Walky

Members
  • Compteur de contenus

    63
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

14 Good

À propos de Walky

  • Rang
    Débutant

Profile Information

  • Pays
    France
  1. Walky

    GOT Saison 7: spéculation sur la guerre à venir

    Tyrion fils du Mad King semble plausible effectivement : rumeurs de fréquentations entre Joanna et Aerys vers la conception de Tyrion, apparence physique qui peut être explicable à cause des tares causées par la consanguinité Targ : dans les livres, Tyrion n'est pas seulement nain : il a les yeux vairons, des cheveux blonds pales ( tiens tiens ) filasses, un tête grosse par rapport à son corps, des jambes torses... Plus son feeling spécial avec les dragons : ils le bouffent pas. Et ça, on peut y rapprocher aux batards Targs, les dragonseeds, qui....montaient des dragons
  2. Walky

    GOT Saison 7: spéculation sur la guerre à venir

    Bonsoir à tous Fervent lecteur des livres depuis longtemps, je ne pouvais pas m'empêcher de participer. Déja une question : se base-t-on exclusivement sur la série, ou bien peut-on inclure des éléments des livres ? Si on inclut des éléments tirés des livres, on peut se mettre en faux face à plusieurs réponses : * Les dragons : dans la série ils sont tout beaux tout majestueux, des cuirassés volants à la Smaug. Dans les bouquins, envergure de 6m, ils peuvent être blessés par un coup de lance. À voir De plus, Dany à un contrôle plus qu'approximatif sur eux. * Dany : déja il faut se rappeler que c'est une gamine de 16 ans, qui est assez impulsive et écoute son coeur plus que sa raison ( ex : Daario ) Même si très maligne politiquement, elle est obnubilée par SON trône. Nouer des alliances va sans doute être difficile. Même si elle semble à nouveau être fertile ( contrairement à ce qu'on peut penser ) : dans ADWD, elle fait très probablement une fausse couche. Cependant, ses Immaculés sont une excellente force, loyale. Barristan est un très bon général, et Tyrion est une Main parfaite * Aegon / (F)Aegon ? : lui aussi on peut l'ajouter à l'équation. Un dragon de papier guidé par 2 personnes aux motifs obscurs. Militairement très fort, un bon général, très bien informé. Cependant, il semble qui ammène une pandémie avec lui, sympa :) * Cersei : elle part complètement en délire et sur ce point, je pense que la série ne diverge pas trop. C'est une Lannister : riche, des alliés, militairement costaude. Mais elle semble devenir une Mad Queen où à défaut une Stupid Queen. Sa relation avec son frère va sans doute être déterminante : va t-il lui tourner le dos ? * Littlefinger : motivations obscures, certes. Mais excellent mastermind : infos en masse, jeux d'alliances exquis, et des titres qui mine de rien pèsent. Sans compter que techniquement, il possède Harrenhall, les Eyriés, Vivesaigues et Winterfell via Sansa. 4 forteresses majeures, rien que ça. Ensuite, les forces militaires : - Déja Dorne, les 50 000 c'est exagéré. 20 000 c'est plus raisonnable. En plus, faut pas s'imaginer que chaque dornien est un Oberyn qui te fracasse une Montagne, loin de là. Doran est fragile mais apparement à un plan. Politiquement ils sont isolés, et en interne c'est le bordel : Arianne qui fait nimp, les Aspics idem. Plus le joker Myrcella, défigurée, - Le Bief : les mieux plaçés militairement. Les Tyrell sont forts politiquement grâce à mamie Olenna et Margaery reine, le vassal le plus puissant qui est Hightower, la flotte Redwyne et Tarly en avant garde. L'armée parfaite. Bons combattants aussi : Garlan, Loras ( même si fini après l'assaut sur Dragonstone ). Chevaliers lourds et flotte lourde ( La Treille + Villevieille ) - Les Terres de l'Orage : plutôt coté Tyrell, et ils sont un peu paumés au milieu du tumulte. Aegon renforce ça avec son débarquement. - L'Ouest : les Lannisters donc or en masse pour mercenaires, mais ça commence quand même à se vider : 5 armées levées en 3 ans, c'est énorme. Perte de leaders essentiels : Tywin, Kevan. Mais très bonne forteresse - Le Val : préservé de la guerre des 5 rois, donc l'armée la plus fraiche. Bonne qualitée - Le Conflans : là par contre ils sont cramés complet, exsangue vu que chez eux c'est un peu un ring de boxe à l'échelle continentale. Les Tully qui ont chutés sont un gros point noir, sans compter les inénarrables Frey. - Le Nord : plus compliqué, l'armée menée par Robb à assez touché les réserves de combattants, et à subi des pertes. Plus la complexité des allégeances : Stark, Bolton, non alignés..., Maintenant on va parler du Mur, des sauvageons et des WW : * Le Mur : il tient, c'est l'important. Cependant vulnérable au cor de Joramun. Mais face au WW, il fera une bonne barrière si il ne l'abattent pas. * Les Sauvageons : même si ils mettent du coeur à l'ouvrage, c'est une armée en carton, mal équipée. Cependant de gros atouts : connaissance du terrain, résistance au conditions. Et nos amis les géants, qui non ne se résument pas à Wun Wun * Les WW : Déja il faut distinguer WW des Autres. Les WW c'est les zombies, les Autres les bonhommes de glace. Un WW est très difficile à arreter conventionnellement, mais on peut, le feu aidant beaucoup. Globalement la série résume assez bien leurs caractéristiques en force. Les Autres, ça se çorse. Déja on sait pas ce qu'ils sont vraiment. Les arreter, c'est plus dur : dragonglass et et dragonsteel seulement. Sans compter quelques extras : des ours polaires zombies, ils en ont. Des mammouths zombies aussi. Des araignées géantes en glace qui pistent la chaleur humaine, pareil. Et aussi un blizzard qui les accompagne. Chouette non ?
  3. Walky

    [Star Wars] La reconquête d'Ikonya

    Déjà un gros bravo pour ce wargame !!! Pour moi mon plan se décompose en 3 parties : 1) Préparation du terrain : Envoi d'émissaires à l'Union et au Directorat, on repète qu'on veut seulement taper les Républiques Piratage du réseau Holonet local, envoi discret d'infos pour discréditer les Républiques ( trafic de drogues dangereuses, violences sur des habitants,..) auprès des habitants de l'Union et du Directorat Contact via le capitaine du Principes avec les gros poissons de la pègre ( contrebandiers, mercenaires,...) Analyse des principaux moyens de communication ennemis, zones de planque naturelles et des manoeuvres de l'ennemis On empêche l'ennemi de mater le point d'entrée ( brouilleurs, lasers dans les optiques ) Pour la flotte : On la sépare en deux groupes : Le Principes, 2 frégates, 1 croiseur et 3 corvettes, plus un vaisseau de guerre électro. Mission du groupe : groupe "de chasse" ( pas d'engagements )pour maintenir la pression sur l'Union Le Comitatis et le Dux Bellorum, plus le reste de la flotte, sous l'autorité du capitaine du Dux Bellorum. Mission: protection du point d'entrée Enfin, l'action la plus importante : Le capitaine du Principes prend très discrètement contact avec les anciens dirigeants du Dictatorat. Il leur fait miroiter une certaine lassitude de l'Empire, une volonté de vie pépère. Il sous entend une possibilité de défection, voir l'achat discret d'un cargo pour commencer de légers bénéfices. Il parle d'une possibilité de location de la flotte. On renforce le tout avec des indices qui corroborent sa version : ordres de manoeuvre pas exécutés directement, pas de contrôles sur les vaisseaux du Directorat, petites infos sur la position des vaisseaux... Si les anciens du Directorat sont pas trop cons, ils vont saisir la chance d'acquérir pour rien un BG complet, utile pour asseoir leur pouvoir et revenir discrètement au pouvoir. Sans compter la possibilité de protéger leurs cargos, de mettre la pression au reste de l'Union. On considère donc que le capitaine acquiert un petit cargo très discrètement et commence un peu de transport de fret, sous le parapluie des anciens du Directorat. 2) Action discrète : On rétablit le trafic commercial avec l'extérieur, en signe de bonne volonté. On en profite pour masquer dans le tas quelques Q-Ships avec des torpilles à protons, que l'on envoie se cacher sur les astéroÏdes éloignés. Via les contrebandiers, on monte une société bidon venant elle aussi du Secteur Corporatif. On envoie les équipes de commandos au compte goutte sur Iko 7 et 4, en les amenant via les contrebandiers. On les fait passer pour des représentants de la société avec leurs équipes de comptable, de communications et de protection. On négocie une entrevue avec les centres de communications. Pendant ce temps là, on fout le bordel sur un astéroïde peut habité vers la 2nde ceinture avec les pirates, et on envoie une Corvette les calmer. On monte ainsi dans l'estime des gens ( relatif ). Maintenant, le moment important : On fait circuler le cargo du capitaine du Principes en lisière de la 2nde ceinture. On le remplit avec des membres des SF. Pendant, ce temps, on fait courir le bruit dans les bars de la lune d'Iko 5 que le cargo transporte en douce 2 tonnes de Space Captagon. Logiquement, un équipage d'Hermès accro devrait flairer la bonne affaire venir faire une "inspection avec saisie". Sinon, on provoque un peu un Hermès qui passe dans le coin... Dès que l'Hermès s'amarre pour la fouille, on pète l'antenne avant de massacrer l'équipage. Vlà donc le moment fun : - On poste un max de selfies avec le space captagon avec les Space Twiiter et Spacebooks de pirates : faire croire à un futur shoot massif. Puis on fait péter le cargo et son supposé équipage.. - On fonce sur une comète habitée...et on la vitrifie en postant moults messages traitant les habitants de chiens d'infidèles, d'hérétiques... - Enfin, on fonce sur le planétoïde 83 et on le prend en otage depuis le vaisseau ( ils encouragent à l'hérétisme avec leurs émissions obscènes et leurs communications avec l'extérieur impur ), avant de s'écraser en simulant un saut raté entraînant la destruction du vaisseau sur la station de communication. - Bien évidemment, couverture Holonet maximale en piratant les médias, et fausses rumeurs disant que l'Alliance Rebelle serait affligée par tant de barbarie. Au final, on a suivant la version officielle : un équipage fanatique qui à arraisonné un vaisseau, l'a détruit et s'est massivement shooté, avant de semer la destruction dans leur folie fanatique de drogués. L'Union d'Iko 3 est furax : les relations avec l'Alliance sont peut être foutues, la station de com est détruite. Les anciens dirigeants du Dictatorat aussi : un allié prometteur va peut être leur filer entre les doigts avec cette bourde *A suivre*
  4. Walky

    Ici on cause fusil

    Plutôt sympathique, reste à voir la fiabilité. À voir la partie centrale, on sent bien le mécanisme de l'AK, avec des éléments tacticals sur le reste ( grips, crosse repliable il me semble, rails,... ) Sur la première photo, j'ai quand même l'impresssion que le canon est vachement long, simple effet d'optique ? C'est vrai que l'AR-15, il aime la poussière, il en redemande :) Après pour les M-4, 416 et ACR, j'en ai pas vu dans le reportage mais c'est sur que d'autres boîtes doivent les utiliser. Par contre je suis plutôt intéressé par les moyens d'appui que tu évoques : concrètement, ils ont quoi comme fusil de marksman/tp ? Des SR-25 et équivalents, ok mais pour le reste ? Je pense basiquement à des M-14 et des Remington 700 like. Peut être des Dragunovs ? Pour le sniping lourd, tu évoques des Cheytac mais les gros fusils comme cela sont-ils répandus ? Perso j'aimerais pas crapahuter avec un Mac Millan ou un Barret sur le dos.
  5. Walky

    Armée de l'air Russe

    Ce drone me fait penser à un projet américain d'avion CAS capable d'atterir sur une frégate et de décoller verticalement. On en parle dans le fil Turboprop COIN CAS IR, à moins que ce soit dans le fil Turboprop de combat. Pour le Mig Skat, on dirait un Neuron qui a pris un peu d'embonpoint :) Quelles seraient les missions de ce drone : bombardement, chasse ( je le vois mal jouer ce rôle ) ??
  6. Walky

    [Russie] Kamov Ka-52

    Des Rafales, des Ka 52,...les Égyptiens sont en train de se créer une des forces aériennes des plus modernes qui soient à l'échelle du continent Africain.. En tout cas bonne nouvelle pour eux, ça va dépoter en utilisation ! Bonne nouvelle aussi pour Kamov, peut être prémice de futurs ventes ( qui à dit comme le Rafale ? :) )
  7. Walky

    Ici on cause fusil

    Désolé mais je n'ai plus le nom du reportage et non plus le lien, cependant, en cherchant de ci de la, tu devrais le trouver rapidement. Par contre je peut te faire un petit résumé : Le reportage est centré sur les moyens d'actions sur le terrain des SMP : les véhicules et les hommes. Première partie consacrée aux véhicules : Les SMP utilisent généralement deux types de véhicules sur le terrain : - pour se fondre dans le décor, des Toyotas plus ou moins bien entretenues, utiles pour rester discret notamment dans les magouilles habituelles : trafic de came, d'armes, proxénétisme,... dont les SMP se sont fait une spécialité, Blackwater notamment qui navigue en eaux troubles ( jeu de mot foireux badum tsa ) à l'extrême limite de la légalité sur certaines opés. - pour les interventions musclées, SUV modernes type Nissan Navara et Toyota Hillux, blindés et avec films sur les vitrages. Gros pneux anticrevaisons avec grosses suspensions, bon moteur, pare buffles. Rangements intérieurs pour les armes. C'est à peu près tout, on ne parle pas des camions utilisés pour le transport ni des drones ( habituelles équipes de rens venues tout droit d'Israel ) ou des moyens aériens lourds, à l'image des célèbres Zoldaviens ( certains vétérans de l'opération LICORNE s'en souviennent plus que bien ). La seconde partie est consacrée aux contractors eux mêmes : Pour le gus en général : - recrutés sur CV, ça permet d'avoir des gus un tant soit peu formés et d'éviter des fanboys type Kevin gras à lard, dopés à Call Of et qui veulent "vivre la guerre", se retrouvant généralement aussi incongrus que des homards en plein Sahara lors des combats, et parmis les premiers rentrés...entre quatre planches de pin... - dès leur arrivée dans les boîtes, les mecs essaient de créer des liens forts avec un autre gars, pour avoir un binôme sur lequel compter en plein combat. Les SMP voient cela d'un bon oeil...de comptable : plus d'efficacité, moins de pertes grâce au soutien mutuel... Autre avantage : avoir un gars à qui se confier après une opé, c'est pas mal sur le plan psychologique, et ça peut éviter qu'un mec isolé développe un sévère PTSD et flingue un beau matin une quinzaine de gosses sur un marché...pas top comme pub, même si, ne nous leurrons pas, l'état psychique du gars, les SMP s'en foutent un peu ... - Rêgle n°1 : "Les boîtes se foutent complètement que vous soyez trop gras pour vous mettre à couvert, et que par conséquent, vous vous êtes pris une balle dans le buffet. Elles ne viendront pas vous chercher" Partant de ce constat simple mais sans équivoque, les mecs qui veulent survivre aux combats et rentrer à la maison ( ainsi que les vieux briscards aguerris ) s'entraînent : muscu, cardio, course, sports de combat, séances de tir...souvent en binôme pour plus de cohésion. Pour l'équipement : - un gus peut espérer toucher 1500 $ par semaine lors d'un déploiement extérieur. Les mecs pas trop cons comprennent vite qu'en investissant un peu de ce fric dans du matos de qualité, ils peuvent espérer survivre plus longtemps et encaisser un max de fric. Les autres, radins ou souhaitant conserver tout ce fric, les boîtes s'en tapent, ils peuvent venir avec une Ak rouillée et un combo bob-chemise hawaïenne-bermuda-tongs, par contre ils risquent vite de le regretter. - les boîtes imposent une condition : l'arme longue en 7,62x39, pour utiliser les muns des ennemis ( les Ak foisonnent dans ces secteurs ). Deuxième point important : la fiabilité. Les mecs ont donc deux choix : partir vers Colt Firearms et acheterun Ar-15 like chambré en 7,62x39 ( choix minoritaire ), ou chopper les Ak les plus fiables possible et si possible les tacticaliser pour plus de confort ( choix majoritaire ). Quasiment aucune exception. - l'arme courte : là aussi, quasiment dogmatique : d'un coté des 1911 en 45. , de l'autre des Glocks. Là encore, pas d'exception. Les mecs prennent du bon, du fiable. - les équipements : très peu rechignent à payer un peu pour mettre un ACOG / Holosight de bonne qualité. Si on peut tirer le méchant précisément, avant qu'il nous en colle une, c'est bien. Idem pour les grips, meilleure tenue en main. À signaler l'importante présence de l'Angled grip de Magpul, fort apprécié. Enfin, les tacticals stocks : un peu de confort, c'est toujours ça de pris. - les protections : beaucoup investissent dans des GPB, toujours dans l'optique de survivre, rentrer à la maison, repartir et gagner plus de fric. Pareil pour des gants, genouillères, casques, lunettes. Enfin, petite partie "bonus" sur les trucs des contractors : - Chaque mec emporte des capotes sur lui pour protéger son canon et ses chargeurs. - Beaucoup de tampons féminins soigneusement stérilisés à l'eau chaude, séchés puis remis dans leur applicateur. Enfoncés dans un trou causé par une balle, ça contient l'hémorragie et c'est facile à poser. - Bricolages pour le confort : mousse aux endroits de friction des gilets : épaules, nuque,... Masque grillagés anti éclats avec velcro interne pour mettre des filtres type masque antiparticules ( très utiles contre le sable ) Sac à dos spéciaux avec camelback, porte bouteilles Du velcro. Partout. Pour accrocher plein de petits trucs : tablettes en bois avec notes aux cuisses, mémo au bras... - Gros aspect psychologique pour intimider : Les Casques Bleus, malgré leurs rêgles, on sait que si on les emmerde trop, beaucoup d'autres vont rappliquer. Les contractors, personne viendra les tirer de leur merde. Résultat, pour éviter les embrouilles, beaucoup miser sur l'apparence : voir des énormes SUV blindés noirs avec des mitrailleuses de toit débouler plein pot, t'éclairer de leurs rangées de phares ultra puissants, puis voir des mecs armés, équipés avec des masques de crâne ( très répandus ) et prêts à faire feu au moindre pet de travers descendre des ces mêmes SUV, ça calme. Beaucoup. Résultat, tu reposes vite ton caillou très adapté au vol ballistique que tu tiens dans la main. C'est comme ça que la majeure partie des embrouilles possibles avec les merdeux du coin sont évitées. Voila pour ce petit résumé du reportage, si t'as d'autres questions, MP moi :). Sinon pour les AK en 308, je savais pour Saiga mais pas pour Zastava. Il me semble que certaines AK roumaines ou russes sont rechambrées aux US, à confirmer.
  8. Walky

    Ici on cause fusil

    Très bonne chaîne. Plutôt bien fichue aussi la chaîne 8541 tactical ( plus dans le genre customisation et review ) qui à notamment fait un custom de WASR 10 à tomber :) D'ailleurs en parlant d'AK et dérivés, est-ce que certaines existent en 308. ou 7,62 OTAN ? Sinon un truc intéressant : lors d'un reportage sur les SMP US, j'ai vu que les contractors pouvaient généralement choisir leur arme selon leurs affinités, le seul impératif étant un calibre de 7,62 x 39 pour utiliser les muns des AK ennemies. La plupart choissisaient des AR-15 rechambrés ou des AK tacticalisées.
  9. Walky

    2018 - Opération Justice Angel

    Précisions : *Règles édictées par le CIRMO* - Arabie Saoudite : trafic aérien et maritime civil autorisé. Interdiction de déployer des militaires et matériels étrangers - Pétrole : trafic stoppé - Bateaux : trafic civil autorisé le long des côtes du califat, bateaux en approche au mouillage contrôlés et inspectés - Avions : trafic civil autorisé sur itinéraire balisés et escortés par chasseurs. Écarts à la trajectoire interdits. - Armées ennemies : interdiction absolue aux matériels volants et marins de s'approcher à moins de 100nm des frontières, destrcution de matériels du califat interdits. En cas de non respect : - Attentats dans les pays en infraction - Mouillage possible de mines à Suez - Destruction des matériels en infraction - Tirs d'artillerie durant une heure sur l'Arabie Saoudite. * Armée du CIRMO * Volet terrestre : - 1 000 000 de fantassins. Équipement soviétique : Ak, Pkm, Dragunov, Pkm...L'équipement occidental moderne saisi lors des annexions reversé aux unités d'élite : M4, Mag, Minimi, Carl Gustav, Lance Roquettes.... Fantassin fanatisé et entrainé au maniement de base d'une arme ( armer, tirer, recharger ). Cependant, entretien sommaire des armes, pas de protections balistiques, maitrise de la radio et du GPS quasi inexistante - 77 000 véhicules de transport de troupes en tout genre. Essentiellement pick-ups légerement armé, camions. Transports soviétiques : BTR, BMP-T et occidentaux : Humvee, M113. Équipement occidental reservé aux meilleures unités. - Artillerie : environ 8000 pieces : 155mm et 152mm, mortiers de 120, 81 et 82mm, canons de 105. Sans compter les picks up et camion avec du 23mm - Lance roquettes : 400 pièces : Smerch et autres Katiushas. Sans compter les camions et pick ups avec racks sommaires de roquettes - Missiles terrestres iraniens et soviétiques - MBTs : environ 8000 MBTs : T-62, T-72 et T-80 modernisés essentiellement. Cependant, environ 200 T-72 très modernes et 100 M-1 Abrams saisis, ces deux matériels étant reversés aux unités d'elite. Volet maritime : - Environ 600 bateaux, essentiellement des corvettes légeres. Armement soviétique lourd pour des navires de cette taille. - 60 gros bateaux de surface type frégate - 6 sous marins iraniens conventionnels et une douzaine de minis sous marins. - Avions de Patmar - Mouilleurs de mines, Ormuz déja miné. - Défense AN : missiles soviétiques terrestres type Onyx, batteries de Canon, possibilité de tirs de lance roquettes - Flotte d'environ 60 cargos réquisitionnés dans les ports * Volet aérien * - 1000 hélicoptères : essentiellement des Mi 17 et dérivés, couplés à des Hinds. Appareils Eurocopter saisis lors de l'invasion présents. Appareils civils présents sur le territoire du CIRMO réquisitionnés et armés. Hélicoptères d'attaque type Apache et Mi 28 présents en faible quantité, saisis lors de l'invasion et réservés aux unités stationnées en Iran - 2000 Avions de combat On trouve 70 F-14 iraniens, des F-16 et F-18 Koweitiens. Appareils indigènes produits en Iran : Appareils soviétiques type Mig 29, Su 25, Su 27, Mig 23. Présence non confirmée de deux douzaines de Mig 25. Appareils de bombardement Su 24. Appareils Awacs lourds et légers voir improvisés : F-14 Drones présents en faible nombre. Nombreux appareils civils à helice militarisés. Appareils de transport soviétiques : Il 76, An 12, An 32, An 26,... Appareils Occidentaux type C-27 et C-130 Appareils appartenant à des compagnies aériennes civiles saisis et convertis en transport. * Volet antiaérien * - Systeme d'artillerie AA variés : 23 mm, 20 mm, 30 mm, Shilka, Mitrailleuses lourdes, S-60, Zsu 23, - Système missiles américains : Stinger, Patriot et Soviétiques : SA-7, série SXX et S-300 déployés autour de Téhéran et des sites nucléaires. * Volet nucléaire * - Estimation de 180 Têtes nucléaires et 80 missiles, fabrication sur les sites de Nahanz et Ispahan. Missiles tirés à proximité de ces sites. Fabrication de missiles et tetes en cours - Missiles à carburant liquide nécessitant d'être remplis - Portée d'environ 7000 Km - Usines en partie en surface. Cependant, déplacement des installations vitales à 80 m de profondeur sous un massif rocheux, entourés de parois de 2 metres de béton armé. Protection maximale de la zone avec unités spéciale, artillerie, chars, fortifications et systeme AA. Sites de tirs maçonnés dans le massif rocheux et bétonnés, 1 missile par silo, chaque silo espacé de 80 m
  10. Walky

    2018 - Opération Justice Angel

    Un petit wargame s'appuyant sur des éléments de la réalité et de l'actualité, pour rajouter un peu plus de plausibilité :) - Je tiens à préciser que les faits racontés sont une fiction, toute ressemblance avec la réalité ou un futur proche étant purement fortuite. Les évènements politiques décrits ne reflètent en aucun cas les opinions de l'auteur et sont uniquement destinés à construire le récit - * 2015 * Le terrorisme est de plus en plus répandu dansle monde occidental et arabe. 3 attentats en France au cours de l'année provoquent une stagnation du plan Vigipirate au plus haut niveau possible. Les états du Moyen Orient sont également touchés par ces attentas, venant essentiellement de personnes affiliées au salafisme terroriste. Daesh est en pleine expansion, et controle une bonne partie de l'Irak. Des combats se déroulent également en Syrie, le sud du pays semble basculer au mains de Daesh. La stratégie de Darsh, basée sur une visibilité maximale de leurs actions, comme des décapitations ou la destruction de sites historiques, provoque l'émoi de la communauté internationale. Des frappes réalisées par l'Otan, avec en tête de file les USA débutent. Leur efficacité n'est cependant pas prouvée. À la fin de l'année, des mouvements des troupes de Daesh sont observés en direction du Koweit et de la Jordanie. Le Soudan connait des troubles au Nord, menés par des individus suspectés d'appartenir à l'état islamique. La reine Elizabeth II dépasse la reine Victoria en années de règne, une cérémonie est prévue pour février 2016. *2016* 12 Février 2016, la cérémonie en l'honneur de la reine Elizabeth II se déroule. La reine fait une apparition au balcon de Buckingham Palace et se lance dans une courte allocution. Soudain, des bonbonnes de gaz remplies d'écrous introduites par le réseau d'égouts explosent, provoquant la panique. Des tireurs armés de Kalachnikov ouvrent le feu sur la foule, pendant que 7 terroristes se suicident au milieu des forces de l'ordre et de la foule à l'aide de leurs gilets d'explosif. Deux SUV s'approchent alors du cordon de sécurité et ouvrent le feu à la mitrailleuse lourde et ouvrent le feu sur le balcon royal. La reine est blessée au bras gauche. Le chaos est total, l'armée déployée et un couvre feu appliqué sur la ville. Les efforts conjoints de l'armée et de la police font revenir le calme après 3 jours de chaos et d'émeutes. Le bilan est de 27 terroristes morts ou arretés, de 589 civils tués, de 76 morts chez les forces de l'ordre et de 4891 blessés. Le monde retient son souffle et les anglais sont suspendus à l'état de santé de la Reine. Daesh diffuse un communiqué félicitant les auteurs de l'attentat, accompagné d'une vidéo montrant le bras ensanglanté de la reine qui s'effondre au sol. La vue de ce sang met les britanniques dans une rage noire, et dès le 29 mars, les avions anglais bombardent l'état islamique. Au Koweit et en Jordanie, l'état islamique pénetre en force et entreprend d'annexer les deux pays. Les pays alentours sont plus fébriles que jamais. La situation en Syrie ne cesse d'être défavorable a Al Assad, qui ne contrôle plus que le Nord du pays à partir de Damas. Une guerre civile éclate au Soudan, menée par les islamistes du Nord. Cette guerre s'étend peu à peu. 27 novembre, des commandos de Daesh tentent d'attaquer les sites des temples d'Abou Simbel et du barrage d'Assouan en Egypte. L'assaut est un échec, des combats acharnés ayant repoussés les terroristes des temples. Cependant, le barrage d'Assouan est lourdement endommagé par les islamistes et fuit largement, inondant de manière catastrophique son aval, la production électrique étant arrêtée. 6 décembre, une manifestation d'étudiants est organisée à Paris contre la destruction de monuments historiques. Malgré l'important dispositif de sécurité, 3 terroristes parviennent à faire s'exploser sur les conduites de gaz d'un immeuble qui s'effondre sur la marche. 49 civils sont tués. Des émeutes d'une violence rare débute dans les banlieues françaises, comparables à celles de Trappes. L'armée doit rentrer en force dans certains quartiers, notamment en Ile de France et à Marseille. Les reportages font état d'un climat de haine et de violence inégalée dans les cités. Des déclarations à propos de " bobos infidèles pourris de fric qui étudient des pierres au lieu de taffer " sont notamment rapportées à la télé. La encore, Daesh se fend d'un communiqué approbateur. En novembre, les américains élisent Hillary Clinton à la présidence, Donald Trump ayant été jugé trop "extremiste" dans ses idées. * 2017 * Le Koweit, la Jordanie et le nord du Soudan basculent définitivement aux mains des islamistes. Des combats s'engagent aux frontières égyptienne, libanaise, quatarie, omanienne et saoudienne. Quatar et Barhain sont également menacés. En Syrie, Al Assad ne contrôle plus que Damas et deux villes portuaires, le pays étant quasiment entier aux mains des islamistes. Cependant, il refuse de laisser passer au dessus du territoire les avions de la coalition, basés à Incirlik en Turquie. 11 février, lors du Grand Prix de Bahrain, un attentat survient. Le bilan n'est pas communiqué . Moins d'une semaine après, le Quatar et Bahrain sont attaqués par Daesh et rapidement annexés. 22 mars, stupeur : l'Iran récuse ses accords sur son programme nucléaire, l'ayatollah dirigeant ayant fait un rêve "prophétique" expliquant qu'un tel pays doit seul décider de son avenir. Les négociations oour un retour en arrière échouent, et pire, l'Iran signe un pacte de "développement stratégique " avec la Corée du Nord. Avril et mai : Les élections présidentielles se déroulent. La gauche française perd dès le premier tour et le second tour voit s'affrontrer Les Républicains et le FN. Contre toute attente, les étudiants traumatisés par les attentats de décembre votent en faveur du FN, offrant un programme jugé plus apte à assurer la sécurité du pays. Le FN gagne avec 43,6 % des voix. Des avions francais sont alors basés à Incirlik et les frappes s'intensifient. Finale du Superbowl, Dallas : Malgré un déploiement de sécurité exceptionnel, 6 terroristes détournent un avion réalisant une correspondance nationale. L'avion suit sa route prévue en direction de Dallas, et prétextant un problème moteur, en profite pour réaliser une autre approche passant au dessus du stade, l'avion fonce sur les piliers des gradins, qui s'effondrent. 1023 personnes perdent la vie. Cet événement est vécu comme un nouveau 11 septembre aux USA. * Début de l'action * 16 septembre 2017, base d'Incirlik, Turquie. La base à été agrandie depuis 2016 et accueille désormais les avions français et coalisés après les élections . La France à déployée 8 Rafales de strike et de DA, 7 Mirages 2000-5 d'interception pour la défense aérienne, 9 Mirages 2000D de strike et 2 KC 135. Matin - 9 heures. Une mission de bombardement décolle. Elle est composée d'un Rafale emportant 2 Micas, 6 AASM, 3 bidons et un pod Damoclès. L'autre appareil est un Mirage 2000D équipé de 4 GBU, 3 bidons et 2 Micas. Le risque de combats aériens est jugé nul. 11 heures Les deux appareils ravitaillent sur un KC 135 US, protégé par deux F-15. Le contrôle radar, un E-3 de l'Otan, escorté par deux autres F-15 et disposant également de deux Typhoons d'interception et de relève, signale que tout est OK. Les deux avions s'engagent dans leur AOR 14 heures 30 Les deux avions rentrent de mission et sortent de l'AOR. L'AWACS est à 78 NM l'ouest, et le ravitailleur à 82 NM au Nord Est. Les deux avions surveillent leur jauge de carbu. Il est prévus de croiser deux F-4 Terminator turques en mission de strike, venant par le Nord-Est. Ces deux avions sont à 54 NM. Sur le radar, le pilote surveille l'activité alentour. Un gros porteur Aéroflot est à 17 NM a l'Est. Soudain, 4 points se détachent de l'avion de ligne. Deux missiles le frappent et l'abattent Ils sont identifiés comme des Mig 23 et passent pleine PC en direction des deux appareils. 8 missiles se détachent des Migs et foncent vers les deux appareils. Rafale et Mirage passent pleine Pc en larguant leurs leurs. Malheureusement, 2 missiles parviennent à se locker sur le Mirage. Juste avant l'explosion, le NOSA réussit cependant à tirer les deux MICA, qui abattent par Miracle deux Migs. Le Rafale est cependant toujours poursuivi par les deux autres Migs, mais le pilote réussi à en descendre un au canon. Le pilote part pleine PC avec un missile restant vers le Nord et entame des évasives, poursuivi par le dernier Mig et ses 2 missiles. Les deux Typhoons foncent vers l'hostile pleine PC, en même temps que les F-4. Le Rafale, proche du bingo fuel lance son MICA, mais rate la cible. Le Mig tire également, mais le missile explose à 9 mètres du Rafale, endommageant la perche et le fuselage. Heureusement, les deux F-4 déboulent pleine vitesse et détruisent l'hostile. Le Rafale mal en point part vers le ravitailleur, escorté par les F-4 et les Typhoons. Il ne se ravitaille qu'à moitié, la perche cédant après un choc. L'arrivée est difficile, et une Charlie Recovery est engagée, l'avion n'ayant pas le carbu nécessaire pour faire une approche en bonne et due forme. À la fin de la journée, le bilan est établi : un Rafale endommagé, un Mirage 2000D détruit et son équipage détruit. Les hostiles ont perdus 4 avions. L'avion d'Aeroflot est détruit et ses 321 passagers tués. L'information fait les gros titres et tout est engagé pour faire la lumière. 27 décembre Les épaves des Migs sont retrouvées. * 2018 * 19 janvier L'information tombe, les 4 Migs ont étés acquis par les Iraquiens avant la guerre du Golfe, et ont échappés à la purge. Cependant, un des cadavres de pilote porte une photo sur la poitrine représentant le pilote présumé avec sa famille à Téhéran. Une enquête des agences de service secrets de différents pays débutent. 21 février Le Mossad à identifié les pilotes. Stupeur : il s'agit de 4 pilotes iraniens, ce qui est confirmé par la DGSE. Un rapport est envoyé à l'ONU, et une session extraordinaire proclamée à New York le 22 mai pour établir la vérité. 22 mai Au siège de l'ONU, la salle est comble. Les représentants des pays sont là, ainsi que les présidents des pays directement impliqués : Hilary Clinton, Marine le Pen, Vladimir Poutine. Le président Israélien participe également par visioconférence. 15h 30 : l'allocution du président iranien débute en visioconférence. La surprise est immense : le président est flanqué de l'ayatollah et du chef de Daesh. Les exclamations fusent ainsi que les demandes d'explications. Le président annonce alors la création sur Califat Islamiste Rigoriste au Moyen Orient - CIRMO-, présidé par le chef de Daesh. Le président occupe dorénavant le poste de premier chancelier, et l'ayatollah le poste de Guide Suprème sur la Voie de l'Islam. Le califat est basé sur la charia, et s'étend sur tous les territoires annexés par Daesh ainsi que l'Iran. L'annonce de l'entretien de liens privilégiés avec la Corée du Nord est annoncée. Cependant, le pire est à venir : le CIRMO dispose de l'arme nucléaire et d'ICBMs, et les utilisera contre tout " chien infidèle ennemi ". Pour clore l'allocution, l'ayatollah prend la parole et met en garde l'Occident, ajoutant que l'expansion du CIRMO ne fait que commencer. La nouvelle fait l'effet d'une bombe partout dans le monde, avec les conséquences que cela implique. L'Otan, Israël et la Russie programme une session extraordinaire à Moscou le 22 juillet, et uene analyse des forces du CIRMO est lancée. 22 juillet L'analyse à rapporté les faits suivants : - Le CIRMO dispose de l'armement récupéré dans les pays anexés, ainsi que de l'Irak et de l'Iran - Des avions de la Guerre du Golfe ayant échappés à la purge sont alignés, ainsi que du matériel essentiellement soviétique ( artillerie, chars, avions,...) acquis par des voies détournées. - Les soldats et partisans sont considérés comme fanatisés par les discours de l'ayatollah, les plus extrémistes et fanatisés étant ceux de l'unité Saladdin, commandos d'élite chargés de la garde du palais et des sites nucléaires. - L'arsenal nucléaire est évalué à 90 missiles et à un nombre double de têtes. Cependant, des têtes et ICBM sont en fabrication sous les montagnes. Les missiles sont tirés depuis Nahanz et Ispanhan, à coté de leur appareil de production. - La portée des missiles est évaluée à 7000 km - Les cibles les plus plausibles sont Moscou, Londres ( quoique ces villes soient en limite de portée ), Paris, Rome ( et le Vatican ), Madrid, Athènes le Caire et Ryiad. Une intervention militaire est décidée pour contrer cette menace est décidée. Le siège des forces coalisées est basée à Paris. Votre mission, si vous l'acceptez est de : - Assurer une défense des cibles d'ICBM contre ces derniers - Détruire les missiles et leurs centres de production - Reconquérir les pays annexés - Tuer ou arréter les dirigeants du CIRMO Les objectifs sont classés par ordre de priorité décroissante. À votre disposition, vous avez : - L'entièreté des forces armées francaises et anglaises - Les forces armée russes et américaines - L'armée italienne, grecque et saoudienne - Les forces israéliennes et allemandes Ces armées sont votre principale source de matériels lourds de combat ( moins les matériels destinés à la défense des territoires nationaux ) les autres pays se bornant à envoyer des transports de troupes, hélicoptères d'EVASAN, infirmiers et ravitailleurs. Les bases aériennes a disposition sont les bases francaises, grecques, italiennes ainsi que les bases russes pour les bombardiers sur le continent. Dans l'océan aérien, la Réunion et Diego Garcia sont disponibles. Enfin, l'Arabie Saoudite est votre plus proche allié ( car le plus menacé ) et met toutes ses bases à disposition, de même qu'Israel. Côté ennemi : On compte près de 8000 MBT de tous types, essentiellement soviétiques, 2000 avions de combat de meme provenance ( bien qu'on compte de F-16, F-18, F-4. ) et 1000 hélicoptères. Environ 77 000 véhicules, camions et pick ups de transports sont déployés. Des batteries AA d'origine diverse et plus ou moins perfectionnées couvrent le territoire. L'armement de base est l'AK, cependant, l'unité Saladdin est équipé de manière très moderne. On compte l'équivalent de 1 000 000 fantassins. Des missiles AN verrouillent Ormuz, de même qu'une puissante artillerie.. Vous devez exposer un plan d'attaque terrestre et aérienne visant à décapiter l'appareil de commandement basé à Téhéran, au palais de Niavaran ainsi que les usines de production et lancements d'ICBM de Nahanz et Ispahan, suivi d'un assaut au sol pour reconquérir le territoire. À vos plans de guerre !!!
  11. Walky

    [Quad tactique pour Hilario/Serge/Philippe/Berkut/Gibbs]

    À signaler aussi sur le fil de l'armée de terre Russe la présentation d'un quad 6x6 pour le transport d'un mortier et ses munitions. Utile pour l'appui au sol des unités para et pour un appui mobile, agile et rapide.
  12. Walky

    Turbo-prop COIN/CAS/ISR et divers

    Une petite réflexion sur le turboprop idéal selon moi : On peut actuellement classer les turboprops armés présentés ou évoqués sur ce topic en deux catégories : 1) Le turboprop CAS pur et dur : Cet avion est exclusivement dévolu au CAS, avec un armement frontal lourd, couplé à un emport sous voilure à base de bombes, roquettes, missiles légers mais aussi pods canons. Il est obligé de faire des straffings sur la cible pour la toucher, l'exposant aux tirs adverses. En contrepartie, il est -relativement- bien protégé, souvent avec des blindages Kevlar et Titane. Ce sont donc des appareils du type Super Tucano, AT-6, Pucara, etc.... 2) Le turboprop utilitaire pouvant faire du CAS : Ici, on parle d'un avion pouvant assurer une capacité minimale de transport de fret et de passagers en plus d'une fonction CAS. L'avion peut disposer d'un armement frontal, mais le plus souvent on évoque un armement de sabord type canon amovible et sur palette, couplé à un armement sous les ailes types roquettes/ missiles légers/ bombes lisses. Le blindage est relativement faible ( pas plus qu'un Gazelle cependant :) ). En plus de la panoplie nécessaire à la mission CAS, il peut également assurer un transport de fret ( 1 tonne 5 grand max ), de passagers, de paras voir même faire de l'EVASAN. Ce sont donc plus des avions type PC-6 militarisé, AU 23 Peacemaker, PC 12 militarisé, C-145 aviocar militarisé. Pas vraiment des avions conçus dans ce but précis, mais plutôt des bases civiles retravaillées. Passons à la réalité des choses. Si une flotte mixte d'appareils orientés à fond CAS et d'appareils utilitaires pouvant assurer du CAS -par exemple une association de Super Tucanos et de PC-6 militarisés- est sans doute le nec plus ultra en matière de turboprops de combats, la rigueur financière pousse à faire un choix entre ces deux types d'appareils. Certes, les appareils CAS purs et durs ont une meilleure survivabilité, un meilleur armement et de meilleurs performances, les appareils utilitaires peuvent quant à eux assurer un panel de missions plus importantes. En gardant en tête l'idée d'un appareil conçu pour accompagner de manière organique des convois, et faire du CAS en sus, l'option utilitaire militarisé paraît le meilleur choix. Une personne du forum ( dont je ne me rappele plus le nom ) décrivait ainsi que lors de l'attaque d'Uzbeen, un PC-6 gunshipisé auraît pu assurer une veille avancée pour prévenir la colonne, et lors de l'engagement, assurer un CAS voir même des larguages de muns ou de l'Evasan. Voila pour résumer -en très gros- ce qui ressort globalement des 65 pages de topic. Abordons maintenant l'idée d'un turboprop utilitaire spécialement conçu pour du CAS en plus de fonctions annexes. Ça tombe bien, on à une super base de travail :) : l'OV-10 Bronco qu'on ne présente plus sur ce fil. Voyons ce qui ressort de cet appareil : - Une voilure haute avec possibilité d'emport sous voilure - Une bonne autonomie - Des moteurs éloignés pour une meilleure survivabilité - Une configuration bi-dérive pour faciliter les larguages - Une soute plutôt conséquente en terme de capacité - La possibilité d'accueillir un armement lourd - L'équivalent d'un NOSA Cependant, des limitations apparaisent : - L'armement lourd ( type 20 mm ) n'est accueilli qu'occasionnellement et condamne une partie de la soute - La soute n'est pas si grande que ça, et loin des capacités de celle d'un PC-6 - La vitesse est plutôt médiocre - Le blindage est très faible Pour l'avion CAS utilitaire parfait, c'est pas encore ça. Il nous faut donc trouver un appareil mêlant les qualités du Bronco à celles du PC-6. Cependant, par un autre coup de bol monstrueux, cet appareil là ( enfin, sa base ), il existe !!! :) Laissez moi donc vous présenter.... Le P-61 Black Widow !!! Pour une présentation en détail, les wikis anglais et français sont pas mal, cependant, je ne sais pas comment glisser l'URL ici, si un modo pouvait régler ça ou m'expliquer :) Examinons la bête : - Une configuration bi-dérive, comme ....le Bronco. Pas mal pour le parachutage ou le transport - Un espace arrière conséquent, pour peu qu'on vire la tourelle dorsale et le mitrailleur arrière. Rajoutez une petite porte latérale, et on obtient une soute tout à fait honorable, proche de celle du PC-6, à mon avis, il y a moyen de caser au moins 6 gus derrière -plus probablement 8 en la jouant bien- - Un armement plus qu'important : mitrailleuses de 12,7 mm , canons de 20 mm, bombes, roquettes... - Une bonne vitesse : près de 600 km/h - Des moteurs éloignés, gage de survivabilité - 3 ( ou 2 ) membres d'équipage suivant le modèle, et ça fait autant de paires d'yeux disponibles. À quoi ressemblerait donc notre P-61 modernisé ? 1) Au niveau de la cellule : - Des matériaux modernes utilisés pour la construction - Des moteurs remplacés par des turboprops, des PT 6 de 2000 ch ou de PW 127 de 2700 ch ( et toute la gamme PW entre les deux ). Idéalement , ces deux moteurs seraient placés plus haut à la manière de l'An 32 pour dégager du champ visuel - Le retrait de la tourelle dorsale et du poste de mitrailleur arrière et une refont de l'arrière de la carlingue pour accueillir une soute d'une capacité d'une tonne et demie, 8 pax ou 2 blessés médiaclisés avec 2 infirmiers avec possibilité de parachutage - La refonte des canopées avant ( celle de l'arrière disparaissant ) pour être d'un seul tenant -visibilté accrue pour le pilote et l'officer de commandement ) - Porte sur le coté de la soute ( coté droit en ayant l'avion de face ) - Une bonne autonomie avec des réservoirs auto obturants et une bonne vitesse ( 600 km/h ) - En bonus et si possible, une aile implantée plus haute, toujours pour un gain de visibilité. 2) Au niveau des systèmes embarqués : - Chaffs voir ECM basiques - Radar à l'avant - Lunettes type Félin pour l'équipage - Système de communication type PR4G, voir L16 si pas trop cher - Siège éjectable pour le pilote avec parachute pour le gunner, l'officier de commandement et éventuellement l'artilleur - Boule optronique 3) Au niveau de l'armement : - Plancher en Kevlar si c'est possible, sinon uniquement sur les zones vitales ( pilote, gunner, officier ) - Canons DEFA 552 de 30 mm à l'avant ( les mêmes que ceux des Mirage ), si possible avec un emport de muns accrus - 6 points d'emport sous les ailes dont 2 humides pour accueillir au choix : bidons, roquettes guidées, missiles Hellfire ou Griffin, bombe lisse et guidée laser. On rajoute deux points sur les saumons d'aile pour accueillir l'autodefense : Mistral / Stinger - Emport d'un 20 mm SH Nexter sur palette par la porte latérale, rétractable en cabine, avec au minimum 400 pelots. Butées de débattement pour éviter de transformer l'aile en passoire :) - Et cerise sur le gâteau : si possible, deuxième sabord plus petit à l'arrière de la soute, toujours côté droit avec possibilité d'emport d'un mortier de 81 mm basé sur le système NEMO/ AMOS ( chargement par la culasse ) avec ses muns pour faire de l'éclairage, de l'illumination, du fumigène et de l'appui lourd, servi par un artilleur. 4) Au niveau de l'équipage : - Un pilote également responsable du tir DEFA - Un officier de commandement participant à la veille avec à sa disposition la boule optro et les lunettes Félin par la canopée. Décide du tir et gère la radio : permet donc d'avoir un chaperon en relation directe avec le commandement, pratique pour l'autorisation des tirs. - Un gunner responsable du 20 mm et également chef de soute pour le transport. - Un artilleur pas toujours embarqué pour gérer le Mo 81 Étudions maintenant les profils d'emploi d'un tel appareil : - Mission transport : 20 mm démonté, la soute est donc vide et à pleine capacité et accueille 8 pax/ paras ou 1,5 T de frêt. L'armement est constitué des DEFA et des Mistral et éventuellement des armes sous voilure. - Mission reco light : 20 mm démonté, soute avec des bidons, bidons sous les ailes. Armement constitué des DEFA, des Mistral. Autonomie maximale. - Mission reco armée : 20 mm monté, soute avec des bidons ( moitié moins que pour reco light ) . Armement à base de DEFA, de 20 mm, Mistral et éventuellement des armes sous voilure si pas de bidons. - Mission CAS utilitaire : 20 mm montê, soute avec du frêt, 4 pax/ paras ou bien blessés EVASAN et médic. Armement : DEFA, Mistral, 20 mm et armes sous voilures. Emport éventuel d'un ou deux bidons. - Mission CAS lourd : 20 mm et Mo 81 monté. Pas d'emport en soute. Armement sous voilure avec un ou deux éventuels bidons, Mistral, 20 mm et Mo81. Enfin, pour faire plaisir, une mission type où cet appareil pourrait être employé : - Nord Mali, un convoi de l'armée va partir. Le risque d'attaque en embuscade est élevé. Le chef de la base à décidé de faire accompagner le convoi par un P-61 NG en configuration CAS lourd qui jouera le rôle d'éclaireur et de plateforme d'artillerie et de soutien volante, les hélicos étant limités en rayon d'action. Cependant, deux Mirages 2000D se tiennent en alerte et sont près à décoller pour épauler le convoi - Après 5 heures de vol, le convoi n'est qu'aux deux tiers du parcours. Soudain, le FLIR de la boule Optro détecte des véhicules dans l'espèce de bush ouvert sur le désert à la frontière de la piste. Un rapide zoom et l'officier commandant identifie des picks ups type Toyota armés lourdement, ce que le pilote identifie lui aussi avec ses jumelles Felin . Au moins une douzaine de véhicule sont repérés, mais le FLIR signale d'autres possibles contacts un peu plus au Nord. L'officier transmet à la base, qui demande une analyse plus poussée des véhicules. L'officier s'exécuté, et relève 14 véhicules formant le groupe principal. 2 sont équipés de mortier de 82 mm sur le plateau, 3 de multiples lance roquettes type RPG sur des lanceurs multiples de fortune et 6 autres de mitrailleuses lourdes d'origine soviétique. Cependant, l'officier est plus inquiété par la présence de deux véhicules possédant des canons antiaeriens lourds sur la benne, identifiés comme étant de calibre 23 mm . Le groupe au nord est quand à lui composé de 5 véhicules, 2 équipés de lanceurs multiples de RPG, 2 autres de mitrailleuses lourdes et le dernier d'un autre canon antiaérien. Après transmission à la base, le commandant de la base décide un arrêt immédiat du convoi, avec un engagement des hostiles par la P-61 NG, les Mirages ayant ordre de décoller et de rallier la zone. Ils ne seront cependant pas la avant 13 mins. Face à l'arrête du convoi, les hostiles réagissent -sûrement informés par des guetteurs dissimulés parmi les gardiens de chèvres dans le bush avoisinant et foncent vers le convoi. Ils ne sont qu'à deux minutes de le rejoindre. Le P-61 se met aussitôt en branle et tire un premier barrage de roquettes en direction du premier groupe. 3 véhicules sont neutrailés, dont un des porteurs de canons AA. Désignés comme cibles prioritaires, les deux derniers sont traités par les deux Hellfire du P-61. L'avion se lance alors dans un mitraillage de la colonne avec ses DEFA - détruisant 2 véhicules - avant de virer à droite de la piste. Il entame un vol rectiligne avec l'aile gauche inclinée vers le haut et la droite vers le bas pour dégager un meilleur champ de tir aux artilleurs. Le gunner ouvre le feu avec son 20mm, bientôt rejoint par le mortier. Ils détruisent 5 nouveaux véhicules. Dépassant la colonne, le P-61 fait un virage et réouvre le feu avec ses DEFA - détruisant un nouveau véhicule -avant de virer de nouveau vers les véhicules restants en fuite, au nombre de 5. Deux tirs de mortier réduit ce nombre à 4, puis l'arrivée des Mirage permet de finir le travail. Au final, 19 véhicules hostiles ont étés détruits par deux Mirages et un P-61 NG, ce dernier ayant tiré 720 coups de 20 mm, 211 de 30 mm et 33 coups de 81mm. -Fin :) - Voila pour cette fanfic - pas très plausible je sais - mettant bien en valeur les possibilités d'un appareile tel que celui que je décris. J'aurais pu en faire une autre mettant en scène un larguage de paras ou une Evasan... Maintenant que vous êtes arrivés au bout de ce pavé, que pensez vous de mon idée de P-61 NG ? D'avance merci pour vos commentaires !!! :)
  13. Walky

    Questions en vrac

    Bonsoir à toutes et à tous. Je ne comprends pas bien le fonctionnement du mortier AMOS. Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment fonctionne le système de chargement ? De plus, de tels mortiers peuvent-ils tirer vers le bas ( inclinaison de - quelques degrés ) ou bien la munition glisse t-elle du tube ? D'avance merci !
  14. Walky

    [ CVF ]

    Une question un peu éloignée du thème principal de ce topic, mais c'est l'endroit oû elle me paraît la plus pertinente. On a vu plusieurs concept arts présentants un CVF Catobarisé, ainsi que des photos du CVF réel construit pour fonctionner en Stobar. On a donc d'un coté les catapultes et de l'autre le tremplin. Mais est ce qu'une utilisation conjointe du tremplin et de la catapulte est possible ? Pour mieux expliquer, supposons un CVF avec une catapulte s'arrêtant au début du tremplin. Une autre catapulte est situé en bout de la piste oblique, comme sur les concepts arts. Cette seconde catapulte n'à pas de tremplin, pour éviter des problèmes en cas d'appontage raté. L'avion est donc propulsé par la catapulte, qui le lâche en bout de course. Il prend alors le tremplin et s'envole. Ce système permettrait-il de faire décoller des avions plus lourds ? L'utilisation d'un tremplin apporte de bons gains en longueur, hauteur et vitesse sur les porte aéronefs, augmentant la charge utile emportée par l'avion. De plus, on pourrait imaginer une utilisation Stobar en cas de défaillance des deux catapultes, permettant d'assurer une DA minimale. Il faut cependant que cette utilisation conjointe soit mécaniquement possible. Alors, qu'en pensez vous ? D'avance merci !
  15. Le concept d'Arsenal Ship pourrait-il être repris par un SMX 25 amélioré ? Dans l'idée d'un batiment lance-missiles permettant d'assurer une frappe lointaine en soutien d'un GAN et de l'AVT en solo avec de petits missiles polyvalents. Un SMX 25 aggrandi, d'environ 185 m ( un Zumwalt sans les contraintes de furtivité totale, les 80 vls, les 2 AGS ), avec 48 vls répartis en 24 SCALPS, 8 VL Micas ( pour les phases de transit en surface ) et 64 missiles types M31 quadpackés dans les vls. Avec 2 bonnes TAG, on pourrait avoir une vitesse d'environ 35Kn en surface, suffisant pour suivre le GAN. Pour l'autodéfense, les VL Micas serviraient pour les phases de transit rapide en surface, le batiment ne plongeant qu'en cas de menace et à l'approche de la cible. Rajoutez 4 Mu90 et 4 Exocets en TLT, cela suffit largement pour l'autodéfense soum et taper un navire. En faisant bien les choses, on pourrait sans doute rajouter un canon de 155mm, pour économiser des missiles sur des cibles d'opportunité. Dans un scénario idéal, le SMX 25 XL accompagne le GAN en surface, et largue ses SCALPS en même temps que les autres navires. Il part alors à toute vitesse vers la côte, puis passe en mode sous marin à distance de sécurité. Il peut alors s'approcher discrètement, larguer des M31 pour appuyer un débarquement ou dévaster une infrastructure sur le littoral ( type port ). Il tire également au canon en mode MRSI avant de replonger pour se mettre à couvert. Si la manoeuvre est bien menée, le SMX est déja sous l'eau lorsque le dernier obus frappe. Avec de bons stocks d'obus et de M31,on peut faire planer la menace quasi permanente et invisible de se prendre une volée d'obus et de missiles. Alors, vous pensez quoi de mon concept ? Bon ou à jeter :) ? Sans parler du "Trop cher mon fils", c'est évidemment un navire pour une marine importante ( les US quoi ).