mer on ne dispose pas toujours de beaucoup de place , même quand on sert dans l'US Navy. Si le MQ-25 peut recourir au matériel déjà embarqué et que les mécanos connaissent, c'est toujours ça de gagné. Tous les ravitaillements n'ont pas vocation à s'effectuer en territoire ennemi. Par exemple, je crois me souvenir que les Rafales du CDG partent parfois avec un chargement d'armes complet et les réservoirs à moitié vides pour des raisons de masse maximale au décollage. Seulement, dès qu'ils sont en l'air, ils font le plein complet. Si tôt, que les pilotes doivent encore pouvoir regarder le porte-avion, pendant l'opération. Même avec leurs moyens, les américains se voient peut-être soumis au même genre de contraintes? De manière plus général, cela ne me semblerait pas idiot que le MQ-25 puisse faire fonctionnern'importe laquelle des nacelles (reconnaissance IR, Radar ...) qu'emportent les F-18 de l'US Navy, et ce pour les raisons de commodité déjà évoquées ci-dessus. Cela permettrait un gain de modularité à peu de frais. Le drone n'opérerait en configuration lisse que pour les missions requérant de la furtivité comme le F35. Il existe tout de même une nacelle spécifique qu'il serait intéressant de développer pour le MQ-25: un équipement radar dédié, capable de faire au moins une partie du travail du Hawkheye. Un des avantages d'un drone réside dans sa capacité à rester en l'air beaucoup plus longtemps qu'un avion piloté. Restant à bord du PA, les opérateurs pourraient se relayer sans difficulté. Il n'y a que la taille du radôme, nettement plus petite, qui poserait vraiment problème, mais même cette difficulté n'est pas insurmontable. On imaginait pour le Rafale, une possibilité où deux appareils se coordonneraient pour que chacun puisse interpréter tant ses émissions radar que celles émises par l'autre. Pourquoi ne pas appliquer cette technique avec deux drones volant de concert et adéquatement équipés?
  5. Pour citer les Brexiteurs « take back control ». Les discours ne collent pas vraiment avec les actes …
  6. Que ce soit pour les habitudes de consommation des anglais, ou pour les nouvelles filières de transformation du poisson les changements prennent du temps. Pas sûr que les pêcheurs anglais pourront attendre. Surtout qu'en cas de no deal le poisson pêché dans les eaux anglaises deviendra marchandise tierce et risquera d'attendre dans les jolies files de camion qu'on commence à voir du côté de Douvres. Et pour rappel, à une exception près, tous les pays voisins de la GB, susceptibles de transformer ce qu'elle pêche, appartiennent à l'UE. Or le poisson se consomme frais. Fais-le attendre 48h et il va perdre au moins la moitié de sa valeur. Peut-être que la Norvège, en tant que non membre de l'UE, pourrait accepter de transformer la pêche britannique (je ne pense pas car la Norvège fait partie de l'Espace Economique Européen, mais j'ai un doute.) De toute façon, même dans ce cas, il suffit de regarder une carte pour comprendre que, vu les distances, ce ne sera plus du poisson frais. Il va donc falloir le congeler, ce qui tombe mal, puisque les pêcheurs britanniques ne sont, pour la plupart, absolument pas équipés. Par contre il y a des bateaux usines norvégiens ou chinois qui possèdent les installations nécessaires. Alors, si le Brexit, ça consiste à laisser Oslo ou Pékin trimbaler leurs gros navires pour qu'ils ramassent tout ce qui nage en toute impunité, j'ai du mal à voir le gain de souveraineté, mais j'ai peut-être raté quelque chose? Dans le même ordre d'idée, la société qui surveillera les déplacements des bateaux dans les eaux britanniques après le Brexit est française : Personnellement, ça ne me choque pas s'il s'agit de l'entreprise la plus efficace, mais je trouve ce choix un peu étrange de la part de Brexiters, jamais avares de diatribes contre les ingérences étrangères ...
  7. Plutôt d'accord avec @Tancrède sur le business model qui permet aux grand groupes multimedia de survivre: les investisseurs sont passés en mode d'appréciation start-up. Dans cette logique ce qui compte, ce n'est pas la rentabilité, mais la conquête des parts de marché. Tant que la bourse y croira les grosses sociétés garderont la tête hors de l'eau. A commencer par le leader - Netflix - et le challenger - Disney+. Disney semble changer un peu sa politique et, comme son concurrent, miser sur la sortie d'une quantité importantes de nouveautés. C'est bien, ça leur permettra de palier aux inévitables faux-pas. Il faut espérer que Disney saura se montrer suffisamment réactif pour couper à temps les branches mortes, mais ils vont sans doute disposer d'un droit à l'erreur. Ça leur laissera le temps de gérer la guerre civile larvée évoquée par @Tancrède au sein de LucasFilm. Par contre, il va falloir s'attendre à des coups bas. Cependant, cet engouement de la bourse n'aura qu'un temps. Comme toutes les bulles, elle va finir par éclater. A ce moment là, les investisseurs vont sans doute redécouvrir Amazon, et se demander si leur modèle ne présente pas aussi un intérêt. Si le groupe de Jeff Bezos possède vraisemblablement avec Amazon Prime le plus gros service d'abonnement au monde, au delà des rentrées d'argent mensuelles, ce qui fait sa force, c'est sa capacité à collecter les données de ses abonnés. Dans cette optique, je crois que la rentabilité des séries qu'il diffuse passe au second plan derrière les possibilités de corrélation qu'elles lui apportent. Par exemple proposer des romans sur Star Trek à l'abonné qui ne loupe pas un épisode de Picard. Cela fait partie de la logique d'Amazon Prime: proposer un maximum de services, pour qu'il y en ait au moins qui attire le client et le pousse à s'abonner. Ensuite il se retrouvera coincé dans un écosystème qui tendra à s'adapter à ses besoins, voire à les deviner (ou à les orienter) C'est malin, c'est redoutable voire dangereux, c'est Jeff Bezos. Même si je ne vois pas d'autre société capable d'atteindre un tel niveau de synergie, on ne peut pas exclure des variantes de ce modèle où l'un ou l'autre des services de streaming se verra inclus dans une offre plus globale. On le voit un peu, par exemple, avec Netflix proposés pas défaut dans certains abonnements de Free. Dans cette logique, visant avant tout à offrir la plus grande diversité de prestations pour amener le consommateur à s'abonner, la tranche des cinéphiles, amateurs assidus de salles de ciné constitue une niche à ne pas négliger. Pas pour l'argent qu'ils rapportent en fonction des séances, mais pour ce que leurs choix de visionnage révèle sur leurs habitudes de consommation. Sans compter le coté événementiel, qui fournira de la publicité gratuite et poussera les gens à s'abonner. Pour rester dans le sujet Star Wars, on peut imagient que Le Mandalorien poursuive sur sa lancée, et que, dans quelques années, les producteurs, décident de conclure la série par un film. S'ils annoncent un certain nombre d'avant-premières, accessibles uniquement aux abonnés Disney+, on peut parier que les fans s'abonneront, juste pour faire partie des premiers spectateurs (ça les changera du téléchargement illégal le lendemain de la sortie des épisodes) EDIT: post publié accidentellement trop vite, tout à l'heure. Je viens de finir de le compléter.
  8. En janvier, c'est Biden qui prend les commandes. sa succession relève pour le moment de la spéculation. Et ça ne répond pas à mon autre question: tu envoies qui sur le champ de bataille au sol??? Les israéliens sont loin, pas si nombreux, et pas encore en odeur de sainteté dans le coin. Quand aux pays du Golfe, la campagne du Yémen montre qu'ils ont encore du chemin à parcourir ... (pour rester gentil)
  9. Au grand maximum, il doit rester 6 semaines à Trump et à son administration, avant de devoir quitter la maison blanche, ils s'y prennent un peu tard. L'exemple de l'Irak, que, dans le coin, on n'envahit pas un pays si facilement. On ne peut pas exclure que Trump compte laisser à Biden la pire panade possible, mais en même temps, il ne veut pas envoyer les boys sur le terrain. Il reste qui pour aller au casse-pipe? Je ne vois pas les israéliens envoyer grand monde: malgré la conscription ils ne sont pas si nombreux, et tant le Liban que le Hezbollah ne semblent pas leur avoir laissé un bon souvenir... Quand aux pays comme l'Arabie saoudite, je ne dirai qu'un mot: Yémen (sans doute en pire, en bien pire) Et si les USA voulaient rameuter leurs alliés , ça prendrait du temps (surement plus de 6 semaines), pour un résultat très aléatoire chez les occidentaux. Même la GB de Bojo n'irait sans doute pas de gaieté de cœur, vu l'état de son armée. Peut-être que le Japon et la Corée enverraient un contingent symbolique? Donc au mieux, on aurait des tirs de missile de croisière et peut-être des raids aériens. Tu n'envahis pas un pays comme ça. Si des nations du coin veulent jouer à ça, le Yémen, le Liban et sans doute l'Irak vont devenir de jolies sources de problème pour tous leurs voisins... Par contre l'alliance des pays arabes avec Israël contre l'Iran pourrait finir par poser problème à Téhéran. On aura peut-être un jour une opposition nations sunnites vs croissant chiite, mais d'ici 6 semaines, ça me semble quand même improbable, voire contre-productif.
  10. Une bonne idée : Comme @Akhilleus l'a expliqué, les vaccins qu'on va bientôt injecter utilisent une technologie relativement récente. On ne peut donc pas exclure quelques mauvaises surprises, ou la découverte de contre indications (par exemple au cas où la personne qu'on vaccine aurait déjà eu le coronavirus) Un des enjeux va consister à faire la différence une alerte justifiée et une instrumentalisation par des groupes aux motivations plus ou moins nettes (anti-vaccins, groupe pharmaceutique avec un un produit concurrent ...)
  11. @gustave , je constate que tu es passé de à Ce n'est donc plus "on ne fait rien", mais "on ne fait pas assez, donc ça ne sert à rien". On est donc d'accord sur le fait que l'UE agit à l'encontre de la Turquie, mais on est en désaccord sur l'importance et le futur effet de ces sanctions. Pour l'attitude de Washington vis-à-vis d'Ankara, visiblement nos avis divergent toujours, principalement sur l'effet d'un changement de locataire à la maison blanche. J'ai émis l'hypothèse de nouvelles sanctions américaines d'ici 2-3 mois, je propose qu'on fasse le point vers Pâques 2021. Comme on dit par chez moi "les faits sont le juge de paix". Pour ce qui concerne l'efficacité de ces différentes sanctions, même si elles s'appliquent, il ne faudra pas s'attendre pour autant à un effet miracle immédiat. On verra bien si d'ici l'été prochain Erdogan renonce aux S400, ou infléchit sa position sur MEDOR. On est dans le temps long de la diplomatie, six mois, c'est déjà très proche à cette échelle. Alors, on peut vouloir tout tout de suite, mais après, il faut s'en donner les moyens et surtout en assumer les conséquences. On a vu les brillants résultats des USA en Irak, ou de l'Arabie saoudite au Yemen ...
  12. Allez, pour changer, un petit cocorico: Comme quoi, dans l'Hexagone, on est pas encore totalement mauvais. D'autre part, je pense que c'est le genre d'info qui doit flatter la fibre nationale iranienne. Pour ce que j'ai compris, ils concilient sans problème leur identité musulmane avec leur fougueux passé perse. Si maintenant, ils peuvent revendiquer en plus un rôle dans l'invention des plus anciens systèmes d'écritures, ils ne vont sans doute pas se gêner. (s'ils étaient taquins, ils pourraient aussi rappeler qu'ils se trouvent à l'origine du zoroastrisme, le plus ancien monothéisme encore pratiqué aujourd'hui .... )
  13. Désolé, mais quelques infos récentes ne collent pas vraiment avec cette description: Pour résumer : les américains critiquent à nouveau - et à juste titre - les agissements turcs suite à l'achat des S400, les américains ont préparé un certain nombre de mesures, bloquées par Trump, mais qui n'attendent que l'autorisation de Biden. On saura donc très vite si Biden compte agir dans ce domaine. Sans doute dès le 1er trimestre 2021 l'UE devait prendre des mesures à l'encontre d'Ankara... et bien elle l'a fait. Ce n'est peut-être pas beaucoup, ce n'est peut-être pas assez, mais c'est nettement mieux que rien. Et vu les critiques de Trump sur l'accord de Paris, et les contraintes que ce dernier imposera à l'industrie US, je ne pense pas que vouloir s'y conformer constitue une broutille. Que l'on considère le nouveau président US avec circonspection, pourquoi pas. Mais balayer par avance d'un revers de main toutes ses annonces, sans même attendre quelques semaines pour voir s'il les mettra en oeuvre ce n'est pas très objectif juste. Accordons-lui au moins le bénéfice du doute et une forme de sursis. (et pour que l'UE échappe un peu à la domination militaire US, on peut commencer par soutenir le NGF )
  14. Je ne sais pas quelles sont tes sources, mais voilà un petit article que j'ai trouvé en cherchant 2 mn: Faire une "déclaration interprétative" sans aucune force légale, je n'appellerais pas ça se coucher, ou faire son épicière. Quand au délai de deux ans, il porte sur la mise en oeuvre du mécanisme, mais son application commencera de facto au 1er janvier, dans moins de 20 jours... Pour éviter de faire trop de HS: Dans ce cas, ne négligeons aucune hypothèse : l'Europe pourrait utiliser la Turquie contre les USA et les USA contre la Turquie. Voire la Turquie pourrait utiliser l'Europe contre les USA et les USA contre l'Europe . Plus sérieusement, ce qui ressort de certaines déclarations de Biden, c'est qu'il compte plutôt sur l'appui de l'Europe pour contrecarrer la montée en puissance de la Chine. Dans ce genre de lutte, on ne peut pas se permettre de négliger l'appui d'un bloc de 450 millions de personnes. Alors, comme je l'ai déjà écrit, Ankara peut essayer de négocier auprès de plusieurs acteurs pour obtenir le maximum d'avantages, mais ça nécessite une bonne diplomatie, avec pas mal de tact. Pas vraiment le point fort de la Turquie en ce moment:
  15. Tout à fait d'accord, mais je pense que c'est pas le bon topic pour discuter de ça. Le fil Turquie me semble plus indiqué. Pour en revenir au sujet de cette page web : Du moment que la Pologne atteint ses objectifs en respectant l'état de droit
  16. On parle bien du même Erdogan qui vient de débarquer en Azerbaïdjan comme en terrain conquis? ( https://www.lemonde.fr/international/article/2020/12/10/ilham-aliev-offre-a-recep-tayyip-erdogan-de-partager-son-triomphe_6062891_3210.html ) Je doute que Poutine apprécie trop ce genre de manœuvre dans l'arrière cour russe. Par ailleurs, le principal problème de la Turquie n'est pas politique mais économique. Sur ce plan, je ne suis pas sûr que la Russie offre les mêmes perspectives que les pays occidentaux Alors Erdogan peut se lancer dans une fuite en avant, mais, plus il s'éloigne des USA et de l'UE, plus les dégâts chez lui seront importants. Il n'y a que la Chine qui pourrait offrir un soutien économique intéressant, mais avec de grosses contreparties. Ce n'est pas pour rien que Téhéran n'a toujours rien signé avec Pékin, alors qu'il semble qu'ils négocient depuis des mois. Maintenant, Ankara peut essayer de jouer sur tous les tableaux, négociant sa position stratégique auprès de plusieurs acteurs, pour en obtenir le maximum de faveurs , mais ça nécessite de la diplomatie, du tact et de l'habileté. Pas vraiment des qualités dont le mini sultan a fait preuve ces derniers temps ...
  17. J'ai évoqué le sujet dans le fil sur l'Europe. Les dirigeants feront le point en mars 2021. Comme à ce moment là, Biden sera à la Maison Blanche, ça ouvrira la porte à une prise en tenaille d'Ankara. EDIT: par ailleurs, l'Allemagne préside l'UE, et elle temporise pas mal sur le sujet. Comme à coté de ça, ils ont réussi à faire avaler à la Pologne et à la Hongrie, le plan de relance conditionné au respect l'état de droit, je suis indulgent. On ne peut pas avoir tout, tout de suite. Ça s'appelle la diplomatie
  18. KK a présenté le futur de Star Wars : Un nouveau film de la saga « Star Wars » annoncé pour 2023 . Le nouvel opus de la saga mythique s’appellera « Rogue Squadron » et sera réalisé par Patty Jenkins, la première femme aux commandes d’un long-métrage de la franchise. (je cache le reste de l'article, car il est assez complet, mais je risque de toute façon de spoiler beaucoup de choses dans ce post) Parmi les bonnes infos, je note le retour de Hayden Christensen, pour incarner Dark Vador, dans la série sur Obiwan Kenobi. Je suis curieux de savoir comment ils vont résoudre les problèmes de continuité, puisque je pensais que les deux personnages ne s'étaient pas revus entre "La revanche des Siths" et "Un nouvel espoir"? Je regarde aussi avec bienveillance la série "Rangers of the New Republic" puisque développée par Jon Favreau et Dave Filoni, ou l'idée de faire converger les intrigues de plusierus séries. Par contre j'avoue ma réserve sur "Lando" , chapeautée par le créateur "Dear White People", et mes interrogations sur Ahsoka Tano ou sur un film réalisé par Patty Jenkins (Wonder Woman). Au final, ce sont les abonnements à Diseney+ et donc la satisfaction des fans qui feront la différence. Au moins, il y aura suffisamment de série pour qu'on ait une chance de trouver quelque chose de correct dans le tas.
  19. J'ai attendu ce matin et la fin des réunion d'hier pour y voir un peu plus clair: Bref, la Pologne sauve la face avec quelques vagues déclarations et la Hongrie a obtenu une petite victoire tactique, puisque V. Orban devrait disposer d'un délai pour pouvoir passer les législatives . Par contre, il semble que la saisie de la Cour de justice européenne, pour en "examiner sa légalité avant son application", ne fonctionnera qu'une fois. Un peu comme l'examen des lois françaises par le Conseil Constitutionnel. Autre point sensible, la Turquie : Pour le moment, on en reste aux sanctions individuelles, mais on ponte en puissance. En mars 2021, Biden sera à la maison blanche. Si l'UE et les USA prennent la Turquie en tenaille, ça va devenir compliqué pour Ankara ...
  20. Que ce soit vrai ou pas, il suffit que suffisamment de gens le croient pour que l'Iran puisse s'estimer satisfait (même s'il n'y est pour rien ) Quand à la réaction d'Israël, ça va devenir compliqué. Assassinat téléguidé depuis Téhéran par vengeance, règlement de compte mafieux ou crime passionnel, ce meurtre arrive trop tôt après celui commis en Iran pour que tout le monde croit à la coïncidence. Sauf que je ne vois pas trop ce que Netanyaou peut faire pour sauver la face sans risquer une grosse escalade.
  21. Desty-N

    Le successeur du CdG

    Je suis tombé sur une dépêche qui affirme que les catapultes fournies pas les américains constituent une technologies sensible qu'on obtient pas sans contrepartie : Même si je comprend qu'on ne peut pas développer seul la technologie des catapultes, j'ignorais l'histoire de l'officier américain toujours présent sur notre PA. Si c'est déjà le cas avec le CDG et les catapultes à vapeur, vrai, est-ce que quelqu'un a une idée du rôle de ce militaire? (et je n'ose même pas imaginer ce que les USA ont obtenus des britanniques en échange des missiles pour leurs SNLE ...)
  22. La France retranscrit dans le droit national la législation sur le parquet européen: (Double post , mais avec plus de 24h d'intervalle ) Pour prévenir toute inquiétude, il faut savoir que, si le parquet européen peut demander l'arrestation d'un suspect, cela doit être confirmé par l'autorité nationale compétente ( "When deemed necessary, the EPPO may request the arrest of the suspected criminals. These requests will be authorized by the competent national judicial authorities according to national law ". https://globalcompliancenews.com/eu-public-prosecutors-office-20170620/ ) Rappel sur la genèse du parquet européen : Pour créer le parquet européen, on a donc utilisé le mécanisme de coopération renforcée qui sera sans doute aussi utilisé pour le plan de relance si la Pologne et la Hongrie continuent à s'y opposer. A noter qu'on peut adhérer à un système mis en place par coopération renforcée après qu'il ait été conclu...
  23. Désolé si c'est HS, mais est-ce que quelqu'un sait si les abonnés à Disney+ pourront voir Soul de Pixar en stremaing sans payer de supplément? Il avait fallu raquer pour voir Mulan aux USA , et ça avait pas mal fait tiquer outre atlantique. En tout cas, il semble qu'on puisse voir Mulan en France sans payer de supplément. Avec un peu de chance, Disney a retenu la leçon. Il faut espérer, parce que dans le modèle VOD, en vogue en ce moment, chacun cherche ses ajustements. Disney abandonne ses salles, Netflix n'en a jamais voulu, Warner B. semble dans une position intermédiaire (tous les films 2021 de Warner sortiront sur HBO Max et dans les salles https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Matrix-4-Dune-et-tous-les-films-2021-de-Warner-sortiront-sur-HBO-Max-et-dans-les-salles ) Je trouve que c'est une idée intéressante pour évaluer la part des cinéphiles, indécrottables amateurs de salles obscures. C'est sans doute une niche, mais on ignore son importance. Si elle s'avère suffisamment grosse, elle peut constituer un marché non négligeable pour les studios. A mon avis ça dépend des pays. En France je pense que c'est non négligeable, j'ai le souvenir que plusieurs films français avaient pas mal marché, après le 1er confinement. Par exemple 30 Jours max, sorti le 18 août , avait fait plus de 1 millions d'entrées, alors que la bande-annonce ne me disait vraiment rien. (A titre personnel, je croise les doigts pour pour pouvoir aller voir Wonder W 1984,le WE du 19-20 décembre. Je m'attends à une bonne dose de Wokisme, mais, pour moi, DC n'a pas les mêmes enjeux que SW. A la limite, ça peut même devenir comique ) En tout cas Warner semble ménager l'avenir ( https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Films-Warner-Bros-en-streaming-et-en-salles-Le-public-reviendra-au-cinema ). Si ça se trouve, ils se la jouent think global act local, dans la distribution, comme Netflix le fait dans la production: Netflix ne fait que du streaming, mais ils sortent des films et des séries tournés dans les pays cibles, comme Paranormal ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Paranormal_(série_télévisée) ) ou Mossul ( https://en.wikipedia.org/wiki/Mosul_(2020_film) déjà mentionné dans le forum) pour les arabophones. Par contre Disney me semble beaucoup plus centralisé, avec un gros département diffusion et un petit nombre de séries, comme le Mandalorien, avant tout pensées pour le marché US, même si ça marche bien à l'étranger. Cela veut dire peu de possibilités de se rattraper en cas de faux pas. Il faut espérer qu'ils ont quand même un plan B. Un exemple (totalement au hasard .... ) : imaginons que KK nous fasse du KK avec sa série sur Obi Wan, en nous sortant un truc bien Woke, et qu'après avoir râlé pendant un mois, les fans commencent à se désabonner. Disney peut encore rattraper le coup, si Disney+ balance tous les épisodes de la saison d'un coup et enchaîne tout de suite sur un truc très attendu genre Loki avec Tom Hiddleston. Mais ça suppose que Disney se montre réactif et j'avoue que j'ai un grooooos doute. Je me souviens encore de l'ouverture d'EuroDisney, où les visiteurs râlaient, car on leur proposait de la nourriture aux normes US, que les palais européens n'appréciaient pas vraiment. Je crois qu'il a fallu plus d'un an, pour arranger les choses. Et j'avoue que ce qui filtre sur la série Cassian Andor m'inquiète un peu: Ça ressemble beaucoup trop à mon gout aux argument des fans de Rey dans la dernière trilogie : "lisez les romans, vous aimerez les films."
  24. Histoire de relativiser un peu : Covid en Suisse : les stations de ski en sursis Il reste l'Autriche qui vient de lever le confinement et qui ne semble pas vouloir restreindre le ski. Je me demande s'ils ne risquent pas eux aussi de connaître un rebond en janvier? Et accessoirement d'engendrer des clusters un peu partout dans l'UE, à commencer par l'Allemagne.
  25. La dernière de Donald: Comme dirait Louis XV, "Après moi, le déluge."